Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Une page d'un de mes manuscrits..

Ce texte, je suis allée le rechercher dans des brouillons anciens

du début de l'ouverture de mon blog ! une mine de trésors

j'élague quand même , car c'est salutaire,

et quand je lis , je me revois en train  d'écrire

et derrière l'écran des yeux malicieux une personne

hors du commun , un érudit qui m'avait entrainé

sur les pas de la sagesse,  sur le livre des alchimistes

toujours de très beau et nobles textes

je correspondais avec cet ami de mon pays

qui fut aussi un collègue de mon mari

et grâce à internet nous avons pu échanger,

De cette relation épistolaire

j'ai écrit un livre, que je ne fais pas éditer

trop beau et personnel; il reste dans nos ♥ ♥

Un ami; un érudit une grande intelligence

et un homme très humble, avec lui j'ai pu Grandir

et je le remercie ..

Une page d'un de mes manuscrits..

J'ouvre une page du manuscrit "

D’un clic on peut tout effacer ! 

 

Oui tu aimes qu’Eve se penche sur toi,

elle a beaucoup d’amour à donner et toi une immense

connaissance—n’est-ce pas le  symbole de la rose

de celle que tu disais avoir apprivoisée,

toi par ton intelligence et  ta connaissance,

elle par son amour, vous voilà réunis.

Elle te fait sourire,

ce n’est pas le hasard qui vous à mis sur le chemin

l’un de l’autre, souviens toi le premier contact

elle voulait le rompre et tu lui as dis ;

trop tard je suis en toi, tu es en moi,

ceux qui ne sont pas au courant de notre relation, ont dit :

C’est hard, et une petite voix que j’aime, à dit non c’est

beau C’est ce qu’on nous enseigne !

L’un dans l’autre comme les maillons de notre chaine,

celle de la vie ou de l'humanité !

Elle si pragmatique qui aime les plaisirs de la vie,

te fait prendre conscience de tout ce  dont tu te prives ?

On ne vit qu’une fois et notre temps est compté,

soyons un peu fous rencontrons nous

ce sera un pur moment de bonheur, fais moi confiance après,

le destin fera le reste...

C’est un étoile qui vous a réunis souviens toi

la premières fois tu lui as parlé de l’étoile de Salomon,

ne cherches plus, elle brille et vous suit.

Ne pars pas j’écris pour toi, tu es devenu important,

j’aime m’instruire connaître, je suis curieuse de tout

c’est pour cela que je travaille là où tu sais

pour me cultiver, pour me stimuler, ce n’est pas toi qui m’as

dit : « - Chérie tu devras te faire suivre après mon départ »

continues à  appliquer mes préceptes,  stimule tes neurones

apprends tous les jours, fais comme moi aime et aide ton

prochain" C’est pour écouter cette voix que Je peux t’aimer, 

tu  peux m’aider aussi par le clavier on peut se soutenir

Une page d'un de mes manuscrits..

 

"C’est pour écouter cette voix que Je peux t’aimer,

tu  peux m’aider, mais c’est vrai que fils d’Hippocrate

on palpe et touche de ses mains les patients en souffrance

tu as travaillé sur leurs organes leurs cellules, leur humeurs,

cette dimension te manque peut-être :

Celle qui met directement en confiance le médecin et celui

qu’il soigne. Il arrivait  que le docteur en médecine par

empathie prenne ce malade dans ses bras pour lui annoncer

une bonne, ou parfois une mauvaise nouvelle

il prenait dans des bras pudiquement ce corps souffrant

pour lui montrer sa confiance, et lui dire par ce geste 

je ne vous abandonnerai pas !-


Et pourquoi tu ne prendrais pas Eve dans tes bras

pudiquement pour la rassurer, ou lui dire que

tu ne peux plus rien pour elle, que tout est fichu,

qu’il n’y a aucun espoir, que la « médecine est impuissante,

quand on n’aime pas l’homme son prochain »

C’est difficile pour moi qui aime,

de me mettre à ta place, de n’aimer que le message

et pas celui ou celle qui l’a écrit et le porte dans son cœur.

