Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Retour sur mes ouvrages !!!

 Voila mes amis quand j'étais enfant

dans un village au pied du Canigou

On s'occupait les mains et l'esprit

ma grand mère me disait - Une petite fille bien élevée

doit avoir un ouvrage en main ; c'est ainsi

que j'ai appris à broder, a coudre à tricoter

que j'ai occupé mes mains et mon esprit

l'été sous un grand arbre nous étions réunies

nous fillettes pendant qu'une d'entre nous

faisait une lecture : nous changions a tour de rôle

on apprend aussi à rêver et a s'évader

pendants que les mains s'activent

et plus tard armée pour travailler

j'ai fait de beaux ouvrages, qui dépassait ceux

que où ma grand-mère  m'avait initiée

elle en fut d'ailleurs très heureuse

lorsque je brodais et prenais des fils

de cotons floche aux douces couleurs

J’harmonise plusieurs fois les  teintes pour trouver celles

qui seront les plus douces à vos yeux

Douces et lumineuses

tout comme dans mon autre passe temps l'écriture

où je vous livre mes joies mes bonheurs

mes coup de coeur

mes Êtas d'âme

mes textes au fil des jours

Retour sur mes ouvrages !!!

La broderie c’est du travail d’artisan !

du  fait main, de l'unique

apprentie au début, mais on l’est toujours

tous les jours on se perfectionne

tout comme dans l'écriture

Regardez mes débuts ! vous y trouverez un changement,

Chaque jour je travaille, sur mon ouvrage

Et sur moi, ce n’est pas un chef d’œuvre

Mais un travail fait avec plaisir, et pour faire plaisir

J’aime communiquer rentrer en amitié,

 et c’est pour cela que je viens auprès de vous

Pour vous montrer mon travail de  petite main

Il y a toujours des aspérités qu’il faut lisser

Ou des mots qu’il faut changer

Pour que mes textes soient réellement un partage

Entre vous et moi

Retour sur mes ouvrages !!!

 

Quand j'écris je mets mon cœur et mes sentiments à nu

Je vous parle de moi, de mes émotions,

de mes coups de cœur 

que vous appréciez ou pas  c'est pour moi,

tous les jours un exercice qui m'impose une discipline,

une recherche du mot juste

qui me permet de vous montrer mon expression artistique

  

 J'utilise mes mots, les couleurs l'harmonie

et la musique je marie le tout 

Bleu et rose puis vert et coloré

Les couleurs représentent des chiffres

Et les couleurs ont un symbole

Chacune apporte  son élément pour créer une palette

ou l'harmonie règne  :

 

un pont entre le ciel et la terre

 

Avec Iris qui porte la clé d'Hermès son père

 

Sur un arc-en-ciel   

Retour sur mes ouvrages !!!

Voici les photographies de mes broderies 

 

C'est du travail minutieux  du fait main

brodé sur un tambour pour tendre le tissu 

de l'unique, avec des couleurs délicates et du temps passé

je vous montre dessus et dessous

Endroit et envers.qui doit être parfait et soigné 

que de coups d'aiguilles !!!

quel travail de patience et minutieux

je l'ai fait et maintenant que cela ne sert plus

j'admire ce que j'ai de mes mains créé en d'autres temps

une femme doit rester créatrice toute sa vie

c'est ce que je fais et c'est notre Atout....

C'est un tout ...

Endroit du travail ..

Endroit du travail ..

Il y a aussi dans les motifs des fils d'or

il faut dire que lorsque j'étais fillette

Ma grand-mère souhaitait

que par un ouvrage mes mains soient occupées

c'est pour cela que j'ai pris goût

à ce travail qui est personnel et qui m'a réjouie

je n'en serais plus capable : il faut un entrainement,

Beaucoup de temps  et de bons yeux

Voyez l'ouvrage le travail dessus et à l'envers 

qui doit être aussi beau et soigné

C'est de l'unique du fait main... 

Envers aussi soigné

Envers aussi soigné

Ces broderies sont des motifs de grandes nappes

avec les serviettes brodées  elles aussi

qui viennent de la maison Noël de Vichy

et dont la maison mère était à Paris 

qui faisait les motifs à la demande

avec un échantillonnage sur mousseline de coton

et tous les cotons floche pour travailler cet art

" Peinture à l'aiguille"

Ainsi que le fil d'or en bobines

très difficile Il  était cassant

il fallait prendre de petites aiguillées !

le travail fait sur un tambour pour bien présenter 

le tissu tendu : tout un art ! 

Le tout sur la table était merveille

cela ne me sert plus  hélas !

mes petits-enfants pourront admirer

tout ce travail que j'ai fait 

mon époux était un peu jaloux

quand je commençais un ouvrage

c'était prenant et j'étais moins disponible

mais il était très satisfait de voir la réussite

en tout il faut de l'amour et de la patience

Voici le point d'ombre au tambour et un échantillon de la maison Noel qui existe toujours..Voici le point d'ombre au tambour et un échantillon de la maison Noel qui existe toujours..

Voici le point d'ombre au tambour et un échantillon de la maison Noel qui existe toujours..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Voyage dans ma tête ...

Un de mes petits-enfants m'écrit :

Tu voyages dans ta tête et voici que le voyage commence :

Je me remémore tous ces liens d'amitié, celui de mes 12 ans

avec une amie de classe, nous avions un jour de différence

elle née le 14 et moi le 15 août  : cela fait des affinités

je revois sa maman une personne distinguée et je l'aimais

car pour moi je venais de perdre la mienne

j'admirais la façon dont elle nous parlait avec douceur,

tout en elle était beauté,

des cheveux bruns et un chignon bas,

de beaux yeux verts...

Mon amie était aussi charmante et quand elle s'est épanouie

Elle avait des soupirants à ses pieds .

