Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Mythologie
La Nymphe Daphné et le Laurier

Après la pluie vient le soleil et au loin l'arc-en-ciel

les lauriers dans le jardin sont en émoi

Le soleil les caresse, et doucement montrent leurs fleurs

le laurier est symbole de couronne ouverte ou fermée

c'est selon : le symbole est différent

La couronne de laurier est posée sur la tête du vainqueur

C’est aussi le symbole du Dieu Apollon

et une belle histoire que vous lirez sur cette page,

Apollon et la nymphe Daphné..

Transformée en laurier pour se dérober des assauts du Dieu

qui voulait l’aimer !

La Nymphe Daphné et le Laurier

Le laurier sera bientôt en fleur

en principe c'est pour la semaine Sainte

on prend des branches pour la fête des rameaux

qui sont bénies en même temps que de l'olivier

chacun prend une branchette en signe de protection

le laurier comme l'olivier ont une ramure

verte toute l'année   

C'est biblique mythologique, et suivant les coutumes

En Espagne ce sont des Palmettes

Voici pour vous Le Laurier et sa symbolique

Bac à Lauréat ; c'est baies de laurier

pour couronner nos victorieux sportifs ou candidats

on tresse une couronne signe de réussite

de gloire de victoire ! je vous offre cette lecture

il y a de nombreuses expressions

Tête laurée

s'endormir sur ses lauriers

se reposer sur ces lauriers

fletrir ses lauriers

ce texte et sur le laurier et sur la nymphe

transformée en cet arbre ou arbuste

que l'on trouve chez nous dans le midi

et qui sert aussi comme aromate

pour parfumer nos sauces.

 

 

La Nymphe Daphné et le Laurier

 

La métamorphose de Daphné

Daphné était une nymphe très belle


Fille du fleuve Pénée

Daphné fut le premier objet de la tendresse d'Apollon

Cette passion fut la vengeance cruelle de l'Amour irrité

 

pour se venger d'Apollon, qui s'est moqué de lui

Cupidon, dieu de l'Amour

décoche simultanément deux flèches

une en or sur le dieu lui-même

qui le rend fou amoureux de la belle Daphné

L'autre en plomb sur la nymphe

qui lui inspire le dégoût de l'amour

Daphné fuit l'amour :

elle s'enfonce dans les forêts, où comme Diane,

elle aime à poursuivre les animaux

et se parer de leurs dépouilles :

un simple bandeau rassemble négligemment

ses cheveux épars.

La Nymphe Daphné et le Laurier

Alors qu'Apollon la poursuit

celle-ci, épuisée dans sa course pour se cacher

demande à son père,

le dieu fleuve Pénée de lui venir en aide :

À peine elle achevait cette prière

ses membres s'engourdissaient

une écorce légère pressait son corps délicat

ses cheveux verdissaient en feuillages

ses bras s'étendaient en rameaux;

ses pieds, naguère si rapides,

se changeaient en racines, et s'attachaient à la terre :

enfin la cime d'un arbre couronna sa tête

et en conserva tout l'éclat.

  

Apollon l'aime encore;

il serre la tige de sa main,

et sous sa nouvelle écorce il sent palpiter un cœur.

Il embrasse ses rameaux

il les couvre de baisers

que l'arbre paraît refuser encore :

 

"Eh bien ! dit le dieu

puisque tu ne peux plus être mon épouse

tu seras du moins l'arbre d'Apollon

Le laurier ornera désormais

mes cheveux ma lyre et mon carquois :

il parera le front des guerriers du Latium

lorsque des chants d'allégresse célébreront leur triomphe

et les suivront au Capitole :

 

Tes rameaux, unis à ceux du chêne

protégeront l'entrée du palais des Césars

et, comme mes cheveux ne doivent jamais

sentir les outrages du temps 

tes feuilles aussi conserveront une éternelle verdure.

"Il dit; et le laurier, inclinant ses rameaux

parut témoigner sa reconnaissance

et sa tête fut agitée d'un léger frémissement.
  

La Nymphe Daphné et le Laurier

Une variante moins connue du mythe

fait de Daphné une fille d'Amyclas

qui pratiquait la chasse en Laconie

et était dévouée à Artémis

Un jeune homme tomba amoureux

et décida de se déguiser en femme

pour être admis parmi la compagnie

uniquement féminine de Daphné.

Apollon, également amoureux de Daphné,

et jaloux du privilège de ce jeune-homme

inspira aux chasseresses le désir de prendre un bain

et de se dévêtir entièrement

Leucippos dut dévoiler sa virilité 

on le massacra à coups de javelots

Ensuite, le récit rejoint celui d'Ovide

mis à part que c'est Zeus lui-même

qui transforme Daphné en laurier.

La Nymphe Daphné et le Laurier

 

Voici un texte pour illustrer cette métamorphose

 

Pollajuolo, a peint une jolie Daphné,

saisie par le génie des métamorphoses

au moment où Apollon va l’atteindre 

ses bras deviennent des branches,

leurs extrémités 

sont des rameaux de feuilles émues par les souffles

Il me semble voir

l’homme ancien respirer le monde par les mains

tendre les doigts pour en faire un réseau à prendre

l’impondérable.

Mes mains, dit le Centaure, ont tenté les rochers,

les eaux, les plantes innombrables

et les plus subtiles impressions de l’air

car je les élève dans les nuits

aveugles et calmes pour qu’elles surprennent les souffles

et en tirent des signes pour augurer mon chemin

 

Le Centaure et Daphné,

privilégiés des dieux, dans leur métamorphose

ou leur stabilité, n’avaient pas d’autres armes

que celles de notre race pour « tenter » l’univers

pour en faire l’expérience,

jusque dans ces courants translucides

qui n’ont pas de poids et que l’œil ne voit point.

Mais ce qui pèse d’une lourdeur insensible

ou bien avec le chaud batte­ment de la vie

ce qui a une écorce, une robe, un pelage,

et même la pierre

qu’elle soit taillée par éclats,

arrondie par la course des eaux

ou que son grain soit intact,

c’est encore une prise pour la main,

c’est le but d’une expérience

que la vue ou l’esprit ne peuvent pas conduire seuls

La possession du monde exige une sorte de flair tactile

La vue glisse le long de l’univers. La main sait 

 

Ce  beau texte est extrait de l éloge de la main

de Henry Focillon

La Nymphe Daphné et le Laurier

Commenter cet article

Xaviere 13/02/2017 13:46

Merci, Rosie. Je découvre tous les jours tes jolis écrits. Bisous

Rosie 14/02/2017 10:09

Des jolis cœurs une année je recevais chez moi le soir des personnalités et pour les dames j'avais acheté un gros cœur en chocolat et plein de petits cœurs dedans.... Souvenirs émouvants... bisous

Rosie 14/02/2017 10:06

Merci deux fois de lire et de m'adresser un message

Rosie 08/02/2015 16:03

Merci MF c'est une recherche sur le laurier sans doute un peu ardue; mais que j'aime ...merci pour ton message ♥

Marie-Françoise 07/02/2015 19:35

Un bon travail chère Rosie, je suis heureuse pour toi que tu puisses faire ce travail !!et surtout nous le faire partager...bisous