Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

coup de coeur

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

Un peu de poésie dans ce monde un un fou 

douce et paisible poésie qui enchanta mon enfance

 

Le chant de l'eau : de Émile Verhaeren

Et voici un poème qui émerveilla mon adolescence :

Celui de Mélusine

je l'aime toujours autant

j'ai sans doute gardé mon cœur d'enfant

Mélusine qui danse sur un tapis de perles fine

C'est une fée : Celle de l'eau

mon émotion est aussi grande quand je lis ce texte

je ne sais ce qui me charme ! le chant de l'eau

celle qui est signe de vie, l'eau un des 4 élèments

Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

L'entendez-vous, l'entendez-vous
Le menu flot sur les cailloux ?
Il passe et court et glisse
Et doucement dédie aux branches,
Qui sur son cours se penchent,
Sa chanson lisse.

Là-bas,
Le petit bois de cornouillers
Où l'on disait que Mélusine
Jadis, sur un tapis de perles fines,
Au clair de lune, en blancs souliers,
Dansa

Le petit bois de cornouillers
Et tous ses hôtes familiers
Et les putois et les fouines
Et les souris et les mulots
écoutent
Loin des sentes et loin des routes
Le bruit de l'eau.


Sous vos duvets épais, dès le prime matin,
Coule de pierre en pierre
Et murmure quand même.
Si quelquefois, pendant l'été,
Elle tarit sa volupté
D'être sonore et frémissante et fraîche,
C'est que le dur juillet
La hait
Et l'accable et l'assèche.
Mais néanmoins, oui, même alors
En ses anses, sous les broussailles
Elle tressaille
Et se ranime encor,
Quand la belle gardeuse d'oies
Lui livre ingénument la joie
Brusque et rouge de tout son corps.

Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

  ! les belles épousailles
De l'eau lucide et de la chair,
Dans le vent et dans l'air,
Sur un lit transparent de mousse et de rocailles ;
Et les baisers multipliés du flot
Sur la nuque et le dos,
Et les courbes et les anneaux
De l'onduleuse chevelure
Ornant les deux seins triomphaux
D'une ample et flexible parure ;
Et les vagues violettes ou roses
Qui se brisent ou tout à coup se juxtaposent
Autour des flancs, autour des reins ;
Et tout là-haut le ciel divin
Qui rit à la santé lumineuse des choses !

 

La belle fille aux cheveux roux
Pose un pied clair sur les cailloux.
Elle allonge le bras et la hanche et s'inclina
Pour recueillir au bord,
Parmi les lotiers d'or,
La menthe fine ;
Ou bien encor
S'amuse à soulever les pierres
Et provoque la fuite
Droite et subite
Des truites
Au fil luisant de la rivière. 

 

Avec des fleurs de pourpre aux deux coins de sa bouche,
Elle s'étend ensuite et rit et se recouche,
Les pieds dans l'eau, mais le torse au soleil ;
Et les oiseaux vifs et vermeils
Volent et volent,
Et l'ombre de leurs ailes
Passe sur elle.

Ainsi fait-elle encor
A l'entour de son corps
Même aux mois chauds
Chanter les flots.
Et ce n'est qu'en septembre
Que sous les branches d'or et d'ambre,

Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

 Sa nudité
se mire plus dans l'eau sa mobile clarté,
Mais c'est qu'alors sont revenues
Vers notre ciel les lourdes nues
Avec l'averse entre leurs plis
Et que déjà la brume
Du fond des prés et des taillis
S'exhume.

Pluie aux gouttes rondes et claires,
Bulles de joie et de lumière,
Le sinueux ruisseau gaiement vous fait accueil,
Car tout l'automne en deuil
Le jonche en vain de mousse et de feuilles tombées.
Son flot rechante au long des berges recourbées,
Parmi les prés, parmi les bois ;
Chaque caillou que le courant remue
Fait entendre sa voix menue
Comme autrefois ;
Et peut-être que Mélusine,
Quand la lune, à minuit, répand comme à foison
Sur les gazons
Ses perles fines,
S'éveille et lentement décroise ses pieds d'or,
Et, suivant que le flot anime sa cadence,
Danse encor
Et
danse.

Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

Danse mélusine, c'est un rêve d'enfant

c'est toi si belle dans tes fins souliers 

comme la nostalgique comme la douce et pâle

Ophélie de Rimbaud 

couchée en ses longs voiles qui flotte sur l'eau

Ou l'étoile du soir de Musset !

Avant de partir regarde

étoile de l'amour de descend pas des cieux

trois poèmes en un

trois images romantiques

trois symboles de l'amour

Danse Mélusine et danse encor...

Le chant de l'eau ♥ Mélusine...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
L'image et l'imaginaire.....

 C'est lundi  jour dédié à la lune ! rêvons

 que je mette ma robe blanche

pour aller danser ... Je vous propose ce texte

qui est ancien et léger pour ce jour

L'image et l'imaginaire

Femmes toujours femmes : la féminité est un Atout

sachons la mettre en valeur

une femme : une vraie femme : c'est un cœur qui aime

qui se pare pour être belle de volants et froufrous,

rubans et dentelles suivant les goûts

 

Une image m'inspire et aussitôt

je la conjugue au présent

Chichi pompons soie et dentelle

et robes à volants c'est suivant les saisons

il est vrai que j'aime la dentelle

celle que faisait ma grand-mère

Douce réminiscence

Nœuds de satin, de taffetas de velours

c'était suivant les jours

J'aime aussi ces liens, ces nœuds

ceux que je portais dans les cheveux

et toujours blanc pour le dimanche

tout comme les petit gants de dentelle

c'était un autre temps

, où le dimanche on allait à la messe

et on s'habillait pour rendre grâces

en rentrant aussitôt, sur la robe du dimanche

on mettait un petit tablier pour la protéger

douce réminiscence !  les gants blanc et ce tablier...

L'image et l'imaginaire.....

