Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

Au moment bien mal choisi après de graves attentats

on parle de séparation de divorce en catalogne du Sud

cela pourrait gagner la province du Nord , celle où j'ai des

attaches : Nous avons des us et coutumes semblables

une même identité ( Espagnole ) nous étions avant le traité des

Pyrénées sous la domination du Roi d'Espagne

Un jeune homme très érudit en généalogie

me mit un jour par l'intermédiaire de ce blog

l'arbre généalogique de ma grand -mère

C'était une femme simple et d'une grande noblesse de cœur

elle fut une jeune veuve, de la guerre de 14/18

Quand j'étais enfant , elle me disait en catalan,

elle ne connaissait que cette langue

Nine -" Il parait que du côté de ma mère nous sommes nobles"

il ne faut pas le dire...

La pauvre, elle ne savait pas , et c'est moi qui ai su

alors qu'elle repose dans le petit cimetière ,

elle est une des étoiles qui me protègent ,

tous les jours je pense a Elle et encore plus maintenant

que les peuples du Sud se déchirent entre frères .....

Quel malheur pour tous

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Sur les traces de Lisa ma grand-mère de Rigarda

je mets en ligne cet article ancien

car j'ai reçu un message ce jour qui m'a touchée

C’est le destin qui nous tient au bout d’un fil 

Nous sommes des marionnettes mues par cet invisible

Tout se reproduit dans une vie

Les événements différents

Mais quand même si semblables

C’est le destin qui nous mène

Là où il veut nous faire aller

et voici que ce texte est très ancien

et qu'un message vient de s'y poser

comme pour m'inviter à le remettre

a l'ordre du jour ! c'est toujours ce destin

c'est ma grand-mère qui me protège

c'était un ange de bonté : Je pense toujours à Elle

et surtout en ces moments où un trouble s'installe

en pays Catalan

Elle c'était Élisa, ma grand-mère bien aimée

dont voici la blason, qui par un ami me fut adressé

celui de sa famille anoblie par le Roi d'Espagne avant

le traité des Pyrénées, qui nous rattachait à la France

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

 je partais pour l’enterrement de ma cousine,

j’ai fait taire mes émotions

Je l’ai fait, c’était la première fois que je me motivais

Cette année on m’invite pour célébrer un anniversaire

Je serais émue je crois

Et j’ai décidé de faire un circuit pour me prouver

Que je sais, encore taire mes craintes et mes peurs

J’irai seule à Rigarda

sur la tombe de ma grand-mère

Ce sera ma première étape

Après j’essuierai mes larmes, elle sera avec moi

Nous irons ensemble faire le tour du village

Où je ne connais plus personne

Est-ce que je pourrai voir l’église de Rigarda ?

Il faudra certainement aller prendre la clé

Et je me reverrai le jour de ma première communion 

Fière et tremblante de peur de peur et d’angoisse,

que je cachais avec une certaine pudeur 

et une fierté pour tous les miens qui m'accompagnaient

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Je reverrai aussi avec émotion

la cérémonie du départ de Lisa

les hommes d’un côté, les femmes de l’autre

J’avais mes deux filles  près de moi

et nous étions tellement crispées

que nous avons pris le fou rire

en voyant une femme du village

Donner un ancien sou troué à la quête 

Et voila que Lisa vient de nouveau me mettre sur ses traces

message d’un inconnu reçu sur ce blog

qui a fait son arbre généalogique

et a trouvé le même patronyme

que celui de mémé Marie : ( de Llonguet )

Quel bonheur mais le plus grand pour moi

N’est pas celui de la  naissance

mais  de la noblesse de cœur

et la tu étais ma Reine et plus encore

Tu me parlais parfois timidement

me disant :

tu sais ( nine) ma mère descend de la noblesse

mais il ne faut pas en parler tu étais peu instruite

mais tellement généreuse et bonne

La dernière fois

que je suis allée à Rigarda c’était en 2003

J’étais triste, depuis j’ai appris

ce que c’était la vie seule, Seule physiquement,

mais pas seule dans mon esprit

et puis j'y suis revenue pour rencontrer

monsieur le maire et faire en sorte

de faire revenir dans l'église le retable

de Saint Hyacinthe où il y avait aussi

celui qui me touchait le plus

Saint Sébastien et les flèches

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

J’ai rempli le vide par d’autres activités 

 

J’irai à Rigarda, seule

mes souvenirs je dois les vivre

J’ai fait vivre Lisa elle me protège

Mes enfants ne comprennent pas

mon attachement à ces souvenirs,

ils sont de la ville sont enfants gâtés

Moi j’ai été enfant de la campagne

on aidait nos parents

on vivait en harmonie avec les saisons

Il faut que je me ressaisisse

C’est bien Lisa qui guide mes pas

Merci à vous Catherine pour des renseignements

On se ressemble tant mais c’est notre

Sensibilité intérieure

 

Merci à Sylvain

qui a fait revivre ma grand-mère

et m’a adressé son arbre généalogique

Ce blason est pour moi plus que symbolique

et m'entraine vers cette découverte

vers d'autres recherches...

 

Merci ma grand-mère de me guider 

toujours vers le beau et de me montrer que je suis

sur le bon chemin..

