Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Tissons des liens
Une page sur le Sida...

Tous les ans le premier décembre

je porte une attention particulière

a la journée mondiale de lutte contre le sida

Au moment, au pic des ravages que faisait la maladie

je me suis investie, à la demande des autorités de tutelles

Sanitaires et sociales ; où il m'a été demandé de créer

un service de soins spécifique et calqué sur le

sercice de soins à domicile pour les personnes âgées

Cest une période un peu héroïque de ma vie

je suis partie la fleur au fusil

sans savoir trop ce qui nous attendait

avec l'équipe du Lien Soins et Aides

je créais  une structure

pour dispenser des soins à domicile

dans un cadre bien organisé

et en relation avec le service hospitalier

qui avait en charge des recherches sur cette maladie

pas encore très connue : Cette implication

fut une récompense pour moi, sur le plan humain

un enrichissement personnel 

Une grande ouverture d'esprit de coeur et de solidarité

Une page sur le Sida...

Mon investissement fût grand

Auprès des malades atteint du Sida

j'avast été sollicitée

pour créer un service de soins spécifique

pour la prise en charge de cette population

atteinte par la maladie, c'était en 1992 

"Il faut s’occuper de cette population fragilisée et jeune,

qui pour le moment n’a d’autre avenir que la mort“.

La tri-thérapie n’était pas connue.

Je m'étais rendue en visite chez un jeune homme charmant

qui était dans le monde artistique.

Quelle ne fut pas sa surprise,

d’être aussi bien accueillie, comme un membre de la famille !

D’un coup d’œil, je vois l’agencement de la pièce

originale, raffinée, avec une grande baignoire

occupant une bonne partie de l’espace.

 

Un jeune homme qui me montra son press-book,

avec des photos, des photos d’artistes

et surtout celle d’un danseur noir américain très beau...

Il me dit : Les larmes aux yeux

"Vous voyez comme il est beau, certes,

c’est lui qui m’a contaminé

mais il est tellement beau que je le lui pardonne“...

c’est très touchant, c’est poignant,

c’est là un vrai message d’amour et d’abnégation.

 

Le soir pour me rassurer j'en parlais à mon mari

qui était médecin c'était lui qui m'avait conseillé de m'investir

Nous avions de la compassion.

Ce même jeune malade m'avoua :

Je suis comme un petit soldat

qui va mourir  le jour de l’armistice,

car je sais qu’on va trouver une thérapie

quand je ne serai plus là.

II ne savait pas si bien dire…

La recherche avançait ...pas à pas 

les chimiothérapies quotidiennes

firent place au traitement oral

les soins intense,avec aérosols

et soins de confort évoluérent

l'aide soignante passait parfois 5 heures

auprès d'un malade

li'nfirmière faisait les soins spécifiques

Le pédicure - lui aussi- était soumis au secret

ainsi que tous les para-médicaux qui évoluaient

Des aides-à-domicile furent aussi formées

c'était un tout ; soins prendre soins et aides

travail en relation avec les associations

il y avait aussi des contaminés par transfusions

Merci Monsieur Fabius, les familles se souviennent

Une page sur le Sida...

La vie est parsemée de ces témoignages d’amour.

Nos activités nous liaient encore plus,

des histoires de la vie au quotidien :

celles qui me préoccupaient concernaient

des soins spécifiques à des malades jeunes

et atteints de cette terrible maladie qui les emportait. Le VIH...

Il fallut pour ces soins  à domicile et en équipe

les adapter au mieux pour retrouver tout ce qui rappelait

la vie quotidienne,

ceci pour ne surtout pas bousculer l’organisation habituelle

du cours de la vie, et ne pas stigmatiser une situation médicale

qui devait rester sous le sceau du secret,

et de la plus grande confidentialité.

 

C’est d’ailleurs bien pour cela

que l’infirmière qui dispensait les soins,

venait d’un village voisin de celui du malade

et, pour ne pas attirer l’attention,

elle garait sa voiture plus loin.

Les valises contenant le matériel  médical,

furent mises dans des sacs à pain en papier kraft,

les déchets contaminés, récoltés dans des boîtes spéciales

furent eux aussi placés dans des sacs poubelle,

il fallait que tout soit discret, naturel,

et rappelle que cette maladie était tenue secrète.

Le secret professionnel bien gardé,

l’anonymat total. La maladie était encore taboue

on avait peur de la contamination que l’on voyait partout.

je me souviens avoir pris une tasse de café

offerte par le malade, en moi j'étais inquiète

mais dans la convivalité et le partage

tout fut parfait : une bise même avant de partir

pour me remercier : C'était au début

et on n'avait pas beaucoup de notions sur la contamination

 

Une page sur le Sida...

Il en fut de même pour cette dame de la bonne société,

qui découvrit un jour que son mari était atteint

de cette grave  affection.

Elle aimait son époux et fit une dépression

en apprenant ce malheur…

Par amour, pour leur vie heureuse vécue ensemble

elle accepta de céder sa chambre au lit à baldaquin,

et d’y substituer un lit médicalisé.

Elle l’a accompagné avec une ferme et confiante détermination

jusqu’à son dernier souffle par amour.


Et, dit-elle, s’il m’avait trompée avec une femme,

j’aurais su me servir de mes armes, mais là, je ne sais plus.

Ce sont des moments où la vie chavire,

des moments qui sont exceptionnels

cette maladie n’a laissé aucune famille indifférente,

elles savaient que ça n’allait pas durer,

autant alors donner le meilleur de soi-même,

les malades sont d’un exceptionnel attachement,

leur famille font preuve d’une très profonde gratitude

pour le dévouement de ceux qui les ont assistés,

 

Une page sur le Sida...

Et c’était une récompense,

un enrichissement personnel pour notre équipe

de soignants des structure d’aide et de soins.

