Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Qui ne tente rien n'a Rien ♥♥

 

Ce jour j'ai lu cette citation

de William Shakespeare , que j'approuve en partie
 

Je me sens toujours heureux, savez vous pourquoi?

Parce que je n'attends rien de personne.

Les attentes font toujours mal, la vie est courte.

Aimez votre vie, soyez heureux, gardez le sourire

et souvenez vous: Avant de parler, écoutez.

Avant d'écrire, réfléchissez.

Avant de prier, pardonnez.

Avant de blesser, considérez l'autre.

Avant de détester, aimez

et avant de mourir, Vivez

Qui ne tente rien n'a Rien ♥♥

Avant de mourir Vivez :

et vivez joyeux comme l' écrit Rabelais

préférez l'amour à la haine : l'un vous rend heureux

et l'autre bilieux et odieux ! C'est mauvais pour la santé

 

Qui ne tente rien n'a rien

Osez c'est prendre des risques !

Prendre des risques c'est aussi s'exposer

à une possibilité de perdre

Rire, c'est prendre le risque d'être stupide,

Pleurer, c'est prendre le risque de paraître sentimental

Aller vers l'autre, c'est prendre le risque d'un engagement

Montrer ses sentiments, c'est courir le risque

de dévoiler au grand jour son " Moi" profond

Exposer aux autres ses idées et ses rêves

C’est risquer leurs moqueries.

Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre c'est risquer la mort : Mais Vivez tous les jours

comme si c'était le dernier 

Aimez souriez donnez du bonheur

Espérer c'est risquer la déception

et on s'en relève plus forts

Essayer c'est risquer l'échec !

Essayons quand même osons dire je T'aime

N’ayons ni remords ni regrets, la vie est courte

L’occasion est vive et fugitive ne laissons rien au hasard

Mais y a-t-il un hasard ou une rencontre programmée

sommes nous des marionnettes

dont on tire les ficelles ? c'est le destin qui parfois

nous tend la main..

Qui ne tente rien n'a Rien ♥♥

Et pourtant vivre c'est prendre des risques

car le plus grand péril dans la vie

C'est de rester le cœur sec sans rien faire

Celui qui ne risque rien, ne fait rien, n'a rien et n'est rien.

Vous pouvez peut-être échapper à la douleur et au chagrin

en ne prenant aucun risque,

Mais alors vous ne pourrez tout simplement

ni apprendre, ni ressentir, ni changer, ni grandir,

ni aimer ni vivre ni partager, 

 

Seul est libre celui qui ose prendre des risques

au risque de souffrir d'un amour éconduit

d'une amitié qui s'envole par une mauvaise parole

d'une confiance rompu pour longtemps

le temps arrange tout ! Le temps il fuit aussi

et nous restons parfois sans savoir ni pourquoi ni comment

un jour un rêve s'est brisé, et pourquoi ?

Le temps le dira , Le temps est un allié parfois

C'est peut-être Dame Providence qui veille

pour que le mal ne soit pas plus grand et irréparable

le cœur peut se briser et se reconstruire autrement

le cœur aimant donne et reçoit

le  cœur à ses raisons il s'emballe parfois

au risque de nous déstabiliser

le  cœur aimant a toujours vingt ans

 

Qui ne tente rien n'a Rien ♥♥

Je prends le risque ! oui mais il est mesuré

c'est souvent une valeur ajoutée

ajoutée à bien d'autres que je ne peux énoncer

Ne comptez pas sur moi pour dire du mal

de qui que ce soit, car derrière il y a toujours une raison

un ressenti différent, un sentiment trop fort

qui pousse à prendre du recul

c'est ainsi que se cicatrisent les plaies de l'âme

et que bat de nouveau le cœur

Mon  cœur : où veux tu m'amener !

tu sais que pour moi compte la beauté intérieure

d'un Être celle qui ne se voit pas :

C'est son vécu sa sensibilité sa bonté et son humanité

et sa façon d'écrire mais à travers les lignes

tout se devine Tout va bien, et l'amour que l'on sème

se retrouvera ici ou bien plus tard

Rien ne se perd, tout se transforme

C'est une alchimie celle de nos pensées

ne passons pas à côté  ; Osons soyons audacieux

ayons du courage pour tout analyser

Oser c'est vivre faire des projets

j'en ai tant !! que je ne vois pas passer les jours

mes nuits sont peuplées de beaux rêves

je sais que tu m'attends !

et nous ferons un chemin ensemble

chemin de beauté de bonté et d'amour de l'Autre

A deux c'est toujours mieux

 

Qui ne tente rien n'a Rien ♥♥

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
 Ah ! Dis moi grand-mère ?

Dis moi grand-mère ?

C'était l'époque où on ne disait pas grand chose aux

enfants et pour moi c'était toujours :

  dis moi, ou bien pourquoi

Dis moi mémé pourquoi cette amie que j'aime tant

ne me rend pas son amour, et pourquoi ?

Tu sais, elle a peut être, elle même un problème

et elle préfère ne pas le montrer ( me répondait -elle )

mais ne t'en fais pas, je suis sure qu'elle t'aime

autant que toi, et d'une façon différente

ma grand mère me consolait, ou elle me disait

je vais en parler à sa maman

et pour moi c'était - Non surtout pas-

et puis je m'endormais un peu meurtrie

en priant la vierge Marie ..C'était un autre temps !

