Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE ROSIE

LE BLOG DE ROSIE

Ce blog a été crée pour partager mes émotions, mes coups de cœur, mes états d'âme ,Pourquoi j’écris ? Pour vivre, pour parler de l'amour pour que le sentiment, l’émotion prennent corps, pour que l’âme chavire, pour que le ciel se teinte de rose - parce que l'on peut rêver et en faire une réalité. - Ecrire pour louer le jour et attendre la nuit, où l'écriture est plus facile..Écrire en choisissant les mots pour panser des maux ♥

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

 Mois de novembre, celui que j'aime le moins

qui pour le moment passe vite

 Que fais-tu Rosie ? Comment vas-tu Rosie ?

Me disent mes amis ou autres

chaque fois que je les rencontre

Très bien, je leur réponds

Je pourrais être fatiguée triste

peu importe comment je vais, Je vais bien,

ils n'ont pas besoin de connaître mes états d'âme

C’est dans sa tête qu’il faut faire aller

 

Depuis quelques jours

le temps d’automne s’est installé

Soleil dans le cœur bonheur, et pluie dehors

qui a interrompu l’été indien qui devait aller

jusqu'à la Saint Martin et un brin

les couleurs vont enfin devenir automnales

flamboyantes, dorée et mordorée

j’irai  cueillir l'or sur les feuilles du figuier

et veillerai aux arbustes qui portent des baies

qui seront une nourriture pour les oiseaux 

chaque chose a son importance

création et créateur: tout est bien pensé

L'amour de la création, toujours renouvelée

l'amour pour nos semblables

et l'amour dans mon cœur

pour des moments de partage et de

complicité

suis quand même un peu perturbée

par un changement a venir ( Avenir ) on verra bien

chaque chose en son temps : pas de précipitation

Dieu veille et on me protège aussi

Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

  Je m’occupe en créant ou composant

Je ne reste jamais  sans rien faire

Je ne sais pas me reposer

J’ai toujours une idée qui vient en bousculer une autre

énergie ou bien devoir

devoir de bien faire, devoir avant droit

Oui je sais, je suis démodée

Je fais, j’agis, je m’implique, je donne

Pour aider autour de moi

De mes enfants à mes amis et à ceux

que parfois je ne connais pas

mais Dieu le mettra à mon crédit et me le rendra

 

Je ne peux pas me refaire

y a plus malheureux que moi

C’est ainsi  que je vois d’une façon optimiste

ce qui ne va pas, et comme disait l’artiste

Dans la vie il y a des hauts et des bas

Les hauts on les méprise et les bas on les reprise

Oui avec du fil de soie ou un peu de soi

pour illuminer le tout et en faire  une joie

 

Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

Car c’est ainsi que je suis

J’aime mon intérieur et j'en prends soin

J’aime le jardin qui va bientôt sommeiller !

je le regarderai ensuite s’éveiller ? peut être ?

La nature nous a donné le sommeil

Pour nous préparer à la mort

Et les rêves pour revoir nos autres vies

Le rêve,

C’est tous les jours de pouvoir dire merci,

je vais bien, je suis gaie ou triste

Peu importe j'ai la santé même si parfois je suis fatiguée

et de plus le soleil rayonne en moi

celui qui dehors est ce jours resplendissant

Comme un fidèle amant

 

C’est bien dit : nous sommes acteurs de notre bonheur

C’est pour cela que j’écris c’est une maladie, ou un bienfait

une thérapie un partage de mes émotions

Je suis heureuse  : j'ai reçu un lien avec des roses qui

s’ouvrent c’est pour moi un symbole fort

Je vais le mettre sur cette page

On est acteur de son bonheur 

en donnant en étant dans la générosité

la chaleur humaine, le partage  l'échange

Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

Que fais-tu Rosie:

Le temps passe si vite il faut le capturer

et savoir l'agrémenter le rendre beau

Merci pour ce lien qui va s’ouvrir

Sur des roses en musique et en douceur.

Que fais-tu Rosie  ? je songe je pense

j'écris, mon esprit est en éveil

mon cœur bat pour vous tous

et pour moi c'est ma vie, et l'en-vie

Je musarde entre les roses, les vrais et les autres

Celles qui sont si belles,transportées par des ondes 

transcendées par leur pure beauté  

 

Cela me met en joie

j'espère qu'il en sera de même pour vous

le chemin des roses vous amènera

directement chez moi !

Dans mon paradis de couleurs

dans mes rêves  et dans l'harmonie

tout est harmonie car je le veux ainsi

Que ferais-je demain, nul ne sait, je me laisserai porter

par ceux qui m'aiment et pensent à moi

soyez-en remerciés

 

Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

Ce texte m'est adressé par une lectrice

Une amie Marcelle qui me connaît depuis quelques années

je la remercie et ajoute ce beau poème

 

L’ardeur

Rire ou pleurer, mais que le cœur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu’à l’extase
La force vive ou la langueur.
Avoir la douleur ou la joie,
Pourvu que le cœur soit profond
Comme un arbre où des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;
S’en aller pensant ou rêvant,
Mais que le cœur donne sa sève
Et que l’âme chante et se lève
Comme une vague dans le vent.
Que le cœur s’éclaire ou se voile,
Qu’il soit sombre ou vif tour à tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les étoiles…

Anna de Noaïlles,

Le cœur innombrable

Aujourd’hui ou demain : lumière sur le chemin

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Au fil des jours !
Sainte Catherine d'Alexandrie

Sainte Catherine d'Alexandrie

 

C'est ce jour Sainte Catherine où on dit que tout bois prend racine

 

C'est le jour où il faut planter arbres et

arbustes : c'est pour cela, qu'il y a quelques

années j'ai  fait planter trois grenadiers:

C'était des morceaux de bois

qui sont devenus de petits arbustes feuillus

qui ont porté des fleurs d'une belle couleur

et de délicieux fruit ...

Il ne faut  pas attendre

c'est le moment des plantations ..

Après il risque d'y avoir

des gelées matinales

 

Pour Sainte Catherine ?....

 

Le 25 Novembre,

jour de la Sainte Catherine

C'est aussi le jour des Catherinettes.

