Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Les souvenirs des bons moments

Que de bons souvenirs j'ai pu garder dans mon coeur

que de bons moments, les souvenirs sont nos compagnons

j'étais hier entourée de cette partie de notre famille

je veux garder au chaud tout cet amour

la chaleur du moment , les émotions la fierté

j'étais comme un arbre, la moitié de l'arbre

les racines bien ancrées dans la terre mère

un arbre qui a eu de belles branches

qui s'élèvent vers le soleil et d'autres rameaux,

qui sous le souffle de mes émotions semblent s'agiter

tels les rameaux de laurier

après la métamorphose de Daphné !

J'étais sous le charme de votre présence

sous le charme du plus jeune bourgeon

quel amour, je pouvais être fière de vous

je garde dans mon coeur ces merveilleux souvenirs

ce sont des tranches de vie

comme des années marquées sur le tronc de l'arbre

C'est toute harmonie, et je vous remercie

Les souvenirs des bons moments

Ce jour je veux rendre un hommage à ma mère

née un 13 novembre

qui n'a pas eu le bonheur de connaître sa mère

mais elle a eu une autre maman qui l'a chérie et aimée

Tu vois maman ; Toi qui es partie à la fleur de l'âge

à trente six ans laissant deux enfants

Ta vie a été courte sur la terre, mais pour nous

tu es notre bonne étoile, notre ange de protection

née en au siècle dernier ( de père inconnu)

et d'une jeune femme, qui te remit dans les bras d'une autre

qui, elle, venait de perdre un enfant mort-né

de son lait, elle te nourrit et t'avait tant chérie

 

Toi aussi à ton tour tu deviens femme et mère

Et tu es partie trois jours après mon anniversaire

un mois d'août ,emportée sous les roues d'un camion;

Alors que nous étions dans la joie d'une vie nouvelle

Ce sont des souvenirs douloureux

mais qui remontent en moi, Oh ! si tu savais

mais tout cela serait trop long

je te le raconterai quand nous nous nous retrouverons

et te dirai aussi tous les souvenirs heureux

ta descendance, et tout le bonheur

que m'apportent les enfants et petits-enfants

et puis j'ai retrouvé la trace de tes parents

que tu cherchais, sans en parler à ta mère de coeur

Lisa ma bien aimée grand-mère

qui elle, connut mes enfants

et partit un an avant qu'a mon tour

je devienne grand-mère

 

Les souvenirs des bons moments

 

Je viens de retrouver

sur des vieux cahiers d’écolier jaunis

où l’encre s’efface, tous ces poémes

tu aimais la poésie

et là tu consignes beaucoup de nos auteurs romantiques

Tu parles souvent du verbe aimer.

C’est beau de relire cela après tant d’années

Il y avait aussi une carte postale,

envoyée certainement quelque temps après vos retrouvailles

avec ta soeur et tu lui écris, j’ai vraiment hâte de te voir,

c’était très certainement pour la fête du village,

Sainte Eulalie, le 10 décembre.

Vous avez dû être heureuses de vous retrouver !

Qu’est-ce que vous vous êtes dit lors de vos retrouvailles ?

Moment privilégié pour vous deux qui soudain vous reconnaissiez,

Avez-vous parlé de vos parents ?

certainement et beaucoup de votre frère, je suppose,

jusque  là vos recherches avaient été vaines.

Maman tu écrivais:

 

L’amitié qui unit les enfants d’une même famille

Doit les rendre indulgents, les uns envers les autres

Écarter les querelles.

 

Le parfum de mille roses ne plaît qu’un instant

Mais la douleur, que cause une seule épine

Dure longtemps après la piqûre.

 

L’amour est une fleur printanière

Qui naît avec les lilas

L’amitié, comme la bruyère

Est une fleur qui ne meurt jamais…

Les souvenirs des bons moments

Et pour toi ma grand-mère chérie

il n'y a pas de mots pour décrire ton amour pour nous

tu fus veuve de guerre très vite, ton mari partit à Verdun

et tu gardas avec le plus grand dévouement et amour

ma tendre mère, qui avec toi, fut très heureuse

pour moi aussi tu fus une maman , Combien j'ai pu t'aimer

je t'appelais, Ma, car dans ce court mot il y a maman

Au village à Rigarda, nous avons vécu des jours heureux

Dans un bonheur simple; la vie au quotidien

sous le regard du clocher et de l'horloge

Les travaux des champs pour toi

pour moi l'école où je me plaisais tant

mes amies, la maîtresse le cathéchisme

notre belle église Sainte Eulalie

 

Tes parents, tes cousins, tout un monde nous vivions

une vie calme, et dure au pied du mont Canigou

Les hivers étaient rigoureux, mais il y avait

toujours la chaleur du foyer, et celle de ton regard

Tout était bleu dans un ciel serein balayé par la tramontane

nos racines catalanes, nos us et coutumes

et la vie allant avec les fêtes, les noces,

Celles de l'église, les fêtes votives et les fêtes familiales

Quand on tuait le cochon, ou quand on préparait

les fêtes de Pâques, toujours joyeuses

J’ai plein de souvenirs, mais ils sont dans un livre

que j'ai écrit pour que mes enfants puissent te connaitre

" Par les yeux de Lisa " car c'est à travers tes yeux

que je voyais l'horizon ! Ma grand-mère tant aimée

qui a fait de moi, ce que je suis

Elle avait des valeurs  et faisait appliquer la règle

Toujours dans la bonté et l'amour de l'autre

Toi aussi tu veilles sur nous tous,

j'ai aussi appris de belles choses sur toi

Mais la vraie noblesse était celle de ton cœur

Toujours aimant et prête pour accueillir

ceux qui étaient dans la tristesse ou le besoin

Le ciel t’a accueillie à bras ouverts

au seuil de tes 88 ans ...

et dans cette église nous avons prié pour toi

 

Les souvenirs des bons moments

Commenter cet article

Marie-Françoise 13/11/2015 11:09

Merci pour ce texte hommage aux femmes les deux de ta vie, et pour toi qui a pris bien jeune la relève, une maman ça nous manque, à tous les âges de la vie, mais pour toi cela à du être un immense chagrin , qui t'a donné ta grande sensibilité et bonté naturelle, seuls ceux qui ont souffert peuvent comprendre...je t'embrasse très affectueusement ma Rosie

Rosie 13/11/2015 11:13

De tout mon cœur Merci je t'embrasse