Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

mes emotions

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
C'était Chez Laurette ( souvenirs )

Une introduction ce jour en hommage

Six ans déjà le 2 janvier que ce grand poète

a tiré sa révérence après de grandes souffrances

à l'homme; l'artiste le chanteur compositeur

il fut un enchanteur pour les amoureux

Oh ! Combien je me souviens de Laurette

C’était sans doute au moment où la neige

était sur les sommets, dans une station de ski

Au lièvre blanc, belle et charmante auberge

Nous étions avec un couple d'amis

le soir nous sommes allés danser

dans la boite de nuit branchée

et Laurette nous a emportés dans son rêve

et dans le notre, soirée inoubliable

Doux souvenirs ! Amour toujours

Que du bonheur, et chaque fois que nous entendions

cette chanson, c'était une belle réminiscence

Salut l'artiste, tu as été présent en nous

Hommage regrets et merveilleux souvenirs

en mon cœur tous ces bons moments

sont associés a cette merveilleuse chanson

que pour la première fois nous entendions

et dansions sur cet air nouveau....

 

C'était Chez Laurette ( souvenirs )

Je reviens à mon texte

 

En début d'année

je fais un peu de ménage sur mon blog

rangeant dépoussiérant et parfois je relis une phrase

et survient une larme ! que suscite celle-ci

 

Moi - émoi C'est un texte ancien

qui correspond à mon état d'esprit du jour

il est empreint de tristesse

mais aussi d’espérance

J’ai un grand besoin d’écrire

C’est un peu comme une thérapie

Pour rentrer en communication

Pour faire partager mon ressenti

Qui est pareil au tien

C’est ce que tu m’écrivais te souviens-tu ?

C’était il y a quelques jours peut être une semaine

Ce n’est pourtant pas une éternité

le temps ne compte plus dans l'éternité

 

Dieu que les jours me paraissent longs

Quand le soleil s’en va : le soleil est notre astre !

 

C’est celui qui commence en juillet

Pour aller  jusqu’au 24 août

Signe des lions !

Signe pour moi de souffrances

signe de séparations

Dieu que c’est loin,

et que c’est toujours présent

c’est comme une vilaine rengaine

qui me poursuit et revient

Tout va bien : la santé le travail

L’essentiel dirons-nous

Et non, c’est parfois comme un émoi

une vive émotion

un état d’âme état d'âme ou d'esprit

 

  

 

C'était Chez Laurette ( souvenirs )


Je prends soin de mon environnement

comme tu prends soin de moi

et pourtant ! Dieu que tout est beau

nos serments, notre complicité

tu me l’avais bien dit

 

rien ne pourra nous séparer

et la dame à la grande faux est passée par là

elle rode toujours autour de moi

essaye de me déstabiliser

il y  a pourtant tant d’années

mais c’est comme une rengaine

qui vient et revient souviens toi

c’était si beau chez Laurette

nous aussi avons fait la fête

et sur cet air nous sommes aimés

 

 Souviens-toi ! Oui c'est la vie qui vient et va

Tu m’as entourée de tendresse et de mots d'amour

de mille attentions et délicatesses,

dont nous femmes rêvons pour être belles

comme les fleurs ont besoin d'eau ou de rosée du matin

pour s'épanouir et s'offrir au soleil 

La rose on ne peut l'empêcher d'éclore d'embaumer

et de se faner ! Rose bien éclose

ou le papillon s'est posé pour butiner

et faire son miel dans le cœur de la fleur qui s'offre

 

Souviens-toi ! oui c'est la vie qui vient et va

Tu m’a entourée de tendresse et de mots d'amour

de mille attentions et delicatesses,

dont nous femmes rêvons pour etre belles

comme les fleurs ont besoin d'eau ou de rosée du matin

pour s'épanouir et s'offrir au soleil 

La rose on ne peut l'empêcher d'éclore d'embaumer

et de se faner ! Rose bien éclose

ou le papillon s'est posé pour butiner

et faire son miel dans le coeur de la fleur qui s'offre

 

Souviens-toi ! oui c'est la vie qui vient et va

Tu m’a entourée de tendresse et de mots d'amour

de mille attentions et delicatesses,

dont nous femmes rêvons pour etre belles

comme les fleurs ont besoin d'eau ou de rosée du matin

pour s'épanouir et s'offrir au soleil 

La rose on ne peut l'empêcher d'éclore d'embaumer

et de se faner ! Rose bien éclose

ou le papillon s'est posé pour butiner

et faire son miel dans le coeur de la fleur qui s'offre

 

C'était Chez Laurette ( souvenirs )

Et toi qui m'écris :

 

Rien n'est banal dans notre rencontre

et rien ne sera banal dans notre relation.

Nous saurons la porter au dessus de la réalité

nous nous retrouverons là

où c'est le moins encombré.

.. sur les hauteurs.Tu sais comme moi,

que ceux qui sont déjà dans la Lumière

sont aussi en nous,

le dialogue est alors bien plus facile

quand on le sait ou quand on le croit.

nos pensées se sont rejointes

c'est beau, nous allons préserver cela

et même, nous allons le faire vivre.

Oui, Pensées ! Pensées je veille sur toi..

Lâche ma main donc et va !

nous nous retrouverons demain.

nous marcherons vers la lumière

et chanterons comme avant : chez Laurette

pour rendre hommage à celui, qui ce jour

est lui aussi dans les étoiles !

 

C'était Chez Laurette ( souvenirs )
 

C'est un jour nouveau

notre vie se passe

à acquérir et puis à perdre ...

sans raison Que des émotions !

 

Ai-je bien pris soin de ce symbole

de la rose et du soleil

qui l'a fait éclore même en hiver

dans la nature autour de moi

tout est bonheur ! partage amour

soleil tu es en moi et pourtant

tu est parfois défaillant

ou en conflit avec toi même

Le premier de l'an est passé

ni plus ni moins qu'un jour ordinaire

Mon cœur est tourné vers toi, là bas

toujours fleuri ! roses et multiples fleurs 

dont le parfum nous enivre parfois

la vie, ou la vie qui vient qui va !!!

la vie sur terre , et la vie éternelle

l'on passe de l'une à l'autre sans se rendre compte

et on se tient par la main

pour passer de l'autre coté, Dieu seul sait

ce qui va nous arriver !!!

la lumière est au bout du chemin ...

