Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
Je rêve toujours de toi Rigarda !!!

Pour vous mes nouveaux amis

 

voici un texte ancien que je viens de retrouver

 

C'est sur Rigarda en Conflent

charmant village de mon enfance

blotti au pied du Mont Canigou

je rêve encore et voudrais revenir

C'était hier..avant hier...et peut être demain

qui sait ? une envie folle de revenir

revoir mes amis de Rigarda 

( Oh je ne connais plus personne )

 

j'écrivais ....

 

Me voici revenue de mon petit voyage

sur les terres de mon enfance

J’avais comme allié

le soleil pour m’accompagner

le ciel bleu, et le mont Canigou

qui m’attendait en majesté

tout était réuni ce jour

pour en faire une belle promenade

Une rencontre avec moi et mon enfance

en ce beau pays Catalan qui berça mes jeunes années

 

Je rêve toujours de toi Rigarda !!!
Belle promenade, je suis passée
devant le lac de Vinça
où plus loin se situe la propriété de mon cousin
deux maisons sont au fond de l'eau celle du barrage
j’ai pensé à ces bons moments
que nous partagions aux » Escoumes »
et revu : Les arbres l’allée des roses
la mare avec les grenouilles, le plaqueminier
les fraises des bois et le parc
et j'ai entendu nos rires sous le tilleul en été
où il y avait de grandes tablées
nous étions réunis grands et petits
parisiens et nous enfants du village
 
J’ai pensé à Martine en passant
devant l’embranchement de la route
de Joch et de Finestret
les autres capitales de notre cœur
le ciel était riant et j’ai rencontré des gens charmants
tout était réuni ce jour
il y avait des ondes qui me portaient
et une main qui me guidait
dans mes démarches
 
Avant d'arriver dans le village
je suis allée faire une visite me recueillir
sur la tombe de ma grand-mère
munie de l'extrait de sa généalogie
qui m'avait été aimablement adressée
par Sylvain Chevauché
quelle femme ? quel destin 
j'ai refait le chemin celui de mon enfance
je suis passée devant le monument aux morts
où le nom du mari de ma grand-mère est inscrit
avec celui de cousins et autres hommes du village
qui tous jeunes partirent en 1914 pour défendre la Patrie
souvenirs émus

Devant la porte de notre ancienne maison

il y a un laurier rose

et des fleurettes partout

dans le moindre interstice

où il y a un peu de terre

c’est la vie qui fleurit

 

P1020443

 

Après avoir vu notre ancienne maison fermée

Je suis allée chercher les clefs de l'église

chez Maryse et Jean-Noël qui en sont les fidèles gardiens

Nous sommes partis ensemble dans les ruelles

où j'avais tant de souvenirs , il faisait chaud

là haut le mont Canigou semblait nous regarder

Je voulais revoir la statue de la vierge

que ma mère avait offerte

et je n'ai pas été déçue tout est bien entretenu

j'ai prié dans cette  église où mes parents s'étaient mariés

je pensais aussi a Domanova autre lieu où nous allions

pour le lundi de Pâques et de pentecôte

en définitive , mes premiers souvenirs de l'art

étaient de l'art sacré ! tant de merveilles

que l'on aimerait partager

Oh Rigarda je garde dans mon coeur

les plus beaux souvenirs de ces jours bénis

Je rêve toujours de toi Rigarda !!!

Et puis au bord de la rivière aussi

nous avons pris le café

en aimable compagnie

nous avons évoqué nos souvenirs

ce qu’il en restait

et sommes remontés à l’église

toujours merveilleuse

J’ai pu photographier la vierge

qui fut offerte par ma mère

Il y a bien longtemps !

C’était charmant je suis repartie

avec du vin de Domanova

Symbolique pour moi

Sur l’étiquette il y a l’ermitage

avec Maryse et jean-Noël nous avons pris le café

sur un lieu qui était avant l'aire ou on battait le blé

et ou enfants on se rassemblait

nous sommes remontés à l'église

Agnès nous accompagnait

Maryse ouvrit le tabernacle et demanda des grâces

pour nous et pour ma venue

Charmant moments que ceux-là ..

Agnès se mit à chanter ; c'était touchant

d'entendre cette adolescente handicapée

qui spontanément a eu le réflexe de louer Dieu

en chantant , c'est une belle prière..

 

Je rêve toujours de toi Rigarda !!!
Je rêve toujours de toi Rigarda !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Février souvenirs gourmands..

Quand j'écris sur ce blog c'est toujours un repère

je vois les jours, les mois défiler ainsi que les années

j'apprécie mon humeur du moment

suivant le temps qu'il faisait, il pleuvait l'an dernier

et même les jours avant,

il fait beau ce jour même froid avec du vent

Les feuilles de l'an dernier du grand chêne, se déchaînent

elles volent virevoltent et se posent, ainsi que les pollens

l'an dernier j'étais restée dans la douceur de mon cocon

ce jour je vais déguster des crêpes

repas en famille avec ses joies : La douceur

les câlins des petits-enfants devenus grands 

 

Le soleil rentre chez moi, il s'étale prend ses aises

il se sent chez lui, c'est mon invité de marque

le premier camélia s'est aussi détaché de sa branche

pour laisser place aux bourgeons qui vont éclore

Ce sera une belle journée avec ce temps que j'aime

je vais m'emmitoufler ; rêve de volupté

janvier est fini vive février, qui est lumineux

et cette année est la même, et quand même différente

le camélia sur la terrasse n'est pas encore fleuri

hier c'était grisaille et pluie, ce jour il y a pleine lumière

Le premier jour du mois  est arrivé

sous un ciel chargé de nuages

On nous annonce du froid a venir ,

chez nous c'est toujours en février

je vais emmitoufler les orangers

 

Février souvenirs gourmands..

