Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
la pensée: tout comme l'oiseau

Hier j’ai vu dans le ciel encore bleu

Un vol d’oiseaux : certainement des migrateurs

Est-ce qu’ils nous annoncent l’hiver ?

Ils allaient vers la mer, vers le sud

Et aussitôt ma pensée les a suivis

je les accompagne dans leur vol

ee rêve : la pensée : c’est un de nos grands atouts

c’est de faire revivre en soi des moments

de ceux qu’on a besoin d’enfermer

de les protéger de les faire siens,

de les garder sur son cœur !

 

 

 On ne veut penser à plus rien

qu’a ce moment bonheur

Cela m’arrive souvent

Je suis dans le silence  d'une douce tiédeur

et je pense intensément pour revivre

ces moments !

On ne peut pas s’arrêter de penser

notre esprit est en action

parfois les idées se bousculent

Et l’une chasse l’autre

c’est pour cela qu’on peut se renfermer

sur une pensée : Tant de belles choses

arrivent jusqu’à  nous

Des signes d’amitié, d’amour, de tendresse

ce sont des moments qu’il faut privilégier

Et les reconnaître comme un don et revenir

la pensée: tout comme l'oiseau

On ne veut penser à plus rien

qu’a ce moment bonheur qu'à cette image

Cela m’arrive souvent

Je suis dans le silence  d'une douce tiédeur

et je pense intensément pour revivre

ces moments !

On ne peut pas s’arrêter de penser

notre esprit est en action

parfois les idées se bousculent

Et l’une chasse l’autre

c’est pour cela qu’on peut se renfermer

sur une pensée : Tant de belles choses

arrivent jusqu’à  nous

Des signes d’amitié, d’amour, de tendresse

ce sont des moments qu’il faut privilégier

Et les reconnaître comme un don

 

 

On s’évade parfois comme l’oiseau en cage

pour respirer pleinement, voir d’autres lieux

et revenir au point de départ

On revient toujours à la source

l’oiseau revient dans sa cage

où il n’est pas prisonnier

mais attaché à cet environnement

Il a mis  lui-même des attaches

qui le retiennent : Des liens invisibles

des ondes, des énergies, une envie

d’étendre ses ailes, et de planer

l’esprit ailleurs ! Sans penser

au lien qui retient

S’évader, c’est revenir après

avoir pris un peu de liberté

C’est bon et c’est salutaire

la pensée: tout comme l'oiseau

Jacques PRÉVERT,

 

Pour faire le portrait d'un oiseau

Peindre d'abord une cage
avec une porte ouverte,
peindre ensuite
quelque chose de joli,
quelque chose de simple,
quelque chose de beau,
quelque chose d'utile
pour l'oiseau.
Placer ensuite la toile contre un arbre,
dans un jardin,
dans un bois
ou dans une forêt,
se cacher derrière l’arbre,
sans rien dire,
sans bouger...
Parfois l'oiseau arrive vite
mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider...
Ne pas se décourager,
attendre,
attendre s'il le faut pendant des années,
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau
n'ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau.
Quand l'oiseau arrive,
s'il arrive,
observer le plus profond silence,
attendre que l'oiseau entre dans la cage
et quand il est entré,
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis ,
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau.
Faire ensuite le portrait de l'arbre
en choisissant la plus belle de ses branches
pour l’oiseau,
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent,
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été et puis, attendre que l'oiseau se décide à chanter.
Si l'oiseau ne chante pas
c'est mauvais signe,
signe que le tableau est mauvais,
mais s'il chante c'est bon signe ,
signe que vous pouvez signer
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l'oiseau,

Et vous écrivez votre nom au coin du tableau…

 

la pensée: tout comme l'oiseau

Voir les commentaires