Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

etat-d'ame poesie

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Un petit Rien qui fait un Tout : Soleil...

 

Ce jour il fait beau et un peu plus frais le matin

et après cela devrait chauffer

j'ai retrouvé ce texte, qui date bien d'un an, ou plus

sur mon blog je fais des trouvailles ,

je sais le temps qu'il a fait les années passées le même jour.

. C'est un memento un pense-bête

un ami précieux qui garde tout en mémoire

même vos commentaires , il y en a qui sont d'amies

parties pour l'éternité et que je garde en témoignage

♥♥♥♥♥♥♥♥

 

Parmi mes giroflées mes hortensias

les pensées les coquelicots et autres fleurs

des roses, les blanches et les mauves

tout est  nimbé de rosée

Au pied du plus grand pin sève montante 

Je rêve  dans un vagabondage intellectuel

Qui me permet de me transporter auprès de ces beautés

Au soleil la clarté règne en souveraine

c’est le jour ou telle Vénus le blond de ses cheveux

se confond avec les genêts d'or

           

je suis comme transportée dans un tourbillon

je suis avec toi : La terre mère Éleusis

il y a le vent le soleil et l’eau

Tu es la déesse mère :  Isis ou bien Maria Stella

Étoile au firmament - Stella -Maris-

Mes yeux sont émerveillés par tant de beautés

Matin bonheur !! Tout est beau quand il y a le ♥

Tout est transformé en or

les cigales ne chantent plus, les tourterelles s’appellent

et moi je suis là, j’écris pour partager cette joie

de ce matin bonheur plein de promesses

Un tout un rien , un joli moment de douceur

Un petit Rien qui fait un Tout : Soleil...

Mes yeux sont émerveillés par tant de beautés

Je parais flotter sur un nuage bleu ou rose

J’ai tout a portée de main, Je suis sur la terre mère

Moment de la germination printemps béni

été avancé qui déroule ses jours

été ensoleillé qui revient parmi nous

Je respire à pleins poumons :

 

C’est si beau ce moment où plus rien n’existe

Que toi le silence la sérénité du matin

tout est calme paisible

Ciel bleu d’azur, petit vent du nord

Je vais passer une bonne journée toute simple

De celles où je peux méditer et remercier le divin

Pour toutes ces bontés, ces beautés simples ou composées

Action de grâce, bénédiction,

par l’amour on s’approche de Dieu

Et que de sortes d’amours  ?

Amour des miens, amour de mes amis

Amour toujours, nos  amours de sont pas mortes

mais bien vivaces c’est ce qui nous donne des ailes

et nous porte : C’est parfois un petit rien qui fait un tout

un tout et un amour de tout ce qui nous entoure

et fait notre décor de vie, et un cadre joyeux

Dans la lumière telle une rose...

Dans la lumière telle une rose...

Un tourbillon de lumière qui descend vers moi

Ô toi astre solaire tu mets partout de la joie

de l'or et des diamants, des perles

sous tes rayons tu illumines tout

et je suis là toute petite,

te bénissant pour chacun de tes bienfaits

tu es mon astre préféré Ô combien aimé

qui me donne force énergie amour

reste parmi nous, de ta lumière donne nous encore,

et encore, sans toi plus rien n'existerait ,

Soleil tu es sorti du signe du Lion : sois généreux

apporte nous l'harmonie toujours

 

Dans chaque fleur et dans chaque pétale

où tu joues avec les gouttes de rosée  

que ce soit  pour toi un doux breuvage

pour tes rayons qui s'y posent les papillons encore avec moi

tout est symbole ou métaphore

Rien et Tout , d'un rien on change tout

musique accompagne nous ...

 

Soeil Lotus et symbole  de vie

Soeil Lotus et symbole de vie

"La beauté des fleurs est un miracle cosmique

Le Ciel s’est saupoudré sur la terre

Par cette somptuosité de couleurs sur les prés verdoyants

Dieu a renouvelé le vêtement gris de la terre.

Tout là-haut la lumière dorée du soleil rayonne

Parfois la terre aussi a le droit d’être Ciel.

Et ce que vous voyez de merveilles sur la terre,

C’est une grâce qui passe à travers l’âme."

Frithjof Schuon

 

Doux baiser entre roses
Une belle rencontre,
C'est parfois aussi une question de temps.

Il faut se trouver l'un l'autre au bon moment.

Doux baiser de Roses

Doux baiser de Roses

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
La Beauté par Saint Augustin

J'ai retrouvé ce texte

 

Et quelle beauté se dégage des mots !

regardons autour de nous, posons notre regard

écoutons les paroles de Saint Augustin

dans la beauté , il y a toujours une part de divin

dans les gestes d'amour, dans le son d'une voix

dans tout ce qui émane du créateur

dans la simplicité, dans la fleur la plus sophistiquée

sous la forme d'une libelulle ou d'un papillon

d'une abeille qui butine, tout est harmonie

tout est offrande, sur les fleurs naissantes des orangers

qui vont embaumer quand le soir venu

s'exhaleront les senteurs qui vers toi s'éleveront

comme un message, sublime mélange

Beauté tu es là toujours présente

et voici ce qu'écrit Saint AUGUSTIN...

La beauté orne et nous transporte vers la bonté

 

La Beauté par Saint Augustin

Je t'ai aimé, Beauté ( St-Augustin )

Tard je t’ai aimée, beauté si ancienne et si nouvelle...

 

 " Tard je t’ai aimée,

beauté si ancienne et si nouvelle,

tard je t’ai aimée !

Mais quoi, tu étais au-dedans de moi-même,

Et j’étais, moi, en dehors de moi-même.

Et c’était en dehors que je te cherchais.

Je me ruais, dans ma laideur,

sur la grâce de tes créatures.

Tu étais avec moi

et je n’étais pas avec toi,

retenu loin de toi

par ces choses qui ne seraient point

si elles n’étaient pas en moi

Tu m’as appelé et ton cri a forcé ma surdité,

tu as brillé,

Et ton éclat a chassé ma cécité. 

Tu as exhalé ton parfum, je l’ai respiré,

Et voici qu’après toi je soupire.

Je t’ai goûté et j’ai faim de toi, soif de toi, 

Tu m’as touché et je brûle d’ardeur

Pour la paix que tu me donnes"

St Augustin – Confessions X, 27, 38

 

L’art divin, la création, sauve Augustin du dualisme.

Il existe en effet une autre solution.

Les créatures (et non les choses) sont belles

non pas par elles-mêmes,

mais parce que produites par le créateur,

qui seul est sage, qui seul fait des merveilles.

Le mal qui entraîne tant d’in-tranquillité,

de troubles, de défaillances,

est le fait non du créateur mais du péché. I

lI est remarquable d’entendre dans la citation,

le passage du psaume qui fait de Dieu

le seul artiste capable de faire des choses admirables :

« Ô Tout-puissant qui seul fait des merveilles

(Ps 71 et 135


»Mais il reste à Augustin du chemin à faire

vers non seulement la compréhension,

mais la rencontre de Pulchritudo.