 

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Voici ce qui m'a été adressé par Sylvain

que je ne connais pas, il l'a fait à travers ce blog

et il a joint ton arbre généalogique

Oh ! Lisa tout cela pour moi, alors que je vais venir te voir

est-ce un signe que tu me fais

un clin d'oeil, toi si simple, si humble

la plus douce des grand-mères

 

Bernardin Llonguet (maire de Rigarda)

épouse Marie-Antoinette (de) Girves

parents de :

Joseph Llonguet épouse Marie-Thérèse Perone

parents de :

Joseph Llonguet épouse Elisabeth Morer

parents de 

Marie Llonguet épouse Pierre Vicens

parents de :

Elisa Vicens épouse Martin Morer

dont elle est veuve de guerre en 1915

 

Et voici que les nouvelles technologies

qui m'ont permis de franchir des frontières

me permettent de remonter le temps

Ah ! si tu savais ?....Vicens

c'est aussi le nom que nous portons

ma soeur et moi, que tu as tenu à nous transmettre

et pour toi mon plus bel hommage

et tout l'amour que nous avons échangé 

ma grand-mère Elisa merci de me garder sur le bon chemin

ma grand-mère tant aimée..

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Comme un soleil à l'Orient...

Le soleil se lève à l’orient

Il éclaire ma chambre

Et une partie du jardin

Il joue parfois à cache-cache

Avec les feuillages, les fleurs

Ou bien les nuages

Qu'il est bon quand il est rayonnant

 

Il est dans mes rêves

comme une personne qui par sa bonté et sa chaleur

dirige, orchestre de sa baguette magique

Elle rayonne par sa volonté, sa bonté sa grâce

C’est une petite femme,

une grande Dame que j'ai retrouvée

dans sa grâce et lélegance de ses actes

qui aime les roses, surtout les blanches

frêle et délicate douce et pleine d’énergie

C’est comme un soleil rayonnant

qui nous guide sur notre chemin

 

Que la beauté décore que la paix règne

Que sa bonté soit dans nos cœurs

il est dans le mien

et je retrouve une grande sérenité

Quel bonheur, Amie de te retrouver

rayonnante et emplie de cette charge

qu'avec bonheur et chaleur humaine

tu accomplis à merveille

 

je te regardais hier soir

avec beaucoup d'admiration

de tendresse dans le regard

Comme un soleil à l'Orient...

On trouve parfois sans le chercher

Des personnes qu'on a connues

Et qu’on redécouvre ailleurs

sous d’autres cieux, en d’autres lieux

qui portent nos valeurs

C’est comme un «coup de foudre » amical

 

Toi, Moi ici ! Mais oui ..

Et oui : nous voici ensemble

c’est encore cet invisible

qui m’a conduit vers toi

Tu me serres contre ton cœur

Et je te dis je t’embrasse comme je t’aime

tu es toujours à l’écoute

toujours disponible attentive

presque un soeur surtout de coeur ...

 

Comme un soleil à l'Orient...

Tu parais dans une grande lumière qui t’habite

quand tu commences ton concert

Tu connais toutes les partitions

Tous les morceaux choisis

même les plus difficiles

tu étudies et répètes

pour que tout soit parfait

parfait : mais oui parfait

Tu rayonnes, comme le soleil levant

Qui éclaire les fleurs

Se sont certainement des roses

 

Car tu en connais beaucoup de choses

beaucoup sur l'harmonie

Car tu en connais beaucoup de choses

sur les roses d'occitanie

et tu es si pure si simple, et pourtant

 

Tu as des charges importantes

Mais tu es si bien

Que ce que tu mets en musique

te porte ainsi que ton enthousiasme

Ton sens de l’humain ton amour de l’autre

Oh ! Certains de mes lecteurs

connaîtront tes grandes valeurs

Je t’aime ! je suis si heureuse

après quelques années de te retrouver

la même et presque dans un meilleur Cru

comme l'a dit l'autre Christiane

Septembre est le moment des vendanges

et les crus sont une raison dêtre des vignerons

notre vendange est sous le signe

de la chaleur qui émane de nos coeurs

de tes valeurs et de notre indéfectible soutien

Nous sommes ensemble

pour faire prospérer nos idées

et en faire un joli bouquet

harmonieux,et joyeux !dans l'amour et la Raison

Nos vendanges serons belles

mais nous ne pourrons être satisfaits

que quand le vin sera en notre palais

comme un savoureux mélange

alors ensemble nous pourrons communier

ces quelques lignes , ces mots qui sortent de mon coeur

sont pour toi ma chère Christiane

Tu es notre lumière et notre très chère Amie

que je serre contre mon coeur..

 

 

Comme un soleil à l'Orient...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
La route des Baies...

 

C'était hier que je me suis promenée

et me voici arrivée après cette virée

Je viens de faire la route des baies

La baie des Anges me dirais-vous ?

La corse s’y mire par temps chaud

C’est un mirage

que voit notre amie sur les hauts de Nice

Ça doit être très beau

Pour moi au soleil couchant l

ce sont les arbres que j’admire

et je vois leur reflet dans l’eau

celle de la piscine

Parfois au souffle du vent

un morceau d’écorce tombe et flotte

 

j’ai fait ce jour gai et ensoleillé

la route des baies

la baie des Anges ou nos golfes

celui du lion, ceux de la côte vermeille

 

charmants en septembre

et bien non ! non

La route des Baies...

j’ai fait la route des baies :

celles qui nourriront les oiseaux cet hiver

il y en a de toutes sortes

des genévriers ; ces baies

qui font le délice des grives

et puis j’ai trouvé celles bleuâtres

du buisson ardent l’aubépine

les arenyos  comme nous les appelons

plus loin, des rouges et des jaunes

des orangées

un arbousier et ses fruits

un passiflore offrant les siens

La route des Baies...

