Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Avril s'en va doucement ...

C'est le printemps qui est arrivé

après des hésitations c'est bien installé

et nous fait des caprices

les laurier-tin sont en fleurs

les amandiers aussi dans la rue portant ce nom

Les camélias Oh la la c'est le choix !

je recommence a faire le tour du jardin

le matin après avoir ouvert les volets

je prends mon petit déjeuner

devant toutes ces merveilles

et vais regarder ce qui a pu éclore

dans la nuit encore fraiche

côté jardin bien sur !!!

Côté cour c'est encore de l'herbe, un olivier

des romarins du thym déjà en fleur de la cardonille

et mon figuier mon arbre préféré 

le grand chêne a des feuilles

il est dans son habit vert pomme

Il y a des baies partout que picorent les oiseaux

et hier vers minuit en fermant les volets ils gazouillaient

que pouvaient-ils se dire au clair de lune ?

des iris violets presque noirs s'ouvrent le lilas sont passés

et le plaqueminier sourit et frétille au vent

dans une belle ramure vert très doux

C'est beau le jardin quand la sève monte

et partout met de la vie...

L'églantier est lui aussi fleuri et se penche sur le rosier

pour l’étreindre : La saison des amours est venue

la rocaille a été recomposée,

et partout il y a de la couleur ce qui invite les butineurs

a se pauser et dans les calices a faire leur miel

Avril s'en va doucement ...

Dans un coin du jardin il y a

Comme dans d’autres lieux

une vasque bleue un peu ébréchée

Et un iris qui fleurit à côté

Côté cour, côté jardin

C’est rustique et désuet

Un iris c’est pudique, il se cache

Ou s’abrite pour se protéger

Du vert du bleu, du violet !

c'est un joli tableau

 

Dans un autre lieu

ce seront des genêts sauvages

c’est plutôt de la coronille jaune d'or

du côté de ma chambre

où j'ai fait mettre une marquise

et même portant le nom de Maintenon

 

 

Ô dame nature si bonne et généreuse

tout revit et retrouve de belles et lumineuses couleurs

grâce à toi mon astre préféré..

les Iris sont fleuris , les sauges de Jérusalem 

les soucis orangés

Une palette faite de toutes ces fleurs

bonheur partagé sur mes roses qui éclosent

les abeilles dés le matin butinent à en perdre la direction

Elles vont d'une fleur à l'autre

et tentent même d'aller sur celles

qui ne sont pas encore ouvertes

fleurs de la virginité,qu'elles voudraient déflorer

leur odeur est enivrante,et s'exhale matin et soir

 

Coté jardin tout a été rénové

 

de nouvelles plantations ouvrent leurs feuillage au soleil

des fleurs diverses font des touches de couleur

les rosier est charge de roses :

celui que j'aime par dessus tout

est enlacé par l'églantier, qui se penche

qui lui aussi pour mon bonheur porte des fleurs

le rosier a trois clones portant des boutons

et une branche de l'églantier

s'est un peu plus rapproché du rosier

il faut y voir des symboles et pour le comprendre avoir des codes

 de voir ces deux sèves mélangées

qui bravent le vent et se soutiennent

Plus bas des massifs de laurier-tin que le vent a essaimés

poussent et sous la main de l'homme de l'art

sont taillés en boule et retiennent la terre

lilas, arbre de Judée, iris ,

de toutes les nuances c'est bonheur

Bouquets de roses, bien écloses

dont la haut de la rocaille est paré

Avril m'aura comblée de ces moments délicieux

et d'autres moins agréables, mais voyons le verre

a moitié plein Au revoir Avril

et que vienne Mai avec le muguet

on fait de jolis bouquets pour le mois le plus beau

le mois le plus doux consacré à Marie notre mère à tous

 

Avril s'en va doucement ...

Il y a aussi des  herbes folles

 

Des graines venues d’ailleurs

Emportées par le vent  et qui ont essaimé

et  trouvent leur place au soleil

soleil levant pour eux

Soleil couchant, celui qui dure plus longtemps

C’est sur cette partie que sont les rocailles fleuries

il faut de tout dans un jardin

pour qu'il soit beau, beau à mes yeux :

C’est l’essentiel

Les couleurs sont dans notre tête

et dans nos cœurs ! Sont- elles les mêmes ?

pour vous, pour moi, qui sait !

si on voyait la vie en noir et blanc ce serait comment ?

Certains s’en accommodent et développent d’autres sens

Compensation !  Harmonie.

