Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Janus et le solstice...

 

La lumière est présente partout

elle nous éclaire donne vie à tout

Le Solstice d'été c'est aussi l'été et le symbole de Janus

Le soleil va montant pour atteindre la Saint Jean

elle restera stable quelques temps, et puis ira doucement

descendant jusquà la Saint Jean l'autre le solstice d'hiver

la nuit la plus longue de l'année

et la plus courte poue le solstice d'été ce qui est symbolisé

par Janus, le dieu aux deux visages

l’une des plus anciennes divinités romaines

Dieu des transitions et des passages,

il regarde à la fois à l’intérieur et à l’extérieur

et marque l’évolution du passé vers l’avenir.

Retraçant l’ensemble des traditions occidentales

qui ont structuré le langage symbolique classique de Janus,

des interprétations et des variations graphiques

autour de l’image binaire inspirée par l’ambivalence de ce dieu

et une réflexion sur les fonctions du symbolisme de Janus 

qui rassemble toutes les facettes pratiques

visant à avancer dans une quête personnelle de l’Ultime Vérité.

 

Janus se définit en ces termes comme le ministère du dieu

dans le gouvernement du monde :

Tout ce que tu vois, le ciel, la mer, les nuages, les terres,

ma main le ferme et l'ouvre tour à tour.

Il possède tout seul la garde de l'immense univers

le pouvoir de faire rouler les gonds m'appartient sans partage."

 

Janus le Dieu à deux têtes

Considéré dans l'ensemble de ses attributions Janus

offre ainsi une assez grande analogie avec Apollon

comme lui dieu de la production et protecteur des portes,

mais sans doute davantage encore,

il est le gardien des portes solsticiales

Janus et le solstice...

Nous allons entamer

la dernière ligne droite de juin

Couronnée par le solstice pour moi le bien aimé

qui est caractérisé par la journée la plus longue

et de ce fait le jour la plus courte nuit

Ceci à l'inverse du solstice d'hiver

Le 24 juin nous serons aussi à ce moment de l'année

où tout bascule, tout se renouvelle

La lumière aura fini de monter et sera à son apogée

nous serons ensuite en lumière descendante

Les jours seront plus courts

très faiblement les jours nous paraîtront

de quelques secondes plus courts

Janus est le Dieu qui régit

les portes solsticiales ! Il a deux faces

un jeune homme, et un vieil homme

Tout comme nos saisons !

Les solstices sont des fêtes païennes

la Saint Jean des fêtes Chrétiennes

Janus et le solstice...

La Saint Jean d'hiver

c'est Jean l'Évangéliste fêté le 27 décembre

dit aussi Saint Jean bouche d'or,

Saint Jean Chrysostome

 

la Saint-Jean d'été -Jean le Baptiste fêté le 24 juin-

Jean le Baptiste était, avec Jésus,

l'un des innombrables Maîtres qui se trouvaient

En Orient et surtout  en Palestine

Jean le Baptiste s'est effacé devant la venue du Sauveur

comme en témoignent les évangiles:

« Il faut qu'il croisse  (Jésus né au solstice d'hiver)

et que je diminue (Jean le Baptiste né au solstice d'été)

en pleine unité avec les deux phases  ascendante

et descendante du soleil

Janus et le solstice...
Janus et le solstice...

Les fêtes solsticiales renvoient au symbolisme

de Janus -de “janua” qui signifie porte-

le dieu aux deux visages, plus tardivement,

Janus était représenté à deux faces :

l'une tournée vers le passé -le vieil homme -

et l'autre vers l'avenir -le jeune homme-

Alors qu'une troisième face - regarde vers le présent.

Janus regarde à la fois en direction de la phase ascendante

et de la phase descendante du soleil

Il est le gardien des portes solsticiales

ouvrant sur ces deux phases

et le détenteur de deux clés

qui sont ses principaux attributs

La clé d'or ouvre ou ferme

la voie ascendante vers la lumière

ou la connaissance spirituelle

la clé d'argent (ou le sceptre)

ouvre ou ferme la voie descendante

vers l'obscurité ou l'ignorance (spirituelle).

