Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Articles avec #mes emotions catégorie

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Ce Jour est celui de la gentillesse

Il paraît que c'est la journée de la gentillesse .

Que cette valeur nous unisse toujours

dans la joie comme dans la tristesse

La gentillesse ne coûte rien :

un sourire une main tendue

et dans nos cœurs un peu de lumière

Gentils et gentilles c'est votre jour exprimez vous

il y a en janvier la journée des câlins

Aimons la vie, aimons nous pour aimer les autres

et sachons dire Je t'aime, je l'écris à mes petits enfants

je le leur dis et le prouve par des actions

Hélas je ne puis plus le dire à mes parents

Aimer toujours, aimer ce que l'on fait

 

« Écoute ton cœur il connaît toute chose

parce qu’il vient de l’Âme du monde

et qu’un jour, il y retournera »

Paulo Coelho

 

le cœur  rayonne quand on se sent en harmonie

Semons de l’amour de la bonté,

Parfois il suffit de peu de chose, pour donner du bonheur

une sollicitude à certains moment

redonner confiance courage , un mot un geste

redonner parfois une deuxième chance

établir une complicité sur des valeurs communes

Par la pensé  : être présents et protéger

Aimer et aider : savoir être à l‘écoute

Ou devancer les idées ; Pour moi ce fût une douce

et délicate journée, avec tant de tendresse

quand on m'écrit ou que j'entends ( Mamounette)

je suis en joie et plus si on me dit je t'aime..

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

L’absence est parfois présence plus forte en notre cœur

Je le ressens pour mes deux petits-enfants

Qui sont si loin, qu’ils en sont plus présents

L’éloignement ne nuit pas à l’amour

On est dans l’idéalisation,

Chaque personne est exceptionnelle

Et je lui porte de l’amour,

On a tellement besoin de se sentir en confiance

Compris dans son intégrité

De cœur de pensée et plus encore

 

Quand on est seul physiquement 

On a besoin d’investir de notre amour

une personne, qui devient notre centre d’intérêt

Certains le reportent sur un parent âgé

Sur un petit-fils petite-fille, et autres...

Sur une âme frère, où il y a de la complicité

Du partage et de la bonté dans le langage

C’est une grande affection, une protection

Une pensée qui passe à travers les horizons

Et vient se blottir dans le cœur

 

Mon cœur je te suis, où tu m’amène !

Je continue à te parler ainsi pour cultiver

Ce bel amour, qui nous relie

Quand les étoiles le soir brillent au dessus du toit, 

je sens que vous êtes près de moi 

– même si nous ne sommes pas sous les mêmes latitudes –

 

Je suis aussi pour vous dans le ciel étoilé, ce relais

nos cœurs sont unis, et en parfaite harmonie

Même si vous êtes loin, je vous sens près de moi

Petits messages, moments confidences

Tout ce voit en moi dans mon regard

Quand je suis heureuse,les étoiles sont dans mes yeux

Ce bonheur m’apporte la lumière la nuit

La couleur le jour, comme celle de ces pensées

Des cœurs des pensées ; bonheur et délicatesse

Moments bénis,  que du beau du bon

Que de l’amour pour se sentir bien

Centre d’intérêt je l’étais ! je ne le suis plus

Et c’est moi qui ai su m'investir pour trouver

Et garder près de moi ceux que j’aime

 

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Cela unit, relie, rassemble, cimente,

Rassemble et nous ressemble

dans ce même ressenti

Tout est fou, tout est flou

Aux contours incertains

Qui se dessinent plus ou moins bien

Nous sommes sur la même longueur d’onde

même si la communication est parfois rompue

Il y a, ce je ne sais quoi, qui nous relie, cet invisible

Pour nous retrouver sur les hauteurs de la pensée

état d'âme, ou état d'esprit ...ou à coeur battant

 

Ce sont des symboles métaphores, fou et flou

Voie et voix, de quoi rêver ou intriguer

De quoi rêver, c’est un petit bonheur

Que l’on peut s’offrir tous les jours

Ayons des regrets et pas des remords

des émotions, et pas des regrets

Fous et flous, c’est la vie : rêve ou réalité

Je vous aime, et dans mon cœur vous avez

Chacun votre place : l’amour se multiplie

Il est unique et différent il s'additionne

il peut devenir addiction aussi

chacun sa part de bonheur

il est doux comme la soie de ces pensées

ou le velouté il est rose de bonheur, !

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Quand je suis heureuse ça se voit

mes yeux parlent pour moi

tu es lumière dans le noir

et couleurs lumineuses ; Rose mauve

Celle de cette pensée, celle de ces coeurs

un tout , un très heureux mélange de la soie , du velours, 

un lien , qui unit  dans une complicité

Liens d'amour, amour du beau et du bon

amour et sanctuaire, d'où s'élève une musique

qui est harmonie, et beauté 

tout est symbole, : Que nos coeurs restent unis

et battent à l'unisson ! Tout est dit ..

Amour passion

Amour Raison

Amour universel

Amour tout court

 

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Dernièrs jours de Septembre

Dernière journée de septembre

Le soleil est un fidèle amant

beau lumineux et rayonnant

 Après la pluie tout est verdoyant

 la vigne vierge met un peu de rouille sur ses feuilles,

elles se détachent au vent 

la tramontane qui ce jour souffle modérement

 elles Volent et s’envolent

pour mieux se poser ici ou là

La luminosité,celle de cette fin d’été me plaît bien

Toute à mon image,

un peu voilée pour ne pas trop s’exposer

Un peu douce et pleine d’attentions

On sent que lentement à reculons

l’été s’en va et revient !!!

Chaque saison à son charme ! et varie

Comme les plaisirs aux divers âges de la vie…

Il faut que chaque saison soit séduisante

et à notre image, harmonie partout

Dernièrs jours de Septembre

J’adore les tons de l’automne

aux reflets des feuilles

allant du doré au mordoré

et aux tons des marrons et châtaignes

Ah ces fruits un peu oublies,

les kakis aux tons orangés

Je fais le plein cette  année

La vie est faite de choix d’harmonie d’équilibre

De compensations, d’émotions, de tendresse

Et que dire de la douceur des vêtements ?

Une seconde peau où l’ont se sent bien !

C’est l’idéal de bien se sentir en ses vêtements

Tous les ans je renouvelle un peu ma garde robe

Pour être dans la tendance et pas à la mode

Car elle se démode vite.