 

La Beauté par Saint Augustin

 

J'ai copié ce texte qui s’inscrit dans la beauté

 

Et surtout dans la grâce de rencontrer le créateur

pour louer toutes les beautés

sans elles nous ne pourrions pas avancer

la beauté parfaite ; Celle que nous offre Dame nature

et qu'il faut savoir regarder pour s'en imprégner 

par tous les sens :

 

Beauté pure des fleurs simples ou composées

beauté qui va souvent avec bonté

beauté du geste, et du verbe

du ciel et de la mer qui se confondent

 

Beauté des sentiments,

et des relations spirituelles qui se situent plus haut

là où est le chemin de lumière

et où s'exhale le parfum des fleurs

 

La foi qui est en nous, sous de multiples aspects

Amour, ardeur et don ! Fraternité bonté

je rejoins les paroles de Saint Augustin

tout est amour si nous sommes humbles

et savons nous poser pour regarder

tout est amour de la création et du créateur !!!

 

La Beauté par Saint Augustin

 

Beautés simples ou composées

beauté du geste, du verbe de l'écriture

 

Beauté de la création et du créateur

beauté de la créature à l'image du créateur

tout est beauté et simplicité

il suffit de prendre le temps de regarder

d'écouter, de sentir de goûter ou toucher

 

Tout est bonheur, mais il faut savoir regarder

et cela passe par le toucher pour réjouir nos sens

et retrouver le divin !!!

tu as brillé Ô beauté, et je te retrouve

sur mon chemin...

 

Apprécions la beauté d'une âme pure

Celle des images de la nature

et celle de la musique Ô combien belle

Des choses simples : Des fleurs

des mots qui sont prononcés

avec tendresse et amour

délicatesse avant tout 

 

Et si on sait s'arrêter, se poser un moment

regarder écouter sentir, déguster, toucher

et même goûter à tout

on éveille tous nos sens 

et tout est Amour et bonheur partagé

La beauté orne ! Elle est en tout

sur l'oiseau qui plane

ou cette tourterelle qui se pose

sur une branche de mimosa
 

La Beauté par Saint Augustin


Bonjour Chère Rosie, vos pas vous conduisent vers St Augustin,

l’évêque Hipponne, un Père de l’église

un grand théologien avec st Ambroise,

j'adooore ! j'accompagne au Baptême

un Monsieur d'un age avancé, l'autre jour ne m'a t'il pas cité ?

Il était là et je ne le savais pas, ce, qui est DIEU !!!!

je vais vous faire partager  Augustin sermon 34

, c'est très beau !!!


les paroles du Seigneur je suis la lumière du monde,

sont claires à mon avis,

pour ceux qui ont des yeux

à l'aide desquels ils peuvent contempler cette lumière ;

mais ceux qui n'ont que les yeux du corps

s'étonnent d'entendre dire à N.S. JÉSUS

"je suis la lumière du monde"....................

.Aimons cette lumière, désirons là,

pour arriver un jour jusqu'à elle,

conduits par elle, et pour vivre en elle 

de manière à ne jamais mourir.

vous voyez donc mes frères, vous voyez si vous avez des yeux

qui voient les choses de l’âme............

.voici qu'il se lève et vient vers toi

mais toi tu dois marcher vers le soleil  levant

qu'est le CHRIST.... 

  Saint AUGUSTIN  N°34 

Merci chère Amie.

La Beauté par Saint Augustin

Augustin l’écrit vers l’an 400

Il est alors évêque d’Hippone,

(plus tard Bône, l’actuelle Annaba

au nord-est de l’Algérie, à cent kilomètres

de la frontière tunisienne)

Dans ce livre, d’un style tout à fait singulier,

il raconte son parcours humain et spirituel

.Il est issu d’une famille de la petite bourgeoisie de Thagaste

(Souk Ahras en Algérie,

une ville stratégique où Rome avait implanté une forte colonie)

Là, le petit Aurélius Augustinus grandit.

Le foyer se sacrifie pour l’éducation de leur fils

envoyé à seize ans à Carthage

la seconde ville de l’Empire romain.

« Je vins à Carthage (Carthago) et autour de moi

partout, crépitait la poêle à frire (sartago)

des honteuses amours

.Il connaît alors une crise et des errances

dont le fameux récit du vol des poires

offre une synthèse saisissante

Il fait connaissance d’une femme avec laquelle il vit quinze ans

dont il a un fils, Adeodat (« Dieu-donné »)

. La lecture de l’Hortensius de Cicéron le bouleverse.

Il découvre la philosophie, « l’amour de la sagesse ».

Il cherche une voie de salut

dans le manichéisme et dans l’astrologie.

À l’occasion de la mort d’un ami très cher,

Augustin bouleversé découvre que l’amitié la plus forte

a encore un amour au-dessus d’elle,

l’amour d’un objet que, malgré toutes ses recherches

 il ne connaît pas encore

Vous pouvez vous même faire vos recherches sur St  Augustin

c'est un des prénoms qui devient à ma mode

Textes glanés sur le net

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Temps un peu suspendu  Souvenirs

Le temps en ce moment est comme je l'aime

un peu comme celui du printemps

où tout est nuancé, plus doux, dans la luminosité

le soleil qui baisse doucement, est moins brûlant

Les fleurs pleines de senteurs de la haie mon attirée

pour les admirer quand vient le soir,

leur doux parfum des jours ensoleillés

s'exhale comme une prière qui monte aux ciel

 

Tous les soirs je prie, pour ceux que j'aime

et aussi pour d'autres, qui ont besoin d’amour

de considération  d’affection,

j’ai un peu rangé chez moi, et dans ma tête mis de l'ordre

j’ai trouvé des messages

écrits sur un page de cahier d’écolier

Oh ! De si beaux messages qui m’ont émue

Je te revois, ou je revois le message posé sur ton oreiller

Que tu laissais pour moi  à mon réveil tu étais déjà parti

Maintenant ce serait un sms

qui s’échapperait de mon téléphone

comme un papillon qui s'envole

Tu étais doué pour écrire, et toujours de belle manière

Tendresse amour délicatesse,

tes mots étaient comme tant de douceurs

que j’en garde ces émotions Je les fais revivre,

je les amplifié pour retrouver ce bonheur

Pour que le temps qui passe, ne les estompe pas

Notre cerveau est un bel organe qui sait retrouver le ressenti

Ta sensibilité, ton romantisme, ta voix même

Elle me manque ...Ce temps est comme suspendu

suspendu à des bons souvenirs à deux, à notre vécu

 

Temps un peu suspendu  Souvenirs

C'est comme les cycles  de la vie

Tout naît, vit, meurt et renaît sous une autre forme

C’était pour évoquer notre belle rencontre 

La vie au quotidien, notre chemin fait ensemble

Toujours très beau et plein de surprises

D’Amour de travail de projets de réalisations

Qu'est devenu ce projet le dernier inachevé

Il est tombé à l’eau, mais à vécu

a l’eau d’une source où nous avions hâte de boire

 

Souviens-toi, des jolis mots ! Je les relis

C’est si beau, si tendre, si puissant c’est comme un appel

Vers ce qui nous dépasse et qui nous a unis toi et moi

le temps est comme suspendu c’était hier ..

Peut être aujourd’hui ou demain.

Qui sait ? de quoi sera fait demain

Espérons, Espérons  oui l'espoir aide a vivre

Temps un peu suspendu  Souvenirs

Je t’avais parlé de ce temps presque sacré

nous l’aurions fait sacré : sacré, sacrilège

ce devait être un beau jour que celui-là

le temps est passé, le temps, le tien et le mien

Le temps arrange bien les choses

Le temps que nous passons à nous perfectionner

Nous sommes tous perfectibles

C’est pour cela que ce jour, je travaille un peu sur moi

Pour me remettre doucement dans ce qui nous a réunis !