Elle était amoureuse d'un jeune garçon de notre âge qui

ressemblait à Jacques Charrier

 lui s'appelait Franck et je l'ai retrouvé

en faisant des recherches sur Google

mais comme sa photo a été retirée,

il n'est peut être plus de ce monde

Je n'ai pas retrouvé mon amie Jeanine

qui avait eu une vie un peu agitée

et un temps avait vécu avec un acteur de cinéma

Oh ! Jeanine je pense à ce temps, où nous étions dans

l'adolescence : A cette belle amitié qui nous unissait ,

nous étions comme deux sœurs et prenions le même tram

pour nous rendre au collège,

et puis il fallait marcher à pied

on s'arrêtait pour acheter un croissant ou des beignets

et l'été des glaces : le dimanche nous étions ensemble

pour prendre un chocolat liégeois en ville

à côté du théâtre de verdure et quelques autres

venaient nous rejoindre garçons et filles,

et on parlait en se moquant parfois de nos professeurs !

La ville était calme, nous aussi,

c'était un autre temps , on se moquait

on riait on s'amusait gentiment

mais pour nos profs avions un grand respect

Voyage dans ma tête ...

Quand nous descendions du tram arrêt place Arago

avec les palmiers et le palmarium qui était un lieu prisé

et puis nous prenions une petite rue typique

où il y avait des tonneaux de harengs  et d'épices venant

d'Espagne, on se bouchait le nez

et l'hiver on remontait le cache-nez ! Souvenirs

on arrivait sur la place où il y avait la statue

de Hyacinthe Rigaud et maintenant il y a un beau musée,

notre retour de l'école était différent

nous empruntions d'autres rues

et on passait devant la Statue de

 d'Aristide Maillol enfant de chez nous,

il y en avait une autre dans le patio de la mairie d'alors

Cette place de la loge de mer était belle et authentique

Que de beaux magasins , des boutiques qui nous attiraient

petites ruelles pleines de charme, ou se trouvent des

échoppes, ou magasins de luxe : Les femmes de Perpignan

étaient réputées aimer la lingerie fine et les chaussures

C'est peut être de ce temps que me viennent ces plaisirs

 

Voyage dans ma tête ...

Le soir nous rentrions par le Castillet

arrêt nouvelles galeries tout attirait notre regard

il y avait toujours des peintres qui exposaient

et on se mettait à rêver, on se projetait dans notre

future vie, Je ne me souviens plus des noms,

mais j'ai en tête certains tableaux !

je pense que tu t'étais installée comme antiquaire

après avoir tenu un magasin de mode

Quel dommage que la vie nous ait séparées

j'aurais tant aimé te retrouver pour évoquer ces souvenirs

Et ton cousin Bernard qui s'était entiché de moi

et qui nous donnait des cours de mathématiques

il a un nom connu que j'ai facilement retrouvé, mais

il est décédé assez jeune !

Je ne sais pas si tu es de ce monde

ou partie dans les étoiles !

tout cela reste gravé en moi

et comme l'a dit mon petit-fils,

ce jour je voyage avec toi

voyage dans notre ville Perpignan ; elle a bien changé

Nous traversions la basse, qui au printemps

avait des abord fleuris la tramontane soufflait parfois

découvrant le mont Canigou enneigé ! 

Souvenirs de nos jeunes années

 

Voyage dans ma tête ...

Je ne vais plus à Perpignan mais mon cœur y reste attaché

tout comme à Rigarda et toi c'était pour le Vallespir

  Arles-sur-tech et ses richesses, ses coutumes

la Sainte Tombe

Tout cela me revient  en pensant à toi mon amie d'enfance

mon ami collégienne ; même notre école a été rasée

elle était pourtant bien belle :

J'y suis allée en passant devant la maison Job une autre

institution et  suis passée devant la maison du père

de Jacques Séguéla, avec lui nous avions fait

notre première surprise party à Canet Plage

avec une dénommée Alazet qui ouvrait notre liste d'appel  :

Alazet Odette et puis moi Arnaud Rose-Marie

Et la petite Jacqueline Caillet toute rousse et mignonne

qui faisait la lecture pendant que nous étions

en cours de couture car nos mains étaient occupées

et notre esprit aussi

Et mystère ou hasard, j'ai retrouvé notre professeur

de couture c'était une grande amie de ma belle-maman

Mademoiselle C Blanche qui était brune comme un

pruneau est foncé : j'ai eu avec elle

de très beaux échanges ! Que c'est loin,

que c'est près de nous ! des noms et prénoms

j'en trouve en écrivant et je vois les jolis minois

dont le tien tu étais une très belle jeune-fille,

et puis je suis partie pour rentrer à l'école

de sage-femmes à Montpellier

et j'ai perdu mes repères à Perpignan

Dans ma tête je revois tout et plus encore

 nos rires nos joies nos partages notre vie qui était passée

de l'enfance a l'adolescence  !

Pour toi Jeanine toute mon affection !

Voyage dans ma tête ...

Vous qui voyez cette photo, il y a une plaque, indiquant que  

Alfred de Musset et George Sand s'y étaient retrouvés

Elle était malade et ils partaient pour les iles Baléares après

avoir passé la nuit dans cette maison !!!

Quant à François Arago dont on voyait la statue,

nous étions loin de penser qu'il avait été physicien de renommée

même qu'il avait écrit que les poumons des humains

exploseraient si les trains roulaient à une vitesse

qui est dérisoire pour nous : Il fut aussi un homme politique

Et notre célèbre Hyacinthe Rigaud peintre du Roi

sur la place qui porte son nom; il y avait sa statue

et juste à côté s'est ouvert un musée,

à visiter car il est très beau

Oh Perpignan je citerai aussi un homme que j'avais connu

comme professeur et qui devint célèbre par ses écrits

J'aimais son accent rocailleux de ce compatriote

Arthur Comte ........Voila mon Perpignan que j'aime

merci à vous lecteurs connus et inconnus

 

Voyage dans ma tête ...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Le bel herbier de ma grand-mère

il en est des souvenirs qui restent gravés dans la mémoire

à la vue ou la senteur de la moindre plante, ils sont en moi  

comme autant de bons moments engrangés

l'enfance est pour cela fertile en souvenirs et émotions

 Les secrets de bonne fâme...