 

 

En arrivant près de mon but

il y avait une allée qui embaumait

comme au printemps

il fait chaud, j’ai eu du courage

Me voici assise devant mon clavier

pour vous relater en images

mon chemin des baies

il y avait des mures à foison

du « gratte-cul » baies de l’églantier

qui sert a faire des confitures

j’ai vu tout cela et j’ai pensé à vous

il y avait des pommettes sauvage

Des olives et partout des fleurs

je me suis habillée de clair

dans les vignes il y a des chasseurs

qui taquinent le perdreau ou le lapereau

plus loin les marcassins et sangliers

me voici revenue avec le butin de ma chasse

celle aux images…

j'ai marché d'un bon pas cadencé

avec pauses photos

c'est bien de se retrouver avec soi même

et avec la nature, c'est ce que j'ai fait...

P1030921.JPG

Il y a encore des fleurs aux lauriers-rose

Des baies sur la vigne-vierge, et sur mes arbustes flamboyants

une grenade chez moi

la première depuis que les arbustes sont plantés

et voici le plaqueminie arbre a kakis

qui ploie sous le poids des fruits

les oiseaux après les figues auront de quoi picorer

Des massifs d'épineux portant des baies

de toutes les couleurs de l'automne naissant

un bonheur a regarder et ensuite a voir picorer

 

La route des Baies...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
De George Sand à Musset...

 

L'art de séduire en poèsie 

 

 

De La poésie et de l'art de séduire

C'est George Sand qui écrit à Musset

Elle était "femme libérée"

C'est un morceau d'anthologie

 

 

 

Ce n'est pas moi qui écris

la poésie est pour moi 

une tournure d’esprit

Ce sont des émotions

C’est un art tout à fait entier

On peut tout dire en poème

Et surtout pour dire je t‘aime

D’une multitude de façons

C’est détourner un mot

Pour le rendre beau

C’est exprimer des sentiments

Ou rien n’est vulgaire

Aimes-tu ma poésie, celle des mots ?

Ma chérie  j’aime tout de toi

C’est bien dit et met en joie celle qui le reçoit

Nombreux de nos grands poètes

ont déguisé leur ardeur et leur demande

En tournant autour du mot

C’est juste pour vous amuser

Car vous devez connaître la lettre

D’une dame de cœur à son amant 

ce sont des jeux, de lettres et de mots

avec un arrangement audacieux

et c'est un morceau d'anthologie

 

 

 Et voici le poème avec deux lectures

 

 

Lettre de George Sand à Alfred de Musset

Je suis très émue de vous dire que j'ai

bien compris l'autre soir que vous aviez

toujours une envie folle de me faire

danser. Je garde le souvenir de votre

baiser et je voudrais bien que ce soit

à une preuve que je puisse être aimée

par vous. Je suis prête à vous montrer mon

affection toute désintéressée et sans cal-

cul, et si vous voulez me voir aussi

vous dévoiler sans artifice mon âme
toute nue, venez me faire une visite.

Nous causerons en amis, franchement.

Je vous prouverai que je suis la femme

sincère, capable de vous offrir l'affection

la plus profonde comme la plus étroite

en amitié, en un mot la meilleure preuve

dont vous puissiez rêver, puisque votre

âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-

bite est bien longue, bien dure et souvent

difficile. Ainsi en y songeant j'ai l'âme

grosse. Accourrez donc vite et venez me la

faire oublier par l'amour où je veux me
mettre.

 
De George Sand à Musset...

 

Ne vous privez pas de tout le texte

le lecteur doit être averti

et ne lire qu'une ligne sur deux

 

Qu'en termes choisis cela est bien dit !

mais n'y voyez pas de malice de ma part

ce sont des beaux morceaux de  poésie

il faut toujours garder une âme de poète

même dans notre vie au quotidien

c'est une forme de séduction 

l'écriture est  un joli passe temps

j'espère que votre lecture le sera autant

 

 

De George Sand à Musset...

Mes chères Rosie et Martine, ami Ada, bonsoir!

 

Puisqu'il est question ici de lire entre les lignes

de cette missive adressée à Alfred de Musset,

voici un poème joyeux et enlevé de cet auteur:

 

"Il ne faudrait pourtant, me disais-je à moi-même,
Qu'une permission de notre seigneur Dieu,
Pour qu'il vînt à passer quelque femme en ce lieu.
Les bosquets sont déserts ; la chaleur est extrême ;
Les vents sont à l'amour l'horizon est en feu ;
Toute femme, ce soir, doit désirer qu'on l'aime.

S'il venait à passer, sous ces grands marronniers,
Quelque alerte beauté de l'école flamande,
Une ronde fillette, échappée à Téniers,
Ou quelque ange pensif de candeur allemande:
Une vierge en or fin d'un livre de légende,
Dans un flot de velours traînant ses petits pieds ;

Elle viendrait par là, de cette sombre allée,
Marchant à pas de biche avec un air boudeur,
Ecoutant murmurer le vent dans la feuillée,
De paresse amoureuse et de langueur voilée,
Dans ses doigts inquiets tourmentant une fleur,
Le printemps sur la joue, et le ciel dans le coeur.

Elle s'arrêterait là-bas, sous la tonnelle.
Je ne lui dirais rien, j'irais tout simplement,
Me mettre à deux genoux par terre devant elle,
Regarder dans ses yeux l'azur du firmament,
Et pour toute faveur la prier seulement,
De se laisser aimer d'une amour immortelle."

 

 

De George Sand à Musset...

  

Comme c'est délicat à vous... cette référence à Alfred de Musset,

et ses amours qui ont contribué à faire de lui

le poète sensible et douloureux que nous aimons

Puis-je glisser une petite malice ?

 

George Sand aimait aussi les femmes, et particulièrement

l'actrice Marie Dorval, dont un autre Alfred - de Vigny était

amoureux fou.