Il y a des souvenirs dans un jardin

du bleu du vert du mauve, des roses du jaune

du violet du rouge parfois, et pourquoi pas !

Et du blanc beauté et couleur de la virginité

Fleurs des orangers, magnolia, seringat,

et jasmin qui embaume :

Il y a tout cela dans mon jardin

et plus encore...

 

Avril s'en va doucement ...


Pour vous voici avec toute mon affection

un beau poème sur son jardin

de Joseph QUESNEL (1746-1809):

Petit jardin que j'ai planté
Que ton enceinte sait me plaire !
Je vois en ta simplicité,
L'image de mon caractère.

Pour rêver qu'on s'y trouve bien !
Ton agrément c'est la verdure ;
A l'art tu ne dois presque rien,
Tu dois beaucoup à la nature.

D'un fleuve rapide en son cours,
Tes murs viennent toucher la rive,
Et j'y vois s'écouler mes jours,
Comme son onde fugitive.

Lorsque, pour goûter le repos,
Chaque soir je quitte l'ouvrage,
Que j'aime, jeunes arbrisseaux,
A reposer sous votre ombrage !

Votre feuillage, tout le jour,
Au doux rossignol sert d'asile ;
C'est là qu'il chante son amour,
Et, la nuit, il y dort tranquille.

Toi qui brilles en mon jardin,
Tendre fleur, ton destin m'afflige !
On te voit fleurir le matin,
Et, le soir, mourir sur la tige.

Vous croissez arbrisseaux charmants,
Dans l'air votre tige s'élance ;
Hélas ! j'eus aussi mon printemps,
Mais déjà mon hiver commence.

Mais à quoi sert de regretter,
Les jours de notre court passage ?
La mort ne doit point attrister,
Ce n'est que la fin du voyag
e .

Avril s'en va doucement ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
La comédie humaine .La divine comédie...

 La comédie humaine de Balzac

La divine comédie de Dante l

 

Dans la Divine Comédie,

la Terre est fixe au centre de l'Univers.

Autour d'elle tournent les neuf cieux :

Les sept cieux des planètes.

Le ciel des étoiles fixes

Le premier mobile (ou ciel cristallin).

Au-delà se trouve l'Empyrée.

 

Le Diable est au centre de la Terre.

Sa chute a creusé une cavité conique

dont l'axe passe par Jérusalem  :

c'est l'Enfer, compartimenté en neuf cercles :

Les cinq premiers cercles à l'extérieur de la cité de Dité.

Les quatre derniers cercles à l'intérieur de la même cité.

Un chemin caché mène de la demeure du Diable

à une île, diamétralement opposée à Jérusalem,

où s'élève le Purgatoire celui-ci comprend :

Le rivage de l'île.

L'Antépurgatoire.

Les sept terrasses.

Le Purgatoire est surplombé par le Jardin d’Éden.

La comédie humaine .La divine comédie...

La vie est comme une pièce de théâtre

qui se joue pour vivre en société :

Ce sont des chaines que nous portons

car tout est reflet, sans voir parfois la réalité

l’œil avisé voit et parfois va plus loin pour comprendre

C'est subtil , amusant même et révélateur

souvent je m'amuse à deviner

après avoir observé une situation

Il y a ceux a qui on donnerait le bon Dieu sans concession

Attention danger, et puis il y a ceux qui sont dans les étoiles

ceux qui nous guident , qui nous font avancer dans le savoir

 

- Quand tu marches dans la nuit tu as tendance

à regarder où tu mets les pieds

la nuit te remet sur terre.

L’étoile te force à relever la tête

et te permet de t’orienter de façon différente.

L’étoile te remet dans l’universel,

elle te sort du soleil levant qui bouge, qui tourne.

Si tu as de la chance de trouver, non pas une étoile,

mais l’étoile, celle qui ne bouge pas,

celle qui est sur l’axe un repère, le seul repère

mais  toi, tu es le repère familial, l’axe fixe"

 

Texte adressé par un ami

 

La comédie humaine .La divine comédie...