 

La féminité : C’est suivant : Un lien doré 

enrubanné  de soie ou de taffetas

un cœur sur une chaîne symbole d'union

d'un jour particulier  

c'est un lien virtuel ou réel Un lien fait de mille choses

de nos mains qui se rencontrent

et se parlent, de notre regard

de notre façon de nous émouvoir de partager,

du son de notre voix, le soir murmuré à l'oreille

Cette voix, qui porte des mots que j'aime

C'est fait d'un tout, et d'un rien

de l'invisible parfois qui guide nos pas  

un lien ce sont parfois des ondes

une transmission de pensée

un oiseau qui vole sur un ciel bleu un jour de soleil 

et les cigales qui chantent pour exprimer leur joie

Soleil je t'aime, tu es un dynamisant

il y a des matins que l'on aime où tout nous réussit

et d'autres où un grains de sable se met dans les rouages

choisissons le meilleur, pour en faire des bon-heurs

Ce matin en arrosant mes fleurs j'ai fait peur

à un gentil papillon qui butinait , doux présage

L'image et l'imaginaire.....

Des ondes : 

qui nous portent vers une même pensée 

qui nous attirent infiniment

celle de la féminité du raffiné

taffetas, moire, soie et dentelles

et guipure de nos grand-mère

voici une blanche écharpe

et deux roses écloses !

 

L'image et l'imaginaire nous emportent ailleurs

volants et froufrous pour les petites filles

Nous avons toutes rêvé

de la princesse et ses souliers de vair

de nœuds dans les cheveux

de dentelles précieuses de froufrous et de soie

de ce bruit du tissus ce bruissement sur la peau

de cette seconde peau

La soie Oh la la brodée de dentelle de Calais

c'est ma douce folie, et c'est folie douce

la boutique où j'achète ce qui me plait

et où je me sens bien ...

réminiscence de mon enfance et des dentelles

de ma grand-mère, des broderies

et de tout ce que l'imaginaire a gardé

précieusement au fond du coeur

 

Mon écharpe de blanc lin avec incrustations de dentelle et des roses posées..

Mon écharpe de blanc lin avec incrustations de dentelle et des roses posées..

La soie dont on tire le fil du cocon 

que l'on déroule avec soin

Le fil d'Ariane L'image et l'imagerie

la lingerie : Chantez chantez magnanarelles

 

Que de restes de notre enfance

qui ont imprimé nos sens

la robe de mariée de ma grand-mère

pliée dans du papier de soie me bouleversait !

je crois que j'aime ce raffinement depuis ce temps

tout est dans la noblesse du tissus

dans la sensualité de son toucher

Douceur !  Candeur ! Volupté

Oh ! J’aime tout cela :

 Rubans dentelles, petits  cœurs

tout est bonheur ! L’image et l'imaginaire

le corset que l'on dégrafait 

La guêpière ajustée : les rubans et les lacets

les voiles, le tulle, les dentelles

la plus belle, celle de Calais

qui orne toujours la belle lingerie

 

C'est une image, qui m'a inspiré ces lignes

chichi pompon ! Mamie " chichi pompon"

c'est le joli nom que me donne une amie de ma fille,

car elle connaît mes goûts

Est-ce un défaut ou une réminiscence

de cette enfance ? 

ou tout paraissait secret bien gardé

C'est pour moi un de mes plaisirs

Et je m’y adonne ce n’est pas une drogue

C’est mon bon plaisir, celui que je m'offre

Honni soit qui mal y pense

 

  

L'image et l'imaginaire.....


Bonjour chère Rosie,

Bonjour à  toutes tous!

Voici un joli poème et une photo sur le thème

du fuseau de la dentellière, avec ma sincère amitié.


Le vieux carreau de ma grand-mère s'est endormi
et les fuseaux, joyeux naguère dorment aussi

Le fil qui les retient encore sur le carreau,
ne vibre plus au chant sonore de leur galop

Et je les touche avec tristesse comme sur un clavier,
qui reste sourd à la caresse d'un doigt léger

Pauvres fuseaux dont la musique nous ravissait
n'attendez plus que l'artiste unique qui vous plaçait !

Mais peut - être, en lieu céleste ses chères mains
croisent avec les mêmes gestes des fils plus fins.

Et je crois bien que la dentelle de grand-maman,
ce sont les astres qui constellent
le firmament .

Georges d'Aurac

 

L'image et l'imaginaire.....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Jupiter et ses foudres

C'est le lendemain des élections

il devait faire beau  ; et soudain Jupiter se déchaine

envoyant tonnerre éclairs et pluie

Le monde nouveau est à terre et laissé la place

à l'ancien monde plus rassurant et pas " En même temps"

nous retrouvons nos marques , il était temps

Dans la mythologie :

Jupiter est le dieu romain qui gouverne la terre et le ciel

 

ainsi que tous les êtres vivants s'y trouvant.

Il est aussi le maître des autres dieux.

Il est originellement un dieu du ciel

que l'on retrouve dans son association aux présages célestes

liés aux pratiques divinatoires des prêtres de Rome.

Il a pour attributs l'aigle et le Foudre

Il est assimilé à Zeus chez les Grecs

et parfois Shiva - chez les Hindous.

 

Les Romains finirent par associer le dieu Jupiter

à son équivalent grec Zeus

même si les deux dieux se distinguent très nettement

Dans la tradition littéraire romaine

la représentation de Zeus se superpose à celle de Jupiter

au point que les deux dieux

finissent par être confondus

tant par les mythes que l'iconographie

C'est pour cela que Jupiter privé de mythologie

ou de liens de parenté, se voit attribuer les caractéristiques

mythologiques du dieu grec Zeus

Ainsi, Jupiter est marié à sa sœur, Junon.

Pourtant, le culte de Jupiter avant l'influence

de son homologue grec

met en évidence un dieu radicalement différent.

