Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
Semaine Sainte en Catalogne

C'est une page de mon livre dont l'édition est épuisée

Livre en hommage à ma grand-mère

et relatant les us et coutumes du pays catalan

 

Ce jour: l'église est fermée, dans le village,

il n'y a plus de reposoir, plus de procession plus rien,

Mais à Perpignan

demeure une coutume qui est inscrite dans nos racines

et notre mémoire pour moi dans mon cœur de fillette,

la procession de la Sanch est un moment de communion

Des pénitent sont encapuchonnée !caparutxes

cagoules noires ou rouges, 

à cette occasion tout le long du parcours

il y a des tapis aux fenêtres ou des ornements

on sort la vierge de la cathédrale Saint jean

elle était accompagnée par des jeunes filles

en mantilles blanches et j'y étais dans mon jeune âge

dans ces temps où la foi s'exprimait au grand jour

le parcours était fait d'arrêts et de prières

nous allions ensuite à l'église Saint Jacques

pour laver les pieds du Christ

avec de petites éponges naturelles que nous gardions

précieusement

Tout cela a du changer et je rêve d'y retourner

Semaine Sainte en Catalogne


Et Comme chaque Vendredi Saint, et ce depuis 1416,

les pénitents de l'Archiconfrérie de la Sanch

revêtiront la caparutxa, noire pour le deuil

ou rouge pour le sang.

Toutes les confréries du Roussillon et de Perpignan

sont représentées.

En tête du cortège, le Regidor, pénitent en rouge,

muni d'une clochette.

Suivent les mistéris fleuris portés par des pénitents.

Ces 'misteris' sont des représentations grandeur nature

des scènes de la passion du Christ

et sont portés par quatre à huit caparutxes

ou par des femmes en coiffes de mantilles.

A Collioure, la procession de la Sanch est nocturne,

elle parcourt les ruelles du village à la lueur des flambeaux,

retraçant le chemin de croix.

Au son des tambours voilés de crêpe noire,

cette procession de la Sanch, unique en France,

est l'une des plus émouvantes expressions

de la piété populaire catalane

où profane et sacré s'imbriquent.

 

Semaine Sainte en Catalogne

 Le Vendredi Saint en d'autres temps ...

J'ouvre une page du livre

"Par les yeux de Lisa"

 Ceci se passe à Rigarda

 

En ces temps les fidèles semblaient plus nombreux,

comme si la religion eût offert un réconfort

même aux incroyants ; et ceux qui, d’ordinaire,

ne mettaient pas les pieds à l’église

la fréquentaient à présent régulièrement.

Jamais, comme à cette époque, elle ne fût si pleine,

jamais les chants ne s’élevèrent aussi fort vers le Seigneur.

Je revois encore la foule, qui pour les Rameaux

venait faire bénir des branches de laurier et d’olivier, de buis;

devant l’église, après la messe, les uns et les autres discutaient

longuement faisant de petits groupes ;

 Lisa n’aurait pas manqué pour rien au monde cette cérémonie

En d’autres temps nous avions, nous les enfants

des rameaux garnis de friandises,

cloches en chocolat et sucre candi 

avec des fruits en pâtes d’amandes ...

 

Lisa prenait sa branche,

qu’elle tremperait dans de l’eau bénite

Pour en asperger matelas et sommiers et même les oreillers

afin de chasser les démons qui pourraient s’y trouver.

 Parmi les dévotes assidues à l’église, il y avait Odette

c’était avec Victoire les deux personnes

qui y passaient le plus de temps,

Elles s’occupaient de tout,

cirer astiquer, changer les fleurs, sonner les cloches

et dirigeaient la chorale le cœur des jeunes-filles ;

 Odette donnait le réponds au prêtre

en entrainant les fidèles a sa suite.

Lorsque le curé était empêché,

elle le remplaçait pour le catéchisme ou le chapelet. ;

c’est à elle encore, a qui on faisait appel

pour les veillées funèbres

durant lesquelles elle perpétuait le rite

et récitait les dernières prières

pour assurer le repos de l’âme du défunt.

 

Pour préparer les fêtes pascales,

c’est encore Odette qui éclairait de ses conseils

et nous aidait à organiser le reposoir de la Semaine Sainte.

Chacun ramenait de son jardin

les fleurs de saison les plus belles,

on sortait de leurs boites

les ornements sacerdotaux jalousement conservés

 

Nous disposions des bouquets avec un sens de l’harmonie

qui paraient l’autel, devant ce reposoir chargé de fleurs,

nous allions avec ma grand-mère passer un moment,

pour faire nos dévotions et nous recueillir

en attendant d’être relayées par d’autres personnes.

A l’heure des repas

quand les paroissiens se faisaient plus rares

C’était Odette ou Victoire

qui assuraient la pérennité de la présence

 

  P1020522

 

 

clocher

 

 

Le vendredi  Saint les cloches restaient silencieuses

en signe de deuil » parties à Rome »,

Elles n’en reviendraient que carillonnantes

pour assurer la résurrection.

 

Ainsi pour appeler les fidèles à la cérémonie,

on les remplaçait par des crécelles,

que les enfants de cœur en surplis blanc

agitaient à tour de bras,

en courant  de rue en rue.

