Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

Au moment bien mal choisi après de graves attentats

on parle de séparation de divorce en catalogne du Sud

cela pourrait gagner la province du Nord , celle où j'ai des

attaches : Nous avons des us et coutumes semblables

une même identité ( Espagnole ) nous étions avant le traité des

Pyrénées sous la domination du Roi d'Espagne

Un jeune homme très érudit en généalogie

me mit un jour par l'intermédiaire de ce blog

l'arbre généalogique de ma grand -mère

C'était une femme simple et d'une grande noblesse de cœur

elle fut une jeune veuve, de la guerre de 14/18

Quand j'étais enfant , elle me disait en catalan,

elle ne connaissait que cette langue

Nine -" Il parait que du côté de ma mère nous sommes nobles"

il ne faut pas le dire...

La pauvre, elle ne savait pas , et c'est moi qui ai su

alors qu'elle repose dans le petit cimetière ,

elle est une des étoiles qui me protègent ,

tous les jours je pense a Elle et encore plus maintenant

que les peuples du Sud se déchirent entre frères .....

Quel malheur pour tous

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Sur les traces de Lisa ma grand-mère de Rigarda

je mets en ligne cet article ancien

car j'ai reçu un message ce jour qui m'a touchée

C’est le destin qui nous tient au bout d’un fil 

Nous sommes des marionnettes mues par cet invisible

Tout se reproduit dans une vie

Les événements différents

Mais quand même si semblables

C’est le destin qui nous mène

Là où il veut nous faire aller

et voici que ce texte est très ancien

et qu'un message vient de s'y poser

comme pour m'inviter à le remettre

a l'ordre du jour ! c'est toujours ce destin

c'est ma grand-mère qui me protège

c'était un ange de bonté : Je pense toujours à Elle

et surtout en ces moments où un trouble s'installe

en pays Catalan

Elle c'était Élisa, ma grand-mère bien aimée

dont voici la blason, qui par un ami me fut adressé

celui de sa famille anoblie par le Roi d'Espagne avant

le traité des Pyrénées, qui nous rattachait à la France

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

 

 je partais pour l’enterrement de ma cousine,

j’ai fait taire mes émotions

Je l’ai fait, c’était la première fois que je me motivais

Cette année on m’invite pour célébrer un anniversaire

Je serais émue je crois

Et j’ai décidé de faire un circuit pour me prouver

Que je sais, encore taire mes craintes et mes peurs

J’irai seule à Rigarda

sur la tombe de ma grand-mère

Ce sera ma première étape

Après j’essuierai mes larmes, elle sera avec moi

Nous irons ensemble faire le tour du village

Où je ne connais plus personne

Est-ce que je pourrai voir l’église de Rigarda ?

Il faudra certainement aller prendre la clé

Et je me reverrai le jour de ma première communion 

Fière et tremblante de peur de peur et d’angoisse,

que je cachais avec une certaine pudeur 

et une fierté pour tous les miens qui m'accompagnaient

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Je reverrai aussi avec émotion

la cérémonie du départ de Lisa

les hommes d’un côté, les femmes de l’autre

J’avais mes deux filles  près de moi

et nous étions tellement crispées

que nous avons pris le fou rire

en voyant une femme du village

Donner un ancien sou troué à la quête 

Et voila que Lisa vient de nouveau me mettre sur ses traces

message d’un inconnu reçu sur ce blog

qui a fait son arbre généalogique

et a trouvé le même patronyme

que celui de mémé Marie : ( de Llonguet )

Quel bonheur mais le plus grand pour moi

N’est pas celui de la  naissance

mais  de la noblesse de cœur

et la tu étais ma Reine et plus encore

Tu me parlais parfois timidement

me disant :

tu sais ( nine) ma mère descend de la noblesse

mais il ne faut pas en parler tu étais peu instruite

mais tellement généreuse et bonne

La dernière fois

que je suis allée à Rigarda c’était en 2003

J’étais triste, depuis j’ai appris

ce que c’était la vie seule, Seule physiquement,

mais pas seule dans mon esprit

et puis j'y suis revenue pour rencontrer

monsieur le maire et faire en sorte

de faire revenir dans l'église le retable

de Saint Hyacinthe où il y avait aussi

celui qui me touchait le plus

Saint Sébastien et les flèches

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

J’ai rempli le vide par d’autres activités 

 