 Ah ! Dis moi grand-mère ?

Et puis à moi aussi on me demande

Dis moi, toi qui as de l’expérience : dis moi pourquoi ?

pourquoi un tel ou une telle avec qui nous étions amis

et puis devenus amoureux, et heureux ensemble

pourquoi du soir au matin , pour elle ou pour lui

tout est fini : réponse difficile , pourquoi ?

seule la personne le sait

elle est peut-être elle même dans une recherche

de sa personnalité ! on ne sait pas ce qui peut se passer

notre cerveau est un organe qui réagit sur des impulsions

de bonnes ou de mauvaises impressions

des problèmes aussi, une fragilité ,

envie de faire une pause

Dieu seul sait , je n'ai pas plus d'arguments

que ceux de ma douce grand-mère - Que dire ?

ne t'inquiète pas et surtout continue à aimer ..

notre expérience ne sert pas à grand chose

car chacun a son parcours de vie

tel qui vous aime plus que tout

peut du soir au matin,avoir envie de vagabonder

de papillonner de s'évader

C'est triste pour celui ou celle

qui dans une relation sentimentalement

s'investit plus que l'autre

C'est peut être de la part de l'autre une protection

une envie d’indépendance ...L'amour ne doit pas mettre

des chaines aux pieds, mais au contraire

donner des ailes ; des Elles, et toujours penser

avec bienveillance, l'esprit est comme un oiseau

qui a envie de liberté , et puis il reviendra vers

ceux qui l'ont aimé et l'aiment ...Dis moi pourquoi ?

je ne sais pas pourquoi

l'humain est fait de complexité de dualité,

Tel qui aimait un jour, qui était envahissant

sans savoir comment du jour au lendemain

se fait oublier , sans donner une mot pour expliquer

ce qui motive cette cause ! Sans doute noble

Ne cherche pas  et continue a aimer

l'amour est ce qui te remplira le cœur

et sera ton moteur

 

 Ah ! Dis moi grand-mère ?

Et moi aussi parfois je me pose la même question

Pourquoi ! je donne et ne reçois pas

et pourquoi . Qu'est ce que j'ai fait ?

pour que du jour au lendemain, ceux ou celles que j'ai

aidés et aidées en leur tendant la main,

Avec qui j'ai passé du temps précieux pour les écouter

les rassurer alors que j'étais moi même en fragilité

Pourquoi  : Dis moi mémé mon étoile au ciel

dis moi que tu nous aideras a comprendre ....

Ce monde est injuste, ingratitude orgueil mépris

font que ceux qui aiment et aident ont de la peine

car l’indifférence est ce qui est le plus blessant

de ne pas savoir pourquoi ?

mais le savent-ils eux même ?

enfermés dans leur prison les temps ont changé

et les souffrances existentielles sont les mêmes

ou alors ces personnes sont directement passées

au stade des robots ,sans amour ni affection

Je ne puis le croire, Il faut toujours espérer

on avance , on trébuche, on tombe parfois 

on se relève plus forts en continuant à aimer

et qui sème récolte un jour

ou dans l'éternité où Dieu réunit ceux qui s'aiment

 Ah ! Dis moi grand-mère ?

 

Il y a des gens heureux

Comme nous l'avons été

qui aiment et son aimés

qui construisent ensemble

une vie à deux et puis à plusieurs

avec des enfants

des branches, des rameaux

qui frémissent au vent et en même temps

L'amour comme une fleur se cultive

demande des soins et des  (prendre soin)

il croît tous les jours, murit,

même si le temps passe

il ne se fane pas, et reste sur le cœur

Quand il n'y a plus la présence

il reste les souvenirs

La valeur des souvenirs

Les heures précieuses s'attardent,
Ce qui est chaleureux dure encore

les amis et les souvenirs qui nous sont chers,

sont dans notre cœur

La richesse des souvenirs

invite le rire à revenir,

chassant les problèmes mesquins et les soucis,

pour un moment qui brille dans le temps,

Qui libère tous les sentiments
Et qui touche au sublime.
La valeur de nos souvenirs

est une ineffable ressource de santé,
Un sourire quand le ciel est couvert

et un feu pour nourrir l'âme." un tout

 Ah ! Dis moi grand-mère ?

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Comme un petit air de Printemps

Mon cœur est joyeux

Quand arrive ce petit air de printemps

il n'est pas encore là mais pointe le bout de son nez

il me rend heureuse !

