Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs, #Rigarda en conflent
Quelques souvenirs ... de Guerre

Avec cette guerre qui n'en finit pas de douloureux

souvenirs sont évoqués : Et dans le livre que j'ai écrit

et qui est épuisé je retrouve ces jours ( noirs )

celui de ce temps ou jeune enfant j'étais à Rigarda

petit village au pied du Canigou : La déclaration des

hostilités fut annoncée par le  crieur de rues

qui de sa voix pleine de tristesse nous annonçait

que tous les hommes en état de servir le pays

devait se faire recenser pour partir sous les drapeaux

mes cousins, mes voisins et même mon père

étaient concernés  ! Ce furent des embrassades

des pleurs des larmes des cris de détresse

et puis chacun retourna chez lui et le monde

ne serait plus le même....

Mon père partit sur un navire hôpial

portant le Croix rouge convention de Genève

Mes cousins et d'autres au service obligatoire

et la France était occupée par ( les verts de gris)

les doryphores ces bestioles qui mangent nos légumes

Que de douloureux souvenirs !!!

Quelques souvenirs ... de Guerre

Les restrictions se  firent vite sentir, encore que dans

le petit village on avait  de quoi subvenir  : poulets

lapins des pommes de terre et des légumes

et on s'organisait pour faire venir des agneaux

et de la viande ... ma grand-mère avait fait une reserve

de chocolat et elle faisait de délicieuses confitures

sans sucre mais dans le jus sucré des figues

nous avions aussi un cochon a engraisser

qui était tué en janvier et faisait le bonheur de tous

et puis Lisa ma grand- mère avait deux chévres

qui tous les matins rejoignait le troupeau du berger

qui venait les prendre et les ramener le soir

 Lisa allait les traire et ainsi avait du lait

Nous vivions de nos productions et pour l'huile et

autres ingrédients on connaissait

une employée à la frontière espagnole et on échangeait

c’était ainsi pour les chaussures, autrement il y avait

des galoches en bois ...

.Certains s'étaient bien enrichis en faisant du trafic...

Quelques souvenirs ... de Guerre

Mais cela ne serait pas venu à l'idée de ma grand-mère

C'était l'exode des villes vers les campagnes

et tous les jours des personnes très convenables

faisaient le déplacement pour quémander des provisions

Lisa bonne personne avait pitié  et donnait

Toujours quelque chose  des pommes  de terre

ou des haricots ; et ils disaient nous allons en garder

quelques poignée pour les planter car ce sera long

c'était triste l'hiver le ventre vide il faisait de plus

en plus froid ! glacial même et toujours une seule cheminée pour chauffer la maison

A l'école nous allumions le poêle  avec du bois

que nous étions allés ramasser dans les bois

on noua apprenait a ramper et se cacher en cas d'alerte

Notre petite école n'avait jamais vue autant de petites

têtes venues d'ailleurs, nous avions les réfugiés de

Menton : et dans le village des sénégalais

des soldats qui apportaient un peu de joie

Un d'eux que nous appelions Mimi venait toujours

au devant de ma grand-mère pour lui porter son panier

en récompense il avait légumes et fruits

et des tomates qu'il croquait à belle dents

A l'heure du rata au clairon il se présentait

avec un pot de chambre, et quand on lui

faisait la réflexion ; il disait il est neuf...

je vais vous décire un autre fait qui m'avait marqué

 

C'est sur cette aire que les militaire mangeaient

actuellement c'est un jardin occupé par des personnes

du village ( c'est le couple qui est gardien des clés

de notre belle église...

 

 

Quelques souvenirs ... de Guerre

après ses voyages en mer mon père fut débarque

il reprit ses activités de soignant à l'Hopital

St Jean de Perpignan  - et j'étais enfant espiègle

et une nuit ne dormant pas ; j

J'avais entendu des murmures .... le lendemain je

dis à Lisa qui vivait avec son père âgé et moi

"Mémé cette nuit il me semble que c'était

mon père qui parlait"

Elle m'avait raconté un histoire de ( Brouches  )

de sorcières qui seraient venues

et la semaine après j'entends encore un murmure

et la voix de mon père ....

le matin toute contente de mon exploit et devant le

patriarche je dis : Oui tu me ment

j'ai bien entendu mon père et même que le l'ai vu

( ce qui était de ma pure invention)

et là l'arrière grand père Pierre se léve

me prend sur ses genoux cagneux

il met un tisonnier au feu et quand il est bien rouge

"il me le présente en me disant :

"Tu vois Nine si tu parles je te brûle la langue"

J'ai eu si peur que j'ai enfoui en moi ce fait

En effet mon père était résistant et comme il était

soignant et ( donneur de sang ) il avait un laisser passer

permanent , il partait en vélo de Perpignan

32 kilomètres, il s’arrêtait chez ma grand mère

et reprenait la route pour aller dans une mine informer

les résistants ! jai trouvé dans ses documens

ces faits de guerre, il ne nous en a jamais parlé

et j'ai su la suite à son décès ou on réunit toute la famille

On n'a pas voulu mettre le drapeau sur son cercueil

mais dans notre cœur nous avons vu que c'était

un homme courageux Les personnes âgées a l’église

s'inclinaient ou allaient toucher son cercueil et nous ont

dit combien il était estimé ! et que de grands services

il avait rendu / il n'y avait pas d'infirmiers

à domicile, et lui bénévolement suivait des malades

qui avaient encore besoin de soins et mon oncle

son frère qui était en urologie faisait aussi

le suivi des soins et des sondes a placer

J'ai appris beaucoup le jour des funérailles de mon père

et sur les faits de guerre et sur ses activités

Voila mes souvenirs dans ce joli petit village

et puis à Perpignan  !!!  La guerre est  terrible

et laisse des séquelles ... Elle crée une scission entre

les courageux et les autres...

Il avait aussi caché des juifs à l'hopital...

Nous l'avons su plus tard ...

Quelques souvenirs ... de Guerre

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Pour toi ma Soeur Claudie

Claudie  c'est pour toi que j'écris ce jour ( 12 mars)

C'est ton anniversaire, et en fermant les yeux

je revois ce moment , où le facteur nous a apporté un

télégramme , j'étais à Rigarda et mémé Élisa m'a dit

Tu as une petite sœur qui est arrivée ce jour

je t'ai vu plus tard, tellement mignonne et joufflue

Hélas je n'ai pas de photos et pour cause ..