Jupiter et ses foudres

 

Alors que nous sommes depuis quelques jours en été

et de son solstice bien aimé

la lumière va encore montant , les jours aussi

et puis ils resteront stables et, et après la Saint Jean

iront descendant jusqu'au solstice d'hiver et l'autre Saint jean

d'habitude c'est en septembre ou octobre

que nous avons de fortes pluies avec le phénomène Cévenol

serait-ce notre Zupiter qui est la cause de cela

et que le ciel se venge sur nous pauvres Êtres humains

de l'ordre au chaos, il n'y a qu'un pas un mot des actions

est-ce que notre terre mère se venge aussi

de tout ce qu'on lui fait subir en son sein

Elle qui est notre nourricière

qui soudain serait empoisonnée

et ne pourrait plus donner à manger à ses enfants

Dame nature veille comme une mère

Sur tout et même sur nous

qui la malmenons parfois rudement

elle se venge du bétonnage excessif

qui empêche l’eau de s’infiltrer

le profit de l'immobilier passant avant le bons sens

il n'y a qu'a voir a Montpellier où on construit

sur les bord du fleuve littoral

empêchant l'eau de s'infiltrer

ce qui crée des inondations en amont

Vivement que vienne le joli temps,

nous l'avons attendu en Mai l’espérions en Juin

nous somme le 28 et il n'est toujours pas venu

ou si peu, petite apparition et furtive visite

Que la lumière soit et que Jupiter range ses foudres

ses éclairs le tonnerre et que la paix règne sur terre

que l'on puisse acclamer le beau temps de saison

et voici l'arbre blanc de Montpellier

sur les bords du fleuve côtier

nous y sommes passés devant hier,

toutes les terrasses sont fleuries

c'est un peu plus vivant , mais n'emporte pas mon choix

Il en faut pour tous les gouts dit-on ?

Après la pluie viendra une accalmie

du Chaos a l'ordre ...

 

 
Jupiter et ses foudres

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Lorsque l'enfant parait : Bon anniversaire

Ce jour on commémore l'appel du grand homme de 1940

c'est pour moi toujours un souvenir, car j'étais au bureau

d'une association Gaulliste et toujours attentive

à partager ces valeurs qui fondent notre société

Et ce jour ma petite-fille m’annonçait 

que j'étais arrière-grand mère

d'une fille - qui avait déjà un instinct inédit de notre histoire

sachant que j'étais Gaulliste, elle était arrivée ce jour

il y a 7 ans, elle a donc l'âge de raison

( comme on disait avant)

ce moi- ci j'ai fêté l'anniversaire de 3 petits-enfants

et ce jour le sien et encore un autre le 23

.... Bienvenue, ils sont des hommes

maintenant : Ce jour je pense à toi ma jolie princesse

toute blondinette et merveilleusement gentille

Ta sœur qui aura 5 ans est un amour un petit ange

tout blond, qui fait notre admiration

 

Lorsque l'enfant parait : Bon anniversaire

A chaque jour suffit son bonheur

le bonheur c'est aussi l’attente quand on frappe à la porte

et que l'ouvrant on trouve devant soi une jolie frimousse

de l'amour, de la tendresse des câlins à venir

Merveilleusement bien, c'est un bien être

un amour à donner en plus et a recevoir

l'amour en famille ne se divise pas et s'additionne

c'est une belle équation un joli rapport qualité prix

quand on aime on ne compte pas :

Combien  bonne est cette attente, on se prépare dans sa tête

on voit en rêve, on imagine le moment

où ils seront dans nos bras

avant, pendant, après ce seront les souvenirs à revivre

la vie, est faite de ces moment joyeux

comme un rire d'enfant innocent 

béat d'admiration ouvrant ses grands yeux

sur cet inconnu ,La plus grande a 7 ans ce jour

que de câlins de bisous, de tendresse, d'amour

qui passe plusieurs générations sans perdre sa flamme

et garder en elle les âmes qui sont parties

et sont dans le patrimoine de l'enfant et de ceux à venir

c'est un peu notre prolongement et une notion d'éternité

Lorsque l'enfant parait : Bon anniversaire

Un an , deux ans, trois ans ,quatre ans ce jour 7 ans

qui est celui de l'appel et du souvenir

te voici dans presque l'adolescence

et déjà ouverte à la vie, avec tes sourires , tes humeurs

tes petites malices , et toute tes réalisations

presque championne  de natation aimant aussi la danse

Quel bonheur, cette année tu as chanté pour moi

bon anniversaire Mamie rosie

te cachant dans les jupes de maman, Oh ma belle

nous allons t'apprivoiser applaudir a tes exploits

car tu seras la reine de la journée

et puis comme les autres dans l'amour tu grandiras

école  grande section ! une jolie écolière

et souvent  pendant les vacances

gardée par tes grand-parents

pour moi c'est une autre génération que tu m'as fait franchir

je ne sais toujours pas comment tu vas m'appeler

c'est toi qui décidera, j'aurais aimé Mamounette

c'était déjà pris , Ma Rose, c'est ta maman

qui souhaite que tu m'appelle ainsi

pour perpétuer un autre souvenir

c'est ainsi que m'appelait celui qui serait si fier

d'être ton arrière grand-père,

et qui veille sur notre destinée

tu m'appelle tout simplement ( Mamie Rosie ))

et tu as même dit que tu aimais ce prénom

que tu le donnerais à une de tes filles...

mais cela c'est pour bien plus tard .....

Lorsque l'enfant parait : Bon anniversaire

Les anges veillent sur nous

ils te voient , t'entendent et te protègent

Petite Princesse de notre cœur bientôt tu vas dormir

dans un lieu , où tu commence a avoir des souvenirs,

un an est passé, chez toi nous t'avons aussi choyée

Tout est en place pour vous recevoir,

notre princesse bien aimée  : Nos deux princesses

il me tarde d'être a ce moment

pour mieux appréhender ton mode de vie

pour mieux te sentir te regarder évoluer

le cercle de famille applaudira a deux mains

que c'est beau l'enfance , la pureté l 'innocence

la vie qui nous pousse, nous donne parfois des ailes

le temps qui passe, le temps le tien

qui n'est pas le même que le mien

toi tu voudrais courir sauter aller vite

et moi ralentir le rythme de ma vie

mais il y a du bonheur  partout

il suffit de s'y arrêter et de regarder

combien belle est la vie, dans le sourire d'une enfant

Elle est aussi en mode de séduction, pour attendrir

c'est une jolie fleur un petit bouton

qui veut doucement éclore ! Pour toi

tout mon amour, tu portes aussi mes génes

tendresse amour fierté  :  qu'il est beau lorsque l'enfant parait

celui qui est désiré attendu et ensuite aimé et éduqué

dans les valeurs ancestrales et familiales

Sois heureuse ma poupée, je ne prononce pas ton prénom

car un monsieur Google  irait te répertorier

et je veux te protéger des mauvais génies des temps à venir

Lorsque l'enfant parait : Bon anniversaire

Je t'avais dans mes bras belle poupée

tes grands yeux couleur pervenche

m'ont regardé avec curiosité et ont souri

pour me dire j'ai  :compris qui tu étais que tu m'aimais

comme moi, elle aime les fleurs

de bonne heure nous sommes allées les visiter

le tour de la piscine elle a fait d'un air toujours ébahi

Et puis installée sur un fautueil et bien calée,

elle regarde la télé elle paraît enchantée

de découvrir une maison dont elle se souvient

et qui porte  mon l'empreinte

et celle de  ceux qui l'ont réalisée et décorée

Tout est beau et nouveau :