On y fête les jeunes filles de 25 ans

qui n'ont pas trouvé chaussures à leurs pieds

ou qui n'ont pas la bague au doigt

Qui sont célibataires

c'était une mode dans la couture

ce jour, elles portaient des chapeaux

extravagants

aux tons jaunes et verts

confectionné par elles et à leur image.

Voici l'origine de cette tradition?

Les filles de 25 ans qui n'étaient pas

encore mariées revêtaient des tenues

et des chapeaux originaux

elles se rendaient en cortège

devant une statue de Sainte Catherine

pour la parer de fleurs de rubans

de chapeaux ...d'où cette tradition :

Elles coiffaient Sainte Catherine

dans l'espoir de trouver un mari !

Elles allaient au bal

et celles qui ne voulaient pas cheminer

seules mettaient un chapeau

complètement fou sur la tête.

Elles y accrochaient des objets jaunes et

verts pour se faire remarquer.

Dans le nord de la France

les jeunes filles s'envoient ce jour là

des cartes de la Sainte Catherine

pleines de souhaits et de doux espoirs.

 

 

Pour Sainte Catherine ?....

  

Il y a de nombreuses Saintes

qui portent le prénom Catherine

Catherine de Sienne

Celle-ci  que nous fêtons ce jour

c'est Catherine d'Alexandrie

 

Catherine la vie de la sainte

Catherine d'Alexandrie

est sainte  martyre et docteur de l'Église.

Née à Alexandrie au sein d'une famille noble,

elle se convertit au christianisme 

Jésus, ému par sa ferveur,

contracte avec elle un mariage mystique

sous les yeux de Marie et de la Cour céleste.

Très intelligente, elle suit les cours

des plus grands maîtres chrétiens

et on dit qu'elle réussit à démontrer

aux plus grands philosophes d'Alexandrie

la vanité des idoles et la fausseté de leur foi,

jusqu'à les convertir tous.

Impressionné, l'empereur Maxence

lui propose un mariage royal

qu'elle refuse par fidélité envers son mari mystique.

Humilié, l'empereur lui fera subir le supplice

de la dislocation des membres sans succès

puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne.

Elle finira décapitée le 25 Novembre 307

et deviendra la seule Sainte du paradis

à posséder trois auréoles :

la blanche des vierges,

la verte des docteurs

et la rouge des martyrs.

Pour Sainte Catherine ?....

L'une des plus célèbres martyres des

premiers siècles.

La plus jolie et la plus savante

des jeunes filles de tout l'Empire.

Elle était mystiquement fiancée

à la Sagesse éternelle

Son inspiration lui fit affirmer sa foi au

christianisme Pour lutter contre les

philosophes chargés de la convaincre

de la stupidité de cette croyance

Sa légende

Elle était recouverte de broderies

fabuleuses.le récit de son martyre

l'a fait mourir déchiquetée

par quatre roues armées de pointes.

Très populaire au Moyen Age,

Son culte reste très vivant au monastère

situé au pied du Mont-Sinaï

où des anges l'auraient portée. 

Mémoire de sainte Catherine,

qui fut, dit-on, vierge et martyre

à Alexandrie,

aussi remplie d’acuité d’esprit

de sagesse que de force d’âme.

Son corps est l’objet d’une pieuse

vénération au célèbre monastère du mont

Sinaï.

Je suis la descendante de l’illustre

roi Costos. On m’appelle Catherine.

J’ai étudié les langues, exploré toute la

science des philosophes et des poètes.

Mais j’ai compris: ce ne sont que vanités!

Alors j’ai suivi mon Seigneur Jésus-Christ.

Je n’épouserai que mon Dieu!

 

Pour Sainte Catherine ?....

Sainte Catherine

Est aujourd'hui

la patronne des filles à marier,

mais aussi des théologiens, philosophes,

orateurs, notaires, étudiants, meuniers,

plombiers, tailleurs ...

Voici quelques information que j'ai choisies

pour vous présenter cette femme hors du

commun

Bonne fête à toutes les Catherine et Catherinettes;

Bonne fête Cathy...Bonne fête Catherine

que cette Sainte vous protège mes amies 

Catherine de Perpignan et bien d’autres

Dans mon cœur réunies ...

Pour Sainte Catherine ?....

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
En me relisant je verse une larme

Depuis quelques temps

je reprends des textes anciens

pour les remettre à jour, mon écriture a évolué

sans doute avec mes sentiments, et le cours de la vie

m'a appris à vivre autrement, pas à pas seule

mais entourée d'amour d'amitié de fraternité

En me relisant , je verse souvent une larme

et je suis émue, sur ce que j'ai écrit

Car écrire n'est pas aligner des mots et des phrases

mais bien des idées qui sont notre pensée

 

Tout est émotion passée ou présente

dont la lecture ouvre des plaies

même si souvent je fais des jeux de tous ces mots

ces non dits qui calment mes maux

je dois attendre et prendre du recul 

et me retourner : Travailler encore et encore,

c’est ce qu’il y a de meilleur pour moi

dans ce travail d'écriture je me réalise

me perfectionne tous les jours

 

C'est un moment que je privilégie

je rentre au plus profond de moi

L’écriture me permet d’évacuer

une partie de mon stress positif

J’écris je range et puis je garde

Mais le plus difficile est de relire

Car c’est l’émotion qui me gagne

sur tout ce que j'ai écrit

et qui sans doute était destiné

à ceux qui ont une place dans mon cœur

Je reviens sur mes pas

Je lis le virtuel, le réel le concret

Je mets un visage et des yeux malicieux

Sur certains écrits ! Oh oui !!!

Sur d’autres je verse une larme

ou ce sont des pleurs 

larmes de joie parfois,

et je me moque de moi

oui je ris de mon innocence de ma naïveté

je suis parfois comme une adolescente

un peu espiègle comme si je jouais

tous mes écrits portent un message

Heureux ceux qui le comprennent

c'est une belle complicité

que nous partageons

a demi mot nous nous comprenons

En me relisant je verse une larme

 

Les larmes arrivent facilement

Rien ne me laisse indifférente

Ce que j’ai écrit est souvent enrichi d’une image

Ou d’une photo qui était l'illustration d'un moment

le reflet de mes émotions ou de mes coups de cœur

 

C’est beau de pouvoir exprimer

Tous ces sentiments en musique

Celle des vibrations de mon cœur

Elle est authentique ma petite musique

souvent classique un peu démodée

Mélodieuse et toujours porteuse de bonnes vibrations

elle est harmonie entre mon cœur et mon esprit

Elle accompagne mes émotions

celles de ma vie, de mon parcours, de mon chemin

de mes changements, de mes avancées

de la vie qui suit son cours, du temps qui passe,

de tout l’amour que je donne

autour de moi et qui parfois n'est pas

visible car les yeux ne peuvent pas voir

même s’ils sont grands ouverts l

e cœur bat et donneà tous ceux qui me

sont chers et souvent ont besoin de moi,

donner est un beau geste

je récolte souvent cet amour et je suis

en émoi mes yeux sont pleins d'étoiles

de vous voir heureux...