 

C’est  le  3 février jour de la saint Blaise

que nous fêtions à Rigarda dans mon enfance

Le temps passe et fuit je ne l'ai pas vu passer

Ce jour c'est grand soleil hier le temps était morose

J'ai cependant passé une belle journée

invitée par une amie pour déguster

une brouillade aux truffes fraiches

C'était divin ce fumet qui s'exhalait et restait sur le palais

Les papilles gustatives étaient en éveil

comme cela procure des émotions, ensuite je viens écrire

L’écriture est parait-il comparée aux larmes de l’âme,

On pleure de joie, de bonheur comme de tristesse

La joie se voit et illumine le regard

La tristesse est bien douloureuse, compatissons

Des hauts et des bas : en haut et en bas !!!

Parfois on a du bonheur à portée de main

Qu’on ne sait pas voir :  Ayons toujours le cœur en émoi

Tout parait facile quand on aime

Tout est lumineux et rend joyeux

le soleil est toujours là ! le voilà il est revenu

coucou me dit-il je suis avec toi !!

 
Février souvenirs gourmands..

Il pleuvait hier, le temps était morose et doux

un peu de grisaille dehors et du bonheur dedans

Quand il vente plus fort Éole secoue mes fleurs

le ciel devient bleu, et le soleil est rayonnant

chez moi, il aime rentrer et prendre ses aises

comme un invité, il sait qu'il sera bien reçu

j'aime gâter mes invités, et ils me le rendent bien

C'est toujours un plaisir réciproque et mutuel

la vie est faite de ces petits échanges

On donne, on reçoit, c'est dans l'amitié

on ne peut pas toujours donner

sans en échange ne rien recevoir, ni partager

La vie est faite de ces moments,

petits bonheurs douceurs, tendresse, amitié, amour

celui que je donne à mes petits-enfants

qui me comblent de joie

chacun est unique et différent ,c'est ce qui en fait le charme

Février, est un mois de transition

pour nous c'est parfois le plus froid

le soleil est plus vigoureux les jours plus longs et lumineux

que pour vous tous il soit heureux

 

Février souvenirs gourmands..

Hier c'était la chandeleur

chacun a pu faire des crêpes,

qui sont des soleils en l'hiver

elles seront un heureux présage et du bonheur pour l'année

Dans le texte sur la chandeleur il y a la signification

C'est chandelle qui a donné ce nom à la fête païenne

la fête religieuse est la Visitation

et la présentation de Jésus au Temple

Vous avez pu essayer ma recette

en les dégustant pour moi, vous aurez une pensée

Vous avez aussi mes confitures

et celle d'agrumes convient très bien

orange chocolat fondu , est aussi

d'un goût exquis, en tout il faut innover

je vous souhaite une belle journée..

 

 

Février souvenirs gourmands..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Qui cherche trouve...

 

Qui cherche trouve !

c'est ce que j'ai fait ce jour, 

je pensais avoir égaré une broche

de celles qui tiennent harmonieusement

un gilet déstructuré , j'ai cherché et trouvé

plus que ce que j'espérais

la broche était là et même deux

et les fleurs, le camélia sur un nœud 

que je porte l'été sur une robe décolletée

des gants, pour l'hiver et d'autres encore

et un vaporisateur pour le sac de chez Guerlain

pour du Shalimar, oh la la

j'ai retrouvé des châles en mousseline

pour mettre l'été, ils étaient bien rangés

ce sont des colifichets, un rien qui habille

ou fait la différence !

je leur porte une valeur sentimentale

tout cela est un peu de moi

et j'aime tout retrouver et m'y retrouver

oh ce n'est rien de précieux sinon à mes yeux

j'ai cherché et trouvé

au delà de mes espérances

Qui cherche trouve...

Ce matin j’ai été prise d’une grande frénésie

 

Ranger mes armoires, ouvrir des boites

Et repérer ce qui dort depuis quelques années

Ce sont des trésors cachés qui m’ont émue

Il y a des aigrettes de ma grand-mère

Des blanches et des noires, je les avais mises

quand je m’étais déguisée en marquise

Des longs gants de soie, et d’autres de moi

Et des jolis foulards de cachemire fine

Un fume cigarette, des colifichets

Des sacs  dont je ne me souvenais pas

Et des pochettes, des mouchoirs

Des féminités : Au bonheur des dames

Tout cela m’a permis de mettre de l’ordre

Et de retrouver une robe d’été que je cherchais

Elle ira très bien sous une autre en voile

Tout cela depuis des années dort

Dans du papier de soie, tout cela pour moi

La beauté orne et décore ..

La beauté orne et décore ..

Je n’ai pas encore rangée l’étagère

où se trouvent les chapeaux dans des cartons

ils datent du temps où j’ai marié mes enfants

il y a aussi les robes dans lesquelles

je ne rentre plus, dont une qui ressemble

à des ailes de papillon, avec un plissé flottant

de mousseline de soie bleu nuit

je vais peut être trouver une photo de ce temps

j’ai passé un bon moment, pour tout ranger

Soigneusement et me dire

que ce plaisir sera partagé Je ferai des heureuses

 

Oh j’ai sorti du papier de soie

Et mis dedans en le repassant un joli souvenir

Et puis la matinée est vite passée

Et l’envie d’écrire est arrivée,

car en tout il faut aussi partager

papier de soie où j’ai mis un cadeau que je vais offrir

c’est un peu de moi aussi, de ce temps

où on s’habillait élégamment

chapeaux, dentelles, froufrous ; et souliers dorés

voilettes légères, fleurs pour orner

et dessous qui font un tout : la féminité

C'est bien moi ...Cette robe je l'ai trouvée ..