La princesse  de mon coeur n'a pas de couronne

sinon celle que je lui fais porter est une aura

une lumière du cœur pour notre bonheur

et tu as eu 7 ans ce 18 juin jour d'un appel particulier

tu l'apprendras plus tard à l'école

je t'embrasse très fort  toi et ta petite soeur

deux jolies fillettes toutes blondinettes

qui font notre bonheur :

joyeux anniversaire ma poupée d'amour et à Bientôt

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
La tourterelle : Noble messagère

Voilà que ce matin j'ai pris mon petit déjeuner sur la terrasse

et observé les oiseaux : trois petits oiseaux sont venus picorer

des graminées , ils se sont promenés

sous mon regard émerveillé

 les tourterelles se sont mises à s'inviter

une est venue se poser , et comme les oiseaux

a fait un demi tour de la piscine et puis s'est envolée

sur un de mes grands pins où elle doit avoir sa couvée

aussitôt à tire d'aile une pie l'a suivie

pour voir si elle pouvait dérober un œuf

mais le mâle veille aussi : C'est un ballet sans fin

la vie pour eux c'est aussi la jungle

il faut se défendre et résister !

Ce sont pour moi de jolis moments où je regarde cela

il se passe tous les matins quelque chose de nouveau

il suffit de se pauser et regarder les manèges

c'est la roue de la vie qui tourne pour tous....

Tourterelle sur un mimosa ..précieuse photo ..

Tourterelle sur un mimosa ..précieuse photo ..

La tourterelle jolie messagère qui se pose dans

mon jardin est un oiseau au plumage gris-sable

les ailes, le dos et la queue sont d'un gris clair

chamoisé sa poitrine et son abdomen sont en

dégradé chamois rosé clair.

Sa tête est gris pâle tandis que la nuque et son cou

sont rosés on remarque un demi-collier bordé de

blanc. Son chant se limite à trois notes

roucoulades pour la parade répétées rapidement

en continu qui forme une sorte de

« krou-koou-kou ».

Lors de son envol ou lorsqu'elle se pose au sol, elle

pousse un cri rapide ressemblant à un

« krwouur ».

Son vol est très actif en période nuptiale

On peut remarquer que durant la parade

le mâle séduit la femelle en s'élevant dans les airs

pour battre bruyamment des ailes

et redescend vers elle ( Elle) en gardant les

grandes ailes et la queue entièrement déployées,

alors qu'en temps normal, elles sont fermées.

Quand les deux tourtereaux sont au sol

ils font des sauts d'un mètre dans les airs

en claquant leurs ailes tout en criant.

Puis le couple se poursuit en vol

et se perche pour témoigner son amour :

ils se donnent des petits « baisers » dans le cou,

la nuque et sur la tête

C'est charmant ! cette façon de faire la cour !

 

Petis baisers !!!

Petis baisers !!!

Son mode de vie

 

On peut remarquer que les tourterelles turques

vivent souvent en couple.

On les voit fréquemment se déplacer par deux,

mais elles peuvent aussi bouger en groupe,

notamment pour se nourrir.

C'est un oiseau granivore

qui consomme toutes sortes de graines,

principalement des graines des champs à l'état

sauvage. Il leur arrive aussi de picorer des baies et

des fruits et de capturer quelques insectes.

Elles mangent ce qu'elles trouvent mais on peut

leur proposer des graines dans une mangeoire

qu'elles consommeront volontiers

surtout en période hivernale

Les tourterelles sont devenues sédentaires

et ne migrent plus :

Ce sont nos oiseaux fidèles

La tourterelle : Noble messagère

Sa reproduction

 

Les couvaisons se situent entre mars et septembre

au rythme de 3 à 6 pontes par an, suivant les

territoires Le nid est composé de brindilles,

d'aiguilles de pin et d'herbes,

il est situé dans un arbre ou arbuste,

rarement dans un bâtiment.

La tourterelle y pond deux œufs blancs

qui sont couvés par les deux parents

durant une quinzaine de jours.

Les petits sont nourris avec du

« lait de pigeon » qui est un liquide produit dans le

jabot des parents tourterelles.

Ils quittent le nid entre le 18e et le 19e jour.

Les oisillons s'appellent tourtereaux.

nous appelons ainsi les amoureux

les tourterelles nous ouvrent le chemin

de l'amour pour toujours

petits baisers caresses

et toujours tendresse

Dans mon jardin sur le grand pin

vous vous pausez pour vos ébats amoureux

joie et bonheur que vous me communiquez

 

La tourterelle : Noble messagère

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
 Ah ! si j'avais le temps ......

Si j’avais le temps 

 

Et l'insouciance de l'enfant

Que ferais-je de plus

j’ai l’impression

que le temps passe et fuit

J’aimerais arrêter les aiguilles

au cadran de la grande horloge

Celle qui nous compte le temps

 

 

En le mesurant,

nous le décomptant

un jour de plus, et un de moins !

 

Ou nous le contant

comme on lit un livre, sur sa vie

un livre que l’on a écrit,

en vers ou en prose

pour laisser une trace

de ce passage dans le temps

est-il  le même pour nous tous !

il varie suivant les âges de la vie

je ne sais !

