Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

etat-d'ame poesie

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Notre jardin secret ou discret

 

Le jardin secret

Texte ancien et toujours d'actualité

 

Chacun a droit à son jardin secret

On apprend aux enfants de ne pas toucher

aux téléphones des grands

Et nous même ne saurions regarder les leur

C’est le plus élémentaire des respects

Car tout le monde à droit à son jardin - secret ou discret-

Toutes les nouvelles technologies sont des espions

Qui nous pistent nous dirigent parfois

vers des lieux où nous ne voulons pas aller

S’interposent, et nous indisposent

je voudrais être libre comme l'air

Mais nous n'avons aucune liberté

tout est codifié canalisé et même espionné

et puis nous avons les chaînes

que nous mettons nous même

pour vivre en société : le monde des apparences

Ou des chaînes d'amour d'amitié

auxquelles nous sommes attachés

ce sont des liens d'affection de fraternité

des liens de soie ou des liens de moi et soi...

Des moyens de communiquer

de coeur à coeur, ou d'esprit à esprit

quand c'est dans le spirituel

 

Notre jardin secret ou discret

J’ai pour moi la confiance

J’ai toujours fait confiance,

Elle n'a jamais été trahie

Cependant il faut toujours accorder

une autre chance

Autrement on ne vit pas si on doute

Si on doute de ceux qu’on aime,

C’est un sentiment de jalousie

Et ce doit être pesant, tout devient suspect

Suspect et angoissant même mortifère

C'est chez moi un sentiment qui n'existe pas

Chacun à droit à son jardin secret

De le cultiver, et d’en faire un lieu à son image

Ou l’on s’isole pour mieux faire germer

de beaux sentiments, qui s’élèvent

parfois comme une prière vers le Divin

C’est un livre que l’on ferme avec une jolie clef

Celle du cœur et souvent du bonheur

Chacun a droit à sa sphère privée

Ou l’on doit frapper avant d’entrer pour ne pas déranger,

C’est pour l’équilibre

que chacun cultive ce jardin

et en fait éclore mille fleurs parmi les plus belles

qui sont autant de baisers (de Roses)

pour moi je suis toujours dans l'amour

le respect et l'empathie de l'autre

c'est comme une perle aux couleurs irisées

trouvée au fond des mers ..

Chacun à droit a son jardin secret

De le cultiver, et d’en faire un lieu discret

Ou l’on s’isole pour mieux faire germer

De beaux sentiments,

C’est un livre  que l’on ferme avec une jolie clef

Celle du cœur et souvent du bonheur

Chacun a droit a sa sphère privée

Ou l’on doit frapper avant d’entrer

Pour ne pas déranger, c’est pour l’équilibre

Que chacun cultive ce jardin

 
Notre jardin secret ou discret

Ce jardin secret ou discret

C’est celui des rêves, ou des fantasmes

Ceux de l’enfance, de l’imaginaire

Des rêves brisés qu’il faut reconstruire

Pas à pas et autrement, dans la tendresse

Ce jardin n’est pas comme les autres

on y rentre que sur invitation

Nous avons tous besoin d’avoir un jardin secret

De nos rêves inavoués de toute notre " intimité"

qui nous est personnelle ! il est unique

 

Ce jardin que chacun fait sien

il y avait les livres secrets de nos grand-mères

et c'était comme un viol

de lire leurs amours, ou leurs souvenirs

on les garde, on les regarde avec amour

C’était tout simple, tout humble tout beau

Décoré de fleurs naturelles séchées

Trouvées à deux !!

Premières amours, souvenirs de la guerre...

on a l'impression de violer quelque chose d'important

Fermons ce livre secret ! bien désuet

Fleurs séchées, petits poèmes

et souvenirs de guerre, du débarquement

Des jeunes-filles engagées pour soigner les soldats

Livres secrets

renfermant des souvenirs purs et désuets

des amourettes d’antan ! livres de nos parents

Poèmes, dessins, fleurs séchées

le tout illustré et bien soigné

je les garde précieusement ceux que j'ai trouvés

et offerts à mes enfants, ceux de leur grand-mère

Notre jardin secret ou discret

Que restera-t'il de nous ? A l'heure de l'informatique

Un message est comme une enveloppe ouverte

où on peut lire et tout retrouver

Le meilleur endroit pour garder nos secrets

est dans notre cœur, car tout cela le rend beau

je serais malheureuse, si on venait lire ce que j'écris

car ce sont mes émotions, mes points de vue

Tout un travail que je fais en moi

celui que j'expose est pour le partager

et d'ailleurs quand tout est si beau et bien dit

on peut et on doit le montrer

 

Tout ce qu'il  peut y avoir de beau en l'humain

Message d'amour,  lettres anciennes 

on a tous besoin d'avoir un jardin secret

Où nul ne peut rentrer sans y être autorisé

le gardien est notre conscience, notre confiance

Ou ce petit ange qui veille !

