Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Mon Bilan de l'année.

Tous les ans en fin d'année je fais un bilan

Comme l'ont fait un bilan financier

ou un bilan de santé ; Pour cela je vais bien

"vous avez un cœur de jeune-fille m'a dit mon médecin"

Je le sais, dans ma tête je suis plus jeune

que quand j'avais quarante ans et des responsabilités

maintenant je travaille aussi dans le social

tout va bien, la santé, la volonté et l'amour....

l'énergie de faire et d'arriver au but que je me suis fixé

Beaucoup de joies familiales, Un âme nouvelle

arrivée dans la grisaille de novembre

- Deux princesses- qui grandissent

Des succès pour les petits-enfants, qui travaillent bien

et pour moi, que demander de plus, je suis aimé

si on fait les plus et les moins : le bilan est positif..

sauf que cette année a été diabolique pour nous tous

Une année qui a été perdue pour moi, à qui

il n'en reste pas beaucoup

L'année se termine et restera comme un année

particulière et singulière

comme l'année de la canicule, on dira l'année

du confinement où le gouvernement nous a menti

Mon Bilan de l'année.

Souvent je consulte ce blog

C'est mon carnet de bord

C’est même comme un cahier secret

Car j’ai une lecture particulière

J’y retrouve la trace de mes joies de mes émotions,

et parfois de mes recherches que je partage

Par lui je sais un peu ce que j’ai fait l’année avant

et pourtant dans ma tête tout est diffèrent

Je n’écris pas de la même façon

Je suis obligée de faire des corrections

nous grandissons, et tous les jours apprenons

C'est cela évoluer, et avancer

un autre mode d'écriture enrichie

par des émotions, celles de la vie

et de la complicité amicale

De beaux échanges sur la toile

Mon Bilan de l'année.

Ce matin ciel changeant

Dame lune qui attend le soleil  !

hier soir elle était pleine

C’est aussi un retour, sur moi

une ritournelle qui va et vient

Un retour sur ce que j’ai fait

Il y a des sentiments ; de l’amour

de la tendresse et de l’amitié !

l’amour des choses et l’idée que l’on s’en fait

ce que par notre esprit nous faisons exister

 

Chaque jour est autre

mais quand même semblable

Le jour se lève à l'Orient suit sa course

il nous apporte le soleil rayonnant

Amour et jours radieux

jours plus sombres parfois

et tout aussi bénéfiques

c'est le cycle des saisons et la course du soleil

soyons en éveil, la moindre fleurette

est grandiose dans notre regard

quand la joie est dans le cœur

partout se trouve la beauté

de nos actes, de nos sentiments

soyons amour toujours

Que la joie soit dans nos coeurs

 

Mon Bilan de l'année.

Une année s'est écoulée

par ce blog j'ai tout retrouvé

les traces de mes émotions passées

mes joies partagées, mes soucis parfois

et ma joie toujours : vivre c'est faire des projets,

se déplacer, aller et venir

voir d'autres horizons voyager en réel et en virtuel

hélas cette année c'était assignés à residence

alors que l'on libère les prisons

pont de divertissement : la télévision

qui nous fait du bourrage de crane

et nous déverse des mensonges formatés

heureusement que par les réseaux sociaux

on peut communiquer se soutenir

et se donner de l'espoir !

J'ai pu voir dans cette rude épreuve

que j'étais bien assistée et entourée

Sur le plan de la famille et de l'amour que je reçois

Si je fais le compte les plus et les moins

mon solde est hautement positif

j'ai pourtant l’impression qu'on m'a volé une année

du moins on a volé ma liberté

on m'a volé mon énergie car le moral

en prend un sacré coup ! Adieu cette affreuse année

qui restera gravée dans les memoires

et dans les livres d'histoire

 

Mon Bilan de l'année.

A tous je vous souhaite une belle fin d'année

même si les temps sont perturbés

que nous ne savons pas de quoi sera fait demain

on se réfugie dans l’espérance, on aimerait tant

que la paix règne entre les hommes

que la liberté et l'égalité  ne soit pas de vains mots

écrits au fronton de nos édifices

que l'humain soit au centre du projet

et pas " la finance" Que demain soit plus beau

que la lumière éclaire tout et chasse l'obscurantisme

nous avons tous le moyen de réagir à notre petit niveau

J'aimerai tant que nous soyons dans un nouveau cycle

Que chute cette société de fin de règne

( parfois sordide et perverse)

et qu'un nouveau monde voit le jour

fait d'amour de paix de solidarité de réconciliation...

Qui vivra verra Bonne fin d'année à vous qui

me faites le plaisir de me lire : Que l'année

qui va venir soit propice à nos échanges qui s'enrichissent

et voit grandir notre amitié et fraternité

Je vous embrasse

Ce soir à minuit nous rentrons dans l’ère du Verseau

qui devrait voir ou nous donner un monde nouveau

et bon courage à tous

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mythologie
Un beau texte de la bible...

Le cantique des cantiques

 

il trouve son origine dans la bible

j'ai mis pour vous ce texte, je vous incite à le lire

car il est d'une grande beauté ...

Quel est son sens ?

Très tôt, le Cantique a connu une double destinée

poème d'amour prisé du monde profane,

que l'on continue de chanter en faisant les vendanges

en Israël

Texte mystique interprété

comme la parabole de l'Alliance entre Dieu

et son épouse, Israël dans la tradition juive,

l'Église ou le croyant dans la tradition chrétienne .....

Un beau texte de la bible...

Mon bien-aimé parle et me dit :

Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! car voici, l'hiver est passé

La pluie a cessé, elle s'en est allée

Les fleurs paraissent sur la terre,

le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle

se fait entendre dans nos campagnes.

Le figuier embaume ses fruits

Et les vignes en fleur exhalent leur parfum.

Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens !

Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher,

qui te caches dans les parois escarpées

fais-moi voir ta figure, fais-moi entendre ta voix

; Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.

 Prenez-vous les renards les petits renards

qui ravagent les vignes car nos vignes sont en fleur.

Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui

Il fait paître son troupeau parmi les lis.

Avant que le jour se rafraîchisse, et que les ombres fuient,

Reviens !... sois semblable, mon bien-aimé,

à la gazelle ou au faon des biches

Sur les montagnes qui nous séparent.

