Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #jours de fêtes
Souvenirs : Comment je suis arrivée

 

 Un jour avant mon anniversaire

voici comment je suis arrivée un joli mois d'août

Ma mère était sage-femme et mon père infirmier

dans un centre hospitalier

Maman avait une vénération pour Sainte Thérèse

et pour les roses, c'est ainsi quelle souhaita me nommer

et moi curieuse et envie de voir le jour

suis arrivée avant le terme

et ne pesais que trois livres

 il n'y avait pas de couveuses

et c'était un peu la loi de la vie, marche si tu peux

pour cela on me remit à ma grand-mère,

qui elle habitait au bon air au pied du Canigou

 Mon prénom ; Rose suivi de MARIE

puisque j'étais née sous ses auspices

et dans le signe du lion; et du soleil

j'étais chétive, ma grand-mère

et mes parents veillaient sur moi

chétive et très vive, on m’appelait «  le Rasquil »

C’est un éclat d’eau rempli de lumière un petit éclat

qui se repend, c’est sans doute pour cela

que j’ai une grande sensibilité affective

que j’aime la lumière le soleil et tout ce qui brille

brille et irradie dans la joie et la bonté

Voila c’est moi Rose-Marie

née un 15 août à 18 heures trente

A la maternité de Perpignan, arrivée avant terme

Et devenue très vigoureuse, énergie vitalité

car c’était un peu la loi de la vie,

marche ou bien reste en rade

Je suis follement passionnée par tout ce que je fais

Née sous une bonne étoile sans doute

Mon enfance se déroula à Rigarda petit village

Au pied du mont Canigou notre montagne sacrée

 

Souvenirs : Comment je suis arrivée

Marie Sainte Marie mère de Dieu

Bonjour et bonne fête demain

à vous qui portez le prénom de notre mère à tous Marie

C’est la fête de l’assomption, la montée aux cieux

de Marie pour être près de son fils

C’est une fête importante,

dans certains pays ou communautés

 

Marie conçue sans péchés..

De nos jours c’est possible

C’est un peu comme le mystère d’Isis et d’Osiris !

Marie ! Je cite un poème de ma mère qui t'aimait tant

 

"Dieu jeta cinq pétales de roses, qui en tombant

Firent le prénom  de Marie et Aimer.."

 

Aimer ce serait mes toutes dernières volontés

Aimer et être aimée c’est un moteur de la vie l’amour

il s’exprime de façons différentes

mais toujours un don du cœur

Marie vous êtes symbole d’amour ou d’Aimer

Protégez tous ceux que j'aime Protégez la France

Qui en a tant besoin

 

Souvenirs : Comment je suis arrivée

 

Et pour moi qui suis née un 15 août,

Mon prénom Rose-Marie est très simple à percevoir

Ma mère s’appelait Rose-Lys

et avait une vénération pour la vierge Marie,

et pour les roses : Celles de Sainte Thérèse

 

Et Marie tout naturellement vint ce jour se poser

sur mon berceau un jour d’été, et fit mon prénom

puisque je suis née le jour de l'assomption

et que j'ai un peu inconsciemment choisi cette date

j’avais hâte d’arriver, je n’ai pas attendu le terme

surtout qu’a cette époque les soins aux prématurés

n’étaient pas donnés, c’était avance ou reste là où tu es

et j’ai choisi d’avancer pas à pas et d’être éveillée

et toujours espiègle car c’est ma nature

j’aime les roses, les oiseaux les papillons , les humains

j’aime les autres et je suis bienveillante

me voici décrite, mais on ne peut pas plaire a tout le monde,

le signe du Lion me va comme un gant  ( de soie)

le soleil dans mon signe est mon allié

le mois d'août est pour moi un concentré

de joies, de pertes, de peines !

et toujours un mois que j'aime...

 

Souvenirs : Comment je suis arrivée

En peinture, la rose est présente

dans de nombreux tableaux liés à l’amour

et en particulier à l’amour universel »

que représente la Vierge Marie aussi appelé,

 

« la Rose sans épines ».

 

Ainsi la Naissance de Vénus, de Sandro Botticelli

Nous montre un ciel où roses et pétales flottent au vent.

Et voici que nous retrouvons

la rose symbole de régénération

Et Marie la rose sans épine, notre mère à tous

 

Que ce jour soit beau pour tous dans les familles

Mes enfants ont tous Marie dans leur prénom

et même les garçons 

Mes amies et amis le ( le 15 aout ) je vous souhaiterai

une bonne fête et que notre mère à tous vous protège

Souvenirs : Comment je suis arrivée

La Dormition qu'est-ce ?

Le mot dormition indique une mort paisible

avant la résurrection de Marie

L’église orthodoxe fête la Dormition de la Mère de Dieu

le 15 août (le 28, selon l’ancien calendrier

utilisé par les églises de rite slavon).

Cette fête célèbre la mort et la montée au ciel de Marie,

Mère de Jésus-Christ.

Elle est analogue en cela à l’Assomption

de l’église catholique bien que le terme "dormition"

insiste plus sur la mort effective

de la Mère de Dieu.

La dormition désigne en effet la fin de la vie terrestre,

la mort, considérée comme un sommeil paisible

 précédent la résurrection,

et notamment la mort bienheureuse des Saints

(par exemple la dormition de Sainte Anne)

mais, pour la Mère de Dieu,

il est question de sa résurrection corporelle.