Tout est parfois beau et bien écrit

l'amour fait des merveilles

la séduction passe parfois par l'écriture

tendresse délicatesse du mot choisi

et porteur de cette magie, qui rend tout charmant

douce complicité, tendres baisers

que l'on s'envoie et qui passent les frontières

l'amour donne des ailes 

après l'amour vient l'amitié sincère

Notre jardin secret ou discret

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Comme un petit coquelicot nouveau

Quand on a le temps de méditer 

 presque tout est magique, tout remonte à la surface

les beaux souvenirs , les anniversaires à fêter

Quand j'étais enfant on commençait ce mois dédié à

Marie par une journée champêtre ,

nous étions sous la surveillances

des plus grands et allions pique-niquer,

cueillir jolies fleurs et coquelicots

Souvenirs de ce temps , où tout était festivité

Souvenirs aussi d'un mois de Mai

où j'avais fait ce qui me plaisait

émotion quand j'y pense

joies belles paroles charme et courtoisie

découverte rencontre  ! un moment où tout recommence

Il y a dans la vie des jours privilégiés que l'on garde

en secret dans le cœur, et en les faisant revivre

nous inondent de bonnes ondes

la musique et les mots sont en harmonie

Comme un petit coquelicot nouveau

Comme un petit coquelicot que je revois

un petit coquelicot nouveau

rose et blanc , pour illustrer ce jour

où une demoiselle sortait d'un conte ancien

elle avait une tenue de couleur claire et légère

qui lui sayait à merveille  pour aller à la rencontre

d'un blanc chevalier  dans une aube de brume nimbée

Le Coquelicot et puis la Rose ; et le rose coquelicot

Cette fleur que nous ouvrions

pour voir la couleur de sa robe !

qu'elle impudeur de la dévêtir

Et on s'amusait a ouvrir des boutons encore fermés

Des jeux d'enfants bien innocents

on ouvrait leur corselet pour deviner de quelle couleur

était la robe toute fripée qui en sortait

certains n'avaient pas encore de parure bien définie

et étaient de blanc vêtus

Des jeux que l'on pourrait transposer à ceux de la vie

Que de beaux souvenirs passés et présents

Comme un petit coquelicot Madame

le myosotis et puis la rose.....

Et on aime aussi les coquelicots ...

Comme un petit coquelicot nouveau

Que d'émois que de tendresse dans ces gestes d'enfant

que d'émois de délicatesse dans des souvenirs

de ce joli mois de Mai :

Dédié à Marie la rose divine sans épines

: le soir après le repas nous allions célébrer Marie

- Litanie chants prières-

et puis nous échappions à la surveillance de nos parents

pour faire dans le village un jeu des cache-cache

où nous étions par deux : une grande et une plus jeune

Nous courrions, à la recherche d'un lieu

où on ne pourrait pas nous trouver  et puis épuisés

par ces courses au clair de lune sous la voute étoilée

on appréciait avec plaisir chacun son lit

 Le lendemain on cueillait les plus belles fleurs

de nos jardins ( pavots et roses)

petits et grands coquelicots qui apportent le rêve

Et dans les bras de Morphée on tombait

Ce Dieu de la nuit qui sème des pétales de pavots

Rêves et réalités : on aime toujours les coquelicots

qui sur cette image sont jetés par Hypnos et Morphée

Tout se rejoint : rêve réalité.....

jeux d'enfants jeux des plus grands

douce complicité premières caresses

tendresse et magie de l'enfance dans sa pureté

pour nous plus jeunes c'était un jeu bien innocent

pour les plus grands c'étaient les premiers émois

et l'approche de l'autre dans la sensualité qu'ils decouvraient

C'est pour cela que le coquelicot

et cette belle chanson dans ma page ont toute leur place

Pour fêter un mois de Mai - Souvenirs - Souvenirs-

Comme un petit coquelicot nouveau

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Le profane et le sacré

 Je me suis aventurée sur un chemin sinueux difficile

pour décrire le profane et le sacré

En voici quelques définitions !

 

 Le Sacré c’est ce qui appartient

au domaine séparé, intangible et inviolable du religieux

et qui doit inspirer crainte et respect

(par opposition à profane) :

 Les vestales entretenaient le feu sacré.

 forme littéraire :

 Se dit des sentiments de crainte et de respect

inspirés par les choses qui sont l'objet

d'une révérence religieuse  : une Sainte horreur...

Ou qui a un rapport avec la religion,

avec l'exercice d'un culte

 Auteurs sacrés. Musique sacrée et musique profane.

 Forme Humaniste 

C'est ce à qui l'on doit un respect absolu,

qui s'impose par sa haute valeur : 

Le caractère sacré de la personne humaine.

Les lois sacrées de l'hospitalité.

 Familier.

 Qui revêt une importance primordiale

et à quoi il ne faut pas toucher :

 Rien de plus sacré que sa promenade après le déjeuner.

 Populaire.

 Renforce les jurons : Sacré nom de Dieu !

 

Le sacré implique le pur de l’impur

Ces définitions du sacré n’ont aucun rapport

avec le Sacré lui-même

Le sacré est une distanciation de ce qui fait le mystère,

il est la réponse du mythe à l’histoire.

Il est destiné à sublimer nos interrogations

sur le sens de notre vie , le sacré nous le faisons nous même

il n'est pas de l'ordre du religieux

je pourrais vous dire : Mes petits-enfants sont sacrés

Parfois on sacralise nous même un espace

où le temps ni l'espace n'existent plus

Le rituel est un des outils pour travailler ensemble

 

Le profane et le sacré

Il y a donc Sacré et sacré :

la différence apparaît entre ce qui concerne le divin -

qui correspond au concept de "croyance"

 (sacer-sacerdoce)

 et ce qui doit inspirer un respect absolu  et inviolable

qui correspond à celui de "tabou"

 (sacri-sacrilège).

Le sacré, c’est ce qui n’a pas de prix, ne se marchande pas …

Pour un auteur de "l’homme et le sacré"

est sacré : L’être ou la chose,

ou l’idée qui guide l’homme dans sa  conduite,

et qu’il n’accepte pas de remettre en doute

ni de  la voir bafouée ,même qu’on puisse plaisanter

à son sujet...

Pour Robert Badinter,

"Ce n’est pas parce que les assassins sont sacrilèges

que la vie humaine n’est pas sacrée"

Pour le sacré - hors du Divin- et des religions

C’est nous qui en définissons les règles les valeurs

 Alors, peut-il exister un sacré laïque ?