Toutes nos photos on accompagné mémé 

dans sa dernière demeure

Notre gentille voisine Jeanette n'a pas fait la différence

entre les photos de ses parents et les nôtres

Nous avons perdu notre maman bien jeune

j'avais 12 ans et toi 7 ans tu étais une enfant joyeuse

Et ensuite avais au fond des yeux un peu de tristesse

Nous avons grandi et chacune à fait sa vie

moi à l'école de sages-femmes de Montpellier

et toi a l'école d'infirmières, d'où tu sortis diplômée

tu avais exercé à l’hôpital Saint Jean et puis a Moulins

où tu as rencontré ton époux, tu avais aussi

si mes souvenirs sont bons exercé en libérale là

où vous étiez installée Rue du Canigou

Ce Canigou qui fut toujours notre allié  que ce soit

à  Rigarda ou bien à Amélie les bains

nous avons d'autres souvenirs , repas de communions

et autres émotions de jours heureux

je vois la charmante marraine d'André

me dire Rosie tu met trop de fard sur tes pommettes

et pour toi c'était Claudie trop de fard sur tes yeux

car tu avais de beaux yeux verts, sur une charmante brune

j'ai trouvé une photo où on nous voit toutes les deux

 

Toutes lesdeux..

Toutes lesdeux..

Chacune à notre tour nous nous sommes mariées

pour fonder une famille , pour toi trois enfants

et pour moi 4 .. Notre père parti en l'an 2000

savait gâter ses petits enfants, il les aimait tous autant

Ce 12 Mars c'est ton anniversaire,

C'est un bouquet de mots que j'écris pour toi ce jour

Que cette journée t'apporte des joies familiales

autour de tes petits-enfants nombreux

et attentifs à ton bien-être

L'an dernier vous étiez à Collioure dans un bon restaurant

Tous les jours je pense à toi , à notre enfance

à nos joies ...

Hum les fruits confits de chez Dauner à Perpignan,

l'école le collège où tu m'avais rejointe

beaucoup de souvenirs douloureux et heureux

Passe une belle journée, tu auras du soleil

pour accompagner cet anniversaire sur la Côte Vermeille

Je t'embrasse ma chère soeur de tout mon cœur.

 

Pour toi ma Soeur Claudie

Souvenirs heureux à Collioure

nous avons entendu  pour la première fois

la belle chanson de Charle Trenet  La mer...

qui était présent à ces festivités du 15 Aout

Notre père te portait pour que tu puisse mieux voir

et dans la foule nous créait un chemin

Nous étions tous les 4 et mémé suivait

nous sommes allées aux arènes bondées de festivaliers

et puis pour clôturer les feux d’artifice

se miraient dans l'eau

Tu seras ce jour sur ces traces de nos jours heureux

Le temps passe, le temps fuit , les souvenirs restent

vivez une belle journée tous réunis

je vous embrasse et suis avec vous par la pensée

Tu as été la reine de la fête et le soleil était avec vous tous
Tu as été la reine de la fête et le soleil était avec vous tous

Tu as été la reine de la fête et le soleil était avec vous tous

 
Claudette Draï Echeth Bonjour Rosie
J’ai lu avec émotion ce que tu as écrit sur Claudie
C’est la première fois que je vois toute sa famille autour d’elle
Comme tu l’écris le temps passe et les souvenirs restent
Cela m’a émue de te voir avec elle lorsque vous étiez plus jeunes
Je lui souhaite un joyeux anniversaire et beaucoup d’amour
Bisous
Christine la fille de Simone se joint a nous pour te souhaiter
un bon anniversaire ma chère Sœur et plein de baisers
 
Depuis ce temps Claudie est dans sa bulle
le confinement l'an dernier est passé par là
et elle a perdu l'équilibre, non stimulée elle ne marche plus
 Voila encore un ravage de plus ...
Quelle tristesse !
Avec tout mon amour pour toi - Je t'embrasse- très fort
tu survis , toi qui étais si vivante et joyeuse
Tes enfants prennent bien soin de toi
Merci à Florence qui m'envoie les photos
ainsi je peux voir ta belle et grande famille
Des poutous comme quand nous étions enfants
Rose-Marie ta soeur ♥♥
Pour toi ma Soeur Claudie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Voyage dans ma tête ...

Un de mes petits-enfants m'écrit :

Tu voyages dans ta tête et voici que le voyage commence :

Je me remémore tous ces liens d'amitié,

celui de mes 12 ans

avec une amie de classe, nous avions un jour de

différence elle née le 14 et moi le 15 août  :

cela fait des affinités

je revois sa maman une personne distinguée et je

l'aimais car je venais de perdre la mienne

j'admirais la façon dont elle nous parlait avec douceur,

tout en elle était beauté,

des cheveux bruns et un chignon bas,

de beaux yeux verts...

Mon amie était aussi charmante et quand elle s'est

épanouie Elle avait des soupirants à ses pieds .

Elle était amoureuse d'un jeune garçon de notre âge

qui ressemblait à Jacques Charrier

 lui s'appelait Franck et je l'ai retrouvé

en faisant des recherches sur Google

mais comme sa photo a été retirée,

il n'est peut être plus de ce monde

Je n'ai pas retrouvé mon amie Jeanine

qui avait eu une vie un peu agitée

et un temps avait vécu avec un acteur de cinéma

Oh ! Jeanine je pense à ce temps, où nous étions dans

l'adolescence : A cette belle amitié qui nous unissait ,

nous étions comme deux sœurs et prenions le même tram pour nous rendre au collège,

et puis il fallait marcher à pied

on s'arrêtait pour acheter un croissant ou des beignets

et l'été des glaces : le dimanche nous étions ensemble

pour prendre un chocolat liégeois en ville

à côté du théâtre de verdure et quelques autres

venaient nous rejoindre garçons et filles,

et on parlait en se moquant parfois de nos professeurs !

La ville était calme, nous aussi,

c'était un autre temps , on se moquait

on riait on s'amusait gentiment

mais pour nos profs avions un grand respect

Voyage dans ma tête ...

