Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

au fil des jours !

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Vive le vent qui sème et essaime ...

 Éole souffle et décoiffe mes roses

Corolles et pistils

c'est le mariage des fleurs

c'est pour notre bonheur

il faut savoir regarder et apprécier

toutes ces merveilles de la vie

du créateur et ses créations

à nulles autres pareilles

le soleil, la lune, les étoiles

Notre terre mère matrice originelle

les mers les océans les rivières

la faune si variée, et la flore

le vent, la pluie, le soleil

tout participe a ce renouveau

qui revient tous les ans

après une mort symbolique

ou une mise au repos

c'est beau la vie !

chaque jour on peut dire Merci

si on est en bonne santé et l'on apprécie

dans mon jardin, je vais me ressourcer

c'est un bol d'air, c'est la main du créateur

c'est un tout qui fait mon environnement

une partie de mon bonheur

 

Vive le vent qui sème et essaime ...

La tramontane s’est levée

et a joliment participé à cette union 

des pollens des parfums des senteurs, 

de la nature en éveil

qui s'est mise au travail !

il y a du butinage dans l'air 

sur les délicates fleurs

c'est merveille ! Oh nature mère

 

 

Proserpine est bien sortie des enfers

les grenadiers ont de tendres feuilles

je les admire tous les jours

tout bourdonne, tout s’accouple

les fleurs s’offrent dans leur pure beauté

à la semence qui viendra les féconder

Le soleil joue avec les feuillages animés par le vent

et voici le symbole des 4 éléments réunis

Oh ! toi terre matrice universelle et notre mère

l'eau te vivifie et te fait sourire de plaisir

tout ce qui se nourrit en toi

reverdit et monte vers le ciel

il est bleu très accueillant

et remercie pour cette offrande

en faisant éclore toute chose

en mettant du vert partout signe de vie

Et que le mois de Mai nous apporte du bonheur

au moins celui des fleurs mois de Marie notre mère

Belle journée à tous prions..

réfugions nous dans ce que nous aimons par dessus tout

pour y trouver notre havre de bonheur

de tiédeur de tendresse où on se sent comme dans un cocon

d'où sortent les beaux papillons

il fait un peu frais , le soleil est comme un infidèle amant

il vient , va, et repart vers d'autres horizons

il fait des caprices et se joue de nous

Sans lui tout est morose et gris

il apporte la clarté et illumine tout

sous sa caresse tout frémit de bonheur

 

Vive le vent qui sème et essaime ...

Le sentiment de " Bonheur" est parfois fragile

il suffit d'un grain de sable qui grippe le rouage

d'un mot d'un écrit qui me fait de la peine

chacun perçoit à sa façon ce qui s'attache à des images

Chacun perçoit à sa façon ce qui  pour moi fait un bonheur

c'est peu de chose  :

Le vent souffle et chassera les mauvaises ondes

le vent qui vient de mon pays Catalan

la tramontane qui me parle de mon enfance

et de la montagne sacrée le Canigou

pendant que j'écris le vent souffle

il nettoie le ciel il fait frais

vivement le rechauffement

avec ce temps incertain les papillons

restent dans leur cocon, et moi aussi

Ciel bleu d'azur et nuages qui filent vers la mer

le vent essaime ça et là , des petites plantes

poussent et résistent portées par le vent

elles ont trouvé leur place bien à l’abri

plus tard le soleil sera plus fort soleil montant

et nous apportera douceur tiédeur confort ...

Un Tout un Rien  que chacun ressent différemment

pour moi c'est une caresse, qui réchauffe le cœur

 

Vive le vent qui sème et essaime ...

Tous les ans j'attends la ronde des papillons

au début ils sont blancs et puis doivent se colorer

sur les pollens des fleurs qu'ils vont butiner

c'est ainsi que ceux qui sont couleur du soleil

sont très beaux ils ont des fleurettes

jaunes et lumineuses, où ils se posent

il y a aussi l'orangé ce ces fleurs

qui s'ouvrent et suivent le soleil

et des sauges de Jérusalem à la crête jaune

un doux mélange de senteurs qui le attirent

et ils vont aussi sur mes roses

pour en délecter le nectar ; abeilles papillons

sont a leur affaire, et sur le citronnier aux senteurs

délicieusement envoûtantes et parfois ile en perdent

leur direction principale !  Ce jour avec le vent

ils resteront dans leur cocon

et demain s'il fait plus doux, pour mon plaisir reviendront

ils symbolisent l'âme la re-naissance

la spiritualité , le Don du créateur

" Papillon ce billet doux plié en deux

qui cherche une adresse de fleur "...