Es tu toujours avec moi ?

après les fêtes nous attendions les Rois mages

ce jour où une petite-fille nous est arrivée

Tu serais si fier d'elle,

ce sont autant de souvenirs heureux

Laurette est pour moi ce beau souvenir

de ce soir où pour la première fois

nous avons dansé sur cet air

qui nous a emportés dans un tourbillon

la vie est trop courte : Dieu veille

Merci ...à tous ceux que j'aime

et qui en retour me montrent leur attachement

la vie est faite de joies de souvenirs des bons moments

Elle va elle vient , chaque jour est différent

chaque jour apporte un bonheur

il faut y voir un chemin que nous prenons tous

où la lumière sera au bout

un tourbillon qui nous emportera

Vive la vie l'amour l'amitié...

Et vive nous qui savons résister nous adpter

 

 

C'était Chez Laurette ( souvenirs )

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Dans la nativité est l'Amour !

C’est ce soir noël et le solstice d'hiver

le Solstice, dont Janus est le gardien

Toutes nos rues sont illuminées

Parées de boules et de dorures,

C’est noël et sa féerie, La nativité

Pour un jour oublions nos tracas et pardonnons

A ceux qui nous ont parfois offensés

C’est souvent par incompréhension

 

L’enfant dans la crèche annoncé par une étoile

Est lumière montante : il est venu sur terre

Pour le pardon des hommes

Faisons lui confiance

pardonnons comme il l’a fait

On se sent plus fort dans le pardon

Il n’y a rien d’humiliant

mais au contraire d’humain

Dieu s'est fait homme pour venir parmi nous

Oublions tout ce jour, et d’un cœur plein d’amour

Disons Joyeux noël ! que la paix soit sur la terre

Du bonheur de la joie de l’allégresse

Pour fêter l’événement celui de l’enfant

Qui vient pour pardonner les péchés du monde

 

 

Dans la nativité est l'Amour !

Que de l’amour a semer

comme des petites pierres blanches

Comme le petit Poucet

pour sauver et aider, comprendre trouver le chemin

Faisons le dos rond et attendons ;

Pour moi je sais que cette année

Dieu m’a donné de l'amour du bonheur

et je remercie toutes les bonnes ondes

qui sur moi m’ont apporté plus que ce que j’attendais

 

C’est un état d’esprit, d’aimer, de protéger

Ne rien attendre en retour, et un jour Dieu se souvient

Et vous envoie vous offre ce que vous n’attendiez plus

De l’amour plein le cœur, de l’amour rayonnant

De l’amitié de la tendre fraternité !

L’amour est un des plus beaux sentiments

Il faut le nourrir, de délicatesses, de tendresse

d’affection toujours faire confiance c’est le meilleur

sentiment Les deux se nourrissent l’un de l’autre

que de jolis mots ( mon frère)

que de merveilles (ma soeur)

avançons sur ce chemin qui nous conduit à l'enfant

et à la lumière, et suivons l'étoile !

 

Dans la nativité est l'Amour !

 

Aimer c’est donner de l’attention,

c’est aussi de l’admiration

Certains ou certaines en ont tant besoin ! Aimons

L’amour ne se divise jamais et se multiplie

Ne gardons pas un cœur stérile

mais tourné vers les autres

On peut par des mots qui sortent du cœur

calmer des maux c’est un peu ma méthode

panser des plaies celles que l’on ressent

avec de bons sentiments

nous avons tous besoin d’être aimés ;

d’être admirés d’être au centre d’un projet ! C’est noël

La lumière est montante, l’étoile nous indique le chemin

Suivons là et de tout notre cœur semons de l’amour

Sur notre chemin de vie !

A tous joyeux Noël dans la paix de votre conscience

Noël dans la joie de la nativité de l’amour

De la pureté et de toute notre sensibilité…

Dans la nativité est l'Amour !

Le bonheur

C’est d'abord dans sa tête qu'on le construit

C’est le rêve, C’est s'évader de la dure réalité

C’est voir le verre à moitié plein

C’est voir le bon côté des choses !

C’est être optimiste

Rêvons ! Souvent le rêve devient réalité

On a construit autour une façon d'aimer

qui a fait ses preuves et peut rendre joyeux

même à distances des âmes sœurs

qui se comprennent entre les lignes de l'écrit

dans la pensée dans la spiritualité

comme un livre ouvert à la bonne page,

celle de la lettre A Comme Amour

Tout est souvent fait de complicité

c'est le charme de ceux qui ont un beau et grand cœur

aimant qui savent donner et recevoir,

et cela ne se mesure pas ! 

Semons de l’amour autour de nous

la récolte sera très belle

joyeux noël a vous tous Pardonnez à ceux qui vous ont

offensés cela vous rendra rayonnants

ou rayonnantes comme un soleil 

Un soleil en hiver qui ira montant

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
A vous tous mes chers amis ....

Bonjour a vous tous

Quand vous lirez ce texte je serai partie

pas bien loin juste à quelques kilomètres de chez moi

Je vous remercie pour votre sollicitude

je sais que vous allez penser à moi

vos pensées sont autant d'ondes positives

qui s’ajoutent aux miennes

Tout est dans la technologie, même pour changer un genou

Je-Nous tout est aussi dans ce symbole

un genou c'est avnt tout pour marcher et aller

à la rencontre des autres de Je et Nous ensemble

J'espère pouvoir communiquer ; mais par ce blog

je dois avant valider et c'est un peu compliqué

A vous tous mes chers amis ....

Je les ai bien sollicités mes genoux

quand j'étais enfant j'étais toujours en mouvement

les rues de mon petit village au pied du Canigou

étaient en pierres apparentes, et avec las ( galoches )

je me les suis souvent couronnés

Souvenirs d'enfance ! souvenirs charmants

Ce soir j'aurais si Dieu veut un genou neuf

a moi ensuite de me l'approprier et de l'utiliser

tout va dépendre de moi, et de ma motivation

Du courage j'en ai ceux et celles qui me connaissent

le savent : Je vous souhaite une bonne journée

pour ce jeudi 4 Novembre

le 4 est mon chiffre port bonheur

et le jeudi le  jour dédié au Dieu Jupiter

tout est bon de plus j'ai vu que c'est St Charles

en avant telle est ma devise catalane

"Sempre endavant mai morirem,

Toujours en avant, jamais nous ne mourrons,

une des devises non officielle catalogne."