Je vais mettre une robe couleur du ciel

et prendre un panier enrubanné

pour aller cueillir ses rayons  et vous les offrir

 

Ce soleil qui rayonne et rend belles toute chose

Met de l'or à son coucher sur le grand pin

où viennent roucouler les tourterelles

qui sans scrupule sur la plus grosse branche s’accouplent

 

Et toi soleil tu t’es posé abondamment sur les fleurs

qui pour toi se mettent en fête

la rosée de la nuit a laissé un peu de son eau précieuse

Pour que tout puisse germer :

Germination des graines essaimées

ou portées par les oiseaux

Dame nature est bonne, et féconde tout ce qui vit

Papillons, oiseaux, abeilles qui bientôt butineront

Pour notre joie, et elles pour leur miel de toutes fleur

d'ailleurs l'an dernier c'était un peu cela

le printemps est arrivé de la même façon

J’adore ce début de saison

surtout quand tout est à l'unisson

la sève qui monter et mon coeur qui s'éveille

à l’amour d’une si agréable journée,

Ode à toi soleil, mon ami, mon complice…

Comme un petit air de Printemps

Comme un petit air de printemps

 

Le soleil vient ou s’en va

Ce sont les caprices de Mars : parfois tempétueux

incertain et capricieux

Le temps est doux Il est ensoleillé ce jour et joyeux

Et on sent comme un petit air de printemps

Qui pointe son nez

J’espère que je n’aurai pas

à lui tricoter pour plus tard, un cache-nez

Le soleil monte, les jours sont plus longs 

les amandiers sont fleuris

Je peux aller les surprendre

Des arbres ont de tendres bourgeons

Les mimosas sont un bouquet de soleil

Et même l’aubépine est un buisson blanc

partout où se pose le soleil tout s'éveille

sous ses affectueux et chaleureux rayons 

 

Comme un petit air de Printemps

Dans mon jardin ce sont les lauriers-tins

en douceur tout se prépare jours après l'autre

La sève monte dans les rosiers, l’églantier est là

Il attend doucement et puis il pour enlacera

la première rose qui se prépare à éclore

Tout est symbole

Dans les grands pins les tourterelles roucoulent

Les oiseaux dans les buissons gazouillent

 pour fêter ce printemps

Un de plus et un de moins ; c’est la vie

Le renouveau, la résurrection, la re-naissance

le bonheur de retrouver cette saison

celle des amours naissantes !

Une saison de plus, où tous les jours

je bénis le Seigneur de pouvoir humer

ces senteurs, admirer mes fleurs, les soigner

que tout soit ainsi aussi pour mes amis

que le bonheur soit fait de petits riens

que l'on trouve ou on croise sur notre chemin

car il n'y a pas de hasard ! ce sont des rencontres

hautement programmées, qui nous dépassent

c'est pour cela, que chaque jour est nouveau

et peut aussi être re-nouveau  !

Comme un petit air de Printemps

Les lilas sont en attente

ainsi que les autres arbustes

Qui frémissent quand le soleil les touche

Et leur apporte la vie et la douceur

L’envie de s’ouvrir à une saison nouvelle

Et de s’offrir en toute beauté tendresse et volupté

Le printemps fait battre les cœurs c’est merveille

De l’espérer et de l’attendre

Et tous les jours de regarder

ses bienfaits sur sur la végétation

Renaissance ou renouveau..

Il y a comme un petit air de printemps

Qui flotte  et qui nous enveloppe

qui nous attend pour fêter ce doux moment

 

Tout est douceur de vivre

candeur belles couleurs

tendresse qui nous entoure

c'est le printemps qui montre le bout de son nez

et se pare de mille fleurs

Comme un petit air de Printemps

Printemps

 

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

 

Victor Hugo, Toute la lyre

 

c'était l'an dernier !!!

c'était l'an dernier !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Sacré Mars..Mythes et poésie

 

Premier sourire de printemps
Mars qui rit malgré les averses
de Théophile Gauthier

 

 Tandis qu'à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d'or.

Dans le verger et dans la vigne,
II s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui, descend au jardin désert
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
II sème aux prés les perce-neige
Et les violettes au bois.

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.

Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
II met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

 

 

Sacré Mars..Mythes et poésie

 

La nature au lit se repose ;

Lui, descend au jardin désert

Et lace les boutons de rose

Dans leur corset de velours vert.

                            ****************************************

Nous voici aux premiers jours de ce mois

Ce mois dédié au Dieu Mars

est celui qui incarne la force brutale.

Tous les peuples de l’Antiquité l’adoraient.

Il était Dieu de la guerre,

fils de Jupiter et de Junon, 

Mars, cité devant les dieux par Neptune

dont il avait tué le fils, fut acquitté par ses juges,

réunis sur une colline près d’Athènes.

En souvenir de ce fait mémorable,

les Grecs donnèrent à leur tribunal,

installé au lieu même où Mars fut jugé,

le nom d’Aréopage signifiant colline de Mars.

Ce même nom de Mars

est donné à l’un des jours de la semaine,le mardi 

Et à une planète que connaissaient les Anciens

Ainsi  qu'au métal, le fer,

qui servait à fabriquer les armes de guerre.

 

Le mois de mars était symbolisé

par un homme vêtu d’une peau de louve,

en souvenir de la nourrice de Romulus. 

 

 

Sacré Mars..Mythes et poésie

 

Pour les petites pâquerettes,

Sournoisement lorsque tout dort,

II repasse des collerettes

Et cisèle des boutons-d'or.

           **************************************************

Le Dieu Mars était sous la figure d’un guerrier terrible.

Le coq, symbole de vigilance,

lui était consacré ; vigilance éveil, indique le soleil

On sacrifiait sur ses autels des loups

et quelquefois des victimes humaines.