Dans l’amour des autres, nous avons beaucoup donné

Ensemble, et chacun de notre côté,

Je te revois animant des congrès de ta belle stature

Et de ta voix posée et surtout mettant en confiance

Tu savais convaincre donner des conseils

aider les familles, et moi j’étais admirative,

et pensais - mais c’est mon mari –

Moi seule le connais - presque je vous le prête

Pour le retrouver tel qu’il est -

Un homme aimant et parfois trop bon

Mais très exigent avec lui et avec nous

Il a imprimé en nous sa marque, sa façon de faire

Sa rectitude, son exactitude presque maladive

et l’amour des autres son sacerdoce

Une année nous avions été nominés dans une gazette

de notre ville ,comme le couple de l'année

pour notre dévouement dans l'action sociale,

c'était dans la Gazette de Montpellier

en d'autres temps...

Celui où le travail fait pour les autres était reconnu

La Nation à été reconnaissante de nos mérites

toi décoré , et puis moi six mois après

et puis moi encore, alors que ta vie allait vaciller

Tant d'émotions ... Temps suspendu ...

Temps qui n'existe plus, temps qui nous est donné

et qui nous est repris, temps incertain

espèrons pour savoir de quoi sera fait demain

ou vivons au jour le jour : Tout naît, vit, meurt

et un jour renaît..

Temps un peu suspendu  Souvenirs

Voici longtemps que tu es parti, une étoile veille sur moi

Je me suis relevée pas à pas ! tant d'amour nous unissait

nous étions un couple fusionnel : l'un commençait une phrase

et l'autre l'achevait : le début et la fin tout en UN

Tu as laissé un bon souvenir tu étais admiré

pour ton humanité et tout ce que tu apportais

de rassurant, tes compétences étaient hautement reconnues

c'était les 'gens simples' qui en parlaient le mieux

j'ai beaucoup appris après ton départ

pour moi je ne voyais qu'une facette

et elles étaient multiples ; Tu aimais tant la vie

que tu t'accrochais - comme si tu ne savais rien-

on n'a d'ailleurs jamais su - si tu faisais semblant -

ou si tu savais vraiment et voulais nous protéger

nous ne saurons jamais ! Le temps passe c'est en 2003

que tu es parti ! une année où il y eut une forte canicule

nous rentrons dans ce mois où nous tous avons tant souffert

Tout me revient à l'esprit , tout est en moi ...

Le livre est mort et la parole s'est perdue..

nous allons à sa recherche, et à ta recherche

ainsi va la vie ...

Le mois d'Août est celui des grandes joies et des grandes peines

des grandes pertes : ....

 

Temps un peu suspendu  Souvenirs

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Premier jour de l'été...

Ce jour c'est l'été

la nuit la plus courte, le jour le plus long

ce devrait être un  jour de douceur du temps

jour de rêve....de soleil rayonnant

et bien non cet été tout est perturbé  Jupiter de l'Olympe

nous a lancé ses foudres : éclairs tonnerre et trombes d'eau

Il y a de beaux matins

Nous sommes passés en quelques jours

Des matins capricieux aux matins douceur

Douceur du temps quand j’ouvrais mes volets

Douceur de l’ambiance parfumée de mes fleurs

Douceur aussi dans le cœur : Matin bonheur

 

Ce matin au lever du jour j’ai ouvert un œil

Et je suis allée ouvrir les volets de ma chambre 

pour savourer le bonheur et partager celui des tourterelles

qui par leur cris m’ont éveillée dans leurs roucoulades

sans doute pour me dire que l'astre solaire brillait

ce premier jour où l'été semble pointer son nez

Les cigales n'ont toujours pas chanté

j'aime me reposer bercée par leur symphonie

Sur le magnolia aucune fleur n'est éclose

 Cependant  partout de beaux papillons

qui semblent papillonner autour de moi

joie de retrouver et de bénéficier de ce jour

encore montant du premier jour d'un temps d'été

bien perturbé : Des nuages et puis le soleil

plus tiède plus doux, plus chaud..

lumière et joie tel est le symbole du solstice

Premier jour de l'été...

Ô toi soleil mon amour, depuis toujours

Tu m’enveloppe de ta caresse de tiédeur,

de douceur de chaleur de tendresse

Tu es rayonnant en mon cœur

Tu es signe de retrouvailles, de la beauté du ciel

De celle de l’eau et de tout ce qui fait un bonheur simple

Celui qui se présente à nous et que nous apprécions

 

Joie d’être là avec toi, tu nous rassures

en revenant tous les jours ou chacun est différent

et pourtant semblable

Que ferais-je sans toi ? tu es un joyeux compagnon

Très discret et zélé, on joue tous les deux à cache-cache

Pour mieux se retrouver

Saint Jean approche apogée de la lumière montante

Tu vas devenir plus fort plus vaillant plus orgueilleux

Je te vois venir, sois chaleureux mais pas torride

Chauffe sans bruler Sois doux comme une caresse,  

Matin douceur de vivre, matin avec toi

Matin que j’aime ou je me rendors pour mieux rêver

rêver de toi de moi de nous ! rêves toujours emplis d'amour

celle de la nature, de ce qui m'entoure,de cet infini lien

qui ne se voit pas , lien de soie , de soi...

ce matin en ouvrant mes volets c’était joie assurée

les tourterelles s'appellent et sont à la fête

pour te sanctifier, toi le premier jour de l’été

 

Premier jour de l'été...

Tu te lèves tôt  tu te couches tard !

j’aime quand tes rayons sont obliques

midi c’est trop tôt

minuit c’est l’heure où tu es ailleurs !

et moi je suis là ! avec toi dans ma peau et mon coeur

sur ma peau, je suis trop restée avec toi,

tu étais mon amant il fut un temps

j'ai abusé de tes bontés, de ce hâle

celui qui me remplissait de bonheur ,

on est inconscient quand on a vingt ans

On s’exposait trop ! j'ai atteint mon capital soleil

Soleil que j’ai trop aimé , et que j’évite un peu

aux heures ou tu es à ton zénith ! Midi tout se calme

tout est symbole, tu diminues ensuite !

et je suis ta trace jusques au soir et au lendemain

soleil oui soleil je rêve souvent de toi

car tu illumines tout et tu mets du fard sur nos joues

et des  étoiles dans nos yeux

ce jour sous les roucoulades des tourterelles

J'ai caressé mes fleurs, du regard,

comme un maman qui prend soin d'elles

Elles étaient nymbées de rosée, et toutes gaillardes

les hortensias commencent à prendre des couleurs..

tout change d'un jour à l'autre, tout évolue

pout te chanter quand tu seras à l'apogée

mon très cher soleil du mois de Juin...

Premier jour de l'été...

Matin que j'aime

où j'ai bien dormi; le cœur empli de toi

de tes bienfaits, de cette paix

de toute la tiédeur, de tes rayons

qui donnent à tout de l'éclat

un jour sans toi est différent

et passe longuement

partout tu mets du bonheur

des étoiles dans les yeux

le cœur battant, Oh ! Soleil

je t'aime mon astre le plus beau

celui qui a présidé à ma naissance

matin soleil matin bonheur matin que j'aime

en ce premier jour où tu nous apporte tes bienfaits

et mettre des fleurs sur mon chemin

celles qui me vont si bien...