Quand nous descendions du tram arrêt place Arago

avec les palmiers et le palmarium qui était un lieu prisé

et puis nous prenions une petite rue typique

où il y avait des tonneaux de harengs  et d'épices venant

d'Espagne, on se bouchait le nez

et l'hiver on remontait le cache-nez ! Souvenirs

on arrivait sur la place où il y avait la statue

de Hyacinthe Rigaud et maintenant il y a un beau musée,

notre retour de l'école était différent

nous empruntions d'autres rues

et on passait devant la Statue de

 d'Aristide Maillol enfant de chez nous,

il y en avait une autre dans le patio de la mairie d'alors

Cette place de la loge de mer était belle et authentique

Que de beaux magasins , des boutiques qui nous attiraient

petites ruelles pleines de charme, ou se trouvent des

échoppes, ou magasins de luxe :

Les femmes de Perpignan

étaient réputées aimer la lingerie fine et les chaussures

C'est peut être de ce temps que me viennent ces désirs

 

Voyage dans ma tête ...

Le soir nous rentrions par le Castillet

arrêt nouvelles galeries tout attirait notre regard

il y avait toujours des peintres qui exposaient

et on se mettait à rêver, on se projetait dans notre

future vie, Je ne me souviens plus des noms,

mais j'ai en tête certains tableaux !

je pense que tu t'étais installée comme antiquaire

après avoir tenu un magasin de mode

Quel dommage que la vie nous ait séparées

j'aurais tant aimé te retrouver pour évoquer ces souvenirs

Et ton cousin Bernard qui s'était entiché de moi

Il nous donnait des cours de mathématiques

il a un nom connu que j'ai facilement retrouvé,

mais il est décédé assez jeune !

Je ne sais pas si tu es de ce monde

ou partie dans les étoiles !

tout cela reste gravé en moi

et comme l'a dit mon petit-fils,

ce jour je voyage avec toi

voyage dans notre ville Perpignan ; elle a bien changé

Nous traversions la basse, qui au printemps

avait des abord fleuris la tramontane soufflait parfois

découvrant le mont Canigou enneigé ! 

Souvenirs de nos jeunes années

 

Voyage dans ma tête ...

Je ne vais plus à Perpignan mais mon cœur y reste

attaché tout comme à Rigarda

et toi c'était pour le Vallespir

  Arles-sur-tech et ses richesses, ses coutumes

la Sainte Tombe : Plus tard ma sœur y a habité

Tout cela me revient  en pensant à toi

mon amie d'adolescence

mon ami collégienne ; même notre école a été rasée

elle était pourtant bien belle :

J'y suis allée en passant devant la maison Job une autre

institution et  suis passée devant la maison du père

de Jacques Séguéla, avec lui nous avions fait

notre première surprise party à Canet Plage

avec une dénommée Alazet

qui ouvrait notre liste d'appel  :

Alazet Odette et puis moi Arnaud Rose-Marie

Et la petite Jacqueline Caillet toute rousse et mignonne

qui faisait la lecture pendant que nous étions

en cours de couture car nos mains étaient occupées

et notre esprit aussi

Et mystère ou hasard, j'ai retrouvé notre professeur

de couture c'était une grande amie de ma belle-maman

Mademoiselle C Blanche qui était brune comme un

pruneau foncé : j'ai eu avec elle de très beaux échanges

! Que c'est loin,que c'est près de nous !

des noms et prénoms j'en trouve en écrivant

et je vois les jolis minois

dont le tien tu étais une très belle jeune-fille,

et puis je suis partie pour rentrer à l'école

de sage-femmes à Montpellier

et j'ai perdu mes repères à Perpignan

Dans ma tête je revois tout et plus encore

 nos rires nos joies nos partages

notre vie qui était passée de l'enfance a l'adolescence  !

Pour toi Jeanine toute mon affection !

Voyage dans ma tête ...

Vous qui voyez cette photo,

il y a une plaque, indiquant que  

Alfred de Musset et George Sand s'y étaient retrouvés

Elle était malade et ils partaient pour les iles Baléares

après avoir passé la nuit dans cette maison !!!

Quant à François Arago dont on voyait la statue,

nous étions loin de penser qu'il avait été physicien de

renommée même qu'il avait écrit

que les poumons des humains exploseraient

si les trains roulaient à une vitesse

qui est dérisoire pour nous :

Il fut aussi un homme politique

Et notre célèbre Hyacinthe Rigaud peintre du Roi

sur la place qui porte son nom; il y avait sa statue

et juste à côté s'est ouvert un musée,

à visiter car il est très beau

Oh Perpignan  ! je citerai aussi un homme

que j'avais connu comme professeur et qui devint

célèbre par ses écrits

J'aimais son accent rocailleux de ce compatriote

Arthur Comte ........Voila mon Perpignan que j'aime

merci à vous lecteurs connus et inconnus

 

Voyage dans ma tête ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Le bel herbier de ma grand-mère

il en est des souvenirs qui restent gravés dans la mémoire

à la vue ou la senteur de la moindre plante, ils sont en moi  

comme autant de bons moments engrangés

l'enfance est pour cela fertile en souvenirs et émotions

 Les secrets de bonne fâme...

 

L’herbier de ma grand-mère ..

C'était presque un mystère celui d'apothicaire

Elle connaissait les plantes et leurs bienfaits

et en cheminant me les apprenait

C'était pour moi un vrai plaisir et un apprentissage

Sauge sauvage, bleuets, coquelicots, mauve, Aspic, Fenouil

Chicorée au printemps, dont on faisait de bonne salades

 

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

C'était le temps où on se soignait par des " simples"

puisque dans la nature on trouve tout pour se soigner,

c'est ainsi que l'on cueillait  de la bourrache

de la mauve , contre les inflammations;

des coquelicots pour calmer la toux,

dans le jardin il y avait aussi,

de la même famille trois plants de pavots,

qui servait pour les fortes douleurs: pour les rages de dents  :

( Morphée et la morphine n'étaient pas loin  )

Lisa ma grand mère avait son  tilleul, la verveine

et la camomille pour ses tisanes

Cette même camomille qui en décoction

blondissait les cheveux

pour les brunes c'était une décoction de feuilles de noyer

Dans de l'alcool, il y avait des feuilles de fleurs de lys

la salsepareille servait aussi dans les mêmes conditions

on gardait les queues de cerises

les pétales de roses, pour faire une eau souveraine

pour nettoyer et panser les yeux !

chemin faisant on cueillait ça et là certaines plantes,

de la menthe sauvage, du fenouil de l'aspic du basilic qui

embaumait le fenouil irait parfumer les châtaignes 

l'aspic en petits sachets parfumait les armoires.