Heureusement peu de temps après il y avait la tri-thérapie,

les soins furent moins importants

les effets secondaires de la maladie reculaient

Elle est néanmoins toujours présente, la vigilance s'impose

la prévention est le meilleur traitement :

Un pensée particulière pour ceux qui sont partis

C'est aussi un hommage à tous ceux qui se sont impliqués

dans cette chaine de soins, de recherches et d'aides.. 

C'est une page de mon livre  c'est une page de ma vie 

A ce jour de 2015 on compte une augmentation de 5%

de séro-positifs dans Notre région le Languedoc-Roussillon

il faut accentuer le message, personne n'est épargné

A tous les jeunes ! au moins protègez-vous

cela n'arrive pas qu'aux autres,

pour moi étant grand-mère, je parle à mes petits-enfants

c'est souvent vers mois qu'ils viennent, car je sais entendre

certaines souffrances...

 

Voici l'équipe hospitalière du CHUR de Montpellier

qui s'était investie dans ces soins Cette photo est sur le livre

sur les hôpitaux écrit par le Professeur Robert Dumas

beaucoup ne sont plus là : hommage à tous pour leur remarquable travail

Hommage et respect à ceux qui se sont dévoués ..

Hommage et respect à ceux qui se sont dévoués ..

"Le penseur, poète ou philosophe,

se sent une sorte depaternité immense.

La misère universelle est là, gisante ; il lui parle, il la

conseille, il l’enseigne, il la console, il la relève ;

il lui montre son chemin, il lui rallume son âme.

- Vois devant toi, pauvre humanité. Marche ! -

Il souffre avec ceux qui souffrent,

pleure avec ceux qui pleurent,

lutte avec ceux qui luttent,

espère pour ceux qui désespèrent.. 

On sent en lui tout le cœur humain, énorme.

Rien ne le décourage. Il n’accepte aucun démenti.

Il voit le juge, et veut la justice;

il voit le prêtre, et veut la vérité ;

il voit l’esclave et veut la liberté.

Il affirme la rentrée au paradis.

Il recommence sans cesse dans sa vie et dans ses œuvres

l’équation du droit et du devoir.

Le jour où cet homme suprême meurt,

son agonie bégaie : amour !"

Victor Hugo ( texte adressé par Lisa)..

Une page sur le Sida...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Rigarda en conflent
La crèche de mon enfance...

La crèche la crèche

elle était dans notre église

et puis chacun chez soi la faisait aussi

ce n'était pas comme maintenant

on veut on exige ....Et bien faites comme moi

pas du tout prêt , mais du sur mesure

fait avec notre coeur, et nos mains pas très habiles

C’était un très pieux moment

pas comme maintenant où on veut on exige

Faites comme je le faisais enfant

c'était bien plus agréable

de montrer notre savoir faire, notre volonté

Nous participions tous les enfants

et même montions sur l'échelle

pour mettre tout en haut l'étoile

Celle des jours de fête

A minuit du 24 au 25 à cheval sur deux jours

et sur deux solstices, au minuit Chrétien qui résonnait

on portait l'enfant Jésus

le sauveur notre rédempteur

que l'on déposait avec le plus grand soin

vous pourrez lire sa confection

celle de la crèche de mon enfance

La crèche de mon enfance...

Préparatifs de noël à l’ancien temps

 

Texte tiré d'un de mes livres

 

En ce temps là à Rigarda ,

nous confectionnions une crèche

Sous l’œil attentif d’Odette qui nous guidait

Nous étions, nous, les fillettes

chargées d’aller dans les sous-bois

derrière le barrage pour cueillir des mousses

on prenait un grand soin de les décoller

en gardant ce qui y poussait

des fougères et quelques herbes

Nous allions ensuite chercher

des galets de la rivière,

nous les choisissions avec soin

Ils étaient aussi ramenés

pour faire la crèche

Les garçons avaient pour mission de ramener

des branches avec leurs feuilles

ou des  vieilles souches de plants de vigne

 

La crèche de mon enfance...

 

Nous avions tout ce qu’il fallait

Les montagnes et la grotte étaient en papier beige

Colorié par nos soins, pour y faire des tâches

Vertes ou marron, et puis nous apportions

du coton hydrophile, qui, en petits lambeaux

devenait des flocons de neige

Lorsque l’essentiel était fait,

nous n’avions qu'a mettre la rivière

simulée par du papier d’argent

c’était celui qui emballait le chocolat

Cantalou-Catala qui se fabriquait à Perpignan

ensuite il fallait placer tout le long les jolis galets

C’était pour nous une fête

Et cela nous demandait de l’entrain

de l'imagination et un savoir faire

La crèche de mon enfance...


Les mousses vertes ou plus brunes

avec quelques feuilles de chêne qui étaient tombées

ferait un décor : tout le long de notre sillon d’argent

on mettait au coin à gauche un semblant d’arbre

ou un cep de vigne qui ornait

C’était à la campagne, il y a longtemps

nous n’avions pas grand-chose en ce temps 

 

Ensuite nous installions la crèche

avec les personnages

L’âne et le bœuf

Joseph et Marie, et des animaux

Sur le papier ils semblaient être sur une montagne

il y avait quelques moutons et brebis

Le pâtre son chien et son troupeau,

La vieille et le remoulaïre

Les métiers d’alors !

Et le ravi ; l’innocent celui qui est toujours content

Il y avait des femmes portant des fagots

Là bas le rouet et le genêt à filer

Et les fougères pour faire un écran de verdure

Qui cachait le pécheur et son panier

La crèche de mon enfance...