J’irai à Rigarda, seule

mes souvenirs je dois les vivre

J’ai fait vivre Lisa elle me protège

Mes enfants ne comprennent pas

mon attachement à ces souvenirs,

ils sont de la ville sont enfants gâtés

Moi j’ai été enfant de la campagne

on aidait nos parents

on vivait en harmonie avec les saisons

Il faut que je me ressaisisse

C’est bien Lisa qui guide mes pas

Merci à vous Catherine pour des renseignements

On se ressemble tant mais c’est notre

Sensibilité intérieure

 

Merci à Sylvain

qui a fait revivre ma grand-mère

et m’a adressé son arbre généalogique

Ce blason est pour moi plus que symbolique

et m'entraine vers cette découverte

vers d'autres recherches...

 

Merci ma grand-mère de me guider 

toujours vers le beau et de me montrer que je suis

sur le bon chemin..

 

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Voici ce qui m'a été adressé par Sylvain

que je ne connais pas, il l'a fait à travers ce blog

et il a joint ton arbre généalogique

Oh ! Lisa tout cela pour moi, alors que je vais venir te voir

est-ce un signe que tu me fais

un clin d'oeil, toi si simple, si humble

la plus douce des grand-mères

 

Bernardin Llonguet (maire de Rigarda)

épouse Marie-Antoinette (de) Girves

parents de :

Joseph Llonguet épouse Marie-Thérèse Perone

parents de :

Joseph Llonguet épouse Elisabeth Morer

parents de 

Marie Llonguet épouse Pierre Vicens

parents de :

Elisa Vicens épouse Martin Morer

dont elle est veuve de guerre en 1915

 

Et voici que les nouvelles technologies

qui m'ont permis de franchir des frontières

me permettent de remonter le temps

Ah ! si tu savais ?....Vicens

c'est aussi le nom que nous portons

ma soeur et moi, que tu as tenu à nous transmettre

et pour toi mon plus bel hommage

et tout l'amour que nous avons échangé 

ma grand-mère Elisa merci de me garder sur le bon chemin

ma grand-mère tant aimée..

 

Catalogne, mon pays France ma Patrie

Commenter cet article

Navarro Denise 12/10/2014 19:25

Bonsoir Rosie,
Comme votre histoire est belle et touchante et comme je vous comprends;
Je suis moi aussi très attachée à mes souvenirs d'enfance et je pense comme vous qu'un ange nous guide toujours,bien souvent, c'est une personne très chère à notre coeur qui veille,notre bonne étoile!
Les petits signes que le destin nous envoie sont des messages d'amour et ils nous permettent si nous savons les comprendre,de nous ramener sur le bon chemin des merveilleux souvenirs;
Merci encore,
Bonne soirée,
Bises,
Denise.

Rosie 13/10/2014 09:58

Merci j'en mettrai de temps a autre vous pouvez retrouver ces textes dans le groupe Rigarda en Conflent u il y a quelques uns de mes souvenirs....ou sur mon blog dans la Rubrique Rigarda en Conflent...Bonne journée

Denise Navarro 13/10/2014 09:51

Bonjour Rosie,
Ce sera un plaisir de lire ces passages de votre livre!
Bonne journée,
Je vous embrasse aussi,
Denise.