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Dans les placards il y avait ce que l'on appellerait les

aligaments : de la confiture de baies d'églantier

très renommées pour soigner les enfants lymphatiques

qui se développaient mal   Cette baie etait bourrée de vitamines

Dans des fruits un peu oubliés on trouvait des kakis

qui viennent du plaqueminier et des nèfles que l'on ne trouve

plus, elles étaient toutes flétries

Ma grand-mère faisait aussi de la pâte de coing

dont l'eau de cuisson avait aussi un effet

pour arrêter les diarrhées

Les pruneaux voisinait avec les raisins secs ou bien de la

cannelle...Tout était étudié dans l'alimentation

pour les chétifs c'était un lait de poule

des fruits secs noix noisettes amandes ; Que l'on retrouve

maintenant , on n'invente rien, nos anciens avaient la sagesse

et l’expérience,  C'était un bonheur à portée de main

tout était dans la simplicité l'authenticité

le respect de la nature et la qualité

Que de fois je montais au grenier

 qui me semblait la caverne d’Ali baba par les senteurs de tous

ces fruits que l'on gardait: des pommes ratatinées,

des figues séchées, des raisins aussi pendus à un fil a étendre

qui se conservaient au bon air venu du Canigou

gardant en eux le meilleur, ainsi que  les oreillons d'abricots 

posés sur des claies. Tout venait du jardin ou de la vigne

ou on trouvait des pèches sauvages, un délice d'avant

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

 

Il y avait tout cela et plus encore dont je ne me souviens pas

très bien : J’entendais murmurer le nom d’une plante

dont on faisait une infusion qui devait rester au clair de lune

pour faire son effet :  Secrets de bonne fâme

et de femmes Secrets entre femmes qui y croyaient

 

Pour moi c’était verveine tilleul et camomille

que nous ramenions des " Escoumes" de Vinça

 

Souvenirs aussi des bâtons de réglisse

et le coco en boite

Nous avions un éventail de fleurs, de baies, de fruits

de produit : De l’anis, des clous de girofle

Des extraits Noirot pour faire des liqueurs

mandarine, banane et cerises

il y en avait aussi dans des grands pots en verre

des grains de raisins dans de l'alcool

et des cerises; Oh ! lala que c'était bon

 

Tout cela, et tout dont je ne me souviens plus

les parfums sont en moi...émoi toujours

ils ont formé mon goût, façonné ma vie

chaque plante porte en elle un bienfait

C'est l'herbe mystérieuse qui redonna la vie

au deuxième serpent celui qui s'enroula

autour de l'axe : le Caducée

secret des plantes, la nature porte en elle

tout ce qui peut nous aider à nous soigner

ou stimuler nos défenses,

il y avait tout cela et plus encore

dont je ne me souviens plus

c'est toujours un émoi : je m'y revois,

et dans mon cerveau j'ai conservé les odeurs mélangées

de ce tout , de ce temps, ou rien ne se gaspillait

et pouvait servir .Ce temps où l'on vivait au rythme

de l'horloge du village, du cycle des saisons

des lunaisons de tout ce qui se rattache à la terre

et aux quatre éléments : La terre, l'eau , le vent, le soleil

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etudes et culture patrimoine
Elle est belle et était rebelle ma commune

A quelques kilomètres de la métropole  se trouve

la commune où j'habite depuis 1970 cela fait un bail

c'était la campagne , un lieu paisible où il y a des genévriers

et bien sur, des passages de grives en hiver

lieu prisé des chasseurs : Une faune qui dormait en paix

au début on voyait les lapins éblouis par les phares des voitures

qui traversaient la route, ainsi que des poules faisanes

avec leur nichée ! tout récemment un soir

c'était un petit renard ( j'aurais bien voulu être sa rose )

tout de suite dans ma tête Saint Exupery 

c'était de plus un soir de pleine lune

Des petits écureuils font ma joie le matin

quand les tourterelles s'appellent

La flore y est aussi recherchée :

comme le brégalou de Montpellier

petite fleur bleue fragile et simple

qui pousse dans mon jardin côté cour

Certains jour des promeneurs viennent herboriser

accompagnés d'un professeur de botanique

Le village est en bas du pic Saint loup

typique par sa cassure dont un côté est infranchissable

A saint Clément il y avait un petit village

blotti autour de l'église

4 familles étaient propriétaires terriens

Ces terres ont valu de l'or ! et sont aussi prisées

Elle est belle et était rebelle ma commune

L'histoire de la commune

se confond avec celle de l'aqueduc

que j'ai présenté sur mon blog

' De saint Clément à Montpellier'

avec la construction des arceaux qui amènent l'eau

de Saint Clément au château d'eau de Montpellier

En faisant des recherches

j'ai trouvé sur les origines de la commune

une histoire dont je vous relate les faits historiques

qui je l'avoue me plaisent, car l'histoire se reproduit

Saint Clément a toujours refusé

de se tourner vers Montpellier

pour rejoindre des communes qui entourent le pic

Elles sont sorties de la première agglomération

de Montpellier après un vote  et par une

décision prise par le Sénat en 2003 .......

La demande des 6 communes est conforme

à la procédure prévue à l’article 64

de la loi du 2 juillet 2003  urbanisme et habitat

- les 6 communes qui demandaient leur sortie

ont délibéré le même jour le 11 juillet 2003

pour rentrer chacune dans une communauté de communes

la notre étant le grand pic : Pic Saint-Loup il va de soi ...

Elle est belle et était rebelle ma commune

Les premiers habitants préhistoriques sont présents

dès 2300 av J-C d'après les fouilles de 1977-1978

au niveau de la grotte de la Colline

En 1276, Saint-Clément et huit autres communes

soutiennent la République de Montferrand

du nom du château fort aujourd'hui en ruines

se situant en haut du Pic Saint-Loup

Cette république se constitue pour contrer

le seigneur de Montpellier

qui voulait taxer ces communes.