Elle lui a envoyé ce mot : "

A ce soir, au théâtre, ou dans votre lit".Mais c'était après Musset !

Et cela fait maintenant partie de l'histoire littéraire amusante

Et voici que par la contribution de mes "érudites amies "

la page s'enrichit Merci France

 

De George Sand à Musset...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes recettes
La recette de Rosie : Poulet poires et Roquefort

Ma recette de ce jour

Poulet aux poires et roquefort

très facile à faire avec de bons produits

J'ai acheté deux cuisses et avant cuisses de poulet Bio

et deux blancs

Dans une cocotte j'ai mis une cuillerée d’huile et le poulet à dorer

ensuite j'ai ajouté 3 échalotes émincées et 6 gousses d'ail entieres

j'ai laissé dorer, et puis j'ai déglacé avec un demi verre de madère

j'ai ajouté un verre d'eau, et mis dans une cocote en pyrex

qui est allée au fou découverte d'abord et ensuite couverte

trois quart d'heure environ

première opération, que l'on peut décomposer

La recette de Rosie : Poulet poires et Roquefort

Décomposer,

garder le poulet au frais pour terminer le lendemain

ce qui permet de passer du temps avec les invités

j'adore ces plats qui sont toujours meilleurs réchauffés

J'ai acheté outre le poulet

des belles poires Williams donc c'est la saison

et du roquefort société qui vient de l'Aveyron

Quand le poulet a été prêt ,

j'ai pelé les poires et les ai mises en quartiers

et pui disposées sur le plat qui va au four

pour moi une cocote en pyrex

j'ai mis environ 25 grammes de roquefort émieté

et remis le tout dans le four a 200°.....

et quand je l'ai retiré

j'ai vérifié la sauce et ajouté un peu de crème allégée

Il n'y avait plus qu'a déguster, ce que j'ai fait

un tour de main et voici le tour est joué

peu de calories , un bon goût, du fait maison

et en plus le sourire de la maitresse des lieux

que voulez-vous de mieux ?

La recette de Rosie : Poulet poires et Roquefort

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Merci pour votre sollicitude

Merci à vous tous amis de ce site

merci à ceux qui m'ont adressé des messages des sms

pour me rassurer, me réconforter

vous êtes mes amis très aimables et pleins d'attention

je l'avais ressenti l'an dernier,

quand j'avais eu un petit incident de mon fait

Vous le savez mes fleurs et mon environnement

effacent ma fatigue me procurent joie intime

les plantes ont besoin de nous, Habiter à la campagne

procure du plaisir et parfois des désagrements

gardons le bon chassons le reste

Les butineurs sont aussi une partie de mon bonheur

gentils papillons doux messager : Qui se posent

les abeilles butinent et de leur trompe vont s'offrir

le nectar des fleurs pour leur bonheur et le notre

Mais à quoi servent les guêpes ? insectes nuisibles

 

Elles se sont régalées de venir me piquer

elles étaient à portée de main entre deux vasques

là où je passe tout le temps ; Tout finit bien

le guêpier est détruit !

je vous adresse mes bien amicaux sentiment

pour votre sollicitude, on ne sent pas seuls

car vous êtes là à 'écoute et pleins de bonnes intentions

c'est pour vous que j'écris cette page

car vous le valez bien

Je vous embrasse très amicalement

 

Merci pour votre sollicitude

Hier pour moi c'était une belle journée

soleil dominant dedans et dehors

c'était un moment convivial chez des amis

tout était parfait, de longues heures a échanger

sur tout sur rien , et un peu sur ce que j’appréhende

la politique formatée sans pouvoir intervenir

car parfois nous ne voyons pas de la même façon les faits

petite incursion terminée, tout reprend dans notre amitié

plus importante que les divergeances

je rentre heureuse chez moi

je me repose un moment au frais

et puis voyant passer le temps

je me précipité sur le tuyau d'arrosage

et vais balayer quelques aiguilles de pin

venues de chez ma voisine et qui sont pour moi une contrainte

je prends un balai, et tout à coup je vois devant moi

des guêpes au corselet noir qui m'entourent

comme c'est drôle, nous avions parlé ne notre jeunesse

et de notre taille de guêpe , c'était la mode

les grandes ceintures qui enserraient la taille

cela ne se fait plus de notre temps

tant mieux, notre taille s'est empâtée avec les ans

je me souviens 52 pour moi et 54 pour l couturière

en ce temps on portait du fait main

Les guêpes ont du focaliser leur rage sur moi

je me suis retrouvée avec 5 piqures

Merci pour votre sollicitude

Voici le lieu du crime,

qui aurait pu être très grave

mais j'ai été maitre de la situation

Cinq points, pour me relever et avoir la lucidité

d'aller vite me soigner

Petit appel à ma fille, a une amie

qui semblait me tenir en haleine

j'avais quelques médicament et ma fille

a apporté le complément

J'avais très peur et surveillais ma déglutition *

et me regardais dans un miroir

pour voir si mon visage changeait ! Et bien non

et pourtant les piqures m'apportaient un inconfort

et des démangaisons ....

j'ai mis dessus une solution, elle aussi à base de cortisone

pris 3 solupred j'en ai toujours à ma disposition

sur conseil de mon médecin traitant

il est vrai, que je connais un peu, même pas mal

j'avais chez moi un très bon praticien de renommée

il est un ange et a du me protéger

Et voila une bonne nuit de passée

quelques petites enflures le tout en bonne voie de guèrison

 

J'ai aussi pensé, que depuis quelques temps

sur les conseils d'une amie, je fais une cure de citrons

le matin au réveil, je presse un de ces fruits

et je bois le contenu dans un verre d'eau chaude

ce qui stimule les défenses naturelles

donne un joli teint et m'a dit mon petit-filsn futur médecin

c'est le secret descentenaires va  c'est bon ..