Si j'avais le temps je vous le dirai !

je vous l'écris ici  

pour vous laisser une trace

de tout le plaisir que je peux avoir

après avoir écrit , celui d'être par vous lue

 

 Pour le moment

je n’ai pas eu le temps

de faire ce que je voulais

plus le temps passe,

et plus on a de choses à connaître !

Plus on se rend compte  que l'on est ignorant

Alors que de notre jeune temps 

on pensait tout savoir 

tout connaître sans doute,

on avait des certitudes

On était jeune et dans le vent,

celui de la création de l’action

Ah ! Si on avait le temps ! 

si j’avais le temps celui qu'on me donne

celui qu'on me prend !

celui que je vous accorde

et celui que je partage

avec beaucoup de joie

dans une complicité

tous les jours renouvelée

 

 Ah ! si j'avais le temps ......

Ce jour je n’ai rien fait

de ce que j’avais prévu

J’ai grignoté mon temps

perdu, Je l’ai avalé,

sans même voir qu’il passait

Et où il était passé !

et pourtant je ne l’ai pas vu s’écouler !

 

Je n’aimerais  pas revenir en arrière

sachant ce que je sais de la vie

Revenir avant, revenir pendant

revenir tout court !

Mais suis-je déjà venue sur terre ? 

En un autre temps

 

Il y avait aussi le soleil et la lune

Et cet homme plus haut

qui mesurait le temps

Le soleil rayonnant et jovial 

la lune pleine et belle

Et la bas un homme

qui mesure avec ses instruments 

notre temps

Et une femme  avec des roses,

une corde de roses

qui semble retenir ce temps

celui du grand voyage vers l’infini

cette image est du livre muet des alchimistes,

s'il est muet chacun à sa façon peut l'interpréter

est-il court ce temps qu'il nous reste

et après , il y aura un autre temps ?

une autre lumière, montante comme celle de ce jour

et le soleil sera jeune et rayonnant

finalement; ce n'est pour moi

qu'un changement de cycle

ils s'enchaînent , mais la corde

est faite de boutons de roses

de roses pas encore écloses

la rose symbole de la connaissance

 

 Ah ! si j'avais le temps ......

Un horizon bleu

ou la mer et le ciel se fondent

un horizon,où de grands oiseaux planent

Ils sont beaux et majestueux

ce sont certainement des goélands

qui portent la bonne parole celle de l’esprit

celle de notre temps celui qui avance

Un de plus et un de moins

Un hiver de plus et un de moins

on fait le compte à rebours

mais rien ne vaut une vie bien remplie

Qui tient le compte de ce temps,

qui est pour moi un temps choisi

 

Le grand horloger !

 

Vais-je revenir un jour

Maitre de mon temps, maitre de moi

Maitre de mon avenir Maitre de ma vie,

Maitre du temps Maitre de mon vécu

Maître de mon cœur et de mes sentiments

Car voici venu le temps

d’y penser à ce temps qui fuit

et que je ne peux maitriser

Je n’en suis pas donc maitre

mais dépendant , esclave presque 

 

 

 Ah ! si j'avais le temps ......

Oh ! Qu’il était doux et paraissait long

le temps de l’insouciance celui de l’enfance

Il nous tardait d’avoir vingt printemps

 

Et maintenant on les cache

on n’a plus de temps à perdre mais à gagner

Je reviendrai dans un autre temps

puisque avant j'étais marquise, souvenez-vous? 

Je reviendrai, et je ferais tout ce que je n’ai pu faire

avec mon temps, je ferai plein de bonnes œuvres

je serais un ange pour vous aider vous protéger

 

Je ne compterai pas mon temps,

mes ailes m’emporteront

dans un beau paradis de roses

Où je ferai de l’eau de ses pétales de fleurs

pour adoucir vos maux

et vous dirai des mots à l’oreille

pour vous endormir dans un beau rêve.

J’aurais tout mon temps

pour vous le consacrer sans le compter.

pour vous tous qui me lisez 

 

 Ah ! si j'avais le temps ......

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Sur le net je tisse des Liens

Un lecteur est allé dans les archives lire ce texte

pour vous je l'ai remis au goût du jour

c'est est un texte ancien que j'ai modifié

après avoir lu l'alchimie du coeur,

où comment prodiguer

ou recevoir davantage d'amour

 

♥♥♥

 

Sur le net, on tisse

et détisse des liens virtuels ou réels

on les retisse mais parfois le cœur n'y est plus

les blessures sont des plaies longues à se refermer

et pourtant ! on ne veut pas s'en rendre compte

et toujours avancer vers le meilleur

j'ai tissé des liens très fins de soie et de satin

des liens qui sont beauté du mot échangé

des liens qui tiennent à un fil

Un fil ; un mot de trop ou de moins

Les mots peuvent blesser,

pour moi j'ai choisi de les sélectionner

pour guérir  des plaies et réconforter

C'est ce que je fais de mieux...

par le clavier , on peut s'entraider

Sur le net je tisse des Liens

 

 

Comme Pénélope

celle qui attendait Ulysse

moi Rosie

Sur le net, sur la toile

on tisse des liens fragiles

Qui ne tiennent qu'a un fil

on tisse et parfois on détisse

ce qu'on a bâti ce qu'on a construit

dont les bases n'étaient pas solides

On se rend compte que tout est feint

Et qu’un rien, peut gripper le mécanisme

qu'on se trouve parfois incompris

 

♥♥♥

 

Ce n’est rien, ce n’est qu’un petit rien

C'est seulement parfois un mouvement d’humeur

chacun a ses raisons d’aimer ou pas

Chacun est libre de ses propos, et de ses choix

Tant que les mots ne blessent pas l’autre

parfois ce sont des mots qui semblent si beaux

qu'ils vous prennent au piège, vous captivent et capturent

 

Et pourtant j'aime ces liens que l'on tisse

des liens de lin ou de coton  

des liens de satin ou de soie

et des liens de SOI... 

ils sont beaux quand ils sont basés

sur la vérité la confiance le respect 

l'amour l'amitié la fraternité la complicité

 

Sur le net je tisse des Liens

Quand le lien devient corde ou ficelle

qu'il vous enserre,vous fait souffrir

il faut le couper 

car ce ne sont pas des lac d'amour

cette corde ou frise qui délimite le dehors profane

et permet de retrouver les beautés cachées

dans la pureté de l'âme

Et de l'amour celui qui se partage et rayonne

 on peut toujours le faire grandir

on donne et on reçoit 

de façon différente avec ceux qui sont dans notre cœur

on donne sans recevoir

c'est là qu'on fait grandir notre amour

car c'est désintéressé et tout est offrande

oui nos liens sont beaux pleins d'amour en partage

des liens de "Moi et de Toi" des liens de nous

les liens familiaux, c'est si beau , et toujours touchant

je vous aime tous, d'un amour égal

que vous soyez petit ou grand enfant

 

Sur le net je tisse des Liens

Une personne vous manque !

