Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
L'estime de soi  : S'aimer pour Aimer les autres..

 

Entendu sur les ondes :

qu'il faut avoir une estime de soi pour aimer les autres

et qu'il fallait toujours être dans le positif

car la souffrance induit une autre souffrance

et le bonheur est de se sentir soi-même bien

ou même dans le bien , l'un influençant l'autre

Le corps est le précieux écrin de l’esprit.

nous sommes sur terre pour apprendre à aimer

Pour aimer les autres, aimons nous, nous même
 

C’est le secret du bonheur

et c'est exactement le concept qui était développé par

mon époux  Jean Dauverchain qui parlait

d'avancée en âge en santé

L'estime de "soi" pour aller vers l'estime de l'autre

Se sentir en harmonie et bien dans son corps

qui est un lieu de soins, pour le garder le plus longtemps

dans une jeunesse et ensuite une maturité

comme un fruit que l'on va cueillir avec tendresse

Le corps est le reflet de l'esprit

les yeux sont le reflet de l'âme

tout est beau quand on a vingt ans, et même deux fois

Tout devient fragile ensuite à trois fois vingt ans et plus

la joie de vivre devient souvent communicative

c'est pour cela que l'on recherche des personnes

avec lesquelles on peur échanger, rire, s'amuser

partager en toute convivialité des moments privilégiés

au contraire dans un autre aspect

Ce corps est lieu de souffrance

Et pas lieu de plaisir Et pourquoi ?

L'estime de soi  : S'aimer pour Aimer les autres..

 

Il est bon de prendre conscience de son image

de son reflet dans le miroir

Pensée positive, tu es là

L’estime de son corps

Le redécouvrir, le prendre en charge

Doucement, pour l’apprivoiser en voir une autre image

Dans le mythe de la confrontation avec la souffrance

Nous revenons à narcisse !

La souffrance et celle de l’autre

Parfois quand on ne peut plus donner

Une bonne image ou une estime de soi

On se replie dans la souffrance

C’est un appel : au secours je souffre ! écoutez moi, 

Celui de ce corps déformé, usé qui est parfois négligé

Un peu d’estime de soi

c’est aussi éveiller l’estime des autres

C’est vouloir plaire, pas pour séduire

Mais pour être apprécié !

séduire plaire, non pas comme Narcisse qui aime son

image mais plaire pour attirer dans le bon sens du mot

être atreyant , séduisant, aimable, aimant..

le cœur ouvert dans la générosité, aimer

aimer toujours et encore plus, c'est un bon stimulant

  

L'estime de soi  : S'aimer pour Aimer les autres..

Il y a des multitudes de façons

De donner et de recevoir

Encore faut-il se connaître et s’aimer

S’aimer tel que nous sommes,

garder son aura ou son charme

le cultiver même, comme on le fait pour une fleur

Pour aller vers les autres, il faut s'aimer soi-même

C’est sur ce raisonnement qui n’engage que moi

que je trouve toujours exagérées certaines attitudes

Qui font du « narcissisme » une maladie ou une vanité !

Il faut un peu de tout avec discernement

 

Et voici que je rejoins une autre idée positive

Narcisse est pétrifié Il reste dans sa beauté

et dans sa jeunesse pour avoir trop aimé son image

A l'inverse, Il y a des humains qui deviennent

beaux en vieillissant  : ils ont gardé ou acquis une

séduction parfois intellectuelle, et qui retentit sur leur

charme L’estime de son corps et de sa représentation

La démission du corps laisse présager celui de l’esprit !

User de tout avec discernement sans en abuser

est mon mode de vie :

s’aimer pour aimer les autres

mettre en avant les atouts : La tendresse, la délicatesse

Tout ce qui est dans la relation de courtoisie

que l'on trouve plus souvent chez ceux qui avancent

en âge que chez les jeunes dans ce monde qui ne parle

que par le jeunisme ou bien l'âgisme ?

que peuvent vouloir dire ces classifications ,

si ce n'est que pour mieux les opposer

Chaque âge de la vie reflète une beauté

 

L'estime de soi  : S'aimer pour Aimer les autres..

la maladie isole parfois des êtres aimés

qui  sont devenus étranges,

étranges car enfermés dans une bulle

Il en reste l'amour que nous leur portons

celui qui est dans le cœur, même s'ils ne peuvent plus le

ressentir Voir avec le cœur pour oublier ce qu'ils sont

les toucher avec affection, penser à ce qu'ils nous ont

donné,et faire notre chemin pour avancer

et à notre tour ne pas nous replier,

telle est ma vision

Pour aimer les autres, il faut avant tout s'aimer

J'ai illustré ce texte par une image montrant les

philosophes Pour moi l'allégorie de la caverne de Platon

transposé aux temps modernes,

C'est cet être humain dans un lit d'hôpital,

les barrières du lit sont levées pour l'enfermer

et devant lui, passent des blouses blanches

qui parlent entre elles passent et repassent

et ne touchent pas celui qui en aurait tant besoin

qui entend un écho au loin 

et ne distingue pas ce monde des apparences

 

L'estime de soi  : S'aimer pour Aimer les autres..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
 petite étude sur la sagesse

C'est une page ancienne

Tirée d'un de mes manuscrits non publié ....♥

***************************************************************************

Un peu pour continuer sur la sagesse

Pourquoi t’a-t-il appelée ainsi Eve

Tu as touché au fruit de l’arbre de la connaissance

Internet en l’occurrence !

Et tu as trouvé de l’autre côté de l’écran ; Un semblable

Toi tu es la moitié de l’humanité son miroir !

Mais pourquoi t’a-t’il appelée ainsi : Eve

Pour tes quarante maternités

Ce pourrait être ! Tu en aidas cinquante à accoucher

Dans tes jeunes années !

Il t’a parlé en métaphores comme la première fois

De ton image ! De celle qu’il se faisait de toi

Qui n’était pas la même que celle, que toi tu voyais

Cassons le miroir ! Il lui avait dit :

il faut passer derrière le miroir Tu dois te retourner

 

Pour faire preuve de son intérêt

Elle fit devant le miroir ce qu’il lui demandait

Il était tard pourtant elle ne voyait rien !

Sinon son image avec une main levée

Une main levée, elle se prenait

Pour la statue de la liberté

Une main levée et l’autre contre

Le miroir juxtaposée

Elle devait faire un demi-tour

Pour cela, elle le fît et se retourna

et vit ce chemin parcouru

un retournement , une prise de conscience

on avance parfois pas à pas on tombe,

on se relève et après plusieurs épreuves on  prend du recul

pour mieux voir et percevoir ce ressenti qui nous guide

Dans le miroir, elle y vit son reflet une image

 

 petite étude sur la sagesse

Grâce à toi qui l'as guidée

D’abord sur les pas de l’étoile

Et maintenant vers la sagesse

Connais-toi Connais-toi toi-même !