C'est bien moi ...Cette robe je l'ai trouvée ..

 

Et voici que j’ai écrit pour vous ce texte

J’aime passer mon temps avec ces souvenirs

De temps à autre j’essaie une robe

Une veste de dentelle, comme celles que j’ai trouvées

Trop habillées pour cette époque ; trop belles

Je garde aussi la jolie robe de mariée

De ma dernière fille, si belle

Et vous savez que l’on y cousait dedans

Un petit morceau de ruban bleu

Pour le bonheur il fallait une chose neuve

La robe, un peu de bleu ; le ruban cousu dedans

Et une chose ancienne, un bijou ou des perles

Et une belle mariée très souriante

Tout cela remonte en moi comme une bouffée d’amour

De bonheur, de ces moments bénis …

où un ange passe ...

 

Voici le camélia que j'ai retrouvé

Voici le camélia que j'ai retrouvé

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Aux douze coups de Minuit

 

L'année 2017 est finie

partie aux douze coups de minuit

 

Bonne année à toutes les choses: 
Au monde ! A la mer ! Aux forêts !
Bonne année à toutes les roses
Que l'hiver prépare en secret.
Bonne année à tous ceux qui m'aiment
Et qui m'entendent ici-bas ...
Et bonne année aussi, quand même,
A tous ceux qui ne m'aiment pas.

 Rosemonde Gérard

 

Aux douze coups de Minuit

On a tourné la page,

à minuit, vous avez le temps

de lire ce qui suit

Hier soir c'était la fin de l'année 2017

j'étais dans un lieu charmant

quand est arrivé minuit heure magique

C’est certainement symbolique

ainsi après les douze coups de minuit

est arrivée l'année nouvelle

Je vais vous souhaiter

Une bonne année

Oh pas pétillante, ni dansante

Ni reluisante, ni chantante , ni brillante

 

Mais une bonne année avec de la santé

Avec elle, on fait tout le reste

Notre bonheur c’est nous qui l'exaltons

Par notre humeur notre jovialité

et votre cordialité

Je vous souhaite une année

Lumineuse heureuse

Faite de joies familiales

ce sont les plus belles

faite d'amour d'amitié de luminosité

 

 

249314 230567206982341 104941646211565 674354 2118845 n

 

 

 

Je vous souhaite de trouver

Si vous ne l’avez pas déjà : 

de trouver l’âme sœur 

C’est une des plus belles choses

de la vie : l’amour Amour  toujours

On a tous besoin d’amour

D’être aimés, d’aimer

De façon différente et multiple

L’un n’empêche pas l’autre

L’amour, se conjugue

Il se multiplie ne se divise pas

Nous emplit de bonheur

De ferveur, nous transcende

C’est du spirituel qui s’élève

 

Pour vous une bonne année

La paix dans le monde

La paix entre les hommes

La liberté, l’égalité entre tous 

La fraternité La solidarité et la laïcité

Nos valeurs essentielles

 

 

Une bonne année sereine

et harmonieuse avec un peu d'audace

en y ajoutant un peu de  folie

une année belle sur tous les points

une année à votre image

douce et délicate 

une bonne année paisible

sans  mensonges et sans haines

 

C’est suivant les âges

votre soirée a été déchainée

ou feutrée douce délicate harmonieuse

comme le fut la mienne

C’est ce que de tout cœur

je vous souhaite pour 2018

oui je dis bien deux  mille dix huit : déjà

et voila on s'embrasse sous le gui

 

Embrassez-vous c'est bon pour tous

c'est bon pour la santé

Et c'est charmant,

aimez-vous comme des enfants

 

« C'est justement la possibilité de réaliser un rêve
qui rend la vie intéressante. » Paulo Coelho.

vez et réalisez vos rêves les plus sages ou les plus fous

la vie est courte et ne perdez pas de temps

ajoutez a votre vie une valeur ajoutée

 

 

 1535513_10152108849222996_1360356621_n.jpg

 


Connaissez-vous la rose-lune
Connaissez-vous la rose-temps
L'autre ressemble autant à l'une
Que dans le miroir de l'étang

 
L'une à l'autre se reflétant

Connaissez-vous la rose-amère
Faite de sel et de refus
Celle qui fleurit sur la mer
Entre le flux et le reflux
Comme l'arc après qu'il a plu

 

 

Toutes les roses que je chante
Toutes les roses de mon choix
Toutes les roses que j'invente
Je les vante en vain de ma voix
Devant la Rose que je vois.

La rose-songe et la rose-âme
Par bottes au marché vendues
La rose-jeu la rose-gamme
Celle des amours défendues
Et la rose des pas perdus

Connaissez-vous la rose-crainte
Connaissez-vous la rose-nuit
Toutes les deux qui semblent peintes
Comme à la lèvre est peint le bruit
Comme à l'arbre est pendu le fruit


Aragon
(1897-1982)

Message de Lisa :

 

« Les années apprennent peu à peu,

à tout homme, que la vérité seule est merveilleuse. »

de Maurice Maeterlinck.

 

Aux douze coups de Minuit

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Souvenir des Etrennes

 

Que de beaux souvenirs de mon enfance !