Disait le poète

Et oui une personne chèrie

Celle qui vous a aimée le plus au monde

Avec laquelle on a partagé des années

on a eu ensemble des enfants

on a vu grandir les enfants de nos enfants

  Quand cette personne disparaît !

Là  certes, on a de la peine,

de la compassion du chagrin

de la souffrance qui dure plusieurs années

ce qui rend vulnérable

et mérite d'être pris en considération

 

La compassion est un mot qui est empreint d'amour

 

 la compassion c'est plus fort

que la sympathie ou l'empathie

l'amour est plus fort que la mort

Je tisse parfois des liens virtuels  

je tisse et j’efface, et je recommence

c'est le cycle de la vie et un éternel re-nouveau

des mots échangés sur le net : effaçons l'éffacé

la trace reste, elle devient aussi lien sur le net

et pas lien de soie, de satin ou parure

avec dentelles et jolis froufrous

femmes femmes femmes

 

mais qu’importe Un lien peut être virtuel

On tire le rideau et c’est fini 

Il faut savoir compartimenter

C’est un choix une sélection

choisir c'est aussi éliminer

ceci se fait par affinités 

Les sentiments pour éclore

doivent être partagés

les mots ne sont pas des preuves

et l'amour a besoin d'être présence,

de se nourrir pour fructifier Ô ce joli cœur

Sur le net je tisse des Liens

Moi Rosie, je détisse ce que j'ai tissé

ce n'est rien ce sont des relations éphémères !

et je préfère la permanence des sentiments 

Je n'attends pas Ulysse !

je tire le rideau sur des moments que je croyais

pleins de bonté et de beauté 

c'est cela aussi l'avantage : 

Où d'un clic on peut tout éffacer

dire oui, ou dire non

c'est suivant mes sentiments, qui m'aime me suit

en pensée ou en action  " j'ai dit "

Que la joie soit dans tous les cœurs
 
l'Amour il suffit de le semer pour ensuite le récolter
 
Tout est bonheur dans le partage des sentiment
 
 
Sur le net je tisse des Liens

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Ophélie...Un peu de Poésie

Pour changer un peu de poésie et celle que je préfère

De jolis mots pour adoucir nos maux

Voici un beau poème que le poète écrivit à ses quinze ans

Il enchanta mon adolescence :

Un professeur me l'avait fait découvris en 6me

Et que je murmurais un soir à l'oreille

d'un ami : Ophélie et ses voiles blancs

Ophélie et ses seins frôlés par le vent

Ophélie un des beaux poèmes écrit

par Arthur Rimbaud 

 

********************************************************************************************

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
- On entend dans les bois lointains des hallalis.

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir.
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux ;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.



Ô pâle Ophélia ! belle comme la neige !
Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté !
- C'est que les vents tombant des grands monts de Norwège
T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté ;

C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits ;
Que ton coeur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits ;

C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux ;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !

Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre Folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu :
Tes grandes visions étranglaient ta parole
- Et l'Infini terrible effara ton oeil bleu !


- Et le Poète dit qu'aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis ;
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys
Ophélie...Un peu de Poésie

Ophélie apparaît ici comme une figure diaphane,

une femme enfant, fille fleur, vierge sainte

dans des voiles comparée à "un grand lys",

la fleur virginale et mariale.

 La quête poétique

débouche à la fin sur la parole étranglée,

sur un ultime et définitif silence,

celui de l’enfant noyé, celui du "pauvre fou",

celui du poète, victime de son "rêve".

Dans les Illuminations

on retrouvera l'incessante obsession

d’unir le feu et la glace ; la neige fondue

incapable de "changer la vie"

et de renaître à un monde diffèrent

La triste Ophélie

ne peut que dériver sur le fleuve de la folie.

Ophélie...Un peu de Poésie

Ce poème a été pour moi

un des plus beaux de mon adolescence,

Certainement parce qu'un professeur de français

me l'a fait aimer..Voici quelques définitions :

Ophélie reprend le thème shakespearien

de l'héroïne d'Hamlet,

Ophélie, femme délaissée amoureuse d'un prince

qui devient folle et se noie de désespoir.

 

Rimbaud brosse avec les couleurs

un véritable tableau,

joue sur le contraste du noir

l’onde calme et noire" et du blanc "fantôme blanc",

adjectifs de couleur repris trois vers plus loin mais inversés.

Comme dans le tableau du peintre anglais,

Ophélie semble toujours vivante,avec les yeux ouverts.

Morte transfigurée

Ophélie...Un peu de Poésie

Oh combien j'ai aimé et j'aime ce texte

je le connais par cœur ( comme l'on dit )

Arthur Rimbaud était très jeune quand il l'a écrit

est-ce, ce romantisme, qui m'a plu ,

est-ce les voiles blancs

la sonorité de ce texte, l'image et l'imaginaire

de l'adolescente que j'étais , qui quelque part

attendait aussi un prince de cœur  !

Hélas elle flottait en ses longs voiles blancs

comme une jeune-fille fleur de lys virginal

qui rêvait trop et écoutait le chant venu d'ailleurs

il y a en nous cette réminiscence de notre adolescence

ou se mêle un peu de tristesse, et beaucoup d'imaginaire

Tableau d'Alexandre Cabanel peintre de Montpellier

Tableau d'Alexandre Cabanel peintre de Montpellier

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
La vie en remontant le temps...