 

L’herbier de ma grand-mère ..

C'était presque un mystère celui d'apothicaire

Elle connaissait les plantes et leurs bienfaits

et en cheminant me les apprenait

C'était pour moi un vrai plaisir et un apprentissage

Sauge sauvage, bleuets, coquelicots, mauve, Aspic, Fenouil

Chicorée au printemps, dont on faisait de bonne salades

 

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

C'était le temps où on se soignait par des " simples"

puisque dans la nature on trouve tout pour se soigner,

c'est ainsi que l'on cueillait  de la bourrache

de la mauve , contre les inflammations;

des coquelicots pour calmer la toux,

dans le jardin il y avait aussi,

de la même famille trois plants de pavots,

qui servait pour les fortes douleurs: pour les rages de dents  :

( Morphée et la morphine n'étaient pas loin  )

Lisa ma grand mère avait son  tilleul, la verveine

et la camomille pour ses tisanes

Cette même camomille qui en décoction

blondissait les cheveux

pour les brunes c'était une décoction de feuilles de noyer

Dans de l'alcool, il y avait des feuilles de fleurs de lys

la salsepareille servait aussi dans les mêmes conditions

on gardait les queues de cerises

les pétales de roses, pour faire une eau souveraine

pour nettoyer et panser les yeux !

chemin faisant on cueillait ça et là certaines plantes,

de la menthe sauvage, du fenouil de l'aspic du basilic qui

embaumait le fenouil irait parfumer les châtaignes 

l'aspic en petits sachets parfumait les armoires.

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Dans les placards il y avait ce que l'on appellerait les

aligaments : de la confiture de baies d'églantier

très renommées pour soigner les enfants lymphatiques

qui se développaient mal car bourrée de vitamines

Dans des fruits un peu oubliés on trouvait des kakis

qui viennent du plaqueminier et des nèfles que l'on ne trouve

plus, elles étaient toutes flétries

Ma grand-mère faisait aussi de la pâte de coing

dont l'eau de cuisson avait aussi un effet

pour arrêter les diarrhées

Les pruneaux voisinait avec les raisins secs ou bien de la

cannelle...Tout était étudié dans l'alimentation

pour les chétifs c'était un lait de poule

des fruits secs noix noisettes amandes ; Que l'on retrouve

maintenant , on n'invente rien, nos anciens avaient la sagesse

et l’expérience,  C'était un bonheur à portée de main

tout était dans la simplicité l'authenticité

le respect de la nature et la qualité

Que de fois je montais au grenier

 qui me semblait la caverne d’Ali baba par les senteurs de tous

ces fruits que l'on gardait: des pommes ratatinées,

des figues séchées, des raisins aussi pendus à un fil a étendre

qui se conservaient au bon air venu du Canigou

gardant en eux le meilleur, ainsi que  les oreillons d'abricots 

posés sur des claies. Tout venait du jardin ou de la vigne

ou on trouvait des pèches sauvages, un délice d'avant

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

 

Il y avait tout cela et plus encore dont je ne me souviens pas

très bien : J’entendais murmurer le nom d’une plante

dont on faisait une infusion qui devait rester au clair de lune

pour faire son effet :  Secrets de bonne fâme

et de femmes Secrets entre femmes qui y croyaient

 

Pour moi c’était verveine tilleul et camomille

que nous ramenions des " Escoumes" de Vinça

 

Souvenirs aussi des bâtons de réglisse

et le coco en boite

Nous avions un éventail de fleurs, de baies, de fruits

de produit : De l’anis, des clous de girofle

Des extraits Noirot pour faire des liqueurs

mandarine, banane et cerises

il y en avait aussi dans des grands pots en verre

des grains de raisins dans de l'alcool

et des cerises; Oh ! lala que c'était bon

 

Tout cela, et tout dont je ne me souviens plus

les parfums sont en moi...émoi toujours

ils ont formé mon goût, façonné ma vie

chaque plante porte en elle un bienfait

C'est l'herbe mystérieuse qui redonna la vie

au deuxième serpent celui qui s'enroula

autour de l'axe : le Caducée

secret des plantes, la nature porte en elle

tout ce qui peut nous aider à nous soigner

ou stimuler nos défenses,

il y avait tout cela et plus encore

dont je ne me souviens plus

c'est toujours un émoi : je m'y revois,

et dans mon cerveau j'ai conservé les odeurs mélangées

de ce tout , de ce temps, ou rien ne se gaspillait

et pouvait servir .Ce temps où l'on vivait au rythme

de l'horloge du village, du cycle des saisons

des lunaisons de tout ce qui se rattache à la terre

et aux quatre éléments : La terre, l'eau , le vent, le soleil

l'Herbier de ma Grand-mère !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
Confiance ou défiance

Confiance ; Te sens-tu en confiance ?

voici un mot que je souhaite développer

es-tu en confiance m'a dit un ami !

 

Le mot "confiance" vient de cum-avec et fides-foi,

à l'origine du mot fiancé, ou fiançailles.

Cela signifie la foi en soi,

la foi en l'autre, la foi dans la vie.

Cela pour dire "Je donne le meilleur de moi-même,  

le résultat ne m'appartient pas,

car la vie veut le meilleur pour moi".

Ainsi, la confiance nous mène à vivre au jour le jour

dans la certitude du lendemain.

C'est un équilibre entre intérieur et extérieur.

 

Et la confiance en soi ? 

 

La confiance en soi est directement liée

à l'action que l'on se sent capable de poser d'accomplir

Elle est une prédiction: "ça va marcher"

moins que le résultat, c'est une prédiction sur  :

Nous avons les ressources nécessaires...

Elle n'est pas aveugle, mais réaliste...

et ne doit donc pas être confondue avec l'inconscience

D'après certains auteurs

il existe 4 sortes de confiance en soi:

  • la sécurité intérieure
  • la confiance en nos désirs et besoins
  • la confiance en nos compétences
  • la confiance sociale

la confiance historique,

qui se réfère aux mémoires que nous portons

sur le rôle joué par notre famille dans la société.