En me relisant je verse une larme

j’aime qu’on me sollicite

et la, je suis comblée : La lionne et ses petits

Le lion n’est pas loin ! Juste au fond du jardin

Il attend le moment, pour ne pas déranger

La mère qui veille, et qui reprendra ses droits

Le lion attend ! Il veille aussi,

regarde du coin de l'œil

la lionne qui partage avec ses petits

Et pour elle c’est la protection son

meilleur atout !

En tout mère et femme les deux se

complètent ..

C'est bon de se sentir aimée

par vous tous petits et grands

 

Le Lion rugit,

Comme la biche brame au fond des bois

c'est aussi le tigre qui feule,

un peu plus loin

tous ces cris expriment des sentiments ou des instincts

Lui attend la lionne, en rugissant

doucement; c'est sa façon d'aimer : 

c'est beau de pouvoir aimer

ne serait-ce qu'un écrit

et pour moi c'est souvent une thérapie

où j'aligne des mots ! Et des idées

qui calment mes émotions  

et me permettent d'avancer pas à pas

en prenant garde de ne pas faire de faux

pas mais  : d'avancer avec sérénité,

 

Qui m'aime me suit ! 

sur ce chemin de l'écriture

Merci à vous fidèles lecteurs toujours

plus nombreux

L'inspiration vient au bout de mes doigts

comme envoyée par des ondes

et de mes doigts ira jusqu'à vos yeux

pour vous qui me lirez 

mes doigts sur le clavier écrivent ce que

dicte mon cœur ce ne sont que de jolis

mots que je choisis et parfois j'y

reviens, quand ils ne sonnent pas bien

qu'ils n'ont point de musicalité,

car c'est un tout

Merci a vous qui me lisez et soyez en

remerciés Rosie...

 

En me relisant je verse une larme

Merci à vous qui vous êtes abonnés à mes publications

j'espère qu'elles arrivent jusqu'à vous sans vous lasser

Merci d'être chaque jour plus nombreux à venir vous pauser

sur mon blog, dans mon espace, pour une pose douceur

je choisis les images ou photos, et parfois je les change

il en est de même pour la musique,

C'est suivant mon humeur, mon ressenti profond

si j'ai une plus belle image je la partage

sans partage il n'y a pas de joie pour moi

Lecteurs inconnus ou connus  vous me donnez du bonheur

tous mes matins , quand je regarde ce qui vous à plu

et que je vois que les statistiques montent montent

elles sont à la hausse : C'est peut être que  mon écriture

vous séduit, vous apaise, je fais tout cela

pour que vous trouviez un havre de paix de tendresse

de douceur  dans les mots les idées, les images

et pour sublimer les mots la musique

celle qui adoucit les moeurs !

quelle soit agréable  : Bonne journée

 

En me relisant je verse une larme

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #coup de ♥coeur
Le fabuliste avait bien vu

La Laitière et le Pot au lait

Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l'argent,
Achetait un cent d'oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m'est, disait-elle, facile,
D'élever des poulets autour de ma maison :
Le Renard sera bien habile,
S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s'engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l'eus de grosseur raisonnable :
J'aurai le revendant de l'argent bel et bon.
Et qui m'empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s'excuser à son mari
En grand danger d'être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l'appela le Pot au lait.

Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
Je m'écarte, je vais détrôner le Sophi ;
On m'élit roi, mon peuple m'aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Je suis gros Jean comme devant.

jean de lafontaine

 

Le fabuliste avait bien vu

Qui ne fait  de" châteaux en Espagne"

de rêves un peu fous ?

On peut toujours rêver : 

parfois on trébuche

là où on s'était distinguée

on doit garder notre authenticité

et surtout  ne pas nous couper

de nos racines

c'est un bel enseignement

car quand trop on embrasse mal on étreint

nos Perrettes ne sont pas battues

par leur mari - et souvent l'amour propre

est un compagnon  qui aide a se relever

et d'un autre pied repartir....

c'est la morale de la fable, pas trop de rêves

qui font trébucher

j'aime toutes ces fables

C'est pour cela que ce jour je l'ai partage

Cela me permet de la réviser car je l'a connais - par cœur -

elle est légère comme l'était Perrette

Cela nous remet parfois dans le bon chemin

Adieu honneurs éphémères

Adieu l'authenticité

Adieu la popularité

et vive la réalité qui l'emporte sur le Rêve

sachons toujours rêver ....

Chacun songe en veillant,

il n'est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur

emporte alors nos âmes :
Tout le bien du monde est à nous,

Le fabuliste avait bien vu

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie
Le blanc et le noir ....

 

Sur l'échiquier le blanc et le noir

On assimile le bien au blanc, le noir au mal

Il faut toujours chercher à concilier les deux

Comme une personne à double visage

qui serait bonne, et en même temps sombre

Cela arrive parfois, à nous d'être vigilants

Ceci cache souvent un désarroi une faille, un manque

Les Etres sont bons en naissant

Mais ils peuvent avoir une mauvaise hérédité

Qui au cours de la vie va se développer

S’il n’y a pas de tuteur ou de bons conseillers

C’est une marque de désarroi, un pente une glissade

Sur un mauvais chemin, et tout peut arriver

sur des esprits fragiles qui sont entraînés

le diable (ange déchu) n’est pas loin

Il suffit parfois de peu pour aller vers le noir

Sans voir le blanc, la bonté, la pureté

Aller de l’un à l’autre, du noir au blanc

Et concilier, pour trouver un juste milieu

Pour moi le bien et le bon nous amèneront le juste

Et Dieu veille toujours, pour rendre le meilleur

Quand sous prétexte d’aimer un Dieu et de le servir

Se mélangent la haine des hommes et de l’humanité

Cause perdue, en ces temps c’est le mal qui gagne

Le chaos et viendra le blanc, le bien et l’ordre

le bon et le juste... Espérons toujours

l'espérance est une de nos vertus cardinales

Espérance- Foi - Charité ou solidarité

que l'on soit croyant ou non....

la clef du bonheur l'amour universel la spiritualité...

la clef du bonheur l'amour universel la spiritualité...