Cette république de Montferrand

pratiquait le suffrage universel

pour élire les maires et leurs conseillers,

et les femmes disposaient du droit de vote.

Aujourd'hui, ces villages sont toujours unis,

ainsi que d'autres,dans la communauté de communes

du Grand Pic saint-Loup.

Le 18 octobre 1817, sur la demande expresse

des habitants de la commune de Saint-Clément

formulée par son maire au préfet,

et après de longues tractations

le roi Louis Philippe autorisa la commune à acquérir 

l'église Saint-Clément, afin de la rendre à sa destination

Sa restauration débute en 1896,

mais aujourd'hui seul ce vestige subsiste à Saint-Clément

au lieu-dit la Clastre  le mot 'clastra a pour sens « cloître »)

( informations Wikipédia )

 

Les faits se reproduisent quand Montpellier

met Saint-Clément contre son gré dans l’agglomération

on vote au sein de la commune

par un referendum d'initiative locale

et ensuite en haut lieu : par un vote des sénateurs

Saint Clément se libérera du joug et des taxes

de l'agglo devenue Métropole

Avant que je vienne habiter et durant quelques années

la commune s'appelait  :Saint Clément-la-Rivière

par un texte du conseil d'état elle est devenue

Saint Clément-de- Rivière dans les années 1970/80

et voila cette jolie petite commune

s'étend sur plusieurs collines

très boisées , avec des pins c'est pour cela

qu'il y a une pomme de pin sur son blason

Elle est belle et était rebelle ma commune

J'ai mis cette page à la demande d'une amie

pour une personne qui écrit sur nos villages

et cherchait une information sur ( saint Clément -de Rivière)

qui d’ailleurs s'appelait Saint Clément -la- Rivière

ce petit cours d'eau La Lironde est à sec presque tout le temps

Notre commune a une source d'eau qui alimente le village

et dessert  une partie de la Ville de Montpellier

l'eau arrivait par l’aqueduc de Pitot dont vous pouvez

lire son histoire sur mon blog ( de saint Clément à Montpellier)

dans la rubrique Études culture et Patrimoine

C'est d'ailleurs intéressant de connaitre cette histoire

 J'espère que ce lecteur trouvera son bonheur

et par la même occasion je remets cet article

Elle est belle et était rebelle ma commune

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Les mains de femmes ........

 

 Petite étude personnelle sur la main et son symbole

 

Accompagnez cette lecture en vous laissant guider 

par la superbe chanson De Sylvie Vartan :

 

DEUX MAINS 

La main est l’organe du toucher

 

C’est un des membres les plus sollicités de notre corps,

sa fonction est remarquable de complexité.

Le cerveau pense et la main exécute l’idée,

en active le sens,  dictant :ce qui est agréable ou non

Elle joue le rôle du toucher,du parler, du son ou de la vue.

 

La main à un rôle symbolique et sacré.

Symbole de communication,

elle est un moyen d’expression

quand elle complète la parole

Elle est synonyme de travail

et de dignité, de qualité manuelle : 

On dit : du cousu main,du ramassé à la main

du travail fait main et quelle belle ouvrage

Les mains de femmes ........

 Mes mains encore mes mains

 

je pourrais en parler jusqu'à de-main

tellement  elles sont actives

il y a un joli texte :

l'éloge de la main de Henry Focillon : 1934

Paul Valery avait écrit

"je me suis étonné qu'il n'existât 

 un traité sur les mains"

 
 Mes mains sont mes ambassadrices

 

Ce sont des mains de femme

D’épouse, de mère, et de grand-mère

Elles ont été des mains de fillette

Elles ont travaillé :

Ont mis des enfants au monde

dans leur profession : ont coupé le cordon ombilical

ont aidé l'enfant à naître

ont gardé en elles ce souvenir

Avant de choyer et aimer les miens

Elles les ont caressés et maternés

Oh ! Quelle belle expression

Elles ont été dévouées et filiales

Ont aussi aidé à fermer les yeux

Oh ! Mon Dieu ....fermer des yeux pour partir ailleurs

 
Les mains de femmes ........

Elles travaillent tous les jours

Font de l’unique du fait main

Elles font  des ornements

de rubans et de dentelles

D’un petit rien, elles font un tout

Elles applaudissent aux exploits

Des enfants, elles indiquent le chemin

Essuient parfois une larme

Et pansent des plaies et des bosses

Celles du corps et de l’âme

elles se souviennent tant

du premier nouveau-né quelles ont reçu

et plus tard, elles ont donné la vie

elles ont une mémoire,de tous les bonheurs

donnés ou reçus en offrande

Mes mains savent prendre soin

des roses et autres fleurs

elles savent trouver le juste milieu

elle tâtent, soupèsent évaluent

et choisissent les fruits en font la cueillette

pour préparer des douceurs

où il y a le savoir faire des mains

et un peu de mon cœur

Elles sont uniques, uniques

sont nos mains qui sont organe du toucher

Les mains de femmes ........

Il faut les voir gantées

Elles sont encore plus belles

Car on ne voit point les défauts

Ceux liés à l’âge, ou aux durs travaux

Ceux de la maison, et ceux du dehors

Elles sont fragiles et demandent des soins

Ce sont des mains qui se tendent

Des mains qui savent aider

Des mains qui parfois portent des bagues

Souvenir de mains qui se sont données

Elles ont des traits un peu bleus, des rides

Souvenirs de mains qui ont su apaiser

donner du bonheur, essuyé des pleurs

pour ajouter de la joie, là où il n'y en avait pas

elles donnent encore, et toujours

les mains sont un de nos plus beaux atouts

Les mains de femmes ........

Mes mains parfois caressent d’autres mains

Plus douces et plus jeunes

C’est pour faire une chaîne

Celle des générations

Et puis elles pourraient

Encore en se tenant par la main

Faire une ronde ; une ronde bien typique

Un deux, trois, la sardane est là.