Elle est l'un des facteurs de la confiance sociale 

La confiance en soi

Nous vient principalement de notre éducation

Pour avoir confiance en d'autres

il faut d'abord avoir confiance en soi:

et la confiance que l'on donne ou pas

que l'on porte ou pas a des personnes

qui veulent gérer notre destin

c'est en ce moment une défiance totale

et presque maladive; on nous a trompés

et on nous trompe toujours

 

 

Confiance ou défiance

Qu'est-ce que la confiance

C’est pour moi un tout

Faire confiance s’abandonner

dire ce que l'on pense, se confier

Laisser sa maison ouverte

Se confier à une âme sœur

Quand on a mérité cette confiance elle ne se trahit pas

comme l’enfant est dans les bras de sa maman

comme tu m’as toujours fait confiance; et moi aussi

Dans ton métier, la confiance était primordiale

celle que les patients t’accordaient

tu ne l’as jamais trahie, ni moi non plus d’ailleurs

nous étions en toute confiance sans aucun soupçon

l’un et l’autre rassurés assurés de cette  belle harmonie

que rien n’est venu troubler

Confiance ou défiance

Il n'y eut aucun doute,

aucun chemin de traverse

toujours la clarté ! confiance mutuelle et réciproque

avoir confiance c’est se laisser conduire les yeux fermés

c’est s’appuyer et se laisser guider

même si le chemin est difficile

 

Mon ami, dit-on quand tu seras sur le deuxième parcours

oui le chemin sera moins cahoteux, moins difficile

si on a un ami qui vous prend par la main

confiance, c’est un mot que j’emploie

c’est d’abord avoir confiance en soi pour affronter la vie

c’est pouvoir juger, sans avoir de préjugés

mais hélas ! parfois on accorde la confiance

à des personnes qui ne la méritent pas

on se laisse prendre aux beaux  discours

on souffre ensuite de s'être livrés

à des personnes de peu de moralité

qui ont touché la corde sensible

pour vous émouvoir, vous mentir

parfois, on ne veut pas voir

accorder une deuxième chance

mais en vain,quand il n'y a plus de confiance

s'installe le doute et vient le chagrin l'oubli

 
Confiance ou défiance

la confiance ne se décrète pas, elle se mérite

elle vient jour après jour,

sans que rien ne vienne troubler ce sentiment

mais parfois il y a une perte de confiance

due à un événement

C'est comme une chute un malaise que l’on ressent

et là c’est plus difficile de la restaurer

pourtant il faut souvent donner une deuxième chance

et rester vigilant, accumuler les preuves

ne pas se laisser aller à la facilité

C’est pour moi une des plus belles preuves d’amour

d’amitié et de fraternité : Faire confiance

comme l’enfant qui ne voit pas le mal

Comme la personne fragilisée

qui elle fait trop souvent confiance pour créer des liens

cela s’appelle l’abus de faiblesse

C’est un mal de notre siècle :

lisez les évènements récents

Confiance ! suis-je en toute confiance !

ici j’écris ce mot qui est source de paix

d’amour d’amitié de fraternité et dans mon cœur

je revois tout cela :  l’harmonie, le guide

le chemin, celui où on ira en confiance

seul à deux; ou a plusieurs pour cheminer

et renforcer ce sentiment de « sécurité »

la confiance ne se décrète pas, elle se mérite

elle vient jour après jour,

sans que rien ne vienne troubler ce sentiment

mais parfois il y a une perte de confiance due a un évenement

C'est comme une chute un malaise que l’on ressent

et là c’est plus difficile de la restaurer

pourtant il faut souvent donner une deuxième chance

et rester vigilant, accumuler les preuves

ne pas se laisser aller à la facilité

C’est pour moi une des plus belles preuves d’amour

d’amitié et de fraternité : Faire confiance

comme l’enfant qui ne voit pas le mal

comme la personne fragilisée

qui elle fait trop souvent confiance pour créer des liens

cela s’appelle l’abus de faiblesse

c’est un mal de notre siècle lisez les évènements récents

 Confiance ! suis-je en toute confiance !

ici j’écris ce mot qui est source de paix

d’amour d’amitié de fraternité et dans mon cœur

je revois tout cela :  l’harmonie, le guide

le chemin, celui où on ira en confiance

seul à deux; ou a plusieurs pour cheminer

et renforcer ce sentiment de « sécurité »

 

la confiance ne se décrète pas, elle se mérite

elle vient jour après jour,

sans que rien ne vienne troubler ce sentiment

mais parfois il y a une perte de confiance due a un évenement

C'est comme une chute un malaise que l’on ressent

et là c’est plus difficile de la restaurer

pourtant il faut souvent donner une deuxième chance

et rester vigilant, accumuler les preuves

ne pas se laisser aller à la facilité

C’est pour moi une des plus belles preuves d’amour

d’amitié et de fraternité : Faire confiance

comme l’enfant qui ne voit pas le mal

comme la personne fragilisée

qui elle fait trop souvent confiance pour créer des liens

cela s’appelle l’abus de faiblesse

c’est un mal de notre siècle lisez les évènements récents

 Confiance ! suis-je en toute confiance !

ici j’écris ce mot qui est source de paix

d’amour d’amitié de fraternité et dans mon cœur

je revois tout cela :  l’harmonie, le guide

le chemin, celui où on ira en confiance

seul à deux; ou a plusieurs pour cheminer

et renforcer ce sentiment de « sécurité »

 
Confiance ou défiance

Si nous n’avons pas confiance,

ou plus confiance nous jouons un rôle

Notre naturel s’en va !

alors je n’écoute que d’une oreille !

et ce que j'entends est un faire semblant

cela ne me ressemble pas

confiance est ce joli mot !!

je viens de le décrire à ma façon !

confiance défiance méfiance !!!

je retiens Confiance !!!

remettre des clefs est signe de confiance

la clef de mon cœur je ne la remettrai

qu'avec une infinie confiance car ça doit se mériter

et je n'ai toujours pas trouvé

a qui la confier en toute loyauté

Sauf à toi qui es parti ....

