Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Souvenirs de l'an dernier

Et voici ce jour de fin février l'an dernier en 2018

nous avons le dernier soubresaut de l'hiver tardif,

là haut on doit plumer des oies , le duvet tombe sur nous

et a fait un fin voile , un manteau de neige

les bruits ont pris un coup de froid la gorge serrée,

et tombe la neige, pour quelques heures

la campagne est belle, pas un bruit

pas de roucoulement de tourterelles !

paisible et assourdissant silence

la neige étouffe les bruits et rend flou les contours

je me souviens au clocher de mon village

le son de l'horloge et des cloches

du froid qu'il faisait en ces temps anciens

maintenant tout est différent ,et tombe la neige

Souvenirs de l'an dernier
Souvenirs de l'an dernier

Rêve de neige , état d'esprit , ou tout est flou

comme les contours d'un visage aux cheveux d'argent

l'hiver s'en va a pas feutrés et le printemps arrivera

en sautillant comme un oiseau ou une hirondelle

tout sera nouveau dans quelques jours

le mois de Mars commence demain

il m'apporte de jolis messages fêtes et anniversaires

à souhaiter, tout dans un bonheur familial

Que vienne Mars et ses caprices, ses sottes d'humeur

Chaque mois a son charme, comme chaque personne

chaque chose, est aussi pour nous un souvenir

un doux plaisir qui se perpétue

Allez il neige ce jour et demain ce sera la pluie

mais quand même une belle journée

où nous fêtons l'anniversaire d'une amie

qui cumule un joli nombre de printemps

elle est légère et primesautière, toujours de bonne humeur

demain pour elle nous serons réunis

tombe la neige et je vais mettre pour cette page

une chanson que vous avez du connaitre

Tombe la neige....

Souvenirs de l'an dernier

Cette année tout est différent le soleil est rayonnant

les tourterelles chantent, il me semble avoir vu

hier au soleil un papillon ! les fleurs renaissent

la joie est partout, dans le bleu du ciel

dans cet air doux, dans les ayons de l'astre solaire

tous les soirs quand je suis chez moi

j'assiste a son coucher, hier après la chaleur

de la journée il montait des bois comme une respiration

une légère brume de condensation

l'humidité de la Lironde, et doucement le soleil

partait derrière la colline; laissant un ciel rougeoyant

une auréole de lumière, et puis les arbres devenaient foncés

ils n'étaient plus éclairés, et la nuit sans bruit

délicatement tombait !

c'est à ce moment que je ferme un volet

un jour est passé, un de plus et ensuite ce sera

le joli mois de mars celui des giboulées

et celui du printemps !

 

Souvenirs de l'an dernier

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Sur le mythe de Narcisse

Sur le mythe de Narcisse

 

Les Narcisses commencent a fleurir de leur belle

couleur jaune d'or , c'est la fleur qui a été choisie

pour fêter les grand-mères : Pour vous la légende

ou le mythe de ce Dieu qui mourut pétrifié en

regardant son image et reste dans une éternelle

jeunesse *************************

 

En ces temps-là vivait dans une nature heureuse

un jeune homme d'une rare beauté.

Né d'une nymphe et d'un fleuve,

Narcisse ne connaissait pourtant pas l'amour.

Nombreux furent les jeunes filles et les jeunes

gens qui le désirèrent

mais lui, drapé dans une innocente splendeur, les

dédaigna. probablement ne les vit-il même pas…

Narcisse et la nymphe Écho.

 
Sur le mythe de Narcisse

Narcisse était le plus beau garçon de toute la

Grèce même bébé il attisait les braises de la

passion Avant son seizième anniversaire

il était déjà l’objet de fantasme féminin

Ni les filles ni les garçons ne l’intéressaient.

 

Écho était une nymphe de la montagne

Elle surprit Narcisse un matin

le jeune homme luttait avec un cerf

qu’il venait de prendre dans son filet,

Elle ne put que regarder sans parler

Et regarder fut ce qu’elle fit.

Même parmi les dieux immortels

elle n’avait jamais vu son pareil.

Un désir brûlant courut dans ses veines.

Comme elle désirait séduire le beau jeune homme

avec des mots, mais elle ne pouvait pas bouger

ses lèvres en vain.

Narcisse sentit ses yeux sur lui.

Qui est là ? » appela-t-il.-Là répondit Écho,

qui pouvait seulement répéter ce qui lui était dit.

-Laissez-moi vous voir » dit le garçon.

-Vous voir, » dit Écho.momentanément intrigué,

Narcisse cria alors, Comment vous appelez-vous ?

Vous appelez, » répondit la nymphe.