Ma mode est un peu désuète, avec voilette

Un peu chic et pas choc ; mais discrete

 

et j'opte pour les nuances de la saison

Au printemps du rose  et du clair

En été du blanc et autres tons clairs

En automne, c’est pour moi une explosion

Une gamme de couleurs dans la douceur

des nuances, des pastels de l'automne

Des robes et des pantalons

Pour, non pas séduire, mais être dans les critères

De la note et du symbole du soleil qui va descendant

Dernièrs jours de Septembre

De la note et du symbole

du soleil qui va descendant

Et rayonne toujours, en nous,

Soleil moins agressif, plus  doux, aux rayons obliques

Soleil qui devient aussi l’été indien

Allant jusqu'à la saint Martin

C’est souvent après

que l’on revêt les beaux manteaux

chauds et douillets pour supporter les frimas de l’hiver

Autre saison, que j’aime moins et pourtant

Elle m’apporte plus de surprises que l’été

 

Ô soleil tu viens tu pars, tu te caches parfois

Pour mieux revenir à l’heure de ton coucher

Tu es comme un amant un peu impertinent

Qui se croit tout permis, de se cacher

oublier peut être ceux que tu as gâtés

Mais je t’aime tant,

une journée sans toi est morose

C’est pour cela que je porte du rose

Pour s’allier au gris, c’est tellement chic

dans la vie au quotidien il est bon

de se faire distinguer et non pas remarquer

ce sont mes principes un peu désuets et vieillots

mais c'est de bon ton...

l'automne est souvent la fin des amours éphémères

de l’été pour reprendre ce qui est plus durable

les bons sentiments des amours plus stables

qui apportent une plénitude...

non pas des amours mortes

mais parfois en sommeil qu'un rien réveille ou révèle

les feuilles mortes et les souvenirs

des cœurs toujours pleins d'amour

Dernièrs jours de Septembre

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Petite étude sur l'oubli..

L’oubli qu'est-ce que cela veut bien dire

Tiens j’ai oublié mes clefs ?

J’ai oublié de fermer la porte

par association d’idée : la porte et les clefs

et plus encore si on cherche le symbole 

 

Et puis il y a l’oubli total

celui de la personne qui est dans sa bulle

et ne se souvient de rien

Quel malheur, peut-être pas pour elle

mais pour son environnement, sa famille ses proches

 

Oublier c’est parfois par déni

Pour ne pas y penser ! pour cacher

On enfouit en soi une pensée qui dérange

Et que l’on retrouvera plus tard

Après un événement ! Tout cela est troublant

on oublie pour se protéger d'un souvenir qui dérange

que l'on ne veut pas voir ressurgir 

il y a l'oubli de soi pour ne penser qu'aux autres

Oublie dit-on parfois ! et on y pense trois fois plus

l'oublie est de gommer

dans notre tête notre cœur et nos pensés 

un évènement , un moment de doute, un drame parfois

 

Petite étude sur l'oubli..

Et puis il y a l’oubli celui qu'on s’impose parfois

Pour ne plus penser, et pardonner

Oublier pour ne pas souffrir

Oublier pour ne pas être meurtris

Oublier les mots les échanges

Oublier pour n’être point dépendant

d’une personne ou d’une chose

de nos chaînes que nous traînons depuis la naissance,

de nos chaînes que nous créons nous même   

des chaînes ou des liens qui parfois nous enserrent  

Brisons nos chaînes nos liens

qui parfois nous font perdre la raison 

des chaînes que nous mettons nous même 

qui nous rendent esclaves dans nos pensées

j’ai décidé de briser tout cela  

je ne dépends que de Dieu et de moi

C’est bon parfois de lâcher prise

de renoncer à s’enfermer

De quitter ce monde sensible

pour s’élever et regarder ; le ciel le soleil

Toutes les beautés des êtres et de la nature

Briser des chaînes, celles qui nous enserrent

Et nous tiennent prisonniers

J’aime plus que tout la liberté

Celle de mon esprit qui vagabonde

qui plane comme l'oiseau et rencontre un autre oiseau,

un esprit pur qui plane et à deux c'est toujours mieux

il faut savoir s'élever pour apprécier

et là haut point de chaînes de l'amour

sinon celles de l'amour de l'autre : transformées en ailes

pour mieux voler ensemble  ! en se soutenant

Comme le font les oiseaux migrateurs

 

Petite étude sur l'oubli..

Oublie-moi dit–on aux enfants

Quand ils vous sollicitent tout le temps

Mais toi, si tu m’aimes : j’ai besoin de toi

ne m’oublie pas, car nous sommes reliés

par des fils invisibles, par de l’amour

par de l’amitié, par devoir filial ou maternel

par amour pour son prochain

 

Liberté de penser d’agir de réagir

Oublier, ou se souvenir

se souvenir des bons moments

et du chemin qui conduit vers un autre rivage

 

Et toi si tu es plus loin, que tu dis m’aimer

ne m’oublie pas, car l’amour demande une présence

un geste, une attention toute particulière

Alors si tu es comme moi, ne m’oublie pas

même si parfois la vie nous sépare

Il demeure dans le cœur des sentiments

que l’on peut cultiver, qui embellissent la vie

ou au contraire peuvent être sources d'aigreurs

si je t’aime, je ne t’oublie pas

même si un moment j'ai pu croire que tu avais

mis d'autres chaînes autres que les miennes

des chaînes qui parfois sont bijoux ou  liens  

 

Liens ou don de soi

que tout cela est beau !

ce n'est pas de l'oubli, mais une absence

encore plus présente en mon coeur 

et mon esprit : complicité !  fraternité

amour, amitié tendres et belles pensées

 

Petite étude sur l'oubli..

Tu vois ou m’amène l’oubli

alors si tu veux que j’écrive

ne m’oublie pas, car tu le sais la vie est ainsi

c’est une chaîne de vie  :

celle de nos gènes de nos cellules

Une chaîne faite de nos unions

une chaîne , celle que j’aime,

qui est aussi une ronde où on se tient la main dans la main

et oui c’est aussi cela la vie, une main qu'on tient

et par où passe l'énergie

 

Si tous les enfants du monde

Voulaient se donner la main 

petit frère vas, tu fais un pas et c'est la liberté

tu fais deux pas et c'est l'égalité

Tu fais trois pas et le monde à changé !

et je ne me souviens plus de la suite

de cette belle chanson ! Celle du compagnon

 

Petite étude sur l'oubli..

Et que dire de l'indifférence ou du mutisme ?

«Parfois, l’indifférence et la froideur

font plus de mal que l’aversion déclarée»

L’indifférence est un état affectif neutre.

Nous avons tendance à définir une personne indifférente

comme quelqu’un qui ne ressent rien et qui ne souffre pas».

C’est pourtant un sentiment qui maintient à la marge

la personne qui en fait preuve. ( Et pourtant)

c'est souvent la pudeur qui produit cette réaction

de la part de quelqu’un, qui dans son corps se sent bléssé

par la maladie ou autre sentiment

cela peut provoquer des blessures très douloureuses.