Dans la divine comédie il y a les 7 terrasses

le bonheur le septième ciel l'amour parfait

le sept-iaime ciel, celui où on retrouve les anges

Et aussi le diable qui sans cesse veut nous attirer

- Comme il tenta Eve-

Le bien et le mal sont toujours présents

à nous de trouver le juste milieu

ou de rassembler les couleurs, comme sur le pavé mosaïque

Chaque personne porte en elle , une part de lumière

que l'on trouvera, en se rapprochant

en mieux la connaissant  - sans préjugés-

et d'autres auront en elles, une part de noirceur

 

Divine comédie la vie se joue avec des rideaux tirés

sans spectateurs, quand on est deux

Quand le rideau se lève on voit les spectateurs

les uns se tiennent par la main, et sont heureux

d'autres " font semblant " la foi n'y est plus

Il y a les bien heureux conquis par la comédie

et le jeu des acteurs, et pourtant ils jouent eux aussi

Chacun notre rôle, et nous tous pour vivre en harmonie

en société : la vie n'est pas facile et il faut s'adapter

d'ailleurs s'adapter c'est ne pas vieillir

Et voir le ciel étoilé et - l'axe fixe- qui est l'étoile polaire

la lune et le soleil  :  Et les neuf cieux

 un jour nouveau et un autre c'est notre rituel

Notre imaginaire , qui voit au delà d'une personne

et perçoit son esprit, son cœur sa bonté

Nous sommes les acteurs de notre vie

et nous participons à ce bonheur partagé

comme quand ils étaient heureux au Jardin D’éden

on se trouve dans le péché quand on a perdu les vertus

 On élève des temples pour les vertus

on creuse des cachots pour les vices

et nous retombons à la descente aux enfers selon Dante

 

 

La comédie humaine .La divine comédie...

 Dante et Béatrice

Parmi les créations féminines écloses dans le cerveau

ou dans le cœur des poètes,

le type de la Béatrice est un des plus beaux

aussi un des plus énigmatiques.

Pour les uns elle est la femme idéalisée par le plus pur et

désintéressé des amours, une création du cœur

pour les autres, elle représente la science et de la théologie

vers laquelle Dante porte toute les ardeurs de son esprit.

Béatrice a existé : le poète la vit pour la première fois

lorsqu'ils avaient huit ans tous les deux

et de ce jour-là naquit en lui, pour l'enfant

un amour qui devint un culte et auquel

il consacra toutes ses pensées.

 belle parfaite à été la jeune Florentine

dans la Divine Comédie

elle est idéalisée par le poète

au point de ne paraître presque plus une femme :

elle est devenue l'idéal, la personnification en un seul être

de tout ce qu'il y a de beau, de vrai et de bon

dans la créature humaine

Et c'est pour cela qu'elle est si complexe

l'on peut voir en elle, l'image vivante de la Beauté,

de la Science, de la Sainteté.....

Virgile qui est le guide du poète dans l'Enfer

et dans le Purgatoire n'est que le délégué de Béatrice,

celui auquel la « femme divine » a confié le protégé

sur qui elle veille et qu'elle viendra recevoir elle-même

à la porte du Paradis

 

 

La comédie humaine .La divine comédie...

En plusieurs endroits de la Divine Comédie

on trouve des traces des idées de Platon

 modifiées à travers les œuvres des Pères de l'Église.

Dante s'est familiarisé avec certaines théories

du philosophe grec :

« Celui qui veut s'y prendre comme il convient doit

après s'être attaché dès son jeune âge à aimer

une seule des manifestations visibles de la beauté

s'efforcer ensuite d'aimer tout ce qui est

beau, sans distinction Après cela il doit considérer

la beauté de l'âme plus noble que la beauté visible

de sorte qu'une belle âme suffise pour l'attirer.

De là il sera amené à considérer le beau dans les actions

des hommes et dans les lois et voir :

que la beauté morale est partout de la même nature.

De l'action il devra passer l'intelligence

et contempler la beauté des sciences,

Un tout la beauté la bonté ce qui est juste et noble

je vous incite a lire ces poèmes textes et cantiques

de la Divine Comédie de Dante

La comédie humaine .La divine comédie...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Allégorie ! mythe ou symbole

Les termes de "mythe" et d' "allégorie"

sont souvent confondus dans l'usage courant.

Or ces deux notions sont très différentes dans leur contenu.

Ils  présentent des caractères communs.
 

Mythe et allégorie : sont des narrations d'événements

qui n'ont pas de fondement historique.

On peut donc les qualifier d'inventions

ayant une certaine prétention à la vérité.

Le  mythe, celui qui le raconte

, ou,  qui le ré-cite, n'en est pas l'inventeur.

Il ne fait que répéter une histoire qui lui a été transmise

Le mythe, s'il narre un passé indéterminé,

s'enracine dans un passé culturel opaque.

Nul ne sait qui a inventé, qui a écrit l'histoire qu'il narre.