Ce texte est ancien,

je l'ai quelque peu modifié pour moi il est d'actualité

mais tout est dans l'es-sens-ciel : Le bonheur

le noir et le blanc ! la dualité le Moi et le sur-Moi

l'égo parfois et un peu d'orgueil qui s'en mêle

Tout n'est pas noir et tout n'est pas blanc

il y a des points de convergence

Sachons les rapprocher ! Allons les uns vers les autres

Il en est des êtres comme des choses

le meilleur ou le pire Blancs et bons le jour

 et se battant  avec leur conscience la nuit

A méditer ?

 

Cependant il y a dans la vie des personnes

à qui on donnerait le bon Dieu sans concession

et puis, en les fréquentant un peu plus

On voit  une faille dans la sculpture

dans l’image parfaite qu’on s’en était faite

Image, apparence, personnalité  et puis on se dit :

Non je n’ai pas pu me tromper ?

Pas pu, ne pas voir, avant de faire confiance

un mot de plus, un mot encore et je doute de cet espoir

que j’ai mis en cette personne pour devenir son amie !

 

Une amitié se construit sur de bons sentiments

des valeurs partagées , de la confiance

de la fidélité dans les pensées et les sentiments

être toujours Homme ou Femme de bien

voici qui me convient

ainsi que d'autres que j'admire pour leur sagesse !

mais moi, je fais trop vite confiance

je chante  et puis je déchante sans savoir pourquoi !

 je suis trop naïve, trop entière, trop bonne

J’ouvre la porte, et on vient piétiner mes rosiers

 

Mais gare depuis j’ai beaucoup changé

C’est le prix de leçons qui m’ont été données

Par la vie et son cours ! Me voici très méfiante

Oh ! je pense avec amour et sincérité à de belles personnes

Il faut de tout pour faire un monde, des bons et d’autres

Qui parfois se cherchent et sont sur le bon chemin

il suffit de leur tendre la main...

 D'autres à l'automne de leur vie, se tournent vers Dieu

pour trouver un réconfort en donnant beaucoup de leur temps

d'autres s'enferment dans un mutisme

leur orgueil ne leur permet pas d'affronter la réalité

et pendant ce temps les autres réalisent leurs projet

dans la vie, avec ou sans spiritualité

 

Blanc pureté  !!

Blanc pureté !!

Tout n’est pas blanc ; tout n’est pas noir

Le bien et le mal sont joints

Sur les  pavés, le blanc et le noir

Pour nous montrer qu’on peut franchir les lignes

et  aller à la recherche du bien 

Quand il n’y a que du noir ...

C’est parfois gris et on veut voir :  noir

Et pourtant il y a toujours une éclaircie

Et de la lumière au bout du chemin

la lumière l'emportera sur les ténébres

le péché d'orgueil sera analysé, décortiqué

Quel orgueil ? et pourquoi ? pourquoi se cacher

sans la moindre explication; ni action positive

peut être un grand égoïsme , un ego, une faiblesse

Le blanc peut attirer le noir

et lui montrer qu’il y a une lumière

qui brille sans éblouir et qui l’attend

qui nous attend tous d'ailleurs

si nous voulons regarder du bon côté

le blanc : pureté bonté beauté justesse

couleur qui les contient toutes !

pour mieux les révéler

Une rose blanche pour une âme blanche

Une rose blanche pour une âme blanche

Nous ne sommes pas tous les mêmes

sur cette terre, et heureusement

les uns vont vers l’avenir la souffrance les a grandi

ils ont avancé vers la sagesse et sont dans l’amour

Ils ont pu s’aider eux-mêmes ont fait un travail  

Il n’y a pas deux mondes, mais un seul

Avec des êtres différents

Qui parfois ont des certitudes

Croient donner de l’amour

Et se retranchent dans leur désert

 

L'amour rend beau tout ce qui serait terne

et ajoute de la joie du bien-être

Comprendre l'autre ! Quel beau chemin encore

 

Mes amis très chers,

Oui nous avons pu faire au long du temps

un chemin ensemble dans le respect de nos différences

et renforcer nos liens d’amitié

car nos qualités sont plus fortes que nos défauts

ce sera mon dernier mot…

Symbole de la lumière et du pavé blanc et noir

Symbole de la lumière et du pavé blanc et noir

Si tu ouvres la porte de ton jardin secret à tout le monde

ne t'étonne pas que l'on piétine tes roses

Etre dis-secret est essence-ciel pour qui veut ça-voir.

La prudence et le discernement

président à toute confidence

éclairée. (JP)

Grand Merci à cet auteur et a sa porte ouvrant sur l'essence-

ciel ...
 

 Jean-Philippe Deterville.

 

L'amour est une note dans une symphonie

la fleur est une autre note d'harmonie dans un bouquet

dans un bouquet simple ou composé

bouquet de douces et nobles pensées

 

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etudes et culture patrimoine
Elle est bien belle et était rebelle ma commune

A quelques kilomètres de la métropole  se trouve

la commune où j'habite depuis 1970 cela fait un bail

C'était la campagne , un lieu paisible où il y a des genévriers

et bien sur, des passages de grives en hiver

lieu prisé des chasseurs : Une faune qui dormait en paix

Au début on voyait les lapins éblouis par les phares des voitures

 la nuit qui traversaient la route,

et le matin des poules faisanes avec leur nichée !

tout récemment un soir

c'était un petit renard ( j'aurais bien voulu être sa rose )

tout de suite dans ma tête Saint Exupery 

c'était de plus un soir de pleine lune

Des petits écureuils font ma joie le matin

quand les tourterelles s'appellent

La flore y est aussi recherchée :

comme le brégalou de Montpellier

petite fleur bleue fragile et simple

qui pousse dans mon jardin côté cour

Certains jour des promeneurs viennent herboriser

accompagnés d'un professeur de botanique

Le village est en bas du pic Saint loup

typique par sa cassure dont un côté est infranchissable

A saint Clément il y avait un petit village

blotti autour de l'église

4 familles étaient propriétaires terriens

Ces terres ont rapporté de l'or ! et sont aussi prisées

 

Elle est bien belle et était rebelle ma commune

L'histoire de la commune

se confond avec celle de l'aqueduc

que j'ai présenté sur mon blog

' De saint Clément à Montpellier'

avec la construction des arceaux qui amènent l'eau

de Saint Clément au château d'eau de Montpellier

En faisant des recherches

j'ai trouvé sur les origines de la commune

une histoire dont je vous relate les faits historiques

qui je l'avoue me plaisent, car l'histoire se reproduit

Saint Clément a toujours refusé

de se tourner vers Montpellier

pour rejoindre des communes qui entourent le pic

notre beau pic saint Loup...