Sur ma couche, pendant les nuits,

J'ai cherché celui que mon cœur aime ;

Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.

Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville,

dans les rues et sur les places

Je chercherai celui que mon cœur aime...

Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.

Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée

: Avez-vous vu celui que mon cœur aime ?

A peine les avais-je passés que j'ai trouvé

celui que mon cœur aime

Je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché

Jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère,

Dans la chambre de celle qui m'a conçue

Je vous en conjure, filles de Jérusalem

par les gazelles et les biches des champs,

ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour avant qu'elle le veuille

 

Un beau texte de la bible...
Un beau texte de la bible...

Tel est mon bien-aimé, tel est mon ami,

filles de Jérusalem ! Où est allé ton bien-aimé

Ô la plus belle des femmes ?

de quel côté ton bien-aimé s'est-il dirigé ?

nous le chercherons avec toi.

Mon bien-aimé est descendu à son jardin

au parterre d'aromates, pour faire paître son troupeau

dans les jardins, et pour cueillir des lis

Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi ;

Il fait paître son troupeau parmi les lis.

tu es belle, mon amie, comme Thirtsa

agréable comme Jérusalem

Maïs terrible comme des troupes sous leurs bannières.

Détourne de moi tes yeux, car ils me troublent

Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres

suspendues aux flancs de Galaad.

Tes dents sont comme un troupeau de brebis

qui remontent de l'abreuvoir ;

Toutes portent des jumeaux, aucune d'elles n'est stérile

ta joue est comme une moitié de grenade, derrière ton voile...

 Il y a soixante reines,

quatre-vingts concubines

et des jeunes filles sans nombre.

Une seule est ma colombe, ma parfaite

Elle est l'unique de sa mère

la préférée de celle qui lui donna le jour

. Les jeunes filles la voient, et la disent heureuse

Les reines et les concubines aussi, et elles la louent.

Qui est celle qui apparaît comme l'aurore

,belle comme la lune, pure comme le soleil

,mais terrible comme des troupes sous leurs bannières ?

Je suis descendue au jardin des noyers

pour voir la verdure de la vallée,

pour voir si la vigne pousse, si les grenadiers fleurissent.

Je ne sais, mais mon désir

m'a rendue semblable aux chars de mon noble peuple.

 Reviens, reviens, Sulamithe ! ....

 

Un beau texte de la bible...

Reviens, reviens, afin que nous te regardions.

Qu'avez-vous à regarder la Sulamithe

comme une danse de deux chœurs ?

que tes pieds sont beaux dans ta chaussure fille de prince !

Les contours de ta hanche sont comme des colliers

Œuvre des mains d'un artiste.

Ton sein est une coupe arrondie

où le vin parfumé ne manque pas

Ton corps est un tas de froment, entouré de lis

Tes deux seins sont comme deux faons,

comme les jumeaux d'une gazelle

.Ton cou est comme une tour d'ivoire 

tes yeux sont comme les étangs de Hesbon,

près de la porte de Bath-Rabbim;

Ton nez est comme la tour du Liban

qui regarde du côté de Damas.

ta tête est élevée comme le Carmel,

et les cheveux de ta tête sont comme la pourpre

Un roi est enchaîné par des boucles !...

Que tu es belle, que tu es agréable,

O mon amour, au milieu des délices !

ta taille ressemble au palmier,et tes seins à des grappes.

Je me dis : Je monterai sur le palmier, j'en saisirai les rameaux!

Que tes seins soient comme les grappes de la vigne

le parfum de ton souffle comme celui des pommes

et ta bouche comme un vin excellent

,qui coule aisément pour mon bien-aimé

et glisse sur les lèvres de ceux qui s'endorment!

Je suis à mon bien-aimé, et ses désirs se portent vers moi.

Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs

Demeurons dans les villages !

dès le matin nous irons aux vignes

nous verrons si la vigne pousse,

si la fleur s'ouvre, si les grenadiers fleurissent.

Là je te donnerai mon amour.

  Les mandragores répandent leur parfum,

Et nous avons à nos portes

tous les meilleurs fruits : nouveaux et anciens :

Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi.

Oh! que n'es-tu mon frère, allaité des mamelles de ma mère

! Je te rencontrerais dehors, je t'embrasserais, et l'on ne me mépriserait pas.

Je veux te conduire, t'amener à la maison de ma mère

tu me donneras tes instructions

, Et je te ferai boire du vin parfumé, du moût de mes grenades.

Que sa main gauche soit sous ma tête

et que sa droite m'embrasse !

Je vous en conjure, filles de Jérusalem

ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour

avant qu'elle le veuille.

Qui est celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ?

Je t'ai réveillée sous le pommier 

là ta mère t'a enfantée, c'est là qu'elle t'a donné le jour

. Mets-moi comme un sceau sur ton cœur

, Comme un sceau sur ton bras ;

Car l'amour est fort comme la mort,

la jalousie est inflexible comme le séjour des morts ;

Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, une flamme de l’Éternel

les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour,

et les fleuves ne le submergeraient pas ;

Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison

contre l'amour, Il ne s'attirerait que le mépris.

Nous avons une petite sœur, qui n'a point encore de mamelles;

Que ferons-nous de notre sœur

le jour où on la recherchera ?

Si elle est un mur, nous bâtirons sur elle des créneaux d'argent

 Si elle est une porte,

Nous la fermerons avec une planche de cèdre.

Je suis un mur, et mes seins sont comme des tours

J'ai été à ses yeux comme celle qui trouve la paix.

 Salomon avait une vigne à Baal-Hamon

Il remit la vigne à des gardiens 

chacun apportait pour son fruit mille sicles d'argent

.Ma vigne, qui est à moi, je la garde.

A toi, Salomon, les mille sicles

et deux cents à ceux qui gardent le fruit !

Habitante des jardins ! des amis prêtent l'oreille à ta voix

.Daigne me la faire entendre !

Fuis, mon bien-aimé !

sois semblable à la gazelle

ou au faon des biches, sur les montagnes des aromates !.......

 

Un beau texte de la bible...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Un bon bout d'année ....

Ce matin mardi le dernier de cette maudite année

on se console en voyant le soleil ( matin bonheur)

il en faudrait pourtant peu pour me satisfaire

nous allons terminer l'année dans un trouble

sans doute voulu pour nous conditionner

et nous amener comme des moutons

Pour moi j'attends un guide,

qui ne saurait tarder à se manifester

nous vivons grâce a notre espérance

en ces jours meilleurs que nous attendons

Dieu ne peut pas nous abandonner

à ce sombre destin !