De toute façon , je suis restée Maitre de la situation

et qui sait ? une Catalane c'est résistant

d'autant que le suis née prematurée

et pesais 1500 gr en d'autres temps

ou c'était marche ou reste

j'ai marché et même d'un bon pas...

affronté beaucoup de jolis moments.

d'autres plus tristes, et je garde toujours de l'humour

j'ai dans les fleurs, les gentils papillons

les bituneurs et même les abeilles

mais pas celles qui ont un coeselet noir et doré

Ces sales bêtes !!!

Dieu a mis sur terre des bons et de méchants

A nous de les éviter, et cultiver la bonté

la votre est très touchante

Merci pour votre sollicitude

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Sur la fraternité...Sur l'amitié

Ce jour c'est l'anniversaire d'une Amie,

qui fêtera un nombre de printemps ???

avec Jean son époux

Entourée de notre amour, elle passera le cap

d'une nouvelle année :

juvénile souriante, toujours acceuillante est cette amie

on lui souhaite une longue vie !

légère presque comme un papillon, une libelulle

Toujours de couleurs vives et chatoyantes vêtue

elle croque la vie à pleine dents

C'est un couple charmant, plein de romantisme

Lui ressemble à un poéte !

il doit lui écrire de belles strophes

Ôdes à Geneviève  !

 

Et oui car c'est toi, qui m'as accueillie

et as su du premier regard

voir ce que je portais en moi

et que nous partageons depuis

dans cette "Roseraie"!!!

Sur la fraternité...Sur l'amitié

Ce texte est très ancien,

je l'ai retrouvé avec plaisir et émotion

c'était à un moment où deux chemins se présentaient à moi

et je devais rapidement faire un choix

Choisir c'est éliminer , et pour moi c'était préfèrer

j'ai donc suivi le chemin le plus difficile

où je devais m'adapter dans une nouvelle " roseraie"

Ce n'était pas que les roses etaient plus belles

mais etaient porteuses de plus de fraternité

d'amitié et même d'amour

j'ai pris le bon chemin, et la rose à pu s'épanouir

grandir apprendre s'amèliorer et puis se perferctionner

et aller même au dela de mes espèrances

le chemin est long et j'ai des guides pour m'accompagner

tout est devenu un bonheur partagé

j'ai été bien acceptée et même très aimée

je travaille pour cela, et j'y mets tout mon coeur

Sur la fraternité...Sur l'amitié

J'ai écrit cela, il y aplus de trois ans

 

Sur cette valeur qui est inscrite

au fronton de nos édifices 

que nous devrions appliquer

sans jamais juger l'autre

et sans critiquer, c'est ainsi que sont 

ces amis, que j’ai rencontrés hier

avec lesquels j’ai passé une soirée

qui était longue

mais que je n’ai pas vue passer 

c’est beau et chaleureux

de se retrouver c’est pour moi nouveau

et pourtant ça ne l’est pas

 

C'est différent

rempli d'amour et d'affection

c'est comme un soleil radieux

celui qui éclaire, même les âmes

les plus obscures 

cette valeur c'est la fraternité

Sur la fraternité...Sur l'amitié

Certes je suis comme cette rose

venue d'une nouvelle roseraie

où il y a de nouveaux visiteurs

qui comme des collectionneurs

s’attardent, vous regardent

regardent les fleurs ,sondent votre coeur 

dans cet espace qui leur est réservé

qui est pour mettre en beauté les valeurs

et la beauté intérieure 

celle qui est pleine de symbole

c’est plus fort que le mot :

 

Tout est symbole

 

Pour moi c’est un peu rêver

m’approprier ces nouveaux mots 

voir de façon différente mon image

ou son reflet et l’amèliorer

nous sommes tous perfectibles

aller vers l'autre, se connaître

en revenant aux philosophes anciens

rien ne se perd

On l’interprète différemment

suivant son âge et son expérience

j'ai tout a apprendre, même si je sais un peu

C'est un enrichissement intellectuel

c'est comme un rayon lumineux 

qui m'éclaire sans m'éblouir

le bien que l'on fait ne se perd jamais

et nous revient plus riche de bonheur partagé

 

Sur la fraternité...Sur l'amitié

C’est aussi pouvoir travailler

sur tous les problèmes

que rencontre notre société

j'ai participé à un colloque

sur la dépendance 

des personnes avançant en âge

car nous sommes tous interdépendants

les uns des autres

interdépendants dans le cosmos

 

les solidarités m'animent

ce sont des valeurs partagées

 

Etre à l'écoute et toujours

prête à aider mon prochain

je le fais sans effort,

c'est presque un plaisir,

de voir que dans la solitude

apporter un peu de sollicitude

aide à mieux être ; à mieux vivre

c'est comme ce prendre soin

ou prendre en considération

celle que l'on porte aux plus fragiles

ce prendre soin, c'est une aide

un sourire, quelques mots

un signe d'affection de respect

le sourire est la clef qui ouvre les coeurs 

Vers les chemins qui se confondent

être a l'écoute de l'autre sans le juger

et le considèrer comme un frère

dans notre vaste humanité

où tout devrait être harmonie

je porte moi aussi une petite pierre

qui vient s'ajouter à cet édifice

et je dois trouver la place

pour quelle soit harmonie

 

