Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes émotions
De la flamme qui veillait à la réussite

Ce matin 27 janvier dès que je me suis levée

vite je suis allée allumer une bougie à la rose

devant la photo du patriarche, une flamme veille

la rose est symbole d'amour et de connaissance

et son parfum montera comme un encens

vers celui qui l'aime, et conduira son chemin

Il est long : elle finit la cinquième année de médecine

Quand je passe un moment avec Elle

je prends une bouffée de jeunesse

je me revois étudiante...

Le temps passe, et chaque année Elle avance

vers le concours de l'internat où son grand-père

avait été brillant : C'était en d'autres temps

Ma chérie qui travaille bien a une tête bien faite

et à l'hôpital elle est en parfaite empathie avec les patients

pour moi, je reviens à mes jeunes années

Que de travail accumulé ? elle est toujours à jour

sans prendre de retard ; C'est pourtant dur

de faire des nuits de garde aux urgences

elle y va et toujours avec un sourire

c'est mon devoir dit-elle ....Parfois elle s’épanche

Et me dit combien c'est difficile de voir mourir

une personne - même en fin de vie-

je la rassure car c'est une des plus grandes déception

de ne pas avoir pu garder une vie : Je la rassure

tu auras aussi des satisfactions C'est un tout

je t'aime ma Chérie et j'ajoute une page à ce texte ancien

et qui pour moi , tous les ans revient

 

De la flamme qui veillait à la réussite

Depuis ce jour où j'écrivais 5 années sont passées

et tu es arrivée bien classée , te voici en fin de 4em année

le 18 Mai et le 17 de l'année 2018 ; tu planchais aussi

Ce sera de même ce lundi - 27 janvier-2020

quand on te demande : Comment as tu marché,

c'est toujours la même réponse : Je ne sais pas...

faut dire que tu as récemment eu 18/20 au stage

qui te met en rapport avec les malades, et que pour eux

tu as une grande empathie naturelle

sans doute que là haut une étoile veille

par mesure d'humilité personne dans le monde où tu évolues

ne sait qui tu es, et aucune relation n'est faite

avec ton grand-père ! je suis très fière de toi

de ton travail qui passe avant tout, de ton attachement

à l'humain, et à ta famille : La réussite tu l'a dois à toi seule

et a tes compagnons qui s'appellent :

travail humilité amour

De la flamme qui veillait à la réussite

J'avais écrit ce qui suit les jours où tu planchais

Tu étais presque malade tant la peur te tenaillait

et puis tu étais sereine, sans trop y croire

et l'envie de travailler :

Mais Mamie, pour le moment je n'ai pas de projet

et si je ne suis pas prise , qu'est-ce que je ferai ?

et moi de lui répondre , si tu n'y es pas

,je ne sais pas qui y sera

Je te promets que tu seras dans la première moitié

et le temps passait , le sien plein d'attentes

 et le mien confiante

Ce matin, quand j'ai pris mon téléphone

un moment abandonné

il y avait une foule de messages,

que je n'ai pas eu le temps de consulter

et toi ma fille tu m'as appelée de nouveau

nous avons partagé dans le bonheur

pour moi c'était des larmes de joie et de nostalgie

Je sais, ce soir les étoiles brilleront, et papy est fier de toi

De vous tous d'ailleurs : Tu es sur le bon chemin

il est long, parfois cahoteux, il faut souvent une épaule

pour se poser, et continuer , sans relâche

Je suis heureuse étourdie , et un peu dans le souvenir

de ces moment où nous attendions aussi des résultats

et ce n'est qu'un commencement...

la flamme principielle a allumé les autres

comme dans un rituel , et te voici toi petite bougie

allumée et vaillante, pour porter le flambeau

celui que le patriarche m'a laissé

Quel souvenir quand j'étais allée à la faculté

pour consulter les listes

et m'attarder sur vos noms et prénoms

comme je le fis pour Quentin

avec la même joie intérieure et le même stress

 

De la flamme qui veillait à la réussite

Après avoir franchi la porte du concours

avec numérus clausus

qui va être abandonné , tu as toutes les années

passé avec succès les examens de fin d'année

tu pourrais comme à l'ancien temps

être lauréat de la faculté !