   

Confiance ou défiance

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Le temps des giboulées
Premier sourire du printemps

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
II s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l’amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
II sème aux prés les perce-neige
Et les violettes au bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l’oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d’argent du muguet.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
II met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’avril tournant la tête,
II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Théophile Gautier (1811-1872

Le temps des giboulées

Le mois de Mars est comme le Dieu

belliqueux et capricieux

instable à souhait, de pluie de vent de soleil

il passe dans une journée ,humide parfois venteux

tempétueux il fait éclore mes camélias roses et blancs,

un présent de dame nature

ce matin c'est de la bruine, bénéfique rosée

les pollens des cyprès tombent et sont ainsi neutralises

sans pouvoir partir au vent qui les dépose

ou biens ils s'envolent et forment un nuage

de poussière jaune très allergisante

Mars est un mois ou parfois le soleil chauffe

Attention c'est un rhume de cerveau assuré

Chez moi en catalogne on dit que Mars  (marsège)

un mot indescriptible ...Mais qui qualifie ce mois

le vent souffle en rafales il pleut en même temps

on n'y voit pas à cent mètres tellement c'est brumeux

 

 

Le temps des giboulées

Ce jour c'est un temps de Carême  un temps aigre

Mars c'est ce jour l'anniversaire de ma sœur

je pense très fort a Elle : Nous avons cinq ans de différence

pour moi c'est un printemps de plus qui va filer

pour elle se sera aussi différent

Parfois il vaudrait mieux être ailleurs que dans une bulle

dans l'oubli des autres et de soi même

comme si la mémoire était effacée

au début elle disait  : je suis obligée d'écrire

je ne me souviens de rien : j'écris tout sur un cahier

La maladie évolué avec des jours heureux

et d'autres tristes et gris comme le temps de ce jour

Avec les normes sanitaires,

elle n'aura pas la visite de ses enfants

et de ses petits enfants - qui l'entourent-

et pas plus de sortir pour aller dans un restaurant

Je pense à elle , qui était parfois turbulente

très vive vivante et souriante !

son sourire n'est pus le même : il est figé

Claudie ma sœur : j'avais cinq ans quand elle est née

Souvenirs de ce temps où sa naissance

nous fut annoncée par télégramme ..

seul moyen de communication

Que Dieu te protège pour cet anniversaire et plus

Le temps des giboulées

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
 Un gentil visiteur du matin...

 

 Ce matin par une fenêtre j'ai vu

un écureuil qui montait sur le grand pin

avec le soleil au levant son pelage

était comme avec des reflets

ceux que mettrait le soleil

comme dans une chevelure c'était charmant

 

Matin toujours paisible serein

A son heure le soleil est arrivé

Les tourterelles sont en pleine parade

mes fleurs aussi s'ouvrent sous la caresse d'Hélios

Elles son très belles à mon regard

des touffes de fleurs couleur d'or

dressent leur colerette

au milieu dun parterre verdoyant

où des nouvelles pervenches éclosent

apaisant charmant, car tout évolue

les couleurs changent de jour en jour

 

Ciel bleu soleil et en ouvrant mes volets

J’avais à portée de vue

un visiteur intrépide inattendu

qui sautait de branche en branche

d’arbre en arbre, et soudain 

il est venu se poser sur la pomme de pin

celle du muret de protection 

j’aurais pu le photographier

quand tout à coup le téléphone a sonné

 Un gentil visiteur du matin...

 

Dommage,

 

petit écureuil nouvellement né

avec sa mère reviendra me voir

il n’est pas effarouché

il fera comme ses congénères

pères ou frères,

il viendra se poser tout devant

sur le rebord de la terrasse 

ils aiment les pignons de pins 

même les pommes qu’ils décortiquent

comme avec deux petites mains

elles sont pourtant gorgées de résine

peu importe pour eux

ils me laissent les trognons

 

Ils sont agiles

sautent d’un arbre à l’autre

J’ai parfois l’impression

qu’ils vont chuter dans leur élan :Et bien non,

ils se rattrapent souvent

sur un petit rameau de pin

qui ploie sous leur poids plume 

ce sont des écureuils nouveaux-nés

ceux de cette année !

ils doivent s’acclimater

trouver leurs repères

 Un gentil visiteur du matin...

Je les protège des pies

qui les guettent,

ils sont vulnérables

tout comme ces oisillons

qui sont dans le jardin

et viennent se poser

en toute tranquillité 

 

Le matin c’est un régal de voir

ces petits rongeurs au travail,

ils sont drôles et pleins d’allant 

eux n’ont pas d’ailes

mais une longue queue

qui leur sert de balancier

Il faut les voir grimper courir sauter

aller d’une branche à l’autre

d’un petit pin vers un plus gros 

se récupérant parfois sur un rameau,

qui ploie sous leur poids plume

Ils sautillent, ils courent Ils m’amusent,

je prends le temps de les regarder

ce sont les joies simples

celles que l’on observe

un jour après l'autre 

quand on vit à la campagne

 

 Un gentil visiteur du matin...

Ce sont de bons moments

de partage avec cette flore

et cette faune qui s’abrite dans

cet environnement clément et discret 

ce sont les joies

celles du printemps et de l'été

qui se renouvelle et revient :

la vie, est un éternel recommencement

c'est doux serein plein de surprises

la flore et la faune

et le soir c'est un autre monde de bruits

les grillons , les oiseaux ....

et quand j'allume la piscine la nuit venue

c'est le rendez-vous de chauves-souris

qui planent au dessus éblouies par la lumière

tout un monde de la nuit

Un oiseau qui passe et se pose sur une branche

et plus loin dans la Lironde les grenouilles

qui entonnent leur chant

 

Ou le hibou : Hibou coucou

ici c'est la chouette,

et tournent aussi les hirondelles belles demoiselles

Un rien , un tout, la sérénité la paix

et cette douceur du soir ,

quand le soleil à tiré sa révérence

il est une promesse pour demain

la vie est belle simple à la campagne

et je ne vous parle pas du charme

de la voûte étoilée..