Que l'on doit comprendre; parfois c'est comme un deuil à faire

une perte à combler, en se faisant aider

 

Petite citation

 

Les richesses de l'esprit embellissent le visage d'un homme

.elles suscitent sympathie et respect.

L'esprit d'un être se reflète dans ses yeux...

sa contenance et dans tous les mouvements de son corps.
 

notre physique... nos paroles et nos actes ne dépassent jamais

ce que nous sommes. Car l'âme est notre demeure..

.nos yeux sont des fenêtres et nos paroles ses messagers.

... Khalil Gibran ...(La Voix de l'éternelle sagesse)

 

Petite étude sur l'oubli..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Comme un été qui doucement s'en va...

L'été est toujours là : la chaleur aussi

Tout en subtilité et tendresse

souvenirs de moments heureux  

l’été partira doucement à pas feutrés

Voici venu le temps de la rentrée

Moments uniques pour nous retrouver

et ensemble travailler : c'est la vie, qui va qui vient

faite d'attentes et de temps forts

d'amour, d'amitié  de beaux sentiments

de tout ce que j'aime

l'été sera peut être indien

on dit qu'il va jusqu'a la  Saint Martin et un brin

avec de superbes couleurs

et une ambiance de jours de fêtes

L’été indien, est fait de couleurs plus douces

qui sont nuancées et auréolées

de cette lumière moins vive

j'aime cette saison toute en harmonie

sans doute avec mon âge de la vie

 

Comme un été qui doucement s'en va...

 

Le vent du nord s’est levé

et le ciel est d'un joli bleu le soleil est rayonnant

il est pour moi un bon compagnon

qui donne le moral et me permet

d'espérer et faire des projets

parfois un petit mot gentil une attention

sont comme une caresse 

une caresse toute en délicatesse

tendresse, amour des baisers 

et de chaleureuses pensées

avec beaucoup d'affection

on peut se retrouver en soi et méditer

passé, présent A venir !!

Tout dans la vie est recommencement

renouveau avec de nouvelles découvertes

   

                        ******************************                       

 

L’été s’en va doucement, et puis revient

il est comme mon cœur qui oscille

entre attente et bonheur :  l’été s’en va doucement,

il sera inscrit dans une année de chaleur intense

Enfin je retrouve mon énergie

avec ces jours plus frais même si nous n'avons pas de pluie

la végétation reprend son souffle avec les nuits plus fraiches

et moi aussi Temps béni que j'aime ...

Comme un été qui doucement s'en va...

Pour moi l’essentiel est d’ouvrir mon cœur

et de tisser des liens, des liens de douceur

des liens d’amour et d’amitié

des liens qui parfois s’effilochent

car il ne sont pas assez forts

je me dois de les renforcer de les raccommoder,

d’en faire des liens de tendresse, de paix de sérénité

des liens qui nous unissent : Apporter de l’aide

de l’amour de l’empathie dans la vie de tous les jours

pour nous trouver sur des hauts sommets

ou on partage cet air plus frais plus vrai, qui nous vivifie

et nous permet un renouveau dans le calme de notre âme

et la beauté de ce qui nous unit

du fini à l’infini, du visible à l'invisible

comme un lien de belle et profonde amitié

pour ceux qui souffrent en silence

et moi qui souhaite vous aider dans cette épreuve

Des lien de l’invisible au visible

du sensible au spirituel, de mon cœur au votre

il y a ce lien que je cultive, que je reçois

comme une perception , qui me trouble

et me dit que seul l'amour peut cicatriser

certaines plaies .. Oui la cicatrisation

c'est aussi une plaie qui se referme,

mais elle est toute autre physique,

cela va de soi et morale aussi

Dieu que j'ai bien fait ! de toujours voir le bien

ce jour est beau pour nous tous : j'ai tant prié

je retrouve ce texte comme un témoignage

de ce bien fondé, et de cette relation spirituelle

un peu hors du temps , et si forte pourtant

Un hasard , mais y a-t'il un hasard ?

ou une rencontre programmée par le destin..

Ce texte a plusieurs années, je l'ai un peu modifié

le fond reste le même , comme si suivant l'évolution du temps

tout recommençait  : il n'y a que la mode

qui se démode, les sentiments sont permanents

 

Comme un été qui doucement s'en va...

Cette année a été belle

La famille s'est agrandie d'une nouvelle âme

qui est arrivée en novembre le jour anniversaire

de ma chère Mère, et ainsi m'a fait aimer ce mois

L'été ira t'il jusqu'a la Saint Martin

  l'été doucement s'en va

tirant sa révérence et arrivera le rose indien

qui me va si bien au teint   

 

 

il part en fermant les yeux et les pas en arrière,

pour ne pas voir devant

sans doute qu'il voudrait rester encore

Et moi je vais chercher

comment organiser l’automne

cette saison que le perçois la plus belle

 

Il y a toujours l'été indien

et celui de la Saint Martin

qui vivra verra ...Oh oui la Saint Martin

le douze novembre c'est l'été indien

et puis, et puis viendront d'autres joies

d'autres joies des projets réalisés 

Cet été m'a apporté, l'amour la sérénité

comme une envie de mordre dans la vie

et de la rendre  plus belle pour tous

pour vous tous qui m'avez tant gâtée

dans votre cœur, je vous en remercie

les plus jeunes et les grands

pour ces inoubliables moment

a déguster encore en ce début de mois de septembre

 

Comme un été qui doucement s'en va...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Mes doigts sur le clavier !!!

 

Ce jour de fin août un

lecteur a laissé un message sur ce texte

que je viens de relire et remets en ligne

 

De l'écriture à la lecture

Ce sont mes doigts qui s'agitent

se mettent en mouvement sur le clavier

écrivent, des mots, des phrases

qui iront se poser sous vos yeux

pour vous qui me lirez c'est tout un échange,

mes doigts sont mus par mon cerveau

qui leur dicte ce qu'il faut

pour vous apporter mon message

l’inspiration vient au bout de mes doigts

quand sur le clavier

Ils se posent comme pour faire des gammes

Mes doigts avec énergie ou douceur s’activent

pour vous donner mon humeur mon ressenti

Ils alignent des mots et des idées : des pensées

qui iront sans doute captiver vos yeux

qui liront ces traces comme sur le sable

emportés par la vague : le flux le reflux

comme des pas sur la neige

tout était blanc immaculé

comme ma feuille de papier

blanche et que je vais colorer

tout est beau couvert d’un halo

Le blanc est cette couleur qui les porte toutes

comme celles de l’arc-en-ciel

parfois je prends des couleurs pour écrire

c’est plus doux a vos yeux

et plus parlant, chaque couleur a son langage

son sens son symbole

 

Par le clavier on peut aussi s'entraider

se soutenir, dire des mots choisis

comme une poésie, des mots pour soulager des maux

dire je t'aime, je t'admire pour ce que tu fais

dire aussi : Courage, tu es une belle personne

et plus encore ! dans la discrétion

car c'est aussi notre jardin secret

où nul  ne peut rentrer sans y être invité

le jardin secret est ce livre que nos mères avait

elle y mettaient leurs amours, leurs souvenirs

bien pudiques,parfois des fleurs séchées

cueillies a deux , ces jolis carnets

que je n'ose même pas regarder

de peur de violer une intimité

c'est ainsi quand nos parents partent

 

Mes doigts sur le clavier !!!