C’est ce qu’elle fait

Car tu as su faire accoucher son esprit

Chacun son mode d’accouchement

Celui qui est sans douleur mais avec effort

Et un bel enfant comme résultat

Qui est conforme à l’image

La sienne, la tienne

Vous avez en partage ce mode

De mise au monde

Pour elle La sage-femme, la femme sage

Pour toi la sagesse l'érudition

Et l’accouchement des esprits

Pour cela, elle te dit merci...

 petite étude sur la sagesse

Métaphore, symbole,

Mais oui symbole de l’image

Qui n’est pas réalité

Pour devenir sa sœur et lui faire plaisir

Elle allait oublier ce qu’elle avait écrit

Ce qu’elle garderait dans son cœur

Comme une sœur celle qu’elle devenait

Tous les jours un peu plus

L’image que lui renvoie son miroir

Lui plait Elle est en paix avec sa conscience

Elle se connaît un peu mieux

Grâce à toi qui l'as guidée sur ce joli chemin

où elle a franchi des porte avec ton enseignement 

et ta grande érudition : Ce joli roman écrit presque

à deux mains, est pour moi un signe fort

de notre belle complicité , le temps passe

nous avons changé, ces écrits sont le témoignage

de notre grande amitié , qui restera et demeure

même si je ne t'écris pas souvent ,

mes pensées s'en vont vers toi  et quand je retrouve

une trace , c'est comme quand tu me disais

" Effaçons l’effacé et puis non la trace y est toujours"

et même après la mort sera présente.....Après ta mort

je vais me perdre sur ton ancien blog plein de richesses

et de nos traces, celles de Martine, qui est partie bien avant

je pense aussi à Elle la plus Catalane des arisiennes

 petite étude sur la sagesse

Merci, j'avais compris le message

que tu m'avais adressè sur le miroir et sur le narcissisme

Tu réponds 

"Ce qui est amusant c'est que les gens pensent

que le narcissisme est l'amour de soi et ils se trompent.

Le narcissisme est en fait l'amour de l'image de soi

et non de soi.

Narcisse se regardait dans l'eau, il ne voyait que son image.

L'image d'un objet dans un miroir plan est virtuelle

plan et virtuelle est l'image et superficielle

la belle image de soi, est dans le volume

et c'est une image intérieure qui reflète la bonté

l'amour la sagesse et ce qui est le plus secret

dans le cœur des hommes.

Belle conclusion merci encore

Et voila cher ami, avec vous j'apprends toujours

vous êtes un Maitre accompli !!!

et quand l'élève est prêt le maitre peur arriver

Et puis j'avais fait un beau travail sur le plan et le volume

je l'avais intitulé ; Ah ! Que long est le chemin

pour atteindre le spirituel et le divin...

 

 petite étude sur la sagesse

En harmonie avec votre intéressante méditation

sur la Sagesse je vous propose cet extrait

du troisième chapitre du Livre de la Sagesse

que je trouve très beau....

 

Mais les âmes des justes sont dans la main de Dieu

aucun tourment n’a de prise sur eux.

Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir 

leur départ est compris comme un malheur,

et leur éloignement, comme une fin: mais ils sont dans la paix.

Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment,

mais l’espérance de l’immortalité les comblait.

Après de faibles peines, de grands bienfaits les attendent,

car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de lui.

Comme l’or au creuset, il les a éprouvés

comme une offrande parfaite, il les accueille.

Au temps de sa visite, ils resplendiront

comme l’étincelle qui court sur la paille, ils avancent.

Ils jugeront les nations, ils auront pouvoir sur les peuples

et le Seigneur régnera sur eux pour les siècles
 

Qui met en lui sa foi comprendra la vérité

Ceux qui sont fidèles resteront, dans l’amour, près de lui.

Pour ses amis, grâce et miséricorde : il visitera ses élus.

 

Tout est symbole mythe ou parabole...

Petit message laissé par un lecteur

Petite lecture:

Eve veut dire LA VIE en hébreu, mère de l'humanité,

la rose est le symbole de l’œuvre au rouge en alchimie

qui se traduit par amour,

les grues sont le symbole du printemps (renaissance)

l’empreinte de leur pied est déjà symbolisé

dans les grottes préhistoriques par trois doigts,

le chemin c'est la vie,

les fleurs sont le clin d’œil

de notre part d'invisible quand on les offre

 

 petite étude sur la sagesse

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
D'un battement d'ailes à un autre...

 

C'est une page d'un de mes manuscrits

sur l'oiseau de la méditerranée :

Oiseau virtuel : Goéland sans doute

 

Elle écrit sur le clavier de son ordinateur,

elle y met tout son cœur,

car il est devenu son confident

Ses doigts comme sur un piano s’agitent,

ils sont agiles ils caressent les touches,

ou avec énergie les frappent

Son écran est ouvert, et devant elle, vient se poser un

oiseau - érudit et de bonnes mœurs - il lui fait de gentils

cui-cui.C’est un oiseau migrateur qui s’est perdu une nuit

d’hiver,il faisait si froid, il volait avec ses congénères,

a été attiré par le soleil

Sur une branche virtuelle il s’est posé, en face d’elle.

Il lui dit, en mots symboliques :

Qu’elle est un rayon de soleil,

qu’elle brille comme une étoile, celle de Salomon,

elle préfère pourtant celle qui a cinq branches

qui est l’harmonie intérieure et extérieure.

Elle, il l’a appelée Eve, elle a ajouté :

Eve et la tentation !

Eve, oui la tentation est au bout de ton clavier,

cet oiseau migrateur celui que tu as rencontré sur le net,

cet oiseau virtuel qui t’a entraînée sur les pas de l’étoile,

pour découvrir une belle prose si délicate et agréable

Il t’a dit sans pourtant te le dire clairement

et tout en faisant des métaphores

Que deux oiseaux pouvaient se retrouver

pour se sourire échanger,

dialoguer, s’enrichir en se tenant  de nobles propos.

D'un battement d'ailes à un autre...

Ils ont des points communs

des goûts communs et des souvenirs.

Que peuvent bien se dire deux oiseaux migrateurs

qui se rencontrent sur la toile ?

Ils échangent, sur leur vie passée ou présente.

Il lui fait de beaux discours, il a le savoir, la connaissance,

car de bonne renommée, il est diplômé de l’université.

Elle l’écoute, elle est séduite par sa manière

intellectuelle de l’aborder : C’est sûr, il a su y faire.

L’hiver sera long cette année,

il y a des journées où l’on ne sort pas...

Elle est bien dans son cocon, que lui appelle

son « palais des mille et une nuits »,

c’est ce qu’il lui a dit en voyant les photos de sa maison.

Sa maison, un temple familial, elle y voit

« dans l’architecture le nombre d’or »

L’intérieur est décoré avec harmonie et goût ;

il est à mon image, lui a t-elle répondu.

Un palais des mille et une nuits !

Je vais donc te garder en te racontant une histoire tous

les jours, une histoire inachevée

pour les mille et un jours -

car nous n’aurons pas de nuits -

et cela nous amènera facilement à trois ans,

si Dieu nous prête vie !

Le voyant sourire dans son écran, elle pense, l’imaginant,

l’idéalisant devant tant de  belles phrases suscitées par sa

grande  culture : Il est compétent, il lui apprend des

nouveautés, élève son esprit : Il lui dit

- Quand tu marches dans la nuit tu as tendance à regarder

où tu mets les pieds, la nuit te remet sur terre.

L’étoile te force à relever la tête et te permet

de t’orienter de façon différente

L’étoile te remet dans l’universel,

elle te sort du soleil levant qui bouge, qui tourne.

Si tu as de la chance de trouver, non pas une étoile,

mais l’étoile, celle qui ne bouge pas, celle qui est sur

l’axe un repère, le seul repère ;

Mais  toi, tu es le repère familial, l’axe fixe.

Tu as un cœur qui est un puits d'amour qui ne se tarira jamais..