A vous tous mes chers amis ....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Ce Jour est celui de la gentillesse

Il paraît que c'est la journée de la gentillesse .

Que cette valeur nous unisse toujours

dans la joie comme dans la tristesse

La gentillesse ne coûte rien :

un sourire une main tendue

et dans nos cœurs un peu de lumière

Gentils et gentilles c'est votre jour exprimez vous

il y a en janvier la journée des câlins

Aimons la vie, aimons nous pour aimer les autres

et sachons dire Je t'aime, je l'écris à mes petits enfants

je le leur dis et le prouve par des actions

Hélas je ne puis plus le dire à mes parents

Aimer toujours, aimer ce que l'on fait

 

« Écoute ton cœur il connaît toute chose

parce qu’il vient de l’Âme du monde

et qu’un jour, il y retournera »

Paulo Coelho

 

le cœur  rayonne quand on se sent en harmonie

Semons de l’amour de la bonté,

Parfois il suffit de peu de chose, pour donner du bonheur

une sollicitude à certains moment

redonner confiance courage , un mot un geste

redonner parfois une deuxième chance

établir une complicité sur des valeurs communes

Par la pensé  : être présents et protéger

Aimer et aider : savoir être à l‘écoute

Ou devancer les idées ; Pour moi ce fût une douce

et délicate journée, avec tant de tendresse

quand on m'écrit ou que j'entends ( Mamounette)

je suis en joie et plus si on me dit je t'aime..

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

L’absence est parfois présence plus forte en notre cœur

Je le ressens pour mes deux petits-enfants

Qui sont si loin, qu’ils en sont plus présents

L’éloignement ne nuit pas à l’amour

On est dans l’idéalisation,

Chaque personne est exceptionnelle

Et je lui porte de l’amour,

On a tellement besoin de se sentir en confiance

Compris dans son intégrité

De cœur de pensée et plus encore

 

Quand on est seul physiquement 

On a besoin d’investir de notre amour

une personne, qui devient notre centre d’intérêt

Certains le reportent sur un parent âgé

Sur un petit-fils petite-fille, et autres...

Sur une âme frère, où il y a de la complicité

Du partage et de la bonté dans le langage

C’est une grande affection, une protection

Une pensée qui passe à travers les horizons

Et vient se blottir dans le cœur

 

Mon cœur je te suis, où tu m’amène !

Je continue à te parler ainsi pour cultiver

Ce bel amour, qui nous relie

Quand les étoiles le soir brillent au dessus du toit, 

je sens que vous êtes près de moi 

– même si nous ne sommes pas sous les mêmes latitudes –

 

Je suis aussi pour vous dans le ciel étoilé, ce relais

nos cœurs sont unis, et en parfaite harmonie

Même si vous êtes loin, je vous sens près de moi

Petits messages, moments confidences

Tout ce voit en moi dans mon regard

Quand je suis heureuse,les étoiles sont dans mes yeux

Ce bonheur m’apporte la lumière la nuit

La couleur le jour, comme celle de ces pensées

Des cœurs des pensées ; bonheur et délicatesse

Moments bénis,  que du beau du bon

Que de l’amour pour se sentir bien

Centre d’intérêt je l’étais ! je ne le suis plus

Et c’est moi qui ai su m'investir pour trouver

Et garder près de moi ceux que j’aime

 

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Cela unit, relie, rassemble, cimente,

Rassemble et nous ressemble

dans ce même ressenti

Tout est fou, tout est flou

Aux contours incertains

Qui se dessinent plus ou moins bien

Nous sommes sur la même longueur d’onde

même si la communication est parfois rompue

Il y a, ce je ne sais quoi, qui nous relie, cet invisible

Pour nous retrouver sur les hauteurs de la pensée

état d'âme, ou état d'esprit ...ou à coeur battant

 

Ce sont des symboles métaphores, fou et flou

Voie et voix, de quoi rêver ou intriguer

De quoi rêver, c’est un petit bonheur

Que l’on peut s’offrir tous les jours

Ayons des regrets et pas des remords

des émotions, et pas des regrets

Fous et flous, c’est la vie : rêve ou réalité

Je vous aime, et dans mon cœur vous avez

Chacun votre place : l’amour se multiplie

Il est unique et différent il s'additionne

il peut devenir addiction aussi

chacun sa part de bonheur

il est doux comme la soie de ces pensées

ou le velouté il est rose de bonheur, !

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Quand je suis heureuse ça se voit

mes yeux parlent pour moi

tu es lumière dans le noir

et couleurs lumineuses ; Rose mauve

Celle de cette pensée, celle de ces coeurs

un tout , un très heureux mélange de la soie , du velours, 

un lien , qui unit  dans une complicité

Liens d'amour, amour du beau et du bon

amour et sanctuaire, d'où s'élève une musique

qui est harmonie, et beauté 

tout est symbole, : Que nos coeurs restent unis

et battent à l'unisson ! Tout est dit ..

Amour passion

Amour Raison

Amour universel

Amour tout court

 

Lumière du coeur : Jour de la gentilesse

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Dernier jour de Septembre

Dernière journée de septembre

Le soleil est un fidèle amant

beau lumineux et rayonnant

 Après la pluie tout est verdoyant

 la vigne vierge met un peu de rouille sur ses feuilles,

elles se détachent au vent : la tramontane

qui ce jour souffle modérément

 elles Volent et s’envolent pour mieux se poser ici ou là

La luminosité,celle de cette fin d’été me plaît bien

Toute à mon image,

un peu voilée pour ne pas trop s’exposer

Un peu douce et pleine d’attentions

On sent que lentement à reculons

l’été s’en va et revient !!!