De mes doigts qui s’activent

comme pour faire des gammes sur un piano

pour écrire sur le clavier ce que vos yeux liront

et le transmettront à votre cœur ou à votre cerveau

s’il y a émotion ! Vous serez captivés

ou au contraire vous oublierez ce, que ce jour j’ai écrit

n’ayant aucun sujet très précis

 

C’est un peu comme si mes doigts sentaient un courant

ou des ondes arrivent et m’inspirent,

c’est l’invisible qui guide mes mains

Mes mains oui, quel bel outil

tant manuel qu'intellectuel 

elles parlent pour moi, sont des ambassadrices

Elles expriment  tout à la fois

l’amour maternel, l’amour de la vie

Elles donnent et reçoivent

mains jointes pour la prière

mains qui sacrent, et consacrent

mains de douleur, de douceur celles qui apaisent

Mains qui donnent du bonheur

c’est aussi aux mains qu'on voit si l’art est accompli...

Mes doigts sur le clavier !!!

Mes mains qui font des gammes

et s’activent sur le clavier

De mes doigts à vos yeux

de mon toucher à votre regard

soyez indulgents l'inspiration

vient tout doucement par le toucher

avec mon clavier, nous sommes deux

qui parfois ne faisons qu'un

nous sommes tellement complices

des ondes me guident

qui iront parfois sans arriver sous vos yeux

se perdre à l’infini comme tous ces messages qui partent

sans arriver à la bonne destination


A propos que deviennent tous nos messages perdus ?

ils s'envolent comme des oiseaux

Ils forment sans doute, une protection de bonté

pour nous dire qu'il faut toujours avoir un geste d’amitié

Pendant que j’écris,de nombreux messages sont arrivés

De vos doigts à mes yeux 

 ces messages qui arrivent pendant que j'écris

 sont votre présence qui s'inscrit sur mon écran

Je pourrai continuer : l’inspiration vient

mais ce sera pour demain J’ai assez écrit pour aujourd’hui

Comme l'appétit vient en mangeant

l'inspiration vient en écrivant

ou en se mettant en de bonnes dispositions

pendant que j'écris dehors les oiseaux joyeux

font des trilles des roucoulades pour chanter le soleil

chacun est a son expressions , ils chantent

m'enchantent et me rendent heureuse

en cette lumineuse journée

Merci à vous tous lecteurs qui ajoutez un message

 

Mes doigts sur le clavier !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Rêve conte mythe symbole ou métaphore...


Un conte un mythe une métaphore

 Hier soir la  chaleur était encore accablante

Et j’ai dit : je ne suis pas seule je suis entourée d'amour

Entourée de tendresse et de bonté

Le ciel toute la journée est resté bleu

Dans mon imaginaire en m'assoupissant

je revoyais ce conte :

Anne ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ?

Je vois un chevalier avec une cape blanche et une épée

Il vient sans doute pour m’emporter

au doux pays des rêves ou règne Morphée

 Mais avant, il me semblait, que nous avions pris

un apéritif sur la terrasse où au bord de la piscine

dans mon coin favoris :Whisky sans glaçons pour nous deux

J’avais fait des petits toasts pour accompagner

Et nous sommes allés rêver plus loin

Pour voir le soleil se cacher derrière la colline

Et la nuit tomber ! Tombe la nuit qui étend son manteau gris

 

Quand tombe la nuit les cigales s’arrêtent de crisser

On peut entendre le murmure de nos voix

et un dernier papillon s’est posé sur une rose

que c’est bon le chant du cœur qui bat..

Nous passions des heures, en nous tenant par la main

nous parlions de nous, de nos enfants

de la façon dont nous serions en prenant de l'âge

on se voyait toujours ensemble toi et moi

comme deux vieillards toujours amoureux

et on comptait sur les étoiles pour nous protéger.

 

Rêve conte mythe symbole ou métaphore...

Parfois tout est symbole ou métaphore

plus beau que les mots, car on voit l’image

on perçoit les émotions, on est bien dans le symbole

cette image est en moi : Que de bons moments

nous avons passés, en rêvant tous les deux

Un petit alcool s'invitait parfois ! et nous trinquions

à notre longue vie à nos amours

qui durait toujours avec autant d'ardeur

 

 La chaleur a redoublé  d’intensité

et j'étais bien dedans au frais

je me sentais entourée et en sécurité

Plus tard Morphée et hypnose sont venus me prendre

dans leurs bras ces Dieux de la nuit ! 

Avant il y avait eu les roses et le Dieu Eros

Vénus et puis Mars un joli couple de l‘olympe

Sous le signe du lion, qui se termine

et le coquelicot et la rose !

comme un petit coquelicot Madame !

 

Morphée et hypnose qui sèment des pavots ...

Morphée et hypnose qui sèment des pavots ...

Et je rêvais encore

de Vénus et puis Mars un joli couple de l‘olympe

Sous le signe du lion, qui se termine


J’ai évoqué la rose blanche et la rouge

De l’une à l’autre, c’est aussi un mythe ou un symbole

C’est dans la mythologie et dans les mystères de la Rose

En pensant à cela coquelicots et roses

je me suis endormie, douce nuit !!

Où un chevalier blanc me prenait sur son destrier

 

Je n’avais plus peur de barbe bleue

et pas besoin qu’on vienne me délivrer

je suis de celles, qui pourraient 

sans doute le faire plier

Notre mental a été influencé

par les contes de fées de notre enfance,

pour moi le plus beau

est dans les contes d'Andersen

Mais tout homme

peut se transformer en blanc chevalier

parfois on a besoin de comprendre

que l’admiration est un phénomène important

qui peut redonner confiance et foi

 

Oh ! La princesse des contes, je suis un peu comme toi

J'ai l'aigle deux fois en moi ! qui me donne la force

celle de me lever, quand on trébuche parfois

il faut toujours avoir la foi ! la tempérance

et la charité ou l'humilité...