 Bien sur et Je cite Régis Debray

dont l’approche sur ce point

peut être objet de réflexion 

-"Ce n’est pas parce qu’on est athée

qu’on n’a pas de valeurs sacrées"

Le profane et le sacré

Pour être plus simple je vous donne la définition

d'un philosophe  de notre temps qui écrit

Vous n'iriez pas faire cuire deux œufs au plat

sur la flamme du soldat inconnu ce serait un sacrilège

ni faire un barbecue a Auschwitz

ce serait aussi un sacrilège

et pourtant ces lieux n'ont rien de religieux

mais inspirent tout notre respect : Tant de personnes

y ont souffert, et /ou sont mortes

Souvent dans des chapelles romanes

Il y a une frise qui sépare  le profane du Sacré

le dehors du dedans et de plus incite a rentrer

pour découvrir ce Sacré  :ainsi à la chapelle romane

de Banyuls sur mer (66) Qui se nomme St Jean

on peut découvrir cet autel avec la vierge et Marie-Madeleine

habillées de noir , comme l'étaient les femmes Catalanes

de l'ancien temps ...

Le profane et le sacré

Autre propos que je souhaite vous faire partager

qui pourra être sujet à débat /

 Chrétiens par le baptême institué par le Christ,

nous sommes à la fois, Prêtre, Prophète Roi,

nous sommes ainsi sacrés...

Car par le baptême  nous sommes devenus

Tabernacles du Seigneur,

C’est pour cela que lors des funérailles religieuses chrétiennes

le corps est béni par le signe de la croix,

puis encensé trois fois : deux fois

puis entouré par la fumée de l’encens

tout autour de cette dépouille

Ici le sacré ce n’est pas que l’esprit mais le corps

que nous devons respecter pour lui garder une dignité

devant la mort 

Mon texte est un bel exercice un peu difficile

et ouvre sur un champs de méditations

 

je dédie cette page à deux de mes amis

Un qui se reconnaitra en lisant, qui est érudit sur le Sacré

et un autre, qui n'est plus là

et qui a aussi éveillé mon esprit

pour faire des recherches et ainsi me stimuler

Merci à eux et hommage à celui qui est parti

on a toujours besoin de guides pour avancer

et aussi d'un cadre avec des personnes de qualité

car l'échange est un enrichissement mutuel..

Je pourrais écrire plus sur la sacré laïque

qui est important et ouvre également sur le spirituel

chacun travaille à son amélioration et à celle de la société

Merci pour votre indulgence ...

Le profane et le sacré

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Le petit Prince....Morceaux choisis

 

 Quelques morceaux choisis sur le Petit Prince

Le narrateur est un aviateur qui,

à la suite d'une panne de moteur, a dû se poser

en catastrophe dans le désert du Sahara

et tente seul de réparer son avion

(Antoine de Saint-Exupéry se met en scène dans son œuvre).

Le lendemain de son atterrissage forcé,

il est réveillé par une petite voix qui lui demande :

« S'il vous plaît… dessine-moi un mouton ! »

Très surpris par cette apparition miraculeuse et incongrue,

l'aviateur obéit, mais aucun de ses moutons ne convient

au petit prince.

Excédé, le narrateur dessine la caisse du mouton :

« Ça, c'est la caisse : Le mouton que tu veux est dedans ».

Le petit prince s'en montre cette fois-ci satisfait

et remarque que le mouton « s'est endormi ».

Peu de temps après, le petit prince demande à l'aviateur

si un mouton mange des fleurs, lequel répond

« oui, même les fleurs qui ont des épines ».

Devant le chagrin du garçonnet qui s'inquiète pour sa fleur,

l'aviateur finit par promettre de dessiner une muselière

pour empêcher le mouton de manger la fleur.

Jour après jour, le petit prince raconte

son histoire au narrateur.Il vit sur une autre planète,

appelée par les grandes personnes

« l'astéroïde B612 » à peine plus grande qu'une maison 

Sa planète avait été découverte, en 1909,

par un astronome turc que personne n'avait pris au sérieux

à cause de ses vêtements traditionnels.

Refaisant sa conférence, en 1920,

en costume et cravate après une réforme dans son pays,

il avait cette fois-ci été longuement applaudi.

Le petit Prince....Morceaux choisis

Les activités du petit prince consistent essentiellement

à ramoner les volcans et à arracher les baobabs

pour qu'ils n'envahissent pas sa planète

Une aquarelle montre une planète rendue inutilisable

par trois baobabs qu'on a trop attendu pour arracher.

L'auteur indique que si ce dessin est effrayant,

c'est qu'il était « animé par le sentiment de l'urgence »

en le dessinant.

Après ces activités, le petit prince va contempler

un coucher de soleil ; son astéroïde est si petit

qu'il lui suffit de déplacer sa chaise de quelques mètres

pour cela :Une fois, il a vu le Soleil se coucher

quarante-quatre fois à la suite.

Il n'hésite d'ailleurs pas à préciser au narrateur que

«quand on est tellement triste, on aime les couchers de soleil ».

 

Ayant assisté à la naissance d'une rose superbe

— orgueilleuse, coquette et exigeante —,

le petit prince découvre que l'amour… peut avoir des épines.

Il décide alors de quitter sa planète et d'aller explorer

les étoiles, en quête d'amis.

Il dira au narrateur qu'il n'aurait jamais dû quitter sa planète,

car « il ne faut jamais écouter les fleurs »

Il a ainsi rencontré, murés dans leur solitude,

une galerie de personnages :

Le monarque d'un empire factice (qui ne voit en lui qu'un sujet)

le vaniteux (qui le voit comme un admirateur)

, le buveur qui boit pour oublier qu'il boit,

le businessman propriétaire d'étoiles,

L'allumeur de réverbères  qui obéit à une consigne

sans se poser de questions (

le seul dont le Petit Prince a su se faire un ami,

étant tout de même obligé de le quitter

étant donné la petite taille de sa planète

sur laquelle il n'y a pas de place pour deux)

et le géographe écrivant d'énormes livres,

lesquels, au chagrin du petit prince,

ne recensent pas les choses importantes de la vie,

mais uniquement les pérennes...