Chaque saison à son charme ! et varie

Comme les plaisirs aux divers âges de la vie…

Il faut que chaque saison soit séduisante

et à notre image, harmonie partout

Dernier jour de Septembre

J’adore les tons de l’automne aux reflets des feuilles

allant du doré au mordoré

et aux tons des marrons et châtaignes

Ah ces fruits un peu oublies !

les kakis aux tons orangés

Je fais le plein cette  année

la vie est faite de choix d’harmonie d’équilibre

De compensations, d’émotions, de tendresse

Et que dire de la douceur des vêtements ?

Une seconde peau où l’ont se sent bien !

C’est l’idéal de bien se sentir en ses vêtements

Tous les ans je renouvelle un peu ma garde robe

Pour être dans la tendance et pas à la mode

Car elle se démode vite.

Ma mode est un peu désuète, avec voilette

Un peu chic et pas choc ; mais discrete

 

et j'opte pour les nuances de la saison

Au printemps du rose  et du clair

En été du blanc et autres tons clairs

En automne, c’est pour moi une explosion

Une gamme de couleurs dans la douceur

des nuances, des pastels de l'automne

Des robes et des pantalons

Pour, non pas séduire, mais être dans les critères

De la note et du symbole du soleil qui va descendant

Dernier jour de Septembre

De la note et du symbole

du soleil qui va descendant

Et rayonne toujours, en nous,

Soleil moins agressif, plus  doux, aux rayons obliques

Soleil qui devient aussi l’été indien

Allant jusqu'à la saint Martin et un brin

C’est souvent après en hiver

que l’on revêt les beaux manteaux

chauds et douillets pour supporter les frimas de cette saison

celle que j’aime moins et pourtant

Elle m’apporte  souvent plus de surprises que l’été

 

Ô soleil tu viens tu pars, tu te caches parfois

Pour mieux revenir à l’heure de ton coucher

Tu es comme un amant un peu impertinent

Qui se croit tout permis, de se cacher

oublier peut être ceux qui n'ont pas la chance

de t'avoir tous les jours  Mais je t’aime tant,

une journée sans toi est morose

C’est pour cela que je porte du rose

Pour s’allier au gris, c’est tellement chic

dans la vie au quotidien il est bon

Tous les codes sont rompus, chacun fait comme il peut

On accommode de l'ancien qui est presque neuf

l'automne est souvent la fin des amours éphémères

 Celles de l’été pour reprendre ce qui est plus durable

les bons sentiments des amours plus stables

qui apportent une plénitude...

non pas des amours mortes ...

Mais parfois en sommeil qu'un rien réveille ou révèle

les feuilles mortes et les souvenirs

des cœurs toujours pleins d'amour

des cœurs du bonheur Merci la vie

un jour nouveau est presque un cadeau

Dernier jour de Septembre

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Petite étude sur l'oubli..

L’oubli qu'est-ce que cela veut bien dire

Tiens j’ai oublié mes clefs ?

J’ai oublié de fermer la porte

par association d’idée : la porte et les clefs

et plus encore si on cherche le symbole 

 

Et puis il y a l’oubli total

celui de la personne qui est dans sa bulle

et ne se souvient de rien

Quel malheur, peut-être pas pour elle

mais pour son environnement, sa famille ses proches

 

Oublier c’est parfois par déni

Pour ne pas y penser ! pour cacher

On enfouit en soi une pensée qui dérange

Et que l’on retrouvera plus tard

Après un événement ! Tout cela est troublant

on oublie pour se protéger d'un souvenir qui dérange

que l'on ne veut pas voir ressurgir 

il y a l'oubli de soi pour ne penser qu'aux autres

Oublie dit-on parfois ! et on y pense trois fois plus

l'oublie est de gommer

dans notre tête notre cœur et nos pensés 

un évènement , un moment de doute, un drame parfois

 

Petite étude sur l'oubli..

Et puis il y a l’oubli celui qu'on s’impose parfois

Pour ne plus penser, et pardonner

Oublier pour ne pas souffrir

Oublier pour ne pas être meurtris

Oublier les mots les échanges

Oublier pour n’être point dépendant

d’une personne ou d’une chose

de nos chaînes que nous traînons depuis la naissance,

de nos chaînes que nous créons nous même   

des chaînes ou des liens qui parfois nous enserrent  

Brisons nos chaînes nos liens

qui parfois nous font perdre la raison 

des chaînes que nous mettons nous même 

qui nous rendent esclaves dans nos pensées

j’ai décidé de briser tout cela  

je ne dépends que de Dieu et de moi

C’est bon parfois de lâcher prise

de renoncer à s’enfermer

De quitter ce monde sensible

pour s’élever et regarder ; le ciel le soleil

Toutes les beautés des êtres et de la nature

Briser des chaînes, celles qui nous enserrent

Et nous tiennent prisonniers

J’aime plus que tout la liberté

Celle de mon esprit qui vagabonde

qui plane comme l'oiseau et rencontre un autre oiseau,

un esprit pur qui plane et à deux c'est toujours mieux

il faut savoir s'élever pour apprécier

et là haut point de chaînes de l'amour

sinon celles de l'amour de l'autre : transformées en ailes

pour mieux voler ensemble  ! en se soutenant

Comme le font les oiseaux migrateurs

 

Petite étude sur l'oubli..

Oublie-moi dit–on aux enfants

Quand ils vous sollicitent tout le temps

Mais toi, si tu m’aimes : j’ai besoin de toi

ne m’oublie pas, car nous sommes reliés

par des fils invisibles, par de l’amour

par de l’amitié, par devoir filial ou maternel

par amour pour son prochain

 

Liberté de penser d’agir de réagir

Oublier, ou se souvenir

se souvenir des bons moments

et du chemin qui conduit vers un autre rivage

 

Et toi si tu es plus loin, que tu dis m’aimer

ne m’oublie pas, car l’amour demande une présence

un geste, une attention toute particulière

Alors si tu es comme moi, ne m’oublie pas

même si parfois la vie nous sépare

Il demeure dans le cœur des sentiments

que l’on peut cultiver, qui embellissent la vie

ou au contraire peuvent être sources d'aigreurs

si je t’aime, je ne t’oublie pas

même si un moment j'ai pu croire que tu avais

mis d'autres chaînes autres que les miennes

des chaînes qui parfois sont bijoux ou  liens  

 

Liens ou don de soi

que tout cela est beau !

ce n'est pas de l'oubli, mais une absence

encore plus présente en mon coeur 

et mon esprit : complicité !  fraternité

amour, amitié tendres et belles pensées

 

Petite étude sur l'oubli..