Elle pensait : C’est si bien dit !et très bien vu..

D'un battement d'ailes à un autre...

C’est pour cela qu’elle lui écrit au petit matin :

J’aime la façon dont tu as su m’aborder !

J’aime la façon dont tu me parles du symbolique !

J’aime que tu stimules ma fierté !

J’aime que tu me parles de mes activités !

J’aime, j’aime, j’aime...

Il lui a répondu:

- Quel réveil ! Je ne pouvais l’imaginer !

Et puis plus rien, sinon des choses banales,

il n’était plus là.

Elle a éteint l’écran de son ordinateur.

Et soudain, il lui fait un petit cui-cui !

En cachette, lui a t-il dit

un petit bisou virtuel à minuit presque

Il lui avait dit auparavant :

Tu es un rayon de soleil, elle veut donc briller pour le

retenir. tu es l’or du nombre d’or, laisse-toi guider par

l’étoile.Et puis non, elle n’a pas dormi tellement elle

était heureuse.

L’oiseau, l’ami virtuel, s’est évadé pour retourner dans

son horizon, il revient et sur un air mi- moqueur, mi-

moralisateur il écrit :

Eve ne tient pas sa parole, Eve ment…

Mais, Eve a peur de devenir dépendante de cet autre

qui lui dit ce qu’elle attend, dans une belle prose si bien

présentée. Elle lui a dit « Non », piquée à vif dans son

orgueil. J’ai pensé à la chanson :

Eve lève-toi, qui est si belle ! Eve,

pourquoi est-ce qu’il l'a appelée ainsi ; pour la tentation

mais elle pensait que le caducée,ce sceptre de rectitude

allait la protéger du serpent, ce tentateur.

Elle était prête à écouter, à se laisser aller

dans ce monde virtuel.

D'un battement d'ailes à un autre...

Ils avaient partagé ce jour-là, un beau diaporama,

où on reconstruisait un lieu sacré !

Un autre où, pour être heureux il fallait s’embrasser

et ceci plusieurs fois par jour, pour se consoler,

s’aider, partager dans l’amitié, la fraternité et la

solidarité C’était beau. Eve lui avait  dit :

Embrasse-moi quand tu veux !

Je suis preneur de câlins ; toujours devant l’écran de son

ordinateur   Après lui avoir dit :

J’aime…J’aime …J’aime…

Elle recevait alors ce message :

-Tu ne tiendras pas ta promesse, tu te lasseras de mes

cui-cui ! tu trouveras un autre oiseau pour voler plus

haut...Il la connaissait mal ! Eve lui répondit :

Comment peux-tu penser une chose pareille ?

Tu ne me connais pas, je suis fidèle en tout.

Mais il est vrai qu’elle veut voler plus haut

pour aller vers l’astre lumineux, son emblème, le Soleil.

D'un battement d'ailes à un autre...

En attendant, il lui mit des étoiles plein les yeux,

en lui parlant du regard, de celui qui exprime l’amitié,

la compassion, mais aussi l’amour, la joie, la tristesse,

"Jamais l’indifférence avec toi " lui avait-il écrit

tu es une merveilleuse femme Eve

Elle savait que c’était pour elle un atout et lui envoya des

photos où elle souriait.

Elle souriait et voulait l’aider,

le distraire par ses histoires, l’étonner, le surprendre.

Elle était idiote certainement,

ou manquait soudain de jugement

pour se laisser aller à une dépendance, celle de cet écran

l’oiseau ne se serait plus posé en lui souriant.

Elle avait dû mal interpréter ses mots.

Ils auraient pu se rencontrer dans un lieu discret, et

personne n’aurait deviné leur complicité.

Il lui promettait de prendre sa main dans la sienne,

pour lui transmettre un fluide d’amitié, elle en rêvait

déjà, comme de l’accolade qu’il lui donnerait si un jour

ils se rencontraient dans ce lieu parfait,

à l’abri des regards.

Pour ne pas être suivis au travers de leurs écrits,

et que d’autres yeux ne lisent pas leurs échanges,

ils ont effacé leurs traces sur les ordinateurs

ces empreintes qui trahissent et sont des liens

repérables.Effacé l’effacé, plus rien sauf ce qui demeure

dans le cœur.

Il lui dit même si tu effaces, le contact est crée, et

pourquoi cette  phrase :

Je suis en toi, tu es en moi ?

Symbolique comme les maillons d’une chaîne,

la chaîne de vie, celle de l’humanité.

 

D'un battement d'ailes à un autre...

Cela ressemble à un serment. Il ajoute :

- Trop tard ! Oui, le contact est définitif, il  est virtuel, un

des oiseaux est libre, son lien s’est brisé, ce qui lui a

brisé le cœur ;

il lui a encore dit :

- On ne laisse pas un cœur  qui souffre !

Elle n’a certainement pas bien saisi la portée des mots.

Elle a déliré, divagué comme le font les femmes,

ces Eve, en quête d’un amour même virtuel,

celui qui n’engage que deux personnes

qui ne se connaissent pas, qui communiquent par les

ondes qu’elles créent,

ces ondes qui se rejoignent dans le cosmos,

dont il lui parle. Il l’entraîne sur le chemin des

alchimistes,celui où l’on transforme le plomb en or.

Elle en apprit de nouvelles choses ce jour-là !

Un vrai bonheur simple et réel.

 

Elle lui a écrit:

 

Quand on se voit, on se parle en se regardant dans les

yeux : les paroles s’envolent comme les oiseaux,

mais nos écrits restent, oui les écrits, on doit parfois les

relire pour trouver le sens des mots symboliques,

et ce qu’ils veulent vraiment dire.

Et d’abord, pourquoi lui avait-il donné ce prénom Eve ?

Parce que celle-ci était la mère de l’humanité

première femme qui a eu quarante maternités 

ce pouvait être, c’était en relation avec sa formation

personnelle, il a certainement voulu y faire allusion

qui sait ? Les oiseaux volent, se posent çà et là et voient

bien des choses.

Ou alors,  Eve qui se laisse tenter pour manger le fruit

défendu,celui qu’elle prit sur l’arbre de la connaissance

Eve qui est à l’origine du péché, est-ce pour cela que

l’oiseau l’a appelée - EVE - ? Elle se le demande ; il y a

aussi le paradis terrestre où les oiseaux volent sans

limites, sont en liberté, s’ébattent et s’aiment.

C’est un bien joli prénom.

Elle lui a répondu du tac au tac :

Eve lève-toi, c’est une bien belle chanson et elle l’a

souvent écoutée.

Elle a été entraînée sur la voie de l’oiseau par le hasard

Ils ont fait un chemin ensemble, sont devenus des amis

fidèles ont même écrit ensemble, quelques belles pages

L'oiseau a mis son bec sous son aile, pour se reposer

et Elle Eve a continué à écrire et suivi un autre chemin

mais il demeure son guide, elle ne fait rien sans prendre

son avis La vie est parfois un éternel recommencement

D'autres guides l'ont aussi aidée ! et le mystère se

poursuit pourquoi elle Eve pour toi mon ami

mon cher compatriote si tu me lis cela fait 16 ans

que nous échangeons dans une belle amitié

et une fraternité dans nos mêmes valeurs

et notre complicité catalane...

Mais voilà que tu es parti l'an dernier

et souvent je pense à toi ; nous pensons à toi

une pensée une prière et un souvenir partagé

Quand je marche dans la nuit je pense

à tes belles paroles de sagesse

A Dieu mon ami, on se retrouvera

pour danser la sardane en se tenant par la main...