Quand nous avions passé l'âge de croire au père noël
 

Et que nous n'étions pas encore adultes

Nous avions des étrennes pour le premier de l'an

et c'était tout un cérémonial réglé comme un rituel

qui tous les ans se renouvelait !

Tout d'abord avant la fin de l'année

J’écrivais, j'étais le scribe de ma grand-mère

qui me dictait en catalan, ce que j'écrivais en français

en m’appliquant, il y a avait la plume sergent major

pour faire les pleins et de déliés

le buvard rose, et une jolie feuille de papier

je souhaitais les vœux au neveu de ma grand-mère

à Pâquerette sa nièce qui demeurait à Paris

et puis aux cousins oncles et tantes

une belle enveloppe et cela partait par la poste

Souvenir des Etrennes

 

Le premier jour de l'année, on se levait tôt

et en famille on se souhaitait une bonne année

sans rien oublier , et puis venait le temps de sortir

nous étions endimanchées,

ma grand-mère et moi qui suivais

Tout d'abord nous allions faire les civilités aux plus âgés

C’était la Tante de ma grand-mère Catherinette

on apportait un présent

Confiture, pâte de coing, fruits séchés, ou autres

On échangeait des vœux, parfois ma grand-mère

me demandait de réciter un poème

ce qui me valait des étrennes

ainsi que pour les menus services rendus pendant l'année

je partais fière, et ma grand mère encore plus

ensuite nous allions chez une de ses cousines germaines

plus âgés qu'elle, et d'un coup on en visitait trois

dont deux étaient célibataires Jeanne et Fanny

qui n'étaient guère plus grandes que moi

et de là ma nous ramenions des provisions

et moi toujours une pièce, c'était la coutume

 

Souvenir des Etrennes

Et puis venait Antoinette, une autre cousine

A qui au cours de l'année je rendais des services

allant tous les soirs en sortant de l'école

remplir ses cruches d'eau à la fontaine

Elles étaient bien lourdes, une était en étain

et pesait même vide pour mes bras chétifs

la rue était pentue et étroite, et je glissais parfois

j'aimais aller chez elle

il se dégageait une bonne odeur de cire

Antoinette était aussi veuve de guerre

et avait un certain bien être

J’adorais son jardin, on devait passer par le sous-sol

et s'ouvrait comme par la porte d'une caverne

un jardin que personne ne pouvait voir ni même imaginer

il y avait orangers, citronniers et autres fruits exotiques

Elle avait une infirmité et ne pouvait pas trop marcher

Elle me récompensait de façon grandiose

et louait mes services, c'est vrai que je m'appliquais

j'avais le rose aux joues,

et mes étrennes étaient florissantes

j'ai toujours gardé pour cette arrière tante

un amour d'adolescente, je me sentais bien chez elle

je pense qu'elle a laissé un patrimoine important

à des neveux puisqu'elle n'avait pas d'enfants

Souvenirs  !!!

 

Souvenir des Etrennes

 

Après un bon repas où nous étions invitées

Ma grand-mère regagnait la maison

installait  la table pour prendre le goûter

sortait toutes les douceurs et desserts confectionnés ( maison)

dont elle seule avait le secret,

ainsi que pour ses confitures

Elle attendait et venait les plus jeunes

Sa filleule  prénommée aussi Elisa

qui habitait au village voisin

là j'étais spectatrice je ne perdais rien de la conversation

J’avais aussi droit à réciter une poésie

C'était sa gloire, et je ne pouvais pas la priver de ce moment

on attendait notre voisine et sa fille de mon âge,

et d'autres cousins, pour faire un bon goûter

C'était à la campagne, il n'y avait pas de distractions
 

peu de moyens de locomotion

et toujours un grand coeur pour tout partager

 

Souvenir des Etrennes

Le lendemain, à pied nous faisions les 4 km

qui nous amenaient de notre village au lieu dit ( Las escoumes)

A Vinça, où il y a maintenant une retenue d'eau

c'était la propriété du frère aîné de ma grand-mère

lui avait une voiture, il était un des rares, à cette époque là

nous étions enchantées par les lieux

dans le jardin une marre avec des canards

l'été une allée de roses, des plaqueminiers

qui l'hiver montraient leurs appâts

J’adorais, et de néfliers, et même des fraises des bois

une volière des pigeons , des paons qui faisant la roue

Tout était pour moi merveilleux

la tante Thérèse, n'était pas des plus donneuse

ma grand-mère revenait avec du tilleul et de la verveine

et moi avec quelques kakis,

dont j'ai toujours gardé en moi le goût

ainsi que les nèfles, qui se mangeaient un peu flapies

pour moi qui étais enfant c'était un paradis sur terre

mon jardin d'Eden ...Maintenant tout est à l'abandon

deux maisons sont au fond de l'eau dans le barrage

Souvenirs ...

je n'avais pas mon mot à dire j'écoutais religieusement

et puis l'oncle Edmond dans sa voiture

nous ramenait à notre village,et cela nous comblait de joie

Ma grand-mère faisait ensuite l'inventaire

Nine as-tu vu ça, et cela et autre ...

Oui j'avais tout vu, tout compris, et plus encore

Que son devenus ces souvenirs, ils sont dans mon coeur

en fermant les yeux je revois tout devant mois

comme si j'y étais, quel bon temps , en ces moments

ou nous n'avions pourtant pas grand chose,

et tout était un bonheur ! Heures bénies

je vous garde en moi, comme un secret ...

 

 

Souvenir des Etrennes

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Rose anagramme de Eros...