 

Vive le vent qui sème et essaime ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Des cavaliers aux Saints de Glace

 

 Ce jour est la journée dédiée au soleil

Pour ceux qui ont  un peu oublié :

En avril ne te dépouille pas d'un fil fut-il de soie

En Mai fais ce qui te plait  "et encore mais

"maï "disons nous en patois

D'une année sur l'autre rien n'a changé

le temps qu'il fait est quasiment le même

et pourtant tous les ans on se plaint

mais vous savez ce que j'ajoute ;

En Mai fait ce qu'il te plait et encore mais !!

ce " mais" nous met en garde contre les jours à venir

nous avons passé les cavaliers et ensuite

nous aurons les Saints de Glace

Saint Mamert- Saint Pancrace- et Saint Servais

nos ancien n'avaient pas de météo pas de satellites

et leur sagesse et l'observation

faisaient pour eux cette fonction

Tout va trop vite, et pourtant la terre et le soleil 

tournent au même rythme, et ne se sont pas emballés

ils sont notre meilleur repère, notre rituel

Notre vie, qui se déroule sous les mêmes cieux

et nous sommes des agités qui tournons plus vite

vous allez lire ce que j'écrivais

et je renouvelle cette année

Des cavaliers aux Saints de Glace

joli mois de mai

 

Il parait que ce jour  est la journée du soleil

c'est bien trouvé  : Alors s'ils vous plait rayonnez

Les Saints de Glace ne sont pas encore arrivés

le temps passe, et toi tu nous manque

 

Ô toi soleil si capricieux en ce moment

tu es venu quand ce n'était pas la saison

et quand nous t'attendons tu t'en vas ailleurs 

tu nous laisses orphelins de tes rayons

qui nous mettent en joie

Quand donc soleil reviendras-tu ?

Tu es comme un amant infidèle, 

nous t'implorons ,nous avons besoin de toi

te louangeons  tu es notre plus bel atout

notre plus bel astre celui de la lumière

qui donne vie à tout et à mes roses

qui se jour sont écloses et abondantes

 

sous tes caresses plus ou moins chaleureuses

lumineuses et riantes

Des cavaliers aux Saints de Glace

Les saints de glace

Ces dates correspondent en effet

Une certaine confusion règne entre les Grands Chevaliers
(ou Cavaliers du froid) et les Saints de glace.
Les premiers correspondent
à la période du 23 avril au 30...
alors que les seconds sont fêtés à partir du 11 mai
Certains de ces Saints ont même disparu du calendrier
mais la tradition populaire les garde toujours en mémoire.  
Les jardiniers restent vigilants tant que ces dates repères
 ne sont pas passées, car une gelée tardive
est toujours possible, même si le climat se réchauffe.

à une période de transition entre l’hiver et  l'été

Les gelées peuvent encore se produire

et faire des dégâts importants, notamment sur la vigne.

Les Saints de glace

Faisant suite aux Cavaliers

les Saints de glace les plus connus et cités

sont Saint Mamert,Saint-Pancrace- Saint Servais

aujourd’hui disparus de nos calendriers

mais autrefois fêtés les 11, 12 et 13 mai.

Saint-Boniface (14 mai) et Saint-Urbain (25 mai)

étaient les derniers parfois nommés.

"Les Saints-Servais, Pancrace, Mamert,
Font à eux trois un petit hiver."

"Au printemps ramène l'hiver,
Pancrace, Servais et Mamert."

"Les trois Saints au sang de navet,
Pancrace, Mamert et Servais,
Sont bien nommés les Saints de glace,
Mamert, Servais et Pancrace."

"Mamert, Pancrace, Boniface,
Sont les trois Saints de glace,
Mais Saint-Urbain,
Tient tout dans sa main."

"Le bon Saint-Boniface,
Entre en brisant la glace."

Dans la tradition populaire,

ces dates marquaient l’ultime période

d’offensive du froid,

sauf dans les régions de montagne

toujours sujettes aux gelées tardives.

Ces jours étant passés, l’usage voulait

qu’il soit possible de semer et planter

sans crainte les fleurs annuelles ou bulbeuses d’été

dans le jardin d’ornement et les légumes frileux au potager.

Cela reste plus que jamais d'actualité !

Des cavaliers aux Saints de Glace

 

Cantique de Frère Soleil

Très Haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur
et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, Ô Très-Haut,
et nul homme n’est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière ;
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages,
pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur Eau,
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu,
par qui tu éclaires la nuit :
il est beau et joyeux,
indomptable et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix,
car par toi, le Très Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur
la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ;
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité.

Saint François d'Assise (1182-1226)

 

Je dédie ce cantique à ceux qui ont la foi et croient a un Dieu

 

 

Des cavaliers aux Saints de Glace

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Doucement Avril s'en va

C'est le printemps qui est arrivé

après des hésitations et s'est  bien installé

Il nous fait des caprices

les laurier-tin sont en fleurs depuis quelques temps

les amandiers aussi dans la rue portant ce nom

Les camélias Oh la la c'est le choix !

je recommence a faire le tour du jardin

le matin après avoir ouvert les volets

je prends mon petit déjeuner

devant toutes ces merveilles

et vais regarder ce qui a pu éclore

dans la nuit encore fraiche

côté jardin bien sur !!!