Les clés font de Janus le dieu de l'initiation aux “mystères”:

 

Il donne accès aux “grands mystères”

qui mènent l'être de l'état humain à l'état  spirituel

et identifie le centre de l'individu

avec celui de l'être total, résidence de l'Un.

Janus présidait  les corporations des métiers du monde antique.

Les constructeurs transmettaient leur “Art”

uniquement aux disciples dignes de ce nom.

Les postulants devaient non seulement posséder

les aptitudes pour le travail,

mais aussi des qualités propres

leur permettant d'être initiés aux “mystères”.

De même que les constructeurs

rassemblaient des matériaux épars

pour réaliser un édifice unique,

les postulants

devaient également rassembler leurs qualités propres

pour devenir un individu.

Janus et le solstice...

La tradition antique de l'initiation

s'est d'ailleurs transmise au monde chrétien

pour se poursuivre au Moyen Âge

au travers des corporations

de constructeurs et du Compagnonnage

artisans, verriers, tailleurs de pierre, sculpteurs,

peintres, charpentiers, menuisiers, forgerons ...

qui eurent les Deux Saint-Jean pour patrons.

Et pour nous dans la tradition

Fêtes du soleil et de la lumière,

elles sont symbolisées de nos jours

par les feux nocturnes de la saint Jean d'été

et la bûche dans l'âtre, feu qui réchauffe

ou la bûche en pâtisserie de la Noël.

Le feu intérieur de la bûche dans l'âtre

symbolise la Lumière supra-individuelle

La coutume est d'allumer la bûche

avec un tison de la saint jean d’été …

 

Jean l’Évangéliste, lui,est l’homme

de l’annonce de la résurrection de l’homme nouveau

qui renaîtra du vieil homme.

Le texte de l’évangile qui porte son nom

 

C’est un message fort qui porte l’espoir

de laisser à chacun créer sa propre éternité.

L’essentiel du message nous suggère

qu’une petite flamme puisse s’allumer un jour

chez chacun d’entre-nous et nous rendre vivants

car utiles et féconds dans l’éternité.

Jésus est né à minuit à cheval sur deux jours

et on a mis le jour de sa naissance

symboliquement sur deux solstices !

Les deux symboles du Feu terrestre et céleste

se retrouvent dans les coutumes des deux Saint-Jean.

La Saint-Jean d'été est une fête populaire

se déroulant à l'extérieur et célébrée dans la liesse.

La Saint-Jean d'hiver, au contraire, est une fête intérieure

commémorée dans l'intimité du foyer.

Janus et le solstice...

Billet:

le solstice d’été et la Saint-Jean

 "A la fin juin voici donc le solstice
Commencement de la saison d’été
Victor Hugo l’associe à justice
Parce qu’il est au summum de clarté

Après des mois c’est à lui qu’aboutissent
De longs progrès de luminosité
Quand il unit dans un bref armistice
Deux tiers de jour un tiers d’obscurité

Pour que le jour ait plus de persistance
Pour qu’il s’allonge et dure encore un peu
A la Saint-Jean sont allumés des feux

Leur flamme danse avec fougue et prestance
Telle Hérodiade elle est libre sans voiles
Mais n’atteint pas le niveau des étoiles "

 

Image symbolique ...

Image symbolique ...

 

Combien de nuits et de silence encore ?

Il est temps que je me réveille !

Et qu’avec le jour je fasse renaître le feu rieur

Si je dois brûler, alors il faut jaillir

Que l’amour m’embrase pour que je ne craigne plus la flamme

Cent champs de coquelicots

ont leur source de sang dans mon cœur

Comment pourrais-je me mêler enfin à la terre ?