Rose

 

Tout d'abord la vierge Marie est la rose divine et sans épines

Les roses étaient blanches en Grèce

 

La rose était chez les Grecs une fleur blanche,

mais lorsque Adonis protégé d'Aphrodite fut blessé à mort,

la Déesse courut vers lui, se piqua à une épine

et le sang colora les roses qui lui étaient consacrées.

C'est ce symbolisme de régénération qui fait que,

depuis l'Antiquité, on dépose des roses sur les tombes :

les anciens nommaient cette cérémonie rosalia....

C'est ainsi que cette fleur deviendra rouge

et le symbole de l'amour ardent

je fais cette entrée en matière

pour porter a votre connaissance

que Vénus battait son Fils Éros avec des roses

souvenir, réminiscence, amour passionnel

Éros est l'anagramme de Rose

C'est aussi mon prénom ;

et c’est pour cela que j'ai fait des recherches

que vous pourrez lire arrangées en poésie à ma façon

sur la Rose et la couleur rose

pour plus de documentation dans la rubrique

Mes Symboles, vous pouvez lire celui de la Rose

qui est plus fourni

 

 

Rose anagramme de Eros...

Recherches autour de mon prénom

et de la couleur Rose

 

 

 

Le rose est une couleur qui symbolise

l'ingénue, la candeur, la pureté

mais aussi la séduction et la fidélité.

C'est un symbole de la féminité,

de la douceur, du romantisme

et de l'amour sans le sexe ni l’égoïsme.

Cette couleur au côté relaxant

est symbole de plaisir de vivre,

le bonheur et l'optimisme.

on vit sur un petit nuage rose

on voit la vie en rose 

on est rose de plaisir

le rose vous monte aux joues

 

Rose gourmandise dragée rose

rose guimauve, rose barbe à papa

Pour les hommes le rose est couleur de communication

il devient facilement couleur de l'ambivalence,

de l'entre-deux, du double.

 

Dans le rite de la messe catholique

le prêtre utilise la chasuble rose

le 3e dimanche de l'Avent

et le 4e dimanche du carême

car ce sont des moments de joie.

Le rose marque les pauses joyeuses

dans les temps de jeûne et de pénitence.

 

En médecine le rose est un signe de bonne santé

on dit aussi quand on a bonne mine

avoir un teint de lys et de rose

c'est la douceur de l'enveloppe charnelle

Honni soit qui mal y pense

ou honni soit qui point ni pense

c'est aussi la chair l'érotisme

Eros est présent dans ce mot !

 

Quand vous devenez pessimiste, regardez une rose.  »

     Albert Samain

 

Ce qui reste de tous les voyages est le parfum 

d’une rose fanée...  »

 

Cavidan Tumerkan

 

Rose anagramme de Eros...

Le Rose est la couleur obtenue

 

par un savant  mélange de rouge et de blanc

 

ce n'est pas pour moi la couleur des alchimistes

qui en font rouge lavé, et délavé maintes fois

mais au contraire une couleur subtile douce et généreuse

c'est aussi la poésie, la rose dans la tradition

la rose dans la connaissance

il faut savoir les chercher et les trouver

dans la rosace des cathédrales

symbole de la connaissance de l’amour de l’autre

Elles sont partout : sur les couronnes de la vierge

sur le cœur de Sainte Thérèse

Elles sont parfois posées sur un piano

sur une croix, que sais-je encore

Rose tu es toujours là où je ne t’attendais pas

 

 

Rose, rose tu es ma préférée

Et ensuite c’est la blanche pureté

Fraternité amitié et plus encore

La jaune pale et toutes les autres

sont autant de messages

Que porte cette fleur

Je m’appelle Rose et je n’aimais pas ce prénom

Tout ce que je trouve sur mon chemin me le fait aimer

Tout comme dans les petits cahiers de ma mère

J’ai pu percer le secret de ce prénom

de mon prénom.

Rose anagramme de Eros...

 

En pétales tu es partout posée,

Jetée en hommage pour les processions

Cousue sur le voile de la mariée

une douce pluie de ces pétales

est symbole de bonheur

Partout dans mon environnement

Par mes doigts, des pétales de soie

sont disposés, pour égayer

et me rappeler ta présence

voilà que je n'aimais pas ce prénom

et qu'il est partout sur mon chemin

 

Et on pourrait décliner

Rose, Rosie, Rosa…Rosae..

Rose tu es une fleur à nulle autre pareille

 

Rose anagramme de Eros...

Par LISA :
Quelques vers d’Émile Verhaeren
en hommage à ces fleurs superbes:


Roses vives, fraîches, magnifiques, toutes nos roses
Oh ! que pareils à vous nos multiples désirs,
Dans la chère fatigue ou le tremblant plaisir
S'entr'aiment, s'exaltent et se reposent !

Rose anagramme de Eros...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Les parfums
Jamais sans mon compagnon !

D’un voyage à l’autre..

D’un parfum à l’autre

De l’un à l’autre !

 

Chacun de mes voyages- pour travailler-

Est aussi pour moi l'occasion

de joindre l’utile à l’agréable

L’agréable, est de flâner pour découvrir

Toutes les beautés : me voici ce jour sous cette coupole

le parfum est pour moi « un guide » et une transmission

C’est aussi une identité !  la fidélité

aux parfums qui ont pu bercer mon âge de maman

Mes filles se souviennent tant de ces délicates odeurs

C’est vrai que je sors toujours accompagnée

d’un voile de parfum et pour moi  : C’est Guerlain

Guerlain si raffiné  ancien et nouveau

et puis c’est un guide un chemin,

avec lui je ne suis jamais seule

mais accompagnée et enveloppée

dans un voile invisible qui laisse  un sillage

une voie, un je ne sais quoi qui habille et distingue

et même le soir, j'ai mon voile de parfum

pour être près de moi et accompagner mes rêves

 
Jamais sans mon compagnon !