D’autres font des gammes et des tableaux

Les miennes ont fait des ouvrages

Avec des fils de soie et des dentelles

Des rubans et des fleurs

Elles sont souvent à la tâche

Qui est un pur bonheur

Glorifions le travail 

celui qui est fait par nos mains 

Elles sont symbole de concorde et de paix

de prière, de grâce, de dévouement

elles séchent des larmes et aussi celles de l'âme

elles parlent , touchent dans l'obscurité

comme fait l'aveugle pour se guider

elles amplifiént la parole

dans la robe de l'avocat

les plus belles c'est dans leur rôle de mère

quelles  parlent, soignent apaisent

trouvent les mots les plus doux

Oh mes mains ! elles sont des bijoux

Mes mains gardent le souvenir

et l'émotion de grands moments

où elles ont été prises par d'autres mains

elles se souviennent des jours heureux

où a leur doigts un anneau était passé

signe d'amour et de fidèlité

et cela pour l'éternité

mes bagues sont des témoignages

et je ne saurai m'en passer

elles sont comme des talisman

qui brillent et ont un âme

Mes mains sont uniques pour les miens

main dans la main nous allions cheminant

main dans la main la vie est faite

de ces petits soins, d'émotions

et d'une continuité pour faire

la chaîne de l'humanité

 

Les mains de femmes ........

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #femme de convictions et d'action
8 Mars journée de la femme !!!

Ce 8 mars journée dédiée aux droits des femmes

et hommage à celles qui ont fait avancer l'humanité

 

Femmes, Femmes, Femmes

vous êtes encore l'avenir de l'homme

et celle de l'humanité

et pour combien de temps ? nul ne sait

Hommage à toutes celles qui ont participé à nos acquis,

hommages aux hommes

à Charles de Gaulle à Lucien Neuwirth..

à la première femme ministre de la Condition Féminine

 

Le plus bel hommage

est a décerner à plusieurs titres 

à Simone Veil :  Honneur, volonté et courage

je vous invite à retrouver

les débats de l'assemblée nationale 

pour le vote de la loi qui porte son nom

 

Votre corps sera marchandisé comme vos bras

pour mettre au monde un enfant

contre monnaie sonnante et trébuchante

non; merci Monsieur Bergé ( Feu Monsieur Bergé )

le ventre est ce nid douillet

où se développe le fruit de vos entrailles

pour moi c'est non

pas de gestation pour autrui - l'autre-

Un père ne sera jamais une mère et vice versa

il en est ainsi depuis la création par Dieu

 

la démagogie fait l'actualité et pas la réalité

8 Mars journée de la femme !!!

La femme est-elle toujours l'avenir de l'homme

et de l'humanité : ce devrait être tous les jours

la journée des droits de la femme, c'est le jour ou

on met le doigt sur ce qui ne vas pas !!!

Dans la notion de trans humanisme

ce que l'on appelle l'humain augmenté

on va jusqu’à mettre en évidence que l'on

peut donner naissance à des enfants

avec des spermatozoïdes artificiels ainsi que des ovules

pour mettre l'embryon obtenu

dans un réceptacle qui imitera l'utérus de la femme

enregistrera les bruits du cœur

les odeurs, le ressenti de la mère

pour faire en neuf mois un bébé hors de son corps

Elle pourra ainsi avoir le choix.....

cela c'est pour demain

l'enfantement n'est pas toujours un agréable plaisir

et là ce sera au choix : Les couple masculins

pourront ainsi avoir des enfants

sans acheter le ventre d'une femme,

qui est ce cocon douillet et fécond

je porte a votre méditation ces travaux de recherche

ou la science a dépassé l'homme

 

Nos seins ce sont nos armes disent les ( femmen)

tout cela pour être féministes

Quelle horreur pour moi

nos seins ne sont pas des armes

 nos seins c'est notre féminité

c'est aussi souvent par les seins que des femmes

meurent hélas d'un horrible crabe

les seins de femmes sont des atouts

c'est la féminité et la maternité

dans quel monde vivons nous ?

Voici un autre thème pour lequel nous femmes

devrions nous mobiliser

de quel droit on mutile des fillettes

pour leur enlever le droit au plaisir

c'est un acte immonde que l'on fait

sous couvert de la tradition

Luttons ensemble pour défendre cette cause

et l'intégrité et l'altérité de la femme

8 Mars journée de la femme !!!
 

Nous devons, nous femmes

lutter tous les jours pour les droits acquis

 

Rendons hommage à Olympe de Gouges

à Maria Deraisme qui a été fêtée, à Louise Michel ,

aux femmes déportées et à notre femme de France

celle qui a une grande place dans notre cœur

Simone Veil Hommage et respect

à celles qui se sont engagées durant la guerre

Aux résistantes, aux militantes

à celles, qui ont mis parfois

de l'exagération dans leurs défilés

  

 

Hommage à Simone Veil,

il faut relire les débats de l'assemblée Nationale 

je ne veux pas polémiquer,

les communistes

étaient contre la contraception 

de peur des dérives de leur femme

qui pourraient se comporter

comme des bourgeoises !!

C'est historique, il faut le lire  

 

Les femmes doivent lutter pour avoir une place

dans les instances dirigeantes

c'est ce que font les femmes
Elles doivent montrer qu'elles sont parfois meilleure

 

il faut même lutter pour que s'ouvrent

certains travaux, qui sont exclusivement

réservés aux hommes !

ce n'est plus l'universalité

si on se prive de la moitié de l'humanité

vous qui me lisez

et qui participez à cette ségrégation

avec les meilleures intentions

réagissez !

 

 

8 Mars journée de la femme !!!

 Femmes, Femmes, Femmes

vous êtes la moitié de l'humanité

un tout une complétude

l'homme et la femme.

C'est la journée Internationale de la femme

c'est pour porter une attention particulière

sur ce qui ne va pas

les femmes méprisées, soumises à des lois

ou on les réduit à un objet, celles qui sont violentées ...

celles qui travaillent comme les ânes

pendant que les hommes les regardent passer

et n'ont aucune considération

Certaines sont encore lapidées, mutilées,enfermée

et n'ont comme droit que celui de se taire

réagissons ensemble :  Hommes et femmes

les uns avec les autres nous formons l'humanité 

il faut pour tous un droit à la liberté

à l'égalité entre humains à la fraternité

en ce jour du droit des femmes

Agissons..Agissons ensemble

pour aider celles qui sont opprimées

qui sont excisées on touche à leur vie intime

 

8 Mars journée de la femme !!!

Bonjour Rosie . Cette journée si importante pour nous devrait mettre en avant ces femmes qui ,pas loin de nous, sont des héroïnes pour sauver leur patrie et mènent des combats à l’égal des hommes

en faisant passer la nation avant

ce que nous avons de plus cher : nos enfants !