Sur la fraternité...Sur l'amitié

Mon principe est de semer de l'amour

d'aimer et d'aider l'autre

même si tout n'est pas partagé

qui sème récolte,

peut être pas où on a le plus donné mais ailleurs

notre vie est faite de rythmes

comme notre coeur

il y a des moments de travail et d'autres de repos

J'inspire 'expire, ou je soupire,

si tout n'est pas comme je le souhaite

une mise au repos, est parfois salutaire

écouter pour mieux s'imprègner des valeurs

méditer, prendre du recul dans certaines conditions

pour faire une analyse

et toujours être à la recherche de la vérité

Avec courage et surtout en confiance

j'ai frappé à la bonne porte, et je suis très heureuse

de tout ce qui a pu m'arriver dans cette " Roseraie

Sur la fraternité...Sur l'amitié

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Les mots pour les cancres

On va nous changer les mots

la France ne se reconnaît plus dans ces indigents

de notre culture, la notre, celle de notre beau pays

La langue le langage la culture

L’an dernier c'était la course au genre

Filles et garçons étaient les mêmes ; on voulait leur faire croire

 Que d'erreurs par sectarisme à vouloir tout niveler

Je ne serai pas heureuse de me comporter comme un mâle

Femme je suis et fière de l'être née du sexe féminin

Et pourquoi sommes nous immatriculés 2 et pas 1

sur les données administratives

J’eusse préféré qu'il y eût : Genre Humain

Mais c'est trop demander, pour des gens qui n'aiment pas les autres

Qui pensent dans l'arrogance laisser une trace

C’est de leur inculture que l'on retiendra les faits

Pour moi c'est l'occasion

à ma manière d'écrire un petit pamphlet ou pamflet

Pour que sur mon blog demeure une trace

Celle que fait l'âne en cheminant, et laissant ses crottes

Crotte alors …..

Les mots pour les cancres

J'ai envie d'écrire sur mon blog

Toutes les âneries qui vont mener notre vie

Depuis que l'éducation Nationale a à sa tête une ânesse

Elle n'a aucune culture et ne peut même pas l'étaler

comme la confiture

C'est vrai, que pour être dans la norme,

j'ai supprimé la confiture sur mes tartines !

Je fais le jeune partiel pour perdre du poids

Et puis pour me faire du bien je ferai dans le jeune ?

C'est trop chouette !

Mais que c'est bête de supprimer le chapeau

sauf celui du chômage cela l’allége quelque peu

Mais je rêve sans doute : Ne me réveillez pas

Tant que nous aurons des cancre; on voudra sur eux s'aligner

                                      ♥♥♥♥♥♥♥♥

Que vaut-il mieux faire un jeûne ou se faire un jeune ?

Dans l'un je fais un jeûne pour perdre du poids

je prends soin de moi

Dans l'autre je suis une Cougar

et je prends soin de moi  le tout sur les nénufars..

et j'en passe des nulles et des meilleures

On destructure tout

J’avais en son temps à l'école primaire appris

Que le chapeau de la cime était tombé dans l'abîme

Ignares seront nos rejetons !

On apprenait ainsi en s'amusant des règles de grammaire

Mais les grand-mères, elles les feront apprendre

Vous souvenez vous !

Sur une bruyère une corneille boit l'eau de la fontaine Molière

Ce sont nos grands écrivains moralistes fabulistes

ça à un certain goût une saveur ...

Il faut reflechir avant de casser notre belle langue

où sont donc passés :  où car ni or mais ! les avez-vous trouvés ?

A la trappe la destructrice de notre écriture

ce n'est plus le genre mais le sens

celui des mots et la blessure de nos maûx.

Si vous avez un mot à ajouter ce sera avec plaisir

que je le mettrai sur la page

en témoignage ! laissez un message..

Je suis sûr ta sœur elle va bien

Je suis sur ta sœur elle va bien

D'où l'importance de l'accent circonflexe!!!!!!

Les mots pour les cancres

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Des beautés naturelles ...

 

 Ô que de beautés !! En cette fin juin !

j'ajoute une page 

plus d'un mois après avoir écrit ce texte

Les beautés naturelles m'enchantent

de la plus humble fleur à la plus sophistiquée

de mes simples fleurs de magnolia,

qui tous les jours m'offrent la douceur du satin

et le parfum à nul autre pareil

beauté senteurs et sensualité : Amour et belles pensées

Tout doucement dans ce jardin  qui est mon univers verdoyant

des fleurs se fanent et sont remplacées par d'autres

pas encore écloses, du blanc et de simples coquelicots

du jaune couleur de soleil de divers tons

de rose du rouge, des nouvelles roses

sur un fond de verdure ou pointent les fleurs écloses

de beaux lauriers-roses, et des laurier-tin 

le tout sur un fond de jasmin, de chèvrefeuille

sans oublier mon hortensia qui devient généreux

En tout Dame nature a mis un peu de son génie

Un tout, un rien, des abeilles qui butinent

et de beaux papillons qui sur les roses se posent

ou se confondent dans des plantes prenant leur belle couleur

Ce sont des petits bonheurs que je ne saurais décrire

et qui me touchent au plus profond de mon cœur

des beautés qui se révèlent à moi  !!!

que je sais avec le cœur regarder..

Des beautés naturelles ...