Rosie 12/10/2014 20:41

Merci Denise je mettrai quelques textes du livre que j'ai écrit sur mon enfance dans ce charmant village au pied du canigou..j'ai des souvenirs très beaux de cette vie simple où on aidait nos parents..vendanges, et quand on tuait le cochon pour avoir des victuailles pour l'année, et puis nos coutumes les bunyetas et les fêtes de la Saint Jean...Ma grand-mère fut veuve très jeune, et elle ne se remaria jamais,.Une Sainte femme que j'ai adorée ..car j'ai perdu ma mère quand j'étais adolescente ..merci pour votre aimable message ..je vous embrasse...

perion jeanne née arcens 12/10/2014 12:22

ma grand mère était élisa du racou;ses soeurs etaient thérèse Fannyet jeanne.je me souviens de votre grand mère qui était leur cousine et de votre soeur claudie.j'ai ete très émue par votre texte sur lisa.

Rosie 12/10/2014 18:00

Merci j'ai le plaisir de vous répondre sans doute êtes vous la fille d’Amédée ou celle de Jeanne....Oh les petites tantes Jeanne et Fanny ! des amours Elisa régnait un peu sur elles même sur Thérèse...j'ai écrit un livre sur mon enfance, il m'en reste quelques uns si vous souhaitez je vous en offrirai un...sur mon blog il y a a droite CONTACT une fenêtre s'ouvre et le message m'est adressé confidentiellement Merci de tout coeur

Marcelle 09/05/2011 07:36



Bonjour Rosie , aujourd'hui justement je venais remettre ici ces mots ...votre grand mère ne vous avait pas tout dis et vous envoie ce messager bienvenu ...nous n'avons pas eu le temps de tout
nous dire, mais à découvrir au fil du temps ces liens , qui on le sent bien sont toujours en nous , auquels nous sommes attentifs pour certains peut être , Lisa ne sera pas surprise de ce que je
veux partager avec vous l'ayant dit ailleurs ...mais quand ma chère maman , obligée de quitter sa ferme ayant rejoint une maison de retraite...au cours des dernières vacances que nous passions
ensembles en ces lieux , il fallait bien distribuer , jeter ...vider tout ce qui fut bonheur et partage , le coeur saigne ...mais il faut bien ! quand soudain dans les derniers moments en
vidant une commode ayant appartenue à ma grand mère Catherine , nous avions ( et avons...je crois  ) des liens très forts elle et moi , au fond d'un tiroir une petite boite enveloppée
de papier fripée ...dedans il y avait un trésor que nul avant moi n'avait ouvert ...ou refermée peut être , je suis restée longtemps immobile , muette devant lui ...son alliance en or
rose , une boucle d'oreille qui m'avait été décrite par la perte de l'autre qui avait tant chagriné Catherine ! elles sont sur mon coeur depuis transformées en médaillon ....moi qui
avait quitté la maison depuis trente cinq ans  ... si ce n'est pas ça l'Amour qui subsiste , ma mère me dit qu'elles me revenaient ayant attendu toutes ces années ma venue !  ma
chère rosie que ce partage d'émotions que ce jeune homme ravive  , soit un moment suprême , je vous embrasse .



Rosie 09/05/2011 08:34



C'est un déchirement quand on doit vider des tiroirs et autres choses de nos parents..c'est presque comme une violation de leur vis passée..je vais faire un article, vous m'en donnez
envie ..on a une grande émotion. Je vous remercie pour ce merveilleux commentaire celui qu'exprime votre coeur..bonne journée ...



martine 08/05/2011 22:42



J'espère que ce 8 mai a été agréable pour vous, entourée de vos enfants et petits enfants. Ils ont certainement, comme vous et nous tous, été surpris par ce nouveau signe que vous
fait votre enfance. Vous allez revivre des souvenirs émouvants, mais vous ne serez pas seule pour faire ce pélerinage, vous savez déjà qu'un ange vous accompagne. C'est une très belle histoire,
je comprends que vous soyez troublée. Bonne nuit, je vous embrasse.