Tous les soirs, je te regarde partir

C’est comme un rituel

Quand tu es de l’autre côté de la colline

Les arbres deviennent noirs

Les cigales se taisent

Les oiseaux se couchent

Et nous deux restons encore un moment ensemble

Jusqu'à l’arrivée de madame la lune

Celle qui est ton reflet..

et moi, à reculons je pars

pour ne pas vous déranger

Tous les deux, vous avez tant à partager

et puis vient Madame La lune qui est ton reflet

et veille sur nos nuits ciel étoilé voute magique

 

Premier jour de l'été...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

État d'âme est une de mes rubriques

suivie de poésie...

Que voici mes "divagations de l'esprit..".

 

 

L’âme qu'est-ce que cela veut dire ?

Je me perds dans ces descriptions

Moi qui ai crée une rubrique état d’âme poésie

 

C’était un peu pour écrire

sur ce qui pour moi n’est pas rationnel

L’esprit lui c’est l’oiseau qui plane

qui ouvre ses grande ailes, et qui nous soutient

C’est la conscience !

 

État d’âme, vague à l’âme, divagations

Et aussi bien-être ou béatitude bonheur

Moment divins ! moments de patage

que l'on ne peut expliquer ou exprimer

 

État d’âme poésie,

c’est pour moi une divagation de l'esprit 

 

Suis-je dans le vrai ?

Animer vient d’âme

Donner du sens à la vie !

Je m’y perds parfois

Si mon âme à des soubresauts n’est-ce pas

mon esprit ? ou bien mon coeur

qui s'emballe et me porte

comme dans un nuage rose

rose de plaisir...rose couleur dragée

couleur du bonheur, ambivalente quand même

couleur de la communication

 

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

Message déposé par une lectrice que je remercie

Sarah enrichit mon texte par ce commentaire

"L'esprit, l'intelligence sont volatiles vaporeux,

mais pas moins existants que l'âme qui est comme un pieu,

ou une épine, enfoncée dans notre corps

qu'on ne peut retirer sous peine de n'avoir plus de corps,

tant ils sont en fusion.

Merci pour votre participation  :

Oui tout fait Un..Trois en comme la Sainte Trinité

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

La beauté décore, la beauté

cette image, ce reflet est-ce la beauté intérieure

l'esprit  ou la conscience

Alors que l’esprit plane majestueusement : 

 

l’âme est à l'image du créateur,

l’esprit est la créature 

qui agit dans le monde de la création

voici qu'encore une fois 

je comprends un peu mieux

 

Et si au lieu de parler de l’âme

on y mettait le cœur, par lui on vit

 

il est parfois tumultueux passionné 

irraisonné et fougueux

et aussi sec " sans ♥ "ou briseur de coeurs

mieux vaut aimer, plus, que pas assez

l'amour est un bien précieux

qui toujours s'additionne

il est unique et multiple

c'est dèjà une équation difficile

 

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

 

L’âme est en paix :

Elle est la conscience alors ?

État d’âme poésie !!!

C’est vrai que c’est ce qui me dépasse

Et qui surgit en moi parfois

 

L’esprit peut être joie ou désespoir !

désespoir ou émotions : joies peines

C’est ce qu'il faut dominer canaliser

 

L’âme est la perfection,

l’esprit est sans cesse à cette recherche

l’âme sait, alors que l’esprit ignore

l’une est amour

alors que l’autre a en lui des peurs

l’un est permanent

alors que l’autre est temporaire

 

Et si on se retrouvait dans le monde des idées ?..

Car l’esprit retournera à la source

je ne sais pas si j’ai bien compris ?..

car pour moi l’un et l’autre se confondent

l’âme pour moi, est ce qui est en nous si beau

L’esprit c’est comme notre pensée, si elle est pure

C’est cet oiseau qui plane !

l'âme demeure après la mort

elle retrouve sans doute d'autres âmes

qui l'attendait  ! un pieu chevillé au corps

et quand celui-ci s'en va l'âme demeure

 

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

État d’âme poésie

Je ne savais pas où j’allais !

En créant une rubrique

Pour mes divagations poétiques de l’esprit

Ais-je bien saisi la portée et la différence

Entre l’âme et l’esprit

 

État d’âme poésie ! Mon âme n’a pas peur elle sait

Elle est amour ! Elle pourrait être mon cœur

 

Mais non, puisqu'il est tumultueux et passionné

C’est bien compliqué tout cela

Et voilà où m'entraînent mes recherches

Heureusement qu’un guide me dira

Si je suis dans le vrai ou pas

Le vrai : Voici encore de quoi travailler !

Par l’intermédiaire de mon esprit qui est mon mental

 

L’âme, états d’âme, vague à l’âme, ville sans âme

Âme, Amor, Mort vie, l'un dans l'autre

On est souvent à la recherche de la perfection

En faisant participer notre esprit…

Est-ce que ma conclusion poétique vous plaît ?

 

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

Ce n’est que pour m’amuser que j’ai composé

Ces quelques lignes

Je pourrais remplacer la rubrique

Par mes divagations poétiques

Corps spirituel, et pensée : qui forment l’esprit

Mais en tout il faut la sagesse

Et j’ai la sagesse de m’arrêter a cette écriture

Qui est mon ressenti !

Mes émotions partagées ! Je laisse mon égo

Mes peurs et mes passions

Pour vivre en paix et en harmonie avec mon âme

Mais l’état d’âme est une émotion

Que je ressens et qui m’emporte

Vers le beau et le bon.

État d’âme poésie !

Béatitude, incertitude et plaisir

Celui d’écrire

 

*****************************************************************************************************

 

 

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

Ceci est posté par un ami érudit en son genre

 

Je n'ai pas l'habitude d'intervenir,

mais aujourd'hui le sujet est sérieux

bien que présenté de façon poétique.

Thérèse dit vrai

l'âme peut être comparée à une pyramide

qui retient le corps du pharaon

et lui donne la possibilité

de monter des marches vers le soleil,  vers l'éternité.  

L'âme contient le corps quand il est mort,

elle le garde en attente.
   

L'esprit c'est la pointe de la pyramide,

le pyramidion, cette pointe en or pur

qui recevait là haut les premiers rayons du soleil,

avant que personne sur terre ne l'ait encore aperçu.

   

L'esprit est or, signe de pureté,

le plus proche qui soit de Râ,

le dieu qui vient donner la vie chaque jour.

"Transformer tout en or c'est s'élever L'or est en haut.

Les Alchimistes le savaient"

Dans nos civilisations actuelles nous marchons sur la tête !

 

Merci   : j'ai pour mettre en lumière ce commentaire éclairé

une image où on voit  bien que c'est Dieu

qui tient la pointe

le carré ou le rectangle sont des figures géométriques terrestres

Dieu n'est pas réalisable,

 il ne peut pas être enfermé dans le créé

c'est pourquoi son pied droit sort du cadre..

Merci à mes amis qui ont enrichi cette page

je la trouve belle :

C'est pour cela que je renouvelle sa parution

L’Âme ou l'esprit , ou le Cœur

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
dans un tourbillon de lumière

dans un tourbillon de lumière

Te souviens-tu Mademoiselle de ce temps ?

où tu attendais le prince charmant

Un prince, un chevalier, ou un autre

un homme que tu aimerais éperdument

et qui te le rendrait !