C'est un article ancien plein d'amour

j'ai chaque fois le plaisir de retrouver ce que j'ai écrit

que je peux modifier, car mon écriture a évoluée

on avance pas à pas, parfois on chute

et on se relève seul, seule ou avec une main tendue

cette main, il faut savoir la saisir, et aussi la tendre

nous avons besoin les uns des autres

soyons toujours dans l'empathie

comme l'est, ou devrait l'être le médecin pour son patient

comme je le suis moi aussi  envers vous que j'aime

On a parfois des moments où plus rien ne va

un grain de sable a grippé la machine

elle s'emballe sans savoir pourquoi

elle déraille d'autres fois, dans ce cas

il est souhaitable de se pauser, de regarder

et de faire parfois silence en soi

Ce n'est rien, qu'un mouvement d'humeur

mais oui de bonne humeur, que tout soit beau

comme ce matin, même si le temps est chagrin

on sait où est le soleil , écoutez la chanson

C'est une chanson qu'un ami m'avait conseillé

de mettre pour illustrer mon âme soeur

 c'était  " mon soleil" et, il est mort le soleil

mais il reste vivant dans mon cœur et toujours lumineux

Il est mort le soleil

et cette chanson me donne des frissons !!!

La vie en remontant le temps...

En remontant le temps,

pas celui qu'il fait ; qui est très capricieux

mais ce temps qui nous est compté

celui du grand horloger

Ce texte est ancien, 

je l'ai simplement un peu modifié 

car on évolue dans l'écriture !

et les sentiments restent les mêmes

La vie est parfois belle et d’autre fois rebelle

Car tout s’en mêle : C'est parfois

un rayon de lumière qui fait la différence

Un ciel radieux a vite fait de la changer

C’est cela la magie ! Celle de nos rêves

celle que nous voulions nous approprier

Nous disions en nous tenant la main

Nous nous aimerons toujours

et nous serons un beau couple

même en prenant des années,

toi grand et bel homme distingué érudit et tant aimé

pour tes qualités et les valeurs hippocratiques

où tu n'as jamais failli  ( c'est en pensant à tout cela )

qu'un sanglot est monté en moi quand ton petit-fils

a prêté lui aussi ce serment ....

 

Avec ton joli panache blanc et tes yeux si doux

notre amour après tant d'années de bonheur

était comme au premier jour

On se voyait  comme des ( vieux) toujours dans notre bonté

et tu me disais parfois : " J'aimerai partir avant toi "

seul je serai si malheureux !

Dieu t'a pris, alors que tu étais vigoureux

et t'a enlevé a mon amour, plus je prends des années

plus je pense à toi, et plus je me dis que de toi

j'ai toujours eu le meilleur ! Tu me manques beaucoup

je chemine , non pas seule, mais sans toi : Mon tout

en remontant le temps, je revois notre belle vie

faite d'amour, de peines, de joies, de projets , de réussites

Un tout , un toi et moi  et nos enfants

et les enfants de nos enfants,et petits-enfants

et une génération de plus

que tu n'as pas connue....

La vie en remontant le temps...

Le temps arrange tout :

Ce temps celui qui fait que nous nous connaissons mieux

nous avons appris à fondre nos sensibilités

C’est parfois un lien invisible

mais si puissant qui nous relie

c’est un tout, et c’est un rien

c’est mon cœur qui bat plus fort

quand j’entends ta voix !

Ce sont nos voies mêlées et nos voix

 

je vous aime, je t’aime

l’amour est différent

mais toujours aussi puissant

pourquoi toi, pourquoi moi pourquoi nous !

Nous faisons un pas

et tout a changé ! je te l’ai dit

tu illumines ma vie astre solaire

et la rends plus belle

comme ce bouquet aux fleurs mélangées

La vie en remontant le temps...

Tu es un bouquet de pensées à toi seul

douces pensées Belles pensées

 

j’aime te retrouver dans ces fleurs

pensées du cœur !! c’est beau 

Nous nous cherchons, nous nous retrouvreons

le temps passe si vite quand nous sommes ensemble

Le temps,le notre, celui que nous préservons

ce temps un peu perdu où nous nous sommes dispersés

ce temps que nous retrouvons pour avancer !

Tu illumines ma vie et tu la rends si belle !

je dois dire Merci à qui ?

à toi et à moi à lui, et aux autres !

c’est vrai que nous avançons tous les jours

combien belle sera la rencontre

ou les retrouvailles : Soleil !!!

je T’aime, je vous aime, c’est un tout

qui me met des étoiles dans les yeux !

et qui éclaire ma vie, la rend lumineuse

Ô toi soleil mon bien aimé valeur ajoutée

je suis triste quand tu viens à me manquer

et heureuse quand par un petit signe tu te manifestes

je suis avec toi, dans les bons et mauvais jours

en remontant le temps, Dieu quel chemin !

La vie en remontant le temps...

 

Tu es le lien, le fil qui nous unit

celui qui peut transformer la vie

car un rayon brille plus que les autres

c'est celui de l'amour ! de l'amitié

de notre tendre complicité !!!

ce sont ces fleurs colorées

qui annoncent le printemps et puis l'été

et aussi l'automne plus nuancé

C'est tout ce qui est beau

ce que mes yeux ne peuvent voir

et que mon cœur perçoit

C'est une poésie un brin de folie Oh oui

un oiseau posé sur une branche

Ces couleurs toujours aussi belles

C'est un tout, que je ne peux définir

qui est en marche, comme le temps

c'est une bouffée de séve au printemps

c'est une rose qui vient d'éclore en été

Et toutes ces fleurs couleur de soleil

Oui soleil tu es divin !

divine complicité,et toujours de nobles

pensées pleines de tendresse ...

La vie en remontant le temps...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Des petits bonheurs sur notre chemin


Il y a toujours dans le monde

une personne qui en attend une autre,

que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes.