Tu vois ou m’amène l’oubli

alors si tu veux que j’écrive

ne m’oublie pas, car tu le sais la vie est ainsi

c’est une chaîne de vie  :

celle de nos gènes de nos cellules

Une chaîne faite de nos unions

une chaîne , celle que j’aime,

qui est aussi une ronde où on se tient la main dans la main

et oui c’est aussi cela la vie, une main qu'on tient

et par où passe l'énergie

 

Si tous les enfants du monde

Voulaient se donner la main 

petit frère vas, tu fais un pas et c'est la liberté

tu fais deux pas et c'est l'égalité

Tu fais trois pas et le monde à changé !

et je ne me souviens plus de la suite

de cette belle chanson ! Celle du compagnon

 

Petite étude sur l'oubli..

Et que dire de l'indifférence ou du mutisme ?

«Parfois, l’indifférence et la froideur

font plus de mal que l’aversion déclarée»

L’indifférence est un état affectif neutre.

Nous avons tendance à définir une personne indifférente

comme quelqu’un qui ne ressent rien et qui ne souffre pas».

C’est pourtant un sentiment qui maintient à la marge

la personne qui en fait preuve. ( Et pourtant)

c'est souvent la pudeur qui produit cette réaction

de la part de quelqu’un, qui dans son corps se sent bléssé

par la maladie ou autre sentiment

cela peut provoquer des blessures très douloureuses.

Que l'on doit comprendre; parfois c'est comme un deuil à faire

une perte à combler, en se faisant aider

 

Petite citation

 

Les richesses de l'esprit embellissent le visage d'un homme

.elles suscitent sympathie et respect.

L'esprit d'un être se reflète dans ses yeux...

sa contenance et dans tous les mouvements de son corps.
 

notre physique... nos paroles et nos actes ne dépassent jamais

ce que nous sommes. Car l'âme est notre demeure..

.nos yeux sont des fenêtres et nos paroles ses messagers.

... Khalil Gibran ...(La Voix de l'éternelle sagesse)

 

Petite étude sur l'oubli..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Aimer le message ou le messager

Encore une belle journée fructueuse

couronnée du bonheur de partager

Que ce temps vous donne des ailes et de l'énergie

cette saison nous donne le ton

et nous offre de douces couleurs  aux reflets de la vie

Vivez joyeux dans la flamboyante

vivez heureux le bonheur est partout

il suffit de le voir et lui tendre les bras

Comme on les tend pour prendre un enfant et le chérir

comme l'on tend la main à des amis

pour partager des moments de vie

et de belles et nobles pensées
 

Aimer le message ou le messager

J'avais écrit un texte sur le message et le messager

et pour ne pas encombrer mon blog, je l'ai supprimé

je réfléchis à cet article où j'écrivais

d'un clic on peut tout effacer, c'est ce que j'ai fait

et il reste dans mon cœur toujours des traces

on aime certains messages

surtout si on se réfère aux sages aux philosophes

toujours à la mode et donnant de bons conseils

C'est vrai que dans ce cas on aime les messages

sans trop connaitre les auteurs

mais quand c'est un ami qui tourne un beau texte

petit à petit on s'attache, d'abord au message

et puis à celle ou celui qui l'envoie

Dans mon cœur il y a quelques moments de joie

de la tristesse parfois

Oh ce n'est rien ; un mouvement d'humeur

parfois un mouvement d'humour pour dire

ce que l'on pense !

Aimer le message ou le messager

Puis vient le temps où on attend

un message qui ne vient pas

On se demande pourquoi, et dans sa tête on cherche

en remontant les faits; on associe les uns aux autres

soudain tout devient plus clair

D'un clic on supprime un texte comme je l'ai fait

mais il reste une trace , un manque une blessure

que l'on cherche à compenser

Tout arrive à temps pour ceux qui savent attendre

et ne se dérobent pas , la justice divine voit tout

et souvent apporte un réconfort que l'on n'attendait pas

ainsi va la vie , avec ses hauts et ses bas

Qui trop embrasse mal étreint : soyons humbles

l’orgueil est un vilain défaut qui parfois gâche la vie

de ceux qui ont oublié que la porte basse est un symbole

Que l'amour devrait être plus fort : Amour fraternel

Amour universel ! d'aucuns vont se réfugier

dans des communautés , pour oublier qu'ils ont fauté

Cha bada bada cha bada bada

Ce sont des mots pour bien souvent cacher d'autres maux

des blessures faites à certaines, ou certains

qui se cachent ! Loup où es-tu ? Que fais-tu ?

comme quand on jouait enfant ! à dénicher l'autre

Il est là près de moi, celui qui a laissé des traces

des souvenirs enfermés dans des tiroirs

où tout est compartimenté; Loup y es -tu ?

je mets ma chemise, j'arrive ! où es-tu ?

on pourrait ainsi jouer, retourner en enfance

mais nous avons des marques comme le tronc des arbres

où chaque année met des stries nouvelles

qui sont les marques du temps qui est passé

et où est passé ce messager qui écrivait de si beaux messages ?

Mon ami tout fout le camp : la sincérité, la vérité

Mais au fait y a t'il une vérité ? ou des vérités

On ne peut plus faire confiance

même pas à certains Saints ....

Cha bada bada un homme une femme

Mon amical messager ne m'écrit plus, et je pense à lui

qui justement m'avait dit :  qu'il fallait aimer le message

lui qui faisait partie des ' sages'

Il est parti et je retrouve ce texte

dans ses traces il y avait tant de bonté

de beauté : de spiritualité ....

 

Aimer le message ou le messager

De mon messager je suis passée à la recherche de la vérité ?