Le sable tous les jours s'écoule, et nous attendons

Que des temps meilleurs nous soient annoncés

avec de l'empathie et que l'on nous dise la vérité

il n'y a rien de plus troublant

que ce faire semblant et de naviguer à vue

un jour pourtant la vérité sera révélèe

et sans doute que le monde d'après sera meilleur

car il s’inscrit dans l’ère du Verseau :

Un bon bout d'année ....

Ô temps ! Suspends ton vol,

et vous, heures propices !

Suspendez votre cours :

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours !

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,

Coulez, coulez pour eux ;

Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent,

Oubliez les heureux.

Mais je demande en vain quelques moments encore,

Le temps m’échappe et fuit ;

Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l’aurore

Va dissiper la nuit.

Aimons donc, aimons donc ! De l’heure fugitive,

Hâtons-nous, jouissons !

L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;

Il coule, et nous passons
 

Alphonse de Lamartine

Un bon bout d'année ....

Le temps qu'est-ce que le temps ?

il n'est pas le même suivant les instants

est-il court, est-il long ? il est ce que l'on en fait

un temps de partage, d'amour, un temps de méditation

un temps ou on agit après avoir réfléchi

un temps celui de la vie si fragile parfois

Si difficile quand on attend un résultat

qui va avoir un impact sur notre vie, ou celle

des Êtres qui nous ont chers

 

Le temps sacré, celui qui ne compte pas

pas de temps, dans cet espace qu'est le cosmos

les années passent, un printemps de plus

un autre de moins, le temps de reconstruire ce temps

parfois j'ai l'impression de le perdre

ou que l'on me le vole en ce moment

Ce temps parfois j'en accorde trop

mais rien ne se perd, tout est expérience

et sagesse, ais-je raison ? peu importe

je donne, je perds, je prends on m'en vole

et c'est mon temps pas le votre : chacun est diffèrent

quand j'avais 20 ans le temps me paraissait long

et maintenant je ne le vois plus passer

sinon comme des moments ; que j'arrive a capturer

Des moment de pur bonheur,

que je n'aurai pas pu imaginer

il y a un temps pour tout

et même celui d'être en harmonie

Un bon bout d'année ....

Le temps file entre mes mains

comme du sable entre les doigts

comme celui qui est dans le sablier

comment vais-je le retenir

le temps le votre le mien, sont-ils pareils ?

C'est tout relatif, on se réfère a un évènement

Avant ou après Jésus Christ,

avant ou après tel autre moment

qui a compté dans notre vie

Le temps est tout relatif

parfois long comme un jour sans soleil

parfois trop court, et je lui cours après

sans pouvoir le rattraper mais le neutraliser

pour ces moments bonheur

où on peut se retrouver avec un être cher

Moments de partage, de complicité

Le temps passe vite quand on est bien

Il passe lentement quand on attend

Et pour ceux qui dans leur lit de souffrance

attendent la délivrance

Et pour ceux qui sont nés et vont s'éveiller à la vie

Et pour ceux qui croient à leur destinée

suivant l'heure de leur naissance

Les dés semblent pipés

Mais la destinée on se la fait

ou on y pourvoie, encore que

bien des événements nous échappent

ou nous mettent à l'épreuve

ne perdons pas notre temps

Utilisons le pour semer de l'amour

On retrouvera toujours,

Et sans doute on récoltera les fruits

Ô temps suspends ton vol ! Je ferme les yeux

 

Un bon bout d'année ....

Le voici ce temps c’est celui ou je médite un peu

pour que Dame inspiration vienne me visiter

Je me retire dans mon bureau

Et les doigts sur le clavier je les laisse courir

Ils sont mus par mon cerveau qui pense

Et leur donne l’influx, et tout passe !

La sensibilité du moment, la joie ou la tristesse

Tout passe comme venant de mon cœur

Ce matin parmi les images j’ai trouvé ce qu'il me fallait

Pour mon texte illustrer, c’est comme une magie

L’écrit et l’image elle suscite en moi

cette envie de partage  

écrire pour exprimer un bonheur profond

qui ne peut que par les mots porter ma joie

Un bon bout d'année ....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
 De Vénus à Stella Maris  et Isis

 

Hier dimanche j'ai reçu un message d'une lectrice inconnue

qui a lu cet article, qui était dans les archives

et que pour vous je réédite , car il est plein de symboles

De Marie-Stella, étoile de mer ;

La rose sans épines, notre mère à tous

et d'Isis qui elle aussi enfanta sans être fécondée

et de Vénus qui est aussi Aphrodite

déesse de la beauté et de l'amour

trois femmes dont le mythe nous enchante

voici ce que j'écrivais ...

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

Si la tradition chrétienne traduit de l'hébreu

"mar yam- goutte (d'eau) de mer"

donnant en latin « stilla maris »

transformé en- Stella maris  étoile de mer

le nom de Marie (Myriam),

ne s’impose pas sans controverses.

Érasme (1469-1536)

reconnaît que les marins en perdition

l'invoquent comme l'Étoile de la mer

(Ave Maris Stella)

Mais,quoi de commun entre la mer et la Vierge  ?

pour ceux qui n'ont  jamais navigué,

Elle remplace tout simplement Vénus, née de la mer,

qui assurait jadis la protection des matelots .

Bien que son patronage soit polymorphique,

elle est surtout la protectrice des marins et des pêcheurs

à cause de son surnom d'Étoile de la mer

(Stella Maris).

