Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Le petit Prince....Morceaux choisis

 

 Quelques morceaux choisis sur le Petit Prince

Le narrateur est un aviateur qui,

à la suite d'une panne de moteur, a dû se poser

en catastrophe dans le désert du Sahara

et tente seul de réparer son avion

(Antoine de Saint-Exupéry se met en scène dans son œuvre).

Le lendemain de son atterrissage forcé,

il est réveillé par une petite voix qui lui demande :

« S'il vous plaît… dessine-moi un mouton ! »

Très surpris par cette apparition miraculeuse et incongrue,

l'aviateur obéit, mais aucun de ses moutons ne convient

au petit prince.

Excédé, le narrateur dessine la caisse du mouton :

« Ça, c'est la caisse : Le mouton que tu veux est dedans ».

Le petit prince s'en montre cette fois-ci satisfait

et remarque que le mouton « s'est endormi ».

Peu de temps après, le petit prince demande à l'aviateur

si un mouton mange des fleurs, lequel répond

« oui, même les fleurs qui ont des épines ».

Devant le chagrin du garçonnet qui s'inquiète pour sa fleur,

l'aviateur finit par promettre de dessiner une muselière

pour empêcher le mouton de manger la fleur.

Jour après jour, le petit prince raconte

son histoire au narrateur.Il vit sur une autre planète,

appelée par les grandes personnes

« l'astéroïde B612 » à peine plus grande qu'une maison 

Sa planète avait été découverte, en 1909,

par un astronome turc que personne n'avait pris au sérieux

à cause de ses vêtements traditionnels.

Refaisant sa conférence, en 1920,

en costume et cravate après une réforme dans son pays,

il avait cette fois-ci été longuement applaudi.

Le petit Prince....Morceaux choisis

Les activités du petit prince consistent essentiellement

à ramoner les volcans et à arracher les baobabs

pour qu'ils n'envahissent pas sa planète

Une aquarelle montre une planète rendue inutilisable

par trois baobabs qu'on a trop attendu pour arracher.

L'auteur indique que si ce dessin est effrayant,

c'est qu'il était « animé par le sentiment de l'urgence »

en le dessinant.

Après ces activités, le petit prince va contempler

un coucher de soleil ; son astéroïde est si petit

qu'il lui suffit de déplacer sa chaise de quelques mètres

pour cela :Une fois, il a vu le Soleil se coucher

quarante-quatre fois à la suite.

Il n'hésite d'ailleurs pas à préciser au narrateur que

«quand on est tellement triste, on aime les couchers de soleil ».

 

Ayant assisté à la naissance d'une rose superbe

— orgueilleuse, coquette et exigeante —,

le petit prince découvre que l'amour… peut avoir des épines.

Il décide alors de quitter sa planète et d'aller explorer

les étoiles, en quête d'amis.

Il dira au narrateur qu'il n'aurait jamais dû quitter sa planète,

car « il ne faut jamais écouter les fleurs »

Il a ainsi rencontré, murés dans leur solitude,

une galerie de personnages :

Le monarque d'un empire factice (qui ne voit en lui qu'un sujet)

le vaniteux (qui le voit comme un admirateur)

, le buveur qui boit pour oublier qu'il boit,

le businessman propriétaire d'étoiles,

L'allumeur de réverbères  qui obéit à une consigne

sans se poser de questions (

le seul dont le Petit Prince a su se faire un ami,

étant tout de même obligé de le quitter

étant donné la petite taille de sa planète

sur laquelle il n'y a pas de place pour deux)

et le géographe écrivant d'énormes livres,

lesquels, au chagrin du petit prince,

ne recensent pas les choses importantes de la vie,

mais uniquement les pérennes...

 

Le petit Prince....Morceaux choisis

Le petit prince sur Terre

Toujours en quête d'amis, le petit prince arrive sur Terre,

et c'est encore la solitude et l'absurdité de l'existence

qu'il va découvrir :

Sa rencontre avec le serpent qui ne parle que par énigmes

(il « les résout toutes »)

, celle d'une fleur « à trois pétales »,

l'écho des montagnes !!!

Enfin, il arrive dans un jardin de roses.

Il se rend alors compte que sa fleur n'était pas unique

au monde et devient bien malheureux

. C'est alors qu'il rencontre le renard

ce dernier lui explique ce que signifie le terme

« apprivoiser » et que c'est un terme bien trop oublié

par les hommes.

C'est grâce à l'enseignement du renard que le petit prince

découvre la profondeur de l'amitié :

  • « On ne voit bien qu'avec le cœur.
  • L'essentiel est invisible pour les yeux. »
  • « Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »
  • « C'est le temps que tu as perdu pour ta rose
  • qui fait ta rose si importante. »
  • « Droit devant soi on ne peut pas aller bien loin. »

Plus tard, le petit prince rencontre successivement

un aiguilleur et un marchand avant de rencontrer l'aviateur

— avec lequel il restera huit jours.

Guidé par la fragilité et la candeur du petit prince,

celui-ci finit par découvrir un puits dans le désert 

: « Ce qui embellit le désert, dit le Petit Prince,

c'est qu'il cache un puits quelque part. 

Peu après, le petit prince explique au narrateur qu'il est arrivé sur Terre depuis près d'un an :

il doit rentrer sur sa planète pour s'occuper de sa fleur

dont il se sent désormais « responsable ».

Il ne peut en revanche emporter son corps trop lourd

et alors le serpent qui parle toujours par énigmes accepte

de le « libérer » en le mordant.

 

 

 

Le petit Prince....Morceaux choisis

En compagnie de l'aviateur, le petit prince revient

sur le lieu exact où il était arrivé :

« Il tomba doucement comme tombe un arbre.

Ça ne fit même pas de bruit à cause du sable. »

Le lendemain, l'aviateur ne retrouve pas le corps du petit prince

et en conclut qu'il est bien rentré sur sa planète.

Ayant fini ses réparations, il rentre chez lui.

C'est alors qu'il se rend compte

qu'il n'a pas dessiné de courroie pour attacher la muselière

qu'il a promise au petit prince.

Le mouton a-t-il mangé la fleur

 Le petit prince est très content d'avoir une si jolie fleur

sur sa petite planète.

Mais la fleur est exigeante,elle est unique et très belle,

elle en profite pour faire faire au petit prince ce qu'elle veut

Et elle lui parle parfois avec rudesse...

La leçon de vie:

Le Petit Prince représente la spontanéité des sentiments. Contrairement aux humains de la planète Terre

qui réfléchiraient avec leur cerveau

et ne verraient en sa rose qu'une simple fleur,

lui, réfléchit instinctivement, avec son cœur

Sa rose est la plus belle  : celle qu'il a apprivoisée

et sur laquelle il doit veiller

Le Petit Prince aime une rose de sa planète

qui ressemble à toutes les roses qu'il observe sur Terre

Pour autant, sa rose est unique, parce qu'il l'a choisie

Elle est "unique au monde",

lui dit le renard, parce qu'il a pris du temps pour elle

, qu'il a décidé qu'il en était ainsi

j'ai repris ce texte car ce jour 12 avril

j'ai été unie à mon prince et j’étais ( sa rose )

Il m'appelait - ma rose- et en souvenir

tous les ans dans mon jardin

la première rose éclot ce jour ....

Le petit Prince....Morceaux choisis
Commenter cet article