Cette année tu as fait une stage 

chez deux médecins libéraux ,

dont une t'a dit que tu avais tout pour réussi

car tu étais en empathie avec les malades , toujours

prévenante et pleine de sollicitude...

L'année prochaine ce sera ( la préparation de l'internat )

Ton grand-père avait un groupe d’étudiants

qu'il avait préparé à raison de 3 soirées par semaine

pendant des années quand il était lui même en fin d'internat

: Souvenirs quand nous étions à la mer

 le groupe venaient à la maison , et je préparais un repas

Tous ses élèves ont eu de belles professions

et ont fait leur chemin certains d'ailleurs

sont devenus professeurs à la faculté de médecine

C'était un moyen de transmission; et tout était bénévole

et un honneur ; A chaque fin d'année pour me remercier

de les avoir accueillis , ils m'offrait un présent

Que de beaux moments ! maintenant tout est diffèrent

le  concours est national et parfois ce sont des Parisiens

qui viennent dans notre faculté et nos hôpitaux

L'internat en médecine , n'est plus ce qu'il était

et quand un interne de la faculté de Montpellier

passait la thèse dans la robe de Rabelais

c'était tout un cérémonial , avec sur les marches

les anciens internes qui chantait une chanson particulière

et sur le dos de l'impétrant, il y avait un parchemin

que seuls les internes signaient

et quand je vais en consultation

chez des spécialistes de la ville ,

je regarde toujours si je reconnais ( une signature )

et quand je l'ai reconnue

je suis émue , et j'entends ; Votre mari a été mon Maitre

Oui Certes et s'ils respectaient le serment d’Hippocrate

ils ne devraient pas me faire payer

les dépassements d'honoraire

tout se perd et pourtant c'est un serment

qui est prêté il est très émouvant, et j'ai pleuré

quand un de mes petits-fils l'a prononcé

je n'ai pas pu retenir mes pleurs, car je pensais

à celui qui n’était plus là

et qui l'avait toujours respecté respecté

De la flamme qui veillait à la réussite

Commenter cet article

Marie-Françoise 24/05/2016 11:36

De tout cœur avec toi et celle que tu soutiens par la pensée en ce jour ... bisous à toutes les deux et mes pensées et ondes d'amitié

Rosie 25/05/2016 18:50

Merci M.F pour ton gentil message, oui ce jour encore, elle a composé ... Que Dieu veille sur ceux qui travaillent ... bisous

ada 15/11/2013 07:50


Bonjour amie Rosie,


Je me souviens vous avoir répondu, que quel que soit le nom qu'on donne à ce phénoméne, ange gardien, providence ou autre, il faut toujours écouter la petite voix qui  dicte notre
conscience.


Très bonne journée, chère amie. 

Rosie 15/11/2013 09:45



Bonjour Ada, oui c'est vrai ce texte est un peu changé car je ne m'y retrouve plus dans mes écrits, mais nous sommes  nous même des anges, car veillons  avec amour sur nos
proches,et ceux que nous aimons pour leur dire : Prends soin de toi, ne te fatigue pas, je suis ici pour t'aider si besoin etait...


Bonne journée grise et venteuse ici..Merci



Mariette 14/11/2013 18:57


Ce jour encore tout est beau, ma Rosie, je suis chaque fois surprise de vous lire, votre inspiration est fertile comme un champ de blé pour la Saint Jean.Je vous embrasse

Rosie 15/11/2013 09:41



C'est quand il y a le coeur ou le souvenir du créateur que tout parait beau ! les blès de la Saint Jean j'ai toujours un bouquet pour me porter chance....Bisous Marie...belle journée
....



Marie-Françoise 14/11/2013 17:40


Ô mon ange qui veillez sur moi, c'était une belle chanson que me chantait ma maman. Mais mon amie vous êtes un ange  !!!! Bisous

Rosie 15/11/2013 09:39



Ô mon ange....je ne me souviens plus de la suite...belle chanson ancienne , que j'ai aussi entendue fredonner par ma mère ou ma grand- mère..doux souvenirs de ces anges qui veillent toujours sur
moi...Bisous...