C'était en d'autres temps mais quand même

on a toujours vingt ans quand on aime

tu étais belle dans tes voiles blancs

pas Ophélie mais une jeune-fille qui aime la vie.

La vie, l'amour, la délicatesse, la complcité

Une femme qui l'aime toujours cette vie avec en-vie...

Vous étiez belle Ma-Demoiselle ♥♥

On a toujours vingt ans quand on aime

tu étais belle dans tes voiles blancs

pas Ophélie mais une jeune-fille qui aime la vie...

Où es-tu Mademoiselle si belle

Tu rêves trop d’Ophélie de Rimbaud

Et de ses longs voiles blancs qui flottent sur l’eau

Pour toi Ma-demoiselle

Ce n’est pas le fleuve qui t’a emportée

Tu es bien vivante et aimante

Tu avais rêvé d’un blanc chevalier d’un amour secret

Tu te préparais pour le rencontrer

C’était dans ton jeune âge. même pas vingt ans

 

Tu le décrivais dans un amour platonique

Le chevalier qui viendrait le chercher

Au petit matin pour t’emmener

Vers les hauts sommets ?

Ceux de l’amour et de la connaissance

et dans tes voiles de lumière

tu avais envie de danser

pour montrer à tous ton bonheur

celui qui se lit dans les yeux

avec une infinie candeur

 

Vous étiez belle Ma-Demoiselle ♥♥

C’était le premier homme,

et tu avais un peu peur

avec tendresse il te prit dans ses bras

il avait hâte et toi aussi, son cœur battait fort

le tien aussi : Tant de temps luit dit-il !

tant de temps que nous attendons ce moment

il sut par sa délicatesse te faire de doux baisers

et tu les lui rendais, tout était feutré magique

dans cette aurore presque boréale

Nimbée de tiédeur de blanc de mille douceurs

ton cœur chavirait pour de bon 

et puis ; tout était si rapide si tendre

que tu ne te souviens plus, si c’était rêve ou réalité

il te dit que tu étais merveilleuse,

une jeune-fille raffinée : une fée

il te voyait telle que tu étais

une presque petite-fille, une adolescente

qui aime pour la première fois

il fut très tendre avec toi émerveillé

une fée disait il ! Un don une promesse

oui Mademoiselle tu n’as pas rêvé

le tendre chevalier est venu te prendre

pour t’amener sur les hauts sommets de la gloire

Tu le porte dans ton cœur, il est devenu ton bel amant

Ton mari, ton époux et sans doute plus encore

Vous étiez belle Ma-Demoiselle ♥♥

Je vous revois en ce jour de printemps

Quel bonheur simple et durable

Quand l’amour est un tout et vous emporte

Ma demoiselle c’est une page que j’ai écrite

Pour toi , et qui est un de mes manuscrits

J’aime les histoires qui se terminent bien

 

Et d’amour tu fus couverte de longues années

Ses baisers tu en voulais encore et toujours

alors que tu étais dans la crainte;

Et tout doucement et avec beaucoup d’amour

il faut donner pour recevoir

je te revois en ce matin de printemps

l’allure fière et la tête haute ;

celle d’une jeune-fille devenue femme

Tout était beauté ! Dans tes blancs atours

Tu es devenue femme comblée

ne pleure pas, et sois heureuse

heureuse et toujours amoureuse

de celui qui ce jour sut éveiller en toi

le vrai le merveilleux amour partagé

vous voici comblée Ma Dame

Ma dame ! Oui mon chevalier !

c'était si tendre, si beau si délicat

un ange qui m'effleura !

Mademoiselle, vous étiez si belle

Ma Dame vous étiez comblée d'amour

et de tout pour la vie, 

ce pourrait être un joli conte

pour vous mon prince Charmant

et votre églantine devenue Rose

de vous portera toujours l'amour

l'amour est plus fort que la mort

et la Rose est re-naissance ...

Amour et co-naissance ...Communion, complicité

Amour parfait

Vous étiez belle Ma-Demoiselle ♥♥

Te souviens-tu Ma Dame de ce temps ?

où tu attendais le prince charmant

Un prince, un chevalier, ou autre galant

un homme que tu aimerais éperdument

et qui te le rendrait !

c'était en d'autres temps mais quand même

on a toujours vingt ans quand on aime

tu étais belle dans tes atours blancs

que pour lui tu avais choisis

Il fut tendre, doux, délicat très prévenant !

Dans un tourbillon d'émoi

il t'a dit les mêmes mots, fait les mêmes gestes

et tu as aimé, Ma Dame il  t'avait comblée d'amour

fait battre ton cœur et fait renaître en toi

ce même bonheur de te sentir Femme aimée

Un amour un grand amour,

que seule la mort a séparé

Et Dieu réunit ceux qui s'aiment..

 

Vous étiez belle Ma-Demoiselle ♥♥

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Un jour un rêve une volupté..

Tous ces rêves que nous faisons

Tous ces rêves un peu fous, sont dans le virtuel

Rosie tu dois descendre sur terre, et vivre dans le réel

C'est ce que je me dis, dans le virtuel on idéalise

on ne voit qu'une face lisse sans défauts

et l'homme est fait de qualités et de défauts

pour aimer, il suffit de voir le solde positif

et savoir ce que peut apporter une relation virtuelle

Mais tenir une personne dans ses bras, la regarder

voir dans ses yeux une étoile qui en allume de multiples

dans mes yeux, c'est cela le meilleur

Et nos voix mêlées, qui ont tant à se dire, à s'écouter

c'est cela la vie, au réel

Au virtuel ce sont des rêves fous

Il ne faut pas les oublier

Mais les nourrir de cet amour

celui qui est en nous qui nous attire

comme dans un rêve !le rêve ou la réalité !

celui qui nous à fait nous rencontrer

pourquoi toi ! Pourquoi moi

c’était sans doute écrit dans le ciel des idées

de l'immanent est passé au créé

en le lisant on le fait exister

Le créateur et la créature ; Dieu est dans tout cela

en nommant les choses, elles existent

vivent, s'alimentent de nos pensées

de rêves deviennent réalité

  "La pensée est le labeur de l 'intelligence

la rêverie en est la volupté"
Victor Hugo

Ainsi faisons dans la volupté

j'aime bien cette citation
 

Un jour un rêve une volupté..

Le rêve, le songe, la gnose !

le symbole et tout ce qui l’entoure

pour nous, il n’y a plus de mystères

sinon toi et moi ! Le soleil du mois

la lune qui te porte la lune qui ouvre au rêve

ce rêve de se retrouver !

N’oublions pas ce rêve fou

sans folie tout est morne et fade

Pimentons ce moment de vie

la vie est courte, et longue aussi

cela dépend du moment,

elle est belle quand j'écris

 

Aimons la vie

Le soleil, la lune les étoiles

Notre astre préféré

qui préside à notre destinée

Tous ces rêves insensés un peu fous

nous font aimer la vie

nous font la voir plus belle

auréolée nimbée d'une fragile rosée

ne laissons pas filer nos rêves

allons jusqu’au bout de ces liens 

qui nous unissent dans le cosmos

mais tu n'auras jamais le courage

de te laisser aller à un peu de folie

moi oui j'oserai sans regrets

et pourtant tu m'avais écrit

Rosie avec toi je rêve et je vis

C'est pour moi à la vie une valeur ajoutée

dans une autre vie ? Dieu nous réunira

et tu m'attendras, les bras tendus

pour me serrer, et me consoler

le ciel sera bleu et lumineux

et le soleil rayonnant,

la vie sera belle voluptueuse

comme elle l'était ♥♥

Un jour un rêve une volupté..