 

Le petit Prince....Morceaux choisis

Le petit prince sur Terre

Toujours en quête d'amis, le petit prince arrive sur Terre,

et c'est encore la solitude et l'absurdité de l'existence

qu'il va découvrir :

Sa rencontre avec le serpent qui ne parle que par énigmes

(il « les résout toutes »)

, celle d'une fleur « à trois pétales »,

l'écho des montagnes !!!

Enfin, il arrive dans un jardin de roses.

Il se rend alors compte que sa fleur n'était pas unique

au monde et devient bien malheureux

. C'est alors qu'il rencontre le renard

ce dernier lui explique ce que signifie le terme

« apprivoiser » et que c'est un terme bien trop oublié

par les hommes.

C'est grâce à l'enseignement du renard que le petit prince

découvre la profondeur de l'amitié :

  • « On ne voit bien qu'avec le cœur.
  • L'essentiel est invisible pour les yeux. »
  • « Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »
  • « C'est le temps que tu as perdu pour ta rose
  • qui fait ta rose si importante. »
  • « Droit devant soi on ne peut pas aller bien loin. »

Plus tard, le petit prince rencontre successivement

un aiguilleur et un marchand avant de rencontrer l'aviateur

— avec lequel il restera huit jours.

Guidé par la fragilité et la candeur du petit prince,

celui-ci finit par découvrir un puits dans le désert 

: « Ce qui embellit le désert, dit le Petit Prince,

c'est qu'il cache un puits quelque part. 

Peu après, le petit prince explique au narrateur qu'il est arrivé sur Terre depuis près d'un an :

il doit rentrer sur sa planète pour s'occuper de sa fleur

dont il se sent désormais « responsable ».

Il ne peut en revanche emporter son corps trop lourd

et alors le serpent qui parle toujours par énigmes accepte

de le « libérer » en le mordant.

 

 

 

Le petit Prince....Morceaux choisis

En compagnie de l'aviateur, le petit prince revient

sur le lieu exact où il était arrivé :

« Il tomba doucement comme tombe un arbre.

Ça ne fit même pas de bruit à cause du sable. »

Le lendemain, l'aviateur ne retrouve pas le corps du petit prince

et en conclut qu'il est bien rentré sur sa planète.

Ayant fini ses réparations, il rentre chez lui.

C'est alors qu'il se rend compte

qu'il n'a pas dessiné de courroie pour attacher la muselière

qu'il a promise au petit prince.

Le mouton a-t-il mangé la fleur

 Le petit prince est très content d'avoir une si jolie fleur

sur sa petite planète.

Mais la fleur est exigeante,elle est unique et très belle,

elle en profite pour faire faire au petit prince ce qu'elle veut

Et elle lui parle parfois avec rudesse...

La leçon de vie:

Le Petit Prince représente la spontanéité des sentiments. Contrairement aux humains de la planète Terre

qui réfléchiraient avec leur cerveau

et ne verraient en sa rose qu'une simple fleur,

lui, réfléchit instinctivement, avec son cœur

Sa rose est la plus belle  : celle qu'il a apprivoisée

et sur laquelle il doit veiller

Le Petit Prince aime une rose de sa planète

qui ressemble à toutes les roses qu'il observe sur Terre

Pour autant, sa rose est unique, parce qu'il l'a choisie

Elle est "unique au monde",

lui dit le renard, parce qu'il a pris du temps pour elle

, qu'il a décidé qu'il en était ainsi

j'ai repris ce texte car ce jour 12 avril

j'ai été unie à mon prince et j’étais ( sa rose )

Il m'appelait - ma rose- et en souvenir

tous les ans dans mon jardin

la première rose éclot ce jour ....

Le petit Prince....Morceaux choisis

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Je suis l’espérance !! espérons aussi

Pour ceux qui sont dans la peine le deuil la tristesse

Pour tous ceux qui souffrent et ceux qui espèrent :

Une flamme veille, une pensée qui monte

et part du cœur de ceux qui vous aiment,

une bougie allumée,

je le fais quand mes petits-enfants passent des examens,

pour être proche d'eux,

je le fais quand une situation est délicate,

c'est une énergie qui part de la flamme principielle,

celle qui sert à en allumer d'autres,

en multipliant son énergie primitive,

Je suis l’espérance !! espérons aussi


Quatre bougies brûlaient lentement,

il régnait un tel silence que l'on pouvait entendre

leur conversation.

La première dit : je suis la Paix!

cependant personne n'arrive à me maintenir allumée..

je crois bien que je vais m'éteindre...

Sa flamme diminua peu à peu , et disparut.
 

La seconde dit " je suis la Foi !

Mais dorénavant, le monde pense 

que je ne suis plus indispensable..

Cela n'a pas de sens que je reste allumée plus longtemps!

et sitôt qu'elle eut fini de parler, une brise légère 

souffla sur elle et l'éteignit.
 

La troisième bougie se manifesta à son tour :

je suis l'Amour!

mais je n'ai plus la force pour rester allumée.

Les gens me laissent de côté et ne comprennent pas 

mon importance Ils oublient même d'aimer

ceux qui sont proches d'eux.

Et sans bruit, elle s'effaça à son tour.

Alors entra un enfant, qui vit les trois bougies éteintes.
 

Mais pourquoi avez-vous cessé de brûler?

Vous deviez rester allumées jusqu'à la fin!