Malgré le déchirement elles s’en séparent

pour les mettre à l’abri en Europe e

t continuer leur lutte : Dans notre monde

engourdi par les futilités c'est extrêmement émouvant . Face à un monstre froid déterminé dans sa folie

elles offrent une image d’un courage

qui va bien au delà de l’imaginable .

Ce sont elles les héroïnes de cette journée . Belle et douce journée Rosie pour toi et toutes celles

qui avez tant donné pour les autres -

Texte de mon amie Françoise- que j'approuve tout à fait -

L'histoire retiendra leur courage et les sacrifices pour

leurs enfants..... Merci amie

8 Mars journée de la femme !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
C'est la fête des grand-mères !!!

C'est la fête des  grand-mères

Fête un peu mercantile inventée de toute pièce

Par les fleuristes qui leur ont dédié

la première fleur du printemps

Le narcisse c'est charmant

Pour leur rappeler quelles en ont plusieurs certainement

plusieurs printemps : C’est la couleur de l’âge d’or

celle du jaune qui symbolise le soleil la lumière

et Narcisse c’est aussi l’éternelle jeunesse

jaunes d’or sont les fleurs offertes aux grand mamans

j’ai été fêtée, comme il se doit et je le serai ce jour

par ceux qui sont auprès de moi et par ceux qui sont loin

pour d’autres c’est la pensée qui compte,

Sms ce nouveau mode de communication ou on peut se voir

Merci à ceux qui pensent à leur grand-mère

Ce n’est pas grand-chose, juste une pensée mais une pensée

pour moi c'est charmant, oui je vous aime tous

mes petits enfants si différents, les uns plus sensibles

plus proches, avec eux on refait le monde a notre image

et on parle du temps où ils étaient enfants

C'est la fête des grand-mères !!!

C'est ce jour la fête des grand-mères

nous les aimons tant nos petits-enfants

surtout quand on les a vu naître et qu'avec amour

dans nos bras nous les avons bercés, avons pris part

à leurs petits maux, premières dents

première bosses en marchant....

L'amour est différent

nos petits-enfants ont des parents pour les éduquer

et nous pour les gâter subvenir parfois à leurs besoins

et les garder quand les parents travaillent

Tout à été du bonheur et de joyeux souvenirs

parfois j'en gardais deux le vendredi

je les mettais dans le même parc

ils se souviennent eux aussi

et ce jour nous évoquerons tout ceci

maintenant ils sont des hommes,

et mes deux gentilles petites-filles,

dont l'une est maman et l'autre fait des études

où elle donne beaucoup d'amour et d'empathie

près des malades : Elle est interne des hôpitaux

cela passe trop vite profitons de ces bons moments

C'est la fête des grand-mères !!!

Parfois on a l’impression que la mémoire est sélective

ou qu’on ne veut plus se souvenir de moments

qu’on souhaite enfouir !

Ô mes petits enfants, je vous aime tous

Ceux qui sont ailleurs et ceux qui sont ici

Mais pour chacun le ressenti est diffèrent

C’est  la fête des grands-mères

Bisous à tous mes petits-enfants !

et merci à ceux qui pensent à moi et qui sont pourtant loin

et je termine, je viens de répondre a un si joli message

de mon petit-fils qui vit à Paris

c'est le deuxième, sa sœur qui est l'ainée est maman

et m'a fait prendre un grade de plus

J'adore mes petites princesses, delicieuses enfants

C'est la fête des grand-mères !!!

Ma grand-mère est toujours dans mon cœur

elle fut ma grand-mère et remplaça notre maman

partie trop jeune, je lui dois un grand amour

Que de souvenirs de cette enfance joyeuse insouciante

qui s’arrêta a l'aube de mes 12 ans,

ma sœur elle avait 7 ans

la fête des grand-mères n'existait pas

et pour elle c'était la fête des mamans qu'on lui

souhaitait en toute reconnaissance

pour l'amour quelle nous portaient

Bonne fête ma petite mémé que j'ai tant aimée

tu veilles toujours sur nous tous

mes enfants et ceux de ma sœur faisaient ton bonheur

et a tous ton grand amour que tu as su donner

pensées et prières pour toi mon adorable grand-mère

pour toi j'ai écrit un livre

en devenant moi même grand-mère

Tu es partie quelques années avant que naisse

ma première petite-fille et  puis 4 garçons ont suivi

La fille de ma fille porte ton prénom Élisa comme toi 

et puis encore deux garçons Nicolas et Antoine

Une belle famille je leur parle de toi

en nous tu vis pour l'éternité ma petite mémé

me voici même trois fois arrière grand-mère

l'amour se multiplie et ne saurait se diviser

Amour toujours : c'est un peu cela la notion d'éternité

J'ai reçu ce matin des messages et 2 bouquets

qui illuminent ma table....

C'est la fête des grand-mères !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Le temps des giboulées
Premier sourire du printemps

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
II s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l’amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
II sème aux prés les perce-neige
Et les violettes au bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l’oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d’argent du muguet.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
II met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’avril tournant la tête,
II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Théophile Gautier (1811-1872

Le temps des giboulées

Le mois de Mars est comme le Dieu

belliqueux et capricieux instable à souhait

de pluie de vent de soleil

il change de cap dans une journée

,humide parfois venteux tempétueux

il fait doucement éclore mes camélias roses et blancs,

un présent de dame nature

Ce matin c'est de la bruine, bénéfique rosée

les pollens des cyprès tombent et sont ainsi neutralises

sans pouvoir partir au vent qui les dépose

ou biens ils s'envolent et forment un nuage

de poussière jaune très allergisante

Mars est un mois ou parfois le soleil chauffe

Attention c'est un rhume de cerveau assuré

Chez moi en catalogne on dit que Mars  (marsège)

un mot indescriptible ...Mais qui qualifie ce mois

le vent souffle en rafales il pleut en même temps

on n'y voit pas à cent mètres tellement c'est brumeux

et en un rien de temps il devient câlin et charmant

printanier et primesautier...