Plus haut l’étoile qui indique un jour de fête

qui annonce la venue de l’enfant

Et des anges joufflus

qui  chantent et nous gardent ;

l’enfant ne sera mis

qu’après le minuit Chrétien

et porté en procession par le prêtre

et ses acolytes ! Tout était prêt

pour l’accueillir dans l’étable la paille

il sera posé délicatement

tout est symbole et dans nos cœur

ce grand moment de la naissance

de notre sauveur

que l’on y croie ou pas

c’est dans notre rituel c’est pour nous noël

Et plus tard arriveront

ceux qui sont venus adorer Jésus

les rois mages et leurs offrandes 

 

Nous étions satisfaits de notre réalisation

Il manquait les lumières mises en guirlandes

L’enfant Jésus pouvait arriver :

tout était prêt pour l’accueillir

Même le petit sapin qui était aussi présent

Et faisait partie du décor

Ce décor de la crèche de notre petite église

De Rigarda : C’était une joie…

nous la composions tous les ans avec ferveur et joie

 

C'est mon amie Lisa , qui a parlé de la crèche

confectionnée pour sa pitchounette

et aussitôt dans ma tête

tout s'est bousculé, et finalement

pas grand chose n'a changé

 

La crèche de mon enfance...

C'était une coutume, qui nous animait

nous les enfants du village, et nous allions

avec entrain tout chercher aux alentours

pour créer et permettre aux fidèles

de voir et d'admirer notre travail, 

j'ai oublié qu'il y avait un âne en forme de tire-lire

qui bougeait la tête quand nous mettions une piéce 

gardons nos belles traditions

nos belles fêtes de famille

où on se rassemble en ce jour ce sont nos valeurs

C'est la nativité, et on chante et on prie

L'enfant Jésus est né à minuit

en principe il est dit le 24 jour du solstice d'hiver

à cheval sur les deux et de même entre deux jours

La crèche de mon enfance...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mes symboles
Rose anagramme de Eros...

Rose

 

Tout d'abord la vierge Marie est la rose divine et sans épines

Les roses étaient blanches en Grèce

 

La rose était chez les Grecs une fleur blanche,

mais lorsque Adonis protégé d'Aphrodite fut blessé à mort,

la Déesse courut vers lui, se piqua à une épine

et le sang colora les roses qui lui étaient consacrées.

C'est ce symbolisme de régénération qui fait que,

depuis l'Antiquité, on dépose des roses sur les tombes :

les anciens nommaient cette cérémonie rosalia....

C'est ainsi que cette fleur deviendra rouge

et le symbole de l'amour ardent

je fais cette entrée en matière

pour porter a votre connaissance

que Vénus battait son Fils Éros avec des roses

souvenir, réminiscence, amour passionnel

Éros est l'anagramme de Rose

C'est aussi mon prénom ;

et c’est pour cela que j'ai fait des recherches

que vous pourrez lire arrangées en poésie à ma façon

sur la rose et la couleur Rose

pour plus de documentation dans la rubrique

Mes Symboles, vous pouvez lire celui de la Rose

qui est plus fourni

 

 

Rose anagramme de Eros...

Recherches autour de mon prénom

et de la couleur Rose

 

 

 

Le rose est une couleur qui symbolise

l'ingénue, la candeur, la pureté

mais aussi la séduction et la fidélité.

C'est un symbole de la féminité,

de la douceur, du romantisme

et de l'amour sans le sexe ni l’égoïsme.

Cette couleur au côté relaxant

est symbole de plaisir de vivre,

le bonheur et l'optimisme.

on vit sur un petit nuage rose

on voit la vie en rose 

on est rose de plaisir

le rose vous monte aux joues

 

Rose gourmandise dragée rose

rose guimauve, rose barbe à papa

Pour les hommes le rose est couleur de communication

il devient facilement couleur de l'ambivalence,

de l'entre-deux, du double.

 

Dans le rite de la messe catholique

le prêtre utilise la chasuble rose

le 3e dimanche de l'Avent

et le 4e dimanche du carême

car ce sont des moments de joie.

Le rose marque les pauses joyeuses

dans les temps de jeûne et de pénitence.

 

En médecine le rose est un signe de bonne santé

on dit aussi quand on a bonne mine

avoir un teint de lys et de rose

c'est la douceur de l'enveloppe charnelle

Honni soit qui mal y pense

ou honni soit qui point ni pense

c'est aussi la chair l'érotisme

Eros est présent dans ce mot !

 

Quand vous devenez pessimiste, regardez une rose.  »

     Albert Samain

 

Ce qui reste de tous les voyages est le parfum 

d’une rose fanée...  »

 

Cavidan Tumerkan

 

Rose anagramme de Eros...

Le Rose est la couleur obtenue

 

par un savant  mélange de rouge et de blanc

 

ce n'est pas pour moi la couleur des alchimistes

qui en font rouge lavé, et délavé maintes fois

mais au contraire une couleur subtile douce et généreuse

c'est aussi la poésie, la rose dans la tradition

la rose dans la connaissance

il faut savoir les chercher et les trouver

dans la rosace des cathédrales

symbole de la connaissance de l’amour de l’autre

Elles sont partout : sur les couronnes de la vierge

sur le cœur de Sainte Thérèse

Elles sont parfois posées sur un piano

sur une croix, que sais-je encore

Rose tu es toujours là où je ne t’attendais pas

 

 

Rose, rose tu es ma préférée

Et ensuite c’est la blanche pureté

Fraternité amitié et plus encore

La jaune pale et toutes les autres

sont autant de messages

Que porte cette fleur

Je m’appelle Rose et je n’aimais pas ce prénom

Tout ce que je trouve sur mon chemin me le fait aimer

Tout comme dans les petits cahiers de ma mère

J’ai pu percer le secret de ce prénom

de mon prénom.

Rose anagramme de Eros...

 

En pétales tu es partout posée,

Jetée en hommage pour les processions

Cousue sur le voile de la mariée

une douce pluie de ces pétales

est symbole de bonheur

Partout dans mon environnement

Par mes doigts, des pétales de soie

sont disposés, pour égayer

et me rappeler ta présence

voilà que je n'aimais pas ce prénom

et qu'il est partout sur mon chemin

 

Et on pourrait décliner

Rose, Rosie, Rosa…Rosae..