Et une larme glissa le long de sa joue...

 

Alors la quatrième bougie murmura:

n'aie pas peur, tant que j'ai ma flamme,

nous pourrons rallumer les autres bougies.

 

Je suis l'Espérance!

Alors , les yeux brillants l'enfant prit

la bougie de l'Espérance

et ralluma les trois autres.

Puisse l'Espérance ne jamais s'éteindre en nous!

Je suis l’espérance !! espérons aussi

Pour me recueillir :

je ferme les yeux et je médite

C’est vrai que tout dans mon cœur 

tout est sérénité : calme paix amour bonté

avec ce temps si beau chez nous on pense encore plus

à ceux qui souffrent dans leur solitude

A d'autres j’exprime mon ressenti

dans la foi et mes espérances

La vie est une roue qui tourne

Qui tourne et nous entraîne,

Le tout est de se protéger

et d’aller vers le permanent

pour ne pas ressentir les secousses

quand on a acquis la sagesse

on sait se protéger des tourments de la vie

Ils sont nombreux en ce moment !!!

Allons vers un monde meilleur fait d'amour

Je suis l’espérance !! espérons aussi

Je suis heureuse le soleil est toujours avec nous

Un soleil qui est rayonnant dans mon cœur

animé par les couleurs de ce printemps

bonheur à partager quand on est en santé

Sous une tonnelle je me suis abritée

pour écouter ces mots

qui doucement arrivent jusques à moi

apportés par les nuages

le vent et je ne sais quoi !

par des ondes, des vibrations, et une voix

une voix dans la nuit sous un ciel étoilé

une voix, ou une voie qui s'ouvre et m'appelle

pour me dire que je suis dans la bonne direction

j'y vais de ce pas !

La roue tourne apportant son lot

de bons et mauvais moments

les mauvais seront derrière,

et à l'horizon la clarté se fait belle

et deviendra soleil rayonnant pour tous

Une deux trois flammes veilleront

♥     ♥       ♥      ♥       ♥      ♥      ♥

Puissent ces flammes veiller sur la France

et sur ses enfants dans le malheur

dans la tristesse dans maladie

qui les emporte parfois : Que cette flamme

remercie tous ceux qui travaillent pour le bien

de l'homme et pour l'humanité

je leur dédie cette flamme du coeur

Je suis l’espérance !! espérons aussi

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Où es tu toi que j'attendais ?

Où es tu  toi que j'attendais ?

doucement la sève va monter

sur l'églantier et le rosier

qui parfois me parlent de toi, de ces moments

d'osmose de symbiose qui nous unissaient , Souviens-toi ?

ils entendaient nos conciliabules quand le soleil déclinait

et les nuits de pleine lune, où nous étions tous deux

on la voyait toute ronde toute pleine

du côté de notre chambre et puis elle changeait de place

 et nous restions la main dans la main,

nous parlions en faisant des vœux

Est-ce que ce soir je verrais la lune et les étoiles ?

Tu es ma plus belle étoile au firmament

qui ne brille que pour moi

et je te raconte ce que je fais

Sans toi les soirées sont différentes

mais je sais les occuper, en pensant très fort à nous

et puis la nuit me prend et m'emporte dans un rêve

Tu es toujours près de moi pour me conseiller

apaiser mes maux , me prendre contre toi

et je me blottis dans tes bras

doux souvenir qui ne s'estompe pas

comme si le toucher avait une mémoire

 

Où es tu toi que j'attendais ?

La mémoire des mots que tu m'écrivais

qui étaient posés sur mon oreiller

quand le matin tu partais sans me réveiller

ils n'avaient d'égal que ceux que je t'écrivais

quand en voyage tu partais, j'avais tout préparé

pour que tu n'aies pas à chercher

chemise cravate et pochette assortis

et un petit mot pour te dire bonsoir mon chéri

Une vie bien remplie , une vie de bonheur

La lune , les étoiles sont mes alliées

souviens toi de la grande ourse au dessus de notre toit

Combien de fois nous avons regardé et en secret

murmuré quelques mots qui nous reliaient

le temps passe , un nouveau printemps et puis un été

plus meurtrier , bons souvenirs et d'autres

que je ne pensais pas pouvoir surmonter

Rupture cassure départ pour ailleurs

la faucheuse est passée pour nous séparer

Et pourtant je ne suis pas seule

c'est ce que m'a dit une de mes petites-filles

elle a vu que tu étais partout présent et même

que nous pouvions communiquer autrement

Où es tu toi que j'attendais ?

L'amour ne meurt pas il sommeille

comme le feu  couve sous la cendre

il suffira d'y souffler dessus pour tout retrouver

Femme femme femme aux multiples facettes

Femme unique : je sens la chaleur de tes mains

je sens le bonheur de nous retrouver

Tout est enregistré , souvenirs d'un bonheur à deux

Tout est compartimenté dans un lieu sur et secret

je sens battre ton cœur en émoi

quel beau concert il faisait avec le mien

harmonie toujours, harmonie en tout

la vie est parfois faite de folies et de sagesse

La sagesse est de vivre les bons moments

qui sont comme une valeur ajoutée

Que de bons souvenirs !

Que de merveilleux moments partagés ....

le temps passait trop vite quand nous étions tous deux

je le retiens un peu en faisant vivre nos souvenirs

L'amour c'est d'aimer l'autre plus que soi même

je pense que sur ce plan là tout était réussite

j'aurais un printemps de plus qui s'ajoutera aux autres

qu'importe le temps ne compte plus !

Une étoile au firmament

qui le soir ne brille que pour moi

me rassure me conseille et veille comme un ange

 

Où es tu toi que j'attendais ?