D'un battement d'ailes à un autre...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
 Douce complicité... Souvenirs

Le 22 Janvier

est le jour de la fête des vignerons

 

Le jour de Saint Vincent

texte extrait de mon livre

" Par les yeux de Lisa"

 

 

Voici des souvenirs  qui sont toujours en moi

ce jour était pour ma grand-mère un renouveau

 

Lisa suivait à la lettre les fêtes les coutumes

et son imagination,

était comme une bouffée de jeunesse

J’aurais pu ouvrir une page du livre

qui lui est dédié

«  Par les Yeux de Lisa »

Mon écriture a évoluée

et parfois je ne me retrouve plus

dans ce récit écrit pour elle

depuis tant d’années

Je vais, avec mon regard nouveau

vous faire partager son émoi

ce jour de Saint Vincent

Elle était souriante et malicieuse 

Je lisais tout dans ses yeux

qui étaient le reflet de son coeur

et de mon bonheur : ses yeux d'un bleu d'azur

que j'aimais car j'y lisais tout

il étaient mon horizon

 

 Douce complicité... Souvenirs

Levée de bon matin, elle allumait le feu

C’était la gardienne du foyer

Ensuite elle déjeunait et vaquait

à ses occupations ménagères

il y avait toujours des légumes à éplucher

pour faire la délicieuse «  Ollada »

elle y mettait du jarret de jambon

et des légumes du potager

qu'elle allait cueillir ou ramasser

poireaux, céleris carottes,

Et quelques fines côtes de blettes

 

Elle aimait cuisiner et faisait des merveilles

ce jour après le repas, elle me regarde

avec complicité

Et me dit « Nine» je reste dedans aujourd’hui !

L'entrée du village ...

L'entrée du village ...

Serais-tu souffrante ma tendre grand-mère ?

-Mais non Nine !

tu sais bien ? que j’attends quelqu’un ?

je savais que c'était cher à son cœur

Ah ! oui je savais ,mais faisais l’innocente

car ce rendez-vous était programmé

dans sa mémoire et ses sentiments !

elle attendait qui ? un galant !

elle restait mystérieuse ,rieuse et espiègle 

car je connaissais le beau monsieur

qui allait se présenter : je lui énonçais des prénoms

pour la faire réagir Serait-ce Martin ton cousin

ou Léon ou sans doute Edmond

Oh oui Edmond, son frère et son neveu

sont chers à son cœur

 

Et alors est-ce un homme ou une femme 

que tu attends  ?...

 

Nine les deux à la fois !

 

Et pourquoi tu ne vas pas l'attendre au coin de la rue

cet être si cher qui illumine ton regard !

 

Il la faisait tournoyer, se déplacer

Elle se mettait devant une fenêtre pour attendre

il venait lui rendre ce jour une brève visite 

et puis viendrait plus souvent

quand ils auraient fait plus ample connaissance

que de beaux souvenirs, quelle innocence

quelle belle romance !

 

 

Serais-tu souffrante ma tendre grand-mère ?

Mais non Nine tu sais bien ?

que j’attends quelqu’un !

je savais que c'était cher à son coeur

 

Ah ! oui je savais ,mais faisais l’innocente

car ce rendez-vous était programmé

dans sa mémoire et ses sentiments !

elle attendait qui ? un galant !

elle restait mystérieuse ,rieuse et espiègle 

car je savais quel beau monsieur

allait se présenter je lui énonçais des prénoms

pour la faire réagir Serait-ce Martin ton cousin

ou Léon ou sans doute Edmond

Oh oui Edmond, mon frère et mon neveu

sont  chers pour moi

Et alors est-ce un homme ou une femme 

que tu attends ...

 

Nine les deux à la fois !

 

Et pourquoi tu ne vas pas l'attendre au coin de la rue

cet être si cher qui illumine ton regard !

 

Il la faisait tournoyer , se déplacer

Elle se mettait devant une fenêtre pour attendre

il venait lui rendre ce jour une brève visite 

et puis viendrait plus souvent

quand ils auraient fait

plus ample connaissance

 

 
Le clocher sous un ciel d'azur..

Le clocher sous un ciel d'azur..

Est-ce un oiseau qui vient se poser

et qui te fait cet effet

est-il sur le toit d'en face ? 

 

Elle s’installait devant la fenêtre

Il y avait sa travailleuse en bois torsadé

recouverte d’un tissus de toile catalane

c’était un lieu où je n’avais pas encore accès

il y avait des cotons floche de toutes les couleurs

en camaïeux dégradés

Des rouleaux pour imprimer des broderies

Avec une encre spéciale,

Des boutons de toute sorte

des nacrés d’autres en bois

et passementerie

Il y avait les baleines de corsets aussi des lacets

C’est pour cela que trônait un beau passe-lacet

et des morceaux de rubans

de taffetas et de satin,

de ceux quelle me mettait dans les cheveux

le Dimanche pour aller à la messe

ils étaient blancs et ceux de la semaine colorés

parfois en taffetas rose ou bleu !

 Douce complicité... Souvenirs

Bref, c’était à mes yeux merveille

de voir tout cela : le fil mercerisé,

l’écheveau de laine

les broderies les dentelles

je la regardais,

elle était comme transportée

faisant semblant de prendre un ouvrage

son cœur était ailleurs ainsi que sa pensée

 

Que fais tu douce grand-mère? 

je le pensais et je savais

et faisais semblant de rentrer dans son jeu 

elle avait eu si peu de chance dans sa vie

avait éconduit les galants pour s'occuper de nous

Je savais que de plus j’apprécierais celui-ci

je l’aimais aussi ce visiteur

il était parmi mes préférés

Elle était assise et de temps en temps

regardait l’heure

son regard allait se poser ailleurs

sur le toit de la maison d’en face

et puis doucement elle disait

le voila !  il est là bas sur le toit du voisin

il arrive et comme un oiseau il va se poser

sur mes genoux pour les réchauffer

le clocher du village en hiver !

le clocher du village en hiver !

Oh ! mémé  !♥♥ ton charmant visiteur arrive 

Oui, regarde il traverse la rue,

Il n'est pas loin, ouvre la fenêtre ! 

 

Et tout à coup l’astre merveilleux

qui remonte dans sa course

passe sur le mur, sur les toits

et rentre chez nous, apportant

une si belle lumière,

que tout est transformé 

il inonde la pièce

où nous nous tenions

C’était seulement quelques instants

et tout était transformé

 

Demain ce serait un peu plus de présence

et chaque jour d’avantage

alors heureuse soupirant de joie

Elle disait en Catalan ;

 

Pour Saint Vincent

le soleil rentre à travers le vitrail

 

 

Voici le mystérieux visiteur

Qui était attendu avec autant de ferveur

Ô !  Lisa ! j’ai la photo de la maison

Les fenêtres sont closes

tu ne verras pas le soleil

tu es toi même un soleil

et c’est moi qui t'attends

et ce jour je pense à toi et tes mystères

Tu avais une complicité avec les astres 

et tu as du me léguer ce bien

J’aime tant ce soleil 

tu es ma lumière en toute saison

C'est bon de pouvoir partager cette émotion

 

Quelques photos mélangées

 

Une vue au soleil généreux

très belle, tu ne l'as pas connue

et ce qui nous réunit ! 