Le poète Ausone

place auprès de lui un bouc pétulant,

une hirondelle qui gazouille,

un vase plein de lait,

qui, avec l’herbe verdoyante,

annoncent le retour du printemps.

 

Dans les combats, il était accompagné

de ses fils Phoibos et Déimos (la Crainte et l’Effroi)

qui attelaient et conduisaient son char,

ainsi que d’Eris (la Discorde), sa compagne et sa sœur,

 

Mars est belliqueux, Il tonne parfois

il vente, il rit il pleure !

il est sous le signe des poissons !

 

Mars qui rit malgré les averses

prépare en secret le printemps

Puis, lorsque sa besogne est faite,

Et que son règne va finir,

Au seuil d'avril tournant la tête,

II dit : « Printemps, tu peux venir ! »

Sacré Mars..Mythes et poésie

Pour moi le mois de Mars

est celui qui a vu naître ma sœur

Et puis celui qui a vu naître une de mes filles

C'est un mois où le temps est capricieux

souvent venteux giboulées soleil

et un bel arc-en-ciel ,

C'est celui ou éclosent les tulipes et autres fleurs

c'est aussi la fête des grand-mères

c'est le mois qui porte le printemps

il neige aussi parfois, Ah oui ...

comme pour une dernière morsure de l'hiver

La clarté est dominante,

le soleil plus vaillant c'est un mois charnière

la fin du premier trimestre

c'est le temps qui passe ..

inexorablement

Sacré Mars..Mythes et poésie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Où es tu toi que j'attendais

Où es tu  toi que j'attendais ?

doucement la sève va monter

sur l'églantier et le rosier

qui parfois me parlent de toi, de ces moments

d'osmose de symbiose qui nous unissaient , Souviens-toi ?

ils entendaient nos conciliabules quand le soleil déclinait

et les nuits de pleine lune, où nous étions tous deux

on la voyait toute ronde toute pleine

du côté de notre chambre et puis elle changeait de place

 et nous restions la main dans la main,

nous parlions en faisant des vœux

Est-ce que ce soir je verrais la lune et les étoiles ?

Tu es ma plus belle étoile au firmament

qui ne brille que pour moi

et je te raconte ce que je fais

Sans toi les soirées sont différentes

mais je sais les occuper, en pensant très fort à nous

et puis la nuit me prend et m'emporte dans un rêve

Tu es toujours près de moi pour me conseiller

apaiser mes maux , me prendre contre toi

et je me blottis dans tes bras

doux souvenir qui ne s'estompe pas

comme si le toucher avait une mémoire

 

Où es tu toi que j'attendais

La mémoire des mots que tu m'écrivais

qui étaient posés sur mon oreiller

quand le matin tu partais sans me réveiller

ils n'avaient d'égal que ceux que je t'écrivais

quand en voyage tu partais, j'avais tout préparé

pour que tu n'aies pas à chercher

chemise cravate et pochette assortis

et un petit mot pour te dire bonsoir mon chéri

Une vie bien remplie , une vie de bonheur

La lune , les étoiles sont mes alliées

souviens toi de la grande ourse au dessus de notre toit

Combien de fois nous avons regardé et en secret

murmuré quelques mots qui nous reliaient

le temps passe , un nouveau printemps et puis un été

plus meurtrier , bons souvenirs et d'autres

que je ne pensais pas pouvoir surmonter

Rupture cassure 

la faucheuse est passée pour nous séparer

Et pourtant je ne suis pas seule

c'est ce que m'a dit une de mes petites-filles

elle a vu que tu étais partout présent et même

que nous pouvions communiquer autrement

Où es tu toi que j'attendais

L'amour ne meurt pas il sommeille

comme le feu  couve sous la cendre

il suffira d'y souffler dessus pour tout retrouver

Femme femme femme aux multiples facettes

Femme unique : je sens la chaleur de tes mains

je sens le bonheur de nous retrouver

Tout est enregistré , souvenirs d'un bonheur à deux

Tout est compartimenté dans un lieu sur et secret

je sens battre ton cœur en émoi

quel beau concert il faisait avec le mien

harmonie toujours, harmonie en tout

la vie est parfois faite de folies et de sagesse

La sagesse est de vivre les bons moments

qui sont comme une valeur ajoutée

Que de bons souvenirs !

Que de merveilleux moments partagés ....

le temps passait trop vite quand nous étions tous deux

je le retiens un peu en faisant vivre nos souvenirs

L'amour c'est d'aimer l'autre plus que soi même

je pense que sur ce plan là tout était réussite

j'aurais un printemps de plus qui s'ajoutera aux autres

qu'importe le temps ne compte plus !