Vénus vient au secours d'Adonis son bel amant

Vénus vient au secours d'Adonis son bel amant

Comme elle la sœur des cygnes d'Andersen

cette vaillante princesse, je suis Inventive 

avec des idées fécondes énergique et pleine de vie

et d'envies: La psychologie des femmes

se crée pendant l'enfance et j'ai pu résister

à diverses agressions du temps, de la vie à la mort,

et à la reconstruction....! ♥♥

 

Les contes de notre enfance

ont eu un effet sur notre mental

pour moi ce n'était pas les fées ni barbe bleue

mais ceux où il y avait de l'amour

du travail ou du courage pour y arriver

 

C'est pour cela que j'aime

Les cygnes sauvages

la petite fille aux allumettes

j'avais envie de la prendre dans mes bras

pour lui apporte un peu de chaleur 

 

la Princesse sur un petit pois ...

les habits neufs de l'empereur  

et la petite sirène et la princesse au petit pois

 ma petite-fille a souhaité que je raconte cette histoire

à nos petites poupées

La princesse sous sur de nombreux matelas...

La princesse sous sur de nombreux matelas...

Les cygnes sauvages ...

 

Un roi avait onze fils et une seule fille : Élisa.

Les enfants étaient heureux,

jusqu'au jour ou le père se remaria

avec une méchante reine qui se débarrassa de la petite Élisa

en la plaçant chez des paysans,

et qui transforma les fils en cygnes sauvages.

La méchante reine tenta ensuite d'empoisonner

la petite fille en lui plaçant trois crapauds sur le corps,

mais ceux-ci furent transformés en fleur.

Il apparut que la magie de la méchante reine

n'avait aucun effet sur l'enfant.

Folle de rage, la reine la transforme en souillon,

si bien que son père ne la reconnaît pas,

 et il la chasse du château,

la fillette se réfugie dans la forêt,

dans une cabane où elle rêve de ses frères.

À son réveil, elle rencontre dans la forêt

une vieille femme qui lui offre des baies.

Élisa lui demande si elle a vu ses frères,

la vieille répond qu'elle a seulement vu des cygnes

qui nageaient avec une couronne d'or sur la tête

Élisa se précipite à l'endroit indiqué par la vieille

et ne trouve que neuf plumes.

Elle attend, et au coucher du soleil

arrivent les onze cygnes qui retrouvent leur aspect

de princes dès que la nuit est tombée.

Ils racontent qu'ils vivent loin, loin,sur un rocher

au milieu de la mer et qu'ils ne pourront pas revenir

avant un an pour emmener leur sœur,

ils tissent un filet et s'envolent avec elle.

Ils survolent le pays de la fée Morgane et son château.

Puis ils atteignent leur rocher et prient leur sœur

de dormir et de faire un rêve.

Élisa se met à prier en dormant.

alors la vieille femme de la forêt

(qui est la fée Morgane) lui apparaît.

Elle dit que les frères d'Élisa peuvent être sauvés

si la jeune fille tresse à chacun d'eux un manteau d'ortie,

et qu'elle garde le silence pendant tout ce temps.

Élisa va cueillir les orties, se brûle les doigts,

travaille à fabriquer les manteaux et souffre en silence,

même lorsque le roi du pays,

qui vient chasser dans les parages, lui adresse la parole.

Devant sa beauté et malgré son silence,

il l'enlève pour en faire sa femme.

L'archevêque murmure que cette fille des bois est une

sorcière, mais le roi ne l'écoute pas.

Il a même eu la délicatesse de lui installer une pièce

toute semblable à la grotte,

dans laquelle il a fait transporter son ballot d'orties et de

manteaux tissés.

Cependant, un jour où elle va renouveler sa provision

d'orties au cimetière, un courtisan la voit

et rapporte au roi que c'est véritablement une sorcière.

Le roi, attristé, continue d'aimer sa femme,

mais un soir, il la surveille et la suit jusqu'au cimetière.

Là-bas, le roi aperçoit un groupe de sorcières et croit

qu'Élisa les rejoignait tous les soirs.

Le châtiment choisi par le peuple est de la livrer aux

flammes.Dans son cachot, des petites souris 

lui apportent ce qu'il faut pour continuer à tisser

les onze manteaux pour ses frères.

Élisa n'a toujours pas prononcé un mot.

Alors qu'on la mène en charrette à travers la ville pour la

brûler,onze cygnes s'abattent sur la charrette

et font fuir la foule qui voit là un signe du ciel.

On pense qu'elle est innocente.

Alors, Élisa qui n'a pas cessé de garder sur elle

les onze manteaux d'ortie,

les jette sur ses frères qui aussitôt se transforment en

princes..... Quel joli conte !

Rêve conte mythe symbole ou métaphore...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Août jours heureux : jours de tristesse

Parfois nous aimerions savoir de quoi l’avenir sera fait,

mais non il faut arpenter la vie

et laisser le mystère nous séduire

parfois nous mettre à l’épreuve aussi.

Mais on en sortira toujours grandi

si nous savons apprendre de nos épreuves.
Gandhi

 

Voici que le mois d’août s'en va doucement

Mois de Marie notre mère

Le mois de ma naissance et de ma fête

Mois heureux et aussi douloureux

Fait de joies et de tant de souffrances

Celui du souvenir d'un jour de grande perte

et en faisant le vide en moi

C’est celui où je vois passer tant d’événements :

les souvenirs heureux ces bons compagnons

la parole s’est perdue, et j’essaye de la retrouver

parfois c’est comme un guide sur mon chemin

et je vais l’implorer

dans le grand jardin à l'ombre des cyprès

Quand je suis en souffrance

c’est là où je trouve la sérénité

 

Cette parole qui me dit des mots à l’oreille

La nuit dans mes rêves

Cette parole qui me guide

C’est une âme, une étoile dans le ciel

C’est aussi un refuge

Ce matin, j'ai allumé une flamme devant sa photo

je sentais soudain une présence

sans doute spirituelle une union dans une prière

 

Août jours heureux : jours de tristesse

Je cherche la petite voix au fond de moi

Semer et récolter : écouter la petite voix

qui me sert de guide quand je suis près de toi

sous les larmes d’Isis

Ce jour est différent des autres

Cela fera 17 ans déjà que tu n'es plus avec moi

c'était en 2003 une année de canicule

j’ai vu défiler le passé J’ai vu une partie du présent 

J’ai foi en l’avenir et je te retrouverai

tu m'ouvriras tes bras protecteur

où je me blottirai, nous nous sommes tant aimés

Le chemin est long semé d'embuches

je me suis relevée et mise debout

et j'avance autrement, parfois je cherche une béquille

il y a toujours celle de l'amitié...

Merci a ceux qui m'aident ...