Rose tu es une fleur à nulle autre pareille

 

Rose anagramme de Eros...

Par LISA :
Quelques vers d’Émile Verhaeren
en hommage à ces fleurs superbes:


Roses vives, fraîches, magnifiques, toutes nos roses
Oh ! que pareils à vous nos multiples désirs,
Dans la chère fatigue ou le tremblant plaisir
S'entr'aiment, s'exaltent et se reposent !

Rose anagramme de Eros...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Sainte Catherine d'Alexandrie

Sainte Catherine d'Alexandrie

Sainte Catherine un grand jour le 25 novembre

 

C'est le jour où il faut planter arbres et arbustes

car pour sainte Catherine : tout bois prend racine

c'est pour cela, que l'an dernier

j'ai planté trois grenadiers:

C'était des morceaux de bois

qui sont devenus de petits arbustes feuillus

qui ont porté des fleurs d'une belle couleur

pas encore de fruits, il faut attendre

c'est le moment des plantations

 

Pour Sainte Catherine ?....

 

Le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine

c'est aussi le jour des Catherinettes.

On y fête les jeunes filles de 25 ans

qui n'ont pas trouvé chaussures à leurs pieds

ou qui n'ont pas la bague au doigt

Qui sont célibataires

c'était une mode dans la couture

ce jour, elles portaient des chapeaux extravagants

aux tons jaunes et verts confectionné par elles

à leur image.

 

 

Voici l'origine de cette tradition?

Les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées

revêtaient des tenues et des chapeaux originaux

elles se rendaient en cortège

devant une statue de Sainte Catherine

pour la parer de fleurs de rubans de chapeaux ...

d'où cette tradition :

Elles coiffaient Sainte Catherine

dans l'espoir de trouver un mari !

Elles allaient au bal

et celles qui ne voulaient pas cheminer seules 

mettaient un chapeau

complètement fou sur la tête.

Elles y accrochaient des objets jaunes et verts

pour se faire remarquer.

 

Dans le nord de la France

les jeunes filles s'envoient ce jour là

des cartes de la Sainte Catherine

pleines de souhaits et de doux espoirs.

 

 

Pour Sainte Catherine ?....

  

Il y a de nombreuses Saintes

qui portent le prénom Catherine

Catherine de Sienne

 

Celle-ci c'est Catherine d'Alexandrie

 

Catherine la vie de la sainte

 

Catherine d'Alexandrie

est sainte  martyre et docteur de l'Église.

Née à Alexandrie au sein d'une famille noble,

elle se convertit au christianisme 

Jésus, ému par sa ferveur,

contracte avec elle un mariage mystique

sous les yeux de Marie et de la Cour céleste.

Très intelligente, elle suit les cours

des plus grands maîtres chrétiens

et on dit qu'elle réussit à démontrer

aux plus grands philosophes d'Alexandrie

la vanité des idoles et la fausseté de leur foi,

jusqu'à les convertir tous.

Impressionné, l'empereur Maxence

lui propose un mariage royal

qu'elle refuse par fidélité envers son mari mystique.

Humilié, l'empereur lui fera subir le supplice

de la dislocation des membres sans succès

puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne.

Elle finira décapitée le 25 Novembre 307

et deviendra la seule Sainte du paradis

à posséder trois auréoles :

 

la blanche des vierges,

la verte des docteurs

et la rouge des martyrs.

Pour Sainte Catherine ?....

L'une des plus célèbres martyres des premiers siècles.

La plus jolie et la plus savante des jeunes filles

de tout l'Empire.

Elle était mystiquement fiancée à la Sagesse éternelle

Son inspiration lui fit affirmer sa foi au christianisme

Pour lutter contre les philosophes

Chargés de la convaincre de la stupidité de cette croyance

 

Sa légende

 

Elle était recouverte de broderies fabuleuses.

le récit de son martyre la fait mourir déchiquetée

par quatre roues armées de pointes.

 

Très populaire au Moyen Age,

Son culte reste très vivant au monastère

situé au pied du Mont-Sinaï

où des anges l'auraient portée. 

 

Mémoire de sainte Catherine,

qui fut, dit-on, vierge et martyre à Alexandrie,

aussi remplie d’acuité d’esprit

de sagesse que de force d’âme.

Son corps est l’objet d’une pieuse vénération

au célèbre monastère du mont Sinaï.

 

Je suis la descendante de l’illustre roi Costos.

On m’appelle Catherine.

J’ai étudié les langues, exploré toute la science

des philosophes et des poètes.

Mais j’ai compris: ce ne sont que vanités!

Alors j’ai suivi mon Seigneur Jésus-Christ.

Je n’épouserai que mon Dieu!

 

Pour Sainte Catherine ?....

Sainte Catherine

 

Est aujourd'hui

la patronne des filles à marier,

mais aussi des théologiens, philosophes, orateurs,

notaires, étudiants, meuniers, plombiers, tailleurs ...

Voici quelques information que j'ai choisies

pour vous présenter cette femme hors du commun

Bonne fête à toutes les Catherine et Catherinettes;

Bonne fête Cathy...

Bonne fête Catherine-Elisabeth !!

que cette Sainte vous protège mes amies 

Catherine de Perpignan et bien d’autres

Dans mon cœur réunies

Pour Sainte Catherine ?....
 
Voici un beau message déposé par un lecteur poète
 
Ce matin elle réveille, c'est le jour de sainte Catherine..

Elle regarde ses doigts
: pas d'alliance, pas de bague de
 
fiançailles,  rien...
 
Alors elle se lève, se regarde dans la glace et une grande tristesse
 
l'envahit.

C'était hier elle était encore une enfant.

Aujourd’hui elle a quelques cheveux blancs, du vague à l'âme...

Pourquoi se dit-elle, que ma vie est ainsi,
 
sans personne à aimer ?

Alors le jour se voile car des larmes montent à ses yeux.