 

Ils faisaient par trois fois le tour du village,

dans un tintamarre incroyable

et l’on entendait entre deux essoufflements :

C’est le premier, le premier »

Puis repassant un quart d’heure après ils criaient

Le deuxième, c’est le deuxième

et surgissant pour la troisième fois épuisés ils criaient «

Le dernier, c’est le dernier, il faut y aller,

et sans tarder ils s’engouffraient dans l’église

où le service allait commencer

 

 

P1020499

 

   JEP-MUL35852-91 SIT 35852

 

Cette année là, il n’y eut pas de messe champêtre à Domanova

pour le lundi de Pâques, l'ermite était parti,

pas de déjeuner sur l’herbe,

mais les jeunes avaient tout de même réussi a se réunir

pour l’omelette pascale,

ils avaient récolté des provisions pour cette coutume traditionnelle

en pays catalan, ils passent et chantent

s’arrêtant à chaque maison, où on leur offre,

qui des œufs,

une bonne bouteille,

des boudins, et tout ce qui va avec

pour perpétuer cette tradition

avec botifarras, ou botifarros,

pour le goigs dels ous .. Ces chants en catalan.

que ma grand-mère aimait tant entendre

et qui lui parlaient de nos montagnes

je ne sais pas si cette tradition demeure

et puis, nous nous activions pour faire les bunyetas

qui étaient un Sacro-Saint moment de notre passé

 

Je vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques...

à vous qui me lirez... nos coutumes sont toujours

très fortes, c'est à Perpignan la procession de la " Sanch"

intense moment de pièté !

 

Semaine Sainte en Catalogne

Commenter cet article

Savaëte 24/03/2016 11:45

Ma soeur habitant Sarragosse, le mari Jésus est psychiatre retraité, m'a assez rapidement expliqué les us et coutumes du pays (tu peux, stp, m'envoyer par MP sur FB ton adresse mail : j'ai de bons pps instructifs !!) - Je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques - bien amicalement (le pacha !)

Rosie 24/03/2016 11:59

Merci la procession doit se faire ce jour, ou le vendredi saint...Nous avions beaucoup d'activité religieuses, des coutumes entretenues par nos grand-mères, quand je suis arrivée à Perpignan c'était différent et comme en catalogne du Sud on sortait les beaux chales en cachemire, que l'on arborait sur les balcons au passage de la procession..yes je vais...amitiés

Mariette 08/04/2012 22:20


Oh! Rosie je me souviens de ce passage dans votre livre,de tous ces souvenirs de ce charmant village, où vous avez passé votre enfance, et où vous revenez avec tant de plaisir : retour aux
sources ! c'est notre sort.

Rosie 08/04/2012 23:09



Charmant village de + en + beau ..un bijou dns un écrin de verdure..Retour aux sources !!! oui c'est bien vrai; et pour tous..je vous embrasse Marie....



Lisa 07/04/2012 17:10


Bonjour chère Rosie, ami Ada, bonjour André et tous les amis du blog de Rosie..


 


Rosie, je relis avec plaisir cette page de votre ouvrage "Par les yeux de Lisa", c'est toujours émouvant et instructif de connaître les traditions de nos régions et vous racontez si bien vos
souvenirs..


 


En notre temps, nous avons eu une belle cérémonie du Jeudi Saint..Un jeune prêtre qui a pris dernièrement en charge notre paroisse a lui-même lavé les pieds d'une douzaine de personnes, voulant
imiter le geste du Christ..Le chemin de Croix était très beau aussi..


 


Je vous embrasse

Rosie 07/04/2012 19:40



Bonsoir LISA...dans ces souvenirs; il y a tant d'émotion, que j'ai tout retenu...C'était en d'autres temps ; l'église est fermée actuellement, il n'y a plus aucun office religieux..en dehors du
Dimanche...Bonnes fêtes pour vous en famille..je vous embrasse..



ADA 07/04/2012 08:23


Bonjour chère amie Rosie,


Même si vos lecteurs ne vous laissent pas toujours un mot, vos écrits évoquent toujours des souvenirs, le commentaire d'André en est la preuve. Il est vrai que chaque région a ses
traditions qui évoluent avec le temps mais cette époque reste favorable à leur évocation.


Bonne journée chère amie.

Rosie 07/04/2012 09:04



Bonjour ADA...Mes souvenirs certes évoquent des commentaires, qui sont plus forts si on les à vécus....C'est pour cela que j'alterne un peu, mes souvenirs, pas d'aujourd'hui, ceux de maintenant,
qui vont avec le temps , et parfois je fais un peu de poésie, mais je suis attachée aux textes que j'écris, il sont mes émotions, mes coups de ♥♥♥....et parfois un peu mes révoltes..Je vous
souhaite de belles fêtes en famille, et pour pâques chez vous, on doit ouvrir de bonnes bouteilles tchin tchin....a notre santé....Amitiés



André 07/04/2012 01:04


         Merci Rosie pour cette belle évocation du temps pascal ! Vous avez ravivé ma mémoire d'enfant de choeur... Dans l'est de la France où je réside
essentiellement, les traditions étaient fortes également, même le mécréant du village venait "faire ses pâques" pour le cas où ...(même s'il ne connaissait pas forcément le pari de Pascal !)


Je vous souhaite aussi de très beaux moments de bonheur et de paix.


Au plaisir de nous retrouver aussi sur le blog de M Callis !


 

Rosie 07/04/2012 08:58



Bienvenue André ami de d'Albert...J'ai regroupé tous mes souvenirs d'enfance en créant une Rubrique Rigarda en Conflent...pour trouver plus facilement...Tout ce que vous avez écrit est dans mon
coeur d'enfant..on allait à la messe dans certaines grandes occasions..Mes textes sont souvent dédiés ou inspirés par des amis, il y a un peu de tout et même des liens pour rejoindre la côte
vermeille..( je vous le dis à vous, ce sont ces amis Isabelle et Albert) qui m'ont donné envie de créer un blog...Bonnes fêtes pour vous...Mes petits-enfants sont tous grands, et je n'ai plus le
plaisir de ce jour où avec des petits paniers, ils allaient dans le jardin, chercher les oeufs, que les cloches à leur passage avait laissés...Merci à vous..Amitiés...