Côté cour c'est encore de l'herbe, un olivier

des romarins du thym déjà en fleur de la cardonille

et mon figuier mon arbre préféré 

qui ouvre ses feuilles au soleil

Derrière le grand chêne a des feuilles

il est dans son habit vert pomme

Il y a des baies partout que picorent les oiseaux

et hier vers minuit en fermant les volets i

ls gazouillaient  : que pouvaient-ils se dire a

u clair de lune ? c'était charmant

des iris violets presque noirs s'ouvrent l

e lilas sont presque passés ainsi que l'arbre de Judée

C'est beau le jardin quand la sève monte

et partout met de la vie...

L'églantier est lui aussi fleuri

et se penche sur le rosier pour l’étreindre :

La saison des amours est venue

la rocaille a été recomposée,

et partout il y a de la couleur ce qui invite

les butineurs  a se poser

et dans les calices a faire leur miel...

Doucement Avril s'en va

Dans un coin du jardin il y a

Comme dans d’autres lieux

une vasque bleue un peu ébréchée

Et un iris qui fleurit à côté

Côté cour, côté jardin .....

C’est rustique et désuet

Un iris c’est pudique, il se cache

Ou s’abrite pour se protéger du vent

Il y a du vert du bleu, du violet !

c'est un joli tableau

 

Dans un autre lieu

ce seront des genêts sauvages

c’est plutôt de la coronille jaune d'or

du côté de ma chambre

 Ô dame nature si bonne et généreuse

tout revit et retrouve de belles et lumineuses

couleurs grâce à toi mon astre préféré..

les Iris sont fleuris , les sauges de Jérusalem 

les soucis orangés

Une palette faite de toutes ces fleurs

bonheur partagé sur mes roses qui éclosent

les abeilles dés le matin butinent

à en perdre la direction

Elles vont d'une fleur à l'autre

et tentent même d'aller sur celles

qui ne sont pas encore ouvertes

fleurs de la virginité, qu'elles voudraient déflorer

leur odeur est enivrante,et s'exhale matin et soir

 

Doucement Avril s'en va

Bouquets de roses, bien écloses

dont la haut de la rocaille est paré

Avril m'aura comblée de ces moments délicieux

pour compenser les autres

Que vienne Mai avec le muguet

on fait de jolis bouquets pour le mois le plus beau

le mois le plus doux consacré à Marie notre mère à tous

En Avril ne te dépouille pas d'un fil et en Mai

(fais ce qui te plait.... et encore mais .....

Doucement Avril s'en va

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Sant Jordi : Le livre et la rose

 Saint Georges ce jour  Sant jordi

La légende dit qu'autrefois, à Montblanc (Tarragona),

un dragon féroce capable d'empoisonner l'air

et tuer avec son souffle, effrayait les habitants de la ville. Les habitants, apeurés et fatigués

de ses ravages et méfaits, décidèrent de lui livrer

chaque jour une personne au hasard

afin d'apaiser sa colère

.Quelques jours plus tard, la malchance toucha la princesse.

Lorsque la princesse quitta sa demeure

pour rejoindre le dragon, un chevalier nommé Sant Jordi, portant une armure brillante, apparut soudain

sur son cheval blanc pour la secourir

Sant Jordi leva son épée et transperça le dragon

libérant enfin la princesse et les habitants

Un rosier sortit du sang du dragon,

dont les roses étaient d’un rouge

comme on n'en avait jamais vu.

Sant Jordi, triomphant, cueillit une rose et l’offrit à la

princesse.  C'est la fête du livre et on offre une rose

Sant Jordi : Le livre et la rose
Parce que Sant Jordi, c'est aussi la fête des Amoureux,
 
de l'Amour Courtois,
t le rappel de la victoire de la Culture sur l'ignorance
Ce point particulier nous sonne curieusement à
 
l'oreille, ne trouvez-vous pas ?
 
Chacun a son Dragon, que chacun combat à sa façon,
 
mais l'inculture fait trop souvent
e nid de bien des malheurs.
 
Saint Georges est le plus turbulent de ces cavaliers
 
qui pour nous sont des jours où le temps est chagrin
 
C'est le jour où les premières cerises arrivent à Céret
 
cette petite ville des Pyrénées orientales
 
Avant dans la coutume les premières étaient offertes
 
au Président de la République , tout comme le muguet
 
ces coutumes étaient belles et symbole de respect
 
maintenant tout se perd, il y a des cerises toute l'année
 
et nous avons d'autres dragons à combattre
 
c'est aussi et toujours l'ignorance le fanatisme
 
 

 

Sant Jordi : Le livre et la rose

Le 23 avril ,Barcelone célèbre

la fête du livre, des roses et des amoureux

En Catalogne, le jour international du livre

est une journée de festivités  romantique

C'est l'occasion pour les Catalans

de célébrer leur patron,Sant Jordi,

et de fêter dans la rue cette tradition populaire.

Cette festivité, qui se déroule au printemps - le 23 avril -

est l’une des plus originales de Catalogne.

Il s'agit d'une fête éminemment populaire

qui associe la culture au romantisme,

et célèbre le même jour le livre et les amoureux

Ce jour-là, la coutume veut que les couples

s'échangent des cadeaux :

les hommes reçoivent un livre et les femmes une rose.