Notre étoile secrète...

l'église de Rigarda 

  

 
Le cimetière là où repose Lisa..

Le cimetière là où repose Lisa..

Souvenirs émouvants 

je revois ma grand-mère et son attente

elle était heureuse enjoué

et avait gardé un cœur d'enfant

et tous les ans je pense à elle en ce jour

J'ai mis quelques photos du village

son clocher typiquement Catalan

une ruelle, et l'entrée de Rigarda

et puis là où elle repose

dans toute la noblesse de son cœur

et de notre amour, qui ne tarit pas

Élisa, Lisa notre adorable grand-mère

que j'ai aimée comme une mère

la mienne étant partie quand j'étais encore

une fillette..Que d'amour j'ai eu pour elle

Nos grands-mères étaient des anges

elle est parmi ceux et me protègent

Et tous les ans je pense a nos émotions

a notre complicité dans cet amour

tellement beau et sublimé

 

 

Une ruelle qui arrive à la rivière...

Une ruelle qui arrive à la rivière...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

Hier le 20 c'etait la saint Sébastien 

 

L’image qui m’avait tant touchée

dans mon enfance

sur le retable de Saint Hyacinthe

où se trouvent d'autres Saints

celui qui avait retenu mon attention

c'était Saint Sébastien

Le corps criblé de flèches

et les yeux tournés vers le ciel

mon regard d’enfant était comme attiré

Par cette souffrance qui s’exprime de cette œuvre

Et puis en faisant des recherches j’ai trouvé

que ce Saint était de chez nous

D’aucun lui prêtent des origines de Milan

Et d’autres disent qu’il est Gaulois né à Narbonne

Une église lui est dédiée

Construite sur le lieu de sa maison Natale

Il est bien de chez nous..

Il fut martyrisé pour avoir encouragé

dans la foi et au glorieux martyre

deux prisonniers Chrétiens

il est le Saint patron des archers

 

Saint Sébastien

Il a une importance particulière

dans la communauté au sein de laquelle

nombre de catholiques homosexuels

le revendiquent comme Saint patron et intercesseur,

sans que cela soit reconnu officiellement par l'Église

Le prénom Sébastien

est fréquemment utilisé par les écrivains

comme référence oblique

ou même ouverte à l'homosexualité

par exemple: Brideshead revisited, d’Evelyn Waugh

ou Soudain l'été dernier, de Tennessee Williams

Son rôle de recours lors des épidémies de peste

a parfois été étendu à l'épidémie du Sida

 

Ô Saint Sébastien !

 

Les flèches de l'opinion sont parfois plus perçantes

que les vrais, car elles blessent et meurtrissent

ceux qui souffrent sans l'avouer...

Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

je vous offre cette lecture qui est de 2011

a cette époque je croyais vraiment pouvoir faire revenir

le retable où est ce Saint

vous lirez la suite, car le Président de Région n'est plus,

et je comptais sur lui : qui était natif de Millas dans le

département des PO..Hélas chacun emporte avec lui

des projets inachevés, tout comme moi sans doute

Monsieur le Maire de Rigarda ne répond plus à mes

courriels mais comme par mon blog tout est répertorie,

il en aura connaissance autrement

Saint Sébastien est devenu le Saint patron

de la communauté Gay

lui jeune homme fut persécuté et reçut des flèches

C'est d'une autre façon que les flèches atteignent cette

population : c'est pour cela qu'ils s'identifient a ce Saint

Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

 

Plaidoyer pour le retable de Saint Sébastien

En l’église de Rigarda

 

Que du bonheur quand on peut aider

à débloquer une situation

C’est mon vœu le plus cher

et sans doute que je suis guidée

nous verrons bien

Beau cadeau ce matin

pas pour moi, mais un espoir

pour l’église de Rigarda

celle qui est si chère à mon cœur

je dois rencontrer les autorités

J’ai en main un sésame

qu'il faut compléter

et y croire de toute son âme 

et le voir réalisé

 

Merci à Monsieur le Président de Région

Languedoc-Roussillon

d’avoir répondu à mon attente

ce n’est pas pour moi que je demande Il va de soi !

mais pour que soit enfin remis le retable

après dix ans d'absence 

le très beau retable où il y avait Saint Sébastien

ce jeune martyr dont le corps était criblé de flèches

mes yeux d’enfant se portaient avec tristesse

sur ce corps de jeune éphèbe

 

Dans la vie où tout est éphémère et passe

Il faut conserver la mémoire

celle de notre patrimoine du Conflent

Je fais appel à tous ceux qui aiment

ces merveilles anciennes !!

 

Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

Des visites guidées

devraient pouvoir montrer notre patrimoine,

qui n’est ni de droite ni de gauche

Mais notre bien public

Je me souviens que ma grand-mère

avait fait par deux fois un don

Pour des restaurations diverses de l’édifice

C’était une époque où l’église cœur du village

Rythmait la vie ! le temps du travail dehors

le temps du sacré dedans

 

L’horloge et le clocher

le temps et l’espace

le temps dans l’espace

le temps, le temporel

Et le temps sacré : spirituel

des temps différents

qui élèvent par la beauté

tout est beauté, loin de l’éphémère

un lieu de recueillement, où le sacré

nous appelle à la contemplation

en regardant plus loin

 

Et si tout avait été écrit

dans le monde des idées

et que je sois guidée !  Guidée

Pour vous aider, ce sera ma noble tâche

Ce patrimoine

ne doit pas rentrer dans la politique politicienne

c’est le bien que nous ont légué nos ancêtres

vivants et morts

pour qu'a notre tour

nous le léguions à ceux qui vont venir

pour perpétuer la tradition du beau

 C’est mon plaidoyer

pour l’église Sainte Eulalie de Rigarda

que ceux qui souhaitent nous aider

nous suivent dans cette belle démarche

têtue  comme une catalane je m’y engage

femme de conviction et d’action

pour la commune et ses habitants

c’est une mission que je vais porter

c’est comme au rugby,

il faut transformer l’essai

je m’y emploierai

en attendant je vous montre les photos
Sainte Marie mère de Dieu priez pour nous
 

" Jacob Holtzer et scie 1869
Françoise Sainte Julie et Eulalie vierges et martyres
Patronnes de Rigarda."

 

Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

Entre temps j'ai pris des années Monsieur le président de

Région est décédé et mon beau projet est tombé à l'eau

Monsieur le maire que je sollicite toutes les année ne

répond plus , et le beau retable à du être détruit

alors que l'ancien président de région avait alloué

une subvention pour le préserver

dans mes souvenirs tout est dans ma tête

et je revois ce saint avec mes yeux de fillette

qui à l'église était juste à côte de moi

A cette époque chaque famille avait des places réservées

Ma grand-mère avait fait des dons pour l'église

ma mère avait offert une vierge, qui a gardé sa place

dans cette église : tout me parle, tout est dans mon cœur

dans mes émotions ! Nous avons des trésors cachés

qui par manque de personnel, ne sont pas montrés aux

visiteurs : Peut être qu'en écrivant à notre délégué

au patrimoine Je pourrais obtenir des aides

merci de me lire et de regarder nos beautés

Hélas les années sont passées et m'ont enlevé énergie

te vitalité Une nouvelle élue devait s’occuper du projet

elle ne m'a jamais répondu , je ne peux plus prendre l'autoroute

pour me rendre dans le plus beau village

Le maire devait construire un Temple Maçonnique

pour remplacer celui de Prades - commune qui étaiy gérée

par le prelier Ministre avant qu'il arrive aux affaires !

tout en un Un en tout......Je suis très décue

Saint Sébastien : Un peu de nostalgie...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Les câlins ça fait du bien !!!