Le mythe n'a pas d'auteur, et celui qui le dit n'est plus

apte à le comprendre mieux que quiconque.

L'important est qu'il le dise ("legenda").

L'allégorie, au contraire, est inventée par un auteur,

par un penseur :  Elle n'est pas héritée.
 

Le Symbole :figure, objet, être vivant qui est l'image d'un

concept, qui représente une chose abstraite  

tout signe abréviatif conventionnel

(physique, chimie, mathématique...)  

religion, formule de déclaration de foi (symbole des apôtres)

Dans d'autres cas le symbole est un outil qui est transmis

de générations en générations de façon orale.

Il a une signification pour interpréter des éléments

La lune, le soleil,les étoiles le cosmos

la terre, le feu, l'eau, le vent 

Ici Le mythe est une mise en scène

qui permet de se souvenir en procurant une émotion ...

Exemple le mythe d'Osiris et d'Isis la naissance d'Horus



Allégorie ! mythe ou symbole

Une image et voici l’inspiration

Et puis viennent d’autres images

Et j’imagine ou je devine

Ou je traduits suivant mon cœur 

 

L'arbre est le symbole de l'élévation,

de la vie du chemin ascensionnel,

de la mort, de la régénération,

L'arbre contient  des significations cachées

et son symbolisme est présent

dans des cultures et des religions.

 

L'arbre communique avec trois mondes

ou trois niveaux différents 

le monde souterrain où il développe ses racines

dans l'obscurité de la terre,

puis dans le monde aérien où son tronc

et ses principales branches croissent,

canalisant les forces célestes et terrestres

et lui donnant sa forme première,

et enfin vers le ciel là où les branches supérieures

tendent vers la lumière solaire

et où son feuillage ,renouvelé chaque année,

concrétise la loi cyclique naturelle.

 

En cela, l'arbre est comme l'homme

qui naît de la terre grandit sur cette même terre

et tend vers le Divin où son âme retournera après la mort.

L'arbre est le symbole universel des rapports Terre-Ciel

Il est le symbole central,l'axe du monde,

le chemin ascensionnel

par lequel cheminent ceux qui voyagent

entre le visible et l'invisible.

Il est un pont entre la matière et l'esprit.
 

 

C'est le pilier central, le totem des Sioux

autour duquel ils effectuent la danse du soleil.

C'est également l'échelle de Jacob

qu'il faut gravir jusqu'aux cieux.

L'arbre est le pilier central du Temple de pierre.

C'est aussi la colonne vertébrale

qui soutient le corps humain,Temple de l'âme.

Allégorie ! mythe ou symbole

Et nous voici en une autre saison

le ciel est tourmenté

les arbres ont perdu leurs feuilles

le fruit de l'arbre de la connaissance est au sol

et ressemble a une orange, une grenade peut être

Adam et Eve sont nus, ils vont être chassés du jardin d’Éden

Leur vie va basculer, ils vont devenir mortels

et devront travailler : Le péché originel

Eve a été tentée par le serpent, pour gouter

au fruit de la connaissance

Eve est dévêtue sous l'arbre et vulnérable

Peut être qu'il voudrait l'entourer et la vêtir

les nuages s'épaississent arrivera-t'il au bout ?..

Ils sont nus tous les deux comme s'ils s'étaient affranchis

des conventions, c'est une émancipation

en tout il faut oser ....

Allégorie ! mythe ou symbole

Les voici symboliquement enlacés

leurs racines sont communes

le tronc est fait de leurs corps qui se sont rejoints

vrai bonheur ils ne font qu'un

ils ont atteint le sommet ; leur ciel

le chemin est long, le bonheur éphémère

et semé d'embûches,

leurs esprits sont unis au sommet

là ou c'est moins encombré

Belle image que celle-ci

j’interprète a ma façon cette allégorie

celle de l'arbre qui réunit qui renait

l'arbre et son ombre où on se pose

l'arbre celui de la conciliation

l'arbre et tout les symboles

les chemins, les signes, et aussi l'audace

l'amour est  plus fort que le risque de mort

chacun doit tenter son destin ou le prendre en main

Allégorie ! mythe ou symbole

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

 Il pleut ce jour quel bonheur pour la végétation

 le soleil est comme un infidèle amant

Il ne sait pas se pauser définitivement

Ou est retardé par cette heure anachronique

qui fait qu'il arrive plus tard que prévu

 

Les cavaliers ne sont pas encore arrivés

ces cavaliers il y en a 4,

ils commenceront le 23 par Saint Georges

et puis  Saint Marc

et  Sainte croix deux jours plus tard

 deux jours  après ce sera le dernier

Saint Jean porte Latine

Pour Sainte Croix où dans notre tradition

on cueille le thym, dans mon jardin

côté cour il y en a quelques touffes

qui restent fleuries presque toute l'année

thym sauvage il va de soi !