 

Souvenirs : Comment je suis arrivée

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Coquine est la figue, elle porte des secrets

 C'est le 12 août ce matin par surprise

j'ai cueilli les toutes premières figues

Les cigales ont chanté tout l'été et continuent

je n'ai pas lézardé au soleil qui était trop chaud

 et ce jour ! surprise , les pies se chamaillent

je vais vers mon arbre préféré et que vois-je ?

 quelques figues  ..Les premières de cette année

Elles sont en retard et vont tous les jours donner

avec ce temps chaud qui se poursuit

je ne perds pas de vue celles dont je fais des douceurs

figues confites dans leur jus

L'an dernier j'avais mis un petit verre de Banyuls

dans la deuxième cuisson,

ce qui en révèle d'autant le goût*

Coquine est la figue

On apprend tous les jours 

qui l'eut cru ? on apprend

même en faisant des confitures

qui portent une marque de l'unique, du fait main...

 

Le saviez-vous ?

j’ai fait la lecture d’un petit livre que j’avais acheté

qui porte sur la figue précisément et sur ses bienfaits

Cléopâtre aimait ce fruit

et au sortir de son bain tentée par la gourmandise,

elle tendit son bras vers une corbeille de figues

et un serpent caché dans les feuilles

la mordit mortellement

Plutarque affirma

qu'elle avait souhaité cette fin tragique

Coquine est la figue, elle porte des secrets

Du jardin d’Éden à Bouddha

Paradis d’Adam et Eve, le jardin d’éden

était un verger prospère et croulait sous les fruits

Dieu dit : Je vous donne toutes les herbes portant semences

qui sont sur toute la surface de la terre,

et tous les arbres qui ont des fruits portant semence

ce sera votre nourriture

(genèse 1-29) De tous les arbres un est nommément cité

… C’est le figuier ;

Les feuilles constituèrent

la tenue D’Adam et Eve pour cacher leur nudité

Certains ont même pensé que le serpent venait du figuier

et que le fruit défendu  ne serait pas : La pomme d’Adam

mais serait la " figue d’Adam"

Et l’arbre de la connaissance du bien et du mal serait le figuier

Cet arbre dont ils venaient de manger le fruit

Est sans doute celui qui leur fournit les feuilles

dont ils se firent des pagnes (Genèse 3-7)

Coquine est la figue, elle porte des secrets

Quant aux Italiens et aux Corses

ils lui trouvent plutôt une fois tranchée en deux

une ressemblance avec le sexe féminin

Honni soit qui mal y pense

Je fais une synthèse de ce que je viens de lire

 

La figue est porteuse d’énergie

Universelle féminine et masculine ;

Sa sève blanche étant assimilée au lait maternel

Ou au sperme ! Elle est porteuse de certains rites

L’alcool de figues est réputé pour protéger

ou renforcer, réchauffer la matrice

Tout est symbole : la Terre est aussi la matrice

Ce fruit est chanté par Francis Ponge

poète de Montpellier

Enfin Judas se pendit à une branche de figuier

pris par le remord  !!

 

Ce que j’ai écrit n’est peut être pas sérieux

Mais c’est un point de vue

Qui porte un éclairage sur cet arbre qui est mon préféré

Sans doute que sans le savoir j’avais un peu deviné

tous ses secrets et bien d'autres encore

 

Je viens de sortir pour aller saluer mon figuier

et mystère ; sur des branches coupée

des petits fruits jaillissaient verts encore

sur la branche coupée et encore alimentée de sève

ils ont grossi et plus tard vont mûrir :

Quelle vigueur !

qui se cache sous ces symboles ...

la vie , l'envie de rester et donner encore ..

Coquine est la figue, elle porte des secrets

 Par Francis Ponge auteur de Montpellier


 .....Le portail ouvert,

il se laisse voir au fond luire un autel scintillant, 

l’or des pépins comme une flamme de bougie (cierge)

dans la pourpre de la pulpe.

 

Oh la confiture sucrée !!!
 

Ou plutôt ce n’est qu’une confiture de lumière faible

mais scintillante  (confiteor, confite en dévotion)  

qui craque et pétille et ne résiste pas trop sous la dent.

La poésie est certes le résultat d’une maladresse,

d’une confusion de mots, d’un rapprochement de racines

(plein de goût) et je ne me priverai pas de cela.
   

La figue est molle et rare :

telle est la phrase, aussitôt jugée peu satisfaisante,

qui me fut donnée automatiquement.

La figue est une pauvre gourde,

comme une pauvre église de campagne

(de la campagne espagnole)

à l’intérieur de laquelle lui un autel scintillant.
    

Notons tout de suite que nous parlons de la figue sèche.
    

Nous l’aimons comme notre tétine ;

comme une tétine par chance,

qui serait devenue comestible.

Couleur de pierre sèche,

et comportant une sorte de pâte

ou de confiture réduite sablée de pépins.

    

La figue, cette pauvre gourde,

est un grenier à tracasseries pour les dents.

Un fruit naturellement confit,

d’apparence modeste,

mais à l’intérieur duquel lui un autel scintillant.

Une grosse perle de caoutchouc,

Un pauvre petit argument massue.



Francis Ponge,

Comment une figue de paroles et pourquoi (1977),

GF Flammarion, 1997, pp. 70-71.

 

Coquine est la figue, elle porte des secrets

Voir les commentaires