Parfois chacun a sa vérité ! il est bon de les confronter

De tout dialogue peut renaitre une amitié

le respect est une valeur à ne pas galvauder

et l'humilité doit mener nos pas

c'est vrai que d'un moment d’humeur j'avais tout effacé

sauf ce qui reste gravé et remonte à la surface

douce complicité moments de bonheur

rien ne se supprime, tout s'exprime

même si au fond du puits on croit avoir jeté la clef

Celle qui ouvre ,ou peut à tout jamais refermer

C'est aussi un symbole la clef , un symbole de secret

de celui qui est gardé ( comme dans le pot aux roses )

pétales de roses gardée pour donner bonne mine

à nos grand-mères du temps passé

Il y a toujours du ciel bleu quelque part

du rose et du bleu pour vous plaire

Que ces douces couleurs nous émerveillent

Dans les pas de Dieu mettons les nôtres

avançons sur le chemin, ensemble on va plus loin

en se donnant la main ou en la tendant

Chabada bada cha bada baba

sababa aurait dit ma cousine

Ce texte est ancien, et se renouvelle

je suis heureuse de le retrouver

pour moi il porte des traces, ou des stries d'une amitié

vieille depuis de longues années

j'ai gardé tout de même un beau manuscrit

que je lis religieusement et qui m'apporte

un grand bonheur, car écrire c'est exprimer des sentiments

Aimer le message ou le messager

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Comme un été qui doucement s'en va...

L'été est toujours là : la chaleur aussi quoique...

Tout en subtilité et tendresse

souvenirs de moments heureux  

l’été partira doucement à pas feutrés

Voici venu le temps de la rentrée

Moments uniques pour nous retrouver

et ensemble travailler : c'est la vie, qui va qui vient

faite d'attentes et de temps forts

d'amour, d'amitié  de beaux sentiments

de tout ce que j'aime

l'été sera peut être indien

on dit qu'il va jusqu'a la  Saint Martin et un brin

avec de superbes couleurs

et une ambiance de jours de fêtes

L’été indien, est fait de couleurs plus douces

qui sont nuancées et auréolées

de cette lumière moins vive

j'aime cette saison toute en harmonie

sans doute avec mon âge de la vie

 

Comme un été qui doucement s'en va...

 

Le vent du nord s’est levé

et le ciel est d'un joli bleu le soleil est rayonnant

il est pour moi un bon compagnon

qui donne le moral et me permet

d'espérer et faire des projets

parfois un petit mot gentil une attention

sont comme une caresse 

une caresse toute en délicatesse

tendresse, amour des baisers 

et de chaleureuses pensées

avec beaucoup d'affection

on peut se retrouver en soi et méditer

passé, présent A venir !!

Tout dans la vie est recommencement

renouveau avec de nouvelles découvertes

   

                        ******************************                       

 

L’été s’en va doucement, et puis revient

il est comme mon cœur qui oscille

entre attente et bonheur :  l’été s’en va doucement,

il sera inscrit dans une année de chaleur intense

Enfin je retrouve mon énergie

avec ces jours plus frais même si nous n'avons pas de pluie

la végétation reprend son souffle avec les nuits plus fraiches

et moi aussi Temps béni que j'aime ...

Comme un été qui doucement s'en va...

Pour moi l’essentiel est d’ouvrir mon cœur

et de tisser des liens, des liens de douceur

des liens d’amour et d’amitié

des liens qui parfois s’effilochent

car il ne sont pas assez forts

je me dois de les renforcer de les raccommoder,

d’en faire des liens de tendresse, de paix de sérénité

des liens qui nous unissent : Apporter de l’aide

de l’amour de l’empathie dans la vie de tous les jours

pour nous trouver sur des hauts sommets

ou on partage cet air plus frais plus vrai, qui nous vivifie

et nous permet un renouveau dans le calme de notre âme

et la beauté de ce qui nous unit

du fini à l’infini, du visible à l'invisible

comme un lien de belle et profonde amitié

pour ceux qui souffrent en silence

et moi qui souhaite vous aider dans cette épreuve

Des lien de l’invisible au visible

du sensible au spirituel, de mon cœur au votre

il y a ce lien que je cultive, que je reçois

comme une perception , qui me trouble

et me dit que seul l'amour peut cicatriser

certaines plaies .. Oui la cicatrisation

c'est aussi une plaie qui se referme,

mais elle est toute autre physique,

cela va de soi et morale aussi

Dieu que j'ai bien fait ! de toujours voir le bien

ce jour est beau pour nous tous : j'ai tant prié

je retrouve ce texte comme un témoignage

de ce bien fondé, et de cette relation spirituelle

un peu hors du temps , et si forte pourtant

Un hasard , mais y a-t'il un hasard ?

ou une rencontre programmée par le destin..

Ce texte a plusieurs années, je l'ai un peu modifié

le fond reste le même , comme si suivant l'évolution du temps

tout recommençait  : il n'y a que la mode

qui se démode, les sentiments sont permanents

 

Comme un été qui doucement s'en va...

Il y aura deux ans

la famille s'est agrandie d'une nouvelle âme

qui est arrivée en novembre le jour anniversaire

de ma chère Mère, et ainsi m'a fait aimer ce mois

L'été ira t'il jusqu’à la Saint Martin

  l'été doucement s'en va

tirant sa révérence et arrivera le rose indien

qui me va si bien au teint   

 

 

il part en fermant les yeux et les pas en arrière,

pour ne pas voir devant

sans doute qu'il voudrait rester encore

Et moi je vais chercher

comment organiser l’automne

cette saison que le perçois la plus belle

 

Il y a toujours l'été indien

et celui de la Saint Martin

qui vivra verra ...Oh oui la Saint Martin

le douze novembre c'est l'été indien

et puis, et puis viendront d'autres joies

d'autres joies des projets réalisés 

Cet été m'a apporté, l'amour la sérénité

comme une envie de mordre dans la vie

et de la rendre  plus belle pour tous

pour vous tous qui m'avez tant gâtée

dans votre cœur, je vous en remercie

les plus jeunes et les grands

pour ces inoubliables moment

a déguster encore en ce début de mois de septembre

 

Comme un été qui doucement s'en va...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Mes doigts sur le clavier !!!