 

 

Le temps des giboulées

Ce temps est comme les événements

on ne sait pas trop où aller et avec qui on ira

les jours passent - parfois rapidement- et s'accumulent

On ne fait plus de projets c'est la grisaille absolue

On a repris les sorties au restaurant en famille

ou entre amis: tout avait été mis sous cloche

entre parenthèse)

et cela pèse dans toutes nos décisions

on reporte à plus tard sans savoir,

si plus tard sera encore pesant et stressant...

d'habitude le mois de Mars était toujours agréable

car en lui il porte le printemps

hier j'ai reçu un message sur mon blog

une personne avait trouvé la belle poésie

Que j'ai mise en entier - souvenirs réminiscence-

Je me réfugie dans mes bons moments

qui aident à vivre ceux-ci bien rudes

Chaque jour s'empile pour faire une semaine

et un mois : et puis nous ne sommes pas plus avancés

sur l'échiquier de notre vie :  blanc ou noir la dualité

jour de joie bonheur simple ; Noir jour obscur

où tous les soirs à la télé on compte les morts

l'instinct de vie est le plus fort

on regarde on a de la compassion pour ceux qui sont

touchés envahis c'est la dure réalité

et puis on veut oublier pour continuer à survivre

en liberté plus que surveillée où un drame

nous secoue, et nous fait prendre conscience

que notre société est devenue hostile violente sauvage !

Que de malheurs et de familles endeuillées

pauvre enfant horriblement ( jetée à l'eau) dans la Seine

j'en frémis de tristesse ! On n'en parle plus la guerre

a pris l'actualité !!! plus rien c'est le motus complet

Les Russes sont désinformés les réseaux sociaux coupés

tristesse et soutien à ceux qui souffrent  et que la paix revienne au plus vite

Le temps des giboulées

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Où es tu toi que j'attendais ?

Où es tu  toi que j'attendais ?

doucement la sève va monter

sur l'églantier et le rosier

qui parfois me parlent de toi, de ces moments

d'osmose de symbiose qui nous unissaient , Souviens-toi ?

ils entendaient nos conciliabules quand le soleil déclinait

et les nuits de pleine lune, où nous étions tous deux

on la voyait toute ronde toute pleine

du côté de notre chambre et puis elle changeait de place

 et nous restions la main dans la main,

nous parlions en faisant des vœux

Est-ce que ce soir je verrais la lune et les étoiles ?

Tu es ma plus belle étoile au firmament

qui ne brille que pour moi

et je te raconte ce que je fais

Sans toi les soirées sont différentes

mais je sais les occuper, en pensant très fort à nous

et puis la nuit me prend et m'emporte dans un rêve

Tu es toujours près de moi pour me conseiller

apaiser mes maux , me prendre contre toi

et je me blottis dans tes bras

doux souvenir qui ne s'estompe pas

comme si le toucher avait une mémoire

 

Où es tu toi que j'attendais ?

La mémoire des mots que tu m'écrivais

qui étaient posés sur mon oreiller

quand le matin tu partais sans me réveiller

ils n'avaient d'égal que ceux que je t'écrivais

quand en voyage tu partais, j'avais tout préparé

pour que tu n'aies pas à chercher

chemise cravate et pochette assortis

et un petit mot pour te dire bonsoir mon chéri

Une vie bien remplie , une vie de bonheur

La lune , les étoiles sont mes alliées

souviens toi de la grande ourse au dessus de notre toit

Combien de fois nous avons regardé et en secret

murmuré quelques mots qui nous reliaient

le temps passe , un nouveau printemps et puis un été

plus meurtrier , bons souvenirs et d'autres

que je ne pensais pas pouvoir surmonter

Rupture cassure départ pour ailleurs

la faucheuse est passée pour nous séparer

Et pourtant je ne suis pas seule

c'est ce que m'a dit une de mes petites-filles

elle a vu que tu étais partout présent et même

que nous pouvions communiquer autrement

Où es tu toi que j'attendais ?

L'amour ne meurt pas il sommeille

comme le feu  couve sous la cendre

il suffira d'y souffler dessus pour tout retrouver

Femme femme femme aux multiples facettes

Femme unique : je sens la chaleur de tes mains

je sens le bonheur de nous retrouver

Tout est enregistré , souvenirs d'un bonheur à deux

Tout est compartimenté dans un lieu sur et secret

je sens battre ton cœur en émoi

quel beau concert il faisait avec le mien

harmonie toujours, harmonie en tout

la vie est parfois faite de folies et de sagesse

La sagesse est de vivre les bons moments

qui sont comme une valeur ajoutée

Que de bons souvenirs !

Que de merveilleux moments partagés ....

le temps passait trop vite quand nous étions tous deux

je le retiens un peu en faisant vivre nos souvenirs

L'amour c'est d'aimer l'autre plus que soi même

je pense que sur ce plan là tout était réussite

j'aurais un printemps de plus qui s'ajoutera aux autres

qu'importe le temps ne compte plus !

Une étoile au firmament

qui le soir ne brille que pour moi

me rassure me conseille et veille comme un ange

 

Où es tu toi que j'attendais ?

L'amour est toujours une belle valeur

l'amour de l'autre, l'amour passion

mais pas l'amour raison

C'est une fleur éternelle une rose pour toi car tu

m'appelais :

" Ma Rose" et je répondais chéri -

les enfants se moquait de nous

et de notre grande complicité ;

de cet amour qui se nourrit l'un de l'autre,

de cet amour que nul ne pouvait séparer,

sauf la faucheuse de vie, trop jalouse de notre bonheur

Celle là je ne l'aime pas  : C'est une perverse

qui nous laisse espérer et puis arrive sans prévenir

le jour où on s'y attendait le moins

On vit autrement , en s'appuyant sur un bras ami

parfois on tombe, on se relève plus forts

pour avancer , et toujours aimer la vie

et puis Dieu réunit ceux qui s'aiment ♥♥

Où es tu toi que j'attendais ?

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>