Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
 
 
 
 
 
 
 
 
 
         
 
 
 
 
 
 
 
Et bien oui c’est l’été qui va bientôt arriver  
L’été ou dehors tout est beauté
Nous cueillerons les raisins de la treille
Les bons fruits arrivés à maturité
Les pommes de toutes les couleurs
Les kakis et les grenades
Nous dégusterons les fruits secs de saison
Et goûterons aux confitures
Tout sera bonheur !
 
  285026 249298655193224 1094906240 n
 
 
 
Nous cueillerons ensemble les fruits murs à point
Compotes ou marmelades ils seront notre dessert
Attardons nous aussi sur les fraises et framboises  
Qui trempées dans le chocolat noir
Feront merveille sur nos papilles
Nous pourrons comme le font les enfants
Faire une fondue au chocolat
Pour y mêler tous ces fruits
Pommes, ananas, bananes et autres
Et aussi les premières clémentines juteuses
Et puis ce sera la confiture d’agrumes
Dont j’ai le secret de fabrication
 
 P4040112
 
 
Tout est délices quand le cœur y est
Les fruits murs à point qui s’offrent
Posés avec harmonie et nous appellent au plaisir
Celui des yeux ! et puis on ne peut y résister
Il faut toucher pour mieux les sentir
Oh ! Ce kaki mur et prêt a se donner
Je le prends  fais une petite ouverture
Et j’aspire car c’est délicieux
Et il n’a pas besoin d’artifice
De sucre ni de rhum, car pour moi il est symbole
De mes jeunes années 
 
P1040015
 
 
Tout est simple naturel authentique
mais avec un petit mélange
On ajoute encore du plaisir au palais
 
du chocolat pour les fraises
on n’y résiste pas !  Et puis nous pourrons
en cachette goûter à la pâte de coing
celle qui séchait au grenier
Toutes ces senteurs stockées dans ma mémoire
tout ce capital olfactif qui guide nos pas
émotions souvenirs s’y rattachent
Les reinettes au four seront aussi sur la table
et feront nos délices, fruit à maturité
Si bons à cueillir et à emporter
Pommes au four, compotes ou marmelades
Soupe au chocolat, figues au Banyuls
Oreillons d’abricots au muscat
Pêches à la verveine ! Tout me parle de ce bonheur 
Et de ces desserts authentiques
et pour moi nimbés de mystère
comme la première pomme de l’Eden
Pommes pruneaux et figues
Amandes noix et noisettes
Farandole de nos papilles en émoi !!!
 
 
 
190201_428580050533754_460871597_n.jpg
  3352273-un-plateau-de-fraises-fraichement-trempees-enrobees
 
 
 P1030322
 
 

Le rouge-gorge est au verger ;
Ah ! qu'il est joli, le voleur ;
Il ne pèse pas plus que plume
Et le vent le balance à son gré
Comme une fleur ;
Ah ! qu'il est joli, le voleur de prunes.


Oiseau, bel oiseau d'automne,
Voici l'oseille qui rougit
Dans l'herbe,
Et la feuille du poirier jaune ;
Tout se couvre de pourpre et de vieil or superbe
Avant l'hiver gris.


Tristan KLINGSOR


 
200660 134433619962009 132728746799163 219613 7303145 n
 
 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Tissons des liens
 
On revient toujours à nos racines c'est notre éducation
et on a besoin d'ailes pour prendre notre envol
vers l'avenir
Ce n’est pas encore le temps des roses
Mais ça ne saurait tarder
Il fait ce jour un temps aigre et marin
Digne d’un temps des cavaliers le vent souffle
Et les fleurs souffrent
Elles sont fragilisées par ce souffle
Qui tourbillonne, et dévaste tout
 
P8060222
 
 
Je n’ai pas d’obligations et vais rester dedans
Où je me sens bien !
C’est souvent  pour retrouver l’imaginaire et rêver  
: Bon exemple hier  
Où j’ai participé à une réunion culturelle autour d’un homme
Qui nous est devenu familier tant ses émissions son prisées
 
Patrick de Carolis
 
Quel érudit, quel homme de sensibilité !
Religieusement et avec recueillement nous l’écoutions
Lire ses poèmes ; Merveille, tout coule, tout roule,
tout est retenue, joie ou peine 
Tout est dit  avec une grande sensibilité
un peu de sensualité juste ce qu'il faut
J’étais conquise par la valeur et le poids de chaque mot
Je ne me souviens plus du qualificatif du lilas
qui pourtant me marquât !
 