 

Ce jour de fin août un

lecteur a laissé un message sur ce texte

que je viens de relire et remets en ligne

 

De l'écriture à la lecture

Ce sont mes doigts qui s'agitent

se mettent en mouvement sur le clavier

écrivent, des mots, des phrases

qui iront se poser sous vos yeux

pour vous qui me lirez c'est tout un échange,

mes doigts sont mus par mon cerveau

qui leur dicte ce qu'il faut

pour vous apporter mon message

l’inspiration vient au bout de mes doigts

quand sur le clavier

Ils se posent comme pour faire des gammes

Mes doigts avec énergie ou douceur s’activent

pour vous donner mon humeur mon ressenti

Ils alignent des mots et des idées : des pensées

qui iront sans doute captiver vos yeux

qui liront ces traces comme sur le sable

emportés par la vague : le flux le reflux

comme des pas sur la neige

tout était blanc immaculé

comme ma feuille de papier

blanche et que je vais colorer

tout est beau couvert d’un halo

Le blanc est cette couleur qui les porte toutes

comme celles de l’arc-en-ciel

parfois je prends des couleurs pour écrire

c’est plus doux à vos yeux

et plus parlant, chaque couleur a son langage

son sens son symbole

 

Par le clavier on peut aussi s'entraider

se soutenir, dire des mots choisis

comme une poésie, des mots pour soulager des maux

dire je t'aime, je t'admire pour ce que tu fais

dire aussi : Courage, tu es une belle personne

et plus encore ! dans la discrétion

car c'est aussi notre jardin secret

où nul  ne peut rentrer sans y être invité

le jardin secret est ce livre que nos mères avait

elle y mettaient leurs amours, leurs souvenirs

bien pudiques,parfois des fleurs séchées

cueillies a deux , ces jolis carnets

que je n'ose même pas regarder

de peur de violer une intimité

c'est ainsi quand nos parents partent

 

Mes doigts sur le clavier !!!

De mes doigts qui s’activent

comme pour faire des gammes sur un piano

pour écrire sur le clavier ce que vos yeux liront

et le transmettront à votre cœur ou à votre cerveau

s’il y a émotion ! Vous serez captivés

ou au contraire vous oublierez ce, que ce jour j’ai écrit

n’ayant aucun sujet très précis

 

C’est un peu comme si mes doigts sentaient un courant

ou des ondes arrivent et m’inspirent,

c’est l’invisible qui guide mes mains

Mes mains oui, quel bel outil

tant manuel qu'intellectuel 

elles parlent pour moi, sont des ambassadrices

Elles expriment  tout à la fois

l’amour maternel, l’amour de la vie

Elles donnent et reçoivent

mains jointes pour la prière

mains qui sacrent, et consacrent

mains de douleur, de douceur celles qui apaisent

Mains qui donnent du bonheur

c’est aussi aux mains qu'on voit si l’art est accompli...

Mes doigts sur le clavier !!!

Mes mains qui font des gammes

et s’activent sur le clavier

De mes doigts à vos yeux

de mon toucher à votre regard

soyez indulgents l'inspiration

vient tout doucement par le toucher

avec mon clavier, nous sommes deux

qui parfois ne faisons qu'un

nous sommes tellement complices

des ondes me guident

qui iront parfois sans arriver sous vos yeux

se perdre à l’infini comme tous ces messages qui partent

sans arriver à la bonne destination


A propos que deviennent tous nos messages perdus ?

ils s'envolent comme des oiseaux

Ils forment sans doute, une protection de bonté

pour nous dire qu'il faut toujours avoir un geste d’amitié

Pendant que j’écris,de nombreux messages sont arrivés

De vos doigts à mes yeux 

 ces messages qui arrivent pendant que j'écris

 sont votre présence qui s'inscrit sur mon écran

Je pourrai continuer : l’inspiration vient

mais ce sera pour demain J’ai assez écrit pour aujourd’hui

Comme l'appétit vient en mangeant

l'inspiration vient en écrivant

ou en se mettant en de bonnes dispositions

pendant que j'écris dehors les oiseaux joyeux

font des trilles des roucoulades pour chanter le soleil

chacun est a son expressions , ils chantent

m'enchantent et me rendent heureuse

en cette lumineuse journée

Merci à vous tous lecteurs qui ajoutez un message

 

Mes doigts sur le clavier !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Rêve conte mythe symbole ou métaphore...


Un conte un mythe une métaphore

 Hier soir la  chaleur était encore accablante

Et j’ai dit : je ne suis pas seule je suis entourée d'amour

Entourée de tendresse et de bonté

Le ciel toute la journée est resté bleu

Dans mon imaginaire en m'assoupissant

je revoyais ce conte :

Anne ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ?

Je vois un chevalier avec une cape blanche et une épée

Il vient sans doute pour m’emporter

au doux pays des rêves ou règne Morphée

 Mais avant, il me semblait, que nous avions pris

un apéritif sur la terrasse où au bord de la piscine

dans mon coin favoris :Whisky sans glaçons pour nous deux

J’avais fait des petits toasts pour accompagner

Et nous sommes allés rêver plus loin

Pour voir le soleil se coucher derrière la colline

Et la nuit tomber !

Tombe la nuit qui étend son manteau gris

 

Quand tombe la nuit les cigales s’arrêtent de crisser

On peut entendre le murmure de nos voix

et un dernier papillon s’est posé sur une rose

que c’est bon le chant du cœur qui bat..

Nous passions des heures, en nous tenant par la main

nous parlions de nous, de nos enfants

de la façon dont nous serions en prenant de l'âge

on se voyait toujours ensemble toi et moi

comme deux vieillards toujours amoureux

et on comptait sur les étoiles pour nous protéger.

 

Rêve conte mythe symbole ou métaphore...

Parfois tout est symbole ou métaphore

plus beau que les mots, car on voit l’image

on perçoit les émotions, on est bien dans le symbole

cette image est en moi : Que de bons moments

nous avons passés, en rêvant tous les deux

Un petit alcool s'invitait parfois ! et nous trinquions

à notre longue vie à nos amours

qui durait toujours avec autant d'ardeur

 

 La chaleur a redoublé  d’intensité

et j'étais bien dedans au frais

je me sentais entourée et en sécurité

Plus tard Morphée et hypnose sont venus me prendre

dans leurs bras ces Dieux de la nuit ! 