Oui les câlins ça fait du bien

on en manque en ce moment

c'est pour cela que j'ai remis cet article,

de pouvoir serrer une personne dans nos bras

nous manque

Pour moi cela me manque beaucoup

toucher une personne; lui tenir la main

est un geste d'amour : Pour les malades c'est une thérapie

l'isolement conduit à un manque de marques d'amour

nous ne sommes pas des robots, mais des Êtres

sensibles avec un cœur aimant  et avons besoin

d'être reliés a d'autres :

Lisez la page que j'ai écrite sur ce sujet

je vous souhaite une bonne journée

dans cette chaine de l'humanité

Aime Aimons Aimez c'est la seule façon de survivre

Les câlins ça fait du bien !!!

Je vous offre cette page ce jour

j'ai fait le plein de câlins en rêve

avec petits et grands ,c'est du bonheur !!!

anticipant ainsi sur la journée des câlins

et je vois que nous en avons tous besoin

j'écrivais l'an dernier ...

C'est la journée des câlins le 10 janvier

ça tombe bien, il fait froid à cette époque de l'année

blottissez-vous dans des bras protecteurs

et n'oubliez pas nos petits

qui ont besoin de tant d'amour

Et les parents âgées très sensibles au toucher

prenez une main pour l'aider parfois, 

une main qui est chaleureuse généreuse

c'est une pensée, un baiser, un geste

un regard, un mot , C'est un tout...

mon second câlin du matin 

c'est un bon café,

il faut apprécier les bonheurs de la vie

même les plus simples, 

même si ce n'est pas la journée des câlins

je vous en envoie tout plein

même virtuels : pensées affectueuses 

et amitié partagée

 

Les câlins ça fait du bien !!!

Même virtuels les câlins ça fait du bien

c'est une pensée qui  se pose sur nous

qui nous enveloppe d'amour

de tendresse d'amitié de délicatesse

c'est bon de se faire câliner

c'est bon de pouvoir être câlinés

c'est un des bonheurs de la vie,

des câlins le matin ;

Mon premier câlin est le café

deux arômes s'il vous plait

pour mettre du bonheur dans la journée

câlins douceur, tendresse délicatesse

tout en Un pour un matin bonheur

un peu de confiture,

ou du miel de mille fleurs

en rêvant à d'autres câlins ! Ô combien

 
Les câlins ça fait du bien !!!
 
Il y a encore des personnes au grand cœur

Les câlins ça fait du bien
 

Je vous envoie un amical câlin

C'est trop drôle quand même

Certains jours sur la place de la comédie

à Montpellier il y a des jeunes qui en toute gentillesse

proposent un câlin ; j'avoue que je n'ai pas osé
 

Il m'est arrivé une belle histoire

je suivais un homme pour le parfum qu'il portait

Comme celui qui est sevré de tabac suit un fumeur

J'étais attirée, je  humais cette odeur

qui avait imprègne mes cellules cérébrales

durant tant d'années écoulées et partagées

et tout à coup l'homme se retourne !

il était avec sa femme et un jeune enfant

- d'un air penaud, je le regarde et lui dis

pourquoi je le suis -

Il ma pris dans ses bras pour m'embrasser

sans rien dire, et comme moi la larme à l'œil

il y a encore des personnes attentionnées

Bonnes et courtoises

       
Rose ou Lotus fleur de l'amour..

Rose ou Lotus fleur de l'amour..

Oui un câlin une poignée de main

Une fraternelle accolade un baiser même

on en a tous besoin pour se sentir bien

Le bébé meurt  si on ne le caresse pas 

il meurt ou ne se developpe pas harmonieusement

tout comme la personne en perte d'autonomie

elle communique par le toucher

le câlin est pour elle de conserver son identité

sa relation par le toucher ...  

Et moi j'ai besoin des câlins de ceux que j'ai câlinés

et besoin d'être considèrée

on donne on reçoit, c'est cela la vie

semons toujours de l'amour

rien n'est plus beau que ce sentiment

Cet article a été partagé 650 fois

Mes petits quand ils étaient enfants mes petits-enfants

Mes petits quand ils étaient enfants mes petits-enfants

Le premier bonjour

le premier câlin du matin

tout est dans ce bonheur même virtuel

c'est une pensée qui se pose sur nous

une onde qui nous inonde de soleil en hiver 

de fraicheur en été, de ciel bleu et de soleil

c'est une relation qui porte de l'énergie

et emplit le coeur de lumière

petit câlin; matinaux ou vespéraux

ils font du bien, car on se sent aimés

sans être toutefois le seul centre d' intèret

Merci à ceux celles qui le matin

m'envoient un signe de cette tendre amitié

 

tout est amour

tout est amour

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #symboles et traditions
Tou Bichvat Le nouvel an des arbres...

 Pour le peuple Juif C'est la fête de Tou Bichvat

fête très belle dont le texte suit...

 

Tou Bichvat  Fête du nouvel an fêtes des arbres

qui marque le regain de la nature 

Son origine remonte au 16° siècle,

quand les expulsés d’Espagne et du Portugal

s’installèrent à Safed libérés de  l’inquisition

 ils voulurent célébrer leur retour en reprenant racine 

et voir leur sève couler à nouveau dans leurs veines 

En effet dans la tradition 

l’arbre est perçu comme une métaphore de l’homme

Rabbi Loeb dit Maharal de Prague 16° siècle  a écrit  

‘’Comme l’arbre vient de la terre

se dresse vers le ciel et donne des fruits "

La fête consiste à manger le plus de fruits secs ou frais

similaires à ceux d’Israël mentionnés dans les textes

L’ordre de consommation est fixé par la tradition

froment, olives, dattes, raisins, figue, grenades

cédrat pomme noix amande caroube poire 

C’est le préambule du repas 

Dans une des plus anciennes  communautés 

celle de Djerba on mange la bsissa 

bouillie de fruits en farine 

( blé orge sorgho raisin dattes ) avec de l’huile

 Puis dans certaines communautés

vient le magnifique rituel des quatre coupes de vin :

vin blanc sommeil hivernal , blanc et un peu de rouge 

puis rouge et un peu de blanc 

et enfin rouge correspondant

au réveil de la nature victorieuse

Tou Bichvat Le nouvel an des arbres...

Les écoliers sortent dans les forêts

et plantent chacun leur arbre,

et toute une pédagogie est mise en place

autour des thèmes de l'attachement à la Terre d'Israël

et aux valeurs écologiques.

« CAR L'HOMME EST UN ARBRE DES CHAMPS »

Si le Nouvel An des arbres est célébré de manière

matérielle par la consommation de fruits

il n'en reste pas moins

une fête à forte connotation spirituelle.

Loin d'être une pure célébration écologique

(dans le sens moderne du terme)

il se veut réflexion autour des interrelations

entre l'homme, Dieu, la nature

, le peuple juif et la Terre d'Israël.

« Car l'homme est un arbre des champ

Tou Bichvat Le nouvel an des arbres...

L'homme doit produire des fruits et irradier autour de lui

accomplir les commandements divins, faire de bonnes actions.