 
547856_517333511635928_804665071_n.jpg
 
 
Des racines oui il en a, et elle sont
de notre belle région Arles en Provence
Il y a la douceur des Artésiennes celle du pays
Du ciel rougeoyant au couchant !
Émotions sensibilité et aussi sensualité
Dans les mots , tout un art ; un recueil de poésies
Né d’une situation et nourri par l’imaginaire fécond
Imaginaire ou l’enfance défile
 
 
 
medium_ARLESIENNes.jpg
 
 
C'est un retour aux sources,  
l’enfance est ce qui nous a construits
ce sont nos racines faite de l’air du temps,
de nos rencontres des émotions suscitées par nos lectures
des souvenirs de nos parents : le premier baiser
le temps léger ou plus lourd, le temps qui fuit,
le temps de partir ailleurs de se construire,
ou même se reconstruire
avec toujours de l’énergie !
Comme si la fin était le commencement
 
550338 10151210070794411 593941139 n
 
 
 
Mais oui c’est cela ; et les ailes alors c’est pourquoi
Oh pour voler à sa façon, grandir et planer comme l’oiseau
Avoir des ailes pour voir l’avenir comme dans un ciel bleu
 
A côté de moi une amie essuyait une larme tant elle était touchée
Chacun écoute et ressent d’une façon différente
Et pour ceux qui écrivent, c’est vrai que le meilleur moment
C’est la nuit, ou on peut exprimer son émotion,
car on est dans un demi sommeil pour moi ce fut ainsi
j’ai écrit les plus belles pages la nuit
-il faut des rêves dans la vie, et dans les rêves des fantasmes-
la nuit est pour nous préparer à la mort 
Les rêves nous font découvrir nos autres vies
et c’est là que l’imaginaire est en nous et joue
 
 
 
481236 452153521504398 1646470032 n
 
 
j’aime beaucoup aller me blottir dans ce paradis
ou je laisse mon imagination, je suis dans mon nuage rose
c’est pour cela que j’attends la première éclosion,
et je vois cet églantier qui enlace deux fois le rosier
et je rêve ou fantasme  tout est symbole
Est-ce que ce vent n’aura pas séparé les deux amants
J’espère bien que non
et qu'en même temps ils fleuriront !
 
P1050735
 
 
C'était une soirée riche et dense
légère pourtant comme le son de cette voix qui nous emportait
dans l'imaginaire avec un fond de vérité
les racines de l'auteur et beaucoup de sensualité
Un grand merci à Francine qui a eu cette idée
et avec l'aide de la mairie a pu concrétiser ce rêve
 
 
photo (15)
 
On voit Monsieur le Maire
remerciant Patrick de Carolis
il lui remet ensuite
la médaille de la commune
 
 P1000638
 
"-Mieux vaut un époux capable d'entourer sa femme d'égards qu'un jeune homme négligent et brutal qui ne pense qu'à son plaisir.
Eléonore n'a voulu retenir que ces dernières paroles, mais Henry Plantagenêt est loin d'être le Vivien de son imagination et elle ressent une pointe d'envie à l'égard de sa soeur dont le mari est un roi de vingt ans et de belle prestance.
Le souverain vient de se lever et avec simplicité, s'avance vers elle. Vu de près, il est encore moins plaisant : des épaules étroites, un long visage encadré de cheveux blonds ondulés, prolongé au menton d'une courte barbe, et surtout affligé d'une paupière tombante, parfois agitée de tics. Pourtant, il rayonne d'une telle joie, son regard est si avenant et sa voix si chaleureuse qu'Eléonore en oublie sa déception.
- Vous êtes désormais ici chez vous, ma dame, dit-il en s'inclinant.Votre beauté apportera le soleil de votre Provence dans tous les palais de ce royaume."
Les demoiselles de Provence par Carolis
Commentaire n°2 posté par Lisa hier à 22h0