Tous ces rêves que l’on croyait perdus

Il suffit d’une étincelle pour les ranimer

Tous ces rêves reviennent en nous

De plus en plus fort laissons les grandir

Posons-nous un moment pour prendre du recul

Et voir si l’amour est toujours présent en nous

Ou s’il s’est éteint comme une lampe sans huile

que l’on n’alimente plus

par de beaux mots des échanges

des rencontres virtuelles

mais aussi des souvenirs que nous faisons vivre et revivre

pour notre plaisir qui fut partagé

sans partage, point de bonheur

Tout est échange, délicate douceur

des mots et des souvenirs, enfouis en moi

et qui revivent en pensant à toi

parfois je pense aux mots si agréables

mais les actes sont plus beaux

 

Un jour un rêve une volupté..

Ô combien ce jour fut heureux

et lumineux, le soleil était notre allié 

je ne me souviens point ! Il me semble

que c'était en Avril ou en Mai

comme dit le proverbe en Mai fais ce qu'il te plaît !

Ce fut tout en délicatesse, tendresse pudeur

ensuite un ange m'a pris

pour me transporter tout la haut,

où je ne voyais que toi et moi

nous deux dans un grand bonheur

intense, beau, très délicat

comme un battement d'aile d'un papillon

une métamorphose s'opérait

rien ne serait plus comme avant

Nos deux coeurs battaient à l'unisson

 

Un jour un rêve une volupté..


Il y a le soleil, l’astre lumineux

Il y a la lune, il y a les étoiles 

Celles qui nous guident

et celles qui sont dans nos yeux !

Le rêve est l’inconscient

Et notre inconscient, engendre le songe

Joli mot un peu désuet

Rêvons donc !

Allons jusqu’au bout de nos rêves

comme le dit la chanson 

rêves de soie, de taffetas

de nœuds de cœurs et de rubans 

de tout ce qu'on peut imaginer

et qui nous fait sourire

car sur ce thème nous nous sommes retrouvés

On peut toujours rêver

du temps de nos grand-mères

et de ces frivolités passées et présentes

encore plus belles ! 

Rêvons encore pensons y très fort,

je te vois franchissant la porte

avec un bouquet de roses

Celles que je préfère, et que pour moi

tu as choisies, c'était souvent ainsi...

 

 "Un rêve sans étoiles est un rêve oublié"

  -"Il y a toujours dans le monde une personne

qui en attend une autre, que ce soit en plein désert

ou au cœur des grandes villes.

Et quand ces deux personnes se rencontrent,

et que leurs regards se croisent,

tout le passé et tout le futur sont désormais

sans la moindre importance."
 

Paulo Coelho

Une jolie citation d'Eluard, si vous le voulez bien:

 "Un rêve sans étoiles est un rêve oublié"

 

Une jolie citation d'Eluard, si vous le voulez bien:

 "Un rêve sans étoiles est un rêve oublié"

 
Un jour un rêve une volupté..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

 Il pleut ce jour quel bonheur pour la végétation

 le soleil est comme un infidèle amant

Il ne sait pas se pauser définitivement

Ou est retardé par cette heure anachronique

qui fait qu'il arrive plus tard que prévu

 

Les cavaliers sont en train de passer

avec la cohorte de temps perturbé

ils ont commencé le 23 par Saint Georges

et puis  Saint Marc

Sainte croix deux jours plus tard

 Ce jour n'est le dernier 

Saint Jean porte Latine

Pour Sainte Croix où dans notre tradition

on cueille le thym, dans mon jardin

côté cour il y en a quelques touffes

qui restent fleuries presque toute l'année

thym sauvage il va de soi !

En Mai viendront les saints de glace

Je vous rappellerai nos coutumes

Après cette pluie reviendra le soleil

Tout serait plus riant et pimpant

quand  Hélios sera présent

pour faire éclore, tout ce qui attend et sommeille

Encore quelques jours Les roses écloses sont gorgées d'eau

Elles penchent la tête, elles qui étaient si fières

et m'ont offert leur cœur dés le 15 avril

Les camélias blancs sont tombés autour de la vasque

L'eau sera énergie vitale

D'autres reviendront ; C'est le cycle de la vie

 

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Aux premiers jour de printemps

tu étais riant ,rayonnant et bien présent

Je t’aimais ainsi astre chéri

Deuxième jour la haut tu fais pleurer les nuages

Des mots de l’âme ou des larmes

Qui me plongent dans la méditation

Soleil mon astre suprême je t’aime, tu le sais ,

Tu me manque terriblement, tout est gris et terne

Quand tu t’en vas, Où es tu !

Pourtant tu étais sur mon berceau

Le jour de ma naissance, et même Marie

La rose sans épines, est mon symbole

Fais un effort, et comprends mon envie de te revoir,

un rayon ; quelques rayons et c'est la joie retrouvée

Pour me dire que tu penses à moi

Reviens vite, ne te cache pas ,

sois ce que tu es mon astre préféré

Et pourtant la lune, porte en elle tes rayons,

Qui t’ont caressé de près est-ce cette rencontre

ou une autre qui t’ont changé à ce point !

Parfois c’est une mauvaise humeur,

envie de te cacher ! de me faire attendre !

Tu es parti derrière de gros nuages !

montés de la mer qui pleurent et envahissent mon cœur

Es-tu toujours aimant ? Où es-tu dans la morosité

Mon soleil qui met partout de la joie ?

Reviens me voir, je t’attends mon astre préféré

Et je ne peux même pas regarder la lune

pour me consoler Elle est aussi cachée :

La lune le soleil

Tout est symbole, l'une ne brille que parce

quelle capte la lumière de toi bel astre

 le soleil a rendez-vous avec la lune

lune l'une ( féminin) lui l'astre,

le soleil élément masculin

jamais l'un sans l'autre ...

a cause des nuages je n'ai pas vu

la pleine lune qui me fait rêver

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Bonjour grisaille c’est dans les cœurs

C’est l’ambiance ; c’est un tout 

État d’âme ou état d’esprit

mon âme vagabonde sans pouvoir se pauser

un peu comme toi Elle te cherche sans doute

Soleil Où es-tu ?  C’est  difficile de cerner tes contours 

et pourtant ! Tout nous relie, tout est presque magique

Parfois j’ai peur, peur de quoi, de cet inconnu

De ces ondes, de cette rencontre, d'une éclipse

de votre complicité si grande

qui s’allume en même temps !

La lumière, la flamme ; le feu  la terre l’infini

In-fini ...pas encore Fini ..et tout recommence

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

C’est bonjour la pluie bienfaitrice

j’ai travaillé ce jour

Et pourtant en écrivant je m’anime

Comme si on guidait mes doigts

Ils sont agiles sur le clavier, parfois à la traîne

Quand il faut se presser, Soleil Ô toi que j'attends

tout est présence en toi, tu animes chaque chose

Un petit rayon à midi, un long le soir

C’est fou et pourtant c’est vrai

Mystère ou magie, magnétisme sortilège

Rencontre  d'un autre astre moins lumineux

et te voici comme dérangé la haut, étrange

Tu boudes sans doute, peut être vous êtes vous fâchés

même pas d'étoiles pour me consoler

Ah ! Cette voûte étoilée qui chaque fois me fait rêver

ce sont aussi des soleils, qui brillent moins

Ces étoiles sources de merveilleux imaginaire 

qui devaient unir nos coeurs

Mais pour l’atteindre, il faudra encore et encore

Se soumettre au destin, qui nous tient dans sa main

Adieu Tristesse et bonjour lumière

De cette flamme jumelle

Que j’allume pour vous que j’aime

De la flamme principielle aux autres

Sans perdre d’énergie bien au contraire

 

Ce jour c'est la pluie ! Alléluia !