 

Août jours heureux : jours de tristesse

Ce jour je voulais faire relâche

C'est à midi que tu es parti

ou à deux heures de l'après-midi ton dernier soupir

nous étions là près de toi pour nous recueillir

et de nos mains jointes,

nous avons accompagné ton âme

qui montait aux cieux

Et puis non : J’ai beaucoup à partager

Je sais que je suis protégée

Et que d’autres veillent sur moi

Je remercie tous ceux et celles

Qui ont pour moi prié et m’ont ainsi aidée

J’avais l’impression d’être dans le chaos du big-bang

Je fais le dos rond, pour que tout passe

L’orage la bourrasque la tornade, la tempête 

 

Et toi ami très cher

qui avais prié une année avec moi en ce jour

Sois en remercié ! je sais que tu le feras encore

Tu avais mis du baume sur mon cœur

Je te réserverai des pétales de roses

De mes roses, celles qui viennent du cœur

Elles seront avec nous pour cette prière

Tout est dit pour ce jour différent

et je vis autrement !

L’amour est plus fort que la mort

et dans chacun de mes actes ou de mes choix

je sais que tu es là !! La parole est perdue

et je viens la chercher...

 

Un ami qui hier m'a écrit

Ma Rosie, tu es le symbole de l'amour sur terre

je suis fier de t'avoir comme amie !

Cet ami était avec moi  pour un repas

où nous étions nombreux avec nos enfants

nous avons partagé pour la fête de Sainte Rose

et à table, je leur ai parlé de toi

qui avais eu la délicatesse de partir le lendemain

pour me permettre d'aimer sainte Rose..

bouquet qui fut en coeur pour t'accompagner

avec inscrit : Ta Rose

c'est ainsi que tu m'appelais ( ta rose)

une flamme veille et ton esprit m'éclaire

depuis j'ai grandi, et je vois la vie autrement

elle est belle la vie, toi qui l'aimais tant

 

Août jours heureux : jours de tristesse

C'est parfois difficile de partir après une longue agonie

nous avons tout vu, tout entendu, nous avons du agir

supplier, pleurer, prendre même des colères

la traversée de l'autre côté du miroir est terrible

ce jour du 24, comme les jours avant nous étions près de toi

j'ai attendu que l'infirmière ait terminé les soins

et quand nous sommes rentrée ( nous trois) nos filles et moi

je lui ai dit : Pourquoi maintenez-vous mon mari

dans une vie qu'il n'a plus, il arrivera devant la mort

ayant perdu la dignité de son corps

les perfusions ne passent plus, il est tout bouffi

ses mains sont enflées, son visage n'est plus le sien

de grâce ! Elle nous répondit

Vous avez tout  à fait raison,j'arrête la perfusion

restez à coté et dans deux heures ce sera fini

c'était midi , et à deux heures de l'après midi

une étoile montait au ciel ,Un âme s'élevait au firmament

la parole était perdue, et le livre de notre vie

se refermait mourir pour renaître

tel est notre destin !

 

Août jours heureux : jours de tristesse

Il y a 17 ans que tu es parti, tous les soirs je regarde le ciel

si une étoile brille plus que les autres, je sais que c'est pour moi

un de tes amis ( professeur des universités) comme toi

m'avait écrit : que je n'avais jamais été veuve

car tu étais en moi, et quand je me montrais

c'était toi que je montrais - car tu m'avais façonnée

à ton image, tu avais un grand Charisme une bonté

mais aussi une rigueur que tu t'imposais

Dieu que tu serais malheureux de voir ces professeurs

venir sur les plateaux de Télé pour se contredire

Tu y allais parfois invité pour parler de la gérontologie

Ton concept avancer en âge en santé...

la mutuelle du bien vieillir avait et fait acte

de ton concept pour lequel tu donnais beaucoup

de ton temps à la retraire dont tu n'as pas beaucoup bénéficié

C'est pour cela , que j'ai décidé dans ma tête

de m'accrocher - de voir notre belle descendance-

Chut je te raconterai tout cela , mais tu le vois

la médecine a fait des émules dans tes petits-enfants

et tu dois être très fier d'eux :

Ils ne m'apportent que des joies

La faculté a fêté ses 800 ans comme tu aurais été fier

de voir les festivités et retrouver son âme

Demain sera un autre jour ...Ainsi va le mois d'Août

 

Août jours heureux : jours de tristesse

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Mes secrets d'enfant..

 

Mes secrets d'enfant ,

je vais écrire une page de mon livre

c'est triste mais c'est la vie qui va

et parfois s'arrête en chemin

là où elle allait être la plus belle

quand je venais à peine de faire ma communion solennelle

au village à Rigarda, tout avait été beau,

Maman était aux anges avec ma grand-mère

Nous allions faire suivant la coutume : visiter parents et amis

et offrir une image Sainte en souvenir de ce jour

D'abord à Rigarda et puis à Perpignan !

Tout allait être nouveau

Avec ma grand-mère Élisa, nous allions quitter le village

pour nous installer en ville,

et toute la famille serait réunie

Avec maman nous parlions

de ce que nous ferions ensemble le jeudi

 c'était notre jour de vacances en ce temps

Maman  était très gaie de caractère

et très aimée dans son environnement

J'allais laisser mes amies et partir

dans une ville qui me paraissait grande

Et puis ce jour 17 Août un drame arriva

juste quelques jours après mon anniversaire

nous avions passé cette fête à Collioure

station balnéaire de la côte vermeille

où se tenaient de nombreuses festivités

la joie et le bonheur se lisaient en nous,

nous avions décidé de rentrer faire nos bagages avec ma

grand-mère pour laisser définitivement la maison

nous y reviendrions pour les vacances

 

Mes secrets d'enfant..

Ce Jour 17 août, il faisait très chaud

nous décidons d'aller nous baigner au barrage

et d'y prendre notre goûter

Tout était prêt , et voila qu'arrive l'oncle Edmond

frère de ma grand-mère Élisa dite Lisa

Il avait le téléphone et une voiture ( fait rare à cette époque )

son visage était décomposé

et je me demandais ce qu'il allait nous annoncer

Lisa me demanda de m’éloigner

Il lui répondit : Non Lisa laisse la petite elle doit savoir

savoir quoi ? Ta maman vient d'être renversée par un camion

elle est morte sur le coup ...

La terre s'effondrait sous mes pieds, je ne comprenais pas

ne voulais pas savoir : je criais Maman où es tu ?

où es-tu , ne me laisse pas..Ne nous laisse pas ...

Mes secrets d'enfant..