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Tissons des liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Nos contacts sur le net

 

 

 

 

Contact mais encore

contact : téléphonique, numèrique

contact physique : relations humaines

Contact en ce moment plus qu'hier

c'est une joie pour moi ce nouveau contact

 

  Belle brochette matinale

 

Contacter est un mot fabriqué

qu'on emploie à toutes les sauces

je suis votre contact : votre réfèrent

et nos contacts sur le net : virtuels

Tous les jours à chaque minute

j'établis un contact

mes doigts posés sur le clavier

j'ouvre j'allume, je ferme !!!

 

 

J’ai écrit sur nos relations

émanant des nouvelles technologies 

une délicieuse amie

qui n’est point virtuelle

charmante et réelle me dit

Ce que vous avez écrit est bien la vérité

et vous devriez rendre un hommage 

à tous ceux qui nous permettent

tous les jours de nous rencontrer,

de converser de nous rassembler

sur ce réseau social, et d’échanger

 

 

431181 319982624705954 159666184070933 882873 1336325907 n

 

 Oui nous vivons de grands moments

des révolutions !

des partages d’informations

parfois pas assez analysés 

Mon blog est pour vous mes amis

mais tout le monde y a accès

Et c’est pour cela, que je ne fais pas de confidences

qui m’exposeraient

et encore j’ai des surprises ou des méprises 

qui parfois me font sourire


 

 

404195 297600703626348 100001292617644 743759 2021645450 n

 

 Contact est un mot magique  

Contact dans sa voiture le matin

Contact sur le poste de radio

Contact ! Oui contact à plusieurs sens

Plusieurs utilisations,

plusieurs suggestions

Premier contact !

Premier message qu'on efface !

Effaçons tout, effaçons l’effacé

ne laissons pas de traces

C’est fait : et puis on y revient

 

 

Et oui  tu vois me disait un ami,

si nous ne voulons plus continuer

le contact est créé !

et il ajoutait c’est cela le mystère de la vie

C’est vrai, il a tout à fait raison

ce sont des mystères

qui nous font souvent  croiser nos pistes,

nos voies, nos voix ensuite

Et on devient amis (ies)

 

 

Nous dépendons les uns des autres 

dans cette belle chaîne de la vie

qui nous relie  par du visible,

ou de l’invisible à nos yeux

par des ondes émises par notre esprit

des ondes parfois magiques magnétiques 

Comme ma petite boite

pourvue d’une boussole

pour m’orienter sur le bon chemin

et me permettre d’aller là où je veux

Sans que personne, sinon un sage

n’infléchisse mon parcours

semé  parfois d’embûches

de détours, de chant de sirènes

c’est tentant parfois

c’est merveilleux de communiquer

c'est parfois attention danger

 

 

P1030236

 

On ferme aussi, ou on tire le rideau

pour s’isoler fermer clôturer

une relation virtuelle ou épistolaire

quand ça devient une contrainte 

ou que le coeur n'y est plus 

 

Ce n’est plus pareil  

c’est le mystère de la vie

et oui ! C'est un chemin qu'on suit 

c'est notre mystère

c'est l'invisible qui guide mes doigts

Pourquoi ce jour là J’ai clique sur un lien

qui m’a relié à vous qui me lirez 

 

 

  394071 277788998953651 204743842924834 754901 1191062200 n

 

C’est le mystère

qui m’a mis sur cette piste

Où qui vous a mis sur la mienne

celui de mes roses..de ma boite rose 

vive les nouvelles technologies

qui nous permettent de franchir des frontières

et d’aller un peu partout  sans bouger

 

C'est pour moi un bon moment

quand que je suis devant mon clavier

je pense bien à vous tous mes amis

je m’évade par cet écran et je vous attends

Merci à vous qui viendrez

vous poser pour lire

ce message qui est une onde de mon cerveau

et qui franchira des ondes

pour arriver jusqu’à vous.