Rosie 08/05/2011 23:30



Bonsoir Martine..je n'ai rien vu des cérémonies de ce jour..heureuse et un peu fatiguée..mes petits-enfants me comprennent mieux que mes enfants..je ne serai pas seule, mais je n'ai plus
de  nouvelles de Laurence j'espère qu'elle a recouvré la santé..je vous embrasse et vais me coucher



ADA 08/05/2011 21:41



Chère Rosie,


Non je ne suis pas étonné, je pense qu'il suffit de bien observer tous les événements de chaque jour pour voir les signes, disons du destin. C'est à développer, mais, par expérience, à mon sens,
on est parfois "avertit" du bon ou mauvais coté de chaque action. LA question est de savoir si cet "avertissement" vient de l'extérieur - qui pourrait être individuel ou collectif - ou si il
vient de notre inconscient. Votre cas ferait pencher pour la première hypothèse.


 Toutes ces élucubrations ne sont que des suppositions qui demanderaient à être beaucoup plus approfondies.


Amicalement.



Rosie 08/05/2011 22:00



J'aime beaucoup ce que m'a écrit Myosotis : Votre grand-mère ne vous avait pas tout dit et elle vous envoie ce jeune-homme pour  vous mettre sur le chemin...Oui notre subconscient
veille et il  se manifeste par les rêves..ou alors c'est moi sachant que j'ai tant d'émotion qui y vois autre chose..Il a fait un temps splendide ce jour..Bonne Soirée



Lisa 08/05/2011 10:57



Ah mes chers amis Rosie et Ada,


 


Que je suis heureuse de vous lire, je me sens en totale harmonie avec vous, car dans les moments difficiles ou heureux, j'ai souvent senti comme vous, la présence invisible et chère de ceux que
nous avons aimés.


 


Ma Rosie, vous avez ô combien raison de souligner que la plus belle noblesse est celle du coeur et là votre bien-aimée Lisa en rayonnait..


 


Le père de ma grand-mère maternelle était issu d'une famille de hobereaux provençaux, ses parents avaient jeté leur dévolu sur une aristocratique jeune fille à laquelle il préféra la modeste
fille d'un pêcheur nordique (d'où je tiens probablement mon teint et mes cheveux!)


 


Mon fils s'est fait faire un médaillon en forme de parchemin (plus discret qu'une chevalière selon lui) où sont gravés leurs armoiries, épis de blé, sur lesquels brille le soleil
surmonté de la couronne comtale, il en est fier, c'est de son âge..Après nous réalisons ce qui est important ou pas..


 


Toutes mes amitiés 


 


 



Rosie 08/05/2011 14:38



Mes enfants, petits-enfants viennent de lire et sont intéressés..Ils sont surtout surpris de voir tout ce que je fais..C'est un beau repas avec un temps ensoleillé et une petite brise
marine qui nous accompagne..ma Lisa est toujours près de moi dans toutes les circonstances..Je vous embrasse



ADA 08/05/2011 08:22



Bonjour chère Rosie,


Les souvenirs sont sans doute de plus en plus forts à mesure que nous avançons en âge. Les plus jeunes générations ont bien le temps d'en avoir. Nous sommes nous guidés par l'âme de nos
chers disparus. Vivant dans un monde matériel, nous avons certainement du mal à imaginer ce qu'est réellement cette âme, immatérielle elle. Nous revenons à la notion d'infini dont nous avons
longuement parlé dans les commentaires de l'article "Dieu et la science" - n'est-ce pas chère Lisa, vous ne manquerez pas de nous donner votre avis -.


Quand, comme nous le faisons actuellement, le "déménagement" nous permet de faire le tri, beaucoup de choses font revenir des souvenirs qui le resteront car ils ne sont pas modifiables.


Toutes mes amitiés, ainsi qu'à celles ou ceux qui me liront.



Rosie 08/05/2011 08:45



Bonjour cher Ami...vous ne paraissez pas étonné par toutes ces coïncidences ou bien des clins d'oeil du destin qui me suivent ou me guident sur cette route, car je vais aller à Rigarda un
de ces jours ou de ces semaines...et c'est que je dois y penser fort avec émotions, que j'attire ces correspondances qui viennent se poser sur mon écran d'ordinateur...Sans faire de recherches,
tout arrive pour me rappeler ma délicieuse grand-mère..je crois que par ce blog j'ai fait vivre le village et Lisa et qu'elle me me rend..Amitiés Bonne journée..