 Et je commence par le premier

Shalimar  dans son flacon habillé d’or

Je me souviens que je l’avais aussi pour le sac

et puis ce fût Samsara ! Oh lala !!!

Petit à petit je découvrais un peu tous les nouveaux

Jardin d’éden tout un programme

Puis vient l’Instant : Instant magique

Qui me va bien : doux fleuri et capiteux

 

Instant cet instant, magique

il existe pour homme; pour l'homme raffiné

Lorsque habillé J’ajoute la dernière touche

volupté parfum aussi raffiné,

et  rose encens nacrée du désert 

Puis est venue en série limitée : Rose Barbare

délicieux mélange qui laisse comme un sillage

De ces fleurs aux essences multiples : 

Rose Barbare et Rose du Désert

Majestueux et tellement racé

Que je le garde précieusement

Je porte souvent le soir quand je sors

et aussi petite Robe Noire qui passe si bien

Et puis il y a Idylle, qui est d’une perfection sur ma peau

Vous voyez un peu mon chemin il y a jardin d'éden

L’instant magique, l’idylle, avec la petite robe noire

Et pour poursuivre ce chemin d’extraits de roses

Il y a Cette Rose barbare et celle du désert

Hum si belle dans son habit perlé d’or

La magie est toujours là quand je prends un flacon

Ivresse de ce subtil moment de choix

Est-ce celui-ci ou l’autre que j’aime autant !

 
Jamais sans mon compagnon !

Et pour compléter devinez ?

Je me suis laissé tenter par «  Nuit d’Amour »

Oui Nuit d’Amour  un petit voile

C’est l’ivresse !  Qu’importe si je n’ai pas la nuit

Il me restera le flacon et le parfum

Je trouve que pour moi c’est une bonne progression

de plus leur fragrance se marie bien avec ma peau

Et font un tout ! un tout et moi, ou un tout avec moi

 

Vous cheminez avec moi ! vous me suivrez au sillage

et pour vous Monsieur pourquoi pas habit rouge

dans les classiques

chaque personne est unique avec un parfum

qui se mêle a sa peau

pour donner la quintessence et la magie

Pour moi c'est Guerlain  qui me va bien !!! 

je peux aussi vous le faire découvrir

en parfumant des pétales de rose 

le tout mis dans du papier de soie

pour vous qui ainsi penserez à moi ..

et connaitrez mon parfum !

parfois ce sont trois pétales de roses aux différents parfums

comme les lettre d'amour d'antan

où s'était l'ivresse en ouvrant

fidèle je le suis a Rose Barbare tellement subtile

parfois c'est rose nacrée du désert ou bien une nouveauté

Allez Go je vais retrouver un de mes compagnons

mon complice, ma deuxième peau mon secret bien gardé

Jamais sans mon compagnon !

Le parfum

Lecteur, as-tu quelquefois respiré
Avec ivresse et lente gourmandise
Ce grain d'encens qui remplit une église,
Ou d'un sachet le musc invétéré ?

Charme profond, magique, dont nous grise
Dans le présent le passé restauré !
Ainsi l'amant sur un corps adoré
Du souvenir cueille la fleur exquise.

De ses cheveux élastiques et lourds,
Vivant sachet, encensoir de l'alcôve,
Une senteur montait, sauvage et fauve,

Et des habits, mousseline ou velours,
Tout imprégnés de sa jeunesse pure,
Se dégageait un parfum de fourrure.

Avec mon amitié

Jamais sans mon compagnon !

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
En Hommage à Martine  amie Catalane

C'était un jour d'hiver,Il faisait gris dehors

La cheminée était allumée

Et diffusait une agréable chaleur

Le temps passe si vite dans ces moments là

Que je voudrais parfois aller voir le grand horloger

Pour lui demander d’appliquer

ce que nous faisons en octobre

reculer les heures, faire tourner les aiguilles

dans l’autre sens, pour aller moins vite

C’est fou quand je revois certains événements

et biens chers amis, de lieux différents et de même origine

Cela fera bientôt 7 ans que nous correspondons ( 2010)

indirectement, et puis personnellement

le temps passe si vite

Nous aurons égrené les quatre saisons

nous serons connus, et reconnus

Ce sont nos souvenirs qui nous unissent

Même si nos vies sont différentes

Nous avons ensemble un socle commun, et puis

Nous  avons cheminé chacun vers notre destin

Comme ces oiseaux qui se rassemblent

en volutes partent vers le soleil !

pour migrer l’hiver venant

En volutes formant des fractales

Qui se nourrissent, s’organisent s’élèvent !

 

En Hommage à Martine  amie Catalane

Nous ce sont nos souvenirs qui nous ont rassemblés

et nous sommes devenus complices

complices et amis, nous aimerions bien ensemble

faire un retour aux sources

En été, quand le temps sera plus clément

c’est peut-être ces échanges

qui nous font trouver le temps plus court

Nous partageons parfois le même celui de nos racines

et nous aimons en parler pour faire revivre ce temps

nous ne radotons pas pourtant

Qu’en pensez-vous chère Martine ?

Je ne demanderai pas l’avis a notre ami espiègle,

il nous fait chercher c’est ainsi que nous sommes trouvées

sur les traces des pierres d’une chapelle

 

Souvenez-vous ?