Non, elle n'aime pas ce jour...
 
Merci à vous Joreveur qui a laissé ce message sur cette page
 
Pour Sainte Catherine ?....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Novembre : d'un an à l'autre

Nous sommes en novembre ; troisième semaine

Il fait très beau ce jour avec un peu plus de froidure

première bouffée de l'hiver et puis tout se calmera

Le soleil est là, il rentre chez moi et s'installe

comme un invité privilègié !

ce ne sera pas un jour chagrin

j’ai vu cette agréable rosée sur les plantes

c'est le moment où vient cette humidité

et puis soleil et vent feront leur action coordonnée

Plus tard le ciel sera d’un bleu limpide

et mon cœur léger et heureux

de voir toutes ces beautés de dame nature

Quand  le temps est riant, et pas pleurnichant

 

On n’est jamais contents, et pourtant

C’est douceur partout, entrées maritimes

Parfois ciel triste comme un bonnet de nuit

Ce jour soleil rayonnant de novembre

C'est un peu comme l'été qui se poursuit

moins chaud et nuancé !

Une rose de novembre qui avait éclose au soleil

Cette nuit s’est fripée a perdu ses couleurs

Trop fragile sans doute pour résister 

résistons pour être plus forts ensemble dans la vie

Ouvrons la porte à l'amour

pour le faire rentrer dans nos vies

et dans celles des autres

de ceux que nous aimons par dessus tout...

 

Novembre : d'un an à l'autre

Novembre mois que je n’aime pas,

et pourtant celui-ci est passé si vite

Se profilait une embellie, qui au cours du temps

Comme la rose s’est flétrie, projet qui s’est évanoui

Dommage, rien n’est perdu, tout ce qui est beau

Revient ou renaît un jour ou l’autre

L’essentiel est la joie qu’il procure

Oui les étoiles sont toujours au dessus du toit

Je les regardais avec ma grand-mère Lisa

Nous les regardions tous deux, et faisions des vœux

Quel est le tien ? C’était souvent le même

Et on en riait en se serrant plus fort l’un contre l’autre 

Que de beaux souvenirs qui ne meurent pas

et sont enfermés dans un lieu très secret

que nul ne peut franchir ; Notre pensée

Merveilleux compagnons, souvenirs des beaux jours

je vous sollicite souvent pour être dans cette joie

vous mes souvenirs passés et presque présents

soyez toujours en moi , pour avancer

rester dans la joie, abolir la monotonie

apporter amour vitalité, courage et volonté

l'espoir renaît toujours

et l'espérance est une flamme veille sans s'éteindre

 

Novembre : d'un an à l'autre

 

Et puis je rêvais, et nous rêvions aussi

De pouvoir nous retrouver

et de regarder autrement les étoiles,

un rêve passe et trépasse ! Et parfois re-passe

Un rêve emporté qui reste dans nos cœurs

où personne ne pourra le déloger ni le prendre

il est à nous, et en nous !

Nous le ferons un jour si Dieu veut

J’en ai tellement envie que les étoiles vont me guider

Le rêve se poursuivra autrement !

T’en souviens-tu ?

Chut plus rien ne pouvait m’arriver

Tes bras allaient faire un rempart et me protégeraient

J’avais chaud malgré la froidure de ce mois de novembre

C’était un moment béni, entre tous,

Le destin en a décidé autrement, laissons faire

Et gardons dans notre cœur ce beau sentiment

Qui nous unit malgré les distances les absences

Qui rendent cet amour plus beau et plus grand

Un rêve passe, qui pouvait devenir réalité

un rêve trop beau sans doute

il reste dans notre cœur et personne

ne pourra le déloger !  nos cœurs sont unis

moments bénis C'était il y a quelques années

depuis le temps est passé

le tien le mien , on peut toujours décliner

sur le même modèle ! la complicité et la confiance

ce temps que nous voulions sacraliser

il l'est toujours, sans doute autrement 

mais tellement beau , porté par les ailes d'un oiseau

liberté de l'esprit en éveil  !  la haut la tête dans les étoiles

et nos coeurs unis dans une même harmonie

l'harmonie est toujours ce qui unit

dans l'amitié comme dans l'amour

C'est un tout, une aura , une attirance

des sentiments partagés

Esprit, âme et corps ; un tout UN

un ange passe : Notre ange gardien

celui qui détient tous nos secrets

et va faire en sorte de les réaliser

Dieu ré-unit ceux qui s'aiment

Novembre : d'un an à l'autre

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

 

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.


Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.


Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins;


Celui dont les pensés, comme les alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!

Charles Baudelaire

 

 

Novembre : d'un an à l'autre

"Quand un amoureux est envoyé par Dieu - Et personne ne peut vous dire s'il l'est, mais seulement l'esprit en vous - alors il tient la clé de la libération de votre âme. Dieu la lui a donné."

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Tissons des liens
Petite étude sur l'amitié

Le sentiment d'amitié est tellement précieux

autant que le sentiment de l'amour 

Si on a la chance de rencontrer une amitié profonde

elle  nous enrichit de trésors inestimables,

seule la distance d'un baiser sépare l'amitié de l'amour.

A l’ami on peut se confier,  sans avoir peur d'être ridiculisé

sans jamais avoir peur d'être jugé

c'est celui qui me connaît et qui m’aime .

Si jamais à un tournant de la vie, on a l'occasion de le croiser,

ouvrez-lui ta porte et votre coeur.

dans les moments difficiles de la vie

l'amitié vient essuyer tes larmes

c'est comme une perle d'eau douce.
 

L'amitié, c'est une main tendue, parfois en silence,

parfois bruyamment pour venir réveiller les sens de la raison.