 

 Un gentil visiteur du matin...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
la fete des grand mères

C'est la fête des  grand-mères

Fête un peu mercantile inventé de toute pièce

Par les fleuristes qui leur ont dédié

la première fleur du printemps

Pour leur rappeler quelles en ont plusieurs certainement

plusieurs printemps : C’est la couleur de l’âge d’or

celle du jaune qui symbolise le soleil la lumière

et Narcisse c’est aussi l’éternelle jeunesse

jaunes d’or sont les fleurs offertes aux grand mamans

j’ai été fêtée, comme il se doit et je le serai ce jour

par ceux qui sont auprès de moi et par ceux qui sont loin

pour d’autres c’est la pensée qui compte,

Sms ce nouveau mode de communication ou on peut se voir

Merci à ceux qui pensent à leur grand-mère

Ce n’est pas grand-chose, juste une pensée mais une pensée

pour moi c'est charmant, oui je vous aime tous

mes petits enfants si différents, les uns plus sensibles

plus proches, avec eux on refait le monde a notre image

et on parle du temps où ils étaient enfants

la fete des grand mères

C'est ce jour la fête des grand-mères

nous les aimons tant nos petits-enfants

surtout quand on les a vu naître et qu'avec amour

dans nos bras nous les avons bercés, avons pris part

à leurs petits maux, premières dents

première bosses en marchant....

L'amour est différent

nos petits-enfants ont des parents pour les éduquer

et nous pour les gâter subvenir parfois à leurs besoins

et les garder quand les parents travaillent

Tout à été du bonheur et de joyeux souvenirs

parfois j'en gardais deux le vendredi

je les mettais dans le même parc

ils se souviennent eux aussi

et ce jour nous évoquerons tout ceci

maintenant ils sont des hommes,

et mes deux gentilles petites-filles,

dont l'une est maman et l'autre fait des études

où elle donne beaucoup d'amour et d'empathie

près des malades : Elle est en 4eme année de médecine

cela passe trop vite profitons de ces bons moments

la fete des grand mères

Parfois on a l’impression que la mémoire est sélective

ou qu’on ne veut plus se souvenir de moments

qu’on souhaite enfouir !

Ô mes petits enfants, je vous aime tous

Ceux qui sont ailleurs et ceux qui sont ici

Mais pour chacun le ressenti est diffèrent

C’est  la fête des grands-mères

Bisous à tous mes petits-enfants !

et merci à ceux qui pensent à moi et qui sont pourtant loin

et je termine, je viens de répondre a un si joli message

de mon petit-fils qui vit à Paris

c'est le deuxième, sa sœur qui est l'ainée est maman

et m'a fait prendre un grade de plus

J'adore mes petites princesses, delicieuses enfants

 

la fete des grand mères

Ma grand-mère est toujours dans mon coeur

elle fut ma grand-mère et remplaça notre maman

partie trop jeune, je lui dois un grand amour

Que de souvenirs de cette enfance joyeuse insouciante

qui s’arrêta a l'aube de mes 12 ans, ma sœur elle avait 7 ans

la fête des grand-mères n'existait pas

et pour elle s'était la fête des mamans qu'on lui souhaitait

en toute reconnaissance

pour l'amour quelle nous portaient

Bonne fête ma petite mémé que j'ai tant aimé

tu veilles toujours sur nous tous

mes enfants et ceux de ma sœur faisaient ton bonheur

et a tous ton grand amour tu as su donner

pensées et prières pour toi mon adorable grand-mère

pour toi j'ai écrit un livre

en devenant moi même grand-mère

Tu es partie quelques années avant que naisse

ma première petite-fille et  puis 4 garçons ont suivi

La fille de ma fille porte ton prénom Élisa comme toi 

et puis encore deux garçons Nicolas et Antoine

Une belle famille je leur parle de toi

en nous tu vis pour l'éternité ma petite mémé

la fete des grand mères

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Par l'image vient l'inspiration


Par l’image vient l’inspiration

et la maxime que je fais mienne

"En triomphant de soi-même

on possède une force interne"

 

Quand on n’a pas d’inspiration

Elle vient parfois par l’image

L’image et l’imaginaire, quoi de plus beau

Une image nous fait rêver, nous fait peur

Nous procure un choc affectif ou émotionnel

Nous ramène en arrière, ou nous projette en avant

C’est suivant comm on le ressent

C’est toujours un moment que l’on aime

Et souvent je brode autour d’une image

Autour de celle du papillon quel bonheur !

Tellement est en nous, en moi ce symbole

De l’âme ou de l’esprit

sa légèreté et sa renaissance

 

Par l'image vient l'inspiration

Par ce blog, j'ai souvent des surprise

et je suis intriguée 

Ptit secret c'est le lecteur qui m'a laissé ce message

que vous pourrez lire :

 

 "je suis littéralement sous le charme des textes

et des photos de ce site tout est délice florale

feux d'artifice de couleur, volupté de mots,

et je rêve d’être papillon un jour papillon en votre jardin"

 

Hier j'étais dans le jardin , il faisait beau et doux

trois papillons m'ont rendu visite

deux petits faisaient une ronde effrénée,

ne sachant où se poser, ils allaient d'une fleur à l'autre

je revais en les regardant et je pensais à ce message

et puis un autre plus beau est venu et m'a frolé la joue

comme pour m'inviter à mieux le prendre en considèration

 

Ce texte est un peu ancien et toujours remanié

car j'aime bien garder les messages,

et deviner qui est ce curieux messager.

j'ai toujours pour eux de la tendresse pour ces papillons

tout est poèsie rondes, songes,

légèreté, et même comme l'écrit ce lecteur inconnu,

c'est comme une volupté

vous remarquerez que c'est un érudit

"Amour délices et orgues" sont au féminin...

il écrit délice florale ...

Par l'image vient l'inspiration

Voici ce que j'écrivais

Les feuilles à l’automne sont tombées

un joli tapis ont fait ...le temps est à la pluie

On se serre sous le parapluie,

on y est bien l’un contre l’autre

C’est aussi une double protection !