Et, incapable de contenir son ardeur,

elle s’échappa de sa cachette et se jeta,

chaude et haletante, sur le bel adolescent.

Commençant à être habitué à un tel

comportement Narcisse se libéra rapidement de

son étreinte et s’enfuit en toute hâte au plus

profond de la forêt laissant ses filets derrière lui.

Narcisse tomba à genoux, épuisé de chasser et

d’être chassé.

Devant lui se trouvait une pièce d’eau

claire et profonde dont la surface vitreuse

capturait la lumière qui traversait les arbres au-

dessus pour devenir un miroir parfait.

Narcisse avait vu son ombre plusieurs fois

mais jamais son reflet. Ainsi, quand il se pencha

appuyé sur ses mains et ses genoux et regarda

dans la mare, il fut surpris par l’image de beauté

sans égale qui le regardait.

Pour la première fois de sa vie il tombait

amoureux. Amoureux de son image, et il fut

pétrifié et changé en Narcisse...

Sur le mythe de Narcisse

 

Le miroir et l'image

J’ai entendu et vu qu’on remettait

Les personnes âgées devant le miroir

Pour leur faire prendre conscience de leur image

Pensée positive, tu es là l’estime de son corps

Le redécouvrir, le prendre en charge

Doucement, pour l’apprivoiser

En avoir une autre image

Et le mythe de la confrontation avec la souffrance

Nous revenons à narcisse !

 La souffrance et aussi celle de l’autre

Parfois quand on ne peut plus donner

une bonne image ou une estime de soi

On se replie dans la souffrance

C’est un appel : Au secours je souffre !

 

Celui de ce corps déformé, usé qui est parfois

négligé Un peu d’estime de soi

C’est aussi éveiller l’estime des autres

C’est vouloir plaire, pas pour séduire

Mais pour être apprécié

   

Sur le mythe de Narcisse

 Il y a des multitudes façons

De donner et de recevoir

Encore faut-il se connaître et s’aimer

S’aimer tel que nous sommes

Pour aller vers les autres

C’est sur ce résonnement

Qui n’engage que moi

Que je trouve toujours exagérées

Certaines attitudes

Qui font du « narcissisme » une maladie

Ou une vanité ! Il faut un peu de tout

avec discernement Et voici que je rejoins

Une autre idée positive

Narcisse est pétrifié

Il reste dans sa beauté et dans sa jeunesse

Il y a des humains qui deviennent

beaux en vieillissant ils ont gardé

L’estime de leur corps et de sa représentation

La démission du corps

Laisse présager celui de l’esprit !

User de tout !  sans en abuser est mon mode de

vie -S’aimer pour aimer les autres-

 

 Il y a des multitudes façons

De donner et de recevoir

Encore faut-il se connaître et s’aimer

S’aimer tel que nous sommes

Pour aller vers les autres

C’est sur ce résonnement

Qui n’engage que moi

Que je trouve toujours exagérées

Certaines attitudes

Qui font du « narcissisme » une maladie

Ou une vanité !

Il faut un peu de tout avec discernement

Et voici que je rejoins

Une autre idée positive

Narcisse est pétrifié

Il reste dans sa beauté et dans sa jeunesse

Il y a des humains qui deviennent

beaux en vieillissant ils ont gardé

L’estime de leur corps et de sa représentation

La démission du corps

Laisse présager celui de l’esprit !

User de tout !  sans en abuser est mon mode de vie

S’aimer pour aimer les autres

 

Sur le mythe de Narcisse

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Etude sur les sentiments...

Il y a quelques jours : C'était la saint Valentin

 

On nous l'a assez ressassé et plus même

Pour moi l'amour doit se manifester tous les jours

et dans sa plénitude :

Nous avons tous besoin d'amour

à tous les âges de la vie,

comme le nourrisson qui vient de voir le jour,

comme l'enfant qui s'éveille

comme les jeunes qui s'aiment,

l'amour pour eux a vingt ans

Et puis il y a l'amour plénitude, passion amour

toujours En prenant de l'âge, il y a l'amour celui

que nous développons qui nous tient comme une

passion, avec une grande attention

C’est dans la tendresse, dans la délicatesse

des mots et des gestes, ce n'est pas la fougue de

nos vingt ans : c’est autre chose, plus fort, plus

doux, c'est mieux se connaître après avoir

cheminé ensemble

C'est s'enrichir l'un de l'autre

c'est aussi un amour puissant , un lien du cœur

Aimons toujours, c'est bon pour la santé

Puis vient l'âge ou on aime les enfants de nos

enfants : c'est autrement , c'est toujours de

l'amour a donner et recevoir

c'est une main qui se tend pour en prendre une

autre :aider dans une épreuve, c'est aimer :

Quel bonheur nous procure ce sentiment !