 Par ce sentiment on se laissera bercer sur sa douce mélodie.

l'amitié est proche de l"amour, c'est un amour différent

et complémentaire , une amitié qui nous fait aimer

comme une soeur ou un frère , sans être nés de la même mère

c'est un très beau sentiment, qui est comme une béquille

et remplace un amour manquant

Petite étude sur l'amitié

 

 Comme Pénélope

Sur le net, sur la toile la toile virtuelle

on tisse des liens fragiles

qui  parfois ne tiennent qu'a un fil

on tisse et parfois on détisse ce qu'on a bâti

qui a été inutile et laissé parfois un goût amer

 on se rend  parfois compte que tout est feint

et qu’un rien peut gripper le mécanisme

qu'on se trouve parfois incompris

Ce n’est rien, ce n’est qu’un petit rien

c'est seulement parfois un mouvement d’humeur

chacun a ses raisons d’aimer ou pas

Chacun est libre de ses propos, et de ses choix

tant que les mots ne blessent pas l’autre

C’est mon avis ! Celui qui n’engage que moi !

Je ne détiens pas la vérité ?

je ne veux pas imposer la mienne

et souhaite le respect de l'autre 

j'aime ces liens que l'on tisse dans la confiance

dans la bonté le respect et la complicité

pour cela il faut se comprendre s'aimer

l'amitié est un beau sentiment, c'est aussi un lien

fait d'affection, de raison, de compréhension

 

Des liens c'est aussi romantique

qu'une écharpe brodée, de lin ou en coton  

des liens de satin ou de soie

et des liens les plus beaux ceux qui sont de SOI...

ce que l'on donne sans attendre en retour

  

Petite étude sur l'amitié

Quand le lien devient corde ou ficelle

qu'il vous enserre, vous étrangle il faut le couper 

car ce ne sont pas des lac d'amour

mais des contraintes, ce n'est pas sincère

Mes amis il y a parfois de l’indécent et du ridicule

c’est ainsi que je le ressens !

l'amitié sincère franchit les frontières

elle ne s'arrête pas aux choix politiques

elle ne se soumet pas à une idéologie

mais elle s'en affranchit et de plus souvent s'enrichit

je suis un peu perturbée en ce moment de constater

la petitesse de certains certaines ,

être amis est un noble sentiment , où comme en famille

on a des choix divers, et respectables

ne pas juger sans s'expliquer est lâche

mais après tout ce n'était pas de l'amitié

 

nous avons, autre chose dans notre vie

la famille , les amis et tous ceux que nous aimons

de façon différente et qui sont dans notre coeur

des amis sincères, ceux que nous avons choisis

et qui nous ont aussi choisis, c'est un tout

et cela fait du bien de se sentir entourés..

 

 

Petite étude sur l'amitié

Une personne vous manque ! Disait la poète

on remplace ce grand amour par de l'amitié

de ceux, qui vous portent de l'affection du respect

que vous aimez et qui vous aiment,

Avec lesquels on partage ; des travaux, des joies, des peines

pour se soutenir, s'entraider

c'est le respect des différences qui doit motiver

pour aller au delà, et ne voir que ce qui peut rassembler

enrichissons nous de nos différences

pour pouvoir avancer vers la fraternité

En tout,  il faut mesure et dignité garder

surtout ne pas agresser : les mots peuvent créer des maux

qui font de la peine, et ne servent à rien sinon à blesser,

soyons de ceux qui savent aller plus loin

le coeur voit  mieux, ce que les yeux n'ont pas vu

le coeur souffre parfois d'une expression

qui vous touche, par son incompréhension

qui souvent n'est pas raison  

Ainsi comme Pénélope je tisse et j’efface

des mots échangés sur le net la déception peut être grande

mais qu'importe, ce n’est que du virtuel

et parfois ça lasse on tire le rideau et c’est fini 

il faut savoir compartimenter

Car tout le monde

ne peut pas devenir l’ami des autres

C’est un choix une sélection

choisir c'est aussi éliminer  c'est renoncer

ce choix se fait par affinités

 

 

Petite étude sur l'amitié

 

Le virtuel  n'est pas le réel

bien, surtout quand on se cache

Ainsi, on peut tirer le rideau et dire

Adieu je ne suis plus là !

je ne suis plus votre amie

Moi Rosie, je détisse ce que j'ai tissé

chacun y voit ce qu'il veut !

ce n'est rien ce sont des relations éphémères !

et le préfère la permanence des sentiments 

 

je n'attends pas Ulysse ! mon Ulysse à moi 

il est toujours en haut, ou en mer

là ou le ciel et la mer ne font qu'un

c'est un horizon qui est un mirage

je tire le rideau sur des bavardages

c'est cela aussi l'avantage :  Où d'un clic on peut

dire Oui, ou dire Non

c'est au gré de la communication !

pour vous mes amis je partage cette photo

c'est pour moi, un des plus doux messages

d'affection et de sensibilité dans la vraie amitié

 

lune Rosie

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Maguelone en Languedoc..

Maguelone en Languedoc..

Maguelone

Maguelone

Par l’écriture et la musique  je m'évade

Je laisse mes soucis devant la porte sur le parvis

Et j’élève mon esprit

J’imagine et j’embellis la réalité

J’ai dans mon cœur du soleil

Qui rayonne et va se poser ici ou là

Là avec toi, avec vous mes amis

C’est la joie quand nous nous rencontrons

Pour nos soirées symphoniques

 

Hier tu me dis mon ami :

Je vais lire ce soir et écouter de la musique

Dis-moi qu'elle est ta musique pour la partager !

Je n'ai pas su si c'était l'harmonie ou celle de ton cœur

Et comme tu ne m'as pas répondu

J’ai pensé que tu t'étais endormi sur le divin Mozart

Ou ceux que tu aimes aussi : Lully ou Debussy 

Et même Saint Saëns, ou la musique sacrée

Tu n'avais pas envie d'écouter ma musique

Mais tu es venu à notre heure symbolique

Car la musique élève nos cœurs et notre esprit

Dans un même élan on se sent bien dans ce partage

Dans l'harmonie de nos coeurs et de nos esprits..