L'amour est toujours une belle valeur

l'amour de l'autre, l'amour passion

mais pas l'amour raison

C'est une fleur éternelle une rose pour toi car tu

m'appelais :

" Ma Rose" et je répondais chéri -

les enfants se moquait de nous

et de notre grande complicité ;

de cet amour qui se nourrit l'un de l'autre,

de cet amour que nul ne pouvait séparer,

sauf la faucheuse de vie, trop jalouse de notre bonheur

Celle là je ne l'aime pas  : C'est une perverse

qui nous laisse espérer et puis arrive sans prévenir

le jour où on s'y attendait le moins

On vit autrement , en s'appuyant sur un bras ami

parfois on tombe, on se relève plus forts

pour avancer , et toujours aimer la vie

et puis Dieu réunit ceux qui s'aiment ♥♥

Où es tu toi que j'attendais ?

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Sacré Mars..Mythes et poésie

La nature au lit se repose ;

Lui, descend au jardin désert

Et lace les boutons de rose

Dans leur corset de velours vert.

                            ****************************************

Nous voici aux premiers jours de ce mois

Ce mois dédié au Dieu Mars

est celui qui incarne la force brutale.

Tous les peuples de l’Antiquité l’adoraient.

Il était Dieu de la guerre,

fils de Jupiter et de Junon, 

Mars, cité devant les dieux par Neptune

dont il avait tué le fils, fut acquitté par ses juges,

réunis sur une colline près d’Athènes.

En souvenir de ce fait mémorable,

les Grecs donnèrent à leur tribunal,

installé au lieu même où Mars fut jugé,

le nom d’Aréopage signifiant colline de Mars.

Ce même nom de Mars

est donné à l’un des jours de la semaine,le mardi 

Et à une planète que connaissaient les Anciens

Ainsi  qu'au métal, le fer,

qui servait à fabriquer les armes de guerre.

 

Le mois de mars était symbolisé

par un homme vêtu d’une peau de louve,

en souvenir de la nourrice de Romulus. 

 

Sacré Mars..Mythes et poésie

Pour moi le mois de Mars

est celui qui a vu naître ma sœur

Et puis celui qui a vu naître une de mes filles

C'est un mois où le temps est capricieux

souvent venteux giboulées soleil

et un bel arc-en-ciel ,

C'est celui ou éclosent les tulipes et autres fleurs

c'est aussi la fête des grand-mères

c'est le mois qui porte le printemps

il neige aussi parfois, Ah oui ...

comme pour une dernière morsure de l'hiver

La clarté est dominante,

le soleil plus vaillant c'est un mois charnière

la fin du premier trimestre

c'est le temps qui passe ..inexorablement

Sacré Mars..Mythes et poésie

Premier sourire de printemps
Mars qui rit malgré les averses
de Théophile Gauthier

 

 

Tandis qu'à leurs œuvres perverses

Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d'or.

Dans le verger et dans la vigne,
II s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
II sème aux prés les perce-neige
Et les violettes au bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.

Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
II met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

 

 

 

 

Sacré Mars..Mythes et poésie

Pour les petites pâquerettes,

Sournoisement lorsque tout dort,

II repasse des collerettes

Et cisèle des boutons-d'or.

           **************************************************

Le Dieu Mars était sous la figure d’un guerrier terrible.

Le coq, symbole de vigilance,

lui était consacré ; vigilance éveil, indique le soleil

On sacrifiait sur ses autels des loups

et quelquefois des victimes humaines.

Le poète Ausone

place auprès de lui un bouc pétulant,

une hirondelle qui gazouille,

un vase plein de lait,

qui, avec l’herbe verdoyante,

annoncent le retour du printemps.

 

Dans les combats, il était accompagné

de ses fils Phoibos et Déimos (la Crainte et l’Effroi)

qui attelaient et conduisaient son char,

ainsi que d’Eris (la Discorde), sa compagne et sa sœur,

 

Mars est belliqueux, Il tonne parfois

il vente, il rit il pleure !

il est sous le signe des poissons !

 

Mars qui rit malgré les averses

prépare en secret le printemps

Puis, lorsque sa besogne est faite,

Et que son règne va finir,

Au seuil d'avril tournant la tête,

II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Sacré Mars..Mythes et poésie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
La roue de la vie....

La roue de la vie tourne, tourne

les plus avisés se mettent à l'abri au centre

les autres parlent crient, sont en dehors

et peuvent tomber, comme dans un train

ils restent à quai où ils sont déposés

la vie n'est pas simple et doit se vivre dans l'amour

et surtout sans préjugés : juger avant de connaitre

La roue tourne tous les jours, certains ne suivent plus

quand on est noble de pensée on leur tend la main

comme le faisait les plus grands

quand je prenais le tram en marche

A cette époque, il y avait des plate-formes

où se mettaient les jeunes : les agités

Et puis je rentrais dedans , après avoir remercié

ceux qui m'avait aidée  ! loin est ce temps

et tellement présent

La roue de la vie....

La sagesse venant, je sais mieux analyser

et encore je me fais piéger par des malveillants

Qui ne connaissent pas mon chemin ni mon destin

les paroles ou les écrits me font souvent très mal

Comme pour celui ou celle qui se sentent outragés blessés

Qui oserait me critiquer ?

qui me jugerait sans me connaitre

ni connaitre ma vie, et mes sentiments

Le bien le mal , le blanc le noir et les autres couleurs

chacune ayant son propre symbole

je suis entourée d'amour  ♥♥ que je rends

tout dans la bienveillance - qui est un mode de vie-

tout  est courtoisie art de vivre bons sentiments

Je n'écoute personne et suis le cours de ma vie

dans l'amour l'amitié le respect

( et celui de la parole donnée )

La roue tourne et laisse ceux qui n'ont pas la foi

ni l'amour de l'autre 

Que l'on ne compte pas sur moi

 je pourrais leur conter nombre 

de belles histoires, qui sont dans mon tiroir secret

et bien compartimentés 

Et merci à ceux qui m'aiment telle que je suis

Les belles histoires je les garde dans mon cœur

et je ferme la porte à tout ce qui pourrait être rancœur

personne n'est parfait - et tous les jours on peut s’améliorer-

et tourner dans le bon sens en se protégeant

 

La roue de la vie....