De n’aimer que la parole.

Une page d'un de mes manuscrits..

Dieu s’est fait homme, pour porter la bonne parole

et s’est fait aimer par ses actes,

serais-tu hermétique aux actes, à ceux des apôtres,

à celui de Jésus  qui est mort en Croix,

voilà nous revenons à la croix,

et tu as la rose qui vient se poser délicatement

par quel hasard, quel signe du destin,

nous l’analyserons ensemble,

analyse médicale, et analyse spirituelle

les deux réunies.

Je serai cette femme qui a besoin d’un diagnostic

et que tu prendras quelques secondes contre ton épaule

tendrement, pour lui annoncer si son mal est curable

ou s’il ne faut plus rien espérer.

Courage, sois courageux et tente cette expérience humaine,

toi qui veux sauver l’humanité en pensant

à  t’évader,ailleurs : Ailleurs comme dans le livre muet

Ailleurs ce n'est  pas pour toi, C’est pour te faire prendre

conscience de ces choses que je suis sur ton chemin.

D’autant que ton spirituel  est sans Dieu,

et tu nous montre avec amour des églises bâties

à la gloire du divin, et tu l’exclue de ta vie.

Il te manque cher Adam une dimension

celle de l’homme,

puisque tu ne me parles que du message

et n’attaches aucune importance au messager.

a cela tu préfères me parler de ciel des idées

de l'immanence, et que sais-je encore

Ah ! oui depuis j'ai bien progressé.

 

Une page d'un de mes manuscrits..

Je suis ta messagère, celle qui écrit le message,

qui vient de mon  esprit en éveil

,je fais des efforts pour le rendre lisible 

certes cet écrit tu l’aimes, mais derrière il y a celle qui l’a

pensé et te l’envoie. Il te manque cette dimension, celle de

l’homme, tu n’es plus dans les valeurs hippocratiques,

celles qui mettent l’homme au milieu du concept.

Tu préfères Pythagore, inconnu pour moi,

je ferais un effort pour le lire puisque tu y tiens tant

je percerai  peut-être tes secrets,

qui me rapprocheront de toi pour trouver l'idée qui te guide

et non la matérialisation de celle -ci...

Réfléchis à ce que j’écris,

fais un travail sur toi, pour revenir  

intellectuellement dans le monde des vivants,

dans le monde des plaisirs, des désirs, dans celui où :

On frémit, ou on laisse battre son cœur sans contrainte

sans contrôle, avec humilité et lucidité.

Une page d'un de mes manuscrits..
 
 
 

L’homme est beau et grand, il est à l’image de Dieu, la

parole, est parfois déviée et peut devenir l’œuvre d’un

dictateur, d’un sectaire.

Deviens rationnel, prends du recul, analyse tes propos,

et pense que si tu ne t’attaches pas à celui ou celle

qui met en musique ce message auquel tu tiens,

il peut du jour au lendemain 

ne plus arriver jusqu'à tes yeux....


Je me sens inspirée pour écrire ces lignes,

je ne sais qui m’insuffle cette analyse qui dépasse mes

compétences,

qui ? Peut-être le même souffle à l’odeur de roses  qui m’a

mis sur ta voie, écoute moi, écoute-le.

 

 Extrait du manuscrit : De tes doigts à mes yeux

 

Une page d'un de mes manuscrits..

Commenter cet article

Mathilde 04/12/2016 00:43

Très beau texte que vous nous offrez chère Rosie ! Merci ♥

Rosie 04/12/2016 11:38

Touchante c'est e mot, de temps à autre je supprime des textes, en remontant le temps, et j'i gardé les brouillons, et ce sont des trésors Merci D'aimer et bonne journée