 

Etude sur les sentiments...

 

Nous avons tous près de nous des amies, amis

dans la peine Je dédie ce texte a une amie

elle s'est conduite comme un ange

pour elle toute mon amitié mon respect

 

C'était un texte sur les sentiments

il y a quelques jours il pleuvait fort

J’avais un sentiment d’inquiétude 

le soir chez moi

Un sentiment que j’ai fait partager

Ce n’était pas un sentiment de solitude

je n’étais pas seule,

mais avec vous mes amies; même virtuelles

Le sentiment de solitude

est à dissocier de celui d’isolement

On peut se trouver en état solitude

au milieu d’une foule

qui ne partage pas votre ressenti

 

Etude sur les sentiments...

Il en va de même du sentiment de culpabilité

 

Coupable de quoi

pour moi de vous avoir dérangés

Il y a des personnes qui se pourrissent la vie

Car elles pensent qu'elles n’en font jamais assez

Assez de quoi ?

J’en connais qui souvent se sacrifient

Certains pour leurs parents

au détriment de leur vie propre

d’autres pour leurs enfants

ceux qui ont grandi

et d’autres pour un conjoint

malade ou diminué

nous le voyons tous les jours

dans notre secteur d'activité 

Ce sont des anges de bonté

leur amour du devoir rayonne en eux

Ils sont toujours dépendants de l’autre

et ont encore un sentiment de culpabilité

Ils pensent toujours qu'ils n’en font pas assez

 

Etude sur les sentiments...

Tout est relatif dans la vie

chacun doit s’épanouir pour aider l’autre

on apprend au contact des relations qu'on noue

que l'enfermement n’est pas bon

 

L’épanouissement est comme un oiseau

qui s’envole de sa cage et y revient

Il a pris l’air du large s’est enrichi

à vu d’autres horizons

Il revient toujours avec un sentiment

de ne pas en avoir fait assez

Il ne s’autorise pas une évasion intellectuelle

prisonnier de sa bonté et de son aura

 

L’aura est comme une lumière

Qui rayonne sans qu'on puisse la voir

c’est une présence, une chaleur humaine

c’est se donner sans retour, sans conditions

un peu comme certains religieux

qui offrent toutes leurs souffrances

par amour, par foi, par charité

et par respect de l’être humain

 

Ce sont des personnes admirables

nous en avons tous autour de nous

de ceux qui se sacrifient

on peut le faire un certain temps

et puis il faut faire attention

de ne pas y laisser sa santé

nous le voyons dans notre entourage

il faut sans cesse aller au devant

pour déculpabiliser 

une  famille une personne

atteinte par un sentiment de culpabilité

celui de ne jamais en faire assez

 

Etude sur les sentiments...

Et bien voila, que j’étais l'autre soir atteinte

Par un sentiment d’angoisse de culpabilité

pour ne pas voir porté assez d'attention

à une personne qui était en souffrance

depuis j'ai compensé; L'amour l'amitié

nous en avons tous besoin pour vivre

être reconnus pour nos actes, nos actions

certains sont très pudiques

et laissent sur leur cœur une souffrance

 

Donnons leur symboliquement la main

ou un coup de main.

Un regard nouveau pour leur dire

que moralement on les accompagne

on pense à eux sans pouvoir les aider vraiment

l'intention y est, ils savent qu'en cas de besoin

il peuvent faire appel !

une main les saisira pour passer le gué

sans trop se mouiller !!!

 

j'ajoute après le premier commentaire

que ce devoir qui est accompli ,

nous laisse un sentiment de plénitude

presque une exaltation

 

 

Etude sur les sentiments...

Il y a aussi ce sentiment d'en faire trop sans retour

sans échange : nos sentiments sont compartimentés, on ouvre parfois un des tiroirs, celui de la confiance en l'autre, un délit de mensonge vient comme un grain de sable tout troubler c'est a ce moment qu'il faut refermer le tiroir à secrets même si il en reste un goût amer, Passons...

On grandit dans ces manques de confiance qui créent un trouble on élève son esprit, et on regarde plus loin

Cela m'est arrivé plusieurs fois car mon cœur renferme de beaux sentiments, est ouvert et généreux ...

Dans ce cas, on tire le rideau , on s'éloigne , on oublie vite il faut lâcher prise et se tourner vers ceux qui ont la générosité a portée de main ainsi que l'amour de leur prochain et savent le manifester par des actions des attentions , de la délicatesse

Ainsi va la vie avec ses aléas, ses mystères

Dieu est grand.....

Etude sur les sentiments...

Voir les commentaires