 

Vous aviez écrit : » j’aimerai connaître la dame de Rigarda

nous avons échangé à trois

et cherché les mystères que renfermaient les pierres

Et puis tout d’un coup alors que toutes deux

Y mettons notre temps et notre cœur

Il nous répond : Maintenant silence

J’ai mis el silencio : c'était pour nous recueillir

Et pour nous c'était Rigarda, Finestret

et Banyuls sur Mer  : Trois, et encore trois amis

Et maintenant très chère amie

vous êtes partie, vers les étoiles

et je pense très fort à vous

à vous que l'on voit danser la sardane

ici dans les jardins du Sénat

vous étiez la plus catalane des Parisiennes

et la plus parisienne des Catalanes

et Martine est partie l'an dernier;

et c'est en hommage que je publie ce texte

 

Votre maison à Finestret..

Votre maison à Finestret..

Silence aussi pour moi devant cela

Et a bientôt la joie de pouvoir se réunir

Deux et un cela fait trois !

Nous étions plus nombreux

autour de la table familiale

il faut savoir varier les plaisirs

nous partageons tant avec vous

et avec d’autres qui par des réseaux nous sommes connus

les amis de nos amis sont aussi vos amis

des liens se créent tous les jours

il faut les renforcer, c’est bien mieux de se dire

Qu’on s’aime, de s’adresser des  cœurs

des bises ou bien des bisous et des poutous

de se dire des mots aimables de fraterniser

avec ceux qui le voudront

Nous pourrons ainsi faire

Une chaine de bonnes volontés

Souvenez-vous la chanson !

La chaine autour du monde

La chaine la notre, la votre, la Sardane

C’est un partage de valeurs

Nous sommes trois et pourrons faire neuf et douze

On en fait des choses avec ce nombre

Comptez !

Martine, vous et moi cela fait trois

et Rigarda Finestret et Banyuls :  cela fait aussi trois

Que de beaux souvenirs, une page se tourne

celle du livre de notre vie, et il demeure le souvenir

vous étiez joyeuse rayonnante, enjouée

et le ciel vous a rappelée , et vous voici une autre étoile

qui brillera dans la voûte étoilée

Pour vous ma plus belle rose, dont le parfum

s'exhale vers la voute Celeste à la tombée de la nuit

 

En Hommage à Martine  amie Catalane

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

Au moment bien mal choisi après de graves attentats

on parle de séparation de divorce en catalogne du Sud

cela pourrait gagner la province du Nord , celle où j'ai des

attaches : Nous avons des us et coutumes semblables

une même identité ( Espagnole ) nous étions avant le traité des

Pyrénées sous la domination du Roi d'Espagne

Un jeune homme très érudit en généalogie

me mit un jour par l'intermédiaire de ce blog

l'arbre généalogique de ma grand -mère

C'était une femme simple et d'une grande noblesse de cœur

elle fut une jeune veuve, de la guerre de 14/18

Quand j'étais enfant , elle me disait en catalan,

elle ne connaissait que cette langue

Nine -" Il parait que du côté de ma mère nous sommes nobles"

il ne faut pas le dire...

La pauvre, elle ne savait pas , et c'est moi qui ai su

alors qu'elle repose dans le petit cimetière ,

elle est une des étoiles qui me protègent ,

tous les jours je pense a Elle et encore plus maintenant

que les peuples du Sud se déchirent entre frères .....

Quel malheur pour tous

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Sur les traces de Lisa ma grand-mère de Rigarda

je mets en ligne cet article ancien

car j'ai reçu un message ce jour qui m'a touchée

C’est le destin qui nous tient au bout d’un fil 

Nous sommes des marionnettes mues par cet invisible

Tout se reproduit dans une vie

Les événements différents

Mais quand même si semblables

C’est le destin qui nous mène

Là où il veut nous faire aller

et voici que ce texte est très ancien

et qu'un message vient de s'y poser

comme pour m'inviter à le remettre

a l'ordre du jour ! c'est toujours ce destin

c'est ma grand-mère qui me protège

c'était un ange de bonté : Je pense toujours à Elle

et surtout en ces moments où un trouble s'installe

en pays Catalan

Elle c'était Élisa, ma grand-mère bien aimée

dont voici la blason, qui par un ami me fut adressé

celui de sa famille anoblie par le Roi d'Espagne avant

le traité des Pyrénées, qui nous rattachait à la France

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

 je partais pour l’enterrement de ma cousine,

j’ai fait taire mes émotions

Je l’ai fait, c’était la première fois que je me motivais

Cette année on m’invite pour célébrer un anniversaire

Je serais émue je crois

Et j’ai décidé de faire un circuit pour me prouver

Que je sais, encore taire mes craintes et mes peurs

J’irai seule à Rigarda

sur la tombe de ma grand-mère

Ce sera ma première étape

Après j’essuierai mes larmes, elle sera avec moi

Nous irons ensemble faire le tour du village

Où je ne connais plus personne

Est-ce que je pourrai voir l’église de Rigarda ?