La musique du coeur

C’est une communion des sens une belle musique

Celle qui nous met en joie, chutt plus rien n'existe

Que cet élan vers le spirituel

Quand les moines à Notre Dame des Neiges,

la nuit chantent et prient

C’est de la magie on est comme transportés

sur des hauts sommets

En ivresse et d'une grande réceptivité

Tout participe à cet envoûtement, la pureté du lieu

Éloigné de la ville dans les champs

et cette solennité et en même temps ce dépouillement

Ces voix  qui s'élèvent, de ces hommes vêtus de blanc

Tout est monacal, c'est un rituel

C’est une cure de spiritualité

Un monde à part où on prie et on chante

Où on travaille aussi, tout est amour de l'autre

 

Maguelone

Maguelone

 

Par l’écriture j'aime communiquer

Et choisir mes mots pour qu'ils soient musicaux

C’est aussi le sel de la vie

Mon passe temps favori

Comme tu l’es toi, soleil

Celui de l’automne et de la maturité

Cueillons cueillons tout ce qui se présente à nous

Et nous élève comme un beau concert

La musique est en nous,

Elle nous lie à l’univers nous trancende

tous les sons harmonieux sont la nourriture

De notre oreille de notre esprit

Les vibrations de notre cœur

de notre musique intime

de notre musique sacrée ou profane

peu importe  : Sous ces voûtes à Maguelone

les soirées musicales sont comme un rêve

le lieu, le vent qui souffle parfois dehors

la chaleur tempèrée par les murs

et c'est le divin qui nous montre ce chemin

 et nous réjouit :

Admrez Maguelone cette voûte dépouillée

pour l'éclairer,

il n'y a que la lumière venue de l'exterieur

 

Maguelone la cathedrale

Maguelone la cathedrale

L’amour celui de toute chose

Tout est amour ! Spiritualité sacré ou profane

Tout est en nous il suffit d’un révélateur

Un révélateur comme pour une photo !

D’un négatif  pour voir et prendre connaissance

D’une belle image  celle qui est devant mes yeux

Douce folie ! Folie douce ! J’écris tous les jours

C’est un brin de folie,

Ce sont mes émotions non contenues que je partage  

Comme un concert qui met nos sens en éveil

Pour nous apporter du bonheur

Chacun a sa musique dans son cœur

Il suffit de trouver un bon accordeur

Pour faire tout vibrer ! La musique sera belle

si nous le voulons ! La musique celle de notre coeur

que notre oreille entend et transforme

pour garder le meilleur . Dans ce lieu magique

la musique monte comme un élan spitituel

 

La musique du coeur

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Hier j'ai entendu au dessus de ma tête

un grand bruit d'ailes

c'était des oiseaux migrateurs

Ce n'était pas des hirondelles , ni des étourneaux

ni des tourterelles les nôtres sont fidèles

et restent dans nos jardins

Des fauvettes  des rossignols ?

des oies sauvages peut être

ou des cigognes venant d'Alsace

à leur fruit , à leur façon de s'aligner

on reconnaît ces oiseaux qui s'organisent

pour s'entraider le chemin est long !

Et aussitôt me vient à l'esprit

le texte extrait d'un de mes manuscrits

sur les oiseaux qui gentiment se font cui cui

en signe d'amitié

Et en voici pour vous le tendre récit...

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Ce texte est tiré d’un de mes manuscrits

c'est un échange entre deux amis qui s'apprécient

et qui ont retrouvé des goûts communs

des souvenirs, celle de leur enfance

tout est très discret, avec beaucoup de tact et de sensibilité

ce fut un épisode heureux, que cet échange

on pourrait dire que c'est une écriture à quatre mains

d'où cet intérêt et ce mutuel enrichissement

c'est un peu tout en métaphores, en symboles

je vous laisse lire cette page 

il l’a appelée Eve comme la première femme de l’humanité

et pour elle, il est l’oiseau bleu de la méditerranée

mais pour la symbolique, il a préféré le goéland

 

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Elle écrit sur le clavier de son ordinateur

elle y met tout son cœur, car il est devenu son confident

Ses doigts comme sur un piano s’agitent, ils sont agiles

ils caressent les touches, ou avec énergie les frappent.

Son écran est ouvert, et devant elle,

vient se poser un oiseau - érudit et de bonnes mœurs -

il lui fait de gentils cui-cui.

C’est un oiseau migrateur qui s’est perdu une nuit d’hiver,

il faisait si froid, il volait avec ses congénères,

a été attiré par le soleil.

Sur une branche virtuelle il s’est posé, en face d’elle.

Il lui dit, en mots symboliques :

Qu’elle est un rayon de soleil

qu’elle brille comme une étoile,celle de Salomon, 

elle préfère pourtant celle qui a cinq branches

qui est l’harmonie intérieure et extérieure.

Elle, il l’a appelée Eve, elle a ajouté : Eve et la tentation.

Eve, oui la tentation est au bout de ton clavier,

cet oiseau migrateur celui que tu as rencontré sur le net,

cet oiseau virtuel qui t’a entraînée sur les pas de l’étoile

pour découvrir une belle prose si délicate et  agréable.

Il t’a dit, sans pourtant te le dire clairement

et tout en  faisant des métaphores

que deux oiseaux pouvaient se retrouver

pour se sourire, échanger, s'entraider

dialoguer, s’enrichir en se tenant  de nobles propos.

Ils ont des points communs,

des goûts communs et des souvenirs

Que peuvent bien se dire deux oiseaux migrateurs qui se

rencontrent sur la toile ? 

Ils échangent, sur leur vie passée ou présente.

Elle c'est Eve c'est ainsi qu'il l'a nommée

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Le voyant sourire dans son écran,

elle pense, l’imaginant, l’idéalisant

devant tant de  belles phrases suscitées par sa grande  culture :

il est compétent, il lui apprend des nouveautés,

élève son esprit. Il lui dit:

- Quand tu marches dans la nuit

tu as tendance à regarder où tu mets les pieds,

la nuit te remet sur terre.