 

 

 

correction-po-tes-1-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le bien fondé de ces nouveautés

Il faut rester branchés  pour avancer

Car on serait très vite dépassés,

je plains ceux qui n’ont pas pris connaissance

de ce merveilleux instrument

qui nous aide nous ouvre sur le monde

Et nous rend dépendant.

en tout et pour tout

 

 

Nous sommes interdépendants

les uns des autres et de cette technologie

dépendants de nos parents,

de nos enfants, de nos amis

notre vie dépend parfois

d'un contact qui ne s'est pas établi

c'est ainsi que ma mère

n'a pas pu retrouver son frère

et c'est par ces nouveaux modes de communication

que j'ai tout appris

hier un ami semblait isolé du monde

sa boite n'était pas connectée

Quelle dépendance nous créent

ces nouveaux moyens de rentrer en relation

Contac, contact quel joli mot

si c'est pour rentrer en relation avec autrui

 

 Euripide disait

"C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il sait "

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Surprise, surprise dans le jardin

 

L’homme de l’art est venu enlever

Tout ce qui était fané

En même temps il a taillé ce qui avait souffert

les herbes de pampa, très hautes

aux plumets échevelés au vent

mal coiffés, ayant subi les rigueurs de l’hiver et du vent

 

 

    P1020836

 

 

 

 Plumets échevelés...

 

 

P1030866 

 

 

Et puis en arrosant j’ai vu un arbuste en fleur

Qu’est-ce ? je me suis approchée

Pensant que c’était de l’autre côté de la haie

Et j’ai vu deux cerisiers parfaits deux et même trois

cerisiers sauvages, qui ont du venir du  jardin du voisin

Voici encore que si mon père était là

Il aurait pu les greffer !

Mais c’est une aubaine, car au fond de la rue

Il y a deux autres de ces arbres

qui donnent des fruits délicieux

 

un de ceux qui sont au fond du jardin

est bien plus grand que moi

en voyant son tronc, il a certainement plusieurs années

 

P1050736

 

    

Ce sont les mystères de la nature

Outre d’autres plantes qui on essaimé

Là où je ne les attendais pas

Voici que celui-ci remplacera l'autre

qui sert de support à une longue branche de figuier

Rien ne se perd, tout se transforme

Et c’est un bonheur d’avoir découvert

Ces rejetons : espérons qu'il y aura des fruits

Simplement pour me donner le goût

me mettre l’eau à la bouche 

et me faire oublier les méfaits de l'hiver

c'est une belle compensation...

 

 

 

P1040681.JPG

 

 

L'abricotier est fleuri

le forsythias offre ses fleurs couleur de soleil

tout comme s'éveillent doucement les bourgeon sur les grenadiers

les abeilles sur les romarins ont commencé à butiner...

 

Pour ces cerisiers

Nous revenons aux quatre élèments

le vent qui a porté la semence, la terre qui l'a accueillie

elle s'est developpée grace à l'eau venant d'un drain

et le soleil a fait son travail  de fécondation, germination

     

P1020277

 

 

les trois cerisiers ont prospéré

et son couverts de fleurs

le vent fait bien son travail

 

P1010928

 

Il pleut il pleut ce jour

le soleil tombe en larmes de pluie

le jardin lui sourit et je le regarde

c'est un de mes petits bonheurs ...

on est toujours en accord avec la nature

elle fait toujours mieux  que nous ..

Proserpine a du quitter les enfers

elle est à côté de sa mère Démeter.

 

******************************************************************************** 

 

Voir les commentaires