Telle une montagne je me tiens assis sur une fièvre secrète

Il y aura cent tremblements de terre avant que je ne m’éveille

Alors je me lèverais et dénouerai le cœur brûlant

De ma poitrine, je laisserai couler le déluge aveugle

Comme pleurs qui nouent la gorge je tomberai des nuages

Et je suspendrai à la foudre le visage du courroux

Ò ombre ! les veilleurs de la nuit guettent le soleil

J’ouvrirai la prison de la nuit de Yaldâ,

je m’échapperai


(De Houshang Ebtehâdj,

poète persan, Yaldâ désigne la nuit du solstice d’hiver

 

Janus et le solstice...

Commenter cet article

POTIN Michel 29/11/2016 12:13

Bonjour,
Excellent article sur Janus, les deux visages OK le troisième visage OK, mais quid du 4° ???

Rosie 29/11/2016 22:30

merci je vais chercher le quatrième visage, puisque vous pensez qu'il y en a un autre...

Caroline 12/12/2015 12:58

Ma chère Rosie c'et toujours un plaisir de lire ton blog instructif et coloré !!! Merci

Rosie 12/12/2015 21:10

Merci Caroline...je m'applique c'est un travail où il faut être assidu pour tous les jours proposer une page nouvelle
Bonne soirée pour toi, toute mon amitié...Bises

Jacques 15/12/2012 13:52


Je viens de parcourir quelques pages, et de passer un moment à vous lire . Bonheur partagé mes amitiés.

Rosie 15/12/2012 20:36



Merci encore, c'est un plaisir d'avoir des lecteurs, une récompense, et quand ils offrent un commentaire c'est deux fois mieux...



flo 11/12/2012 00:37


Chere Rosie, trop jolie page, et comme LIsa, le sapin blanc est magnifique, et merci Lisa pour le delicieux delicieux poeme... Trop merveilleux solstice que celui que nous allons vivre !!


love and light mes amies 

Rosie 11/12/2012 14:32



Bonjour Chère FLo merci pour votre message je suis toujours heureuse de vous accuiellir ici, il m'est de plus en plus difficile d'aller ailleurs..Ici c'est un relais entre le pont et
l'amitié..je vous embrasse chaleureusement... ♥



Mariette 10/12/2012 11:12


Cette page ma chère Rosie est chaque fois très belle, elle est toute en symboles,j'aime aussi celle du solstice d'été, mais je pense que comme vous l'avais indiqué les lecteurs suivront
votre conseil...A bientôt

Rosie 11/12/2012 14:30



Coucou Marie, elle est beaucoup lue depuis quelques jours, c'est pour cela que j'ai fait une nouvelle édition..Bonne journée Bisous



Lisa 09/12/2012 13:45


 


 


Bonjour chère Rosie, bonjour à tous les ami(e)s de votre blog..Vos photos sont magnifiques, notamment le grand sapin blanc et l'article, intéressant comme toujours!


 


Je vous propose un beau texte, un peu "exotique avec toute mon amitié, cordialement à tous.


 


 


Combien de nuits et de silence encore ?
Il est temps que je me réveille !
Et qu’avec le jour je fasse renaître le feu rieur
Si je dois brûler, alors il faut jaillir
Que l’amour m’embrase pour que je ne craigne plus la flamme
Cent champs de coquelicots ont leur source de sang dans mon cœur
Comment pourrais-je me mêler enfin à la terre ?
Telle une montagne je me tiens assis sur une fièvre secrète
Il y aura cent tremblements de terre avant que je ne m’éveille
Alors je me lèverais et dénouerai le cœur brûlant
De ma poitrine, je laisserai couler le déluge aveugle
Comme pleurs qui nouent la gorge je tomberai des nuages
Et je suspendrai à la foudre le visage du courroux
Ò ombre ! les veilleurs de la nuit guettent le soleil
J’ouvrirai la prison de la nuit de Yaldâ, je m’échapperai


(De Houshang Ebtehâdj, poète persan, Yaldâ désigne la nuit du solstice d’hiver; sur le blog d'Antiochus) 
 

Rosie 09/12/2012 17:24



Merci Lisa...je vous souhaite une bonne soirée, c'est très interessant de connaitre le symbole des deux Saint Jean et laclef des portes solsticiales...Amitié et douces pensées..