Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Du compas à l'aura ...

Qu'est-ce que la séduction

Pour Colette :

« C’est la volonté de séduire pour dominer.

Séduire pour attirer de façon puissante, captiver

charmer, entraîner, fasciner, plaire. »

: La séduction est l’art de plaire.

Plaire dans tous les sens et par tous les sens 

Une femme ou un homme séduisant

une idée séduisante, une thèse séduisante

des propositions séduisantes

Par tous les sens parce que la séduction les implique tous 

la vue, l’ouïe l’odorat, le goût, le toucher

Avant de rentrer dans le sujet

Je vais rattacher cet acte à une symbolique

un symbole le compas.

Le compas permet d’évaluer

la portée et la conséquence des actes

la mesure, la détermination.

il est dynamique et s'inscrit

dans des éléments qui rythment le cours de notre vie

on retrouve dans le cercle l’œuvre de Léonard de Vinci

L’homme de Vitruve, ou s’inscrit le corps humain

Si l’on couche un homme les jambes légèrement écartées

ainsi que les bras, en mettant la pointe du compas sur l’ombilic

on obtiendra une figure, un cercle

.On retrouve la  qualité l’exactitude du rendu des proportions

qui révèlent un véritable esprit scientifique

La séduction que je vous propose

s’inscrit dan les éléments qui rythment le cours de la vie.

Du compas à l'aura ...

De la naissance à la mort, la séduction

est un phénomène qui accompagne l’Humain

tout au long de son parcours

Le compas signifie l’échange et dans l’art de plaire

c’est un acte primordial.

Le compas permet une opération de mesures de rapports,

de proportions qui confèrent à la beauté

(Le compas c’est l’esprit en mouvement

qui domine la matière, il a deux tiges animées

qui peuvent être comparées à des ailes

ou des jambes de femmes.

Des ailes qui s’élèvent invisibles et donnent l’aura

élément impalpable.

De la naissance à la mort, la séduction

est un phénomène qui accompagne l’Humain

tout au long de son parcours

Le compas signifie l’échange et dans l’art de plaire

c’est un acte primordial.

Le compas permet une opération de mesures de rapports,

de proportions qui confèrent à la beauté

(Le compas c’est l’esprit en mouvement

qui domine la matière, il a deux tiges animées

qui peuvent être comparées à des ailes

ou des jambes de femmes.

Des ailes qui s’élèvent invisibles et donnent l’aura

élément impalpable.

Partant de ces éléments je vais décrire ce que j’entends

: L’enfant qui gazouille dans son berceau est en  séduction

quand il répond par un sourire à un stimuli affectif.

Il en fait toujours plus pour être

dans des bras qui le réconfortent

Il jouit du moment présent par ses cinq sens 

le toucher, l’odorat – très jeune il reconnaîtra

l’odeur que dégage la peau de sa mère

sa voix apaisante à nulle autre pareille,

son regard, et le goût de son sein :

il le tète avec avidité et beaucoup de sensualité.

Je retrouve, dans la peinture, et dans

«  la vierge à l’enfant » de Raphaël

cette douceur  dans la fusion mère enfant, 

s’inscrit dans le cercle de l’amour maternel

Du compas à l'aura ...

La beauté n’est pas l’essentiel

. Entre deux adultes qui éprouvent une attirance réciproque

, il y a un jeu qui s’exprime par un code

, une attitude, une façon d’être

une volonté d’aller ver l’autre

ne pas négliger son corps, ni son apparence

ni moins son esprit 

ce sont autant de promesses, puisque selon Stendal

« la beauté est une promesse de bonheur ».

Cet art qui met nos sens en éveil

n’est pas seulement basée sur l’esthétique,

il doit être dynamique tournée vers l’autre,

vers les autres, non point pour provoquer

mais pour maintenir un dialogue source de vie.

Dans le couple la séduction est gage de longévité 

admirer l’autre dans son travail

rentrer en communion par la culture, les arts,

exprimer les mêmes émotions,

mais aussi innover s’adapter et sans cesse avancer

dans le but de s’améliorer ensemble

pour porter un message d’amour et d’humanité

envers les autres.

 

Du compas à l'aura ...

La vieillesse dont les effets néfastes sont repoussés

grâce à la gérontologie est une étape de la vie.

Se sentir bien dans son corps,

s’aimer pour aimer les autres,

mettre en valeur sa beauté intérieure

celle qui rayonne et attire ; C’est défier le temps, s’adapter

  La « beauté interne vient de l’âme, de l’esprit

Elle est l’image charnelle que nous renvoyons à l’autre.

 

Goethe écrit à l’âge de 65 ans

« ainsi vieillard alerte, malgré tes cheveux blancs,

tu pourras encore aimer »

Voici un propos plus rassurant.

Se montrer attractif passe par une belle image de soi,

elle se traduit par un ensemble

,corps, esprit, environnement

L’homme ou la femme doivent prendre 

l’épanouissement de leur âge

qui ne se donne pas mais se mérite

Adapter son corps au moment présent

La démission du corps augure la démission de l’individu »

La tâche est vaste, et demande une prise en compte

pour devenir acteur de son avancée en âge.

« Le corps soigné n’est pas lieu de douleur,

mais un lieu d’amour »

Je médite ce propos.

Et pense à ceux qui font parfois référence

à leur état de santé égoïstement,

en oubliant ceux qui souffrent en silence

et méritent toute nôtre attention

– la plainte est parfois une forme cachée,

une demande de prise en considération

une façon d’attirer, quand il ne reste plus autre chose

Du compas à l'aura ...

Plaire, séduire prend à chaque âge de la vie

une couleur, un talent particulier.

A l’automne elle est toute en nuances,

associant beauté intérieure et expérience,

la séduction se conjugue avec le temps

 elle n’est pas le charme du printemps

ni la fougue de l’été,

mais elle revêt les teintes chatoyantes de l’automne,

C’est une longue tranche de vie

. Elle allie l’expérience et la sagesse

la douceur et la plénitude,

ainsi pour Paul Eluard

« Vieillir c’est organiser sa jeunesse au cours des ans

c’est mûrir mille jeunesses par étés et par automnes »

C'est une belle saison, que celle de l'automne,

c'est parfois la plus longue et puis vient le temps

de la méditation de la sagesse

et rendre service aux plus jeunes

est un accomplissement  c'est peut être cela

l'immortalité

j'ai rédigé ce texte en prenant des citations

et quelques idée développées

par mon époux Jean-Claude Dauverchain

sur le ( cercle médical) qu'il animait

a l'Université du tiers temps à Montpellier

Du compas à l'aura ...

Commenter cet article