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

Si la Vierge Marie se voit dotée

d’attributs communs à Venus (ou Aphrodite

la Mère aux mille noms ) elle-même assimilée à Isis,

d’autant qu’elles sont toutes deux

des déesses à connotation marine

dans un mouvement syncrétique

issu de la conquête d’Alexandre le Grand,

trouvant son aboutissement

dans L’âne d’or d’Apulée

- c’est que, conçue comme étoile de mer

(Isis Pelagia) comme consolatrices des affligés

et dont l’emblème dominant

est devenu la rose mystique

 

Isis présente beaucoup de traits communs,

avec ce que sera la Vierge Marie (…)

mais dans une visée théologique très différente

Le christianisme a repris le thème de la rose

pour le dédier à la Vierge Marie, ( rose sans épines)

de même qu’il a doté celle-ci des attributs d’Isis

(Regina Caeli, Stella Maris, …) »

réunis plus tard dans les litanies dites de Lorette

Associer le culte de Marie, à celui d’Isis et d’Aphrodite,

c’est dire que ce culte

est dans le droit fil des cultes

néolithiques anatoliens et méditerranéens

de la Grande Mère de Cybèle Artémis, de Diane,

a d’anciennes et profondes racines

dans la ferveur populaire ».
 

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

 On trouve aussi Diane,
 

Déesse de la chasse, de la lune des femmes

et de l’enfantement s’identifie à Artémis

déesse associée à la chasse et à la virginité

et Aphrodite, née de l’écume de la mer

fut capturée avec Arès par le filet d’Héphaïstos, son mari.

ï Le filet d’Héphaïstos ï dans lequel Homère fait prendre

Aphrodite C'était à l’origine le filet d’Aphrodite

déesse de la mer

Nous retrouvons Vénus ou Aphrodite avec Isis

( la déesse mère) et Marie ( la rose sans épines )

 

Un peuple peut avoir une étoile

Vénus est l'astre de l'Islam

Divinité prédominante dans l'Arabie préislamique

c'est aussi sous son signe qu'est née la loi de l'Islam

Sous le nom de Zahara, la  resplendissante 

elle  guide vers la connaissance des choses cachées

En hébreu, zohorath, la brillante est aussi Vénus.

C'est, un des noms de l'archange Metatron

c'est-à-dire de l'Esprit-Saint.

Le nom même de Vénus donné à l'étoile la plus resplendissante

Comme celui d'Isis correspondait à l'étoile Sirius

chez les Egyptiens) permet de rattacher l'influence de l'étoile

à ce qui sera dit de la Dame.

 

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

En Islam, le nom de Zaharâ donné à cette étoile

est aussi celui de Fatima, fille du Prophète

et symbole de la Sagesse

Dans l'Arabie préislamique,

la planète Vénus apparaît sous trois aspects

symbolisés par trois déesses ayant le même époux

et auxquelles le Coran fait allusion dans la sourate

L’étoile, commençant par le verset:

J'en jure par l'étoile quand elle se couche

Elles s'incarnaient dans trois acacias sacrés

près de La Mecque à l'ombre desquels

voyageurs et pèlerins cherchaient la fraîcheur

et dans la pierre noire de la Kaaba qui est appelée

jeune fille, et fut apportée à Abraham par l'ange Gabriel

représenté sous les traits d'une femme

Ces déesses n'étaient autres

qu'Astarté, l'Ishtar des chaldéens 

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

La déesse Astarté est généralement représentée

sur son cheval,dans sa tâche divine elle doit apporter

sa protection au pharaon,

C’est la déesse de la fertilité et la fécondité,

 

C'est une forme d'Hatho,

la déesse Anat est une déesse guerrière.

C'est la fille du dieu Rê ou du dieu Ptah

et c'est une des compagnes du dieu Seth

D'après le récit du dieu de la mer.

Elle peut être représentée

formant un couple avec le dieu Baâl

avec lequel elle assume des fonctions divines diverses

Comme la protection du pharaon,la protection des marins

Et voici que tout se fond se confond sous des noms différents

On trouve ici le fondement de la divinité, des divinités :

De Marie De Vénus, d’Isis

Dans ce tableau on voit la déesse Venus dénudée

sortant de l'onde dans une nuée de pétales de roses

 

 De Vénus à Stella Maris  et Isis

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Saint Jean l'évangeliste ce jour

Ce jour 27 décembre nous fêtons Saint Jean l’évangéliste

dit aussi Saint Jean bouche d'or :

C'est le symbole de la lumière montante

qui ira jusqu'à l'autre Saint Jean d'été et sera à son

apogée le 24 Juin ou nous fêterons Saint Jean le baptiste

dont Marie était la cousine de sa mère : Élisabeth

Que de symboles!!!

Saint Jean est un des 4 évangélistes

  "Il faut qu'il croisse, et que je diminue.

Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous;

celui qui est de la terre est de la terre,

et il parle comme étant de la terre.

Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,…"

Saint Jean l'évangeliste ce jour

Dans l'Évangile et au sein du collège apostolique,

Saint Jean occupe une place de choix.

Il Représente l'amour, il marche à côté de Pierre

qui symbolise la doctrine.

Jésus semble avoir réservé à cet Apôtre

les plus tendres effusions de son Cœur.

Plus que tout autre, en effet, Jean pouvait rendre amour

pour amour au divin Maître.

Le Sauveur prit plaisir à multiplier les occasions de

témoigner envers son cher disciple une prédilection

singulière : Il le fit témoin de la résurrection

de la fille de Jaïre ;

Il lui montra sa gloire sur le Thabor,

 au jour de sa merveilleuse Transfiguration

mais surtout la veille de sa Passion,

 à la dernière cène, Il lui permit de reposer doucement

la tête sur son Cœur divin,

 où il puisa cette charité et cette science

des choses de Dieu, qu'il répandit dans ses écrits et au

sein des peuples auxquels il porta le flambeau de

l'Évangile.

 

Saint Jean l'évangeliste ce jour

Le Solstice d'hiver et la saint Jean

La lumière n'était pas toujours présente

Les jours vont commencer

a grignoter la nuit pour la Saint Jean

le 27 Saint Jean l'apôtre ou l’évangéliste :

La lumière ira montant

jusqu’à l'autre fête solsticiale 

jusqu'à la Saint Jean d'été : le 24 juin pour

célébrer saint Jean Baptiste

Ceci est symbolisé par Janus,

le dieu aux deux visages

l’une des plus anciennes divinités romaines

Dieu des transitions et des passages,

il regarde à la fois à l’intérieur et à l’extérieur

et marque l’évolution du passé vers l’avenir.

autour de l’image binaire inspirée par l’ambivalence

de ce dieu et une réflexion sur les fonctions

du symbolisme de Janus qui rassemble toutes les facettes

Janus se définit en ces termes comme le ministère du

dieu dans le gouvernement du monde :

Tout ce que tu vois, le ciel, la mer

, les nuages, les terres,

ma main le ferme et l'ouvre tour à tour.