Elles sont sorties de la première agglomération

de Montpellier après un vote  et par une

décision prise par le Sénat en 2003 .......

La demande des 6 communes est conforme

à la procédure prévue à l’article 64

de la loi du 2 juillet 2003  urbanisme et habitat

- les 6 communes qui demandaient leur sortie

ont délibéré le même jour le 11 juillet 2003

pour rentrer chacune dans une communauté de communes

la notre étant le grand pic : Pic Saint-Loup il va de soi ...

Elle est bien belle et était rebelle ma commune

Les premiers habitants préhistoriques sont présents

dès 2300 av J-C d'après les fouilles de 1977-1978

au niveau de la grotte de la Colline

En 1276, Saint-Clément et huit autres communes

soutiennent la République de Montferrand

du nom du château fort aujourd'hui en ruines

se situant en haut du Pic Saint-Loup

Cette république se constitue pour contrer

le seigneur de Montpellier

qui voulait taxer ces communes.

Cette république de Montferrand

pratiquait le suffrage universel

pour élire les maires et leurs conseillers,

et les femmes disposaient du droit de vote.

Aujourd'hui, ces villages sont toujours unis,

ainsi que d'autres,dans la communauté de communes

du Grand Pic saint-Loup.

Le 18 octobre 1817, sur la demande expresse

des habitants de la commune de Saint-Clément

formulée par son maire au préfet,

et après de longues tractations

le roi Louis Philippe autorisa la commune à acquérir 

l'église Saint-Clément, afin de la rendre à sa destination

Sa restauration débute en 1896,

mais aujourd'hui seul ce vestige subsiste à Saint-Clément

au lieu-dit la Clastre  le mot 'clastra a pour sens « cloître »)

( informations Wikipédia )

 

Les faits se reproduisent quand Montpellier

met Saint-Clément contre son gré dans l’agglomération

on vote au sein de la commune

par un referendum d'initiative locale

et ensuite en haut lieu : par un vote des sénateurs

Saint Clément se libérera du joug et des taxes

de l'agglo devenue Métropole

Avant que je vienne habiter et durant quelques années

la commune s'appelait  :Saint Clément-la-Rivière

par un texte du conseil d'état elle est devenue

Saint Clément-de- Rivière dans les années 1970/80

et voila cette jolie petite commune

s'étend sur plusieurs collines

très boisées , avec des pins c'est pour cela

qu'il y a une pomme de pin sur son blason

 

Elle est bien belle et était rebelle ma commune

J'ai mis cette page à la demande d'une amie

pour une personne qui écrit sur nos villages

et cherchait une information sur ( saint Clément -de Rivière)

qui d’ailleurs s'appelait Saint Clément -la- Rivière

ce petit cours d'eau La Lironde est à sec presque tout le temps

Notre commune a une source d'eau qui alimente le village

et dessert  une partie de la Ville de Montpellier

l'eau arrivait par l’aqueduc de Pitot dont vous pouvez

lire son histoire sur mon blog ( de saint Clément à Montpellier)

dans la rubrique Études culture et Patrimoine

C'est d'ailleurs intéressant de connaitre cette histoire

 J'espère que ce lecteur trouvera son bonheur

et par la même occasion je remets cet article

Elle est bien belle et était rebelle ma commune

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Etat-D'âme Poésie, #Coup de coeur
A ma douce grand-mère...

Je me suis installée dans mon fauteuil

à la clarté du soleil - pour protéger mes yeux

je mets des lunettes de soleil

je ferme les yeux et me voilà partie dans

mes souvenirs d'enfance pour retrouver celle

que j'appelais Ma et qui était ma grand-mère

ce jour c'est sa fête et j'ai pensé très fort

à elle et je nous vois un soir du mois d'août

main dans la main; de l'autre elle tenait

le ( fanal) ou une bougie éclairait

nous en avions pris d'autres et des

allumettes : C'était assez loin de notre

village où tout le monde dormait

Pour faire passer le temps; elle me chantait

des chansons catalanes

A cette époque au bord de la route il y avait

des vers luisants

- les oiseaux dormaient le tête sous l'aile et

on entendaient les bruits de la nuit -

quand nous arrivions , elle m'installait sous

un arbre protégée et Elle allait arroser

Elle avait ouvert une vanne, elle laissait l'eau

arriver au fond du sillon et puis elle fermait

et recommençait .. Avec le clair de lune

l'eau faisait un sillon  ; un sillon argenté

 Elle me montrait les étoiles et m’apprenait

le nom des constellations

et nous avancions sous la protection de la

grande ourse et du chariot

belle étoile du soir passagère lointaine.....

A ma douce grand-mère...

Et quand tout était fini ;

je m'étais a moitié endormie - on reprenait

le chemin du retour, on passait devant un

autre jardin où les poules pépiaient dans un

poulailler niché sous un grand figuier -

nous prenions le tournant pour prendre

la route de Rigarda

On voyait notre maison dans la rue pas

loin de la rivière et nous étions heureuses

de retrouver notre bon lit.....