Mais il est courant que les amoureux s’offrent aussi bien

des roses que des livres, sans aucune distinction de genre

 Barcelone prend des airs de gigantesque librairie

et d’immense boutique de fleurs à ciel ouvert

Dans les rues, la foule s'empresse

devant les stands de livres et de roses,

à la recherche d'un cadeau pour la personne bien-aimée

mais aussi pour la famille et les amis.

Dans toute la ville,se proposent les dernières

publications des maisons d'édition

des auteurs consacrés signent leur ouvrage

et l'air est embaumé du doux parfum des roses.

Cette coutume se perpétue dans quelques villes

de la Catalogne du Nord :

Sant Jordi : Le livre et la rose

Parce que la rose est symbole

de beauté et de connaissance

et porte en elle des mystères

c'est ainsi que le sang des plaies du Christ furent recueilli

dans un creuset en forme de rose

que les rosiers poussent sur les champs de bataille

ou le sang a coulé, La rose symbolise

Marie rose sans épines

on la trouve partout elle symbolise la régénération

Les rites anciens des Rosalias et les petits et grands mystères D’Éleusis !

Ici elle représente la connaissance

pour combattre l'ignorance  C'est l'amour courtois

je trouve celle légende désuète et charmante

Perpétuons cela comme on le fait en Catalogne

l'année avant a cause du confinement à Barcelone

c'était les bacons qui étaient décorés

cette photo m'était adressée par une amie

 

Au-delà de la légende, Saint-Georges a bel et bien existé

et fut martyrisé pour avoir résisté à l’empereur Dioclétien.

Cet acte de bravoure lui a valu un culte dans le monde chrétien et en Catalogne, dont il est devenu l

e patron au XVe siècle

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle,

la Sant Jordi est devenue un symbole de l’identité catalane

puis en 1930, une fête littéraire commémorant

la langue et la culture catalanes.

La Sant Jordi coïncide en effet

avec l’anniversaire de la mort de deux génies de la littérature,

Shakespeare et de Cervantès,

morts tous deux le 23 avril 1616.

 

Sant Jordi : Le livre et la rose

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Fleurs du soleil ce matin

Ce fut une belle journée, pour mettre le jardin

couleur du soleil printanier, il faisait chaud

j'ai vu passer un papillon blanc,

et puis deux couleur jaune

un plus foncé que l'autre, ils virevoltaient

et semblait faire une danse nuptiale, tant ils s'approchaient l'un de l'autre

leur jeu me fascinait et je les regardais

les yeux pleins de tendresse  ces beaux messagers

une âme, c'est son symbole : C'est de bon augure

 

" Papillon ce billet doux plié en deux

qui cherche une adresse de fleur"

 

Ils l'ont trouvée et sur les fleurs à la crête d'or

il se sont posés, sans doute pour régénérer leur couleur

se fondre, se confondre, et butiner leur coeur

C'était la joie partout , et des présages d'amour

de fécondation, de ce pollen qui va de l'une à l'autre

ou de l'un mâle à l'autre élément femelle pour

rendre toute chose plus belle, harmonie partout

on s'aime, on sème et on essaime c'est ainsi..

Fleurs du soleil ce matin
Fleurs du soleil ce matin

Ce matin tout respire le bonheur

les fleurettes se portent bien et s'ouvrent doucement

fleurs vivaces de rocailles, et petites pervenches

qui deviennent envahissantes, c'est un peu comme le lierre

je m'attache ou je meurs :

 Un peu de bleu apporte une touche nouvelle

qui laissera place plus tard à d'autres fleurs

ainsi tout au long de l'été abeilles et gentils messagers

seront à la fête, et s’enivreront des différentes senteurs

les laurier-tin sont fleuris, le lilas bientôt , Oh la la

et l'arbre de Judée sur fond de cerisier blanc

cela ajoute de nouvelles perspectives !

partout les iris éclosent , ensuite viendront les plus précieux

ceux que la main de l'homme à transformés

pour donner des couleurs hors normes

des roses, des blanc des marrons et des tigrés

Dans mon jardin il n'y a pas de pesticides

c'est pour cela que ces butineurs

sont bien et font leur miel

 

Fleurs du soleil ce matin

Plus bas, la rivière s'appelle ' La Lironde'

c'est une hirondelle de celles qui restent chez nous,

et parfois font leur nid sous des tuiles

une de ces demoiselles volait sans doute pour la première fois

comme un enfant fait ses premiers pas,

je l'a regardais, aussi attendrie que de voir les papillons

symbole de liberté l'oiseau prend son envol

sur un ciel bleu d'azur elle devait penser

que c'était un jour d'été

Que de bonheurs simples, et bonheurs tout court

c'est la vie, le renouveau, la joie la liberté

Un printemps de plus qui nous prend dans ses bras

plusieurs boutons de roses encore fermées

dans leur vert corselet dans quelques semaines vont éclore

je sais que j'ai ma première le 12 Avril

et je l'attends comme un message venant de plus loin

une rose qui me serait offerte

 par une âme qui veille sur moi : C'est mystérieux

mais il y a des signes qui ne trompent pas

et je m'attache à celui-là comme a d'autres

 

Bientôt Mars tirera sa relevance , il aura été beau

chaleureux, avec des surprises, et des projets

que je dois réaliser :

Chaque âge a ses plaisirs ses envies, ses désirs,

et sa façon de faire pour y arriver

d'une façon plus douce, plus sereine

avec plus d’expérience

La vie est belle quand on a le cœur plein d'amour

et que l'on en reçoit, car tout est un échange

un passage une voie et même une voix

qui parfois se confondent

papillon joli messager ! renouveau , renaissance

de la chrysalide sort un nouvel Être

sous une autre forme

Vole papillon et apporte le message à ta fleur préférée

Je vous souhaite une belle journée

si vous avez lu ma page et vu mes fleurs..