On se tient par le bras pour être plus près

et ne pas se mouiller : Chut il pleut

Quel beau moment, quelle belle image

Qui m’inspire cette écriture,

même si je n’aime pas la pluie

 

Le partage de cet espace est intime 

Bonheur et tendresse, à deux on chemine mieux

douceur et chaleur humaine 

du bras que l’ont tient ou de l’épaule protectrice !

Chaleur du cœur qui bat

On est plus proche et c’est souvent une émotion

Comme se tenir par la main,

les sentiments passent

Ce sont des petits riens qui ont leur charme

Et portent leur symbolisme,

Amour ou amitié. et surtout fraternité

ce mot si galvaudé

Une Rose beau symbole !!!

Une Rose beau symbole !!!

 

A tous et toutes celles qui aiment ce partage

Et, ont eu, ou attendent cette main protectrice

Tout est subtil dans l’image, dans les images

Images et imaginaire de nos contes enfantins

et du prince attendu, de la belle qui dort

et chacun peut voir de façon différente

Suivant son ressenti d'enfant devenu adulte

et l’amour qu’il a dans son cœur

 

Pour le papillon c'est une maxime

que j'ai trouvée sur mon chemin

celle de la renaissance

et toutes les forces que l'on trouve en soi

qu'il en soit ainsi  !! De cette belle métamorphose

L’âme ou l'esprit,  le spirituel libéré du matériel

une envolée, un baiser papillon

une douceur, qui se pose sur les fleurs

pour butiner ! Vole papillon !

ta vie est éphémère

Sous une autre forme tu peux renaître

Par l'image vient l'inspiration

 

J'étais dans mon jardin très beau après la pluie

je coupais quelques fleurs fanées

en levant la tête, sur ma joue

un joli papillon s'est posé un instant

j'ai eu peur, et lui aussi sans doute

Papillon gentil messager !

 

"Papillon Billet doux plié en deux

qui cherche une adresse de fleur"

C'est de Jules Renard

Symbole de la psyché, de la renaissance

Le symbolisme du papillon est celui de l'âme 

Débarrassée de son enveloppe charnelle.

 

Il est la légèreté et l'inconstance. :

La chrysalide contient les possibilités de l'être.

Il est aussi symbole de résurrection.

 

Chez les Aztèques il est le symbole de l'âme

ou du souffle vital.

Du fait de sa couleur et de ses battements d'ailes

on l'associe aussi à la flamme.

L'homme suit le cycle du papillon.

En psychanalyse, il est symbole de renaissance.

Dans l'antiquité romaine, l'âme quittant le corps

prenait la forme d'un papillon ;

Psychée est représentée sous forme

d'une petite fille ailée,

semblable à un papillon.

Tout est symbole mythe ou métaphore..

petit secret et mystère.

et même ptit secret qui voudrait

être en mon jardin papillon

je lui ai répondu que pour le moment

puisque ( son message était adressé en automne)

il n'y avait pas de papillons

qu'ils étaient sans doute chrysalides,

il faudrait attendre le printemps, et voici

que le printemps va arriver

Pour qu'au premier rayon de soleil

sur les fleurs viennent se poser

de très beaux papillons ...

J'ai chaque fois l'impression en relisant mes textes

qu'ils collent à l'actualité

et m'apportent aussi un message

 

Par l'image vient l'inspiration

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Mes mains, encore elles ?..

 

 

 Mes mains encore mes mains

 

je pourrais en parler jusqu'à de-main ou deux-mains

Tellement  elles sont actives

il y a un joli texte :

L’éloge de la main de Henry Focillon : 1934

Paul Valery avait écrit

"je me suis étonné qu'il n'existât 

 un traité sur les mains"

 

 Mes mains sont mes ambassadrices

Ce sont des mains de femme

D’épouse, de mère, et de grand-mère

Elles ont été des mains de fillette

Elles ont travaillé : Ont mis des enfants au monde

Avant de choyer et aimer les miens

Elles les ont caressés et maternés

Oh ! Quelle belle expression

Elles ont été dévouées et filiales

Ont aussi aidé à fermer les yeux

Mes mains caressent d'autres mains

pour apporter une aide un réconfort

de l'amour en partage...

Elles se sont activées sur le clavier

ou j'écri pour moi et pour vous

elles sont des ambassadrices

qui se tendent en signe d'amitié

d'amour de fraternité et pour l'éternité

Mes mains, encore elles ?..

Elles travaillent tous les jours

Font de l’unique du fait main

Elles font  des ornements

de rubans et de dentelles

D’un petit rien, elles font un tout

Elles applaudissent aux exploits

des enfants, elles indiquent le chemin

Essuient parfois une larme

Et pansent des plaies et des bosses

Celles du corps et de l’âme

 

Mes mains savent prendre soin

des roses et autres fleurs

elle tâtent, soupèsent évaluent

et choisissent les fruits en font la cueillette

pour préparer des douceurs

où il y a le savoir faire des mains

et un peu de mon cœur

Elles sont uniques 

mes mains sont à la recherche

d'autres mains pour faire une chaîne

Si tous les enfants du monde 

pouvaient se donner la main

pour la paix et l'amour universel

Mes mains, encore elles ?..

 

Il faut les voir gantées

Elles sont encore plus belles

Car on ne voit point les défauts

Ceux liés à l’âge, ou aux durs travaux

Ceux de la maison, et ceux du dehors

Elles sont fragiles et demandent des soins

Ce sont des mains qui  se tendent

 

Des mains qui savent aider

Des mains qui parfois portent des bagues

Souvenir de mains qui se sont données

Elles ont des traits un peu bleus, des rides

Souvenirs de mains qui ont su apaiser

Mes mains parfois caressent d’autres mains

Plus douces et plus jeunes

C’est pour faire une chaîne

 

Celle des générations

Et puis elles pourraient

Encore en se tenant par la main

Faire une ronde ; une ronde bien typique

Un deux, trois, la sardane est là.