Que de belles choses j'ai pu faire avec elle

ma douce grand-mère Élisa - Du côté de sa

mère Marie Llonguet il y avait un titre

de noblesse catalane, elle me disait

Nine il ne faut pas en parler......

et j'ai eu le bonheur un jour grâce a ce blog

d'avoir un jeune homme branché généalogie

qui m'a envoyé - celle de ses ancêtres- et

celle de ma mémé : en remontant le temps

elles se confondaient : j'ai compris bien des

choses et pourquoi je m'appelle Rose-Marie

ces deux prénoms plus Élise, car depuis des

générations, en remontant au traité des

Pyrénées on retrouve 4 prénoms

Marie - Elisa- Rose et jeanne...

Ses cousines germaines avaient les mêmes

prenoms, et au village, elle etait Lisa,

sa cousine c'était Elisa du ( racou)

en haut de la rivière -

Ma grand-mère était mon horizon

avec ses yeux bleus comme notre ciel

catalan un jour de tramontane

dans son regard je voyais toutes les émotions

passer - des jours heureux ou elle avait des

yeux malicieux...

Elle fut veuve à 24 ans son mari Martin

porté disparu dans la grande guerre

Elle avait une noblesse de cœur admirable

bonté courage simplicité dévouement

un amour qui donnait tant

Elle était née en 1888 et partit le siècle

après partit  comme elle avait véçu jusqu'a

88 ans

Elle partit sans déranger laissant un grand

vide Elle avait été notre grand-mère et notre

maman, quand la notre fut fauchée

en pleine maturité , Elle l'a pleurait en

disant  :

- ce n'est pas juste c'est moi qui aurai du partir...

Ma douce grand-mère la veille de son grand

départ avait joué avec une de mes

filles qui lui avait mis un chapeau avec des

fleurs pour faire la mariée

le soir je lui avais dit :

Adeu Faliu

Si tornes pas

Escriu

sus d'una fulla

D'oliu

Elle partit entourée de tous et repose

dans le cimetière du petit village

au bon air du Canigou

cet après-midi en rassemblant mes souvenirs

et pour lui rendre hommage j'ai écrit ce

texte

A ma douce grand-mère...

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Matin bonheur soleil ciel clair

Dernier tournant du mois de novembre

Que d'eau que d'eau , ce fut le déluge

et ce jour le soleil est là,

il était comme un infidèle amant

qui venait et très vite repartait !

Enfin ce jour c'est un bonheur

de te revoir rentrer par les baies

et t'installer comme chez toi ;

De ta clarté tu changes tout

dans mon bureau pendant que j'écris

tu fais des rayons de lumière ,

matin bonheur

je retrouve mes fleurs, petites roses de

novembre fragiles et fortes

et mes hortensias oh lala

qui au cours du temps de Mai à

maintenant changent de couleur

avec la pluie et la luminosité

Quel bonheur de retrouver tout cela, et

plus encore...

soleil tu es mon allié,mon brin de folie,

ma joie retrouvée

même ma vitalité ...

Matin bonheur soleil ciel clair

Tout est calme et serein,

quelques feuilles sont tombées

les grenadier ont mis de l'or sur leur livrée

et ne sont pas encore dépouillés

la pluie que je n'aime point

à donné sur les arbustes et fleurs

son bienfait

la sève n'est pas retombée  : il serait

temps de greffer l'églantier avec un

bourgeon du rosier celui que j'aime tant

et que je voulais transplanter

si j'allais m'installer ailleurs,

projet  repoussé bonheur retrouvé

je suis tellement bien ici

avec vous mes fleurs

Quelques unes qui ont eu trop chaud

cet été et fleurissent maintenant ,

même le citronnier dans sa vasque

a des fruits, des fleurs et de nouvelles

feuilles

Le matin quand j'ouvre les volets;

vous êtes mon horizon

et mes compagnes les plus proches,

qui meublais une partie de ma vie

et me faites en-vie

petits bonheurs du matin, où je vous

revois après une nuit ou vous

sommeillez et  moi je dors

le réveil est parfois plus gris,

ce jour c'est soleil dominant

après la pluie

qui vous apportera à vous et à moi

cette chaleur

Chaleur qui vient aussi des cœurs

aimants tout est inscrit en nous comme

les cycles de la vie

l'hiver sera bientôt là, mais avec lui

reviendra la lumière

celle qui sera montante au solstice

de la Saint Jean l’évangéliste

et ainsi va le temps

et ainsi va la vie avec des projets...

Matin bonheur soleil ciel clair

Les projets sont le sel de la vie

et nous permettent d'avancer

avancer vers où et vers quoi ?

Chaque jour nous avons

des choix à faire :

parfois croyant avancer on revient sur

ses pas, une façon de préférer

- sans choisir-

laisser passer le temps, et regarder le

chemin parcouru

Celui qui a laissé des traces

et comme

dans un arbre des stries

des branches et du feuillage et puis

d'autres branches

qui font un arbre généalogique :

celui d'une famille

qui sans cesse s'agrandit,

c'est cela la vie

Mon jardin à connu tout cela:

les jours heureux

des automnes et des renouveaux

des hivers et le printemps

des année et des décennies

Des départs et des arrivées

et la vie qui reprend

avec force et vigueur

car la vie n'aime pas le vide

elle est plus forte que tout

voici ce que j'écris ce jour

comme un matin-bonheur

soleil tu es un magicien partout tu

redonne vie

vitalité énergie amour Lumière

Matin bonheur soleil ciel clair

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #Coup de coeur
Un été Indien - qui se termine-

L'automne est bien là

Tout est beau, tout est doux et tendrement coloré

même la rose n'a pas la même robe,

en a revêtue une autre plus fragile,

tout comme le ciel, parfois moutonnant

l'harmonie, si je pouvais la dépeindre ou la peindre 

aurait ces nuances un peu passées

en demie teinte :

Avec la luminosité de ce mois d'Octobre ensoleillé et chaud où nous avons fêté des anniversaires

Le souvenir me remet sur ce chemin

celui de l'été indien qui va jusqu’à la Saint Martin et un brin

Harmonie, rose indien couleur seyante

c'était l'été des indiens, il est devenu le notre

harmonie des couleurs pastel

harmonie des sentiments ...Délicatesse finesse

En tout prenons ce qui nous apporte

de la joie du bonheur, le moral la vie l'en-vie

et considérons que c'est une valeur ajoutée

été indien, je t'aime et j'aime la chanson

de Joe Dassin .