Une étoile au firmament qui le soir ne brille que pour moi

me rassure me conseille et veille comme un ange

 

Où es tu toi que j'attendais

l'amour est toujours une belle valeur

l'amour de l'autre, l'amour passion mais pas l'amour raison

C'est une fleur éternelle une rose pour toi car tu m'appelais

" Ma Rose" et je répondais chéri - les enfants se moquait de nous

et de notre grande complicité ;

de cet amour qui se nourrit l'un de l'autre,

de cet amour que nul ne pouvait séparer,

sauf la faucheuse de vie, trop jalouse de notre bonheur

Celle là je ne l'aime pas  : C'est une perverse

qui nous laisse espérer et puis arrive sans prévenir

le jour où on s'y attendait le moins

On vit autrement , en s'appuyant sur un bras ami parfois

on tombe, on se relève plus forts

pour avancer , et toujours aimer la vie

et puis Dieu réunit ceux qui s'aiment ♥♥

Où es tu toi que j'attendais

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
C'est la fête des grand-mères !!!

C'est la fête des  grand-mères

Fête un peu mercantile inventé de toute pièce

Par les fleuristes qui leur ont dédié

la première fleur du printemps

Pour leur rappeler quelles en ont plusieurs certainement

plusieurs printemps : C’est la couleur de l’âge d’or

celle du jaune qui symbolise le soleil la lumière

et Narcisse c’est aussi l’éternelle jeunesse

jaunes d’or sont les fleurs offertes aux grand mamans

j’ai été fêtée, comme il se doit et je le serai ce jour

par ceux qui sont auprès de moi et par ceux qui sont loin

pour d’autres c’est la pensée qui compte,

Sms ce nouveau mode de communication ou on peut se voir

Merci à ceux qui pensent à leur grand-mère

Ce n’est pas grand-chose, juste une pensée mais une pensée

pour moi c'est charmant, oui je vous aime tous

mes petits enfants si différents, les uns plus sensibles

plus proches, avec eux on refait le monde a notre image

et on parle du temps où ils étaient enfants

C'est la fête des grand-mères !!!

C'est ce jour la fête des grand-mères

nous les aimons tant nos petits-enfants

surtout quand on les a vu naître et qu'avec amour

dans nos bras nous les avons bercés, avons pris part

à leurs petits maux, premières dents

première bosses en marchant....

L'amour est différent

nos petits-enfants ont des parents pour les éduquer

et nous pour les gâter subvenir parfois à leurs besoins

et les garder quand les parents travaillent

Tout à été du bonheur et de joyeux souvenirs

parfois j'en gardais deux le vendredi

je les mettais dans le même parc

ils se souviennent eux aussi

et ce jour nous évoquerons tout ceci

maintenant ils sont des hommes,

et mes deux gentilles petites-filles,

dont l'une est maman et l'autre fait des études

où elle donne beaucoup d'amour et d'empathie

près des malades : Elle est en 4eme année de médecine

cela passe trop vite profitons de ces bons moments

C'est la fête des grand-mères !!!

Parfois on a l’impression que la mémoire est sélective

ou qu’on ne veut plus se souvenir de moments

qu’on souhaite enfouir !

Ô mes petits enfants, je vous aime tous

Ceux qui sont ailleurs et ceux qui sont ici

Mais pour chacun le ressenti est diffèrent

C’est  la fête des grands-mères

Bisous à tous mes petits-enfants !

et merci à ceux qui pensent à moi et qui sont pourtant loin

et je termine, je viens de répondre a un si joli message

de mon petit-fils qui vit à Paris

c'est le deuxième, sa sœur qui est l'ainée est maman

et m'a fait prendre un grade de plus

J'adore mes petites princesses, delicieuses enfants

C'est la fête des grand-mères !!!

Ma grand-mère est toujours dans mon cœur

elle fut ma grand-mère et remplaça notre maman

partie trop jeune, je lui dois un grand amour

Que de souvenirs de cette enfance joyeuse insouciante

qui s’arrêta a l'aube de mes 12 ans, ma sœur elle avait 7 ans

la fête des grand-mères n'existait pas

et pour elle s'était la fête des mamans qu'on lui souhaitait

en toute reconnaissance

pour l'amour quelle nous portaient

Bonne fête ma petite mémé que j'ai tant aimé

tu veilles toujours sur nous tous

mes enfants et ceux de ma sœur faisaient ton bonheur

et a tous ton grand amour tu as su donner

pensées et prières pour toi mon adorable grand-mère

pour toi j'ai écrit un livre

en devenant moi même grand-mère

Tu es partie quelques années avant que naisse

ma première petite-fille et  puis 4 garçons ont suivi

La fille de ma fille porte ton prénom Élisa comme toi 

et puis encore deux garçons Nicolas et Antoine

Une belle famille je leur parle de toi

en nous tu vis pour l'éternité ma petite mémé

me voici même trois fois arrière grand-mère

l'amour se multiplie et ne saurait se diviser

Amour toujours : c'est un peu cela la notion d'éternité

C'est la fête des grand-mères !!!