En arrivant à Perpignan

je vis pour la première fois mon père pleurer

ma sœur ne comprenait pas elle avait 7 ans

et toutes les deux, nous allions passer la nuit

chez des cousins que nous ne connaissions presque pas 

Pour aller chez eux : c'était à l'autre bout de la ville

nous avions pris le tram

des lunettes de soleil cachaient nos yeux -

nous nous tenions par la main

quand tout à coup une personne dit tout haut :

" Tiens c'est ici que ce midi une personne à perdu la vie

il parait qu'elle laisse deux fillette "

et l'autre de lui répondre :

" Demain nous aurons l'information

par le journal local l’indépendant"

Et nous deux étions encore plus meurtries

pour elles c'était un fait divers, et pour nous un drame

je me souviendra toujours de ces paroles

qui nous avaient encore plus blessées

aucune compassion , un banal fait divers

le reste fut toujours aussi triste,

Ma grand-mère disait et pourquoi pas moi

mais elle qui  était si jeune;

on m'avait acheté pour la rentrée scolaire

un joli manteau bleu pâle qui fut teint en noir 

Jamais je n'avais été aussi malheureuse

une ville, avec un école un collège

que je ne connaissais pas tout m’était étranger 

Tout était une agression les distances à parcourir

me lever de bonne heure , et cette tristesse qui régnait

ma grand -mère, comme seule sortie, allait au cimetière

et avec ma sœur nous suivions...

Mes secrets d'enfant..

J’oubliais dans un chagrin

les jours heureux de mon enfance

mes amies de l'école, notre église Sainte Eulalie

Que de bons souvenirs que je laissais

pour partir vers un autre destin .

Cette école le lycée de jeunes-filles

je me trouvais bien seule, et trop triste, mais il fallait bien

Quand je le pouvais je me réfugiais dans mes rêves

et je revoyais Rigarda, et la vie simple de la campagne

au pied de notre montagne sacrée

ma grand-mère était restée avec nous comme c'était convenu

elle nous fit la vie un peu plus douce

Et nous grandissions Claudie et moi

j'étais une enfant calme docile et ma sœur plus rebelle

j'ai toujours pensé que notre mère lui avait manqué

mais elle le cachait bien elle n'était pas stable

n'avait pas retrouvé un équilibre

Et puis rien ne nous a manqué

hormis l'amour et la présence de notre maman

Cela a certainement marqué notre caractère, plus sensible

Claudie était enjouée comme notre mère

elle a gardé cet état d'esprit

pour moi j'avais été éduquée par Lisa,

qui m'avait beaucoup aimée mais était sévère, comme avant ..

je lui voue un amour fou à cette grand-mère

qui nous à tant aimés,

Dieu l'a accueilli en sa demeure où elle est partie

comme elle avait vécu dans la discrétion  et l'amour

dans la bonté et le partage de ses valeurs de cœur

Elle était d'une lignée de la noblesse Catalane

mais ne le savait pas, ou ne voulait pas le dire

Mes secrets d'enfant..

Mon père ne s'est pas remarié était attentif à nos besoins

c'est un peu plus tard , que ma maman me manquait

pour échanger quand je suis devenue une jeune -fille

ma Tante sa sœur était proche de moi

et m’apprenait les " choses de la vie"

- nous avions de gentilles voisines -

dont une qui s'appelait Jeanette- c'était une espagnole

elle travaillait aux poupée Bella très renommées

et faisait des robes pour les parer

 j'allais passer du temps chez elle

Elle chantait de belles chansons

et récitait des poèmes en Espagnol

je la revois avec sont mari Joseph;

ma grand mère avait une grande confiance

en ce couple dont la maman vivait à côté

elles échangeaient ensemble

même si Paquita ne parlait pas bien le Français

ma grand- mère parlait en Catalan ..

.Elles échangeaient aussi des boutures de fleurs

notre jardin portait même des roses en hiver

on les cueillait avec dévotion, nous les offrions à notre mère

en les apportant au cimetière : C'était notre seule sortie

pour le moment ...Et puis la vie reprit son cours

pour la fête des mères, c'est à notre grand mère

que nous offrions des présent et toujours en pensée

et dans le coeur à notre maman qui veille sur nous

Mes secrets d'enfant..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Bonheur quand le cœur y est

Tout est bonheur quand il y a le cœur  ♥

D’un rien on peut le transformer quand le cœur y est

Matin bonheur j’ouvre mes volets

Le soleil entre et me fait un clin d’œil complice

Le soleil mon astre radieux qui illumine tout

Le ciel est limpide, il est bleu

Tout me parle de la vie, de ce bonheur éphémère

qui est là, et qui n’attendra pas, le temps passe si vite

du matin au soir Ou de midi à minuit

tout est bonheur quand le cœur y est

le soleil paraît plus beau plus rayonnant

même dans l'obscurité nous savons qu'il est présent

Ma grand-mère disait:

il faut prendre le temps comme il vient

Et les gens comme ils sont !

Oui les gens comme ils sont

 

 

Je cite encore ma grand-mère

Le trop ou le peu gâchent le jeu

il faut en tout trouver un juste milieu

et ceci vaut pour être heureux 

Mais parfois le cœur n’y est pas, car autour de nous

s’installe le chaos, le malheur des plaies a panser

on compatit à tous ces malheurs qui marquent notre vie,

hors de notre cercle familial

qui lui est protecteur et source de bonheur (s)

Tant d'injustices , de passe-droits, tant de souffrances

Notre pauvre France, est bien secouée

que notre mère veille sur elle,

pour moi je veille sur les plus jeunes,

qui ont encore besoin de mon soutien

lumière divine ou lumière du cœur éclaire nous dans

le chaos sois notre recours dans ces jours de doute

sois la lumière sur notre chemin

et sachons dans le chaos mettre de l'ordre

Bonheur quand le cœur y est

 

Que nos cœurs restent unis dans l’amour universel

Amour tu es parfois partout et d’une journée simple

tu en fais une merveille ! Amour des choses, amour des êtres

Amour de tout ce qui nous entoure !

Tout comme matin radieux, les oiseaux pépient

Les tourterelles roucoulent tout est symbole d’amour

de joies simples, de la vie au quotidien

de toute cette tendresse

d’un bonheur retrouvé avec vous, avec toi, avec nous

d’un bonheur à l’autre, pour le cultiver,

Aider et aimer n’ont qu’une lettre de changée

Aidons nous et surtout aimons nous

car parfois c’est trop tard pour le dire – Je t’aime !

et parfois on n’ose plus le dire par pudeur

et on écrira j’M aime comme la lettre M

C'est tellement attendrissant parfois

que l'on n'a plus envie d'aller plus loin

de s'arrêter à ce mot : Tendresse

Délicatesse, c'est si beau, pur et doux

Matin qui devrait être bonheur et joie de vivre

de sentir autour de moi, cette harmonie

Mais parfois le cœur n’y est pas !

Rien juste une contrariété qui aurait pu se régler

si le cœur était aimant , mais on ne connait jamais

assez bien certaines personnes

qui vous paraissent des anges

Dieu seul sait et est juge

le tout est de faire le dos rond et de laisser passer l'orage

pour se retrouver après la pluie

les cendres sont chaudes, dessous il y a des braises

qu'un souffle pour ranimera ....