Un peu notre chanson du bonheur

Un été Indien - qui se termine-

je viens de voir se colorer la vigne vierge

qui porte des petites baies

que les oiseaux viennent picorer

c’est un vrai bonheur, l’astre solaire est notre allié

pourtant va bientôt commencer

un mois que je n’aime point et qui se passe bien malgré les journée plus courtes et moins lumineuses

il passera aussi vite que les autres

quand on sait, par des petits riens l’agrémenter

 

Les grenadiers ont encore leur joli feuillage

ils les perdront pour Sainte Catherine

l’été qui s’attardait avec, plus de vingt trois degrés

fait d’un automne une belle saison

qui ménage des surprises, moments de vie

moments que j’attends avec un grand plaisir

je m’étourdis dans un tourbillon de vie et de raison

de musique, de stimulations de rencontres

pour être toujours en harmonie

la vie est parfois faite de mille petits bonheurs

que l’on met bout à bout, pour compenser

ce qui serait un grand bonheur tout court

Un été Indien - qui se termine-

Bonheur de se lever le matin et de se dire tout va bien

bonheur de faire le tour de mon jardin

et de voir l’astre solaire arriver

et se poser sur moi, comme pour me caresser

caresse qui réchauffe le cœur, la vue et

tous les sens

bonheur de se dire  : mon cœur bat plus fort il est relié à d’autres cœurs, est en pensée avec eux

Inspirez expirez c’est le rythme de la vie

la vague,  le sac et le ressac ...le mouvement

celui qui parfois nous emporte sur d’autres rivages

 

Loin  très loin à l’infini

là où le ciel et la terre ne font qu’un

un et puis deux, et puis trois ou un autre cycle

où tout recommence,

pour nous,douceur de cet automne

qui ressemble à l’été indien

avec ces couleurs, celles du bonheur !

Les roses sont encore écloses, d'autres en bouton

hier j'ai encore vu un papillon !

Le figuier qui se meurt à 3 clones

a son pied, dont un est devenu une branche qui s'enroule a la souche mère

où ces clones, sont à son pied pour perpétuer l'espèce

et redressent leur tête,

cueillons, cueillons tout ce qui se présente à nous

pour le déguster et faire revivre le temps passé

le plaqueminier m'offre de beaux fruits précoces et délicieux

Les feuilles deviennent pourpre tout évolue au gré de la clarté

plus ou moins accentuée, en cette belle saison

cueillons cueillons tous les fruits

ceux de l'amour et ceux que la vie nous offre

je me réfugie dans ces beautés pour ne pas voir

toutes les cruautés les vilains desseins de l'âme humaine

C'est un havre de paix  aux couleurs généreuses

C'est l'automne qui arrive à petits pas

c'est mon cœur stimulé qui bât Inspirez expirez

c'est le flux et le reflux :

C'est la vie ....qui va ... qui vient

Un été Indien - qui se termine-

Tout est beau, tout est doux et tendrement coloré

même la rose n'a pas la même robe,

en a revêtue une autre plus fragile,

tout comme le ciel, parfois moutonnant

l'harmonie, si je pouvais la dépeindre ou la peindre 

aurait ces nuances un peu passées

en demie teinte : Avec la luminosité de ce mois

Octobre, tant d'anniversaires à souhaiter

nous faisions des fêtes ! mais on le fait autrement

et le souvenir me remet sur ce chemin

celui de l'été indien qui va jusqu’à la Saint Martin

le 12 novembre..et un brin plus loin

Harmonie, rose indien couleur seyante

c'était l'été des indiens, il est devenu le notre

harmonie des couleurs pastel

harmonie des sentiments ...Délicatesse finesse

En tout prenons ce qui nous apporte

de la joie du bonheur, le moral la vie l'en-vie

et considérons que c'est une valeur ajoutée

été indien, je t'aime et j'aime la chanson

de Joe Dassin .

Un peu notre chanson du bonheur

 

Un été Indien - qui se termine-

Voir les commentaires

Publié le par Rosie
Publié dans : #souvenirs
Les oiseaux migrateurs

 

Avant hier j'ai entendu au dessus de ma

tête un grand bruit d'ailes

c'était des oiseaux migrateurs

Ce n'était pas des hirondelles , ni des

étourneaux ni des tourterelles, les

nôtres sont fidèles et restent dans nos

jardins

Des oies sauvages peut être

ou des cigognes venant d'Alsace

à leur bruit , à leur façon de s'aligner

on reconnaît ces oiseaux qui

s'organisent pour s'entraider car le

chemin est long ! les plus fragiles sont

portés par les plus robustes....

Et aussitôt me vient à l'esprit

le texte extrait d'un de mes manuscrits

sur les oiseaux qui gentiment se font

cui cui en signe d'amitié

Et en voici pour vous le tendre récit...

Les oiseaux migrateurs

Ce texte est tiré

d’un de mes manuscrits

c'est un échange entre deux amis

qui s'apprécient qui ont retrouvé des

goûts communs

des souvenirs, ceux de leur enfance

tout est très discret, avec beaucoup de tact

et de sensibilité : ce fut un épisode heureux

que cet échange : on pourrait dire

que c'est une écriture à quatre mains

d'où cet intérêt et ce mutuel

enrichissement

c'est un peu tout en métaphores, en symboles

je vous laisse lire cette page 

 - il l’a appelée Eve comme la première

femme de l’humanité et pour elle,

il est l’oiseau bleu de la méditerrané: 

pour la symbolique,

il a préféré le goéland

en rapport avec le beau texte de

:Jonathan Livingston le goéland

 

Les oiseaux migrateurs

Elle écrit sur le clavier de son ordinateur

elle y met tout son cœur,

car il est devenu son confident

Ses doigts comme sur un piano s’agitent,

ils sont agiles ils caressent les touches

ou avec énergie les frappent.

Son écran est ouvert,

et devant elle vient se poser un oiseau

- érudit et de bonnes mœurs -

il lui fait de gentils cui-cui.

C’est un oiseau migrateur qui s’est

perdu une nuit d’hiver,

il faisait si froid, il volait avec ses

congénères,a été attiré par le soleil.

Sur une branche virtuelle il s’est posé, en face d’elle.

Il lui dit, en mots symboliques :

Qu’elle est un rayon de soleil

qu’elle brille comme une étoile, celle de

Salomon, 

elle préfère pourtant celle qui a cinq branches

qui est l’harmonie intérieure et extérieure.