Tout comme l'arbre justifie son existence

par ses fonctions de producteur d'oxygène et de bois

 de nourricier pour les hommes et le monde animal

ou tout par le fait qu'il procure de l'ombre en été

et du plaisir à la vue,

l'homme doit produire des fruits et irradier autour de lui

accomplir les commandements divins,

communiquer, échanger et partager.

C'est là ce qui fait un être humain accompli,

c'est là le devenir de l'homme ....

Et pour tout cela, pour que l'arbre puisse se développer

il est un élément indispensable : l'eau.

Pour un juif, l'élément vital est la Torah :

à plusieurs reprises dans la Bible,

la Torah est comparée à l'eau,

à un puits d'eaux vivifiantes

c'est elle qui l'accompagne sa vie durant,

c'est elle qui le guide et le fortifie.

La fête de Tou Bichevat,

est donc l'occasion de fêter la nature

et de remercier Dieu pour sa création

et la jouissance qu'Il nous en accorde.

C'est aussi une manifestation d'amour

pour la Terre d'Israël.

Mais le moment de faire le point

sur notre croissance personnelle

pour que notre arbre, poumon de la terre

puisse donner ses fruits et que tous en bénéficient.

..

Tou Bichvat Le nouvel an des arbres...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Premiers frimas...

 

Ce jour un beau soleil illumine un ciel pur

les premières frimas sont arrivés

Il a gelè plusieurs nuits et 0 degrés ce matin

le bouton de rose qui allait éclore est brulé

Le froid persiste, même si ce jour est agréable

en sourdine et torpeur

le général hiver à son heure est arrivé

les arbustes dans les vasques

n'ont pas leur vêtement d'hiver : ils résistent

ils ne sont  pas encapuchonnés

Les belles feuilles dorées

des arbres sont tombées

le figuier est tout dénudé

Il y a depuis le début de l'année

un joli soleil qui monte tous les jours

et nous accorde ses bienfaits

Soleil tu es un magicien

et mon astre préféré

parfois tu deviens comme un infidèle amant

qui se lasse un peu, mais je t'attends

même moins rayonnant

 

On nous a annoncé du froid , c'est l'hiver

 

la neige pour moi c'est une horreur

car je suis tout en haut

où j'ai une vue imprenable

 

Premiers frimas...

Chez moi dans mon cocon douillet Je suis bien

Je pense à tous ceux qui n’ont pas cette chance

Qui n’ont pas de toit

qui n’ont pas une main secourable

qui les a aidés à ne pas partir de l’autre côté

où il y a la rue et toutes les agressions

Celles du temps: des saisons et celles des hommes

 

  Comme tous les jours j'observe le rituel

j'ouvre les volets de mes fenêtres

Il y a pas de traces de gel

dans la campagne plus bas

 

Me voici sur la colline tout en haut

 protégée des brumes givrantes 

qui s’étendent tout le long

de la rivière la Lironde

 

Avec l'hiver arrivent en cohorte

vent pluies, froidures et neige parfois

 

 

Avec elle je me sens prisonnière oui prise au piège 

quand le blanc manteau recouvre tout

Quelle angoisse de penser à la neige

Brrr je n’y pense pas, c’est mieux ainsi

Je continue mon rêve !

S’il fait trop froid

J’allumerai un bon feu de bois dans la cheminée

Les flammes seront mes compagnes

le bois crépitera et je regarderai

jouer les flammes Mais non je ne le ferai pas

 

C’est une joie, une présence

quand on est au moins deux

Cest un décor qui change

c’est une douce et  réfléchissante chaleur

c’est une odeur, celle des essences du bois

j’y mets parfois du romarin, du cade, ou du Thym

Une branche qui doucement se consume

Ce sont nos senteurs d’Occitanie

de nos garrigues

 

 

Premiers frimas...

je penserai au commentaire

d'un ami sur mon blog qui écrit sur

le grand feu des retrouvailles !

il voulait sûrement évoquer le phénix

les flammes ,les cendres et la renaissance!

 

Je mettrai des bougies

On m’en a offert de très belle 

à la rose d’Occitanie dans une belle boite !

où sur le couvercle un ange me regarde 

et d'autres en forme de roses blanches

qui sont dans un sachet de tulle

Elles ont un parfum de rose ancienne 

et doivent renfermer des secrets

 

Installée devant la cheminée qui va m’inspirer

Entourée de mon univers,

Celui que j’ai composé par touches fines et colorées

Je vais rêver pour ouvrir la cage et prendre la liberté

liberté surveillée

J’ai comme une angoisse qui m’envahit 

S’il neige ! que ferais-je Je serais dans mon piège

Prise sans pouvoir m’échapper,

privée de ma liberté pour cause de temps hivernal

hiver vous n’êtes qu’un vilain disait le poète !!

hiver, je t’aime malgré tout,

on vit autrement, dans son environnement

et c’est aussi un plaisir

de recevoir chez soi : on apprécie les saisons

comme tous les âges de la vie

chacun porte en lui un message

je poursuis mon rêve

qu'il est beau ! Il m'entraîne

dans les souvenirs de mon enfance

Premiers frimas...

C'est toujours un retour aux sources

retour à mon adolescence

retour en moi... retour sur moi.

Pour avancer il faut savoir regarder

Le temps passé et faire des projets c'est bien ainsi

les projets sont pour moi signe de vie

avoir du pain sur la planche

pour vivre et exister dans le regard des autres

être acteur ! décider 

Dieu qu'il faisait froid pendant mon enfance

là bas à Rigarda au pied du Canigou

on n'avait qu'une cheminée qui  toute la journée chauffait

et le soir pour se déshabiller

ma grand-mère faisait une flambée avec de l'alcool

, c'était de brève durée juste le temps de rentrer dans le lit

qui avait été chauffés avec un appareil

qui contenait des braises

cette bassinoire avait un joli manche

et un corps en cuivre et plus tard est devenue

un objet décoratif :  Qu'il faisait froid es ces temps !!!

les vêtements  n’étaient pas ce qu'ils sont maintenant

les chaussettes hautes tricotées n'étaient pas confortables

comme les collants, et nos manteaux en lainage

étaient coquets mais des passoires thermiques

On s’adaptait plus ou moins : un gros cache-nez

nous protégeait un peu...Et dans la poche

quand il faisait froid on mettait des châtaignes chaudes

pour retrouver à l'école le grand poile  que nous alimentions

on allait chercher du bois juste à côté

Que de souvenirs de ces temps difficiles !

 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
L'esprit du feu...

 

premiers jours de janvier :

l'hiver est arrivé sans tambours ni trompettes

s'il fait froid on tricotera un cache-nez

Le temps passe si vite

pour ceux qui font des projets

et trop lentement pour tous ceux

qui vivent au jour le jour

J’ai connu ce temps

où  je ne savais pas de quoi serait fait demain

Dés qu'il y avait une petite embellie

je me mettais à espérer

et faire des plans sur l’avenir

qui étaient bien vite hypothéqués

C’est la vie qui parfois nous fait

De vilains tours ! des vacheries

 

 

C’est difficile de vivre un jour après l’autre

sans pouvoir apercevoir le bout du tunnel

Il n’y a que la patience,

pour nous accompagner sagement

C’est un chemin rude, fait de tout et de rien

d’un sourire, d’un rictus, dune souffrance,

d'une plainte et d'un moment d'accalmie

D’une main qui se pose sur moi

Une main qui s'agrippe à la vie

Et qui me dit Demain, oui demain

Demain  Où serons  nous !