Il possède tout seul la garde de l'immense univers

le pouvoir de faire rouler les gonds m'appartient sans

partage." Janus le Dieu à deux têtes

Considéré dans l'ensemble de ses attributions Janus

offre ainsi une assez grande analogie avec Apollon

comme lui dieu de la production et protecteur des

portes,mais sans doute davantage encore,

il est le gardien des portes solsticiales

Saint Jean l'évangeliste ce jour

On voit bien la différence, le jour est plus long

le soleil se couche plus tard, par contre le matin

il semble ne pas bouger, nous allons vers les jours Croissants

dit aussi jours cuisants , où l'hiver met son nez dehors

et nous oblige à mettre un cachez-nez

j'aime ce temps froid et sec, avec du soleil

pour tout enjoliver, C'est la saint Jean d'hiver

qui est la fête religieuse du solstice d'hiver

c'est pour cela que je l'ai rappelé  dans ce texte

Le temps passe et fuit comme un voleur

et pourtant , tout est relatif dans cet infini

un hiver de plus qui nous fera espérer le printemps

et guetter tous les jours les premiers signe

A une bonne journée où on va chercher le soleil

dans les cœurs où il est toujours rayonnant

Saint Jean l'évangeliste ce jour

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Une belle amitié qui nous relie !!!

Lendemain de noël il fait un beau soleil

après les fêtes le travail reprend

avec " force et vigueur " pour certains

pour d'autres c'est des souvenirs plein le cœur

En faisant du rangement sur mon blog

j'ai retrouvé cet article

qui était placé dans les brouillons

et avait pourtant été édité et le voici..

avec des commentaire

Oh  ! ce blog est une mine de trésors

 

je vous dis bonjour tous les matins

sur ce site, ou en Sms et j'en reçois aussi

c'est toujours un bonheur, car c'est une pensée

qui me va droit au cœur

Tout comme le bonjour sur notre page,

où tout est discret et amical

gentillesse douceur

Cultivons ce don d’amour, d’amitié

ce don qui est en nous, pour semer du bonheur

Considérer l’autre dans sa dimension, et l’admirer

Tout n’est pas méchanceté sur cette terre

il y a parfois de l’incompréhension

des divergences d’interprétation

Et oui mes amis je vous aime

est-ce interdit cet amour universel

celui qui est fraternité ! Et partage d’idées

souvent de valeurs communes

et même de convictions politiques !

Une belle amitié qui nous relie !!!

Ce Don d’amour faisons le grandir en nous

il ne sera que plus beau

si c’est le cœur qui est touché

Aimer c’est sans doute mieux qu’ignorer

Aimer, aider, comprendre, soutenir, admirer

Nous avons tous besoin d’amour

Celui qui ne se divise pas et se multiplie

car on aime de diverses façons,

Une pensée pour ceux que j’aime,

est comme une prière

c’est un moment ou nos esprits se rencontrent

c’est un moment béni et presque irréel

où mon cœur bat plus fort en vous évoquant,

vous, que j’aime ce jour je me sens protégée

par celle que j'ai tant aimée ma grand-mère

ce serait son anniversaire

à Elle qui m'a appris à aimer l'autre et a donner

l'amour c'est la vie, c'est aussi l'amitié qui nous unit

nous qui partageons des mêmes valeurs

Si l'amour remplaçait la haine

notre monde serait meilleur...

mes Amies Amis, vous qui me lirez

je vous aime , car vous partagerez

un peu de mon ressenti et des ondes

venant de mon cœur qui irradient

Une belle amitié qui nous relie !!!

Honni soit qui mal y pense ou n’a pas de cœur

ou souvent à de la rancœur !!!

Parfois certains sont dans leurs contradictions

et voudraient avoir le cœur sec

Pour moi il est toujours à cœur battant

et plein de  bons sentiments

on est parfois la cible de mauvaises intentions

mais je réponds toujours

par encore plus d’amour

à ces mauvaise sollicitations ou agressions

 

La haine ni le mépris ni l’ignorance

ne passeront  par moi ! Mes amis

je vous aime, d’un amour différent

mais d’un amour quand même

pour vous, pour ceux qui me sont chers

et pour tous mes frères de cette chaine de l'humanité

ne cherchez pas en moi du mépris ...

je sais reconnaitre les qualités que chacun portent

et qui sont différentes des uns aux autres..

Tout est dit ...et je pense que tout est compris

mon bonheur est aussi de sentir mes amis (ies) heureux

Je veille parfois sur eux avec une grande tendresse

qui est reçue comme une caresse,

et même une vague d'amour

l'amitié est le plus beau sentiment après l'amour

il y a entre les deux, une amitié amoureuse

Je vous aime, un peu, beaucoup .....

Je vous aime, un peu, beaucoup .....

Mon cœur reste le même pour ceux que j'aime

même en silence, c'est encore plus fort ...

Dieu réunit ceux qui s'aiment.

le cœur et l'esprit se rencontrent plus haut

mais pour cela il faut savoir aimer

Amour parfois contrarié,

malgré les vicissitudes de la vie au quotidien

nos cœurs sont toujours unis 

mais qu'importe amour sublimé !

et bonheur d'aimer !!!

Partage des valeurs communes

nous avons crée des liens d'amitié

et je suis heureuse de vous retrouver

tous les matins et tous les soirs

bonjour bonsoir, on ne se sent pas seuls

mais dans une famille re-composée

de diversités et d'un soutien qui me convient

un lien de mes mains, un lien du coeur

une énergie, qui me porte, qui me retient

et qui me fait du bien !

l'amitié est aussi à plusieurs degrés

Une belle amitié qui nous relie !!!
Le plus grand obstacle est la peur,
le pire sentiment est la rancœur,
la plus grande erreur est d'abandonner,
le plus beau cadeau est le pardon,
la plus grande force est la foi,
la plus belle chose au monde est l'amour
Le plus beau jour ? Aujourd'hui.
Citation prise sur la page d'une amie
de Soeur Therésa
 
Merci à vous tous d'être présents
de participer et apporter toute votre délicate attention
 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Dans la nativité est l'Amour !