Elle, il l’a appelée Eve, elle a ajouté : Eve et la tentation.

oui la tentation est au bout de ton clavier

,cet oiseau migrateur celui que tu as rencontré

sur le net,cet oiseau virtuel qui t’a entraînée sur les pas

de l’étoile pour découvrir une belle prose

si délicate et  agréable.

Il t’a dit, sans pourtant te le dire clairement

et tout en faisant des métaphores

que deux oiseaux pouvaient se retrouver

pour se sourire, échanger, s'entraider

dialoguer, s’enrichir en se tenant de nobles propos.

Ils ont des points communs,

des goûts communs et des souvenirs

Que peuvent bien se dire deux oiseaux

migrateurs qui se rencontrent sur la

toile ? Ils échangent, sur leur vie passée

ou présente.

Elle c'est Eve c'est ainsi qu'il l'a nommée

Les oiseaux migrateurs

Le voyant sourire dans son écran,

elle pense, l’imaginant, l’idéalisant

devant tant de  belles phrases suscitées

par sa grande  culture :il est compétent,

il lui apprend des nouveautés,

élève son esprit. Il lui dit:

- Quand tu marches dans la nuit

tu as tendance à regarder où tu mets les

pieds, la nuit te remet sur terre.

L’étoile te force à relever la tête et te

permet de t’orienter de façon

différente.L’étoile te remet dans

l’universel,elle te sort du soleil levant

qui bouge, qui tourne.

Si tu as de la chance de trouver, non pas

une étoile mais l’étoile, celle qui ne

bouge pas celle qui est sur l’axe un

repère, le seul repère ;

mais  toi, tu es le repère familial,

l’axe fixe.

Eve signifie la vivante c'est sans doute

pour cela qu'il l'a appelée ainsi  :

et maintenant quand je marche

je ne lève plus la tête et je regarde où je mets mes pieds

et je pense à toi ami qui es dans les étoiles

Les oiseaux migrateurs

C'est pour cela qu'elle a écrit au petit matin :

J’aime la façon dont tu as su m’aborder !

J’aime la façon dont tu me parles en symbolique !

J’aime que tu stimules ma fierté !

J’aime que tu me parles de mes

activités !

J’aime, j’aime, j’aime...

Il lui a répondu:

- Quel réveil ! Je ne pouvais l’imaginer !

 

Et puis plus rien, sinon des choses

banales, il n’était plus là...

Elle a éteint l’écran de son ordinateur.

et soudain, il lui fait un petit cui-cui !

en cachette, lui a t-il écrit

Il lui avait dit auparavant :

Tu es un rayon de soleil

elle veut donc briller pour le retenir.

Et lui : tu es l’or du nombre d’or,

laisse-toi guider par l’étoile.

Et puis non, elle n’a pas dormi tellement elle était

heureuse. L’oiseau, l’ami virtuel

s’est évadé pour retourner dans son

horizon,

il revient et sur un air mi- moqueur, mi-moralisateur

il écrit : Eve ne tient pas sa parole, Eve ment…

Mais, Eve a peur de devenir dépendante

de cet autre qui lui dit ce qu’elle

attend, dans une belle prose si bien

présentée.Elle lui a dit « Non »,

piquée à vif dans son orgueil :

J’ai pensé à la chanson

Eve lève-toi, qui est si belle  et dont j'ai

rencontré son interprété Julie Piertri

 

Les oiseaux migrateurs

Il lui écrit :

les yeux expriment le regard de l'âme

mais aussi l’amour, jamais l’indifférence.

Elle savait que c’était pour elle un atout

et lui envoya des photos où elle souriait.

Elle souriait et voulait l’aider,

le distraire par ses histoires, l’étonner,

le surprendre l'aider a travers le clavier

de son ordinateur

Elle était sotte certainement

ou manquait soudain de jugement pour

se laisser aller

à une dépendance, celle de cet écran où

l’oiseau ne se serait plus posé en lui

souriant.

Elle avait dû mal interpréter ses mots.

Ils auraient pu se rencontrer dans un

lieu discret et personne n’aurait deviné

leur complicité.

Il lui promettait de prendre sa main dans

la sienne,pour une sardane et une

chaine d'union pour lui transmettre un

fluide d’amitié de fraternité...

Elle en rêvait déjà, comme de l’accolade

qu’il lui donnerait si un jour ils se

rencontraient dans ce lieu parfait, à

l’abri des regards.

Pour ne pas être suivis au travers de

leurs écrits,

et que d’autres yeux ne lisent pas leurs échanges

ils ont effacé leurs traces sur les ondes

ces empreintes qui trahissent et sont

des liens repèrables

Effacé l’effacé  oui c'est fait....

les traces de nos échanges restent

partout  et je suis heureuse de te relire

elles resteront après nous

ainsi que tes belles photos

et j'ai cet écrit que tu avais mis

sur ma page ! la tourterelle dans le

jardinet les souvenirs

des oiseaux bleus de la côte Vermeille -

mis en musique- par un artiste..

 

 

Les oiseaux migrateurs
Les oiseaux migrateurs

Par l'artiste l'érudit ; voici ce qu'il écrit :

 

Je me souviens de chaque mot de cet ancien message.

Je t' avais dit que la nuit était romantique

et la lune magnifique

et je suis sorti la photographier pour te

la transmettre.

Merci de la reproduire ici.

Le symbolisme

est une méthode que les Alchimistes utilisaient

avec passion mais raison.

As-tu remarqué sur la carte du tarot;

l’étoile ! de l'un de tes articles

que les deux cruches sont différentes,

que ce n'est pas la même eau ;

 qui s' en écoule 

et que la belle dame est posée ou très

proche d'une trappe avec un anneau ?

Et qu'il y a un oiseau noir

dans le ciel où sur une branche ?

Serait-ce l'Œuvre au noir où le Soufre et

le Mercure  se libèrent ?

une cruche le Soufre,

une cruche le Mercure ?

 

La lune photographiée a minuit ;

c'est ma plus belle photo Merci très cher ami

je pense à toi qui n'es plus de ce monde

et je lis nos échanges consignés dans un manuscrit

Sois assuré de ma grande amitié

qui reste et fait pour moi de beaux souvenirs

hommage et respect

 

Les oiseaux migrateurs

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>