Il faudra certainement aller prendre la clé

Et je me reverrai le jour de ma première communion 

Fière et tremblante de peur de peur et d’angoisse,

que je cachais avec une certaine pudeur 

et une fierté pour tous les miens qui m'accompagnaient

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Je reverrai aussi avec émotion

la cérémonie du départ de Lisa

les hommes d’un côté, les femmes de l’autre

J’avais mes deux filles  près de moi

et nous étions tellement crispées

que nous avons pris le fou rire

en voyant une femme du village

Donner un ancien sou troué à la quête 

Et voila que Lisa vient de nouveau me mettre sur ses traces

message d’un inconnu reçu sur ce blog

qui a fait son arbre généalogique

et a trouvé le même patronyme

que celui de mémé Marie : ( de Llonguet )

Quel bonheur mais le plus grand pour moi

N’est pas celui de la  naissance

mais  de la noblesse de cœur

et la tu étais ma Reine et plus encore

Tu me parlais parfois timidement

me disant :

tu sais ( nine) ma mère descend de la noblesse

mais il ne faut pas en parler tu étais peu instruite

mais tellement généreuse et bonne

La dernière fois

que je suis allée à Rigarda c’était en 2003

J’étais triste, depuis j’ai appris

ce que c’était la vie seule, Seule physiquement,

mais pas seule dans mon esprit

et puis j'y suis revenue pour rencontrer

monsieur le maire et faire en sorte

de faire revenir dans l'église le retable

de Saint Hyacinthe où il y avait aussi

celui qui me touchait le plus

Saint Sébastien et les flèches

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

J’ai rempli le vide par d’autres activités 

 

J’irai à Rigarda, seule

mes souvenirs je dois les vivre

J’ai fait vivre Lisa elle me protège

Mes enfants ne comprennent pas

mon attachement à ces souvenirs,

ils sont de la ville sont enfants gâtés

Moi j’ai été enfant de la campagne

on aidait nos parents

on vivait en harmonie avec les saisons

Il faut que je me ressaisisse

C’est bien Lisa qui guide mes pas

Merci à vous Catherine pour des renseignements

On se ressemble tant mais c’est notre

Sensibilité intérieure

 

Merci à Sylvain

qui a fait revivre ma grand-mère

et m’a adressé son arbre généalogique

Ce blason est pour moi plus que symbolique

et m'entraine vers cette découverte

vers d'autres recherches...

 

Merci ma grand-mère de me guider 

toujours vers le beau et de me montrer que je suis

sur le bon chemin..

 

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Voici ce qui m'a été adressé par Sylvain

que je ne connais pas, il l'a fait à travers ce blog

et il a joint ton arbre généalogique

Oh ! Lisa tout cela pour moi, alors que je vais venir te voir

est-ce un signe que tu me fais

un clin d'oeil, toi si simple, si humble

la plus douce des grand-mères

 

Bernardin Llonguet (maire de Rigarda)

épouse Marie-Antoinette (de) Girves

parents de :

Joseph Llonguet épouse Marie-Thérèse Perone

parents de :

Joseph Llonguet épouse Elisabeth Morer

parents de 

Marie Llonguet épouse Pierre Vicens

parents de :

Elisa Vicens épouse Martin Morer

dont elle est veuve de guerre en 1915

 

Et voici que les nouvelles technologies

qui m'ont permis de franchir des frontières

me permettent de remonter le temps

Ah ! si tu savais ?....Vicens

c'est aussi le nom que nous portons

ma soeur et moi, que tu as tenu à nous transmettre

et pour toi mon plus bel hommage

et tout l'amour que nous avons échangé 

ma grand-mère Elisa merci de me garder sur le bon chemin

ma grand-mère tant aimée..

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
La route des Baies...

 

C'était hier que je me suis promenée

et me voici arrivée après cette virée

Je viens de faire la route des baies

La baie des Anges me dirais-vous ?

La corse s’y mire par temps chaud

C’est un mirage

que voit notre amie sur les hauts de Nice

Ça doit être très beau

Pour moi au soleil couchant l

ce sont les arbres que j’admire

et je vois leur reflet dans l’eau

celle de la piscine

Parfois au souffle du vent

un morceau d’écorce tombe et flotte

 

j’ai fait ce jour gai et ensoleillé

la route des baies

la baie des Anges ou nos golfes

celui du lion, ceux de la côte vermeille

 

charmants en septembre

et bien non ! non

La route des Baies...

j’ai fait la route des baies :

celles qui nourriront les oiseaux cet hiver

il y en a de toutes sortes

des genévriers ; ces baies

qui font le délice des grives

et puis j’ai trouvé celles bleuâtres

du buisson ardent l’aubépine

les arenyos  comme nous les appelons

plus loin, des rouges et des jaunes

des orangées

un arbousier et ses fruits

un passiflore offrant les siens

La route des Baies...

 

 

En arrivant près de mon but

il y avait une allée qui embaumait

comme au printemps

il fait chaud, j’ai eu du courage

Me voici assise devant mon clavier

pour vous relater en images

mon chemin des baies

il y avait des mures à foison

du « gratte-cul » baies de l’églantier

qui sert a faire des confitures

j’ai vu tout cela et j’ai pensé à vous

il y avait des pommettes sauvage

Des olives et partout des fleurs

je me suis habillée de clair

dans les vignes il y a des chasseurs

qui taquinent le perdreau ou le lapereau

plus loin les marcassins et sangliers

me voici revenue avec le butin de ma chasse

celle aux images…

j'ai marché d'un bon pas cadencé

avec pauses photos

c'est bien de se retrouver avec soi même

et avec la nature, c'est ce que j'ai fait...

P1030921.JPG

Il y a encore des fleurs aux lauriers-rose

Des baies sur la vigne-vierge, et sur mes arbustes flamboyants

une grenade chez moi

la première depuis que les arbustes sont plantés

et voici le plaqueminie arbre a kakis

qui ploie sous le poids des fruits

les oiseaux après les figues auront de quoi picorer

Des massifs d'épineux portant des baies

de toutes les couleurs de l'automne naissant

un bonheur a regarder et ensuite a voir picorer

 

La route des Baies...

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42 43 > >>