 

Fleurs du soleil ce matin

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Si je savais peindre le printemps !!!

Si je savais peindre je prendrai

ma palette de couleurs et des pinceaux

Pour peindre le printemps comme les impressionnistes

Par touches de couleurs dégradées :

Du marron au jaune et  puis au vert

Les platanes laissent partir leur duvet

contenu dans des boules qui s’effilochent au vent

ils sont marron clair et en s’approchant

on les voit  jaune et puis vert pale

Tout semble comme un pastel un peu fondu

Les verts sont dégradés comme ceux des bambous 

Et  celle du saule pleureur qui se mire dans l'eau

Les arbres aux feuilles rouges font un bel effet flamboyant

dans un écrin de verdure

C’est comme un tableau d’impressionniste

Par touches délicates de couleurs camaïeux

 

Si je savais peindre le printemps !!!

La vigne vierge en deux jours a ouvert ses feuilles

Hier soir en fermant les volets tout embaumait

Mes jolies giroflées aux tons veloutés !

Et même les grenadiers ont des bourgeons

Le lilas est en en boutons encore sérrés

l'arbre de Judée est en pleine éclosion

et donne un ton de mauve,

qui contraste avec le cerisier du voisin

Les roses sont aussi en boutons

l'églantier est enroulé autour du rosier

ils ne tarderont pas a donner des fleurs qui se mêleront

Dame Nature est divine

Ce matin j'entendais du bruit derrière la maison

c'était des élagueurs qui faisaient leur travail

je suis heureuse, car le figuier a un horizon plus dégagé 

et bénéficiera du soleil printanier

soleil levant et couchant

la sève monte et rend tout verdoyant

deux boutons de roses s'élèvent sur le ciel bleu d'azur

que le vent à nettoyé et rendu lumineux

vrai petit air et ton de printemps, même avec cette froidure

 

Si je savais peindre le printemps !!!

L'artiste est aussi un virtuose

par ses mots ; il sait enchanter

Tout doit être harmonie, par ondes légères

du rose, du violet ou mauve, couleur de la sérénité

et aussi du jaune, couleur du sourire

du vert, de toutes les nuances

il n'y a qu'a demander !

Petites fleurettes de pervenche,

Marguerites jaunes et puis du blanc

de la douceur de la tendresse

et tout cela pour faire un tableau 

les iris sont aussi multiples et uniques

du noir au violet 

du blanc et marron mélangé

Si je savais peindre le printemps !!!

Tous les matins, en faisant le tour du jardin

Je poursuis mon rêve éveillée

Je communie avec des prémices de ce printemps

 Pour ensoleiller mes désirs

Voir tous les jours éclore

Un petit  bonheur qui est une fleur

Que l’on offre, les voici pour vous ici

Savourez et partagez ce moment de rêve

Quand le matin je fais le tour de mon jardin

C’est une émotion Un coup de cœur, un état d’âme

C’est cela le bonheur

Dans mon royaume, je suis la fleur

La plus belle ! car c'est la rose

Celle que je vous offrirai bientôt

Pour moi, elle va bientôt éclore,

elle est mystérieuse et précieuse,

tous les ans aux alentours du 12 Avril

une de ces fleurs m'apporte le souvenir d'un jour très heureux

, c'est un cadeau que me fait mon Prince

celui qui est dans les étoiles et veille sur moi

 

Si je savais peindre le printemps !!!

Tous les ans je reconstitue les massifs , les plantations

  Tout change, tout évolué ! tout se fane tout part au vent

je ne pourrais me passer ni de verdure ni de fleurs

autour de moi, elles me procurent de belles émotions

C'est toujours vivant un jardin, et il évolue au gré du temps

Mes vasques ont fait peau neuve, et dans un immense pot

de couleur rouge seront plantés les bambous

les fleurettes couleur soleil ont baissé leur tête

, l'astre divin se posera sur elles

pour de ses rayons les caresser

et de plaisir leurs crêtes vont  se redresser

tout est simple authentique et beau...

Si je savais peindre le printemps !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Mars tire sa révérence ...