 Dans chaque personne, dans chaque chose :

il y a tout et son contraire,du beau du bien de la lumière

et que chacun voit suivant son prisme,

là où je vois du beau une autre personne verra autrement

car tout dépend de notre regard

qu'il soit bienveillant ou pas !

De notre état de nos perceptions de notre ressenti profond...

En Elle chaque personne porte une parcelle de lumière

que chacun peut dénicher, le cœur voit mieux que les yeux

je n'ai jamais vu de personnes portant la noir-sœur

Mais sans doute que je les regarde

avec l'envie de voir ce qu'il y a de meilleur

chaque personne porte en Elle des qualités et des défauts

mais comme m'avait dit une amie : Tu as des défauts

mais tes qualités sont tellement plus grandes

que j'ai fait le premier pas pour aller vers toi

et nous sommes restées des amies fidèles

C'est pour cela qu'il faut aller du blanc au noir

Du bien au mal et rassembler

les deux couleurs de l'échiquier

La roue de la vie....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
L'esprit du feu...

 

premiers jours de janvier :

l'hiver est arrivé sans tambours ni trompettes

s'il fait froid on tricotera un cache-nez

Le temps passe si vite

pour ceux qui font des projets

et trop lentement pour tous ceux

qui vivent au jour le jour

J’ai connu ce temps

où  je ne savais pas de quoi serait fait demain

Dés qu'il y avait une petite embellie

je me mettais à espérer

et faire des plans sur l’avenir

qui étaient bien vite hypothéqués

C’est la vie qui parfois nous fait

De vilains tours ! des vacheries

 

 

C’est difficile de vivre un jour après l’autre

sans pouvoir apercevoir le bout du tunnel

Il n’y a que la patience,

pour nous accompagner sagement

C’est un chemin rude, fait de tout et de rien

d’un sourire, d’un rictus, dune souffrance,

d'une plainte et d'un moment d'accalmie

D’une main qui se pose sur moi

Une main qui s'agrippe à la vie

Et qui me dit Demain, oui demain

Demain  Où serons  nous !

Un peu moins maintenant mais on vit quand même

au jour le jour sans faire de projets

 

L'esprit du feu...

Il avait neigé cette année fin janvier

Nous étions si bien

notre voisin est venu prendre ce cliché

il savait lui aussi, que ce serait sans doute

un des derniers ! Nous deux heureux

 

Je suis arrivée à demain

Et même après demain

Et on revient sur ces moments

qu’on a su partager, qui sont inscrits

dans notre mémoire : Moments

qu’on pensait terribles et qui ont fait l’avenir

l’avenir sans toi je ne l’imaginais pas

et pourtant ! je me souviens

j'avais allumé la cheminée

un jour d’hiver, où tu avais si froid

Que j’étais comme une mère à côté de toi

Et nous restions ensemble

près de l'âtre regardant monter les flammes

 et danser changer de couleur

feu follet, feu de joie, feu de l’amour

Feu qui est aussi signe de régénération

de transmutation,

 

L’esprit est flamme lumière, clarté vivante

J’ai garni l’âtre, pour garder le foyer

et la lumière, primordiale celle qui est en nous

 

L'esprit du feu...

C’était avant-hier, c’était hier

Et ce sera demain ! Qu'importe

La chaleur rayonnera

Et m’apportera ce doux souvenir

De nos mains, l’une dans l’autre unies

De nos conversations de nos émotions

de ce temps où je faisais des projets

Et je savais qu'ils n’aboutiraient pas

Car la vie partait en toi

Et la mienne devenait plus forte pour te retenir  

Je garde la flamme, la lumière

La clarté, et nos moments bénis

Qui font ma force aujourd’hui

et chaque année ,

quand j'allume la cheminée

je pense à nous deux

à ces beaux moments

qui me laissent des souvenirs

des images ! des flammes qui montent

et qui rayonnent dans les cœurs

c'est demain, après demain, c'est un jour

où la lumière est venue pour te remplacer

Tu n'étais plus toi même

tant ta silhouette avait changé

mais dans les étoiles,

tes yeux brillent d'amour pour moi

de jour en jour- de mois aorès mois-

d'années après années

je souvenir est puissant

et je me rapproche de toi

pour les grandes retrouvailles

où le phœnix renaît de ses cendres..

L'esprit du feu...

Au fil des jours et des années beaucoup de nos amis

ont disparu emportés par la roue du temps

Elle tourne , certains montent - et d'autres descendent -

notre charmant voisin qui avait fait notre photo

lui aussi, meme s'il n'est pas parti est dans sa bulle

d'où il ne sort pas, et je pense  souvent à lui

un jour il taillait sa haie et le lui dis bonjour

il me regarde d'un air curieux et j'ai vite compris !

je lui ai rappelé mon nom et dit que j'étais sa voisine

et puis pour l'orienter je lui ai demandé

est -ce que tout va bien chez vous , et pour vous

il m'a répondu je perds la mémoire

et moi pour lui donner espoir je lui ai répondu

vous savez la mémoire ont peu apprendre a la travailler

Mais c'était trop tard: hélas !!!

son épouse n'est pas veuve, mais elle m'a écrit

pour moi c'est un deuil blanc il est là oui

mais il est ailleurs aussi  - Quelle tristesse -

L'esprit du feu...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Elle et Moi. L'année nouvelle