D’autres font des gammes et des tableaux

Les miennes ont fait des ouvrages

Avec des fils de soie et des dentelles

Des rubans et des fleurs

Elles sont souvent à la tâche

Qui est un pur bonheur

glorifions le travail 

celui qui est fait par nos mains 

Elles sont symbole de concorde et de paix

Mes mains, encore elles ?..

Les mains d'Elsa  : Aragon

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude
Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé
Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude
Donne-moi te mains que je sois sauvé

Lorsque je les prends à mon pauvre piège
De paume et de peur de hâte et d'émoi
Lorsque je les prends comme une eau de neige
Qui fond de partout dans mes main à moi

Sauras-tu jamais ce qui me traverse
Ce qui me bouleverse et qui m'envahit
Sauras-tu jamais ce qui me transperce
Ce que j'ai trahi quand j'ai tresailli

Ce que dit ainsi le profond langage
Ce parler muet de sens animaux
Sans bouche et sans yeux miroir sans image
Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent
D'une proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu jamais ce que leur silence
Un éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme
S'y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement.....

Mes mains, encore elles ?..

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
L'air, Le Souffle, Le Vent...

 Éole souffle ce jour , ce matin petite froidure

ciel bleu et soleil : le vent redouble d’intensité

Vent du printemps qui tourne en tempête

ou apporte des giboulées

Les arbres se ploient sous l’effet du vent

des grosses branches se sont détachées

elles virevoltent, craquent, et la résine les retient

Vent violent qui abime tout sur son passage

Ce vent, celui qui vient Mistral ou Tramontane

souffle sans relâche depuis quelques jours,

certes il balaie les nuages

il passe sur les neiges du mont Canigou

il me rappelle celui de mon pays, quand j'étais enfant

il souffle fait du bruit, les arbres s'entrechoquent

on dirait le chaos..

Vivement la fin de cet épisode tourmenté

 

Quand il est moins violent il souffle

et décoiffe mes fleurs, il s'engouffre partout

fait virevolter les feuilles qui tourbillonnent

avant de se poser la bas !

Ce vent qui chasse les nuages et nous offre

un ciel d'azur, printanier

il préside aux échanges de pollens

Utile à la végétation, nous apporte un peu de fraîcheur

Ce vent qui soulève les jupes et décoiffe mes fleurs !

Mes jolis camélias

qui sont éclos sous les rayons d 'Hélios

 

Le ciel est bleu dégagé et tout est ensoleillé

la mer est bleue marine et froide

Je t'accueille avec bonheur, mais attention

ne reste pas trop longtemps, ensuite tu es lassant

Le trop et le peu gâchent le jeu

tu joues avec nos cheveux,

Tu te poses sur nos joues, mais ce n'est pas un baiser

Vent Mistral Tramontane, Vent venu du Nord

Merci pour tes bienfaits

point trop n'en faut tu as assez joué

L'air, Le Souffle, Le Vent...


Un peu de symbolisme

Le Souffle, l'air, le Vent,

Chacun voit le vent à sa porte

Certains le prennent pour un compagnon

Pour un allié en mer,

ou comme un élément sur lequel il faut lutter

plier comme le roseau, faire le dos rond et attendre

Pour moi le vent c’est :

Un des 4 éléments, c’est le souffle c’est l’air la vie

On nait en remplissant les poumons d’air

dans un grand soupir on meurt

quand il n’y a plus de souffle

on meurt en expirant et on naît en inspirant

 

L'air, Le Souffle, Le Vent...

 

L'air ’est un élément vital, c’est le bleu de l’azur

C’est l’oiseau qui vole porté par l’air

C’est le verbe incarné, c’est la parole

ce sont des mots qui arrivent à vos oreilles

L'Air est la psyché ; Ce sont nos émotions et sentiment

C’est la psychologie ascensionnelle

L’air en relation avec le symbole :

 Le vent, le ciel, le vol l’oiseau

L’air laisse diffuser la lumière

Permet la combustion la diffusion des couleurs

des odeurs et la vibration

Il est intermédiaire

entre la terre et le monde d’en haut

L'air, Le Souffle, Le Vent...

 

Symboliquement

 

l'air c'est aussi Oser, c'est le courage

avec lequel nous devons aller vers la connaissance

C'est un élan, c'est se lancer

parce qu'on doit arriver à la sagesse

c'est une roue tournant à l'infini

un cercle dans le cercle

mais un jour il faut descendre dans la terre

descendre au plus profond de soi... 

 

Et pour comprendre la terre et ses mystères

il faut redevenir Enfant

Voici où m'amène le vent

L'air, Le Souffle, Le Vent...

L’air le souffle, le vent

sont différents suivant leur intensité

le vent qui passe sur le mont Canigou : la tramontane

chasse les nuages, mais peut devenir néfaste

il sèche la terre, il n’est pas un bon allié en mer

alors que la brise légère durant l’été est

si agréable qu’on en redemanderait

le vent est un allié au printemps

c’est lui qui aide à la pollinisation

qui de fleur en fleur apporte fécondation

et permet la germination

le vent est un allié, parfois tout comme un trublion

on ne peut pas le maitriser

il faut faire le dos rond ! Et laisser passer

laisser passer la tempête et Résister

comme le roseau au bord de l’eau

 

L'air, Le Souffle, Le Vent...

Quand la bise fût venue ;

la bise est ce vent glacial celui que nous avons eu

et maintenant le vent

est celui qui préside au mariage des fleurs

pour notre bonheur

le vent n’a jamais été pour moi un bon compagnon ;

c’est un des éléments qui ne me convient pas

j’aime le souffle du zéphyr

j’aime le vent léger qui joue dans les arbres

celui qui m’apporte des nouvelles de mon pays

celui qui sur un ciel d’azur permet de découvrir

le mont Canigou et ses neiges printanières

l’air, le souffle, le vent, la tornade le cyclone

du plus doux au plus violent

c'est un de nos quatre éléments..

L'air, Le Souffle, Le Vent...
L'air, Le Souffle, Le Vent...

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>