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
La vie ç’était ainsi : Tant de bonheur ...

"Le regard de celui qui m'aime,

ce regard qui voit en moi ce que je suis

dans ma profondeur me place dans ma royauté,

me remet dans la lumière originelle."
 

~ Christiane Singer

 

Magnifique ! Tout est beau quand l'amour conduit nos pas

je me souviens du regard  que portait

l'homme qui m'aimait sur moi

on voyait dans ses yeux le reflet de son âme

Il suscitait cet infini bonheur,

l'amour la tendresse et une grande délicatesse

j'étais son univers , il était le mien..

Nous avons fait de si belles choses ensemble

le quotidien était par lui magnifié, et sacré

nous étions toujours à l'unisson,

nos enfants se moquait parfois de nous

symbiose osmose, attrait parfait entre deux personnes

qui se sont aimées du premier jour au dernier

la mémoire reste, celle des caresses celles des sentiments

de l'amour que l'on donne et que l'on reçoit

c'est toujours une communion des corps

c'est sans doute  une façon de s'approcher du divin

esprit , corps et âme ...tout en Un et Un en tout

merveilleux souvenirs d'une femme aimée

La vie ç’était ainsi : Tant de bonheur ...

Une belle déclaration

C'est très beau et tout est dans ce sacré..

L'amour est une communion des corps

c'est toujours ainsi que je le ressens

Tout est troublant Toi, moi, c'est si loin ce temps

et pourtant en étroite pensée

Un ange passe qui nous prend sous son aile..

et nous porte en un lieu mystérieux

où tout était amour don offrande trop beau parfois .

 

Esprit corps pensées et sublimes souvenirs  : Mille baisers

C'est parce que nous avions la même perception

de ce don d'amour, que nous aimions être ensemble

dans notre univers nous parvenions chaque fois

à cette rencontre :  Parce que au delà de l'esprit

s'ajoutait ce mystère : Celui de la vie à deux

toujours plus intense

quand les enfants étaient partis nous nous retrouvions

comme en notre jeune temps, et c'était encore plus beau

sans les contraintes de la vie

pour que cet amour dure, il faut innover

être à l'écoute de l'autre, et sans cesse le séduire

l'écriture est aussi un mode de séduction

Tu écrivais si bien, j'ai gardé tes messages

que sur mon oreiller, tu laissais en partant le matin

 

Tu étais un poète pour écrire ainsi

C'est déjà un mode de séduction

j'aime être ainsi séduite par la beauté de l'écriture

Pour moi c'est la plus noble qualité

J'étais  ta muse et toi mon univers

Nous usions sans restriction, de cette belle complicité..

La vie ç’était ainsi : Tant de bonheur ...

C'était de fait notre première approche par ces jolis mots

et tes phrases qui me touchaient dans mon âme

le message est toujours très vivant

exprimé avec tant de délicatesse : Ô mon amour

Cette relation poétique romantique nous a permis

de ne pas émousser notre amour, mais de le renforcer

C’était des matins bonheur , tu étais tellement heureux

et moi donc , car l'amour est communion échange

et un grand tourbillon que l'on partage

Celui d'être une femme comblée dans une  grande sensibilité

et même sensualité : souvenirs qui restent en moi

comme si tu étais toujours là

Tu m'écrivais parfois en conjuguant le verbe Aimer

et tu mettais ( jamais à l'imparfait) tout en nous

était attirance mutuelle , envie de se retrouver

se regarder, se tenir par la main et se dire je t'aime

nous nous comprenions tellement bien

que tu saisissais dans ma pensée, ce que je ne disais pas

et qui t'était destiné.

Je voyais aussi que tu étais plus que sensible

à ma féminité j'avais toujours envie de te sentir près de moi,

même en pensée : Quand tu partais pour quelques jours

j'avais avec soin préparé ta valise

mis tout ce qu'il fallait pour l'harmonie

et je glissais un petit mot d'amour

Je t'accompagnais partout et j'étais un peu ta  "fierté"

même beaucoup quand tu disais "Ma Femme"

tu avais tout dit !

Tu mettais toujours en moi ce désir d'amour pour toi

car tu as toujours été d'une rare générosité

que nous avons 'apprécié tous les deux

Tu étais, don, offrande amour, Tu étais toi

J'étais moi , ta douce fidèle et aimante compagne

 

La vie ç’était ainsi : Tant de bonheur ...

Cet homme qui a écrit cela était très amoureux !

Cela me touchait beaucoup ?

je me sentais forte et protégée

J'aimais tellement envie de le prendre dans mes bras

me blottir dans les siens et ne dire plus rien

et entendre battre son cœur, dans un instant vibrant

Oui cet homme je ne sais pas pourquoi il me captivait autant ...

Il était tout pour moi, ses actes , ses offrandes ses cadeaux

plus rien ne comptait quand c'était pour me faire plaisir

c'était des bonheurs infinis , nous fermions les yeux

pour mieux sentir notre émoi à l'unisson

le temps passait vite quand nous étions tous les deux

il n'y avait que des jours de fête,car tout était lumière

avec toi et dans tes yeux je pouvais tout lire

J'ai revu ce jour en rangeant mon bureau des photos

et une larme était au coin de l’œil

Tant de beaux messages de beaux partages

de sublimes journées  : et de merveilleuses nuits

Les souvenirs sont de bons compagnons

et l'amour ne meurt pas , il se régénère...

Oui c'était un grand bonheur et j'étais adulée et très aimée

la parole est perdue , quelque part et je vais à sa recherche

et je te retrouve en moi tel que tu étais ...

L'amour c'est magique .

Et quand Dieu le voudra pour te rejoindre

j'ai gardé ma robe blanche pour nos noces spirituelles

celle que je portais à Séville lors notre dernier beau voyage

car DIEU réunit ceux qui s'aiment

sur la terre comme aux cieux

La vie ç’était ainsi : Tant de bonheur ...
 
Chevalier de la r • 09/06/2017 à 22:44 •
 
Bonsoir Rosie, votre univers est très beau
car il représente l'amour véritable et ceux pourquoi
notre Créateur nous a fait à l'origine... avant la chute.
 
Ça fait du bien de vous lire dans cette époque si sombre
où c'est la bête qui règne en maître,
où l'homme et la femme semblent si distants l'un de l’autre…
 
Espérer en l'amour véritable
dans un monde envahi par les machines
et où notre humanité devient de plus en plus semblable
à un robot sans cœur...
arrivant à en avoir honte de vivre cet amour que vous décrivez...
mais il faut y croire...
réunir les opposés dans l'harmonie parfaite
est la plus belle des choses qui soit et c’est à mes yeux
la plus grande des choses à accomplir ici-bas.
 