L’étoile te force à relever la tête et te permet de t’orienter

de façon différente.

L’étoile te remet dans l’universel,

elle te sort du soleil levant qui bouge, qui tourne.

Si tu as de la chance de trouver, non pas une étoile

mais l’Etoile, celle qui ne bouge pas

celle qui est sur l’axe un repère, le seul repère ;

mais  toi, tu es le repère familial, l’axe fixe.

Eve signifie la vivante c'est sans doute pour cela

qu'il l'a appelée ainsi 

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

C'est pour cela qu'elle a écrit au petit matin

J’aime la façon dont tu as su m’aborder !

J’aime la façon dont tu me parles du symbolique !

J’aime que tu stimules ma fierté !

J’aime que tu me parles de mes activités !

J’aime, j’aime, j’aime...

Il lui a répondu:

- Quel réveil ! Je ne pouvais l’imaginer !

 

Et puis plus rien, sinon des choses banales,

il n’était plus là... Elle a éteint l’écran de son ordinateur.

Et soudain, il lui fait un petit cui-cui !

En cachette, lui a t-il dit, un petit bisou virtuel.

Il lui avait dit auparavant :

Tu es un rayon de soleil, elle veut donc briller pour le retenir.

Et lui : tu es l’or du nombre d’or, laisse-toi guider par l’étoile.

Et puis non, elle n’a pas dormi tellement elle était heureuse.

L’oiseau, l’ami virtuel, s’est évadé pour retourner dans son

horizon, il revient et sur un air mi- moqueur, mi-moralisateur

il écrit : Eve ne tient pas sa parole, Eve ment…

Mais, Eve a peur de devenir dépendante de cet autre

qui lui dit ce qu’elle attend, dans une belle prose si bien

présentée.Elle lui a dit « Non », piquée à vif dans son orgueil.

J’ai pensé à la chanson : Eve lève-toi, qui est si belle !

 

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

les yeux expriment le regard de l'âme

mais aussi l’amour, jamais l’indifférence.

Elle savait que c’était pour elle un atout

et lui envoya des photos où elle souriait.

Elle souriait et voulait l’aider, le distraire par ses histoires,

l’étonner, le surprendre

l'aider a travers le clavier de son ordinateur

Elle était sotte certainement

ou manquait soudain de jugement pour se laisser aller

à une dépendance, celle de cet écran où l’oiseau

ne se serait plus posé en lui souriant.

Elle avait dû mal interpréter ses mots.

Ils auraient pu se rencontrer dans un lieu discret

et personne n’aurait deviné leur complicité.

Il lui promettait de prendre sa main dans la sienne,

pour lui transmettre un fluide d’amitié

elle en rêvait déjà, comme de l’accolade qu’il lui donnerait

si un jour ils se rencontraient dans ce

lieu parfait, à l’abri des regards.

Pour ne pas être suivis au travers de leurs écrits,

et que d’autres yeux ne lisent pas leurs échanges

ils ont effacé leurs traces sur les ondes

ces empreintes qui trahissent et sont des liens repérables.

Effacé l’effacé  oui c'est fait....

 

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Effacé l’effacé, plus rien sauf ce qui demeure dans le cœur.

Il lui dit même si tu effaces, le contact est crée,

et pourquoi cette phrase :

Je suis en toi, tu es en moi ?

Symbolique comme les maillons d’une chaîne, la chaîne de vie,

celle de l’humanité.

Cela ressemble à un serment. Il ajouté :

- Trop tard ! Oui, le contact est définitif,

il  est virtuel, un des oiseaux est libre,

son lien s’est brisé, ce qui lui a brisé le cœur 

il lui a encore dit :

- On ne laisse pas un cœur  qui souffre !

Elle n’a certainement pas bien saisi la portée des mots.

Elle a déliré, divagué comme le font les femmes,

ces Eve, en quête d’un amour même virtuel,

celui qui n’engage que deux personnes

qui ne se connaissent pas, ou si peu dans la vie réelle

Ils communiquent par les ondes qu’elles créent,

ces ondes qui se rejoignent dans le cosmos,

dont il lui parle.

Il l’entraîne sur le chemin des alchimistes,

celui où l’on transforme le plomb en or.

Elle en apprit de nouvelles choses ce jour-là !

Un vrai bonheur simple et réel et en prime le Petit Prince

Le renard et sa rose !!

la complicité crée des liens nouveaux

je me réjouis d'avoir créé ce blog

pour partager ces écrits lui répondit-elle

 

Par ce blog je m'exprime et vous fais partager

le fruit de mes recherches

Il est vrai que j’aime travailler

Sur la mythologie, car je relève aussi

des métaphores, des jugements

des enseignements qui transposés à notre vie

sont toujours d’actualité

 

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Par l'artiste l'érudit ; voici ce qu'il écrit :

 

Je me souviens de chaque mot de cet ancien message.

Je vous avais dit que la nuit était romantique

et la lune magnifique

et je suis sorti la photographier pour vous la transmettre.

Merci de la reproduire ici.

Le symbolisme

est une méthode que les Alchimistes utilisaient avec passion

mais raison.

Avez-vous remarqué sur la carte du tarot;

l'Etoile ! de l'un de vos articles que les deux cruches sont

différentes, que ce n'est pas la même eau ; qui s' en écoule 

et que la belle dame est posée ou très proche d'une trappe

avec un anneau ? Et qu'il y a un oiseau noir

dans le ciel où sur une branche ?

Serait-ce l'Œuvre au noir où le Soufre et le Mercure

se libèrent ? Une cruche le Soufre, une cruche le Mercure ?

 

La lune photographiée a minuit ;

c'est ma plus belle photo Merci très cher ami

Eve et l'oiseau de la Mediterranée

Voir les commentaires