En Mai viendront les saints de glace

Je vous rappellerai nos coutumes

Après cette pluie reviendra le soleil

Tout serait plus riant et pimpant

quand  Hélios sera présent

pour faire éclore, tout ce qui attend et sommeille

Encore quelques jours pour que mes boutons de rose

éclosent pour moi - Tout est symbole -

elles arrivent aux alentours de mon anniversaire de mariage,

comme si - mon bien aimé venait pour cueillir sa Rose -

et la mettre contre son cœur

pour reprendre un peu de son

énergie vitale

 

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Aux premiers jour de printemps

tu étais riant ,rayonnant et bien présent

Je t’aimais ainsi astre chéri

Deuxième jour la haut tu fais pleurer les nuages

Des mots de l’âme ou des larmes

Qui me plongent dans la méditation

Soleil mon astre suprême je t’aime, tu le sais ,

Tu me manque terriblement, tout est gris et terne

Quand tu t’en vas, Où es tu !

Pourtant tu étais sur mon berceau

Le jour de ma naissance, et même Marie

La rose sans épines, est mon symbole

Fais un effort, et comprends mon envie de te revoir,

un rayon ; quelques rayons et c'est la joie retrouvée

Pour me dire que tu penses à moi

Reviens vite, ne te cache pas ,

sois ce que tu es mon astre préféré

Et pourtant la lune, porte en elle tes rayons,

Qui t’ont caressé de près est-ce cette rencontre

ou une autre qui t’ont changé à ce point !

Parfois c’est une mauvaise humeur,

envie de te cacher ! de me faire attendre !

Tu es parti derrière de gros nuages !

montés de la mer qui pleurent et envahissent mon cœur

Es-tu toujours aimant ? Où es-tu dans la morosité

Mon soleil qui met partout de la joie ?

Reviens me voir, je t’attends mon astre préféré

Et je ne peux même pas regarder la lune

pour me consoler Elle est aussi cachée :

La lune le soleil

Tout est symbole, l'une ne brille que parce

quelle capte la lumière de toi bel astre

 le soleil a rendez-vous avec la lune

lune l'une ( féminin) lui l'astre,

le soleil élément masculin

jamais l'un sans l'autre ...

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Bonjour grisaille c’est dans les cœurs

C’est l’ambiance ; c’est un tout 

État d’âme ou état d’esprit

mon âme vagabonde sans pouvoir se pauser

un peu comme toi Elle te cherche sans doute

Soleil Où es-tu ?  C’est  difficile de cerner tes contours 

et pourtant ! Tout nous relie, tout est presque magique

Parfois j’ai peur, peur de quoi, de cet inconnu

De ces ondes, de cette rencontre, d'une éclipse

de votre complicité si grande

qui s’allume en même temps !

La lumière, la flamme ; le feu  la terre l’infini

In-fini ...pas encore Fini ..et tout recommence

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

C’est bonjour la pluie bienfaitrice

j’ai travaillé ce jour

Et pourtant en écrivant je m’anime

Comme si on guidait mes doigts

Ils sont agiles sur le clavier, parfois à la traîne

Quand il faut se presser, Soleil Ô toi que j'attends

tout est présence en toi, tu animes chaque chose

Un petit rayon à midi, un long le soir

C’est fou et pourtant c’est vrai

Mystère ou magie, magnétisme sortilège

Rencontre  d'un autre astre moins lumineux

et te voici comme dérangé la haut, étrange

Tu boudes sans doute, peut être vous êtes vous fâchés

même pas d'étoiles pour me consoler

Ah ! Cette voûte étoilée qui chaque fois me fait rêver

ce sont aussi des soleils, qui brillent moins

Ces étoiles sources de merveilleux imaginaire 

qui devaient unir nos coeurs

Mais pour l’atteindre, il faudra encore et encore

Se soumettre au destin, qui nous tient dans sa main

Adieu Tristesse et bonjour lumière

De cette flamme jumelle

Que j’allume pour vous que j’aime

De la flamme principielle aux autres

Sans perdre d’énergie bien au contraire

 

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Voir les commentaires