 

Demain ce sera le dernier jour du mois de Mars

et déjà pointe avril "ne te dépouille pas d'un fil"

 

Mon jardin au mois de Mars

Cette année tout est en retard sur le calendrier

Côté cour ou côté jardin ! Tout est en émoi

Aux premiers rayons de soleil

Les violettes et la pervenche

Sont discrètes et se cachent sous le feuillage

Je viens de les regarder d’un air attendri

Comme une mère qui voit éclore ses petits

Ces petits riens qui font du bien

Et sont du baume pour mon cœur

les petites fleurs de rocailles

vont elles aussi ajouter de la couleur : couleur soleil

C'est le temps des fleurs !

Mars tire sa révérence ...

Côté cour il y a une vasque ébréchée

Qui a subi les intempéries d'hivers rigoureux

C’est un souvenir, c’est l’évocation d’une douleur

Elles portent des buis symbole d’éternité

A côté le romarin est en fleur il y en a un peu partout

Cette plante aromatique se marie avec tant de mets

Elle décore aussi mon plateau de fromages

Le thym n’est pas loin ainsi que la sauge

Qui fait de jolies fleurettes

Qui s’élèvent au milieu d’un parterre de violettes

Blanches ou mauves, mais pas veloutées

Celles que pendant mon enfance je préférais

Et allais cueillir pour offrir à la maitresse d’école

Il est loin ce temps et toujours présent

Dans mon cœur d’enfant !

 

Plus loin il y aura le fenouil

Il pousse comme une herbe folle que j'aimais cueillir

Fenouil Aneth Anis toutes ces saveurs du midi

Plus tard ce sera l’aspic le lavandin et la lavande

Et le bregalou de chez nous, qui est une fleur bleue

Elle pousse au levant, abritée du vent

Tout est beau en ce moment

Et prometteur ! Tout est en effervescence

Essence ; sève, réveil, es-sen-ciel ...

Que de jolis mots , oui tout est en attente

Mars tire sa révérence ...

 

Mon regard s'est posé sur les premières butineuses

posées sur les fleurs d’amandier,

il a de quoi butiner , d'autant que les camélias

sont fleuris Oh! lala  et d'une rare beauté

ces fleurs offrent leur calice

doux et sucré, une subtile senteur

qui s'exhale le soir quand le soleil est parti

Renouveau et beau présage

La chrysalide est devenue papillon

Vole papillon ! Et porte mon message

sur tes ailes, pour ceux que j'aime

Adieu Mars,  toi qui malgré les averses

porte le printemps symbole de renouveau

je t'aime aussi même si tu es capricieux

Tant de souvenirs d'anniversaires

tant de " Je t'aime" tant de mots doux à mon oreille

Tout passe, un de plus, un de moins

ainsi va la vie, et l'en-vie...

sur les arbres de mon jardin

les tourterelles s'appellent

Après leur parade nuptiale vient le moment

où la  tourterelle pond dans le nid deux œufs blancs

qui sont couvés par les deux parents

durant une quinzaine de jours.

Les petits sont nourris avec du

« lait de pigeon » qui est un liquide produit dans le

jabot des parents tourterelles.

Ils quittent le nid entre le 18e et le 19e jour.

Les oisillons s'appellent tourtereaux.

 

Les abeilles, oiseaux papillons sont de sortie

c'est le printemps le mois de Mars s'en va

sur la pointe des pieds et puis ce sera  :

Bonjour Avril  amour et beaux souvenirs

chaque mois a son charme,

et me charme par ses couleurs

A deux mains ..A demain sera un autre jour

 espoir de jours meilleurs -renaitre pour la végétation-

Mauvais et rebelles tu es cette année

et trop capricieux et pluvieux !!! Au revoir Mars

 

Mars tire sa révérence ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Vive le vent du mois de Mars.....
 Vive le vent celui du mois de Mars
  
qui préside au mariage des pollens 
 
s’engouffre dans les arbres
qui se tordent sous son souffle
 
les roseaux sont pliés et suivent le mouvement
 
les pollens volent s'envolent et se posent
 
ainsi que quelques feuilles mortes
 
restées sur le grand chêne  C
ce vent froid qui passe sur le mont Canigou
 
ou sur les Cévennes, ce vent qui rentre partout
 
fait battre les volets s’ils ne sont pas accrochés
 
ce vent que je craignais tant !
 
il est la pour féconder, et essaimer
 
En même temps il est fils du caprice du temps
 
il nous garde un ciel dégagé,
 
les nuages n’ont pas le temps de rester  
 
ils filent vers la mer et la retiennent
 
et plus loin ce vent fait des creux dans l’eau
 
c'est un élément à vaincre quand il se déchaîne
 
ou à supporter en faisant le dos rond
 
 
Vive le vent du mois de Mars.....
Le vent influe sur le caractère,
 
donnant parfois une mauvaise humeur
 
Les quatre vents :
 
Comme nous devions appeler notre maison
 
pour nos 4 enfants et son implantation
 
elle n’a pas de nom,
 
et porte la marque de ceux qui l’aiment
 
elle est pour moi la maison, celle du bonheur
 
aux quatre vent, aux quatre saisons,  
 
symbolisant avec l’âtre, les quatre éléments  
 
le vent, le souffle, l'air indispensable pour la vie 
 
C'est un des 4 éléments avec le soleil
 
soleil qui rayonne déjà et qui tombera
 
pour laisser dans le ciel une lueur rouge  
 
une auréole pour indiquer le temps du lendemain !
 