Avant il y avait eu les roses et le Dieu Eros

Vénus et puis Mars un joli couple de l‘olympe

Sous le signe du lion, qui se termine

et le coquelicot et la rose !

comme un petit coquelicot Madame !

 

Morphée et hypnose qui sèment des pavots ...

Morphée et hypnose qui sèment des pavots ...

Et je rêvais encore

de Vénus et puis Mars un joli couple de l‘olympe

Sous le signe du lion, qui se termine


J’ai évoqué la rose blanche et la rouge

De l’une à l’autre, c’est aussi un mythe ou un symbole

C’est dans la mythologie et dans les mystères de la Rose

En pensant à cela coquelicots et roses

je me suis endormie, douce nuit !!

Où un chevalier blanc me prenait sur son destrier

 

Je n’avais plus peur de barbe bleue

et pas besoin qu’on vienne me délivrer

je suis de celles, qui pourraient 

sans doute le faire plier

Notre mental a été influencé

par les contes de fées de notre enfance,

pour moi le plus beau

est dans les contes d'Andersen

Mais tout homme

peut se transformer en blanc chevalier

parfois on a besoin de comprendre

que l’admiration est un phénomène important

qui peut redonner confiance et foi

 

Oh ! La princesse des contes, je suis un peu comme toi

J'ai l'aigle deux fois en moi ! qui me donne la force

celle de me lever, quand on trébuche parfois

il faut toujours avoir la foi ! la tempérance

et la charité ou l'humilité...

Vénus vient au secours d'Adonis son bel amant

Vénus vient au secours d'Adonis son bel amant

Comme elle la sœur des cygnes d'Andersen

cette vaillante princesse, je suis Inventive 

avec des idées fécondes énergique et pleine de vie

et d'envies: La psychologie des femmes

se crée pendant l'enfance et j'ai pu résister

à diverses agressions du temps, de la vie à la mort,

et à la reconstruction....! ♥♥

 

Les contes de notre enfance

ont eu un effet sur notre mental

pour moi ce n'était pas les fées ni barbe bleue

mais ceux où il y avait de l'amour

du travail ou du courage pour y arriver

 

C'est pour cela que j'aime

Les cygnes sauvages

la petite fille aux allumettes

j'avais envie de la prendre dans mes bras

pour lui apporte un peu de chaleur 

 

la Princesse sur un petit pois ...

les habits neufs de l'empereur  

et la petite sirène et la princesse au petit pois

 ma petite-fille a souhaité que je raconte cette histoire

à nos petites poupées

La princesse sous sur de nombreux matelas...

La princesse sous sur de nombreux matelas...

Les cygnes sauvages ...

 

Un roi avait onze fils et une seule fille : Élisa.

Les enfants étaient heureux,

jusqu'au jour ou le père se remaria

avec une méchante reine qui se débarrassa de la petite Élisa

en la plaçant chez des paysans,

et qui transforma les fils en cygnes sauvages.

La méchante reine tenta ensuite d'empoisonner

la petite fille en lui plaçant trois crapauds sur le corps,

mais ceux-ci furent transformés en fleur.

Il apparut que la magie de la méchante reine

n'avait aucun effet sur l'enfant.

Folle de rage, la reine la transforme en souillon,

si bien que son père ne la reconnaît pas,

 et il la chasse du château,

la fillette se réfugie dans la forêt,

dans une cabane où elle rêve de ses frères.

À son réveil, elle rencontre dans la forêt

une vieille femme qui lui offre des baies.

Élisa lui demande si elle a vu ses frères,

la vieille répond qu'elle a seulement vu des cygnes

qui nageaient avec une couronne d'or sur la tête

Élisa se précipite à l'endroit indiqué par la vieille

et ne trouve que neuf plumes.

Elle attend, et au coucher du soleil

arrivent les onze cygnes qui retrouvent leur aspect

de princes dès que la nuit est tombée.

Ils racontent qu'ils vivent loin, loin,sur un rocher

au milieu de la mer et qu'ils ne pourront pas revenir

avant un an pour emmener leur sœur,

ils tissent un filet et s'envolent avec elle.

Ils survolent le pays de la fée Morgane et son château.

Puis ils atteignent leur rocher et prient leur sœur

de dormir et de faire un rêve.

Élisa se met à prier en dormant.

alors la vieille femme de la forêt

(qui est la fée Morgane) lui apparaît.

Elle dit que les frères d'Élisa peuvent être sauvés

si la jeune fille tresse à chacun d'eux un manteau d'ortie,

et qu'elle garde le silence pendant tout ce temps.

Élisa va cueillir les orties, se brûle les doigts,

travaille à fabriquer les manteaux et souffre en silence,

même lorsque le roi du pays,

qui vient chasser dans les parages, lui adresse la parole.

Devant sa beauté et malgré son silence,

il l'enlève pour en faire sa femme.

L'archevêque murmure que cette fille des bois est une

sorcière, mais le roi ne l'écoute pas.

Il a même eu la délicatesse de lui installer une pièce

toute semblable à la grotte,

dans laquelle il a fait transporter son ballot d'orties et de

manteaux tissés.

Cependant, un jour où elle va renouveler sa provision

d'orties au cimetière, un courtisan la voit

et rapporte au roi que c'est véritablement une sorcière.

Le roi, attristé, continue d'aimer sa femme,

mais un soir, il la surveille et la suit jusqu'au cimetière.

Là-bas, le roi aperçoit un groupe de sorcières et croit

qu'Élisa les rejoignait tous les soirs.

Le châtiment choisi par le peuple est de la livrer aux

flammes.Dans son cachot, des petites souris 

lui apportent ce qu'il faut pour continuer à tisser

les onze manteaux pour ses frères.

Élisa n'a toujours pas prononcé un mot.

Alors qu'on la mène en charrette à travers la ville pour la

brûler,onze cygnes s'abattent sur la charrette

et font fuir la foule qui voit là un signe du ciel.

On pense qu'elle est innocente.

Alors, Élisa qui n'a pas cessé de garder sur elle

les onze manteaux d'ortie,

les jette sur ses frères qui aussitôt se transforment en

princes..... Quel joli conte !

Rêve conte mythe symbole ou métaphore...

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>