Merci de partager avec votre âme,
ce que nous étions à l'origine.

Un conte arménien ; "Le chevalier au tigre" :

 
trois types d'amour : un amour divin, céleste
inaccessible à la raison
un amour physique proche du « rut »
et enfin, celui que décrit toute l'œuvre,
un amour terrestre mais élevé, la passion amoureuse.
Pur et constant, il n'attend pas l'amour en retour.
Cet amour ne peut être ressenti que par un esprit fort, élevé
un amant « beau, égalant la beauté solaire,
/ Sage, fortuné, généreux, jeune et disponible pour plaire /
Et puis tolérant, éloquent,
vainqueur des preux qui sur sol errent. »

Mon vœu le plus cher est de connaitre cet amour véritable
comme vous le décrivez.

"Pour l'amour d'une rose,
le jardinier est le serviteur de mille épines."
Proverbe Turc.
Pour Vous Chevalier ma plus belle rose, elle est sans épines et a vous elle s'offre

Pour Vous Chevalier ma plus belle rose, elle est sans épines et a vous elle s'offre

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
La comédie humaine .La divine comédie...

 La comédie humaine de Balzac

La divine comédie de Dante l

 

Dans la Divine Comédie,

la Terre est fixe au centre de l'Univers.

Autour d'elle tournent les neuf cieux :

Les sept cieux des planètes.

Le ciel des étoiles fixes

Le premier mobile (ou ciel cristallin).

Au-delà se trouve l'Empyrée.

 

Le Diable est au centre de la Terre.

Sa chute a creusé une cavité conique

dont l'axe passe par Jérusalem  :

c'est l'Enfer, compartimenté en neuf cercles :

Les cinq premiers cercles à l'extérieur de la cité de Dité.

Les quatre derniers cercles à l'intérieur de la même cité.

Un chemin caché mène de la demeure du Diable

à une île, diamétralement opposée à Jérusalem,

où s'élève le Purgatoire celui-ci comprend :

Le rivage de l'île.

L'Antépurgatoire.

Les sept terrasses.

Le Purgatoire est surplombé par le Jardin d’Éden.

La comédie humaine .La divine comédie...

La vie est comme une pièce de théâtre

qui se joue pour vivre en société :

Ce sont des chaines que nous portons

car tout est reflet, sans voir parfois la réalité

l’œil avisé voit et parfois va plus loin pour comprendre

C'est subtil , amusant même et révélateur

souvent je m'amuse à deviner

après avoir observé une situation

Il y a ceux a qui on donnerait le bon Dieu sans concession

Attention danger, et puis il y a ceux qui sont dans les étoiles

ceux qui nous guident , qui nous font avancer dans le savoir

 

- Quand tu marches dans la nuit tu as tendance

à regarder où tu mets les pieds

la nuit te remet sur terre.

L’étoile te force à relever la tête

et te permet de t’orienter de façon différente.

L’étoile te remet dans l’universel,

elle te sort du soleil levant qui bouge, qui tourne.

Si tu as de la chance de trouver, non pas une étoile,

mais l’étoile, celle qui ne bouge pas,

celle qui est sur l’axe un repère, le seul repère

mais  toi, tu es le repère familial, l’axe fixe"

 

Texte adressé par un ami

 

La comédie humaine .La divine comédie...

Dans la divine comédie il y a les 7 terrasses

le bonheur le septième ciel l'amour parfait

le sept-iaime ciel, celui où on retrouve les anges

Et aussi le diable qui sans cesse veut nous attirer

- Comme il tenta Eve-

Le bien et le mal sont toujours présents

à nous de trouver le juste milieu

ou de rassembler les couleurs, comme sur le pavé mosaïque

Chaque personne porte en elle , une part de lumière

que l'on trouvera, en se rapprochant

en mieux la connaissant  - sans préjugés-

et d'autres auront en elles, une part de noirceur

 

Divine comédie la vie se joue avec des rideaux tirés

sans spectateurs, quand on est deux

Quand le rideau se lève on voit les spectateurs

les uns se tiennent par la main, et sont heureux

d'autres " font semblant " la foi n'y est plus

Il y a les bien heureux conquis par la comédie

et le jeu des acteurs, et pourtant ils jouent eux aussi

Chacun notre rôle, et nous tous pour vivre en harmonie

en société : la vie n'est pas facile et il faut s'adapter

d'ailleurs s'adapter c'est ne pas vieillir

Et voir le ciel étoilé et - l'axe fixe- qui est l'étoile polaire

la lune et le soleil  :  Et les neuf cieux

 un jour nouveau et un autre c'est notre rituel

Notre imaginaire , qui voit au delà d'une personne

et perçoit son esprit, son cœur sa bonté

Nous sommes les acteurs de notre vie

et nous participons à ce bonheur partagé

comme quand ils étaient heureux au Jardin D’éden

on se trouve dans le péché quand on a perdu les vertus

 On élève des temples pour les vertus

on creuse des cachots pour les vices

et nous retombons à la descente aux enfers selon Dante

 

 

La comédie humaine .La divine comédie...

 Dante et Béatrice

Parmi les créations féminines écloses dans le cerveau

ou dans le cœur des poètes,

le type de la Béatrice est un des plus beaux

aussi un des plus énigmatiques.

Pour les uns elle est la femme idéalisée par le plus pur et

désintéressé des amours, une création du cœur

pour les autres, elle représente la science et de la théologie

vers laquelle Dante porte toute les ardeurs de son esprit.

Béatrice a existé : le poète la vit pour la première fois

lorsqu'ils avaient huit ans tous les deux

et de ce jour-là naquit en lui, pour l'enfant

un amour qui devint un culte et auquel

il consacra toutes ses pensées.

 belle parfaite à été la jeune Florentine

dans la Divine Comédie

elle est idéalisée par le poète

au point de ne paraître presque plus une femme :

elle est devenue l'idéal, la personnification en un seul être

de tout ce qu'il y a de beau, de vrai et de bon

dans la créature humaine

Et c'est pour cela qu'elle est si complexe

l'on peut voir en elle, l'image vivante de la Beauté,

de la Science, de la Sainteté.....

Virgile qui est le guide du poète dans l'Enfer

et dans le Purgatoire n'est que le délégué de Béatrice,

celui auquel la « femme divine » a confié le protégé

sur qui elle veille et qu'elle viendra recevoir elle-même

à la porte du Paradis

 

 

La comédie humaine .La divine comédie...

En plusieurs endroits de la Divine Comédie

on trouve des traces des idées de Platon

 modifiées à travers les œuvres des Pères de l'Église.

Dante s'est familiarisé avec certaines théories

du philosophe grec :

« Celui qui veut s'y prendre comme il convient doit

après s'être attaché dès son jeune âge à aimer

une seule des manifestations visibles de la beauté

s'efforcer ensuite d'aimer tout ce qui est

beau, sans distinction Après cela il doit considérer

la beauté de l'âme plus noble que la beauté visible

de sorte qu'une belle âme suffise pour l'attirer.

De là il sera amené à considérer le beau dans les actions

des hommes et dans les lois et voir :

que la beauté morale est partout de la même nature.

De l'action il devra passer l'intelligence

et contempler la beauté des sciences,

Un tout la beauté la bonté ce qui est juste et noble

je vous incite a lire ces poèmes textes et cantiques

de la Divine Comédie de Dante

La comédie humaine .La divine comédie...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>