Vent ou pluie ( vent ou pluge) aurait dit ma grand-mère
 
C'est le message de ce sillage que l’on voit au loin,
 
chaque région doit avoir son adage
 
Le vent, vive le vent qui nous décoiffe
 
et nous rend fou, ce vent venu du Canigou
 
ou de Provence, ce vent qui s'engouffre partout
 
fait ployer les roseaux ou les bambous
 
ce vent qui nettoie le ciel, chassant les nuages
 
Vive le vent qui essaime ici et là
 
et qui préside au mariage des pollens
 
tramontane, mistral vent d'autan ou vent marin
 
les quatre se conjuguent, et sont souffle de vie
 
 
Vive le vent du mois de Mars.....

Le vent n'est pas un de mes éléments favoris

il a l'avantage de chasser les nuages, pour révéler l'azur

ce ciel pur, qui avec le soleil fait un beau mariage

avec le vert des arbres habillés couleur de printemps

fait aussi de beaux tableaux

j'ai remarqué hier que le grenadier

avait des petits bourgeons

Perséphone fille de Déméter, a donc quitté les enfers

où la retenait son père ; Ceci dans la mythologie

Tout est en émoi , dans le jardin,

il manque un peu de chaleur pour faire tout éclore

Ce matin avant de m'occuper de moi

c'est vers mes fleurs que je suis allée

pour leur apporter ma présence et les complimenter

Le souffle du vent fait onduler leurs tiges

Elles se courbent résistent mieux ainsi

ont besoin d'un peu d'accalmie

et ce soir au clair de lune pourront se reposer

et rêver à leur prince , qui tous les matins

vient les éclairer et faire ouvrir leur corselet

comme pour les premiers boutons de roses

de ce printemps  : Le rosier et l'églantier se sont rapprochés

Vive le printemps, cette belle saison

qui n'est pas encore arrivée car nous avons

les derniers sursauts de l'hiver !

le temps est un peu capricieux un peu beaucoup....

Vive le vent du mois de Mars.....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Le bel herbier de ma grand-mère

il en est des souvenirs qui restent gravés dans la mémoire

à la vue ou la senteur de la moindre plante, ils sont en moi  

comme autant de bons moments engrangés

l'enfance est pour cela fertile en souvenirs et émotions

 Les secrets de bonne fâme...

 

L’herbier de ma grand-mère ..

C'était presque un mystère celui d'apothicaire

Elle connaissait les plantes et leurs bienfaits

et en cheminant me les apprenait

C'était pour moi un vrai plaisir et un apprentissage

Sauge sauvage, bleuets, coquelicots, mauve, Aspic, Fenouil

Chicorée au printemps, dont on faisait de bonne salades

 

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

C'était le temps où on se soignait par des " simples"

puisque dans la nature on trouve tout pour se soigner,

c'est ainsi que l'on cueillait  de la bourrache

de la mauve , contre les inflammations;

des coquelicots pour calmer la toux,

dans le jardin il y avait aussi,

de la même famille trois plants de pavots,

qui servait pour les fortes douleurs: pour les rages de dents  :

( Morphée et la morphine n'étaient pas loin  )

Lisa ma grand mère avait son  tilleul, la verveine

et la camomille pour ses tisanes

Cette même camomille qui en décoction

blondissait les cheveux

pour les brunes c'était une décoction de feuilles de noyer

Dans de l'alcool, il y avait des feuilles de fleurs de lys

la salsepareille servait aussi dans les mêmes conditions

on gardait les queues de cerises

les pétales de roses, pour faire une eau souveraine

pour nettoyer et panser les yeux !

chemin faisant on cueillait ça et là certaines plantes,

de la menthe sauvage, du fenouil de l'aspic du basilic qui

embaumait le fenouil irait parfumer les châtaignes 

l'aspic en petits sachets parfumait les armoires.

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Dans les placards il y avait ce que l'on appellerait les

aligaments : de la confiture de baies d'églantier

très renommées pour soigner les enfants lymphatiques

qui se développaient mal   Cette baie etait bourrée de vitamines

Dans des fruits un peu oubliés on trouvait des kakis

qui viennent du plaqueminier et des nèfles que l'on ne trouve

plus, elles étaient toutes flétries

Ma grand-mère faisait aussi de la pâte de coing

dont l'eau de cuisson avait aussi un effet

pour arrêter les diarrhées

Les pruneaux voisinait avec les raisins secs ou bien de la

cannelle...Tout était étudié dans l'alimentation

pour les chétifs c'était un lait de poule

des fruits secs noix noisettes amandes ; Que l'on retrouve

maintenant , on n'invente rien, nos anciens avaient la sagesse

et l’expérience,  C'était un bonheur à portée de main

tout était dans la simplicité l'authenticité

le respect de la nature et la qualité

Que de fois je montais au grenier

 qui me semblait la caverne d’Ali baba par les senteurs de tous

ces fruits que l'on gardait: des pommes ratatinées,

des figues séchées, des raisins aussi pendus à un fil a étendre

qui se conservaient au bon air venu du Canigou

gardant en eux le meilleur, ainsi que  les oreillons d'abricots 

posés sur des claies. Tout venait du jardin ou de la vigne

ou on trouvait des pèches sauvages, un délice d'avant

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

 