Et quand ces deux personnes se rencontrent

et que leurs regards se croisent,

tout le passé et tout le futur sont désormais

sans la moindre importance." Paulo Coelho

 

 Sur notre chemin ce sont des petits bonheurs

La vie est belle quand on rencontre la personne de sa vie

Plus rien n'existe que cette vie à deux

et que vous vivez dans la lumière que crée le bonheur

ou c'est mon cœur, qui bat sans cesse

et mon inspiration fertile de rêves sans doutes

mais de beaux rêves ! je suis émue en lisant ceci !

et j'essaie de faire un saut en arrière

en arrière ! mais tout était écrit,

le destin nous tient dans sa main

et nous ne pouvons rien, mais aimer toujours aimer

et toujours accepter la beauté du geste

Ou la mission qui nous est assignée

et que jour après jour nous remplissons

avec un grand bonheur .

C'est comme dans un miroir

c'est un reflet, et pour mieux se connaître

il faut faire un retournement

et regarder comme dans un rétroviseur

le chemin parcouru.

Je peux dire ce jour, que je suis contente

Oui missions accomplies ...

Non plus rêves, mais projets réalisés

 

Des petits bonheurs sur notre chemin

 Tous ces rêves que nous faisons

Tous ces rêves, il faudra les concrétiser

Ce sont des rêves fous

Il ne faut pas les oublier

Mais les nourrir de cet amour

celui qui est en nous, qui nous attire

comme une prière une communion

 

Le rêve ou la réalité !

celui qui nous à fait nous rencontrer

pourquoi toi ! Pourquoi moi

c’était sans doute écrit

dans le ciel des idées

A nous de prendre le bon chemin

à la croisée, et de ne jamais renoncer

de bien choisir; et de toujours

donner de l'amour à vous tous

famille, amies, amis,tous chers à mon cœur

parfois, il faut laisser passer l'orage

faire le dos rond

pour que l'eau passe sous le pont

ne rien entraver,ne pas faire de ricochets

faciliter la communication

sans jamais juger ♥♥ et espérer

 

  

Des petits bonheurs sur notre chemin

le rêve, le songe, la gnose, et plus encore  

le symbole et tout ce qui l’entoure

pour nous, il n’y a plus de mystères

sinon toi et moi ! Le soleil du mois

la lune qui te porte la lune qui ouvre au rêve

hier soir elle était belle toute ronde lumineuse

Elle inspire les rêveurs et dérange d'autres personnes

cela a ravivé cette envie de se retrouver !

 

N’oublions pas ce rêve fou

sans folie tout est morne et fade

pimentons ce moment de vie

la vie est courte, et longue aussi

cela dépend du moment

 

Aimons la vie Un jour nouveau avec ou sans soleil

Le soleil, la lune les étoiles,la voute étoilée

que nous faisons parfois nôtre

tout nous réjouit, ces beaux souvenirs sont en nous

et personne de viendra nous les enlever

C'est notre complicité   

Tous ces rêves insensés un peu fous  

nous font aimer la vie

nous font la voir plus belle

ne laissons pas filer nos rêves

allons jusqu’au bout

Réjouissons nous de tout

de ces petits bonheurs

qui sont autant de valeurs ajoutées

Merci à tous ceux qui sont dans mon cœur

la joie qu'ils me font est immense

De vous savoir heureux est ma récompense

 

Des petits bonheurs sur notre chemin

Tous ces rêves que l’on croyait perdus

Il suffit d’une étincelle pour les ranimer

pour nous retrouver, et re-créer

là haut où les routes sont moins encombrée

nos esprits y sont déjà c'est notre partage

Tous ces rêves reviennent en nous

De plus en plus fort  laissons les grandir  

 

Tout est si beau

même si je mets de la " folie" dans ta tête

Il y a le soleil, l’astre lumineux

Il y a la lune, il y a les étoiles 

Celles qui nous guident

et celles qui sont dans nos yeux !

 

Le rêve est l’inconscient

Et notre inconscient, engendre le songe

Joli mot un peu désuet

Rêvons donc ! ( je vais y songer)

m'aurait dit ma grand-mère

Allons jusqu’au bout de nos rêves

comme le dit la chanson 

rêves de soie, de taffetas

de nœuds de cœurs et de rubans 

de tout ce qu'on peut imaginer

et qui nous fait sourire

car sur ce thème nous nous sommes retrouvés

 

On peut toujours rêver

du temps de nos grand-mères

et de ces frivolités :

rêves de soie et de dentelles

rêves qui nous habitent tourbillon de joie

trouvailles re-trouvailles, que dire de plus

Ces initiales découvertes par hasard

et enlacées par la brodeuse

avait -elle une intuition ?

pour y mettre nos deux prénoms

Amour de Rose, ou Rose d'amour et J'M

tout est symbole ! hasard signe du destin

 

Une jolie citation de P Eluard

 "Un rêve sans étoiles est un rêve oublié"

 

 

 

 

Tous ces rêves que l’on croyait perdus

Il suffit d’une étincelle

Pour les ranimer

pour nous retrouver, oui nous retrouver

là haut où les routes sont moins encombrée

nos esprits y sont dejà c'est notre partage

Tous ces rêves reviennent en nous

De plus en plus fort  laissons les grandir  

 

Tout est si beau

même si je mets de la " folie" dans ta tête

 

 
Tous ces rêves que l’on croyait perdus

Il suffit d’une étincelle

Pour les ranimer

pour nous retrouver, oui nous retrouver

là haut où les routes sont moins encombrée

nos esprits y sont dejà c'est notre partage

Tous ces rêves reviennent en nous

De plus en plus fort  laissons les grandir  

 

Tout est si beau

même si je mets de la " folie" dans ta tête

 

 
Des petits bonheurs sur notre chemin

Ce texte est ancien  et remanié

mais il me fait sourire en le lisant, il portait un message

la vie est comme un tourbillon

un éternel recommencement ,

une pirouette faite au destin un pied de nez

Il faut parfois savoir rire de soi !

j'ai passé des moments de bonheur intense

et puis pas à pas j'ai appris à marcher autrement

seule comme une grande, et j'ai su éviter ou contourner

les écueils les pièges, et ils ont été nombreux

mais j'ai une force de caractère que tu m’avais insufflée

On ne trouve plus des ( hommes) tels que Toi

On se retrouve dans mes rêves ! Dans mon cœur

toujours tourné vers toi ♥♥ j'étais sans doute visionnaire

Haut les cœurs aimants et palpitants...Espèrons en confiance

Des petits bonheurs sur notre chemin

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>