C’est ce soir noël et le solstice d'hiver

le Solstice, dont Janus est le gardien

Toutes nos rues sont illuminées

Parées de boules et de dorures,

C’est noël et sa féerie, La nativité

Pour un jour oublions nos tracas et pardonnons

A ceux qui nous ont parfois offensés

C’est souvent par incompréhension

 

L’enfant dans la crèche annoncé par une étoile

Est lumière montante : il est venu sur terre

Pour le pardon des hommes

Faisons lui confiance

pardonnons comme il l’a fait

On se sent plus fort dans le pardon

Il n’y a rien d’humiliant

mais au contraire d’humain

Dieu s'est fait homme pour venir parmi nous

Oublions tout ce jour, et d’un cœur plein d’amour

Disons Joyeux noël ! que la paix soit sur la terre

Du bonheur de la joie de l’allégresse

Pour fêter l’événement celui de l’enfant

Qui vient pour pardonner les péchés du monde

 

 

Dans la nativité est l'Amour !

Que de l’amour a semer

comme des petites pierres blanches

Comme le petit Poucet

pour sauver et aider, comprendre trouver le chemin

Faisons le dos rond et attendons ;

Pour moi je sais que cette année

Dieu m’a donné de l'amour du bonheur

et je remercie toutes les bonnes ondes

qui sur moi m’ont apporté plus que ce que j’attendais

 

C’est un état d’esprit, d’aimer, de protéger

Ne rien attendre en retour, et un jour Dieu se souvient

Et vous envoie vous offre ce que vous n’attendiez plus

De l’amour plein le cœur, de l’amour rayonnant

De l’amitié de la tendre fraternité !

L’amour est un des plus beaux sentiments

Il faut le nourrir, de délicatesses, de tendresse

d’affection toujours faire confiance c’est le meilleur

sentiment Les deux se nourrissent l’un de l’autre

que de jolis mots ( mon frère)

que de merveilles (ma soeur)

avançons sur ce chemin qui nous conduit à l'enfant

et à la lumière, et suivons l'étoile !

 

Dans la nativité est l'Amour !

 

Aimer c’est donner de l’attention,

c’est aussi de l’admiration

Certains ou certaines en ont tant besoin ! Aimons

L’amour ne se divise jamais et se multiplie

Ne gardons pas un cœur stérile

mais tourné vers les autres

On peut par des mots qui sortent du cœur

calmer des maux c’est un peu ma méthode

panser des plaies celles que l’on ressent

avec de bons sentiments

nous avons tous besoin d’être aimés ;

d’être admirés d’être au centre d’un projet ! C’est noël

La lumière est montante, l’étoile nous indique le chemin

Suivons là et de tout notre cœur semons de l’amour

Sur notre chemin de vie !

A tous joyeux Noël dans la paix de votre conscience

Noël dans la joie de la nativité de l’amour

De la pureté et de toute notre sensibilité…

Dans la nativité est l'Amour !

Le bonheur

C’est d'abord dans sa tête qu'on le construit

C’est le rêve, C’est s'évader de la dure réalité

C’est voir le verre à moitié plein

C’est voir le bon côté des choses !

C’est être optimiste

Rêvons ! Souvent le rêve devient réalité

On a construit autour une façon d'aimer

qui a fait ses preuves et peut rendre joyeux

même à distances des âmes sœurs

qui se comprennent entre les lignes de l'écrit

dans la pensée dans la spiritualité

comme un livre ouvert à la bonne page,

celle de la lettre A Comme Amour

Tout est souvent fait de complicité

c'est le charme de ceux qui ont un beau et grand cœur

aimant qui savent donner et recevoir,

et cela ne se mesure pas ! 

Semons de l’amour autour de nous

la récolte sera très belle

joyeux noël a vous tous Pardonnez à ceux qui vous ont

offensés cela vous rendra rayonnants

ou rayonnantes comme un soleil 

Un soleil en hiver qui ira montant

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Un conte de Noël..d'après Andersen

Demain ce sera la soirée de noël

dans toutes les familles , même les plus modestes

on fera une fête autour de la crèche et du sapin

la  joie sera dans les regards et dans les cœurs

D'autres sans toit sans famille auront un peu de bonheur

offert par des bénévoles ! Alléluia remercions les

et je pense à ce conte de Noël D'Andersen

Un conte de noël un peu triste, et un conte de Noël

réaliste on pourrait remplacer les allumettes par toute

autre chose magique,

Tout ce qui est hallucinogène; ou tout ce qui emporte

vers le merveilleux ! Le rêve pour sortir de la réalité

cette petite fille pourrait bien être une fillette de nos

jours triste sort, quand même son rêve était dans la

lumière et la chaleur de la flamme ..

Quel triste sort ..

Un conte de Noël..d'après Andersen

Conte d'Andersen

Il faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin;

il faisait déjà sombre; le soir approchait,

le soir du dernier jour de l'année

Au milieu des rafales, par ce froid glacial,

une pauvre petite fille marchait dans la rue:

elle n'avait rien sur la tête, elle était pieds nus.

Lorsqu'elle était sortie de chez elle le matin

elle avait eu de vieilles pantoufles

beaucoup trop grandes pour elle.

Aussi les perdit-elle lorsqu'elle eut à se sauver

devant une file de voitures; les voitures passées,

elle chercha après ses chaussures

un méchant gamin s'enfuyait emportant en riant

l'une des pantoufles;

l'autre avait été entièrement écrasée.
 

Un conte de Noël..d'après Andersen

Voilà la malheureuse enfant n'ayant plus rien

pour abriter ses pauvres petits petons

Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes

elle en tenait à la main un paquet

Mais, ce jour, la veille du nouvel an,

tout le monde était affairé; par cet affreux temps,

personne ne s'arrêtait pour considérer l'air suppliant

de la petite qui faisait pitié.

La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu

un seul paquet d'allumettes.

Tremblante de froid et de faim

elle se traînait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure

blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières

de presque toutes les maisons sortait une délicieuse

odeur, celle de l'oie, qu'on rôtissait pour le festin du

soir: c'était Saint-Sylvestre 

(cela aurait pu être le soir de la nativité)

Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.

Un conte de Noël..d'après Andersen

Enfin, après avoir une dernière fois offert

en vain son paquet d'allumettes,

l'enfant aperçoit une encoignure

entre deux maisons, dont l'une dépassait un peu

l'autre Harassée, elle s'y assied et s'y blottit

tirant à elle ses petits pieds:

mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant

et cependant elle n'ose rentrer chez elle.

Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie,

et son père la battrait.

L'enfant avait ses petites menottes toutes transies.

«Si je prenais une allumette, se dit-elle

une seule pour réchauffer mes doigts? »

C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse

c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se

trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré

d'ornements en cuivre.

La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer,

lorsque la petite flamme s'éteignit brusquement:

le poêle disparut, et l'enfant restait là,

tenant en main un petit morceau de bois à moitié

brûlé. Elle frotta une seconde allumette:

la lueur se projetait

sur la muraille qui devint transparente

Derrière, la table était mise:

elle était couverte d'une belle nappe blanche,

sur laquelle brillait une superbe vaisselle de

porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie

rôtie entourée de compote de pommes:

et voilà que la bête se met en mouvement

et, avec un couteau et une fourchette

fixés dans sa poitrine, vient se présenter

devant la pauvre petite.

Et puis plus rien: la flamme s'éteint.
 

 

Un conte de Noël..d'après Andersen

L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit

transportée près d'un arbre de Noël, splendide

Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies

de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de

merveilles. La petite étendit la main

pour saisir la moins belle: l'allumette s'éteint.

L'arbre semble monter vers le ciel

et ses bougies deviennent des étoiles:

il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre,

laissant une traînée de feu.
 

«Voilà quelqu'un qui va mourir » se dit la petite.

Sa vieille grand-mère,

le seul être qui l'avait aimée et chérie,

et qui était morte il n'y avait pas longtemps

lui avait dit que lorsqu'on voit une étoile qui file

d'un autre côté, une âme monte vers le paradis.

Elle frotta encore une allumette:

une grande clarté se répandit et, devant l'enfant,

se tenait la vieille grand-mère.
 

- Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère,

emmène-moi. Oh! tu vas me quitter

quand l'allumette sera éteinte:

tu t'évanouiras comme le poêle si chaud, *

le superbe rôti d'oie, le splendide arbre de Noël

Reste, je te prie, ou emporte-moi.
 

Et l'enfant alluma une nouvelle allumette,

et puis une autre, et enfin tout le paquet

pour voir la bonne grand-mère le

plus longtemps possible

Un conte de Noël..d'après Andersen

La grand-mère prit la petite dans ses bras

et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait

plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin:

c'était devant le trône de Dieu.
 

Le lendemain matin, cependant, les passants

trouvèrent dans l'encoignure le corps de la petite

; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ;

elle était morte de froid, pendant la nuit

qui avait apporté à tant d'autres des joies et des

plaisirs

Elle tenait dans sa petite main, toute raidie,

les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.
 

- Quelle sottise ! dit un sans-cœur !

Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ?

D'autres versèrent des larmes sur l'enfant;

c'est qu'ils ne savaient pas toutes les belles choses

qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an,

c'est qu'ils ignoraient que, si elle avait bien souffert,

elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-

mère la plus douce félicité.

Un conte de Noël..d'après Andersen

Ce conte , comme bien d'autres du même auteur

m'avait toujours fasciné , il est ancien

et tellement  réel

imaginez a la place des allumettes un produit

hallucinogène La misère existe toujours et de plus en plus

peut être que l'on fait plus attention à ces enfants ?

mais encore : De nos jours des fillettes ( font la manche )

Des esclavagistes qui ne sont pas leurs parents 

utilisent des enfants pour mendier et leur apporter le

fruit de leur maigre récolte

quand je vois cela , je ne mets pas une pièce

dans leur gobelet mais une douceur, un paquet de

biscuits du chocolat , et il faut voir dans leurs yeux

le remerciement, et ne pas engraisser ces esclavagistes

sans pudeur ni humanité , ces mafias du banditisme

qui exploitent les enfants innocentes victimes...

le jour ne noël soyons généreux

avec ceux qui n'ont pas grand chose

Un conte de Noël..d'après Andersen

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Le jugement de Salomon

 Quand on parle du jugement de Salomon

le vrai pas notre croque mort

 ce jugement est aléatoire entre chèvre et choux

pour ne mécontenter personne : le voici dans les textes

Le Jugement de Salomon à été rendu

 alors que deux femmes prostituées vinrent chez le roi

et se présentèrent devant lui

L'une des femmes dit : «Pardon! Mon seigneur,

cette femme et moi, nous habitons dans la même maison

et j'ai accouché près d'elle dans cette maison.

Trois jours après, cette femme a aussi accouché.

Nous habitons ensemble,

il n'y a aucun étranger avec nous il n'y a que nous deux.

 Le fils de cette femme est mort pendant la nuit,

parce qu'elle s'était couchée sur lui.

Elle s'est levée au milieu de la nuit,

elle a pris mon fils qui était à côté de moi

pendant que moi, ta servante, je dormais

et elle l'a couché contre elle.

Quant à son fils, qui était mort elle l'a couché contre moi.
 

Ce matin, je me suis levée pour allaiter mon fils

et voici qu'il était mort. Je l'ai regardé attentivement,

le matin venu, et ce n'était pas mon fils,

celui que j'ai mis au monde.»

L'autre femme dit: «C'est faux! C'est mon fils qui est vivant

et ton fils qui est mort.»

Mais la première répliqua:

«Absolument pas! C'est ton fils qui est mort

et mon fils qui est vivant.»

C'est ainsi qu'elles discutèrent devant le roi.

 

Le jugement de Salomon

Le roi constata:

«L'une dit:

C'est mon fils qui est vivant et ton fils qui est mort',

et l'autre dit: Absolument pas!

C'est ton fils qui est mort et mon fils qui est vivant.'»

  Puis il ordonna: «Apportez-moi une épée.»

On apporta une épée devant le roi.
 

Le roi dit alors: «Coupez en deux l'enfant qui est en vie

et donnez-en la moitié à chacune.»

 Alors la femme dont le fils était vivant

fut remplie de compassion pour son fils et elle dit au roi:

«Ah! Mon seigneur, donnez-lui l'enfant qui est en vie,

ne le faites pas mourir.»

 Mais l'autre répliqua :

«Il ne sera ni à moi ni à toi. Coupez-le

Prenant la parole, le roi dit alors :

«Donnez l'enfant qui est en vie à la première femme,

ne le faites pas mourir.

c'est elle qui est sa mère.»
 

Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé

et l'on éprouva de la crainte envers lui

. En effet, on avait constaté qu'il bénéficiait

de la sagesse de Dieu pour exercer la justice.

Le jugement de Salomon

Dans le langage courant le « jugement de Salomon »

est un verdict qui renvoie les parties dos à dos

et met fin de la sorte au litige confus qui les oppose

quand bien même ce doit être au mépris de la justice

De l’histoire racontée dans le premier livre des Rois

ce sens commun ne retient que l’image de l’épée

 qui tranche une affaire apparemment inextricable

Mais il néglige l’essentiel du récit

Celui-ci se situe en effet au niveau de la parole du roi

 dans sa sagesse qui permet à la vérité

de triompher du mensonge

et à la vie de l’emporter sur la mort.

c’est là un des enjeux fondamentaux du récit

montrer combien vie et mort s’entrecroisent

avec vérité et mensonge.

 Tant il est vrai qu’on ne reconnaît les effets de vérité

ou de mensonge du discours qu’aux effets

de vie ou de mort qu’il produit dans le corps

La vraie mère fut celle qui protégeait son fils ...

Le jugement de Salomon

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Minuit D'un jour à l'autre heure magique

L'Hiver  sera arrivé sur le calendrier

et dans l'effet du temps! pas froid et surtout humide

Cette nuit sera la nuit la plus longue,

celle du solstice d'hiver

et après la lumière de Noël

nous irons vers la Saint Jean d'hiver

que l'on fête le 27

la lumière aura fini de descendre

et sera en phase montante jusqu'à  l'autre Saint Jean

le  24 juin où elle est son apogée

pour la végétation c'est un moment de doute

comme si au moment de l'hiver

se faisait sentir toujours une douceur

égale à celle du printemps

la lumière est autre, et le soleil aussi

des arbustes se parent de couleur flamboyante

dans les arbres les oiseaux sont là

le soir ils dorment dans les massifs

où sous les tuiles de ma maison

ils voient passer la lune, et sans doute l'admirent

une lune exceptionnelle ces jours du solstice

 

le soir de la nativité, peut être une chance de plus

pour réconcilier le monde

quand sur la tête il tourne

que minuit n'est plus comme avant

de midi à minuit c'est un tour de cadran

A minuit c'est une heure magique

A minuit naquit le sauveur

symboliquement, car il faut fixer

dans le temps ce souvenir avant ou après JC..

Minuit D'un jour à l'autre heure magique

A cheval sur deux solstices naquit Jésus

A minuit à cheval sur deux jours

et moi à cette heure je rêve, sous mon arbre rose

Dans ce lieu qui n’est pas accessible à tout le monde

Ce lieu un peu secret, où nous nous sommes rencontrés

C’est souvent comme un rituel qui se déroule

et nous voyons arriver notre heure : Notre heure

qui est celle où cendrillon perd son soulier de vair

minuit heure symbolique à cheval sur deux jour

heure ou l’on passe d’un jour à l’autre

et puis s’en suivent nos travaux

le temps suspend son vol, le temps passe si vite

et le rêve reprend son cours

Nous avons la nuit pour nous habituer à la mort,

et les rêves pour voir nos autres vies

Minuit cendrillon perd sa chaussure de vair

le carrose devient citrouille

et nous lisons ces beaux contes de notre enfance

 

Minuit D'un jour à l'autre heure magique

la nature a comme nous le sommeil de l’hiver

pour se reposer et se préparer à une nouvelle vie

pour l’illustrer C’est le mythe de Perséphone

ou Proserpine qui passe sa vie aux enfers

et revient chez sa mère Déméter

aux premiers jours du printemps

tout est mythe ou symbole

pour mieux imager ce temps

ce temps parfois béni, où nos esprits se rencontrent

et se parlent sans se voir

quel moment divin, tout prend du relief

tout est plus beau, nimbé de rosée

et de souffle qui nous enveloppe

comme une caresse, c'est beau ainsi

tout est dit rêve ou réalité pensées croisées

 

Sous mon arbre je vais me réfugier

et même en hiver me reposer

c'est la couleur que j'affectionne

pour écrire pour te dire, hiver tu es revenu

avec sans doute d'autres projets

je veux me poser un peu me retourner

et regarder ce chemin parcouru

quel bonheur de plus qui m'est offert

par ta magie, j'écoute ton cœur qui bat

sans doute plus au ralenti quand il fait froid

il suffira de souffler sur les braises

pour animer tout cela,

une âme une flamme jumelle ! qui est en toi pareille

quand d'un joli regard on veut la voir

 

Minuit D'un jour à l'autre heure magique

L'hiver arrivera il n'y a pas de givre chez nous

je pense le matin à vous qui partez de bonne heure

tandis que je m'éveille au chaud!

mes pensée sont affectueuses pour vous

très chaleureuses

courage, je suis avec vous, et vous apporte mon soutien

l'hiver est une morsure de plus,

Le général Hiver sera à notre porte, 

il faut que les saisons se déroulent en harmonie

pour que le printemps puisse réveiller la belle endormie

Dame Nature qui attendra

on soufflera sur les braises pour ranimer

dans un long baiser comme dans les contes de fées

contes ou symboles imprimés dans notre imaginaire

Une fée, une femme exceptionnelle

qui d'une baguette magique peut tout transformer

Nous sommes toutes des fées

 de lumière et de douceur ! pour qui nous aime..

Minuit D'un jour à l'autre heure magique

Fontaine aux Fées

Bonjour Rosie,

 

Merci pour la douce mélodie d'une âme délicate.
 

Vous et moi, nous sommes si éphémères :

notre présence au monde est humble,aimante,légère

comme un rayon de lune dans la danse d'une nuit d'été.

On se ressemble physiquement : c'est amusant.

Je ne fais que passer.

Merci encore : vos pensées sont aussi belles

que les images offertes.

Merci pour cette pause tendresse

dans un monde en chaos.

 

Message reçu que j'ai affiché d'une personne

que je ne connais pas  une lectrice inconnue et poétique

Merci à cette âme sœur Véra ...

 

Minuit D'un jour à l'autre heure magique

Voir les commentaires

1 2 3 > >>