Il y avait tout cela et plus encore dont je ne me souviens pas

très bien : J’entendais murmurer le nom d’une plante

dont on faisait une infusion qui devait rester au clair de lune

pour faire son effet :  Secrets de bonne fâme

et de femmes Secrets entre femmes qui y croyaient

 

Pour moi c’était verveine tilleul et camomille

que nous ramenions des " Escoumes" de Vinça

 

Souvenirs aussi des bâtons de réglisse

et le coco en boite

Nous avions un éventail de fleurs, de baies, de fruits

de produit : De l’anis, des clous de girofle

Des extraits Noirot pour faire des liqueurs

mandarine, banane et cerises

il y en avait aussi dans des grands pots en verre

des grains de raisins dans de l'alcool

et des cerises; Oh ! lala que c'était bon

 

Tout cela, et tout dont je ne me souviens plus

les parfums sont en moi...émoi toujours

ils ont formé mon goût, façonné ma vie

chaque plante porte en elle un bienfait

C'est l'herbe mystérieuse qui redonna la vie

au deuxième serpent celui qui s'enroula

autour de l'axe : le Caducée

secret des plantes, la nature porte en elle

tout ce qui peut nous aider à nous soigner

ou stimuler nos défenses,

il y avait tout cela et plus encore

dont je ne me souviens plus

c'est toujours un émoi : je m'y revois,

et dans mon cerveau j'ai conservé les odeurs mélangées

de ce tout , de ce temps, ou rien ne se gaspillait

et pouvait servir .Ce temps où l'on vivait au rythme

de l'horloge du village, du cycle des saisons

des lunaisons de tout ce qui se rattache à la terre

et aux quatre éléments : La terre, l'eau , le vent, le soleil

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Le temps des giboulées
Premier sourire du printemps

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
II s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l’amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
II sème aux prés les perce-neige
Et les violettes au bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l’oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d’argent du muguet.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
II met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’avril tournant la tête,
II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Théophile Gautier (1811-1872

Le temps des giboulées

Le mois de Mars est comme le Dieu

belliqueux et capricieux instable à souhait

de pluie de vent de soleil

il change de cap dans une journée

,humide parfois venteux tempétueux

il fait doucement éclore mes camélias roses et blancs,

un présent de dame nature

Ce matin c'est de la bruine, bénéfique rosée

les pollens des cyprès tombent et sont ainsi neutralises

sans pouvoir partir au vent qui les dépose

ou biens ils s'envolent et forment un nuage

de poussière jaune très allergisante

Mars est un mois ou parfois le soleil chauffe

Attention c'est un rhume de cerveau assuré

Chez moi en catalogne on dit que Mars  (marsège)

un mot indescriptible ...Mais qui qualifie ce mois

le vent souffle en rafales il pleut en même temps

on n'y voit pas à cent mètres tellement c'est brumeux

et en un rien de temps il devient câlin et charmant

printanier et primesautier...

 

 

Le temps des giboulées

Ce temps est comme les événements

on ne sait pas trop où aller et avec qui on ira

les jours passent - parfois rapidement- et s'accumulent

On ne fait plus de projets c'est la grisaille absolue

On a repris les sorties au restaurant en famille

ou entre amis: tout avait été mis sous cloche

entre parenthèse)

et cela pèse dans toutes nos décisions

on reporte à plus tard sans savoir,

si plus tard sera encore pesant et stressant...

d'habitude le mois de Mars était toujours agréable

car en lui il porte le printemps

hier j'ai reçu un message sur mon blog

une personne avait trouvé la belle poésie

Que j'ai mise en entier - souvenirs réminiscence-

Je me réfugie dans mes bons moments

qui aident à vivre ceux-ci bien rudes

Chaque jour s'empile pour faire une semaine

et un mois : et puis nous ne sommes pas plus avancés

sur l'échiquier de notre vie :  blanc ou noir la dualité

jour de joie bonheur simple ; Noir jour obscur

où tous les soirs à la télé on compte les morts

l'instinct de vie est le plus fort

on regarde on a de la compassion pour ceux qui sont

touchés envahis c'est la dure réalité

et puis on veut oublier pour continuer à survivre

en liberté plus que surveillée où un drame

nous secoue, et nous fait prendre conscience

que notre société est devenue hostile violente sauvage !

Que de malheurs et de familles endeuillées

pauvre enfant horriblement ( jetée à l'eau) dans la Seine

j'en frémis de tristesse ! On n'en parle plus la guerre

a pris l'actualité !!! plus rien c'est le motus complet

Les Russes sont désinformés les réseaux sociaux coupés

tristesse et soutien à ceux qui souffrent  et que la paix revienne au plus vite

Le temps des giboulées

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>