Une année qui s'en est allée à minuit

année maudite faite d'attentes et d'incertitudes

 

La première soirée le passage d'une année à l'autre

a été dans la plus grande simplicité d'un soir ordinaire

je n'ai même pas attendu minuit pour aller me coucher

Un ange passe s'arrête : Celui de la tendresse

Qui nous unit de cœur à cœur

Oui première soirée pleine de promesses

bonheur partagé, mots chers à mon cœur 

pas de baisers ni de câlins ! c'est le plus difficile

 

Ce matin après le brouillard nous aurons peut être du soleil

symbole de lumière qui rayonne ici bas

Soleils pour toi, soleils et beauté j’ai écrit

En ce jour de cette année

que tout soit Amour Fraternité Amitié

que l'amour universel soit toujours en nous

que nos rêves deviennent réalités

nous y pensons fort

et je crois au pouvoir de la pensée

qui est énergie vitale : Pour cela

il faut se libérer des énergies négatives

se tourner vers la lumière celle qui éclaire notre cœur

et nous apporte des vrais échanges, de l'amitié partagée

L'amitié est comme une fleur qui se nourrit de soins

je prends grand soin de mes roses

elles me le rendent bien

je prends soin de mes amis

et tout est délicieux

petits présents, douceurs, joies, que l'on échange

 

Début d'année 2015

 

 

La première soirée a été belle et douce

Un ange passe s'arrête : Celui de la tendresse

Qui nous unit de cœur à cœur

Oui première soirée pleine de promesses !!!

bonheur partagé,

mots chers à mon coeur et à mon oreille

 

Elle et Moi. L'année nouvelle

 

En ouvrant les volets j’ai vu que le temps

ne s'était pas trompé de saison : il fait maussade

et c'est l’hiver sur le calendrier

J'ai de belles roses de noël sur le rebord d'une fenêtre

Dame nature me gâte aussi

je sais être bonne avec elle

comme avec tous ceux que j’aime

donner est pour moi aussi beau que recevoir

car l’un appelle l’autre le don vient du cœur,

et par lui a été choisi :Tout est symbole,

comme pour moi l’aura d'une personne

que je compare à un joli compas

Et celui-ci pour moi symbolise

des jambes de femmes

Et toi que je tiens dans ma main

pour faire des cercles ou autres figures

Je ne suis pas bien habille pour cela

Préférant l'écriture à toute autre activité

et pourtant j'ai fait de belles œuvres...

 

Elle et Moi. L'année nouvelle

Mon moment plaisir varie,

Mais quand j'écris je suis branchée aux étoiles

De quelle couleur les ferions-nous ?

C’est difficile car ce sont des soleils

Mille soleils en nous parcelles de lumière

Et de jour en jour, nous égrènerons les fêtes

Pour avoir une pensée

pour ceux qui sont dans notre cœur..

C’est le début de l’année

et pour moi c'est tendres pensées

Qu’il en soit ainsi pour les jours à venir

Avenir…Mille pensées dans ce lieu sacré

où la lumière parait éternelle

 

Notre Dama de Maguelone....

Notre Dama de Maguelone....

Et les jours passeront avec des fêtes à souhaiter

en commençant par l'arrivée des rois mages

signe d’espérance en ces jours de peurs et de doutes

de beaux moment programmés

de l'amour à partager nos cœurs resteront unis

dans cette chaîne de l'humanité

La perfection n'est pas de ce monde

ce serait bien triste d'ailleurs

c'est pour cela sans doute que

nous pouvons tous les jours nous améliorer

si nous le voulons pour moi OUI je veux

et de l'amour naît la lumière

Qui est montante en ce moment

Qu'elle vous éclaire aussi

et vous mette le  cœur en joie :

Commençons bien l'année chassons la tristesse

Merci encore de me lire mes amis ..

c'est pour moi un immense plaisir

Elle et Moi. L'année nouvelle

la beauté est partout et nous appelle

vous êtes ici dans la cathédrale

de Notre Dame de Maguelone

entre mer et étang dans un lieu classé où on vient l'été

pour écouter de la musique sacrée

sacrée ou profane quand tout est beauté 

la musique élève et sublime

,elle est source de spiritualité

ND de Maguelone est à Palavas en Languedoc-Roussillon

C'était l'évêché de Montpellier...

il y a un article qui lui est destiné sur ce blog

Maguelone sous un ciel d'azur dans la rubrique

Études et culture patrimoine

que votre année soit lumineuse heureuse

faite d'amour vrai,d'amitié sincère

en début d'année on prend de bonnes résolutions

on choisit sans éliminer , mais préférer

la vie est courte, et on ne doit pas s'encombrer

mais au contraire élever nos esprit en amour  !

pour qu'il soit en nous pour rayonner

Alléluia Alléluia  !!!

 
Elle et Moi. L'année nouvelle

partons d'un bon pied en tout début de l'année

elle devrait être toujours perturbée,

mais - qui pouvons -nous ? sinon subir

les mauvais choix qui sont faits, et nous entrainent

sans nous laisser choisir ! Nous ne sommes plus maitres

de notre destin !  des marionnettes tirent les fils

ils ne savent pas trop où ils en sont

et vogue la galère sans pilote à sont bord

qui suit les méandres d'une rivière prête a déborder

l'eau passe sous les ponts, et les emporte dans sa fougue

 et nous suivons sans trop savoir

où le courant nous amènera par la folie des hommes

qui n'a d'égal que leur égo démesuré

Que cette année soit celle de la vérité

Soyez heureux écoutez votre coeur

Bon début d'année encore perturbée

ensemble nous irons plus loin....

sous la protection de notre ange gardien

 

Elle et Moi. L'année nouvelle

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>