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
la fete des grand mères

C'est la fête des  grand-mères

Fête un peu mercantile inventé de toute pièce

Par les fleuristes qui leur ont dédié

la première fleur du printemps

Pour leur rappeler quelles en ont plusieurs certainement

plusieurs printemps : C’est la couleur de l’âge d’or

celle du jaune qui symbolise le soleil la lumière

et Narcisse c’est aussi l’éternelle jeunesse

jaunes d’or sont les fleurs offertes aux grand mamans

j’ai été fêtée, comme il se doit et je le serai ce jour

par ceux qui sont auprès de moi et par ceux qui sont loin

pour d’autres c’est la pensée qui compte,

Sms ce nouveau mode de communication ou on peut se voir

Merci à ceux qui pensent à leur grand-mère

Ce n’est pas grand-chose, juste une pensée mais une pensée

pour moi c'est charmant, oui je vous aime tous

mes petits enfants si différents, les uns plus sensibles

plus proches, avec eux on refait le monde a notre image

et on parle du temps où ils étaient enfants

la fete des grand mères

C'est ce jour la fête des grand-mères

nous les aimons tant nos petits-enfants

surtout quand on les a vu naître et qu'avec amour

dans nos bras nous les avons bercés, avons pris part

à leurs petits maux, premières dents

première bosses en marchant....

L'amour est différent

nos petits-enfants ont des parents pour les éduquer

et nous pour les gâter subvenir parfois à leurs besoins

et les garder quand les parents travaillent

Tout à été du bonheur et de joyeux souvenirs

parfois j'en gardais deux le vendredi

je les mettais dans le même parc

ils se souviennent eux aussi

et ce jour nous évoquerons tout ceci

maintenant ils sont des hommes,

et mes deux gentilles petites-filles,

dont l'une est maman et l'autre fait des études

où elle donne beaucoup d'amour et d'empathie

près des malades : Elle est en 4eme année de médecine

cela passe trop vite profitons de ces bons moments

la fete des grand mères

Parfois on a l’impression que la mémoire est sélective

ou qu’on ne veut plus se souvenir de moments

qu’on souhaite enfouir !

Ô mes petits enfants, je vous aime tous

Ceux qui sont ailleurs et ceux qui sont ici

Mais pour chacun le ressenti est diffèrent

C’est  la fête des grands-mères

Bisous à tous mes petits-enfants !

et merci à ceux qui pensent à moi et qui sont pourtant loin

et je termine, je viens de répondre a un si joli message

de mon petit-fils qui vit à Paris

c'est le deuxième, sa sœur qui est l'ainée est maman

et m'a fait prendre un grade de plus

J'adore mes petites princesses, delicieuses enfants

 

la fete des grand mères

Ma grand-mère est toujours dans mon coeur

elle fut ma grand-mère et remplaça notre maman

partie trop jeune, je lui dois un grand amour

Que de souvenirs de cette enfance joyeuse insouciante

qui s’arrêta a l'aube de mes 12 ans, ma sœur elle avait 7 ans

la fête des grand-mères n'existait pas

et pour elle s'était la fête des mamans qu'on lui souhaitait

en toute reconnaissance

pour l'amour quelle nous portaient

Bonne fête ma petite mémé que j'ai tant aimé

tu veilles toujours sur nous tous

mes enfants et ceux de ma sœur faisaient ton bonheur

et a tous ton grand amour tu as su donner

pensées et prières pour toi mon adorable grand-mère

pour toi j'ai écrit un livre

en devenant moi même grand-mère

Tu es partie quelques années avant que naisse

ma première petite-fille et  puis 4 garçons ont suivi

La fille de ma fille porte ton prénom Élisa comme toi 

et puis encore deux garçons Nicolas et Antoine

Une belle famille je leur parle de toi

en nous tu vis pour l'éternité ma petite mémé

la fete des grand mères

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Derniers jours de février

Bonheur du matin, bonheur dés le matin

dés mon réveil tu étais la mon magicien je déroule

mon rituel, et je vois radieux, éclairant tout et

mettant de l'or sur la collerette de mes fleurettes

avec une perle de rosée laissée dans la nuit

Tout est symbole : La terre mère , le soleil et le

vent qui essaime et ces gouttes d'eau venues des

nuages : ce matin pour moi tout est beauté , hier

j'ai passé une bonne soirée en espérant te voir ou

recevoir de toi un petit message, une attention,

un signe Je crois ou je m'attache à de petites

choses que j’interprète à ma façon : petits

mystères accoutumés ou grands mystères : Le tout

est d'y voir un signe venu d'ailleurs, ou un signe du

destin - celui qui nous tient dans sa main-

Merci à ce jour nouveau plein de promesses et

tout en délicatesse, les tourterelles sont là ; pour

toi les quelques fleurs redressent leur tête pour

sentir tes caresses chaleureuses qui font éclore

quelques bourgeons : Ce n'est pas encore

l'apothéose , mais tout viendra en son temps

 

Derniers jours de février

Nous n'en sommes pas encore la, les fleurs sont

dans leurs manteau d'hiver et petit à petit vont se

dépouiller de cette vêture qui les protége

pour mettre une robe plus colorée !

Pour toi et par toi soleil, elles seront à la fête

un nouveau printemps, un an de plus....

Comme nous les plantes ont un temps de vie et il

faut les renouveler , mettre d'autres couleurs

qui toute l'année vont se relayer pour donner des

massifs fleuris ! C'est du travail , c'est du temps

passé mais quand on aime on ne compte pas

Tout parait encore dans un sommeil  : Quelques

fleurs sont en éveil et attendent que toi le Prince

le plus charmant, viennes les réveiller et révéler

leurs beautés cachées ...