Un peu moins maintenant mais on vit quand même

au jour le jour sans faire de projets

 

L'esprit du feu...

Il avait neigé cette année fin janvier

Nous étions si bien

notre voisin est venu prendre ce cliché

il savait lui aussi, que ce serait sans doute

un des derniers ! Nous deux heureux

 

Je suis arrivée à demain

Et même après demain

Et on revient sur ces moments

qu’on a su partager, qui sont inscrits

dans notre mémoire : Moments

qu’on pensait terribles et qui ont fait l’avenir

l’avenir sans toi je ne l’imaginais pas

et pourtant ! je me souviens

j'avais allumé la cheminée

un jour d’hiver, où tu avais si froid

Que j’étais comme une mère à côté de toi

Et nous restions ensemble

près de l'âtre regardant monter les flammes

 et danser changer de couleur

feu follet, feu de joie, feu de l’amour

Feu qui est aussi signe de régénération

de transmutation,

 

L’esprit est flamme lumière, clarté vivante

J’ai garni l’âtre, pour garder le foyer

et la lumière, primordiale celle qui est en nous

 

L'esprit du feu...

C’était avant-hier, c’était hier

Et ce sera demain ! Qu'importe

La chaleur rayonnera

Et m’apportera ce doux souvenir

De nos mains, l’une dans l’autre unies

De nos conversations de nos émotions

de ce temps où je faisais des projets

Et je savais qu'ils n’aboutiraient pas

Car la vie partait en toi

Et la mienne devenait plus forte pour te retenir  

Je garde la flamme, la lumière

La clarté, et nos moments bénis

Qui font ma force aujourd’hui

et chaque année ,

quand j'allume la cheminée

je pense à nous deux

à ces beaux moments

qui me laissent des souvenirs

des images ! des flammes qui montent

et qui rayonnent dans les cœurs

c'est demain, après demain, c'est un jour

où la lumière est venue pour te remplacer

Tu n'étais plus toi même

tant ta silhouette avait changé

mais dans les étoiles,

tes yeux brillent d'amour pour moi

de jour en jour- de mois aorès mois-

d'années après années

je souvenir est puissant

et je me rapproche de toi

pour les grandes retrouvailles

où le phœnix renaît de ses cendres..

L'esprit du feu...

Au fil des jours et des années beaucoup de nos amis

ont disparu emportés par la roue du temps

Elle tourne , certains montent - et d'autres descendent -

notre charmant voisin qui avait fait notre photo

lui aussi, meme s'il n'est pas parti est dans sa bulle

d'où il ne sort pas, et je pense  souvent à lui

un jour il taillait sa haie et le lui dis bonjour

il me regarde d'un air curieux et j'ai vite compris !

je lui ai rappelé mon nom et dit que j'étais sa voisine

et puis pour l'orienter je lui ai demandé

est -ce que tout va bien chez vous , et pour vous

il m'a répondu je perds la mémoire

et moi pour lui donner espoir je lui ai répondu

vous savez la mémoire ont peu apprendre a la travailler

Mais c'était trop tard: hélas !!!

son épouse n'est pas veuve, mais elle m'a écrit

pour moi c'est un deuil blanc il est là oui

mais il est ailleurs aussi  - Quelle tristesse -

L'esprit du feu...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Symbole de la terre Gaïa ..ou Demèter

 

Notre terre brûle ! notre terre tremble

notre terre éternue Notre terre mère est secouée

d'abord par le poids des humains

qui ne respectent rien ! le poids des naissances

les incendies en Amazonie en Australie

les secousses dues aux guerres

les malheurs les souffrances dues à la pandémie

  Notre mère féconde est la matrice où tout nait

Il est coutume de dire : Que nous venons de la terre

et nous y retournerons  : La terre est la matrice divine
 

Maternité, fertilité et fermeté

 Différents aspects de la vie humaine

sont associés au symbole de la terre.

À cause de la fertilité du sol,

la terre représente parfois par

la féminité et la maternité.elle une matrice

un lieu de gestation d'où peut surgir la vie.

Au niveau psychologique,

le symbole de la terre

peut servir à révéler les relations

entre le moi conscient et l'inconscient.

L'histoire des religions,reconnaît que,

dans toutes les cultures

la terre revêt un caractère sacré.

Cela vient du fait qu'elle est associée à la vie,

elle-même considérée comme sacrée.

mais où en sommes nous de nos jours

où on se permet tout au nom d'un dieu : le fric

la puissance de l'argent -roi- qui ne respecte pas les lois

celles du cosmos où tout devrai être harmonie

 

Symbole de la terre Gaïa ..ou Demèter

La terre est même parfois divinisée et personnifiée

s'accouplant au ciel ou au tonnerre pour être fécondée.

Elle évoque tout le caractère mystérieux de la vie 

car elle est le lieu où naissent des végétaux 

qui nourriront les êtres animés

et celui qui accueille les êtres trépassés

... Dans un tel contexte, des liens de solidarité 

se sont tissés entre les êtres vivants 

et la matière inanimée qui compose la terre. 

 

Des rites, cultes et coutumes 

associent la terre au cycle de la naissance et de la mort

Certaines mythologies font de la terre la déesse-mère,

génitrice de l'ensemble des êtres vivants.

Symbole de la terre Gaïa ..ou Demèter

Dans l'univers biblique,

Le symbolisme de la terre est plus développé

dans certaines religions que dans d'autres

Cela tient à ce que la foi yahviste  ( Dieu)

ne reconnaît la divinité et le pouvoir de donner la vie

qu'en Dieu seul

 

Les écrits bibliques 

demeurent surtout à un niveau métaphorique.

Dans de nombreuses expressions

la terre est utilisée pour désigner

un état psychologique ou émotionnel.

 

Se prosterner « face contre terre »

est une marque de profond respect envers Dieu

ou un personnage d'autorité.

 

La personne qui tombe « face contre terre »

est découragée, humiliée, abattue...

L'expression « jeter à terre »

désigne un changement soudain ou une victoire 

 

Au niveau symbolique,

les rapprochements avec la psychologie humaine

sont plutôt rares.

on peut reconnaître une subtile évocation

de la maternité par le symbole de la terre.

le contact avec la terre représente

un retour à un certain équilibre

ou aux réalités concrètes

Si le serpent est condamné à ramper sur le sol,

c'est pour le contraindre à revenir dans le droit chemin

après une faute grave .

ceci après avoir tenté Eve au paradis terrestre

la terre a toujours été signe de fécondité

de matrice de mère, de prospèrité de fécondation

Symbole de la terre Gaïa ..ou Demèter

 

La terre est Gaïa ou Déméter

 

On connait la mythologie qui s'y rattache

comme le mythe de Perséphone ou Proserpine

qui nous dit que la terre est en sommeil l'hiver

quand Proserpine est aux enfers

et revient chez sa mère Déméter dès que tout renaît :

Tout est symbole

comme le souverain pontife

Qui baise la terre du continent

où il se rend en visite pour bien montrer

ce caractère sacré !

protégeons notre mère terre, en elle

et en cendres nous y reviendrons

Après la mort, la putréfaction et le compost

du compost sort L'étoile et tout renaît

sous une autre forme ....

Avant le Pape en arrivant dans un continent

embrassait la terre et 'agenouillait, du temps de François

cela a été abandonné et c'était ( hautement symbolique)

Symbole de la terre Gaïa ..ou Demèter

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>