 

Bonheur quand le cœur y est

A marquer d’une pierre blanche,

pour suivre ce chemin

Avec de l’amour on peut aussi ; 

aider admirer et porter attention

C’est une valeur ajoutée,

l’admiration est souvent un moteur

qui fait aller plus loin quand la confiance est retrouvée

on oublie tout et on avance sans attendre de pardon

 

Tous les jours un bonheur peut frapper à notre porte

Ou résonner comme un coup de fil, un sms

et un message de tendresse

C’est toujours utile de semer de l’amour

Tôt ou tard, on récolte ce que l’on a semé

Il y a des matins bonheurs que je partage

Et des journées ou tous est amour

, et tout devient tristesse

colère même, et on n'y peut rien sinon constater

compatir, prier pour que revienne la paix

et l'amour entre les hommes : La Fraternité

ce mot tant bafoué qu'il ne veut plus rien dire

Merci à tous..

Petite citation d'un auteur inconnu

Un ami...

c’est un être qui ne doute jamais de vous..

qui ne vous demande rien et qui est prêt à tout vous donner…

C’est un cœur large qui oublie et pardonne…

Un ami...c’est la perle au fond des mers.

Bonheur quand le cœur y est

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

"Aimer, c'est partager des mots, des regards,

des espoirs des craintes.

L'Amour n'est jamais contraint

Il est joie, liberté, force.

L'Amour est emportement et enthousiasme.

L'Amour est générosité, l'amour est prodigalité,

l'amour est échange

Qui donne beaucoup reçoit beaucoup

Car nous possédons ce que nous donnons

Aimer ce n'est pas mutiler l'autre, le dominer,

mais l'accompagner dans sa course, l'aider.

Savoir accepter l'autre tel qu'il est

Être joyeux du bonheur qu'il trouve.

L'aimer dans sa totalité :

pour ce qu'il est, laideur et beauté, défauts et qualités

.Voilà les conditions de l'Amour.

Car l'Amour est une vertu d'indulgence,

de pardon et de respect de l'autre ."
 

Martin Gray

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

Le bonheur on se le crée, par de petits riens

souvent tout ne va pas comme on le voudrait

il faut toujours aimer ce que l'on fait

aimer en amitié et plus si affinités

rien ne se perd des bonnes actions

tout se retrouve, se rejoint en un point à l'infini

 

Parfois un rien suffit pour nous mettre en joie

C’est souvent simple comme un Sms

Il y a des jours avec et d’autre sans

Sans joie, et pourtant elle est là

Un rien suffit à nous réjouir

soleil partout : Dehors et dans mon cœur

bonheur pour évoquer le temps passé à nous retrouver

Le temps d’un beau message d’espoir

Le temps de réaliser un projet, le temps de rêver

le temps de se préparer,

le temps toujours le temps

et celui d'une amitié et d'une belle complicité

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...


Ah !  si je pouvais arrêter le temps !

Est-il long est-il court ce temps ?

Celui qui nous relie tous les jours

Tous les jours un peu plus

Un peu plus de temps pour le consacrer

Ce temps sacré, hors du temps

béni et divin on n'y peut rien il est à nous

Hors de notre espace habituel

Ce temps, si court et si long

que l'on ne sait plus l'évaluer

que l'on gagne que l'on perd

pour se retrouver : Un peu les mêmes

parfois un peu changés par le mouvement de la vie

Ce temps d'aimer ce que l'on fait, d'aimer autour de soi

d'aimer donner du bonheur avec un grand coeur

Celui ce ♥ qui a toujours vingt ans ou vingt printemps

Bonheur à partager

Bonheur de tout, simple et complet

Une fleur, un moment sublime, un poème

ou un gentil : Je t'aime ♥

Un messager qui sur une fleur se pose

Une rose qui pour moi vient d'éclore

C'est un symbole d'amour de fidélité de bonheur

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

Oh ! Oui Je t'aime pour ce que tu es

je t'aime pour ta générosité

Je t'aime pour ta vitalité pour ton énergie

pour la sérénité qui est en toi

Tendresse douceur calme !!!

Ce fil d’amitié, ce fil d’amour universel

Ce fil d’amour tout court

C’est court et c’est beau, ce temps suspendu

Suspendu à un projet,

Tout est beau, quand on veut prendre du recul

regarder, ne pas juger, et aider

l’amour que l‘on sème n’est jamais perdu

on  le retrouve plus fort et partagé

C’est souvent peu de chose, une attention

le matin un gentil message

Une pensée, une onde  qui s'accroche à une étoile

Une belle complicité un hasard !!!

 

Un papillon sur une fleur qui butine

Une métamorphose celle de la chrysalide

Une renaissance; un cœur nouveau

Mourir pour renaitre ! Une âme nouvelle 

Tout parait simple, et s'inscrit dans les cycles

de la terre et de notre ressenti

 

Bonheur simple comme un Sms 

qui part de mon téléphone le matin

et vient d'un autre continent

ou comme un papillon du matin un messager

il faut parfois peu de choses

pour nous mettre en joie

une pensée, une attention, un mot charmant

et tout devient bonheur ! même celui d'écrire

pour partager ces émotions ...

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

 

Quel bonheur de lire et relire ce message

retrouvé par le fait du hasard: Mais y  a t'il un hasard ?

 

"Tu dis si bien ce que nous ressentons...

Aucune femme autre que toi ne m'a offert

une telle complicité amicale, très amicale certes,

et aussi fraternelle emplie de délicatesse

J'aime notre relation si complice, si belle et poétique

Il a fallu cette admiration que j'ai pour toi

admiration tellement méritée

pour cette femme d'honneur que tu es ma chère Rosie

jamais je ne saurai te remercier

pour m'avoir permis d'accéder à ton amitié

Tu connais le respect que j'ai pour toi.

Que cette nuit te soit douce et apaisante.

Je suis en pensée près de toi,

Tout près de toi ,Je veille sur toi

comme le ferait ton ange, Je te laisse te reposer

Douce nuit mon amie au coeur tellement bon

qu'il déborde d'amour de belles pensées

et de bons et nobles sentiments "

 

Que dire après cette prose

Continue mon ami, car j'aime ce que tu m'écris

Les mots sont beaux, les actes encore plus ...

 

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

Ce texte est sur un module ancien

remis au goût du jour, avec de nouvelles photos

en ajoutant une page

suivant mon humeur, ou mes émotions

que je partage  avec le lecteur quand c'est beau

j'aimerai parfois qu'il s'exprime

et me donne son ressenti ( les lecteurs)

je vous souhaite une belle journée

sous le signe de l'été qui se poursuit

et de ce mois qui va se terminant

on prend du recul sur certains évènements

on trébuche parfois, et on se relève plus forts

l'amour fait des merveilles et nous aide toujours

Rien ne se perd des actes emplis d'amour..

Dieu les reconnaitra comme tels ....

 

Âmes sœurs  : Flammes jumelles...

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>