Derniers jours de février

La vigne vierge, elle aussi sommeille et a fait

comme une toile d'araignée sur le mur de pierre

elle se nourrit de l'humidité quand vient la pluie

tous les ans je dois en couper pour éviter un

envahissement , car jusqu'au toit elle irait pour se

nicher comme les oiseaux sous les tuiles

Elle est belle quand elle est re-naissante et s'ouvre

un peu plus tous les jours : Pour cela il faudra

attendre le mois prochain où chaque jour apporte

un fait nouveau, et on vit en osmose avec cette

végétation en s’extasiant devant toutes ces

beautés simples ou composées : Elles on besoin de

la main de l'homme pour les aider les soigner ou

prendre soin comme on le fait d'un humain

 : Et je dirai qu'elles y sont sensibles et nous le

rendent bien ! En attendant que s'ouvrent mes

fleurettes j'en évoque le souvenir et vous fais

partager les photos

Journée ou on prend soin de soi , de ceux que l'on

aime , et je prends soin de mon environnement

C'est un tout un bien être du corps et de l'esprit

un environnement harmonieux ....

premier Camélia tu es là dans toute ta beauté

 

Derniers jours de février

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Par l'image vient l'inspiration


Par l’image vient l’inspiration

et la maxime que je fais mienne

"En triomphant de soi-même

on possède une force interne"

 

Quand on n’a pas d’inspiration

Elle vient parfois par l’image

L’image et l’imaginaire, quoi de plus beau

Une image nous fait rêver, nous fait peur

Nous procure un choc affectif ou émotionnel

Nous ramène en arrière, ou nous projette en avant

C’est suivant comm on le ressent

C’est toujours un moment que l’on aime

Et souvent je brode autour d’une image

Autour de celle du papillon quel bonheur !

Tellement est en nous, en moi ce symbole

De l’âme ou de l’esprit

sa légèreté et sa renaissance

 

Par l'image vient l'inspiration

Par ce blog, j'ai souvent des surprise

et je suis intriguée 

Ptit secret c'est le lecteur qui m'a laissé ce message

que vous pourrez lire :

 

 "je suis littéralement sous le charme des textes

et des photos de ce site tout est délice florale

feux d'artifice de couleur, volupté de mots,

et je rêve d’être papillon un jour papillon en votre jardin"

 

Hier j'étais dans le jardin , il faisait beau et doux

trois papillons m'ont rendu visite

deux petits faisaient une ronde effrénée,

ne sachant où se poser, ils allaient d'une fleur à l'autre

je revais en les regardant et je pensais à ce message

et puis un autre plus beau est venu et m'a frolé la joue

comme pour m'inviter à mieux le prendre en considèration

 

Ce texte est un peu ancien et toujours remanié

car j'aime bien garder les messages,

et deviner qui est ce curieux messager.

j'ai toujours pour eux de la tendresse pour ces papillons

tout est poèsie rondes, songes,

légèreté, et même comme l'écrit ce lecteur inconnu,

c'est comme une volupté

vous remarquerez que c'est un érudit

"Amour délices et orgues" sont au féminin...

il écrit délice florale ...

Par l'image vient l'inspiration

Voici ce que j'écrivais

Les feuilles à l’automne sont tombées

un joli tapis ont fait ...le temps est à la pluie

On se serre sous le parapluie,

on y est bien l’un contre l’autre

C’est aussi une double protection !

On se tient par le bras pour être plus près

et ne pas se mouiller : Chut il pleut

Quel beau moment, quelle belle image

Qui m’inspire cette écriture,

même si je n’aime pas la pluie

 

Le partage de cet espace est intime 

Bonheur et tendresse, à deux on chemine mieux

douceur et chaleur humaine 

du bras que l’ont tient ou de l’épaule protectrice !

Chaleur du cœur qui bat

On est plus proche et c’est souvent une émotion

Comme se tenir par la main,

les sentiments passent

Ce sont des petits riens qui ont leur charme

Et portent leur symbolisme,

Amour ou amitié. et surtout fraternité

ce mot si galvaudé

Une Rose beau symbole !!!

Une Rose beau symbole !!!

 

A tous et toutes celles qui aiment ce partage

Et, ont eu, ou attendent cette main protectrice

Tout est subtil dans l’image, dans les images

Images et imaginaire de nos contes enfantins

et du prince attendu, de la belle qui dort

et chacun peut voir de façon différente

Suivant son ressenti d'enfant devenu adulte

et l’amour qu’il a dans son cœur

 

Pour le papillon c'est une maxime

que j'ai trouvée sur mon chemin

celle de la renaissance

et toutes les forces que l'on trouve en soi

qu'il en soit ainsi  !! De cette belle métamorphose

L’âme ou l'esprit,  le spirituel libéré du matériel

une envolée, un baiser papillon

une douceur, qui se pose sur les fleurs

pour butiner ! Vole papillon !

ta vie est éphémère

Sous une autre forme tu peux renaître

Par l'image vient l'inspiration

 

J'étais dans mon jardin très beau après la pluie

je coupais quelques fleurs fanées

en levant la tête, sur ma joue

un joli papillon s'est posé un instant

j'ai eu peur, et lui aussi sans doute

Papillon gentil messager !