Outre mes roses , dont certaines sont écloses

et d'autres en massif - Pierre de Ronsard -

feront bientôt ma joie .il y a pour le moment

de gros boutons qui vont souvrir

sous les caresses du soleil ce jour abondant

Le matin, ma première visite est pour mon coin de jardin

il me le rend bien, tous les jours voient éclore

de nouvelles fleurettes, des vivaces de l'an dernier

côté jardin, tout est bien rangé, et coloré

tout change quand certaines fleurs partent

d'autres les replacent, et font des tâches de couleur

mais vous verrez quand les rosiers seront en fleur

que tout changera, et donnera un autre relief

mon petit arbre décoratif porte des feuilles

et se confond avec la haie, elle aussi fleurie

fleurs variées, qui doivent s'adapter dans ce terrain

mais ici l'homme de l'art intervient

alors que plus bas côté cour, côté rue tout est différent

suivez moi et vous verrez mes surprises

 

Des beautés naturelles ...

 

 


Nous somme le 6 Mai

 

Comme l’on fait une promenade 

sur les Champs à la capitale

je viens de faire le tour de mon jardin

Au soleil sous un ciel bleu balayé par le vent

Tramontane ou Mistral c’est suivant

et je suis heureuse de voir

que tout se porte à merveille tout prend sa place

Il faut le temps ; De nouvelles espèces ont essaimé

portées par le vent ou des noyaux apportés pas les oiseaux

Trois cerisiers sur de la terre aride ont poussé

Et portent des fruits ! trois..Oui trois

etl'an dernier j'aifait une petite recolte

 

Des beautés naturelles ...
Un tournesol est aussi arrivé
ainsi que des épis de blés
Il y a tout ce qu’il faut
Trois oliviers, des buis, trois grenadiers
Des plantes sauvages, des herbes aromatiques
Et des fleurs à couper le souffle
Je viens de photographier mon premier Iris marron
Et le noir qui va éclore
Ceux de couleur rose tarderont, ainsi qu’un blanc
Ils viennent d’une Iriserai pas très loin
Et c’est un médecin à la retraite qui était généticien
et avait pour s'amuser fait ces heureux mélanges
C’est une merveille d’aller voir sur place
J’ai trouvé ce matin des fleurs sauvages
De la farigoule et du romarin
Et puis des plantes qui avaient disparu
Et tout à coup reviennent ! Est-ce un coup de binette
Qui tout à coup les a ressuscitées
Tout est merveille de Dame nature
Les lys de la Saint Joseph en bas du jardin
 
Des beautés naturelles ...
La couronne de la vierge, le seringat
Et les agrumes en fleur douce senteur
Oh tout est la pour la mariée
Fleurs virginales, il ne manque que les lys
Mais c’est le mois de mai, celui des fleurs
Celui des corolles et pistils
Celui des insectes qui butinent le nectar
doux nectar qui deviendra miel !!!
la pervenche et autres fleurs de couleur bleue
font aussi leur apparition et même floraison
 j’ai fait le tour de mon jardin et j’ai vu tout cela
et encore plus ! mais ce sera pour la suite
 
Des beautés naturelles ...
Et et les derniers saints de Glace 
ne sont pas terminés
pour cela il faudra attendre Servais
le 13 mai avant il y a
Pancrace et Mamert
Et avec moi  ce jour vous avez vu
côté rue et côté cour
les beautés de mon jardin
beautés naturelles, que Dame nature
pour moi a éssaimées
venant sans doute de plus haut
avec la pluie et le ruissellement
les graines fécondes portent leurs fleurs
épis de blés, même des Papyrus
et ces trois cerisiers qui sont venus
dans ce terrain, bon à rien
ils m'ont donné des fruits
petite cerises sauvages aigrelettes
découvertes surprises,
c'est tout cela et plus encore 
 
Des beautés naturelles ...
Bonsoir ma chère Rosie, en hommage aux beaux iris
venus fleurir chez vous,
un poème de Pierre Louys,
un peu étrange, mais beau, avec toute mon affection:
 
 
 
Je t'apporte un iris cueilli dans une eau sombre
Pour toi, nymphe des bois, par moi, nymphe de l'eau,
C'est l'iris des marais immobiles, roseau
Rigide, oú triste, oscille une fleur lourde d'ombre.

J'ai brisé, qui semblait un bleu regard de l'air,
L'iris du silence et des fabuleux rivages;
J'ai pris la tige verte entre mes doigts sauvages
Et j'ai mordu la fleur comme une faible chair.

Les gestes et les fleurs, ô sereine ingénue,
Parleront pour ma bouche impatiente et nue,
Où brûlent mes désirs et l'espoir de tes mains:

Accueille ici mon âme étrangement fleurie
Et montre à mes pieds par quels obscurs chemins
Je mêlerai ta honte à ma vaste incurie.
   
Des beautés naturelles ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Comme des oiseaux..Nos ondes ?

Ce texte est de 2011 ancien et toujours d'actualité

il nous arrive moins de faire des erreurs d'aiguillage

sans doute que nos messageries ont changé

mais encore, il m'arrive de me tromper

Ce n'est pas grave, cat tout le monde pourrait lire ma missive

il n'y avait aucune méchanceté, ce serait ne pas me connaitre

mais un amusement, une astuce pour reveiller

un ami, une amie qui ne m'a pas répondu

ou tardé à le faire,

et là tout à coup une fenêtre s'ouvre

C'est à vous que je parle mon Frère

comme aurait dit Molière en employant le mot Ma soeur

Tout est message clair et net pour moi

mais c'est vrai que l'on peut se tromper de destinataire !!

et faire beaucoup de dégats Oh la la !! 

Comme des oiseaux..Nos ondes ?