 

"Papillon Billet doux plié en deux

qui cherche une adresse de fleur"

C'est de Jules Renard

Symbole de la psyché, de la renaissance

Le symbolisme du papillon est celui de l'âme 

Débarrassée de son enveloppe charnelle.

 

Il est la légèreté et l'inconstance. :

La chrysalide contient les possibilités de l'être.

Il est aussi symbole de résurrection.

 

Chez les Aztèques il est le symbole de l'âme

ou du souffle vital.

Du fait de sa couleur et de ses battements d'ailes

on l'associe aussi à la flamme.

L'homme suit le cycle du papillon.

En psychanalyse, il est symbole de renaissance.

Dans l'antiquité romaine, l'âme quittant le corps

prenait la forme d'un papillon ;

Psychée est représentée sous forme

d'une petite fille ailée,

semblable à un papillon.

Tout est symbole mythe ou métaphore..

petit secret et mystère.

et même ptit secret qui voudrait

être en mon jardin papillon

je lui ai répondu que pour le moment

puisque ( son message était adressé en automne)

il n'y avait pas de papillons

qu'ils étaient sans doute chrysalides,

il faudrait attendre le printemps, et voici

que le printemps va arriver

Pour qu'au premier rayon de soleil

sur les fleurs viennent se poser

de très beaux papillons ...

J'ai chaque fois l'impression en relisant mes textes

qu'ils collent à l'actualité

et m'apportent aussi un message

 

Par l'image vient l'inspiration

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Mes mains, encore elles ?..

 

 

 Mes mains encore mes mains

 

je pourrais en parler jusqu'à de-main ou deux-mains

Tellement  elles sont actives

il y a un joli texte :

L’éloge de la main de Henry Focillon : 1934

Paul Valery avait écrit

"je me suis étonné qu'il n'existât 

 un traité sur les mains"

 

 Mes mains sont mes ambassadrices

Ce sont des mains de femme

D’épouse, de mère, et de grand-mère

Elles ont été des mains de fillette

Elles ont travaillé : Ont mis des enfants au monde

Avant de choyer et aimer les miens

Elles les ont caressés et maternés

Oh ! Quelle belle expression

Elles ont été dévouées et filiales

Ont aussi aidé à fermer les yeux

Mes mains caressent d'autres mains

pour apporter une aide un réconfort

de l'amour en partage...

Elles se sont activées sur le clavier

ou j'écri pour moi et pour vous

elles sont des ambassadrices

qui se tendent en signe d'amitié

d'amour de fraternité et pour l'éternité

Mes mains, encore elles ?..

Elles travaillent tous les jours

Font de l’unique du fait main

Elles font  des ornements

de rubans et de dentelles

D’un petit rien, elles font un tout

Elles applaudissent aux exploits

des enfants, elles indiquent le chemin

Essuient parfois une larme

Et pansent des plaies et des bosses

Celles du corps et de l’âme

 

Mes mains savent prendre soin

des roses et autres fleurs

elle tâtent, soupèsent évaluent

et choisissent les fruits en font la cueillette

pour préparer des douceurs

où il y a le savoir faire des mains

et un peu de mon cœur

Elles sont uniques 

mes mains sont à la recherche

d'autres mains pour faire une chaîne

Si tous les enfants du monde 

pouvaient se donner la main

pour la paix et l'amour universel

Mes mains, encore elles ?..

 

Il faut les voir gantées

Elles sont encore plus belles

Car on ne voit point les défauts

Ceux liés à l’âge, ou aux durs travaux

Ceux de la maison, et ceux du dehors

Elles sont fragiles et demandent des soins

Ce sont des mains qui  se tendent

 

Des mains qui savent aider

Des mains qui parfois portent des bagues

Souvenir de mains qui se sont données

Elles ont des traits un peu bleus, des rides

Souvenirs de mains qui ont su apaiser

Mes mains parfois caressent d’autres mains

Plus douces et plus jeunes

C’est pour faire une chaîne

 

Celle des générations

Et puis elles pourraient

Encore en se tenant par la main

Faire une ronde ; une ronde bien typique

Un deux, trois, la sardane est là.

D’autres font des gammes et des tableaux

Les miennes ont fait des ouvrages

Avec des fils de soie et des dentelles

Des rubans et des fleurs

Elles sont souvent à la tâche

Qui est un pur bonheur

glorifions le travail 

celui qui est fait par nos mains 

Elles sont symbole de concorde et de paix

Mes mains, encore elles ?..

Les mains d'Elsa  : Aragon

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude
Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé
Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude
Donne-moi te mains que je sois sauvé

Lorsque je les prends à mon pauvre piège
De paume et de peur de hâte et d'émoi
Lorsque je les prends comme une eau de neige
Qui fond de partout dans mes main à moi

Sauras-tu jamais ce qui me traverse
Ce qui me bouleverse et qui m'envahit
Sauras-tu jamais ce qui me transperce
Ce que j'ai trahi quand j'ai tresailli

Ce que dit ainsi le profond langage
Ce parler muet de sens animaux
Sans bouche et sans yeux miroir sans image
Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent
D'une proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu jamais ce que leur silence
Un éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme
S'y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement.....

Mes mains, encore elles ?..

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>