Surprises et méprises

mes amis, je ne sais si cela vous est arrivé !

au moins une fois,

pour moi c’est plusieurs fois 

et on se sent un peu honteux

quand par surprise

ou méprise, on se trompe de  destinataire

Et oui ce fût pour moi

grave une fois : deux interlocuteurs  en pièce jointe

bon pour l’un, mais pas pour l’autre

Je dus m’excuser platement

mais là je crois  que parfois

c’est le destin qui veille

On dit à d’autres ce qu’on n’aurait pas dit

Au vrai destinataire

Quiproquo ou geste manqué

Surprises et méprises

mes amis, je ne sais si cela vous est arrivé !

au moins une fois,

pour moi c’est plusieurs fois 

et on se sent un peu honteux

quand par surprise

ou méprise, on se trompe de  destinataire

Et oui ce fût pour moi

grave une fois : deux interlocuteurs  en pièce jointe

bon pour l’un, mais pas pour l’autre

Je dus m’excuser platement

mais là je crois  que parfois

c’est le destin qui veille

On dit à d’autres ce qu’on n’aurait pas dit

Au vrai destinataire

Quiproquo ou geste manqué

 

Surprises et méprises

mes amis, je ne sais si cela vous est arrivé !

au moins une fois,

pour moi c’est plusieurs fois 

et on se sent un peu honteux

quand par surprise

ou méprise, on se trompe de  destinataire

Et oui ce fût pour moi

grave une fois : deux interlocuteurs  en pièce jointe

bon pour l’un, mais pas pour l’autre

Je dus m’excuser platement

mais là je crois  que parfois

c’est le destin qui veille

On dit à d’autres ce qu’on n’aurait pas dit

Au vrai destinataire

Quiproquo ou geste manqué

 
Comme des oiseaux..Nos ondes ?
 

C’est un peu ce qu’écrivait Molière

dans les " femmes savantes"

C’est à vous que je parle ma sœur

Pour détourner la conversation

Adressée à une autre, à un autre

j’avais été la reine des bourdes

je m'étais mélangé trois fois les pinceaux

le rouge, le blanc et puis les autres

pour donner une couleur

qui correspond à ma honte

Rouge, de honte

heureusement

que je suis une personne

sincère et fidèle en amitié qui aime par dessus tout

la vérité, la loyauté

  C'est pour cela que mes courriels

n’étaient pas équivoques

simplement mal orientés

 
Comme des oiseaux..Nos ondes ?

  

Quel dommage, mais cela a été compris 

car combien nobles étaient mes sentiments

 

on aime parfois faire des blagues

entrainer le destinataire vers des jeux de piste

je l’ai fait sans le vouloir

un acte manqué

c’était  le deuxième

Docteur Freud où êtes-vous ?

même si je n’ai aucune confiance

 dans certaines de vos affirmations.

Là oui je pense que c’était peut-être

non pas un acte manqué

Mais un acte délibéré

il faut bien rire un peu

Pour alimenter la chronique de mon blog

j’ai trop de choses en tête ce fut pour moi une leçon

que j'ai retenue

merci mes amis, mon ami ,

de ne pas m’en vouloir votre ouverture d’esprit

 grande et belle  ont su faire de discernement

Comme des oiseaux..Nos ondes ?

 

Cela partait d’un bon sentiment,

J’ai eu tort, j’aurais du analyser, j’étais perturbée

J’attendais tant !

c’est pour ne voir qu'avec mes yeux

et toute mon affection

que je me suis précipitée sur mon clavier

Je terminerai par une maxime qui m’est chère

 

« L’expérience est une lanterne

Que chacun porte accrochée

Derrière son dos, mais qui hélas !

N’éclaire que le chemin 

Déjà parcouru »

 

 je saurai me souvenir

J’ai encore à me perfectionner

Et je pense que vous m’y aiderez

C’est bien ce que j’attends de vous

Et de votre sagesse

Quand on aime affectueusement

On laisse parler ses sentiments

Qu’ils soient amicaux fraternels, ou autres

on met ses amis, ceux qu’on a choisis

délibérément sur un piédestal

Et vous y êtes mes amis.

Rien ne saurait ternis nos relations

J’ai tellement confiance en vous

Que je suis triste quand vous  avez des soucis

Je sais, vous  me l’avez écrit, il y a déjà quelques temps

Que j’étais à la merci de mon cœur

 

Ce petit quiproquo

Me permet d’alimenter mon blog

Un page de plus !

Merci..Mille fois ...

certains oublient d'enlever une annotation

et envoient en tirs groupés

et tout à coup j'ai vu une chose

qui m'a amusée

il y avait à côté de mon nom

devinez ! 

Comme des oiseaux..Nos ondes ?
 

 

Oiseau virtuel

Oui moi Oiseau virtuel

c'est mignon et plein d'attention

c'est pour cela que les ondes

me portent parfois ailleurs que là où je suis attendue

ceci je l'ai écrit l'an dernier, depuis j'ai un peu grandi

et suis moins espiègle ou alors je maitrise mieux

ou je me maitrise mieux

c'est pour évoquer des oiseaux 

qui se sont rencontrés un jour de grande migration

et se sont reconnus 

Tout est symbole oiseaux ou papillons

 

 

   

C'est charmant et plein de sensibilité

 

comme  des notes sur une portée, les conciliabules 

qui animent ces oiseaux qui se rassemblent 

ils font un doux gazouillis et partiront en migration

en restant solidaires

et s'entraidant  : le chemin est long

 un oiseau tombe parfois épuisé par le vol

il sera toujours secouru par les autres

 c'est très beau tout cela  cette entraide

On peut aussi rêver

à ce monde des gentils migrateurs

et des pigeons voyageurs qui portaient les missives

C'était plus romantique  que nos ondes

 mais moins rapide.

 
Comme des oiseaux..Nos ondes ?

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42 > >>